Contrôleur de charge MPPT Votre avis .

J’ai effectué des mesures avec un panneau solaire 30W Victron et un contrôleur de charge MPPT (WS-MPPT15A ) en charge d’une batterie.
Les mesures ont été effectuées avec contrôleur MPPT puis sans contrôleur (batterie connectée directement en sortie du panneau)
Le courant et la tension sont mesurés à l’entrée de la batterie avec 2 multimètres.
Tension de la batterie avant de débuter la charge : 11,8V

Avec MPPT: 12,67V 0,9A soit 11,40W

Sans MPPT : 12,91V 1,1A soit 14,20W

Sans MPPT, la puissance emmagasinée par la batterie est de 25% supérieure

Un peu plus tard :
Avec MPPT: 13,31V 0,8A soit 10,65W
Sans MPPT : 13,42V 1,3A soit 17,45W
Sans MPPT, la puissance emmagasinée par la batterie est de 64% supérieure

Est-ce que ces mesures vous paraissent normales ?
Je me pose des questions sur le fonctionnement correct de ce contrôleur.
Suite à ces mesures, je m’aperçois que j'aurais intérêt à connecter le panneau solaire en direct sur la batterie (120Ah) jusqu’à ce que la tension à ses bornes atteigne la tension de charge optimum (13,62V à 20°C) et connecter le contrôleur ensuite.

L'équipage
02 jan. 2012
02 jan. 2012
0

ne t'embetes pas. Tes 30W servent à entretenir la charge plus qu'à compenser une consommation alors laisse le branché sur ton régulateur.
Si tu veux brancher ton panneau en direct, tu le peux, mais gare à l'oubli. Je pense qu'un simple PWM aurait été plus économique au vu de ton installation.
La résistance interne me parait un peu élevée, tes connections étaient elles bonnes?

03 jan. 2012
0

Il y a une connexion qui pouvait n'ètre pas top car le fil était un peu gros pour le connecteur mais tenait lorsque je tirais dessus. Dès qu'il y aura un peu de soleil je referai l'essai avec des connexions mieux adaptées et plus sûres.
Je ne l'ai payé que 33 euros (environ)sur Ebay, pas beaucoup plus qu'un PWM. Made in China bien sûr. On peut trouver le même chez un revendeur en France à 62 euros.

03 jan. 201203 jan. 2012
0

Bonjour,

Tes mesures ne me semble pas anormale.
Je te conseil de te documenter d'une part sur ce qu'est le MPPT (maximum point power tracking), et d'autre part sur la courbe caractéristique tension/puissance d'une cellule solaire.
il ne faut pas prendre 1 point particulier avec une tension de batterie particulière (pour rappel c'est la batterie qui impose la tension de fonctionnement au panneau solaire. Le panneau n'est qu'une source de courant).

Maintenant, le régulateur MPPT a-t-il été reseté?, lui as -tu laissé le temps d'ajuster son point de fonctionnement? es -tu sure que l'insertion de ton amperemetre dans le circuit ne perturbe pas le fonctionnement ?(résistance du shunt) ....

Bonne recherche!

Manu

03 jan. 2012
0

Bonjour ,
Oui Manu, j’ai resetté le régulateur mais ça n’a rien changé et je lui ai bien laissé le temps d’ajuster son point de fonctionnement (au moins 3 heures) de temps en temps l’aiguille de l’ampèremètre faisait une excursion au delà d’un ampère mais redescendait aussitôt.
Il est possible que l’introduction de l’ampèremètre ai une influence mais dans ce cas c’est un peu inquiétant car pour les bateaux équipés d’un gestionnaire de batteries le shunt doit être aussi dans le circuit de charge ; même si ce shunt 100 à 200A est vraisemblablement moins résistif que celui de mon Métrix MX202B prévu pour 5A.
Les mesures que j’ai effectué l’ont été en plusieurs points de la courbe de charge de la batterie (12,67V et 13,31V) qui sont tout de même assez éloignées.
Comme je l’ai dit, la batterie était une vulgaire batterie au plomb automobile que je venait de remplacer. Et ce régulateur est plutôt destiné à charger des batteries genre AGM que j’ai sur le bateau car sa tension de charge max est de 13,7V (Full charge cut:13.7V) .
Je referai des mesures avec les batteries du bateau dès que possible.
Merci et bonne journée

03 jan. 2012
0

C'est un très bon MPPT !

:heu:

Minimum Power Point Tracker .

03 jan. 2012
0

Franchement, un régulateur qui coupe à 13,7 V n'a aucun intérêt. Il est juste bon à maintenir les batteries au ponton. Autant mettre un panneau de 10 Wp sans régulateur, il n'y aura pas plus de risque et ça coûtera moins cher.

03 jan. 201203 jan. 2012
0

Bonjour

je ne voudrais pas être provocateur, quoique...

un régulateur MPPT n'est-il pas sensé avoir un peu """"""d'intelligence"""""""
(on dit "smart" en anglo-saxon de base )
donc n'est-il pas sensé fournir le Maximum de ce que le panneau peut fournir et le maximum de ce que la batterie peut accepter.

Ne serait-ce pas un "merde in China" aux circuits extrémement simplifiés et aux fonctions "smart" very low ?

mais avec l'étiquette very "up to date" ?

03 jan. 2012
1

Tout a fait yantho!
Le problème est de savoir ce que l'on entant pas "maximum"
Le problème principal d'un panneau solaire est que sa puissance maxi est donnée pour une tension très précise (voir la caractéristique d'une cellule solaire pour comprendre). Par exemple 12.5v
Hors comme je l'ai dit, lorsque l'on connecte directement un panneau solaire, c'est la batterie qui impose la tension su panneau. Si elle est déchargée, elle peut-être à 11v, voir moins. Dans ce cas la on est très loin de la tension de rendement maxi du panneau.
Le régulateur MPPT adapte alors son impédance de transfert pour maintenir la tension imposée au panneau à cette fameuse tension de rendement maxi.
L'intelligence du système est donc de trouver automatiquement cette tension. Toute le difficulté est la.
De plus il se peut que pour cela il réalise un "hachage" du courant, rendant la mesure avec un ampèremètre fausse.
En ce qui concerne "les merdes" chinoise... je rappel que les Chinois fabrique le plus souvent ce qu'on leur demande et également que la plus part des produits électronique sont maintenant fabriqué en Asie.
Je connais également de grosses daubes made in France...et le prix de vente n'est jamais gage de qualité!
Il est donc extrêmement difficile de conclure.
DAN56, as tu contacter le fabricant?
En tous cas je salut ta démarche qui te distingue du blaireau consommateur que fabrique notre société et qui fait le régal du marketing!

A+

MAnu

03 jan. 2012
0

En ce qui concerne "les merdes" chinoise... je rappel que les Chinois fabrique le plus souvent ce qu'on leur demande et également que la plus part des produits électronique sont maintenant fabriqué en Asie.

sauf peut-être lorsqu'ils décident de faire des pseudos copies au moins cher possible...

03 jan. 2012
0

Manu, l'aiguille de l'ampèremètre oscillait légèrement à 1 ou 2Hz,j'attribuais celà justement aux conséquences de sa recherche permanente du MPPT (mPPT pour allien :-D )
Le courant variait donc un peu en permanence et si effectivement il variait beaucoup mes mesures ne sont pas valables; si j'ai le temps et le courage je vérifierai à l'oscillo l'allure du couple tension courant.
De toutes façons je verrai à l'usage sur le bateau.
A+

03 jan. 2012
0

Yantho: C'est bien ce que je crains

03 jan. 201203 jan. 2012
0

Et il y a quand même de bons régulateurs aussi en Chine qu'ils soient MPPT ou PWM... :litjournal:

03 jan. 2012
0

AMHA , cela ne sert à rien de comparer avec ou sans régulateur !
comparons ce qui est comparable:
Il faudrait comparer avec un PWM pour être sur...
si ton régul MPPT fait de 20 à 30% de mieux qu'un PWM alors c'en est un "vrai"
s'il n'y arrive pas c'est un fake qu'il soit européen, papou, chinois ou venant de Mars... :-D

03 jan. 2012
0

Quand on est vieux, on se méfie .

Perso, j'ai toujours regardé avec une certaine défiance ces régulateurs à pas cher qui promettent la lune .

Pour 30€ on va pas aller faire un procès en Chine !

Le produit n'est peut-être pas mauvais . Il n'y a peut-être qu'un petit réglage à modifier ou un composant à remplacer .

Mais rien n'est documenté ni réparable . Au mieux le vendeur ou l'importateur le remplacera .

Marquage CE : combien d'industriels chinois paient un organisme notifié en Europe ?
Quand on sait combien ça coûte aux industrels européens . En contrepartie, l'impression du logo ne coute presque rien .

Contrôle qualité : pourquoi s'emm... quand le container est chargé et payé !

L'image de marque : il n'y a pas de marques, que des prix . Si la marque est grillée, on en changera .

Mes bien chers frères, il n'est peut être pas encore trop tard pour sauver notre économie .

Aux armes citoyens !

03 jan. 2012
1

la je sais que l'on dévie du sujet, mais je ne peux pas résister à un commentaire.
Alien, contre qui veux tu prendre les armes?
Si tu veux sauver l'économie il faut la retirer des mains des actionnaires qui ne songent (pas tous?) qu'a faire du fric.
Les chinois n'y sont pour rien, j'espère que tu en es conscient!
Les commanditaire se sont nos "industriels" (noté les guillemets).
De plus, pauvre de nous, que serait notre pouvoir d'achat sans toutes ces fabrications asiatiques??

Je lisais assez rescement un article qui disait que les actionnaire n'ont jamais puisé autant de dividendes que ces 20 dernières année.
Quant en 1980 on avait 15% de rentabilité sur les capitaux engagé c'était super, on en a demandé 18 en 1990, puis 20 ou 21% aujourd'hui.
il y a 2 ans dans un reportage sur un salon d'investisseur, un gars disait sans gène...pfeuu la crise?? on s'en est tellement mis dans les fouilles avant...ça passera ...et puis le business continuera!

je vous le dit mes amis les gogos de la farce c'est nous!

03 jan. 2012
0

Bonjour,
Comme ça dérive, je prends la suite...
Ah les actionnaires...! (je n'ai pas d'actions).
En France, il y a des centaines de milliers de gens, qui, pour améliorer leur retraite, investissent sur un studio ou un appartement.
Cela deviendra de plus en plus nécessaire.
Parmi eux, des dizaines de millier se retrouvent avec des impayés et ça peut durer longtemps! Attention à ceux qui veulent larguer les amarres...
Quand les loyers sont payés, ce sont des actionnaires salopards.
Quand ils ne le sont pas, ce sont les gogos de la farce.
:acheval:

0

Mouvement des Partis Populaires de Travailleurs?
:tesur: :oups: :jelaferme: :acheval:

03 jan. 2012
0

il fut un temps où une rentabilité à 1 chiffre était une belle chose dans une entreprise (5, 6, 8%)

maintenant les actionnaires, en particulier ces sacrés fonds de pension, veulent une rentabilité à 2 chiffres (>10%)

et depuis que les financiers dirigent à la place des industriels .... :non:

03 jan. 2012
0

Je ne connais pas bien la tension nécessaire pour charger une batterie mais il me semble avoir lu quelque part que le courant ne doit pas être au maximum de la "proposition" du panneau mais fonction bien de l'état de charge de la batterie, ce qu'est censé faire le régulateur MPPT. Si tel est le cas il n'est pas impossible qu'a un moment donné le MPPt propose moins que la production du panneau, un peu comme un chargeur de batterie haut de gamme.

C'est une piste d'explication mais je ne peux hélas rien prouver ni en être certain d'ailleurs.

03 jan. 2012
0

Tut ... tut ... tut .

Pour parler d'actions et de dividendes, il faut savoir ce que c'est .
Actuellement dans le CAC40 la plus grosse rentabilité c'est France Télécom !
Quand le cours de l'action baisse de moitié, le dividende double !

Mieux vaut parler de MPPT .

Pour faire un bon régulateur MPPT, il faut :
- un cerveau . Ce sera un micro-contrôleur comme il y en a partout .
- une intelligence . C'est un algoritme éprouvé implémenté dans un programme sans bug et blindé contre tous les aléas .
- des capteurs de tension et d'intensité . Les microcontrôleurs évolués ne savent lire que des tensions par rapport à une tension de référence . Si la tension de référence dérive, la mesure est faussée . Pour mesurer l'intensité, on va utiliser soit un shunt, soit un capteur à effet Hall . Là aussi ces composants sont susceptibles de dériver et nécessitent un étalonnage .
- un convertisseur qui peut agir aussi bien en élévateur de tension qu'en abaisseur . Avec, bien entendu, un rendement d'au moins 90 à 95% . C"est la partie la plus délicate dont la mise au point peut nécessiter des centaines d'heures .

Ca fait beaucoup pour 30€ sans documentation ni SAV .

03 jan. 2012
0

"Quand le cours de l'action baisse de moitié, le dividende double !"

Peux tu développer un tout petit peu ? Je ne comprends pas comment .

04 jan. 2012
0

Si tu achètes une action 100€ et qu'elle rapporte un dividende de 2,5€, ce qui est le revenu moyen, tu as fait un placement à 2,5% .
Quand le cours de l'action baisse de moitié tu n'as rien perdu si tu ne la vends pas En contrepartie tu vas détenir des actions qui rapportent 5% de leur valaur !

04 jan. 201204 jan. 2012
1

Dites les gars, ce fil est en technique et parle de MPPT.
Merci de ne pas le transformer en fil politico/financier.
Bonne soirée.

04 jan. 2012
0

Merci à tous de vos avis.

04 jan. 2012
0

Merci Now...
en effet !

Dan peut tu faire la manip et comparer à un PWM ??? :litjournal:

04 jan. 2012
0

Non Ficelle, car je n'en ai pas à ma disposition mais je vais être à mon bateau durant une semaine et je vais faire les mêmes mesures sur mes batteries AGM qui ont une tension de charge plus faibles que la batteie de démarrage que j'ai ici et pour lesquelles le régulateur est probablement mieux adapté (même si cette mesure est peut être erronnée à cause de la forme du courant qui n'est sans doute pas du DC pur).
Sur ce controleur le type de batterie n'est pas sélectionnable.
A mon retour à la maison, je regarderai à l'oscillo l'allure du signal de sortie.
Le lien vers le vendeur est le suivant:
cgi.ebay.fr[...]API.dll
Les caractéristiques de tensions sont données pour une température de 25°C si je comprends bien.

04 jan. 2012
0

Justement à propos de MPPT, il me semble me souvenir d'un fil ou d'un post de Now comparant deux appareils de prix assez différent.
L'aspect extérieur était identique, mais l'intérieur très différent au niveau des connexions et de la finition, qui étaient un peu bâclées.

04 jan. 2012
0

Bonjour
Merci pour ton message, tes mesures sont très intéressantes. Merci de les compléter à l'occasion! MPPT signifie " Maximum power point tracking " ce qui veut dire qu'à chaque instant, le contrôleur recalcule le meilleur produit Courant * tension possible vu le soleil. Or, pour exploiter la tension fournie, on peut fonctionner en linéaire, en Impulsions ( PWM), en commutant un condensateur ( Charge pump ) ou travailler en hâcheur élévateur. Au vu de tes relevés, j'ai l'impression que le régulateur que tu as n'est qu'un PWM plus ou moins amélioré. Il est difficile d'avoir des infos suffisament précises, les fabricants sont peu loquaces. MPPT tend à devenir un logo commercial...

C'est une question vraiment à suivre car des gains substantiels de rendement sont possibles, surtout avec des capacités commutés ou des élévateurs. Dès que j'en saurai plus, je posterai des compléments. Je reçois ces jours ci 3 modèles différents que je vais tester.
Dès maintenant, il faut regarder ( si on dispose de l'info) à partir de quelle tension de panneau le régulateur accepte de commencer la charge, puis si ce seuil d'entrée en fonctionnement est réglable ou paramétrable.

Donc, à bientôt!

04 jan. 2012
0

Je suis curieux de ce que tu vas pouvoir avoir comme résultat de tests... :litjournal:

04 jan. 2012
0

J'ai rapidement regardé à l'oscillo ce matin l'allure du signal sur la sortie de charge batterie:
J'avais mis un ampèremètre sur la sortie du MPPT vers la batterie (Métrix MX202) et j'ai connecté la sonde de l'oscillo aux bornes de l'ampèremètre donc aux bornes du shunt dont je ne connais pas la valeur.
J'avais alors un signal carré d'une période de 110ms; signal haut durant 54ms et bas durant 56ms.
Lorsque l'ensoleillement variait, le niveau du signal se modifiait mais pas la fréquence ni le rapport cyclique.
Je n'ai fait aucune mesure de niveau du signal car je n'avais vraiment pas le temps mais j'en ferai à mon retour (dans une semaine) avec un shunt dont je connais la valeur.
J'ai ouvert le boitier MPPT ; Le circuit est propre mais les composants de puissance sont reliés au fond du boitier (alu) de façon un peu aléatoire ; c'est vraiment bas coût de fabrication.
J'ai pris des photos que je n'ai pas ici mais je pourrai en joindre une à mon retour
Ce régulateur MPPT ne comporte aucun réglage ni de sélection du type de batterie chargée.

04 jan. 2012
0

110 ms cela correspond à 9,1hz !

Cela n'est pas vraiment une fréquence de découpage . En général c'est entre 10 et 20khz .

Cela doit plutôt correspondre à la fréquence à laquelle le cercuit réinitialise le cycle de mesure/régulation .

De plus le signal aux bornes du shunt devrait être triangulaire .

Il y a peut-être quelque-chose qui ne fonctionne pas .
A moins que la mesure ne laisse pas tout voir .
Essayer entre 20 et 50 µs/div .

04 jan. 2012
0

OK alien, je regarderai mais je ne peux pas faire de mesure avant une semaine.
A+

05 jan. 201205 jan. 2012
0

D'après ce que tu as déjà observé, tu as un PWM plus ou moins amélioré. S'il n'y a pas d'inductance de lissage, ou si elle est faible ( cause fabricant radin), le courant n'a pas vraiment de raison d'être triangulaire, de plus les accus aiment les courants pulsés.
Des photos seront les bienvenues.
A bientôt

17 mai 201216 juin 2020
0

Je reprends ce post concernant un régulateur Wellsee MPPT 15A .
Je l’ai renvoyé car je pense qu’il ne fonctionnait pas.
il ne semblait pas réagir aux variations de luminosité sur le panneau solaire (pas de recherche du MPPT).
La led de charge (rouge) clignotait toujours rapidement quelque soit l’état de charge de la batterie.
La tension de sortie était un signal carré dont le rapport cyclique d’environ 50% ne variait pas.
Je joins une photo du circuit côté composants (aucun composant sur l’autre face).

Condensateurs non maintenus etc..
Le composant 18 pattes est un PIC16F716 qui incorpore un CAD 8bits.

J’ai reçu une réponse du fabriquant :
« Hi Friend,
Thanks for your order and feedback.
Yes,So sorry, our MPPT controleur is defective.
And We are studying the new MPPT now. »

Il y a ce lien aussi :

J’ai acheté un autre contrôleur MPPT très différent au point de vue qualité apparente de conception.

17 avr. 2013
0

tiens je reconnais ... j'avais le même avant qu'il crame cet hiver et me mette la batterie à plat (très plat) la diode rouge et le circuit autour bien noir.Consommation 600 mA au lieu d'une recharge "calculée scientifiquement" :lavache: bref je suis revenu au PWM d'origine en attendant mieux.

17 avr. 2013
0

J'ai moi débarqué cet hiver le wellsee que j'avais.
remplacé par un MPPT Victron 30A , prix triplé mais j'espère meilleur qualité...sonde de température déporté, gros radiateur de refroidissement, réglage en fonction des batteries, et je peux si je veux rajouter encore des panneaux... :bravo:

17 mai 201216 juin 2020
0

Voici des photos internes du nouveau contrôleur MPPT : TRACER-1215 (130W max en 12V)
Pour moins de 90 euros avec panneau de commande déporté avec affichage LCD, liaison par câble RJ45.
Il fonctionne bien ; la sortie n‘est pas PWM mais DC. La fréquence de découpage du convertisseur est de 55kHz.
Les composants lourds sont maintenus (sauf une petite capa chimique près du connecteur RJ45). Le radiateur est largement dimensionné.
La commande déportée permet des paramétrages supplémentaires par rapport aux commandes directes sur le régulateur (capacité batterie, correction de température) .

Par contre la sonde de température est interne.

17 mai 2012
0

Pour ma part j'ai acheté celui-là :
www.voltronicpower.com[...]dex.php
directement chez le fabricant.

Pour l’instant RAS

17 mai 2012
0

f_blc: J’ai failli acheter le même car, dans la pub, ils n’hésitaient pas à montrer l’intérieur. Ils n’ont pas « chipoté » sur le matériel (2 transfos) ; les condensateurs chimiques sont maintenus par du mastique ; Le panneau d’affichage est assez complet.
Ce qui m’a fait décider pour celui que j’ai acheté est son panneau déporté qui me permettait d’installer le contrôleur au sec dans le carré, dans le fond de la couchette cercueil près des batteries avec un panneau de commande et d’affichage qui, lui, était accessible.

17 mai 201217 mai 2012
0

Je viens m'incruster sur ce fil, je suis en pleine réflexion sur ce qu'il conviendrait d'acheter comme régulateur pour un panneau de 50W.

Mon panneau acheté sur EBay (pas encore reçu, qu'elle angoisse !) pouvait être vendu en pack avec un petit régulateur basique de 5A cgi.ebay.fr[...]API.dll

Comme je sais qu'il est préférable de le choisir MPPT, j'ai préféré laisser tomber le pack et acheter le chargeur à part. Dans mes recherches je suis tombée sur celui-ci : cgi.ebay.fr[...]API.dll

Pourriez-vous répondre (vous avez l'air assez calés) à quelques questions ?
- Un régul de 5A semble convenir pour un panneau de 50W (Short circuit current(Isc): 3.06A - Max operating current(IMP): 2.78A), y a-il un réel intérêt à pendre plutôt un de 10A ? Pourquoi ce choix de chargeurs de 15A avec un panneau de 30W ?
- Le second régul présente l'intérêt d'être IP55, mais est censé être utilisé pour un éclairage, voyez-vous une incompatibilité à l'utiliser pour une batterie dans un bateau ? Mon anglais/électronique ne me permet pas de tout saisir, il n'est pas fait mention, il me semble du type de batterie.
- Dan56, j'aurais immédiatement commandé le même que toi (puisque tu sembles maitriser le sujet et que c'est ton choix), si je n'avais pas lu sur www.pvsolarchina.com[...]er.html l'indice IP30, sachant que le 0 concerne la protection à l'humidité. Est-ce un problème ?
- Si j'ai tout compris aux premières réponse de ce fil, le MPPT n'est pas forcément le mieux pour les petits panneaux ?

Voila ! Merci pour vos réponses "le solaire et le MPPT pour les nuls"

17 mai 2012
0

Réponses aux questions de Calou :
Pourquoi un 15A : 34 euros port compris sur Ebay ce prix me convenait donc je n’ai pas cherché davantage mais en effet, un 5A aurait largement suffi mais on peut penser qu’un 15A aura une meilleure dissipation thermique qu’un 5A (l’électronique n’aime pas les élévation de température excessive). Celui que j’ai finalement acheté pour remplacer le premier est un 10A avec une bien meilleure dissipation thermique que le 15A initial.

Pour le 5A la tension de float indiquée , de 14,4V (sans indication de température) est trop élevée pour une batterie AGM ;
La tension de float recommandée à 25°C pour une batterie AGM est de 13.62V.
14.4V en tension de floating convient pour un batterie plomb-calcium.
Le second régulateur IP55 est effectivement adapté (comme un certain nombre de cette catégorie) pour gérer un éclairage mais ça n’empêche pas de pouvoir l’utiliser sur un bateau. En effet sa tension n’est pas paramétrable, il régule à 14,4V (à 20°C, 25°C ? ?) ce qui est trop élevé pour une batterie AGM ; il conviendrait pour un batterie Plomb-Calcium.

Il faut en choisir un dont les tensions de sortie conviennent au type de batterie que l’on a à charger.
Le mien est précisément un EPSOLAR modèle Tracer 1215RN (j’ai été incomplet sur la référence citée plus haut) mais il n’est aussi qu’IP30. Je pense qu’il convient pour les endroits sans trop d’humidité tel que le carré.
Il n’y a pratiquement pas de renouvellement d’air à l’intérieur donc les composants ne sont pas trop exposés.
www.epsolarpv.com[...]pec.pdf
Acheté ici :
cgi.ebay.fr[...]0690218
Le descriptif complémentaire de l’annonce avec capot enlevé ne correspond pas à l’objet de l’annonce ; celui reçu correspond bien, par contre, à l’entête de l’annonce.
Il y a aussi celui-ci qui est IP67 :
cgi.ebay.fr[...]7169820
Concernant la dernière question, contrôleur MPPT ou pas, mon avis est que la fonction MPPT est toujours préférable. Sauf à acheter un contrôleur MPPT à 250 euros pour un panneau de 10W ; il est préférable, dans ce cas, d’acheter un panneau de 20W avec un simple contrôleur PWM à 20 euros.
Avec un panneau de faible puissance, qui est relativement peu encombrant, il ne faut pas négliger la possibilité de régler l’orientation qui augmente sensiblement le rendement surtout lorsque le temps est ensoleillé. Les gros panneaux , plus lourds et encombrants sont souvent installés sur des supports fixes.

17 mai 2012
0

Pour compléter la réponse de Dan56 :
Un MPPT est essentiellement un convertisseur DC/DC, et le rendement d'un convertisseur est optimum quand son courant de sortie est proche du nominal.
Donc si on veut optimiser - et c'est bien ce qu'on cherche à faire en optant pour un MPPT - il vaut mieux le choisir pour une intensité proche de l'intensité en pointe de son panneau. Par exemple ne pas prendre un MPPT de 20 A pour un panneau de 50 Wp.
La marge de sécurité a déjà été prise en compte par le fabricant, et si le régulateur est bien conçu il doit être protégé de lui-même contre les surcharges en courant et en température.
Un MPPT est d'un conception complexe, donc pour ma part je m'en tiendrais à des marques reconnues ou à des modèles ayant été sérieusement testés, et je ne m'en remettrais pas aux hasards d'internet et aux achats "pour voir" qui finissent par coûter cher.

18 mai 2012
0

Merci pour ces réponses !
Ma batterie de 74Ah est le modèle basique de Cabesto, (Plomb-Calcium donc, j'imagine). Achat précipité juste après l'acquisition du bateau (sept 2010), je regrette maintenant de n'avoir pas étudier plus sérieusement et préféré une 100Ah AGM. Bon, elle doit tenir encore quelques années... D'ici là les régulateurs auront connu quelques évolutions !

Du coup, la régule à 14,4V n'est pas incompatible.

  • Le 1er non MPPT n'a aucun intérêt, je ne l'ai pas acheté, j'ai bien fait.
  • Le 2nd IP55 m'intéresse (mon bateau n'est pas grand et tout ce matériel électrique pas forcément bien placé), et tu confirmes qu'il est utilisable pour une batterie comme la mienne indépendamment de l'utilisation éclairage.
  • Celui à l'IP67 dépasse un peu mon budget !!
  • Les point positifs du tien, la dissipation thermique, le choix pour les différentes sortes de batteries, possibilité d'y adjoindre un écran, mais IP0 zut ! A quoi correspondent les "150VDC" Max. solar input voltage du Tracer-1215RN ?
  • Tout compte fait, je me demande si je ne vais pas acheter celui-ci que je viens de découvrir, IP22, 90€ mais pas de frais de port car la boite est carrément située à Marseille et dans mon arrondissement ! Les petits + : les conseils et le SAV ! Est-ce que ça vaut le coup ?
18 mai 2012
0

Matelot, je n'ose rie dire pour l'instant à propos d'Ebay, je n'ai pas encore reçu mon panneau...
Mais la seule fois que j'ai commandé sur Ebay ce fut un coup de maitre ! Un MP4 (MP3 avec écran) dont ma fille a fait grand usage et qui marche toujours depuis 2007 au tiers du prix des MP3 de la marque à la pomme, alors je suis optimiste ! :pouce:

18 mai 2012
0

Oups, correction, panneau reçu !
Achat le 11, prélevée le 14, envoyé le 14, reçu le 18, et avec un jour férié au milieu ! Un grand merci à Wingein (banni ?) qui m'avait refilé le lien. Comme je le disais ailleurs, je voudrais pouvoir commander en France, à Yohann par ex, mais mon budget ne me le permet pas

Encore faut-il pouvoir l'essayer, vu que j'en suis encore à réfléchir quel régulateur choisir ! Il est donc possible de le tester en direct pour peu que la batterie ne soit pas chargée au max ?

Je me rends compte que j'ai oublié le lien de celui de Marseille, du coup, c'était un peu difficile pour vous de me donner votre avis !! www.ase-energy.com[...]12V.pdf

18 mai 2012
0

Les 150Vdc Max solar input voltage correspondent au maximum de tension que l’entrée panneau solaire peut supporter ; c’est à comparer avec le paramètre suivant du panneau solaire :
Tension en circuit ouvert (Voc) càd tension max que peut fournir le panneau solaire lorsque les sorties sont en l’air (non chargées). Voc doit être inférieur à Max solar input voltage.

Concernant le contrôleur du fournisseur de Marseille, IP22 signifie , si j’ai bien compris, que les ouvertures d’aération etc ne dépassent pas une certaine taille et qu’il est protégé pendant une certaine durée des projections d’eau lui arrivant à la verticale plus ou moins 15° ; donc cela ne dispense pas de le mettre à l’abri de l’humidité. Ses caractéristiques : tension de float : 13,6V (tension finale de charge ?) me semble un peu juste pour une batterie plomb-calcium (float recommandé : 14,4V). A mon avis il manque des informations dans la notice technique car il n’y apparaît pas la tension de charge initiale (boost voltage) ; par contre il y figure la tension d’égalisation (14,8V), mais la phase d’égalisation n’est, normalement , pas une phase de charge mais est destinée à homogénéiser l’électrolyte.
ll faudrait déjà trouver les spécifications de la batterie actuelle et comparer avec les tensions fournies avec ce contrôleur. Il arrive parfois que les tensions de charge et de floating soient inscrites sur l’étiquette de la batterie.
Puis il faut alors trouver un contrôleur de charge qui fournisse des tensions proches de celles recommandées ; Pour la tension de floating (ou maintien) elle ne doit pas dépasser celle recommandée, surtout si la batterie reste en permanence connectée au panneau solaire.
Sinon il est vrai que le choix de ce distributeur local à prix raisonnable serait intéressant pour des conseils ou des pb de SAV éventuels. Ils ont peut-être des infos supplémentaires sur ce produit.
Une recommandation : lorsque le panneau solaire est enlevé ou déconnecté durant plusieurs jours, il faut aussi déconnecter la batterie du contrôleur pour que celui-ci ne décharge pas la batterie avec sa propre consommation en veille.

Il y a celui-ci qui est IP67 et paramétrable mais je n’ai pas vu de prix.

www.mpptsolarcontroller.com[...]rs.html

18 mai 2012
0

Dan56, je pense que tu te trompes concernant la tension de floating des batteries plomb-calcium, elle est de 13,8 V (valeur recommandée par Delphi). La tension d’absorption est de 14,8 V.

18 mai 2012
0

Ici les Plomb-Calcium : Absorption :15 à 16V Floating : 14,5V
www.attalia.fr[...]rie.pdf

Ici, page 7 : les Plomb-Calcium : Absorption :15,4V Floating : 14,6V
ovniclub.free.fr[...]tec.pdf

Mais aussi ici page 1 : les Plomb-Calcium : Absorption :14,8V Floating : 13,8V

www.ecoship.fr[...]gie.pdf

L'idéal est d'avoir les caractéristiques de charge des batteries.

19 mai 2012
0

Si je note sa marque je vais peut-être pouvoir trouver ses valeurs propres sur internet.
Bref, chaque batterie, tout en étant de même genre, a des valeurs (très) différentes, ça rend le choix compliqué !!
Les constructeurs de régulateurs ne peuvent fabriquer un régul juste pour 1 marque de batterie non plus...

18 mai 201218 mai 2012
0

Merci Daniel pour toutes ces réponses très très constructives qui m'aident vraiment ! Et pour tes conseils !
Je sais que de toute façon, pour mon budget, je ne pourrais pas tout avoir. De plus les spécifications ne sont pas toujours complètes et donc difficiles à comparer... sans compter les erreurs et bizarreries...

  • Le régul IP67 n'est malheureusement pas MPPT ! Dommage, jolie trouvaille !
  • Rien d'écrit sur la batterie, on a justement regardé le WE dernier.
  • Mon panneau : cgi.ebay.fr[...]0210460 son Voc = 20.7V on est bien loin des 60VDC. Du coup, là je bloque !! Je regardais là : www.mpptsolarcontroller.com[...]el.html et je constate que seul un panneau de 260W a un Voc de 60.09V, on est donc bien loin des 150Vdc :tesur:

Je me dis que quand j'en aurai ras le bol de me triturer les méninges, si aucun ne me séduit totalement, je me calquerai sur ton choix pour ne pas prendre de risque !!

18 mai 2012
0

C'est bon! Ton panneau à une tension de sortie max (Voc) de 20,7V et, par exemple, mon régulateur peut supporter une tension max de 150Vdc; il y a don beaucoup de marge ce qui est normal car ce régulateur charge aussi des batteries de 24V pour lesquelles il faudra des panneaux qui fourniront une tension environ 2 fois plus élevées que des panneaux destinés à des batteries 12V.
Pour le lien vers le régulateur waterproof il n'est effectivement pas MPPT, je n'avais pas fait attention.
Pour mon régulateur MPPT, il peut être commandé sans panneau de commande déporté (économie 30 euros environ); dans ce cas on ne peut pas paramétrer la correction de charge batterie en fonction de la température ni la capacité de la batterie, ce qui n'est pas forcément un gros problème. L'afficheur permet d'afficher la tension batterie en temps réel, la tension fournie par le panneau ainsi que le courant de charge ce qui peut être intéressant.
Pour les caractéristiques de charge de la batterie, peut-être voir du côté du point de vente.
Bonne recherche.

15 avr. 2013
0

Je ressors ce vieux sujet pour dire que j'ai fait aussi des mesures avec et sans et que le fait de brancher le regulateur me fait perdre du courant.
J'en deduit que c'est une grosse arnaque.
le regulateur "mppt" coute le double pour moins de performance

15 avr. 2013
1

Hello,

Il y a MPPT et MPPT tous ne se valent pas. Perso je préférerais un bon PWM à un mauvais MPPT.

Qualité confondue Il peut en effet y avoir des cas ou un PWM est un meilleur choix qu’un MPPT surtout sous les tropiques avec des petits panneaux ou si on a la place un panneau supplémentaire sera probablement meilleur.

Mais bon, un MPPT digne de ce nom est un bon investissement.

15 avr. 2013
2

Nous en sommes rester à des PWM (des Steca) et avec la difference de prix nous avons mis des panneaux supplementaires ....et maintenant que le soleil reviens nous ne savons plus quoi faire de nos ampS :oups:

15 avr. 2013
0

Bonjour ,
En quoi MPPt et PWM sont elles différentes en principe et en efficacité?
Le PWM étant semble-t-il moins cher que MPPT
Je viens de m'équiper de deux panneaux de 60W pour un parc de 3 batteries de 105 AH et il me reste à acheter le régulateur .

15 avr. 2013
1

PWM «Pulse width Modulation» Ton panneaux va sortir du 17Vmp et tes batteries seront entre 12.5 et 15Volt. Le PWM va osciller rapidement entre On /Off pour ajuster le voltage provenant des panneaux a la batterie. Ex : Panneaux de 60W entré PWM 17Vmp Sortie Vbat. 14V * 3.5Imp = 49W (11W de perdu).

MPPT «Max.Power Point Tracking » C’est un DC/DC convertisseur qui transforme ce qui vient des panneaux en AC haute fréquence (20-80kHz) et reconvertit le tout en DC pour alimenter la batterie ex : Panneaux de 60W entré MPPT 17Vmp Sortie Vbat. 14V4.28amp95% (rendement MPPT) = 57W

A prendre en considération pour des panneaux de moins de 100W le fait que le MPPT coute environ trois fois plus cher et consomme, que les panneaux peuvent devenir très chaud ce qui diminue d’autant le Vmp et du même coup réduit la différence de rendement entre un MPPT et un PWM.

Concernant la performance du aux ombres mat/radar sur un bateau un bon MPPT reste imbattable.

15 avr. 2013
0

Bonjour, J'ai acheté celui-ci (l'ensemble pour 90€) et j'en suis très satisfait
cgi.ebay.fr[...]4833106
Le MPPT initial ne fonctionnait pas, et même visuellement à l'intérieur c'était mal conçu, ça faisait "bricolage baclé" sans radiateur, pas de self digne de ce nom etc....
Je n'ai pas fait de mesure sur le second car le fonctionnement me paraissait correct, en plus il affiche sur le panneau déporté, les paramètres importants de la batterie, du panneau solaire et de la charge. Paramétrable , (type de batterie, du coeff de température etc...)
Pour comparer MPPT et simple PWM, il faudrait le faire sans doute à différents niveaux d'ensoleillement.
Il est vrai que le prix des panneaux solaires a beaucoup diminué mais ,si on veut les multiplier, on peut vite être confronté à un problème de place.

15 avr. 2013
0

@Dan56: j'ai mesuré comme toi un courant de charge supérieur en branchant directement le panneau solaire sur la batterie qu'à travers le MPPT, batterie à 60% de charge. Je serais TRES INTERESSE par des mesures avec/sans effectuées avec ton nouvel MPPT.
Pierre-Louis

15 avr. 2013
0

@Dan56: merci pour ta réponse. Je suis d'accord avec toi. Ma comparaison avec/sans était avec une batterie déchargée. Sans doute mon MPPT est de la même qualité que ton premier... Je note la référence de celui que tu as acheté, et qui semble OK.
Pierre-Louis

15 avr. 2013
0

@MANAHIKI : Je suis à 200km de mon bateau en ce moment donc difficile de faire une mesure ; mais il n’est pas forcément nécessaire de faire cette mesure de comparaison car, j’ai un panneau photovoltaïque de 30W et il m’est arrivé d’avoir des mesures de courant et de tension, en sortie régulateur MPPT, qui correspondaient à une puissance de près de 28W. soit pratiquement la puissance maximum du panneau solaire. Donc vraisemblablement que, si j’avais effectué une liaison directe panneau batterie, je n’aurais pas obtenu plus de puissance car les panneaux solaires ne sont pas réputés pour pouvoir délivrer plus de puissance que celle affichée dans leur spécification.
Il est possible de mesurer moins de courant avec MPPT qu’en liaison directe panneau solaire/batterie et que ce soit tout à fait normal. Par exemple, si le MPPT est dans les cycles d’absorption ou de floating il va limiter la tension de charge et si on effectue alors une liaison directe panneau/batterie la tension pourra être supérieure à celle délivrée MPPT et la puissance obtenue sera donc supérieure mais ce sera au détriment de la santé de la batterie qui n’aura pas la bonne tension de charge.
Par contre sur une batterie non chargée on devrait obtenir une puissance de charge supérieure ou égale avec MPPT qu’en liaison directe panneau/batterie.
Daniel

15 avr. 2013
0

Allez donc voir Christian:

www.voilelec.com[...]gie.php :reflechi:

Vous verez ce qu'il en dit :pouce:

15 avr. 2013
0

Bonsoir ,
merci pour les infos sur MPPT vs PWM.
Quelles sont les précautions à prendre pour connecter deux panneaux en parallèle sur le même régulateur

15 avr. 2013
0

1- Que la somme des puissance des panneaux solaires soit inférieure à celle acceptée en entrée du régulateur
2- Vérifier la présence de diodes dans chaque boîtier de connexion des panneaux
3- Que la section des fils en entrée/et surtout en sortie du régulateur soit suffisante pour ne pas générer trop de perte de tension car, à section de fil constante, l’augmentation du courant entraîne l’augmentation de la perte de tension. S’il y a trop de chute, la batterie ne « verra » pas toute la tension délivrée par le régulateur, ce qui est surtout gênant durant le cycle d’absorption et dans le cas de liaisons longues entre la sortie régulateur et la batterie
Je ne vois pas d’autre précaution à pendre.

16 avr. 2013
1

D’accord avec ce qui est dit plus haut et de préciser qu’il peut-être :

  1. Important lors de la somme des puissances Voc (Volt open circuit) des panneaux, de prendre en compte le coefficient de température, car les performances d’un panneau sont au STC «Standard Test Condition » c.-à-d. à 25C. et le Voc a une relation inverse avec la température, Il descend avec une augmentation de temp et augmente avec une baisse.
    Avec un Coeff. de 0.05V/C entre un panneau a +35C et -10C il y a une différence de 2.25V

  2. On ne le dira jamais assez mais la majeure partie des problèmes avec les panneaux sont du aux connexions, soit mal faites des le départ ou qui s’occident…..donc soigner votre investissement.

16 avr. 2013
1

Bonjour,

à la lecture de ce fil il me semble important de revenir à des notions "simples" afin d'aider d'éventuels "néophytes" en électrécité à se faire un avis ... cohérent ...

Avant de "discuter" il faut intégrer certaines "notions" :

1) Un BON chargeur de batterie doit respecter des "phases". En fonction de l'avancement de la charge il va changer de comportement.

La batterie est déchargée (beaucoup) : le chargeur va jouer les gros bras et s'imposer par la force : il va se comporter en générateur de courant : il va envoyer "de force" une certaine quantité de courant sans se préocuper du reste ...

La batterie est en fin de charge ? le chargeur va "violer" un peu la batterie car cette étape est nécessaire pour assurer la désulfatation (résultat de la réaction chimique ayant provoqué la restitution d'énergie électrique).

La batterie est chargée et a été "désulfatée", le chargeur va passer en mode générateur de tension pour travailler de façon homéopathique avec la batterie.

DONC envisager un convertisseur pour éclairage "bète" est à mon sens un non sens ...
Un chargeur de batterie doit avoir un minimum d'intéligence, une batterie n'étant pas une simple ampoule ...

Le panneau solaire est plus un générateur de courant que de tension ...
Sa tension va s'effondrer à mesure que sa production de courant augmente (court circuit), et inversement sa tension va grimper à mesure que son courant n'est pas utilisé.
là ou un régulateur pwr ou mppt va baisser la production de courant du panneau pour tenir compte de la capacité des batteries, le panneau lui va débiter "bètement" ...

Donc comparer avec ou sans régulateur me semble pour le moins dangeureux ...

2) PWR / MMPT :

un panneau solaire "donne" entre 17 et 19v. une batterie à besoin de 11 à 14v ...

Un régulateur prendra 17 à 19 pour donner 11 à 14 à la batterie en fonction de ce qu'elle à besoin (courant) mais en gachant 17-14 à 11-19 et ce toute la journée ...

L'idée du mppt est de donner à la batterie ce dont elle à besoin soit 11 à 14 et de convertir l'excédent (17 à 19) en valeur utilisable par la batterie (du courant), d'ou son efficacité supérieure théorique de 30% ...

3) les différentes technologies de batteries modulent les 2 points précédents sans les annuler.

Ce message n'a pas vocation à étre éxaustif ou à être parfaitement technique, juste a essayer de faire comprendre des grands principes ...

A moins d'être "technicien" et de maitriser le sujet, il vaut mieux s'en tenir à ce qui est communément accepté au risque de faire de sérieux dégats au bateau ou à ses équipements ...

un électricien dit marine, n'a pas hésiter à aller déjeuner après avoir branché un regul pwr sur les panneaux solaire à mon bord, en faisant l'inverse de ce que préconisait la brochure technique ...
Résultat masse branché sur le moins du circuit alors que brochure alertait sur la nécessité absolue de brancher la masse du regul sur le + ...
Résultat concret : tension aux borne des batteries >17v , batteries qui bouillaient (bruit s'entendant à bord) alors qu'il tait partis déjeuner tranquilement ...
une batteire qui bouille chauffe et génère de l"hydrogène ... gaz hautement explosif ...

Si je n'avais pas été à bord, si je n'avais pas eu quelque notions, si je n'avais pas couvert les panneau solaire pour stopper le prduction, aurais je revue mon bateau ?

17 avr. 2013
1

En theorie....
A l'usage le convertisseur MPTT ne donne pas plus de jus que le branchement direct.

0

Oui et non.
Il ne donne pas plus de "jus" puisqu'il n'en crée pas. En revanche, il donnera le "jus" de manière compatible avec les caractéristiques de la batterie est avec un minium de perte.

A la sortie, la quantité de puissance emmagasinée par la batterie sera supérieure avec un MPPT qu'avec un branchement direct si la tension imposée dans ce cas à la batterie est supérieure à ce qu'elle sait accepter.

17 avr. 2013
0

il ne crée rien effectivement, il se contente de convertir la puissance inexploitable par les batteries en puissance exploitable.
Donc sans rien crée il est censé justement donné plus de courant qu'un branchment direct qui gacherais une partie de la puissance potentielle du panneau solaire.

17 avr. 201317 avr. 2013
0

A Titanicke.

La même chose très schématisé :

Lorsque tu branches un panneau directement sur une batterie, la tension du panneau est tirée vers le bas à la même tension que la batterie, (ceci du à la demande importante de la batterie et du courant limité du panneau).
Donc si ta batterie est à 12.2V lors du branchement et ton panneau à 17Vmp, il y a perte d’énergie….
Plus il y a de différence entre les deux plus la perte est grande….

Et un MPPT dans tout ca…..ben y va collecter ces 17Vmp…. fournir à la batterie ce dont elle a besoin en Volt et transformer le reste en Ampères…..

On peut donc en déduire que plus la différence de tension panneau/batterie est grande meilleur sera le rendement d’un MPPT, Jusqu’ à 30% disent les «spécialistes » mais pour ca il faut des batteries bien déchargée et des panneaux froid (à midi…) ce qui n'arrive que très rarement.
Amha on n’est plus proche de la réalité en parlant d’un gain de 10-15% ce qui est déjà pas si mal.

17 avr. 2013
0

à priori si justement ...

Sortie théorique du panneau solaire disons 18v

Tension à cet instant de charge nécessaire à la batterie 12v

disons pour "simplifier" que le panneau solaire est un 180w, il est donc censé fournir 10A sous 18v.

En branchant en direct la batterie va "imposer" sa tension. la sortie du panneau solaire va tomber donc à 12v.

Concrètement, si 180w sont dispo sous 18v, à 12v il ne restera "que" 120w de disponible, donc un gachos de 60w tout de même ...

La différence théorique du mppt :

Lui va prendre ce qu'on lui donne sois : 18v et 10 a (180w).
Puis il va regarder ce dont à besoin la batterie ... 12v ...
il va donc envoyer 12v et 10a à la batterie et convertir la puissance restante 6v *10a en 12v 5a. il enverra donc 15 a à la batterie sous 12v là ou un branchement direct n'en enverrais "que" 10 ...

Le mppt aporte donc plus de courant qu'un branchement en direct et c'est tout son intérêt par rapport au pwr qui ne converti pas la puissance supérieure gachée. Le pwr ne "fait que charger intéligemment la batterie" en respectant ses différentes phases.

Bien entendu les chiffres ne sont là que pour l'exemple afin d'aider à la compréhension.
Mais dans la réalité :
un panneau donne rarement son maximum.
Un régulateur a un coef d'efficacité ou de perte.
Le cablage, les connectiques provoquent des pertes etc ...

17 avr. 2013
0

Bonjour ,
une question me vient en voyant ce fil, on pense régulateur MPTT pour des système de charge tel que panneau solaire ou/et éolienne.
on sait aussi que notre alternateur ne peut charger de manière optimum les batteries.
pourquoi ne pas tout mettre sur le MPTT, en considérant bien l'intensité max de l'alternateur + panneau + éolienne.
dans tous les cas les charges seraient maximum.

financièrement serait-ce rentable?
déjà un MPTT dernière un alternateur , est ce réaliste?

Cdt

17 avr. 2013
0

sur le papier pourquoi pas, mais un alternateur c'est autour de 50A de charge en max...non ?:litjournal:
il risque de te revenir cher le MPPT ! :langue2:

17 avr. 2013
0

peut être est ce surtout que l'alternateur a une tension de l'ordre de 14V et donc le MPTT n'apporte rien par rapport aux tensions des panneaux solaire (19V)??

17 avr. 2013
0

Bravo pour toute ces explications.
L'efficacité du systeme de charge est proportionnelle au courant fournis au batteries.
Si sans MPTT j'ai 10A et avec MPTT j'ai 9A -> je charge moins. Y a pas d'histoire.

0

Et quelles étaient les tensions lors de tes deux mesures?

17 avr. 2013
0

oui si'il est certains qu'il s'agit de la phase de pleine charge (ou la batterie accepte le maxi de courant), le régul est en cause.

Par contre lorsque la batterie est "presque chargée" le role du régulateur est justement de passer en mode homéopatique et donc d'envoyer "peu de courant" mais longtemps afin de parfaire la charge, dans cet état un branchement direct sans l'intéligence d'un chargeur va montrer un courant supérieur ...

17 avr. 201317 avr. 2013
0

M’est d’avis que le régulateur est surtout la pour limiter la tension.

17 avr. 2013
0

Auquel cas on n'as pas besoin d'un MPTT. Qui coute 5 fois plus cher.

17 avr. 2013
0

Désolé l’amis…..je ne vois pas ce que l’on peut faire de plus.

17 avr. 2013
0

@Dan56:
Qu'est-ce que tu as comme oscillo?
Merci
Phil

17 avr. 2013
0

Comme oscillo j'ai un Tektronix 475A .
Daniel

17 avr. 2013
0

J'avais acheté le mien directement à Taiwan, mais on peut maintenant le trouver ici :
revosolar.com[...]5a.html

06 mai 2015
0

Il semblerai que le Wellsee WS-MPPT15A soit un faux MPPT. Le petit boitier noir à l'intérieur cache un simple 555.
Voir le lien :

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie en Patagonie

Après la pluie...

  • 4.5 (191)

Après la pluie en Patagonie

mars 2021