contre-moulage décollé

Bonjour à tous, je possède un aloa 27 de 1978, bateau qui utilise un contre-moulage structurel collé dans les fonds comme raidisseur et 'ossature'. Après un séjour d'un an à sec et de multiples contraintes en appui sur la quille, le contre-moulage s'est décollé et la quille est devenue "molle"(jeu anormal de droite à gauche), On m'a proposé comme solution de découper le contre-moulage pour reprise de stress et mise en place de varangues mais cette solution est chère et peut s'avérer mauvaise car il ne faut jamais trop raidir un bateau qui à l'origine doit rester souple. En outre la découpe du contre-moulage puisque il est structurel ne ferait que fragiliser encore plus le bateau. Mon idée est de percer en de multiples endroits le contre-moulage pour pouvoir injecter un mastic ou une résine ou bien encore une colle, mais je ne sais pas quel produit utiliser, je ne sais pas non plus quel produit est utilisé à l'origine si vous pouvez m'aider ou proposer des solutions MERCI BON VENT

L'équipage
23 jan. 2005
23 jan. 2005
0

pas de miracle
le "collage" à l'aide de bouses de mastique sur un polyester vieux de 30 ans, plein d'eau et d'hydrocarbures, et impossible à nettoyer et meuler correctement, n'a aucune chance de tenir...

la seule solution est celle qui t'est proposée et que j'ai pratiqué sur un bateau équivalent.

Démontage du carré, découpage du contremoulage, meulage en profondeur du stratifié de la coque ( pour arriver à des couches saines ), stratification de 5 à 10 mm d'épaisseur des fonds jusqu'à la flottaison, fabrication et strat de 5 ou 6 varangues, reprises à leurs extrémité sur un élément de structure longitudinal.

le start 7 en question est remonté plusieurs fois en Irlande depuis ces travaux il y a 10 ans et aucun problème structurel n'est apparu depuis.

Bon courage.

23 jan. 2005
0

pour confirmer......
Ce que dit Guillemot,AMHA pas d'autre solution que de découper le contre-moule,décaper,poser des varangues,stratifier et là tu auras un navire en état,meilleur que d'origine,car justement,leur défaut connu était la trop grande souplesse des fonds(ce qui t'amène à ce genre de refonte!!)
Je devais en acheter un il y aune 15 aine d'années et on m'en avait averti.
Par contre,une fois la réparation effectuée,tu auras un exellent canote,et qui marche bien,et surtout ne t'inquiète pas s'il retrouve une certaine rigidité,elle ne sera que relative,et toujours meilleure que celle d'origine.
Bon courage pour le travail,ce n'est pas insurmontable,juste e......ant ;-)
Cordialement,jacquot.

23 jan. 200516 juin 2020
0

merci
Merci pour vos conseils, mais ce qui m'embete le plus avec cette solution,c'est que le fond avec les varangues va remonter de 5 à 10cm, J'ai 180cm de hauteur sous-barot et je mesure 1M78, comprenez mon desarroi surtout quand on sait que pour moi la hauteur était mon premier critère de choix à l'achat du bateau, peut on mettre des varangues tres fines?

24 jan. 200516 juin 2020
0

peut être plus simple
je ne connais pas ton bateau, mais voici comment j'ai réparé un sun odyssé qui avait le même problème.

on ne défonce que les parties du contremoule en contact avec le fond de coque (petite meule diamant et gros aspirateur), on dépoli le gelcoat des parties verticales du contremoule servant de varangues et de support plancher, on dépoli serieusement les fonds (éventuellement dégraissé au trichlo)
on re-strate béton (1 mat 300 + 10 bibiais pour le sun- odyssé) en remontant bien les tissus sur les parrois verticales, on protège par un gelcoat finition et le tour est joué sans toucher à la hauteur sous barrot ;-)

IMPORTANT: bien aspirer, voir rincer, sous les contremoules restant avant de refermer la boite par la strate, car sinon au premier seau d'eau renversé à bord, l'eau drainera toute la poussière très abrasive vers la pompe de calle et elle n'aimera pas ça :-(

24 jan. 2005
0

l'acier peut-être
en principe, c'est la hauteur des varangues qui leur donne d'inercie nécessaire donc tant pis pour les planchers ...

Un bon nombre de Sangria sont varangués acier pour que ça prenne le moins de place possible.

ce sont des barres ou des plats pliés à la forme des fond puis stratifiés.
Il faut faire des gabaris précis et faire plier par un pro ayant les machines.

24 jan. 200516 juin 2020
0

encore des precisions
Aujourd'hui j'ai ouvert deux trappes de visites dans le contremoulage à l'intérieur des 2 caissons de rangement. Après inspection des fonds (ce que j'ai pu en voir et sonder),je les ai trouvé très seins pas d'humidité ni hydrocarbure, il faut noter que mon contremoulage s'est décollé à sec sur son support car il était trop grand, mal posé et à subi des contraintes (démâtage, redressement des balcons, enfoncement de coins sous la quille).Bref il a énormément souffert et si je dois vous donner un conseil c'est de toujours veiller que votre bateau soit bien posé au carénage et surtout pas en appui total sur le lest!!
Tout ça pour vous dire qu'il s'est décollé à la suite de contraintes mécaniques anormales mais c'était il y a très peu de temps et à sec donc pas de moisissures ni salissures, pas d'humidité, les tassots de bois sous le contremoule ont l'air tout à fait seins (voir photo).
Je sais que recoller le contremoulage, ce n'est qu'essayer de bricoler, mais j'ai quand même envi de le tenter comme un coup de poker (après tout si ça ne marche pas je pourrai toujours mettre des varangues)Qu'en pensez vous? et quel produit utiliser?

24 jan. 2005
0

faut pas jouer au poker...
quand t'es sur de perdre !!!!
Ou alors, avec ce que tu auras économisé, achète une survie ! :-p

24 jan. 200516 juin 2020
0

Pourquoi poser une question

si c'est pour de toute façon ne tenir aucun compte de remarques des gentils qui se prennent pour Ducro en se décarcassant pour vous

Travaillez donc comme moi cherchez vos réponses seul et dépatouillez vous comme vous l'entendez...

pfffzzzz

25 jan. 2005
0

pas très manianimes
Des réponses peu constructives, en effet n'oublions pas que d'origine, le contremoulage est collé à l'aide de résine armée sans pressage et ça tient, meme si tes fonds sont propres il faudrait pouvoir poncer ou decaper mais il existe de nouvelles colles beaucoup plus performantes qu'il y a 30 ans avec décapant incorporé et qui ont des propriétés mécaniques bien superieurs à la résine. Renseigne toi chez HENKEL.

25 jan. 2005
0

Rapport d'expert
J'ai convoqué aujourd'hui un expert et un architecte marine sur mon bateau ,ils m'ont confirmé que la conception ALOA est et doit rester très souple, le problème majeur à la mise en place de varangues est que pour les faire remonter à la ligne de flotaison il faut entièrement retirer le contremoulage (donc dematage, arrachage du cokpit, arrachage du contremoule) bref 3 mois de boulot en chantier et un prix exorbitant(2X la valeur du bateau). On pourait mettre des varangues qui s'arrètent au niveau des caissons mais avec un énorme risque de casse à coté (report des forces pas assez ample); voila le programme mis en place par l'expert
-Disquage du mastic de liaison
-Perçage de 18 trous tout les 10cm(droite et gauche)
-Mise en traction vers le haut du contremoulage
-Injection de résine epoxy viscosité moyenne(1Kg)
-Mise en pression (8 étais)
-Reprise se strats interieur caisssons
-Reprise de strats pour renfort travers du puit
-Reprise de strats pour liaison puit/contremoulage
D'après l'expert il n'y a aucun délaminage et la réparation est sure de tenir! Je vous tiendrai au courant. Merci pour tout vos conseils et BON VENT

0

ce qui me fait bien rire
c'est la conception souple et qui doit le rester !!!!!!lol

25 jan. 2005
0

AHHH !!!!!!
Je vois Pierre,qu'on a le même regard sur la question,mais maintenant,pourquoi pas,tous les bateaux sont souples!!!!!!!

0

pourquoi on varangue le fond d'un bateau?
parce qu'il doit etre rigide pour supporter la quille et d'autres efforts ,alors quand un architecte et un expert disent que les fonds doivent rester souples j'ai de violents doutes sur leurs competences (un ancien constructeur de boats en polyester pro )

0

bien sur ed
on le sait que le contremoulage remplace les varangues plutot mal que bien d'ailleur car tous les chantiers serieux preferent le varanguage ,ya qu'a voir les hunters qui sont contremoulés au fond :sans commentaires

26 jan. 2005
0

OK
OK c'est parti pour les varangues, alors à votre bon coeur messieurs dames! Je suis étudiant à revenu 0€ Merci!!

25 jan. 2005
0

mais non
En effet messieurs un bateau lorsque il est conçu avec un double fond et sans varangues avec lest déporté à 60cm,et contremoulage décollé le fond de coque est souple, ce qui fait la rigidité c'est le contremoulage qui fait tout le bateau et reporte les forces uniformément sur toute la carène d'avant en arrière et de droite à gauche. une fois le fond recollé ça ne sera evidemment plus pareil.rester souple ne veut pas dire garder du jeu à la quille peut etre que je m'exprime mal. ça veut juste dire laisser toutes les forces se répartir uniformément comme d'origine.

25 jan. 2005
0

tout n'étant pas que dans la conception......
Encore que....
Il y a surtout la réalisation!!!!
Il est des navires contremoulé,dont le contre moule participe à la rigidité,et qui,après des années de terre plein,repartent en mer sans soucis(les anciens Dufour)mais,là,il y avait ce qui fallait en échantillonage de coque!
Dans ton cas,Edouard,quoi que disent experts et chantier,je ne m'en tiendrait pas à un seul avis,et surtout pas à celui de pros du secteur!!!
Quand aux risques de casser quelque chose,sur un navire mince avec de bonnes varangues(vois les anciens IOR,ils n'étaiebnt pas épais et il y avait un sacré poids de quille,il naviguent encore)ces risques sont pour moi moins grand que celui de se promener avec une quille qui se ballade molement et la bénédiction dudit expert!
Tiens,une idée,tu lui propose d'aller faire un tour dans la piaule une fois réparré selon ses consignes ;-)
cordialement,jacquot.

25 jan. 2005
0

Il est bien entendu

que pour dormir tranquille, il est très important de toujours faire confiance à la valetaille dont on paye les conseils, sinon pourquoi solliciter leurs participations éclairées.

De plus, rendez-vous compte des cauchemars si vous aviez rétribué quelqu'un pour quelque chose qui s'avère douteux...

Mais rassurez-vous, d'autres navichoses sont construites de manière similaire donc n'angoissons pas nous ne risquons rien tant que nous ne nous aventurons pas sur ces... choses :-D

pfffzzzz

0

Cobra
a bien raison:
le seul conseil qu'il vaut la peine de suivre est celui pour lequel on a payé. D'ailleurs, c'est ce qui se passe en général.
Il suffit de lire sur notre ponton géant les conclusions de ceux qui posent un problème. 9 fois sur 10, ils remercient tout le monde et font comme ils avaient décidé au départ.
;-):-D

0

Oh le rampant
pardon, dans tout le monde, je n'incluais évidemment pas tes persiffffffffzzzzlages.

Je parlais des CCC (contributeurs constament constructifs?)
ne nous emballons pas Cassim!

26 jan. 2005
0

il ne remercie
ptet pas dans le forum mais en pv! ;-) :-) :-)
soyons pas negatif ;-) :-D :-D

26 jan. 200516 juin 2020
0

Remercier ?

Quel est donc ce mot ....

S'il arrive que certaines personnes avec peut-être un semblant d'éducation ou plutôt appelons cela de courtoisie (c'est moins prétentieux) prennent le temps de remercier leurs bienfaiteurs, il faut reconnaitre que ce n'est guerre la majorité....
Soyont optimiste 50% ?....
Après tout, ce n'est pas si mal... :-)

pfffzzzz

26 jan. 2005
0

OK
OK c'est parti pour les varangues, alors à votre bon coeur messieurs dames! Je suis étudiant à revenu 0€ Merci!!

26 jan. 2005
0

en fait
Vous trouvez que ce forum n'a pas d'interet car je ne suis pas les conseils; la meilleure des solutions est bien sur de varanguer, je suis d'accord, mais au moins dans ce lien il y a pour tout le monde qui auraient ce genre de problème une solution chère et sure "de bourgeois" et une solution pour les "pauvres"!!
Pauvre ou bourgeois, il ne faut bien sur pas laisser le bateau dans cet état ;
Je n'ai pas choisi mon camp, alors merci pour vos sarcasmes!!!!
Par contre je remercie chaleureusement tous ceux qui ont été constructifs dans ce forum et ont proposé des solutions de maitres au problème! J'ai tout enrfegistré et j'en suis très fier. à bientot sur l'eau.

ED

0

structure et reprise
Mettre des varangues, c'est bien, mais il faut penser à la rigidité longitudinale.

Le mieux ne serait-il pas de regarder où sont les omegas du contre-moule, et de faire des varangues serres et lisses, en bois ou CP stratifié, qui remplacent ces portions de contre moule...

Heu, oui, en fait ça revient à construire un nouveau bateau :-(

26 jan. 2005
0

...eh oui!
"Quand la vie est dure, il faut être plus dur qu'elle pour la trouver molle ! - Van Dado" (vu dans la rubrique "humour" de Héo)...ça résume un peu le pb. technique de cet Aloa (si j'ai bien compris ;-))

26 jan. 2005
0

AVIS DE RECHERCHE
Je cherche à connatre l'identité du dénommé cobra qui participe au forum en rependant son venin! Alors n'ai pas peur et dis moi qui tu es
flypost@tele2.fr Edouard

26 jan. 2005
0

identité ?????
et pourquoi donc,Edouard,je trouve le Cobra égal à lui même,parfait dans le rôle du poil à gratter ;-)
D'ailleurs,je trouve qu'il récupère bien,j'ai trouvé qu'il avait eut une petite baisse de forme il y a quelques temps(ceci est une apréciation très personnelle!! :-p).
jacquot.

26 jan. 2005
0

j'oubliai....
bon courage pour le varangage,ce n'est pas un travail aussi insurmontable que l'on pourrait croire,par contre,si tu utilise la disqueuse,met un balaise d'aspi,et un masque,et scotche vraiment bien toutes les ouvertures autour de l'endroit ou tu bosse,bonjour la poussière blanche!!!
Cordialement,jacquot.

26 jan. 2005
0

j'ai longtemps hésité avant d'intervenir car le sujet n'est pas simple
je en suis pas sur du tout que le varangage soit la meilleure solution car le lest est en bas d'un appendice de coque qui sera difficilement "reliable" aux varangues et le lest ne sera pas repris par ces varangues qui peuvent bien etre assez peu efficaces pour la reprise des efforts

si c'était mon bateau, j'enleverai le contremoulage sur 20 ou 25 cm de chaque coté du puit

ensuite je stratifierai plusieurs couches de tissus roving et mat alternés et en allant bien au fond du puit, pour agrandir la portée des efforts et rigidifiér la coque à cet endroit

ceci ne ferait pas perdre de HSB

ensuite un petit bout de plancher sur l'ensemble ou alors reprise au mastic pour réagréer et un coup de gel coat pour finir et retrouver le niveau initial du contre moulage

amicalement

26 jan. 2005
0

si JP, c'est possible
les varangues en CP peuvent être encastrées dans l'amorce de quille, après le travail de strat dont tu parles.

Ensuite elles sont stratifiées sans difficulté particulière jusqu'au font de l'amorce de quille.

Dans le cas du Start 7 que j'ai refait, j'ai hoté les écrous et rondelles des boulons de quille deux par deux ( pas tous en même temps... ) et protégé le filetage des axes avec du scotch.

La stratif du bas des varangues a donc enveloppé les axes ( c'est sans difficulté, il suffit de pratiquer une fente en croix dans les tissus ).

après nettoyage des axes j'ai remis les rondelles et les écrous.

Cette technique garantit une parfaite intégrité structurelle entre l'amorce de quille et les varangues.

J'informe Edouard qui semble avoir des problèmes d'argent, que j'ai effectué ça alors que j'étais étudiant stagiaire et que la réparation m'a couté un smic de l'époque.

J'ai revendu deux ans plus tard le bateau nettement plus cher que la cote, récupérant ainsi largement mon investissement temps et argent...

26 jan. 2005
0

ta remarque est interressante JP...
mais,tu vois,sur le mien,par exemple,les varangues font 5cm de haut,et les boulons de quille passent entre elles et le Brin de Folie n'est pas mou de la quille!!!,aussi,AMHA,dans le cas présent,je restratifierai les fonds(3à4 plis de 1000),à remonter vers les bords,pour finir le plus haut possible sur un plis,puis je stratifierai des varangues,pas trop épaisses(25mm) pas trop hautes(50mm)de façon à garder une certaine souplesse,en y adjoignant des longerons de même section dans le sens de la longueur.
A voir,il y a peut-être quelqu'un de plus pointu la-dessus pour donner un éclairage nouveau au problème ;-)
Amicalement,jacquot.

27 jan. 2005
0

contre-moulage
Bonjour à toutes et tous.

Deux techniques :
Contre moulage structurel de type profil Oméga en tissus de verre polyester avec âme en mousse, dans le temps (15 à 20 ans ) la mousse se décompose il ne reste que le profil oméga quand on marche dessus le profil crisse et on le voit s’affaisser localement sous le poids le profil joue et sous les contraintes mécaniques en navigation finalement le collage des pieds du profil et de la coque lâche et la coque assure seule les contraintes jumelées de la quille et du gréement (cadenes des galhaubans ) !
Que faire ?
Si les pieds décollés des profils Oméga sont accessibles, prendre deux disques de ponçages à très gros grains très rigides les mettrent dos à dos sur un support pour perceuse et poncer en même temps les parties décollées de la coque du profil, aspirer la poussière et laver à l’acétone (attention aux flammes et chauffages électriques !!)

Préparer de la résine époxy adapter à ce type de reprise (se renseigner auprès de Sicomin )
Presser les réparations avec des gueuses ou par par dépression.

Après quelques jours de séchage, percer les profils avec une scie cloche un trou en bas et en haut suffise, aspirer avec un aspirateur puissant les débris de la mousse, cureter avec une tige métallique le restant aspirer encore avec patience !

Toujours chez le spécialiste en époxy du coin choisir avec lui une mousse époxy à haut module mécanique, calculer le volume du contenu du profil et après vous jouez avec précaution (volume !) au petit chimiste!

Si le contre moulage ne contient pas de mousse l’épaisseur des tissus est plus importante vous utiliserez seulement la 1er partie du protocole
des opérations .

Bon courage ,cordialement votre.

26 fév. 2005
0

Réparation parfaite!
Je viens de finir mon bateau je l'ai sorti de l'eau et la quille ne bouge plus du tout, dur comme du béton,les strats ont permis de resolidariser le contremoulage à la coque jusqu'au fond du puit, 15 Kg de resine 6 m2 de roving/mat 2Kg d'époxy + charge; cout de l'opération 250€ de matos et 80h de travail, voila si vous avez le meme problème contactez moi! revaranguer c'est pas forcément obligatoire!! MERCI aux membres

26 fév. 2005
0

bravo
mais garde toujours à l'esprit que ton bateau est réparé, donc à surveiller principalement pendant les premiers milles, puis régulièrement surtout après des nav dans la brafougne !

bonnes navs

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (33)

mars 2021