Construire un canot voile avirons avec des enfants

Je vais commencer la construction d'un canot voile avirons, avec misaine, avec les enfants de ma classe. Ils ont entre 9 et 10 ans, et n'en reviennent toujours pas. Je viens de terminer le "proto". La construction avec les enfants va commencer en mars. Pour ceux que ça intéresse, (et je sais qu'à H&O il y a plein d'enseignants) le déroulement est consultable sur www.ecole.plouguiel.free.fr[...]

L'équipage
12 fév. 2006
12 fév. 2006
0

Le
lien est inopérant pour moi.
Donc un Ilur plutôt qu'une Laïta finalement?
Que deviennent les exemplaires construits?
Les élèves ont-ils le libre usage de leur produit toute leur vie?

13 fév. 2006
0

essayez ici: ecole.plouguiel.free.fr[...]/
Je crois qu'il faut le / à la fin.

13 fév. 2006
0

Très joli
Je vois que pour le prototype, les enfants ont transmis les plans sur le contreplaqué, cousu les fils de fer galvanisés, et peint plusieurs couches de peinture. Qu'est-ce qu'ils vont faire au mois de mars? Encore la même chose, ou d'avantage? Comment est-ce que vous envisagez distribuer le travail? Combien sont-ils dans la classe? Il ne suffit pas de nous taquiner avec cette merveilleuse idée (même la ville y croit pour ses 500 euros). Il nous faut d'avantage de détails!

14 fév. 2006
0

joli travail
ils doivent être contents les marmots.

je te remets le lien :
ecole.plouguiel.free.fr[...]/

(fallait pas les www !)

15 fév. 2006
0

Moi, je suis deja admiratif du site internet !!!
Comme quoi les écoles de provinces ...

Si chaque eleve a le droit à une part de la coque à peindre, ca risque d'être super fun !!! ;-)

17 fév. 200616 juin 2020
0

comment ça se passera ...
En fait, les enfants ont déjà tous construit une maquette au 1/10 du bateau, en carton cousu au brin de fil électrique et collé au sikaflex. Nous allons les faire naviguer dans la baie, tous ensemble, accompagné des sécus de l'école de voile.
La construction va débuter le 5 mars, le jour de la rentrée des classes chez nous.Le bateau étant construit selon la technique du "cousu/collé", il y a des manips que les enfants n'auront pas le droit de faire : découper à la scie sauteuse et utiliser l'époxy. Ces deux opérations seront effectuées par moi(l'instit) et par les parents, les samedis.
Dans l'ordre, les enfants vont travailler par groupes et être responsables chacun d'un élément du bateau. Ils traceront sur les panneaux de CP les côtes du plan et identifieront chaque morceau que les parents viendront découper à la sauteuse après.
Ensuite, ils assemblent les différents panneaux (fonds, bordés, tableau arrière, et cloisons structurelles verticales).
Le samedi suivant, les parents viennent faire les joints congés époxy.
La semaine suivante, les enfants installent le liston, la serre bauquière, le puits de dérive ...
Les parents interviennent alors pour les joints congés extérieurs un samedi.
La semaine suivante, les enfants installent les réserves de flottabilité (polystyrène extrudé), et tous les aménagements horizontaux de l'intérieur (banc, coffres).
Le samedi suivant, les parents viennent faire les joints congés intérieurs et poncer l'extérieur.
Les deux semaines suivantes les enfants peignent le bateau, trois couches, donc il y a assez de surface pour tout le monde.
Les navigations se feront alors dans le cadre d'une école de voile, sur temps scolaire (si OK inspecteur), et sur temps hors scolaire : le dimanche, avec tous les parents disponibles (bb cue, île du nord BZH, ...)
Enfin, les enfants participeront aux régates locales avec les deux bateaux, le leur, et celui qu'on a construit avant eux.
A l'issu, le bateau sera vendu aux parents de la classe, par tirage au sort, pour un prix avoisinant les 400 €, soit à peu près 1/4 du prix de revient.
L'acquéreur s'engage seulement à participer régulièrement aux régates locales (qui n'ont de régates que le nom, puisque le gagnant comme le dernier, gagne une bourriche d'huitres.
Elle n'est pas belle la vie ...

17 fév. 2006
0

Quel chouette projet !
J'ai visité longuement et avec plaisir le site web. Bravo, tu es un vrai instit et j'aurais aimé être dans ton école quand j'étais petit (ça fait un bail...)
Tous mes voeux vous accompagnent.

17 fév. 2006
0

Remarquable
Mais je n'ai pas identifié le plan du bateau.
L'étrave n'est pas celle de la Laïta.

02 mar. 2006
0

le plan disponible
le plan du pénard guézec est disponible sur le site de l'école ecole.plouguiel.free.fr[...] pour qui veut se construire le canot. Tout n'est pas encore en ligne mais ça viendra ...

18 fév. 200616 juin 2020
0

Ce n'est pas la Laïta
C'est en fait un "détournement" du Clown 450, visible sur le site philpich.free.fr[...] .
J'avais pris contact avec cet architecte pour un autre plan, mais il m'a dit qu'il avait cessé son activité d'archi.
Mon projet de construire avec des enfants lui a plu, et il m'a transmis le plan du bateau gratuitement.
Un seul exemplaire avait été construit jusqu'alors dans le bassin d'arcachon.
J'ai commencé par en construire une maquette au 1/10, puisque j'allais le porposer aux enfants, et je me suis rendu compte qu'il y avait une erreur dans les côtes du tableau arrière.
Ensuite, quand j'ai voulu l'homologuer, je me suis rendu compte que le bateau n'était plus homologable avec les dispositions de la nouvelle division 224 (pas assez de flottabilité).
J'ai donc transformé le plan pour agrandir les coffres avant et arrière et les bourrer de flottabilité. J'ai transformer aussi le banc central de réserve de flottabilité. Il est passé ainsi de 75 à 400 litres de réserve.
Du coup, je ne le fais plus homologuer en suivant la division 224 française, mais en suivant la directive européenne 96-211 (même normes que la 224). L'avantage : tous les bateaux construits en suivant ce plan seront homologables de fait, et ils pourront être vendus avant les 5 ans imposés par la D.224.

02 mar. 2006
0

Je serais à la place des enfants...
Je n'attendrais qu'une chose : le grand plouf. Je serais élève dans ton école, je crois que je serais excité et intenable, que tu devrais me coller pour que je sois attentif à autre chose qu'au bateau...

02 mar. 2006
0

C'est génial !
Vive ton école !

Mon papa qui est à la retraite depuis peu rêve d'un mignon bateau pour se balader sur le bassin d'Arcachon. Il n'est pas vraiment bricoleur :non: mais je vais lui proposer de relever le défi : ce que les enfants font, lui aussi peut le faire ! Et comme pour les enfants, je lui ferai ses découpes à la scie sauteuses ainsi que les joints congés.

Vive la voile et ses amoureux.

03 mar. 2006
0

finalement
tu s trouvé le bon compromis. C'est raiment super. J'ai recherché un peu sur le site et hop !
www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

Comme quoi avec un peu de persévérance, on y arrive.

Bon une question avec ce que tu donnes comme info sur le site de l'école, un gars pas trop doué il peut le faire ce bateau ? Tes plans sont gratos ?

Une autre quetion bête, tu penses que sur une riviere sans trop de chute et pas trop de débit comme la charente (en bas de chez moi) on pourrait naviguer avec ce bateau ? moi j'aimerai bien remonter la charente à la voile, plutôt qu'à la rame !

03 mar. 2006
0

Fabriquer un Pénard Guézec est à la portée de
toute personne motivée. Il n'y a pas besoin d'outils honéreux (scie sauteuse, ponceuse, marteaux ...).
Les plans sont bien sûr grâtuits. Ils sont détournés du Clown 450 de M. Philippe Pichon qui a cessé ses activités et qui a bien voulu céder gracieusement ses plans. En fait, seuls les fonds et les bordés sont d'origine. J'ai modifié tout le reste, car les plans ne permettaient plus une homologation (nouvelle réglementation depuis 2004). Les modifications apportées portent essentiellement sur les réserves de flottabilité. Le Clown avait 75 litres de flottabilité, le Pénard Guézec en a près de 400 !
Le premier exemplaire sera homologué par l'ICNN de La Rochelle. J'ai été très stricte là-dessus car n'oublions pas qu'il s'agit de faire naviguer des enfants.
prochainement, sur le site de l'école, il y aura le résultat des tests de flottabilité, toutes les étapes de la construction par les enfants, et le coût réel de la fabrication.
Pour avoir navigué avec le Pénard Guézec, j'ai pu le comparer avec la caravelle que j'avais déjà contruite : le Pénard Guézec est bien plus léger, plus rapide, mais il remonte un peu moins au près (misaine oblige). Cependant, la différence n'est pas énorme.
Un exemplaire du Clown avait déjà été construit sur le bassin d'Arcachon.
Le Pénard Guézec sera homologué en catégorie C (vent force 6, vagues de 2 mètres, à 5 milles d'un abri, avec 5 personnes totalisant 400 kg). Aussi, il n'y a aucun problème pour une navigation en rivière, si ce n'est la remontée au vent.

04 mar. 2006
0

'Faudrait changer le nom
Veinard Guézec serait plus à propos!

04 mar. 2006
0

soutien
j'invite ceux que le projet a intéressé à le faire savoir sur notre site d'école. En effet, je viens d'apprendre que notre inspecteur d'académie risque ne ne pas autoriser les enfants à naviguer sur le bateau qu'ils auront construit, même si celui-ci est certifié conforme par un organisme autorisé, en l'occurence l'ICNN de La Rochelle ...
Le syndrome de l'Abbé Cottard qui avait laissé des enfants seuls dans une caravelle de nuit et qui se sont noyés ...
Notre inspecteur préfère peut-être les activités de type "collier de nouilles" ! ! !

04 mar. 2006
0

oui ou un des 90 jeux dangereux
répertoriés dans les cours d'école.

mon soutien t'est acquis.

je passe sur le site de ton école demain

04 mar. 2006
0

Tous
nos voeux de succès malgré cette dernière difficulté!
Ne proviendrait-elle pas du point suivant:

"Du coup, je ne le fais plus homologuer en suivant la division 224 française, mais en suivant la directive européenne 96-211 (même normes que la 224). L'avantage : tous les bateaux construits en suivant ce plan seront homologables de fait, et ils pourront être vendus avant les 5 ans imposés par la D.224."

Un détail m'échappe en effet: en principe et à ce que je croyais, les dispositions nationales ont vocation de préciser les conditions d'application à chaque pays membre des directives européennes.
Dans cet esprit, le seul accès à la directive 96-211 passerait pas la loi française, exprimée par la division 224.
Ou bien me gourré-je?

04 mar. 2006
0

Formidable !
on rêve tous d'avoir eu un instit comme toi, quel bonheur ! Moi qui critique toujours les enseignants, tu me réconcilie avec les vrais pédagogues (j'ai même tout lu sur les lentilles et les phasmes!).

Mais en fait, tu triches: tu ne nous parles pas de TON bonheur de faire tout ça avec les enfants, bien que ça transpire à chaque ligne de ton merveilleux petit site...

Encore bravo ! Comment peut-on infléchir ton implacable inspecteur (mail?)? Ca serait quand même le comble que les gosses ne puissent pas profiter du fruit de leur travail. J'ai pas trouvé sur le site...

05 mar. 2006
0

à Chebec
Tu as parfaitement raison : Il y a pour chaque pays des dispositions nationales précisant (et parfois modifiant) le décret européen 96-211.
En France, il s'agit de la fameuse division 224.
Le problème est que je demande quelque chose que la division 224 a volontairement écarté : faire homologuer une embarquation légère de plaisance de moins de 5 m. La division 224 prévoit dans ce cas une autocertification, ce que mon inspecteur d'accadémie refuse- je peux le comprendre, il signerait une autorisation de naviguer basée sur la bonne foie d'un enseignant (et dieu sait que nous sommes de mauvaise fois ...)
Quand je m'adresse à un organisme autorisé à homologuer un bateau à la place des Affaires Maritimes (comme avant), il me précise qu'il vaut mieux suivre les prérogatives du décret européen plutôt que la division 224 : les différences sont minimes (tous les deux font référence aux mêmes normes, notamment la norme EN-ISO 12217-3 pour la stabilité et la flottabilité). Par contre, avec ce décret européen, je peux vendre mon bateau avant les 5 ans imposés par la division 224.
Quant à mon bonheur de mener ce projet en classe, il n'est pas transcriptible : j'ai maintenant une classe où l'entraide est le maître mot (construction de la maquette, mais aussi pour les apprentissages scolaires) et ou les parents sont partie prenante dans la scolarité de leurs enfants. Ils s'intéressent à l'école de leurs enfants autrement qu'à travers le bulletin scolaire.
Et en plus, on s'amuse maintenant vraiment ...

25 mar. 2006
0

Ouaaais !
Bravo!

25 mar. 200616 juin 2020
0

l'inspecteur a dit oui ...
à la condition que le bateau n'appartienne pas à l'école mais à une association indépendante, reconnue. J'ai donc créé cette association, et c'est parti : la semaine dernière, les enfants ont tracé tous les éléments du bateau sur le CP, et ce matin, les parents sont venus les découper. La semaine prochaine, les enfants vont assembler tout ça, et samedi prochain, on mettra l'époxy à l'intérieur.
Mise à l'eau prévue pour le 9 mai ! Le top !
http:/ecole.plouguiel.free.fr

26 mar. 2006
0

félicitations
à ta ténacité et aussi à l'ouverture d'esprit de cet inspecteur(trop rare de nos jours et surtout inconnue dans ma région !)
il devrait exister plus d'enseignants comme toi

BRAVO

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Piégeage des gouttes

Après la pluie...

  • 4.5 (195)

Piégeage des gouttes

mars 2021