Construction individuelle rapide et économique Cata australien

Construction individuelle rapide et économique d'un catamaran de 30 pieds en contreplaqué-epoxy. Méthode bluffante d'un australien.
Pour ceux que çà intéresse :

clinkemaillie.free.fr[...]eon.htm

Comme les français que nous sommes sont toujours fâchés avec la langue anglaise, j'ai traduis à ma façon. Que les linguistes éminents me pardonnent.

L'équipage
30 sept. 2013
30 sept. 2013
0

Impressionnant. Il n'emploie pas, apparemment, le contreplaqué le plus cher, on dirait du bon vieux batipin...

Les linguistes resteront muets, la traduction est nickel !

30 sept. 2013
0

Chapeau Léon ! Je trouve le résultat plus que sympa, ça vaut largement un Aventura... Non, apparemment, ça vaut moins cher !

Merci for ze excellente translation !

Les "Batipins" anglo saxons sont souvent à base de Douglas. Gros avantage : moins de noeuds que dans le Pin des Landes. Voire pas de noeuds, donc pas de bouchons...

On peut en trouver en France.

Un peu lourd mais collé extérieur. Résiné, ça le fait.

Beaucoup de Wharram ont été construits avec ce genre de CP. Moi, j' avais pas osé...

30 sept. 2013
0

Pour le CP j'ai exploré les offres en CP de bouleau Finlandais ou Letton, moins cher, mécaniquement très résistant, plus écolo, collage adapté etc... Je travail sur un projet semblable de cata à bouchains mais en 10.00m.
J'aime beaucoup cette méthode qui permet d'acheminer les 3 éléments séparés depuis le hangar de construction vers un lieu d'assemblage en bord de mer ce qui résout le problème du gabarit routier.

30 sept. 2013
0

Pas cher le CP de bouleau ? Je ne suis pas vraiment d' accord, le Finnforest reste cher , l' Estonien un peu moins.

Mais ça bouge puisqu' on trouve depuis peu du CP de bouleau polonais à un prix équivalent au Batipin !

Effectivement, mécaniquement c' est au top, léger et à plis minces !

J' avais fait le pont de mon Wharram avec du Déroulé de Finlande, un CP de bouleau, léger et costaud, mais pas vraiment bon marché.
Pour les amateurs, attention, il y a aussi du déroulé de Finlande en épicéa (pas cher mais pas terrible).

01 oct. 2013
0

Oui et permet aussi la construction dans un espace restreint.

30 sept. 2013
0

Super.
Meme si ça reste un bateau côtier (en cas de choc avec un ofni, glouglou), je suis admiratif.

30 sept. 2013
0

je vais peut être dire une bêtise ou du moins posé une question le fait justement que le cp soi de résineux n est il pas mieux pour y imprégné de la résine ?

30 sept. 2013
0

faut pas croire... quelque soit le bois, la résine de pénètre pas... ou si peu le bois
ce qui compte, c'est le pouvoir adhérant de la résine et là l'époxy est meilleur

30 sept. 2013
0

super !
ça donne envie ... :scie: :scie: :scie: :scie: :goodbye: :aurevoirdame:

30 sept. 2013
0

Bateau interassant a qui on ne peut nier un air certain de filliation avec le Gypsy 28 de R Woods, "an budget ocean cruiser". www.sailingcatamarans.com[...]psy.htm
Reste que le principe de construction semble bluffant (pour un bricoleur averti).

01 oct. 2013
0

fond trop plat au brion , ça doit taper

01 oct. 2013
0

Les considérations de certains d’entre vous à propos des contreplaqués sont très intéressantes et m’inspirent l’idée qu’il serait bienvenu de structurer la rubrique « Articles » sur HEO autour d’une conception « systémique » du bateau. On trouverait ainsi facilement les meilleures informations techniques et les meilleurs rapports qualité-prix, le tout à jour. Ce forum réunit une somme de compétences que nous ne réalisons pas.

A propos du cata de Léon l’australien et de sa méthode de construction si intéressante, on peut avoir quelques idées complémentaires.
Il définit ce cata comme « croiseur côtier ». On comprend en effet que l’ensemble d’un bordé et de sa structure interne doit rester modestement échantillonné afin de pouvoir être cintré à l’étape suivante sur les cloisons structurelles. Mais pourquoi ne pas réaliser cet ensemble comme la première moitié d’un « sandwich » tel que Pierre Gutelle le décrivait en 1981 dans son livre « Construire son bateau en bois » (Editions maritimes et d’outre-mer) ? Une coque étant réalisée avec la méthode « Léon » et en CP fin (5-6mm) l’astuce consisterait à doubler par l’extérieur la structure longitudinale, remplir ensuite les vides de mousse Airex ou autre puis poser enfin un second bordé sur l’ensemble, réalisant ainsi un sandwich. Pierre Gutelle considère cette deuxième peau en contreplaqué comme la première, mais on pourrait aussi bien la réaliser en composite de polyester ou – si on est riche – d’epoxy.
Concernant la solidité de l’assemblage coques-nacelle-cockpit on peut aussi la considérer insuffisante pour affronter le large. Il faut toutefois deviner, au-delà des photographies et de la description sommaire que fait Léon, que l’ensemble nacelle-cockpit est structurel. Probablement solidement fixé aux bras et à chaque coque, il constitue un « contreventement » (comme on dit dans le bâtiment) efficace. Rien n’empêche aussi de prévoir des bras plus solides, ayant un profil d’IPN comme le fait James Wharram (sur le Tiki 38 par exemple), et de prévoir un bras plus puissant avant le trampoline. Peut-être pourrait-on ainsi envisager de plus grandes ballades avec ce catamaran astucieux et économique.

0

Un trimaran en CP sandwich de 16,00m a été construit en Nouvel Calédonie après une étude de la résistance des panneaux.
Cette étude qui a comporté un partie calcul et une partie essai labo a déterminé un sandwich donnant toute satisfaction. Les panneaux d'une seule pièces ( 16,00m de long) ont été moulé dans un conformateur dont la forme était géré par le résultat donné par l'ordi qui a défini la coque.
On peut extrapoler cette méthode en créant la structure du bateau et les grands éléments d'agencement comme les cloisons, les caissons d'agencement etc, puis poser la première peau sur cette structure, puis les lisses internes du sandwich, le rempli en mousse basique ( polystyrène expansée) collée puis fermeture par la peau extérieure CP. Un tissu extérieur et une imprégnation époxy fermera les pores du bois.
L'intérêt sera de pouvoir réaliser les agencement avec toute liberté de circulation au travers de la structure, donc ne plus être obligé de monter et descendre, d'avoir une coque finie intérieur qu'il n'y aura plus qu'a peindre, ou vernir etc. De bénéficier de la résistance du sandwich et son poids plus faible.

01 oct. 201301 oct. 2013
0

Pour ce qui concerne le contreplaqué tout pin extérieur.
je serais curieux de voir ce même cata dans 20 ans.
Si la robustesse de ce CP est tout à fait honorable, sa stabilité de forme n'est pas au top.
J'ai fait des tests là-dessus.
je le réserve pour les aménagements, et encore pour des parties non visibles.
Quant au contreplaqué tout bouleau :
Léger vous dites !
Pas vraiment, ce serait plutôt un inconvénient.

01 oct. 2013
0

Pour le poids du bouleau tu as raison (voir le tableau en dessous). Avec le recul, je me demande si je n' étais pas fait refiler du CP d' Epicea pour le Wharram...

Par contre comme le CP de bouleau est super solide, on doit sans doute pouvoir descendre en épaisseur par rapport à une autre essence.

01 oct. 201316 juin 2020
0

Ci dessous un tableau des poids du CP bouleau


01 oct. 2013
0

J'ai possédé un catamaran de 8,70 m par 5 m, open, en CP torturé. Epaisseur du cp : 3 plis 5 mm. Liaison par coffre poutre centrale en CP 5 plis, 6,5 mm. Poids pesé, 850 kg. Utilisé dans des conditions parfois vigoureuses, vitesse en pointe, près de 20 kn. Je n'ai pas vu la construction, c'était un chantier qui avait fait des plans newick (lui aussi a fait des plans en torturé). Je pense que c'est aussi simple, voire plus que la technique de l'article, très intéressante au demeurant.

01 oct. 2013
0

Un fabricant de CP Marine en Douglas :

www.mcilvain.com[...]lywood/

La question que je me poserai sur le bouleau est quand même l' adaptation de l' essence à un usage extérieur. Qu' en pensez vous ?

21 mar. 2014
0

Bonjour à tous
je relance le fil car tres intéressé par ce cata, est ce que des plans peuvent être récupérés, cette construction semble simpliste mais efficace
qui peut m'en dire plus

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

août 2017 de retour d’Ecosse vers Bangor

Après la pluie...

  • 4.5 (132)

août 2017 de retour d’Ecosse vers Bangor

mars 2021