Consommation poste radio ...

Bonjour,

J'ai un poste dans le bateau branché sur mes batteries 12v qui alimente deux enceintes de 60w et une de 40W. Je voulais savoir si la consomation était constante en fonction du volume , c'est a dire que quoi qu'il se passe je consomme 160W en ecoutant de la musique (sans tenir compte de la conso propre du poste) . Ou bien si la consomation varié en fonction du volume de la musique ?

Merci d'avance ;)
Abs

L'équipage
02 juin 2011
02 juin 2011
0

combien consomme ta voiture ? CE DOIT ETRE EN FONCTION DE LA VITESSE ET DE LA CHARGE ?COMME TA RADIO .
alain

02 juin 2011
0

et sauf erreur ce sont des watts de son ,pas des watts de consommation electrique .

ceci etant il doit y avoir un rapport entre le volume du son et la consommation.

02 juin 201116 juin 2020
0

Avec 160 W de puissance sur tes enceintes tu dois approcher les 100 dB de puissance acoustique, soit le seuil de la douleur et des dommages irréversibles de l'audition.

Attention à tes oreilles et [b]à celles de tes voisins[/b] !

Ceci dit, bien entendu la consommation électrique de ton poste dépend du volume du son. Diminuer le son de moitié divisera grosso-modo par 4 la consommation électrique.

03 juin 2011
0

plus que ça puisque l'oreille est logaritmique ,ceci dit le diametre des hp influe enormement sur la conso ,avec un casque on ne consomme presque rien par contre avec des woofers de 300mm on entend les amperes partir .mais le rendu des basses est meilleur evidement
alain

03 juin 2011
0

Ce ne sont pas des Watt RMS, ce sont des watt peak ou sans doute PMPO. Sinon l'ampli du poste radio consomme proportionnellement à l'intensité qu'il délivre dans les HP. Après si c'est un bon ampli, il consommera toujours plus qu'un ampli pourrit. Par exemple en classe A, on polarise les transistor de façon à être à 50% de la tension de sortie pour que le signal ne soit pas écrêté en haut ou en bas. Donc le rendement est moins bon. Mais sur un autoradio, je doute que ce soit le cas ;p

03 juin 2011
0

Merci beaucoup , rassurez vous je ne compte pas utiliser les enceintes a fond , seulement lorsque je navigue un petit fond sonore ou quand je suis au mouillage seulement a l'interieur de mon bateau !
Merci encore ;)

04 juin 2011
0

En matière accoustique les puissances affichées sont souvent trafiquées avec des chiffres exagérés, les Watts RMS étant les moins contestables. De toute façon pour les HP on parle de puissance crète. Si on appliquait aux HP cette puissance en continue leure espérance de vie serait ultra courte. Pour l'ampli cela se termine par des éléments de puissance qui peuvent consommer vraiment avec chaleur non négligeable et risque pour l'installation (si non protégée). La consommation est donc liée à la puissance accoustique demandée
qui vient de la source d'alimentation (cette puissance est représentée graphiquement par la surface que limite l'onde accoustique vue sur un oscilloscope).
Les osselets de l'oreille moyenne régulent en + et - les écarts de puissance accoustique mais l'électroaccoustique est plus rapide et des transitoires explosifs peuvent très facilement endommager de façon définitive l'oreille interne (en couchant les cils vibratils de la cochlée: surdité typique autour de 6000Hz) et on a mème décrit une atteinte des osselets.
Avant l'époque des délires accoustiques la puissance d'un HP d'un bon poste classique de radio pour une écoute confortable dans une pièce moyenne était autour de 4Watts.
L'excès de puissance sert à passer les grandes dynamiques, et maintenant à rendre définitivement sourd.

04 juin 2011
0

Merci Outremer pour ces précisions.
Surdité typique même à partir de 2000 Hz ! Dans quelques années les ORL et les fabricants de prothèses auditives vont faire fortune.

04 juin 2011
0

De mémoire !!!!

Il y a bien longtemps (et même plus) que j'ai oublié ce que j'ai appris à l'école, du temps ou je suivais des études d'électronique de niveau BTS.

Mais, il me semble me souvenir que la puissance consommée par un amplificateur correspond à la consommation en courant continue et donc au point de réglage des transistors. Le reste c'est de la modulation. Un instant on est au dessus, l'instant d'après on est au dessous. Et par exemple pour un son de 2O00 hertz, 20000 fois par secondes. Sur une longue période, la moyenne correspond au point de réglage choisi par le concepteur de l'ampli. Bref, par exemple, si la tension d'alimentation est 12v et si le courant dans le collecteur de sortie d'un transistor de puissance est de 5A la puissance consommée est 60 W. Dans un ampli de bonne qualité, il y avait souvent deux transistors de puissance montés en push-pull

Après quoi, peu importe l'amplitude de la modulation. Autrement dit, que le bouton de volume soit au minimum ou au maximum, la consommation réelle est la même.

Il serait bon qu'un électronicien d'aujourd'hui confirme ou infirme mes souvenirs d'autant plus qu'aujourd'hui, plus question de mettre en oeuvre des transistors et des résistances et des condensateurs. On met en oeuvre des circuits opérationnels tout prêt.

05 juin 2011
0

mémoire défaillante, désolé...
la puissance acoustique est la transformation de la puissance électrique par le HP, donc plus on veut fort en son, plus on consomme en courant
principe de Lavoisier, rien ne se crée, tt se transforme

le courant de repos d'un ampli est pinuts, dès que la modulation arrive, en + ou en -, les transistors de lampli vont faire passer le courant ds le HP, en + et en -
c'est tt pareil aujourd'hui, mais les trnsistors sont mis ds une boîte qu'on appelle circuit intégré... de puissance
à+
JL.C

06 juin 2011
0

Je pense que vous faites erreur.

En l'absence de signal, toute l'énergie électrique est dégagée en chaleur dans le circuit électronique.
Avec un signal, une partie de l'énergie est consommée en chaleur et effectivement le reste est transformé en énergie magnétique (transformateur qui isole le circuit continue du circuit du HP) puis en énergie mécanique par le HP. Mais, sur un durée d'une période du signal, la valeur moyenne du courant électrique dans le circuit électronique est constante.
De ce fait, l'énergie consommée est "constante", du moins sur un durée égale à une période du signal. Donc, à tension égale (ce qui est la cas ici), l'intensité électrique moyenne est "constante".

Reste le cas d'un circuit push pull qui mériterait une étude plus poussée. Et la, ma mémoire défaille effectivement.

:reflechi:

06 juin 2011
0

On est loin des problèmes de navigation:
Tout système d'amplification à pour but de piloter, moduler une grosse puissance par une petite. On a aucun intérèt à consommer une énergie inutilement car au final c'est une perte sèche en chaleur
et il faut bien distinguer puissance de repos et puissance en action.
Il existe donc différentes classes de procédés et règlages qui évoluent avec la technologie pour obtenir le meilleur rendement pour un but donné. Actuellement on propose des amplis minuscules pour des puissances de travail importantes avec des puissances de base très faibles, avec des échauffement très faibles, par des procédés de découpage contrôlé. Les transformateurs qui étaient pour l'audio des transformateurs d'impédances nécessaires avec les tubes, n'existent plus (sauf pour des installations HiFi à la recherche d'un son "vintage"

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Coque de bateau

Souvenir d'été

  • 4.5 (79)

Coque de bateau

novembre 2021