Consommation moteur

Cause achat récent : que peut-t-on envisager comme conso. moyenne pour un Volvo D2 55 équipant un S.Odyssey 40 ?

L'équipage
04 juin 2010
04 juin 2010
0

Une courbe de consommation...
A partir du site de Volvo

vppneuapps.volvo.com[...]me.aspx

Des écarts importants en fonction évidemment du régime moteur, de la forme de la carène, de son état de propreté, de l'état de la mer.

05 juin 2010
0

Réponse approximative
1/2 de la puissance en croisière
1 l GO pour 5 CV à l'heure :
conso à l'heure 1/10 de la puissance max...

05 juin 2010
0

courbes de consommation
fournies par volvo (ou une quelconque autre marque!) sont inutilisable pour prédire la consommation, même approchante, d'un bateau en marche; en effet, ces courbes représentent la consommation d'un moteur fonctionnant à la puissance maximale pour un régime donné, mais une hélice (dont la courbe de puissance, exponentielle, ne coïncide pas du tout avec celle du moteur) n'utilise généralement pas toute la puissance disponible, sauf au régime maximal...
le plus approchant, à condition que l'hélice soit parfaitement propre, serait sans doute de prendre la courbe de puissance absobée par l'hélice, et de la corriger par la courbe de consommation spécifique du moteur; encore cela ne sera-t-il valide que pour un état de propreté donné de la coque, et pour des conditions météo idéales (vent nul notamment). mais cela reste aléatoire et très théorique. Le plus simple reste encore de faire un étalonnage assez précis de la consommation pour 3 ou 4 régimes caractéristiques et d'interpoler pour les régimes intermédiaires; ça fait déjà un bon boulot...

06 juin 2010
0

Ca dépend !
Un moteur de voilier ne consomme que si l'on s'en sert. Donc dès qu'il y a du vent, il est normalement arrêté et la consommation est nulle.

Par calme plat et mer belle la vitesse sur l'eau est le facteur essentiel de consommation des voiliers modernes, le moteur lui-même n'est pas important, tous les diesels modernes se valent, les hélice d'origine aussi et les carènes se ressemblent beaucoup. Prenons une vitesse de référence de 6 noeuds:

  • un voilier de 10-11m et 6 tonnes, avec une hélice adaptée, consommera environ 2 à 2,2 litres à l'heure. Un voilier de 13m et 10 tonnes consommera plutôt 2,5 à 2,7 l/h.
  • si on augmente la vitesse de 10% la consommation augmentera de 20% (environ) et inversement si on diminue la vitesse.
  • si on utilise une hélice à mise en drapeau, la consommation augmente de 5 à 10% (selon les marques) à vitesse égale

De nombreux plaisanciers ont une vision très approximative de leur consommation en route, car leur moteur tourne longtemps au point mort ou à très faible puissance, lors des manoeuvres, ou pour pêcher à la traine ou pour recharger les batteries. Et lorsqu'à la fin de la saison il divisent les quantités de mazout embarquées par le nombre d'heures enregistrées à l'horamètre le résultat est beaucoup plus faible.

Certains, au contraire, utilisent leur moteur pour remonter au vent dans la brise contre une mer formée et consomment évidemment beaucoup plus. C'est pour eux que les voiliers modernes sont de plus en plus équipés de moteurs surpuissants ! C'est particulièrement vrai des catamarans de croisière dont c'est pratiquement le seul moyen de remonter au vent ! (En plus ils sont souvent bimoteur, bonjour les émissions de CO2)

Bref, la consommation d'un moteur dépend surtout du capitaine !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (169)

novembre 2021