consequense surchaufe moteur

je m'y attendais un jour a faire cette c-----e j'ai oublier d'ouvrir la vanne de refroidissement moteur et l'alarme c'est déclenchée alors que j'étais au milieux du port ( presque au ralenti donc ) j'ai donc réouvert la vanne et tout est rentrer dans l'ordre ( arrêt de l'alarme après quelques seconde max 10 s )

j'ai donc vérifier par la suite le niveau et l'aspect de l'huile, et l'état de toute les durites, le waterlock et les tubulures d'échappement sans détecter quoique se soit d'anormal, pas de fumée mon plus

quelles serait les autre vérifications a faire pour savoir si je ne suis quitte que pour une frayeur ( qui vas me servir de leçon !!!!) ou je doit passer par la case gros frais

le moteur est un Yanmar 3GM30 a refroidissement direct

merci pour vos réponses Hitinui

L'équipage
10 nov. 2010
10 nov. 2010
0

en cas d'absence d'eau par fermeture de la vanne
ce qui dégage toujours en premier (environ 30 seconde) est la turbine de pompe à eau de mer

il faut donc démonter et changer la turbine (ou impeller) dans tous les cas, même si elle parait en état car elle a pu chauffer

s'il manque des morceaux, il faut aller les chercher au bout du tuyau de sortie de pompe en entrée de l'échangeur et continuer la recherche tant que la turbine complète n'est pas sur la table

cordialement

10 nov. 2010
0

il est tôt, je suis mal révéillé
bien sur comme ton moteur n'a pas d'échangeur, il faut chercher en entrée de moteur....

10 nov. 2010
0

pour moi il est tard
la circulation d'eau a l'air correcte mais je vais donc changer l'impeller des demain ( il est 20H30 pour moi antipode oblige !!!!) sinon quel serais les autres vérifications a faire ?

10 nov. 2010
0

Pas de panique
Comme le dit JP, ce qui risque d'avoir un peu souffert et encore ce n'est pas systématique, c'est le rotor de pompe. Celà demande à être contrôlé, changé par sécurité et tu peux garder celui-là s'il n'est pas abîmé en secours au cas où.
pour le reste, ce qui casse en cas de surchauffe grave, c'est le joint de culasse.
On s'en aperçoit assez vite car le moteur vaporise blanc le niveau d'huile monte et sa couleur devient laiteuse - mayonnaise -.
A surveiller, car celà met parfois du temps à apparaître.
Mais si tu n'as pas arrêté le moteur, ( qui dans ce cas aurait continué de monter en température ) simplement ouvert la vanne d'eau de mer pour rétablir le refroidissement, il n'y a pas beaucoup de chances qu'il y ait des dégâts.
C'est costaud, ces YANMAR.
Alors quand même, c'est arrivé à tout le monde d'oublier un jour cette vanne.
Ce que je fais systématiquement sur mes moteurs:
Monter sous le levier de la vanne d'aspiration d'eau de mer un interrupteur - moi, c'est un coupe-circuit d'ascenceur - sur le fil d'alimentation du relais de démarreur qui ne ferme le circuit que lorsque la vanne est ouverte. C'est le levier de la vanne en position basse qui vient s'appuyer sur la bascule du coupe-contact et qui empêche le démarreur de fonctionner. Pas plus simple, et ça s'est déjà révélé un bon garde-fou pour cerveau embrumé.

10 nov. 2010
0

moi aussi
Ca m'est déjà arrivé sur un Yanmar 2GM20, j'ai rouvert la vanne dès le biiip et ras ensuite.
Si je ferme la vanne , je pose les clés dessus.

10 nov. 2010
0

très très peu de risques pour la suite
bonjour,

si je comprends bien: l'alarme s'est déclenchée lors d'une manœuvre dans le port vanne de refroidissement fermée.

Le contacteur de l'alarme sur ce moteur à refroidissement direct se ferme à 60 degrés sur ce moteur d'après la documentation du constructeur.
elle a fonctionné quelques secondes jusqu'au moment ou l'eau s'est remise à circuler.
je n'ai jamais vu un moteur subir le moindre dommage à une température de 60 degrés voir même de 80, bien au contraire. Il y aurait eu montée à plus de 130 degrés et plus alors oui peut-être. Mais là tu aurais vu sortir de la vapeur de l'échappement et le moteur aurait senti le "très chaud": odeur de vapeur d'huile cramée, de peinture qui grille sur le collecteur d'échappement etc

donc contrôle de la turbine de pompe, à la remplacer au moindre doute, et ensuite surveillance habituelle.

Bonne continuation

Jean

11 nov. 2010
0

merci
merci pour vos réponses

bon vent à tous

Hitinui II

11 nov. 2010
0

plus grave
Il est plus dangereux de remettre une réfrigération sur un moteur ayant chauffé que de le laisser tourner quelques instants en surchauffe, surtout en refroidissement direct.
Dans ton cas, quelques secondes à 95° ne devrait pas laisser de "séquelles".

11 nov. 2010
0

Ma solution
Cela m'est arrivé au moins une fois par saison.
J'ai solutionné ce problème sur les conseils d'un internaute d'heo que je remercie.
Je met la clé de contact du moteur sur la vanne d'arrivé d'eau du moteur
A+
Yves

11 nov. 2010
0

une autre
et facile à se rappeler:
à chaque mise en route: regarder derrière pour voir si ça fait pipi!

sur certains moteurs récents, il existe un capteur de pression d'eau: si la pompe ne refoule pas d'eau, le tableau fait un bipppppppppp insupportable.

Bonne journée

Jean

11 nov. 2010
0

sonde de contact
sur les chauffe eau il y a des sondes de contact
on peut en coller une sur le coude d'échappement
l'alimenter en 12v et sortir sur un buzzer
c'est ce qu'il y a sur les groupes electrogenes en securité ,ça ne coute pas cher et ça declenchera avant que le moteur ne soit chaud
en cas d'oubli de vanne ou de destruction du rotor .
alain

11 nov. 2010
0

encore plus simple
ne jamais fermer la vanne moteur ....
ok je sors !!!!

12 nov. 2010
0

ne sort pas.......
tu as parfaitement raison......;-)

amicalement

12 nov. 2010
0

c'est le meilleur moyen
pour ne pas oublier de l'ouvrir, et aussi un des meilleurs pour remplir son bateau le jour où il est nécessaire de fermer cette vanne.

12 nov. 2010
0

juste pour résumer....
On ferme une vanne pour isoler le circuit qu'elle alimente pour entretien, sur rupture sur tuyautage ou sur échangeur..... ça n'arrive jamais jusqu'au jour ou ça arrive.
Une vanne casse rarement, elle se grippe ou n'est plus étanche. par contre ce qui arrive moins rarement c'est une vanne grippée sur laquelle on s'excite pour la manœuvrer, avec au final la vanne d'un côté, et la poignée de l'autre, et c'est moins drôle lorsque l'on doit en urgence la fermer.
Comme tu dis, chacun fait comme il veut, tout dépend de son lien de parenté avec Murphy ;-)

12 nov. 2010
0

Pour faire la nique à Murphy
Il suffit de changer les passe-coques de temps en temps ainsi que les vannes en mettant de la bonne qualité et en les faisant fonctionner régulièrement.

Mon canot au mouillage avec 10m d'eau dessous, je préférais fermer TOUTES les vannes avant de le quitter

12 nov. 2010
0

et
en laissant ouvert, on permet à ces mêmes coquillages de s'installer sur les portées, voir plus loin dans le circuit.
Bon vous l'aurez compris, la meilleur solution est de laisser son bateau au sec, onu d'avoir la chance ou malchance d'avoir un bateau sur béquille dans une région à marnage..........

12 nov. 2010
0

juste pour dire
mais je ne partirai pas sur des grandes discussions.
Quels sont les cas dans lesquels une vanne casse ? Surtout lorsqu'on les manipule. Quand doit-on obligatoirement fermer cette vanne ? Lorsqu'une durite a un souci.... c'est tout de même rare. La solution est de positionner la durite en sortie de vanne de façon à avoir la sortie plus haut que la flottaison. A partir de là les risques sont mineurs.

Fin pour moi chacun fait comme il veut avec ses vannes.

12 nov. 2010
0

ce qui arrive aussi

c'est que le passe coque se dévore de l'intérieur, on ne voit absolument rien de l'extérieur. Le jour ou il faut fermer la vanne qui est grippée, le passe coque se casse net au raz de la coque juste au dessus de l'écrou: là c'est flippant!

12 nov. 2010
0

pour faire encore + la nique à Murphy
(que je ne connais pas personnellement, donc que je ne hais point) il suffit de mettre des passes coques et des vannes en plastoc de bonne qualité et de jamais les changer

si je laisse toujours ouvert, c'est qu'en position fermée, des coquilles s'installent sur le boisseau et viennent détruire la garniture téflon à l'ouverture, ce qui rend la vanne fuyarde

et chacun sait bien qu'une vanne qui fuit ne vaut pas + que café bouillu

amicalement

12 nov. 2010
0

Une autre alternative pour les gaston lagaffe....
Pour ma part, j'ai trois vannes à ouvrir /fermer :

La vanne de refroidissement du moteur,
La vanne de refroidissement du presse étoupe,
La vanne du jet de pont,

Les deux premières étant "stratégiques", j'ai monté le systéme suivant sous le levier en position basse de chaque vanne :

Une boite étanche plexo munie d'un interrupteur à poussoir (circuit ouvert lorsque le contacteur est en position haute), chaque contacteur est relié à une sirene micro piezzo 105 db sur un plus après contact ce qui fait que si j'oublie une vanne ou les deux et bien cela hurle à mort dès que je mets le contact avant de démarrer, je coupe, ouvre les vannes et peux démarrer tranquille....le cout de l'install est dérisoire (moins de 20€ par vanne) et pas de risque que le moulin soit demarré sans eau !

@+

12 nov. 2010
0

pour ma part
je viens d’installer le "truc" que suggère Tobago c'est a dire fixer les clef du moteur sur la vanne passe coque en perçant un petit trous au bout de la vanne, un anneau brisé dans ce trous et une agrafe de pêche au gros sur cet anneau pour accrocher les clefs donc si je veut démarrer le moteur je doit obligatoirement passer par le passe coque et ne pas oublier la vanne: système simple qui ne tombe pas en panne et qui ne coûte presque rien !!!

I aorana Hitinui II

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Ecosse, convoyage en 2007

Souvenir d'été

  • 4.5 (184)

Ecosse, convoyage en 2007

novembre 2021