Conseils pour 1ere location les copains

Bonjour à tous ,

Je réalise mon rêve on louant pour la 1ere fois un voilier cet été , fin août début septembre . Ce sera soit la côte d azur soir la Corse selon la meteo.

Durée : 12 jours. Le voilier fait 10 mètres et et hauturier . J ai le CRR et le hauturier , 4 stages (glenans / macif ) plus 1 croisière de 10 jours en tant qu équipier .

Grosse pression donc! Ce sera avec ma compagne...

J au compris en lisant les postes que la traversée pour la Corse était plus simple en partant en fin de journée pour arriver au petit matin .

J aurai besoin de vos conseils pour la côte d azur et la côte ouest de la Corse :
- quels ports ?faciles? pour les manoeuvres conseillez vous ?
- quels criques recommandez-vous pour se réfugier ou sympas car peu fréquentées ?
- quels coins sont absolument à voir car magnifiques ? Sans la foule si possible :D.

C est une location :
- quel sont vos conseils et vos points à vérifier avant le départ ?

Merci à tous et Merci au forum qui fait partie de toutes les choses qui m ont accompagné depuis le début dans la.voile !

L'équipage
19 août 2019
19 août 2019
0

“Ce sera avec ma compagne...
Et
la traversée pour la Corse est plus simple en partant en fin de journée pour arriver au petit matin”
Ben je dirais que si vous n’êtes que 2 à bord l’horaire de départ dépend de vous et de vos préférences pour l’organisation des quarts
Pour ma part je fonctionne avec 2 quarts de 4 heures : moi tout seul, et ma femme avec mon fils. Si on peut on préfère partir très tot le matin (pas besoin de réveiller tout le monde et celui qui prend le premier quart a quand même fait sa nuit) et du coup on arrive tard, mais on a navigué essentiellement de jour ce qui est quand même moins fatiguant et plus sympa (pour voir les dauphins, pêcher, ...)

19 août 2019
0

La METEO est absolument capitale en MED, mer très souvent en tout ou rien. Le moteur OK est très important MAIS le première moteur d'un voilier reste la voilure. Pour une location cela influe fortement sur le départ et encore plus sur le retour et donc la durée effective du séjour. Pour une traversée avec un bateau inconnu, vérifier que TOUT est OK et le ravitaillement suffisant pour rester au large le temps qu'il faut. Prendre un ou deux jours pour tester bateau et équipage. Il est très important de savoir réduire les voiles et surtout d'anticiper. S'astreindre à tenir correctement les caps, GPS ou pas. Prendre toutes les dispositions à bord pour la sécurité, particulièrement de nuit (ne pas aller seul sur l'avant sans avoir prévenu et être attaché).
Etre par principe méfiant et ne pas faire systématiquement confiance aux autres (en principe les Ferry respectent les règles de barre), et encore plus de nuit.
Etre convaincu que si on n'est pas dans un port abrité la sécurité relative est d'abord au large.
Pour la traversée vers la Corse d'habitude le départ en fin de journée est une bonne solution. La Corse est magnifique. Les Corses sont parfois spéciaux.

19 août 2019
0

Je n’avais pas évoqué les aspects météo, matériel et sécurité mais j’abonde dans ce sens ! Étudier la météo, vérifier le moteur et les batteries, prévoir du gasoil pour toute la traversée et plus, des vivres et de l’eau potable pour plusieurs jours, ne pas quitter son gilet, mettre son harnais des qu’on est seul sur le pont voire s’equiper d’une balise individuelle. Ne pas se dire qu’on va rester réveillé toute la traversée et qu’on se reposera après mais respecter les quarts et se reposer même si le temps est superbe.

19 août 2019
0

Quand au retour, prévoir de rentrer quelques jours avant la fin de la location... Il y a des créneaux météo favorables, d'autre non.

19 août 2019
0

Lisez ATTENTIVEMENT le contrat de location. D'habitude la caution demandée incite à être un peu lucide. Il n'y a qu'un skipper à bord. Il doit inspirer confiance et surtout prendre les bonnes décisions. Tenir correctement le Livre de Bord.
En bateau les vacances sont d'autant plus bonnes que le bateau est correctement tenu.

19 août 2019
1

"Grosse pression donc!"
salut, apparemment comme pour beaucoup ton plus gros problème ça va être ça !

détends-toi, tu vas faire peur à ta copine et tu vas faire des conneries si tu es trop stressé, avec ce que tu as déjà appris et les conseils des vieux loups de mer du coin ça va bien se passer !

19 août 2019
0

Sur un bateau de loc, pas d'étai volant et un risque d'avoir des voiles bas de gamme et/ou défoncés. Donc pas de près au delà de F5, raison de plus pour bien vérifier la météo.

19 août 2019
0

Je dirais que le plus important c'est comme la définition du leadership : Avoir la capacité a toujours donner l'impression qu'on sait ce qu'on fait alors meme que la plupart du temps ce n'est pas le cas!

Plus serieusement mon conseil serait de bien regarder comment est fichu le grément avant de partir. Ca a l'air beta mais tout les bateaux sont fichus différement et quand c'est le moment de hisser ou de prendre un ris tu n'as pas envie de chercher 15 min la drisse de la bonne couleur.

J'aime bien aller au pied du mat au port, comprendre ou vont toutes ses cordes et je me note sur un petit papier : Bleue : GV, Vert : balancine, Bleu : ris n1 etc.... Ca m'a aidé plus d'une fois en loc et c'est plus utile que de compter les petites cuilleres...

Aprés comme je suis un peu parano je regarde toujours ou sont rangés les seacoks, les bouchons en bois de remplacement en cas de fuite sur un passe coque. Je connais personne a qui ca été utile mais ca aussi c'est pas un truc que t'as pas envie de chercher quand l'eau monte.

Et surtout prend du plaisir !

19 août 201919 août 2019
0

Bonjour,

Et ta compagne, elle n'a pas plus d'expérience que toi ? Si je compte bien tu n'en as que quelques semaines ?

Alors si vous n'êtes que tous les deux, je me contenterais de faire du côtier, mouillages et autres manœuvres (de port, de voiles, etc...) vont déjà pas mal vous "occuper", en remettant la traversée pour une prochaine fois, avec peut-être des copains pour "assurer".

Tu fais un plan de navigation avec 20 à 30 milles par jour, mouillage à midi, mais les 3 ou 4 premiers jours tu vas le plus loin possible dans ton périple et tu reviens en sauts de puce.

@ edit, j'avais oublié : "Les Corses sont parfois spéciaux." ??? pas plus que certains ici même, pas besoin d'aller si loin !

19 août 2019
0

Merci je note tous vos conseils !

Je ne pense pas beaucoup dormir au début mais vous avez raison je dois me détendre !

J ai surtout navigué en Bretagne , mais concernant la traversée pour la Corse à l exception de ne pas se faire surprendre par la meteo je ne vois pas vraiment la difficulté ?

Vous avez des mouillages à recommander ?!

19 août 2019
0

rien de spécialement "compliqué"..ou stressant...
le plus important ...la MTO..suivre les bulletins(mto france expertisés..weather 4D...lamna...)et la "constance" de leurs prévisions(ou pas!)
conditions anticyclonique à faible gradient sur l ensemble du bassin...sur le nord du bassin..met en principe à l abri de toute surprise..
partir vers 11/12h(brises cotières)et dés que le vent tombe(et donc la vitesse)sans hésiter=moteur pour "tenir" une moyenne de 4n..pour une arriveé 22/25 heures aprés...
ne pas "trainer" au large à 2/3 n...le temps pouvant changer...
plus beaux cions cote W=
agriates
scandola
girolata /porto/rocher sbiro/
senetose
fazzio
lavezzi bonif
suivre MTO tous les jours
anticiper pour port ou mouillage abrité si prévisions de libeccio/mistral
pour arriver avant les "retardataires"!
abris de l SW/W
agraiates(voir guides et profil cote)
baie calvi
girolata( le + possible au fond)
ficajola
galeria
campo moro
senetose(se faufiler au "fond")
lavezzi(voir guides)
ports st florent calvi cargese
attention si le SW prend de l W/NW tous ces abris ne sont pas OK

19 août 2019
0

je ne sais mais l'heure de depart peut etre en fonction de la méteo annoncée pour la durée estimé de la traversée ..partir plus tot ou plus tard pour profiter de la meteo ou pour l'eviter

19 août 2019
0

plus beaux cions cote W : ces mouillages peuvent servir d abris?

Top pour les abris SW/W merci

20 août 2019
0

@babaor...
mon clavier a fourché..ce ne sont pas des 'cions"(!)mais des coins,des lieux,des criques....!
tu a dejà une certaine experience...donc avec guide( par ex "pilote cotier beneteau/rondeau)tu pourra choisir ces abris/mouillages...en fonction du vent actuel et,ou, prévu....
tu dispose de ..12 jours
J1traverseé+J2 repos
J11 traverseé retour+J12 repos
c'est théorique...mais donne un planning possible.(.si la MTO le permet!)

restent 8 jours
1 atterrir sur agriates/st florent
2+3 agriates
4+5 calvi
6+7+8 girolata/calanques piana/ rocher sbiro/
retour

19 août 2019
0

C'est pas un peu juste comme expérience pour partir presque en solo en hauturier en med ?

19 août 2019
1

C’est couillu de partir sans expérience avec un bateau que l’on ne connaît pas pour une traversée vers la corse, même si ce n’est que 120mn...

  • gaffe à la météo! Ajouter 5nds au vent annoncé...
  • dans un port si il y a du vent, se mettre en marche avant, surtout si vent de travers ou vent qui pousse au quai... ça sauvera ta caution!
  • les mouillages sont rarement au top sur les loc... souvent bas de gamme donc gaffe météo... bis

Bref reste sur la côte d’azur ou va louer en corse... en 2020 ...
perdre 2j pour faire la route, plus le prix du GO car généralement on fait pas mal de moteur, la fatigue après les traversées qui fait que l’on profite moins... et 12j si aléa météo tu vas être dans le stress ou l’attente. Fin août y’a déjà moins de monde sur la côte d’azur et cela redevient presque fréquentable...

19 août 2019
2

Babaorhum a déjà une certaine expérience de la navigation hauturière. Il ne précise pas le niveau de son équipière mais on peut espérer qu'il peut au moins compter sur elle pour partager assez la vie technique d'un voilier en navigation.
Et en bon navigateur il va sans doute prendre le temps nécessaire pour bien prendre en main son bateau, avant de traverser vers la Corse (en tenant compte de la météo).

19 août 2019
1

4 stages Glenans/ Macif c’est déjà une bonne base et il faut bien se lancer un jour.
Par contre tu ne précises pas si tu comptes louer en Corse ou sur la côte ou faire l’AR, ou c’est moi qui n’ai pas compris.

Pour une première fois faire l’AR Corse / Continent va te bouffer une partie de ton séjour, avec le créneau météo à prendre, et je ne suis pas sûr que ça va t’apporter grand chose à moins que tu rêves du grand large, ce qui est légitime.
L’idéal Serait un One way, mais ce n’est pas facile à trouver.

Certains loueurs interdisent l’AR en Corse pour une durée trop courte car ils ne sont pas sûr de voir revenir le bateau à temps.
Le port d’Ajaccio est facile pour arriver, il y a de la place pour manœuvrer, mais attention, il y a des loueurs à éviter en Corse !!

19 août 2019
0

Merci Outremer ,je compte effectivement faire cela . Ma co équipière m assiste sans souci, elle a fait pas mal de cata et un peu de croiseur .

Je compte faire l AR si la météo le permet au départ côté d azur, retour côté d azur .

C est vrai que cela prendra du temps, à réfléchir , mais ça fait un bout de temps que je rêve de faire cette traversée et du grand large. Et la corse c est magnifique ...

Merci pour Ajaccio

Je prends en compte vos messages critiques pour ma réflexion

20 août 201920 août 2019
0

Le plus court, c'est Antibes Calvi, 90 milles, à 6 noeuds de moyenne, ça fait 15h. C'est capital d'arriver de jour, alors fais ton calcul pour l'heure de départ.

Par beau temps, surtout à cette période de l'année, ce n'est pas la mer à boire.

Essaie de trouver quelqu'un qui fait la même route que toi, c'est très sécurisant d'être à deux bateaux. Eventuellement, demande à ton loueur.

Hervé

20 août 2019
0

vas-y babaorum si tu fais 12 jours de sorties à la journée sur la cote tu vas le regretter ou alors loue en Corse et fais le tour, la Corse ça vaut vraiment le coup et en cette période tu ne risques pas grand chose pour la traversée sinon de faire du moteur, 12 jours il n'y a pas à hésiter et avec 4 stages glenans c'est tout bon, bonne ballade

20 août 2019
0

Souvenirs: Hyères Calvi: 109M 20h. Départ en soirée. Pour mon premier transit, l'essentiel s'était fait au moteur, vu le peu de vent. La navigation nocturne est magique. Chacun doit compter sur l'autre. Les caps parfaitement tenus on était arrivé pile presque à l'heure dite. Une autre fois retour à la voile avec du vrai vent et le moteur en panne au départ. Arrivée pile en quatre bords. Une autre fois essuyé en F7 ou 8 brutal , 6h pour remonter de la Girolata à Calvi, avec les réductions ad hoc, etc.... J'étais le seul à la barre pour assurer. La Med est super belle mais réserve aussi des surprises pas toujours agréables. A deux OK qui ont bien compris les règles de la navigation à voile il ne doit pas y avoir de vrai problème. Toujours se méfier des autres péquins !!

20 août 2019
0

Merci
Zérauqat
Je n avais pas vu ton post ! Je vais regarder tes références .

Merci pour les derniers messages :)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer