conseil equipement complet gps,lecteur carte, vhf pour bateau moteur

Bonjour à tous,
Je viens d'acheter un cranchi 39 d'occasion que je fais rénover en corse pour une livraison en juin.
Le GPS est mort, la VHF fixe (shipmate 8300 avec combiné déporté) ne possède pas l'Asn. Le pilote auto à priori fonctionne.
Je n'y connait rien je viens seulement de passer le permis hauturier.
Je voudrais bien remplacer tout cela mais avec quoi. J'ai passé des heures à essayer de comprendre le rôle de chaque appareil et leurs inter-connections sans avancer.
VHF connectée au GPS. lecteur de carte indépendant, le logiciel de navigation connecté au Gps ou sur ipad ?
Je vais naviguer essentiellement en méditérannée entre l'italie, la corse et l'espagne.
En pièce jointe une photo du Gps actuel
Merci pour vos éclairages

L'équipage
19 avr. 2017
19 avr. 2017
0

Salut,

  • VHF pour la com
  • GPS lecteur de cartes et/ou PC avec cartes marines et logiciel de lecture (open CPN)
  • AIS qui passe par les ondes VHF pour être visible et voir les autres bateaux (top pour éviter les cargos...). Je te conseille une antenne dédiée de la VHF. (Va voir l'AIT 1500, il est top, et je l'ai pris avec un système wifi qui envoie ses données sur tous mes supports). Marche super bien avec open CPN sous navigatrix (Je te conseille un vieux PC dédié monté sous navigatrix qui est un système d'exploitation de type linux)
  • Un radar pour voir tout ce qui flotte et n'est pas sur l'AIS. J'ai eu la chance d'éviter un tronc d'arbre entre la Corse et les Baléares grâce à lui...
  • Irridium si tu veux traîner en mer (com + le net pour les données météo. A mon sens, pas utile étant donné que tu rases les côtes)
  • Une balise EPIRB (obligatoire de toute façon, afin de te géocaliser en cas de soucis)

Dispo si tu as d'autres questions.

PS: Fais en sorte que tous tes systèmes soient indépendants, et non pas un seul écran qui reprend tout sur un seul câble électrique...

Olivier

19 avr. 2017
0

Bien que la mode actuelle soit aux interconnexions même inutiles et aux tout en un, en navigation maritime il faut impérativement de la fiabilité, d'autant plus que l'électronique ne demande qu'à tomber en panne et que le milieu marin (air salin, embruns) est agressif.
Quel que soit le matériel choisi selon vos gouts et vos finances il faut absolument avoir une installation FIABLE et redondante.
Il vaut mieux une installation peu ou pas interconnectée mais fiable à une installation totalement interconnectée mais peu fiable si mal conçue.
Il faut être capable à chaque instant de se situer sur une carte papier (normalement on pointe sur une carte et l'on tient à jour le Livre de bord obligatoire.
A côté du GPS principal (traceur éventuel, pratique s'il est bien lisible), un petit GPS portable basique avec report de la position sur une carte papier doit être toujours disponible (le mien est rangé dans l'un des bidons de survie facilement accessible). Un PA n'a pas obligatoirement besoin d'être toujours contrôlé par une centrale de navigation. Une VHF est obligatoire. Elle est très utilisée. Celle qui, interconectée à un GPS ou avec GPS intégré, peut transmettre votre position avant de couler est un plus. Une VHF portative en doublure est souhaitable. Un bon sondeur est indispensable, si possible doublé.
Les reports électriques de vent sont très pratiques (une girouette indépendante de tête de mât est utile).
Le Navtex est très secondaire.
Un récepteur capable de recevoir la BLU et les fax météo, couplé à un PC est utile.
L'AIS est très utile, mais n'a pas la totale indépendance du radar (le mieux est d'avoir les deux).
Le traditionnel compas de route est obligatoire, indispensable et a priori fiable. Il doit être le plus exact possible.
Quand toute l'électronique est perdue (coup de foudre ou 360° noyant toute l'électronique) vous pouvez encore vous positionner avec la navigation traditionnelle.
Soyez prudent. Mettez toutes les chances de votre côté.La Méditerranée peut être redoutable et la possibilité de rencontres inopportunes est hélàs beaucoup plus fort qu'en Atlantique.

19 avr. 2017
0

Je rajoute plein d'appli android pour ton smartphone:
Navionics, anchor lite, sail grib, windytv, météo marine et boatbeacon (si AIS wifi)

20 avr. 2017
0

Merci pour ces posts. j'ai regardé chacun des éléments dont vous me parlez.
Questions :
Qu'apporte de plus un lecteur de carte par rapport à un GPS ?
Un recepteur BLU est un appareil indépendant ?

Je résume :
Concernant Navlink mac il est en anglais... peut -être Knavx en français pour mac et intégrant zygrib et opencpn le tout sur une tablette ipad reliée en wifi à l'AIT 1500.
Un GPS pilote auto intégrable au tableau de bord en remplacment de celle HS. Un modèle conseillé avec grand écran ?
Une VHF AIS rixe modèle composé d'un combiné au tableau de bord et le bloc en cabine pour remplacer l'existant
une VHF AIS mobile étanche
Les VHF étant connectée également à l'AIT 1500 ?
un recepteur BLu connecté également à L'AIT 1500 ?
Le radar oui mais budget un peu élevé...peut être d'occasion ?

Ai-je tout compris ?
si vous avez des conseils d'achat sur ces appareils, je suis preneur.
Merci

20 avr. 2017
0

quitte à faire une installation neuve, passer au réseau NMEA 2000, qui facilite grandement la gestion des différents instruments et l'évolution du parc instruments.

20 avr. 201720 avr. 2017
0

Bonjour, pour faire simple.

VHF fixe = Navigation en Italie ou en Espagne même avec un permis côtier sans le CRR oublie ou supprime ou si nom passe le CRR qui coute en moyenne 80 € si tu la réussi la 1er foie. Le diplôme est intellectuellement assez simple à obtenir. Le CRR ne te dispense pas d’une déclaration. Il te permet de déclaré ta VHF, mais ne la déclare pas automatiquement, donc go paperasse.

L’ASN ces bien en navigation solitaire sous réserve d’avoir une alarme pour être alerté au cas ou tu dors de la présence potentielle d’un gros bateau au alentour. Ceux qui en soit n’est pas une obligation même en solitaire et n’ets pas une valeur refuge. Car de 1) il me semble que la déclaration ASN n’est obligatoire que pour les bateaux de plus de 24 mètre de long. Donc tu peu toujours heurter ou te faire heurter par un bateau de genre 12 mètres par exemple. L’ASN ne te protégera pas des conteneurs semi flottent ou ice berg dont on sais que le risque est beaucoup plus importent de les heurter que un bateau commerciale sauf peut être dans le chenal très fréquenter dans le monde genre Ouessant, pas de calai, Gibraltar. Mais pour les méditerranés inutiles. Surtout que en navigation solitaire, tu as toujours la technique de dormir 20 minutes toutes les 40 minute par exemple. Certes ces plus physique, mental et sportif, mais ça ce fait car d’autre l’ont déjà fait. Pour faire simple ASN = gadget luxueux de richard donc qi ta VHF n’en est pas équiper ce spas très graves.

Le GPS bun je pense que tu sais quand même sont rôle, âpres tous dépend de toi. Si non il y a le sextant, mais ces plus compliqué et ça coute surtout plus chère. Apres si tu pense bien connaître la région, bun tu peu te passé du GPS, mais voilà il faut vraiment bien connaitre la région et ou tu navigue. Il y a que toi qui peu répondre a cette question. Si tu fait que du côtier et non de la haute mère, sans GPS et sans sexent et en ne connaissent pas la région. Si tu fait plusieurs foie le chemin tu la connaitra vite la région, mais bon âpres faut pas avoir peur de devoir faire de longue nuie blanche, par ceux que tu trouvera nulle par ou stationné avec un risque minimum acceptable. Ces les métiers qui rentre comme ont dit. Dans ces condition il vas falor vite que tu te familiarise avec la navigation de nui !

Le pilote auto ces importent pour la navigation en solitaire. Si il marche, garde. Si tu veut t’équiper d’un GPS regarde bien la compatibilité de ton installation avec ton pilote auto car tu peu faire des chose assez sympa en haute mère avec un GPS combiné avec l’auto pilote. Le mieux étant de prendre le GPS de la même marque que celui de ton auto pilote et de voir pour couplé directement le GPS avec l’auto pilote. Par ceux que si tu prend un de marque différente avec leur petite protection propitiatoire. Tu risque de devoir passé par un multiplexeur et un tas de truc pour convertir les protocole. Seatak Ng, Seatck, NMEA 2000, …etc et j’en passe. J’ai ce problème actuellement. Mon auto pilote « raymarine » envoi les donné sur le PC via mon miniplex « shipmodul » qui l’envoi sur mon PC équiper de Windows et de Open CPN, par contre pour faire le chemin en sans inverse quand il s’agit de transféré les donnés de mon GPS « Digital-nav », connecté en USB sur le PC a l’auto pilote « Raysmarine », via mon miniplex « shipmodul », ça ne passe pas. Je bloque encore sur ce problème. Bref tu vois le dessins… Alors petit conseil si tu mes a jour ton installation, fait attention a ça !

@outremer : En navigation maritime, surtout en haute mare. Il faut pratiquement tous dédoublé et pas seulement l’électronique. Ces une logique a prendre en compte, seulement financièrement tous le monde n’en n’a pas la possibilité et généralement on dédouble au fur et a mesure, que les finances arrive et que les 1er panne arrive. Pour ce dressé ceux que j’appellerai un roulement risque. Il n’y a peut être que le mat et la coque du bateaux qui ne dédouble pas. Tous est une question de priorité. Toujours est-il si il doit dédoubler quelque chose. Je luis conseil de mètre justement de coté la partie électronique pour ce concentré prioritairement sur sont jeux de voile, moteur anex, radeau de survie et même annexe de radeaux de survie (vus se que on a déjà entendu), outils, matérielle d’étanchéité, cordage, amarre, ancre. Bref en priorité tous matériel qui est directement lié a la manœuvrabilité du bateau car ces quand le bateau n’est plus manœuvrable que le danger et les risque augmente considérablement. Comme par hasard le dédoublage des voiles et du moteur sont le dédoublage le plus chère donc rien que avec ça il n’a déjà pas malle de temps à faire (sauf qi il est millionnaire). Si sont ça partie électronique tombe en panne, bun au pire on le trouvera toujours en Afrique, Antarctique ou je ne sais ou, mais tôt ou tard avec les courant mairain il vas ce retrouvé quelque part sur une côte ou a partir de la il pourra cherché a stationné ou en direction d’un rocher. Si son bateau est toujours manœuvrable il contournera se danger, mais si par exemple sont ASN, sont GPS,..etc fonctionne toujours mais pas son moteur, ni ces voiles bun ces intéressent de voir le danger et de ne rien pouvoir faire hors mis le fameux appelle de détresse VHF et de voir sans pouvoir rien faire couler sont bateau par ceux que il aura heurté un quelconque rocher. Bref moi je dit concernent le dédoublage, d’abords la manœuvrabilité et la survie de la coque et ensuite l’électronique (sauf si sont moteur est électrique). En plus si je comprend bien il vas naviguer en méditerrané, le risque de ce perdre est disons plus limité que si il navigué en Atlantique. Si il navigue dans ce coin il devrai faire plus attention au avis de tempête au cas ou il se serai perdu que a ça géo localisation. Car une tempête en méditerrané qui est une mère séré ça ne pardonne pas !

@bil56 : NMEA2000 n’est pas une question de facilité mais une question de compatibilité. En partent sur NMEA2000 il aura moins de problème avec ça. Seul problème ces que tous les constructeur électronique marin ne propose pas ce protocole et par le bier d’une politique astucieuse, ce font la guéguerre entre eux par la mise en place obligatoire de leur protocole pour faire fonctionné une combinaison d’appareil entre eux. Ces un peu le même système que notre informatique. NMEA2000 c’est un peu comme notre linux informatique cet un protocole non propriétaire. Et en jouent avec la compatibilité forcé de ces divers Protocol entre eux, forcement il y a un risque d’instabilité. Ces se que explique Outremer dans sont poste qui dans te telle cas préconise d’individualisé les appareille plutôt que de les interconnecté et je le rejoins de cette avie. Sella dit interconnecté des appareils peut permettre de les placer pour certain d’entre eux a des endroits plus protéger de l’humidité et du selle marin. Tous est une question de balance. Un appareil apporte un rôle, tous dépende de l’impotence que nous donnons a ce rôle.

Moralité je dirai que les appareilles qui apporte un rôle primordiale doive être stable et fonctionnelle individuellement quitte a sacrifié la partie couplage avec d’autre appareil.

Quand a l’interconnexion si elle doit ce faire pas des protocoles différent, il faut que le rôle tenu par ce couplage reste accessoire et non primordiale et que elle ne demande pas à être utilisé dans une situation urgente !

Amicalement,

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Perdu à Paris

Après la pluie...

  • 4.5 (172)

Perdu à Paris

mars 2021