condensation dans le voilier

bonjour à tous et merci par avance pour vos réponses.
Est-ce normal d'avoir de la condensation dans un voilier en particulier la chambre de prou. à savoir que l'on vit dedans depuis le 15 décembre et chauffant avec 2 radiateur bain d'huile.
avez vous des solutions à cela?

merci
cdt

L'équipage
29 déc. 2020
29 déc. 2020
5

Aérer....ou bien arrêter de respirer


29 déc. 2020
-2

on arrete le chauffage et on aére ..


29 déc. 2020
0

calypso
décidément tu nous feras toujours rire! :-(


Tangalo:Ben, ça fait peut être rire, mais le raisonnement est correct.·le 29 déc. 19:27
29 déc. 2020
1

Normal, oui et non.
Un être vivant produit de la condensation du simple fait de respirer.
Ventilation, isolation et chauffage sont les armes principales dont on dispose pour lutter contre ça.


FredericL:Un être vivant dégage de la vapeur d'eau. Qu'elle condense ou pas dépend entre autres de la température et du taux d'hygrométrie. ·le 29 déc. 11:33
juliusse:Oui, c'était un raccourci, merci de préciser.·le 29 déc. 11:34
29 déc. 2020
0

il faut diminuer l'humidité dans le bateau.


29 déc. 2020
0

Aérer ne suffit pas; il faut une ventilation constante et permanente : entrée d'air (froid et sec) d'un coté, sortie de l'air chaud et humide de l'autre.


Micmarin:Quelle est la définition de aérer? Si ce n'est créer une ventilation. Je ne comprends pas ce que tu veux dire.·le 29 déc. 11:15
juliusse:Faby parle de ventilation constante, pas juste aérer 5 minutes en ouvrant les panneaux. Il a raison. J'ajoute que le moyen de ventilation devra être proportionné à la taille et configuration du bateau·le 29 déc. 11:37
faby9:Aérer consiste à ouvrir la fenêtre chaque matin durant 10 minutes. Cela suffisait dans les maisons non étanches aux murs respirants. Dans un truc hermétique en plastique, c'est totalement insuffisant. Ventiler c'est organiser le changement constant et permanent de l'air ambiant. On parle de VMC...·le 29 déc. 11:38
29 déc. 2020
0

Il y a de la condensation sur quoi ?
S'il n'y a pas de vaigrage par exemple c'est normal que ça condense sur la coque.
Pour l'humidité sous le matelas c'est bien de mettre un sous matelas (sans vouloir faire de pub j'ai en têtela marque akwamat distribuée par les ship).
Dans mon bateau chauffé àl'air pulsé, donc air renouvelé en permanence, j'ai quand même de la condensation par endroits. Pas possible à mon avis d'éliminer complètement la condensation si on vit à bord.


tatihou:Tout a fait d accird avec solution et constatation de fabien ·le 29 déc. 12:20
29 déc. 2020
2

Le corps, en rejet de respiration et transpiration évapore dans l'air de l'ordre de 3 litres d'eau par 24 heures. Vous êtes deux? Cela fait 6 litres qu'il faut perpétuellement sortir. Plus la cuisine, cuisson du riz ou pire des pates, un thé ou un café...

Il faut absolument que le bateau soit aéré. Par exemple avec des dorades bien orientées, celle au vent dos au vent et celle sous le vent face au vent. Cela oblige à une circulation d'air. Sinon deux capots ouverts d'un cran, devant derrière, les portes de cabines restant ouvertes.

Dormir capot ouvert est aussi indispensable.

Et pour que l'humidité résiduelle ne condense pas, il faut couper tout pont thermique, ce qui n'est pas facile au niveau des capots.

Et chauffer pour votre confort ne fait pas de tort à l'air, l'obligeant à absorber l'humidité.


29 déc. 202029 déc. 2020
-4

et plus on chauffe, plus l'air est humide, plus ça condense contre les parois plus froide...
(ça semble compliqué à comprendre....)


tatihou:Non faux si tu rentres 1 m3 d air a 10 degres et 70 % d humidite relative et que tu le porte a 20 tu va baisser ton taux d humidite apres le pb evacuer cette air rechauffe qui va s etre charge en humudite on en revient a la solution aerer·le 29 déc. 12:25
faby9:Tu tournes en rond dans ton raisonnement... qui ne fonctionne pas : tu chauffes, tu déshumidifies électriquement, et tu te plains toujours de la condensation dans ton bateau. Le jour où tu cesseras de tourner en rond, la vie s'éméliorera pour toi. ·le 29 déc. 12:34
Cédric 1983:Faby, je confirme ce que dit tatihou. Un air froid saturé en humidité relative, tu le chauffes, il paraitra plus sec: il contiendra autant d'eau mais comme un air chaud peu en contenir plus qu'un air froid, il ne sera plus saturé et paraitra plus sain.·le 29 déc. 14:13
faby9:Je laisse les expériences théoriques à Tatihou... je ne prends pas 1 m3 d'air sec pour le chauffer : je prends l'air qui est dans le bateau.·le 29 déc. 17:43
29 déc. 2020
4

Ou installer un déshumidificateur électrique, c'est ce que je fais deux litres d'eau par jour et l'intérieur est sec.


29 déc. 2020
0

quand on vit à bord, la condensation est un vrai problème l'hiver parce qu'il faut bien chauffer si on n'est pas inuit. Il faut donc à la fois chauffer et changer l'air, pas évident. Comme dit plus haut, il faut des boîtes dorades efficaces et on peut ajouter des bacs absorbants, mais si il diminue, le problème persiste, plus ou moins malheureusement


29 déc. 2020
1

D’accord avec volubilis, j’utilise un petit déshumidificateur électrique qui à la fois assèche l’air et chauffe suffisamment le bateau pour y séjourner : plus de condensation sur les parois froides.


red sky:Je suis passé d'un intérieur extrêmement ventilé à 85/88% d'humidité à 60% en ajoutant un déshumidificateur et fermant la ventilation principale. Ajouter de l'air humide à l'intérieur d'un bateau ne l'assèchera jamais.·le 29 déc. 13:15
29 déc. 2020
-1

Le déshumidificateur électrique c'est du paliatif. Si comme dit plus haut la ventilation est pensée et efficace, la condensation n'est pas un problème. Si on vit à bord, un peu de chauffage pour le confort.
Une bonne isolation thermique est utile, elle amortit l'effet intérieur chaud/coque froide.


tatihou:Nos tupperwar comme dit fabien sont pas vraiment etudies pour vivre a bord normal 99% des proprietaires s en servent l ete Mais fabien qui a surement un super bateau a lrs memes pb Moi pour ameliorer un peu les choses j ai coller a l interieur des equipets du plastique a bulles d emballage les papiers restent a peu pres secs avant ils etaient carrement trempes Vivre a bord c est super mais l humidite est un pb ·le 29 déc. 14:07
Rigil:Tout dépend de l'endroit où l'on vit, entre la Bretagne Nord où on ventile avec un air chargé d'humidité à 97 % (pluie continue et vent chargé en sel) et la vallée du Rhône avec un mistral bien sec, il y a une différence...L'hiver dernier à Brest (hiver particulièrement humide), nous avons dû boucher toutes les dorades car l'air entrant était surchargé d'humidité et investir dans un gros déshumidificateur à compresseur.Le bac de 10 litres était vidé tous les jours et nous ne dormions pas toutes les nuits à bord, En revanche, en visite sur le trawler d'un copain à port Saint Louis, juste normalement ventilé et chauffé à bain d'huile, nous avons remarqué un confort bien sec.·le 29 déc. 14:09
29 déc. 2020
1

Je passe mon tour !


29 déc. 2020
1

Je vis seul à bord de mon bateau.
J'ai un petit chauffage électrique à air pulsé et un déshumidificateur.
Je coupe le chauffage la nuit et si je m'absente plus d'une heure et j'ouvre toutes les cabines.
Alors :
Les parois sans vaigrage sont humides (j'essaie d'écarter tout ce qui pourrait y toucher) et celles avec vaigrage aussi par endroit et notamment à la pointe avant (j'y dors, j'ai un sous matelas akwamat (top !) et je repli ma couette le matin pour l'aérer).
Le we dernier mes enfants sont venus, nous étions donc 5 et là, ça condensait de partout, normal. Du coup grosse aération après leur départ et j'ai suspendu ma couette.
Sinon l'air est sain et je n'ai pas de sensation de froid ou d'humidité.


red sky:Il faut descendre au moins en dessous de 55% pour baisser nettement la condensation. Et encore, avec un Delta de 20°, il y a encore de la condensation à 55% sur de l'alu.·le 29 déc. 13:22
29 déc. 2020
0


plus l'air est chaud plus il peut contenir d'eau. pour ne pas condenser, il suffit de ne pas avoir de différence entre les parois et l'air dans le bateau: soit tu isole le bateau, soit tu arrête de chauffer... et encore cela ne suffit pas si l'air n'est pas renouvelé suffisamment.

Pour éviter la condensation, le troisième axe est de limiter la saturation en eau dans l'air.
-déshumidificateur
-Ventilation +++: mais attention, car cela va refroidir beaucoup et ce ne sera pas confortable!

Pour ma part, avec un webasto, j'ai un air sec dans le bateau, même dans les navs les plus humides!
Au port ou mouillage la nuit, webasto en marche, j'entrouvre de quelques millimètres le panneau de pont de ma cabine, cela suffit à faire circuler de l'air vers l'extérieur et plus une goutte d'humidité ou que ce soit au petit matin.

pour le bain d'huile, c'est à mon avis une mauvaise utilisation seul.


tatihou:Non pas une mauvaise idee mais il faut chauffer et EN MEME TEMPS aerer·le 29 déc. 14:49
Fabien83:L'intérêt du webasto, si l'aspiration d'air se fait à l'extérieur, c'est justement de renouveler l'air. ·le 29 déc. 20:59
29 déc. 2020
2

red sky : A bord mon hygromètre donne 60 à 80 % d'humidité en général. De toute façon, à Brest, il est vain d'essayer d'avoir mieux ! :-)


red sky:Le bateau est resté 2 mois avec entre 85 et 90% d'humidité à bord, ventilation en grand mais pas de prise de courant et chauffage Gasoil en panne. Même sur le sondeur rangé dedans et censé être installé en plein air a pris l'humidité.·le 29 déc. 19:10
29 déc. 2020
1

il y a deux choses à considérer : la tension de vapeur et la température du point de rosée .
les deux sont liées .
mettez deux aérateurs solaires en en soufflant et l'autre en aspiration un à chaque bout du bato .
on peut doubler les panneaux avec du film alimentaire tendu ,évitez le chauffage sans cheminée
comme un radiateur à gaz même ponctuellement .
revoir l'isolation du boat .
alain


29 déc. 202029 déc. 2020
1

c'est juste fritz the cat en med oui ,mais en bretagne l'hiver en vivant a bord a plus de deux personnes , j'ai bien dit vivre a bord pas juste dormir , cuisine , douche ,petite lessive etc ... sans déshumidificateur c'est la louse !!!
il y a une famille de 4 personnes sur un Boral de 2 ans ( de bonne facture le canote quand même ) a coté du notre ,ils n'échappent pas non plus a la condensation du coup ils ont un déshumidificateur elec comme nous !!!


xabia:Boréal... sans doute !·le 29 déc. 22:00
mastic:oups oui merci 🙄·le 29 déc. 22:03
Fabien83:L'alu conduit malheureusement mieux la chaleur que la résine polyester. Et j'imagine que même sur un Boréal, il n'est pas possible d'isoler absolument tous les recoins. ·le 29 déc. 23:21
fritz the cat:ce principe n'est pas réservé à la mediterranée sur le neptune j'avais fait une trappe dans le puits à chaine que j'ouvrais en hiver avec la grille sur le panneau de descente il y avait une ventilation naturelle ,le voilier restait sec , j'ai ajouté après un aérateur solaire en aspiration à coté de la descente ,et pourtant ici c'est très humide au port de hy_res les marais ne sont pas loin en hiver du stratus au sol ce n'est pas rare .alain·le 30 déc. 09:21
0

Bonsoir,
Nous vivons à deux sur notre 47´ à Lorient en Bretagne sud.
Pour combattre l’humidité, le sous matelas coco/latex est un plus mais pas suffisant. Je lève notre matelas avec une planche munie d’une béquille toute la journée.
Depuis un mois, nous avons acheté un déshumidificateur électrique. Il récupère environ 3 litres/24 h. Plus aucune condensation. Les tours des hublots en alu sont secs. Le taux d’hydrométrie est passé de + ou - 75% à environ 50%.
Comme l’air est plus sec, on supporte plus facilement un chauffage à 19°.
Avant c’était juste quand on ne bougeait pas.
Plusieurs copains m’en avaient parlé. Je ne pensais pas que l’efficacité était aussi importante.
Bonne soirée,
Patrice


30 déc. 2020
1

Le chauffage n’est pas un soucis mais ce n’est pas en chauffant que vous vous débarrasserez de la condensation.

Il est important d’évacuer l’air humide à l’extérieur du bateau et de laisser entrer de l’air frais que vous devrez chauffer pour être confortable.
L’idéal serait d’installer un petit ventilateur pour pousser l’air humide à l’extérieur et laisser l’air frais entrer par gravité.

Ici, nous avons le même problème dans nos maisons en hiver, l’air se condense sur les vitre des fenêtres qui sont relativement froide. Pour éviter cette condensation, nos maison sont munies d’un échangeur d’air. L’air humide est capté à un point haut de la maison, puis évacué à l’extérieur tandis que l’air frais entre dans la maison à un point bas (au sous-sol).
La seule particularité chez nous c’est qu’il y a un système de récupération de chaleur qui permet à l’air chaud et humide de réchauffer l’air frais pendant l’évacuation.

Chez vous, l’air frais n’est pas très froid, il est inutile d’avoir un système compliqué de récupération de chaleur. Simplement chauffer le bateau.


30 déc. 2020
0

Mon centime.
Dans les régions tempérées et humides, par exemple Cherbourg : température hivernale moyenne = 9 degrés et beaucoup d'humidité relative. La température de l'air est souvent aux alentours de 15 degrés ; en même temps la mer est à une dizaine de degrés, tout comme la partie immergée de la coque. Avec la ventilation, l'air entrant à 15 degrés va se refroidir en partie basse et donc condenser 😭.
C'est le cas extrême mais courant dans les climats doux et humides; la ventilation seule ne peut rien tant que l'air et les parois intérieures sont à une température inférieure à celle entrant. 😭
Le traitement statique serait la suppression des points thermiques et points froids, sièges de la condensation. Irréaliste en bateau!
Sinon : vider autant que possible le bateau, le sécher par chauffage fort puis le fermer de manière étanche (encoconer); difficile si on veut y vivre sans changer de zone de navigation.

Bref pas de salut; juste il faut s'en accommoder durant la saison froide. Et profiter du moindre rayon de soleil pour améliorer temporairement la situation. Créer un point de fixation pour la condensation peut aussi être une bonne chose (comme les simples vitrages qui autrefois se couvrait de givre en hiver).


red sky:ça c'est la version idéale car les 15°, c'est lorsqu'il y a du soleil et des vents autres que Est, donc entre 2 averses.Le problème est que si on essaie de chauffer le bateau au dessus de l'air extérieur, avec un taux d'humidité supérieur à 55/60%, il se crée de la condensation sur les ponts thermiques.J'ai un bateau avec de grandes "baie vitrées" en verre et cadre en alu. Pour l'instant je m'en sors bien avec une température interne à 10° et un taux d'humidité de 60%. Lorsque je vis à bord, l'humidité augmente, je monte le chauffage et la condensation ruisselle de l'alu. Mon déshumidificateur est trop faible, mais c'est le seul à rentrer dans l'évier.·le 30 déc. 09:07
30 déc. 2020
1

Il faut voir le cote positif il parait que respirer de l air trop sec c est pas bon il y a des terrien qui mettent des humidificateurs accroches a leurs radiateurs au moins sur les bateau l air trop sec on risque rien


30 déc. 2020
1

Pour préciser mes propos.
Je n'ai pas fait de recherche scientifique sur la condensation, et n'en ai pas l'utilité. Je ne dis pas non plus que j'en suis débarrassé mais qu'elle n'est pas un problème.
Nous vivons à bord. Bateau relativement bien isolé (liège partout, volets sur les parties vitrées), bien ventilé naturellement et un extracteur solaire vient aider par petole.(c'est suffisant vu la taille du bateau). Un petit soufflant nous aide l'hiver, au port à maintenir 19⁰ environ, et tourne très peu. Sous le couchage, les plaques fermant les coffres sont percés de trous pour l'aération.
Notre constat. Pas de condensation sur les parois, ni dans les coffres, placards, equipets.
Pas de sensation d'humidité, pas de développement de moisissures ni sur parois, ni sur les boiseries, ni sur les vêtements, même lorsque l'on s'absente une semaine (le bateau n'est pas chauffé dans ce cas, car évidemment débranché du quai)
Le seul endroit où il y a un peu d'humidité et condensation, c'est la cale moteur.(le dessous de l'évier inox condense aussi un peu). Ça, on s'en accomode à l'aise, vu que la cale est de toute façon régulièrement nettoyée. En gros, le peu de condensation que nous avons est localisé à un endroit qui n'est pas gênant.
Nous avons essayé un déshumidificateur (un bon), mais pas convaincu, peu d'eau récupérée le matin et sensation d'air trop sec pour nous.
Sur notre ancien bateau, très mal isolé, même en ventilant bien, nous étions obligés de soulever le lit le matin, nous avions beaucoup de condensation sur les parois et quand on s'absentait un peu, il fallait ouvrir les coffres pour les aérer.
Le bateau était plus difficile a chauffer aussi.

Je pense que le bateau, son aménagement et construction font aussi partie de l'équation.

Je précise, avant que l'on ne me parle du climat breton, que nous hivernons cette année en Galice, où la seule différence est au niveau de la température.


faby9:L'humidité sous le matelas est un grand classique qui n'est pas réservé aux bateaux. Il suffit que le sommier soit une planche d'aggloméré ou équivalent pour que l'humidité dégagée par les corps la nuit mouille le matelas, le fasse moisir si on ne pense pas à le faire sécher chaque matin. J'ai mis ce simple sous matelas www.svb-marine.fr[...]op.html que j'ai fait remonter sur les côtés, plus quelques trous dans les planches pour assurer la ventilation, et le problème est totalement réglé. ·le 30 déc. 10:49
fritz the cat:il y a un âge ou il faut arrêter l'incontinence ,évidement plus tard ça recommence ,mais ça c'est la vie .alain mdr 😸 ·le 30 déc. 14:01
30 déc. 2020
3

L'idéal c'est quand même un chauffage à air pulsé genre Webasto. Cela assèche très bien le bateau. J'ai même ajouté une bouche dans un des placards à ciré. Cela me fait un sèche linge très efficace. Avec ce système il restera la condensation sous le matelas à gérer avec une sous couche ou des caillebotis.


30 déc. 2020
2

ce qui n'est pas mal pour ceux qui vivent à bord c'est d'adapter un sommier à lattes .,
ça résoud tous les problèmes de condensation et un matelas bultex ,c'est ce que j'ai fait dans le mien
surtout pour l'été ou on transpire pas mal et ça reste sec le matin j'ouvre le panneau au dessus
coté étrave pour que l'air rentre bien ,en 5mn c'est suffisant et je referme
alain


31 déc. 202031 déc. 2020
1

bonjour ,
s'il fait très froid dehors l'air y est forcement sec ,autrement l'eau qui a dissous (c'est pas cher) condense et gèle ,dans le navire chauffé la vapeur d'eau qui est invisible au contact des parois froides vas condenser (quand ils danseront il y en a qui seront à l'orchestre)
donc en créent une ventilation on fait rentrer de l'air sec que l'on chauffe et on évacue l'air chaud et humide ,l'isolation doit être faite de manière que le point de rosée se produise à l'intérieur du matériau .
sur les navires métalliques c'est pas gagné surtout sur l'acier ou la condensation se produit sur la coque et souvent invisible derrière les plaques de mousse , comme c'est de l'eau pure ,donc très corrosive elle se dépose le long des lisses et attaque le métal qui se bouffe par corrosion galvanique,même que, quelquefois ,ça finit par percer .
le système de mousse projetée est très efficace mais il faut que ce soit cellules fermées autrement ça se transforme vite en éponge .
alain


Fabien83:Bien d'accord avec toi. C'est ce qui m'a fait opter pour un Planar à air pulsé prélevé à l'extérieur du bateau plutôt qu'un poêle à gasoil. Si on a la place les deux peuvent être complémentaires mais dans des conditions très humides c'est air pulsé indispensable à mon avis (à moins d'être à quai avec un bon déshumidificateur en route). ·le 31 déc. 12:33
fritz the cat:un poële a gasoil s'il a une cheminée aspire l'air de combustion à l'intérieur et crée une ventilation c'est pas mal aussi Alain ·le 31 déc. 12:56
Fabien83:C'est vrai que je n'ai pas de chiffres là-dessus mais j'ai bien l'impression qu'une chaudière à air pulsé offre un débit d'air de ventilation plus important qu'un poêle à gasoil ou à bois où le débit d'air passe par le foyer de combustion. Aussi, avec l'air pulsé l'air qui rentre dans le bateau est déjà chaud, pas froid comme avec un poêle. Bref, deux solutions en tout cas bien meilleures que les chauffages à bain d'huile et autres qui n'amènent aucun renouvellement d'air. ·le 31 déc. 13:15
31 déc. 2020
0

le problème c'est la conso électrique ,quand on est au quai ça va mais c'est une vingtaine d 'ah
pour une nuit minimum .
alors qu'un poële il n'y a pas de pompe ni de bougie c'est statique ,l'idéal serait d'avoir les 2
on démarre avec l'air pulsé et on entretient avec le poële
alain


31 déc. 2020
0

Bonsoir Fabien 83,

Il y a aussi les poêles à gasoil Balmar, qui fonctionnent avec le principe du «goutte-à-goutte», comme les Refleks/Dikinson/Taylor, mais avec la particularité d'avoir ce qu'ils appellent le «tirage équilibré».
Contrairement aux marques pre-citées, il prend l'air à l'extérieur, par une sec o nde cheminée identique à celle de d'échappement, mais avec une difference de hauteur égale a la hauteur du poêle.
Ainsi, quelles que soient les conditions (vent,gîte ou mer agitée) il n'y a jamais de contre-pression dans la cheminée d'échappement, contrairement aux autre modèles.

C'est ce que j'ai installé sur mon Brise de Mer et j'en suis très satisfait.
Par contre, comparé au Refleks que j'avais sur l'Armagnac, je trouve qu'il a un moins bon rendement et demande un nettoyage hebdomadaire du brûleur, vraiment très basique.

C'est un chauffage hyper-sûr que j'utilise tous les soirs et matins d'hiver depuis 3 ans, et souvent utile en Écosse l'été.

Je dors à bord 365j/an et comme tout le monde, j'ai le matin de la condensation sous toutes les parties en alu non isolées (d'origine, il n'y avait pas un gramme d'isolation dans ce bateau!).
Je ventile et eponge quand je peux, tout en isolant petit-à-petit.
La situation s'améliore, mais il y a encore du boulot.

Je me refuse à brancher une rallonge sur la borne électrique située à 22m de mon tableau arrière, ce serait bien-sûr plus simple, mais je tiens à mon autonomie (et à la Liberté qui va avec).

Bon réveillon

Gorlann


fritz the cat:il serait préférable pour ton confort que le poële aspire son air de combustion dans le bato ,cela créerait une ventilation naturelle ,fais un essai tu verras bien ,tu peux laisser l'orifice de l'aspiration ouvert ,ça peut servir pour évacuer l'air chaud et humide du bord .relis mon post plus haut ,j'explique d'une manière la plus simple possible .Alain ·le 01 jan. 09:29
Fabien83:Bonjour Gorlann, j'espère également que tu as passé un bon réveillon. Comme Alain je trouve dommage de faire fonctionner le poêle de cette manière car ça te fait perdre la ventilation crée par le tirage de la cheminée et peut-être aussi un peu en rendement puisque c'est de l'air froid qui entre dans le foyer plutôt que de l'air de l'intérieur du bateau plus chaud. En tout cas de toute façon à mon avis il n'y a point de salut dans le combat pour l'élimination totale de la condensation. Ça marcherait peut-être un peu mieux en aspirant dans le bateau mais ça ne serait pas miraculeux de toute façon. ·le 01 jan. 11:33
faby9:Je ne suis pas d'accord avec Fritz...Le poêle n'aspire pas "son air de combustion" dans le bato : il consomme simplement l'oxygène contenu dans l'intérieur du bato, faisant donc diminuer le % de O2, ce qui peut se révéler pour le moins embarrassant voire dangereux (explication de Outremer à venir...). Il faut dans ce cas s'assurer une ventilation conséquente et permanente, donc une entrée d'air (froid). On a un système "entrée air froid, sortie air chaud". Le système de Gorlann va incontestablement dans le sens sécurité, surtout dans l'espace très réduit d'un petit voilier.L'idéal, à mon avis, est un système prenant l'air frais extérieur, le chauffe par échangeur et le souffle en le répartissant à l'intérieur : il n'y a alors plus aucune entrée d'air froid, ventilation assurée.·le 01 jan. 11:49
fritz the cat:je suis désolé ,j'ignorais qu'a l'entre il y avait un système d'électrolyse de l'air pour ne récupérer que l'oxygène qui alimente le poële .alain·le 01 jan. 12:01
Fabien83:C'est nouveau... J'attends avec impatience l'explication. ·le 01 jan. 12:02
faby9:Simple : faites bruler un coton dans un bocal fermé hermétique, mettez y une mouche en guise de passager, et constatez....·le 01 jan. 12:11
Fabien83:Fais brûler le même coton au milieu un tube vertical, tu verras qu'un débit d'air est aspiré par le bas. ·le 01 jan. 12:11
faby9:Mais le bocal est fermé... comme l'est un carré de voilier. Tu fais donc partir de l'air du carré, certes, mais tu diminues aussi de façon importante le taux d'O2 de l'air qui y reste. Sauf à avoir une entrée d'air froid en quantité suffisante, fonction de la puissance du chauffage. Risqué. Le système de Gorlann va dans le sens de la sécurité, sans conteste : un éventuel défaut de ventilation ne lui fera pas subir le même sort que la mouche... C'est d'ailleurs le système utilisé pour les maisons...·le 01 jan. 12:30
fritz the cat:il y a un post qui devient de plus en plus d'actualité ...certains devineront alain bonne année 2021 elle commence sous les meilleures augures ·le 01 jan. 14:30
4

Bonsoir Gorlann,
Honnêtement, je ne vois pas la différence de liberté que tu peux avoir d’être ou pas branché au quai.
Bonne année et au plaisir d’être sur l’eau.
Patrice


Schnaps :Je m'étais fait la même réflexion...🙄·le 01 jan. 11:53
tatihou:Moi aussi·le 01 jan. 13:46
totor:Moi je la vois bien. Faire sans quelque chose est toujours mieux que faire avec, comme ça le jour où tu n'as plus la chose, bah elle te manque pas et donc t'es pas emmerdé.L'autonomie est un bon départ vers la liberté.·le 01 jan. 16:35
gorlann29:Bonjour Patrice,totor a très bien résumé: mon bateau, dans lequel je ne vie pas mais dans lequel je dors 365j/an est toujours en configuration "navigation", et même (et surtout) en hiver, quel pieds que d' aller faire un tour aux Glénan et d' avoir l' archipel pour soi tout seul, y compris quand çà gèle!Et à partir du moment où j' arrive à être autonome aux Glénan en hiver ou dans des mouillages Écossais où il ne fait pas toujours chaud (même en été) et où il n' y a bien-sûr pas de borne électrique, je peux tout aussi bien faire pareil à Pont-Aven, et en plus, çà va plus vite pour partir faire un petit tour car il n' y a pas la prise à débrancher (rire).Pour moi, c' est la liberté d' aller où je veux, quand je veux, tout simplement, mais je comprends aussi que lorsque le bateau n' est pas préparé pour, c' est bien-sûr plus facile et confortable d' être branché au réseau électrique.D' autre part, c' est secondaire mais pas négligeable, à Pont-Aven les bateaux branchés à l' année se voient facturé un forfait électricité de 80€/mois les six mois "d' hiver".Hors je brûle dans mon poêle des fonds de cuve de fioul que je refiltre x-fois, ce qui fait mine de rien un écart annuel de coût du bateau de 480 €, ce qui pour moi est loin d' être négligeable.En ce moment où il fait froid, je consomme 1l/j de fioul, donc avec ma réserve d' avance(pas dans le bateau bien-sûr), j' ai de quoi aller sans mourir de froid jusqu' à la fin de l' hiver 2022 minimum, d' ici là j' ai le temps de trouver d' autres "fond de cuves".Bonne Année à toutes et tous, avec de belles navigations!Gorlann·le 01 jan. 16:57
gorlann29:La liberté pour moi c' est aussi par exemple parce que je vais recevoir mon génois tout beau tout neuf la semaine prochaine, et que bien que mon canote n' ai plus de moteur (remplacement en cours) je vais pouvoir aller l' essayer en sortant du port avec...ma godille!Gorlann·le 01 jan. 17:01
faby9:L'autonomie, c'est faire avec ce que l'on a.Pas de s'en priver volontairement.·le 01 jan. 18:25
totor:Non, ça c'est la définition de la résignation. L'autonomie, c'est encore autre chose, et c'est rempli de privations volontaires, comme tout ces petits fils à la patte qui t'empêchent de quitter le quai, ou qui t'obligent à y revenir plus vite que tu ne l'aurais voulu...🤗·le 01 jan. 22:50
0

Bonsoir Gorlann,
80€ d’électricité pour 6 mois, donc 13€/mois, ce n’est quand même pas grand chose dans un budget de bateau.
Passer x fois des fonds de cuve de GO ne me tente pas plus que ça. J’ai horreur de l’odeur de fioul qui me refile le mal de mer.
Que tu veuilles être autonome dans des mouillage frisquets, je le conçois.
Mais se priver du confort électrique à Pont Aven, je ne vois pas l’intérêt.
Mais ce n’est que mon avis.
Bonne soirée,
Patrice


gorlann29:@Patrice, ce n'est pas 80€ pour 6 mois mais PAR mois pendant les 6 mois d'hiver, c'est à dire bien plus cher que ce que je paye d'électricité par an pour la maison, tout compris même l'atelier avec tour, fraiseuse,combiné bois etc... en triphasé.Mais rassure-toi, c'est un choix et non une contrainte que j'assume totalement et je ne m'en plain pas du tout, surtout qu'en dehors du forfait électricité appliqué aux bateaux continuellement branché, la taxe portuaire annuelle est plus que raisonnable, le port sympa et hyper protégé, et que la descente/remontée de l'aven est toujours un plaisir, même avec la contrainte des marées pour un quillar.Sinon pour bien assécher, les des humidificateurs électriques sont vraiment très efficaces, il faudrait que je regarde si ça se fait en 12v.Bonne soiréeGorlann·le 01 jan. 22:52
Ar-men (anciennement Tan’oz):Ah, j’avais mal compris....Même dans ces conditions, personnellement, je ne me passerai pas du confort électrique au port. Il permet de s’affranchir de tout un tas de contraintes . Je crois que des petits déshumidificateurs 12 v existent, mais certainement bien energivores.Bonne sortie avec ton nouveau génois. N’oublie pas ton cache nez, ça pèle sérieux ces temps-ci 😂Bonne journée, Patrice ·le 02 jan. 06:50
01 jan. 202101 jan. 2021
0

déshumidificateur 12 v 😉 gourment mais fait le travail

.


01 jan. 2021
0

Vivre à bord produit de l'eau en plus de celle contenue dans l'air ambiant qui est l'air venant de l'extérieur. Heureusement quand on chauffe l'air intérieur peut absorber cette humidité supplémentaire dans une certaine mesure, d'autant plus qu'il est plus chaud. Mais il faut bien évacuer cette production d'eau à un moment où un autre. Ça peut être en continu ou en séquentiel. On n'est pas obligé de vivre dans un courant d'air permanent pour ça. Mais il faut réduire les parois froides et notamment la planche sous le matelas en y lovant du ruban chauffant autorégulé qui sert à la mise hors gel des canalisations. Bien sûr branché au port, ça ne marche ni au gasoil ni au 12 V.


01 jan. 2021
3

La condensation dans nos bateaux est un phénomène de paroi froide en contact avec un air ambiant plus chaud.
Si la température d'une surface quelconque est plus basse que celle du point de rosée de l'air autour de cette surface alors il y a condensation.
Pour qu'il n'y ait pas de condensation sur la face exposée à l'air chaud (et humide) d'une paroi il faut repousser le point de rosé à l'intérieur de cette paroi.
C'est ce qui se passe avec le double vitrage à la maison ou sur les hublots et panneaux. Un simple plexiglas posé de façon à peu près étanche à l'air sur un panneau de pont remplit ce rôle parfaitement et évite la douche sur les dormeurs.
Pour la coque, hormis les coques en sandwich ou en bois qui sont exemptes de condensation en zone tempérée, il faut isoler toutes les surfaces en contact avec l'extérieur ou avec des zones froides non habitées.
Les bons produits sont ceux qui ne chargent pas d'eau en interne, qui sont légers et qui contiennent des bulles d'air emprisonnées (isolant).
Souvent une simple feuille de liège de quelques mm suffit pour des températures de demi-saison.
Pour les zones froides et/ou pour les coques métalliques, il faut une vraie installation.
Par exemple croiser deux couches de 2 à 5cm de polystyrène bleu à cellules fermées. Il faut aussi que tout soit démontable pour les grandes visites de la coque.
C'est vite un travail assez complexe. Sur les grands navires en acier on prévoit de vrais circuits de drainage internes au bloc vie pour récupérer les eaux de condensation générées par l'air chaud qui a réussi à passer derrière tous les isolants.
Donc sur nos voiliers la lutte contre la condensation passe par
- un doublage interne de la coque, des équipets, des planchers et des cloisons orientées vers l'extérieur,
- du plexiglas fin (2 à 3mm) sur les hublots et panneaux
- et de toutes les façons une bonne récupération des eaux dans les fonds.
Avec ces conditions, la condensation ne nous pourrira pas trop la vie.
Bon isolement...


fritz the cat:si en plus d'être confiné il faut s'isoler ou vas t'on?Alain ·le 02 jan. 08:46
Arzak:;-)·le 02 jan. 12:03
Fabien83:L'isolement fait monter la tension ! 😁·le 02 jan. 12:46
Mathieu Enfant Sauvage:Quelques exemples sur les video de ladesirade. www.youtube.com[...]/watch . A tenter! En particulier le double vitrage type crystal/velcro semble efficace pour les hublots/panneau de pont. Bon courage!·le 02 jan. 21:26
02 jan. 2021
1

L'isolation par l'extérieur serait tellement plus simple 🤭


Arzak:Je serais curieux de voir un bateau "isolé par l'extérieur" ;-)·le 02 jan. 12:03
gorlann29:çà c' est une idée géniale, avec un isolant en polystyrène ou stirodur... plus besoin de pare-battages!!!!Gorlann ·le 02 jan. 12:22
totor:Ni de radeau de survie ! 💪·le 02 jan. 12:25
Arzak:Je verrai bien aussi, entre l'isolation et la coque alu (pour Gorlann29) un réseau de tuyauterie pour faire du "chauffage au sol liquide" sous la ligne de flottaison, alimenté en eau chaude par le poêle du bord !·le 02 jan. 13:41
gorlann29:Excellent, avec l'aide de la communauté Heo, on est en train de trouver LA solution révolutionnaire idéale ! Pourquoi y z'yavaient pas pensé avant?Gorlann·le 02 jan. 22:58
02 jan. 2021
1

Hello
Je suis en train de chercher sur le net un ventilateur/extracteur solaire avec piles et un bouton d'arrêt et c'est bien cher,100/150 euros...voire plus pour les Marinco !
Si quelqu'un a une expérience d'un modèle moins cher dans la durée...?
Je compte mettre deux manches à air en plus...


Mécaflu:€ 57,14 29%OFF | Ventilateur d'échappement solaire en acier inoxydable caravane camping-car auvent d'échappement RV ventilateur de toit bateau ventilateur d'échappementa.aliexpress.com[...]_BTsL9O ·le 02 jan. 20:58
FredericL:Je ne suis pas sûr qu'il ventile beaucoup la nuit quand on dort dans le bateau... ·le 02 jan. 21:08
James :C'est déjà un pas.merci Mecaflu.Je tiens à avoir un inter pour arrêter si le ventilo est bruyant. Et une pile rechargeable et échangeable pour fonctionner quand on veut...·le 02 jan. 21:31

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Seuls résidents de Petite-Terre

Faune et Flore marine !

  • 4.5 (99)

Seuls résidents de Petite-Terre

janvier 2021