Conclusion sur l'Antifouling au cuivre ...

  • Bonjour

Je reviens sur HEO apres quelques jours ( semaines) OFF,
j'étais intéressé par l'achat groupé de M300, et là, j'ai lu le fil qui étai dédié a ce sujet, et j'ai lu tout et son contraire

j'ai lu , en vrac, c'est mon problème, en fait, le vrac , que

  • untel prétend qu'un mix de vernis avec de la poudre de cuivre et hop

  • untel a un plan pour de la poudre de cuivre a pas cher

  • untel va tester un resine et créer sa propre recette

  • untel on dialogue oxyde de cuivre ? ou cuivre tout court et sulfate de cuivre ?

  • sans parler des untels qui bataillent sur la norme antipollution machintruc etc....

Mais a la fin, moi je suis paumé

Je crée ce fil qui sera peut-etre boudé, rejetté, annulé etc .. mais moi, ce que je voudrai, a la fin, c'est du pragmatique
que nos chers contributeur aillent au bout, avec du concret

Exemple : tu peux faire ton equivalent M300 comme suit :

Donnez votre recette précise,
- le type de resine ou de vernis
- ou a-t-on acheté la poudre de cuivre
- le dosage du mélange.

bref , qu'on arrete de baratiner de tout et n'importe quoi, et que seul ceux qui ont vraiment
- testé et validée une recette la mette a dispo avec ingrédient précis etc ...
- que ceux qui savent nous dise ou on peut achetter le bon oxyde ou sulfate ou je sais pas quoi de cuivre, mais celui qui va bien, a pas cher.

Voila !

Si quelques bonne âmes bien renseignées veulent bien ecrires succintement LEUR VERITE validée et PRATIQUE, ça m'aiderai, alors que jusque là heu ...

Merci de votre aide

Moi ma caréne est neuve

jocephyle43.over-blog.com[...]/

pas humide, deja traitée avec un primaire epoxyde bicomposant etc ... et je voudrai juste faire l'antifouling au mieux. voila ! c'est simple!

alors messieur pas de baratins, pas de polémique, que du pragmatique precis avec des noms de produit, des ref, des quantités, et point c'est tout ? ça vous tente ? merci .

Philippe.

L'équipage
17 avr. 2014
17 avr. 2014
5

bravo pour sur résumé , souvent beaucoup de bla bla et qui finit pour n avoir rien dit

19 avr. 2015
1

Excellent cette réponse !!

17 avr. 2014
1

et le graphite avec un chouia de résine et une pincée de cyanure et une goute d'arsenic ..
ça devrait marcher si l'applicateur n'est pas mort dans la demi-heure ..
alain
cette année on est six à tester le seewax
on vous tiendra au jus
alain

17 avr. 2014
0

c'est qui le seawax ? (c'est une vraie question)
faut-il mettre les patins ? (c'est une boutade :-p )
JL.C

17 avr. 201417 avr. 2014
17 avr. 2014
7

J'aime beaucoup les constructeurs amateurs , surtout ce qui ont du talent et qui réussissent à force de volonté .
Pour ce qui est de l'antifouling , il est prétendument hasardeux de dire ce qui est bien ou merdique , mais , pour avoir travailler dans le domaine , rempli d'utopie , il est plus que temps de clarifier . Ce que demande notre ami Philippe .
Pour faire bref , l'action d'un antifouling se mesure grâce à l'effet bactéricide du produit . Oublions les illusions des bactéries qui n'arrivent pas à s'accrocher (avec leur petits bras ) sur une coque transformée en poèle tefal , que reste t il ? Les bactéricides organiques , et les naturels . Les organiques sont des principes actifs combinés à des molécules organiques qui arriveront finalement à polluer par accumulation . Les naturels , ceux que je défends , c'est le cuivre en paillette , un métal qui s'oxyde facilement et notamment avec l'eau de mer . Il n'est pas parfait car son action est soumise à quelque contraintes ( metal toujours neufs pour présenter une surface à oxyder ) , activité bactéricide dépendant de la température de l'eau , plus ou moins efficace selon le type de fouling , et risque d'électrolyse selon le matériaux de construction , mais celà reste pour moi , le meilleur produit en efficacité / prix / écologie .
La résine qui va servir à l'appliquer , n'est qu'un détail , pourvu qu'elle résiste dans le temps à l'hydrolyse ( eau de mer ) , et que la poudre de cuivre soit maintenue dans sont état initial (non oxydée ) . Un vernis époxy fera parfaitement l'affaire si tu ne souhaite pas une garantie de 10 ans , je penses sérieusement que tu aura une durabilité de 3 années mini , sans problème .
Pour le dosage , c'est simple pour toi qui a déjà trempé dans ces calculs .
Il faut que la quantité de poudre de cuivre , en volume , soit équivalente à la quantité de résine (avec son catalyseur ) , en volume . Ce point de détail est important car la poudre de cuivre sera affleurante et jointive pour une efficacité maximum .
Dans la ligne me concernant , je précise que je pousse le concept un peu plus loin en voulant m'affranchir du bi composant pas toujours simple à manipuler pour tous le monde , et que , par conscience envers l'environnement , une résine se diluant à l'eau me conviendrait . Les chimistes sont au boulot pour me livrer l'échantillon mais pas avant cet hiver . Aprés , juré , je vous donne les premiers kilos à tester .

17 avr. 2014
0

ok, merci, enorme, sans rien y connaitre mùoi meme, donc au feeling, j'ai une tendance a aller vers

  • une solution cuivre parce que c'est supposé eviter de tout refaire tous les ans.

  • Un liant epoxyde, car non sujet a l'osmose, que je sui bien placé aupres de Sicomin, que je sais qu'il me sortirons la résine qui va bien piour cette application

J'ai le bon dosage : kif-kif / 50-50 / Fifty-fifty / coussi-coussa / premier ministre-premier ministre...

Bon, reste la poudre de cuivre ! alors mon cher safioran, la bonne poudre de cuivre ? je la trouve ou ?

Apres je compte faire 2-3 trois essais pour mettre au point la façon/ l'épaisseur/ la surface couvrable pour X volume de mélange.

et j'en fous partout ( ma femme va encore brailler, manquerai plus que je m'éssuie sur les rideaux... mais ça ... heu ...)

Cheers.

17 avr. 2014
0

bouillie bordelaise ?

17 avr. 2014
0

Pour trouver du sulfate de cuivre voir les coopérative agricoles , jardinerie , graineterie ....

17 avr. 2014
0

Les sulfates de cuivre et autre bouillie bordelaise n'auront qu'un effet passager ( le temps de la dissolution c'est à dire qq heures ) .
Le mieux est une poudre de Cuivre taille 20 - 50 µ , pureté technique ( 99 % suffisant ) , chez un distributeur de produit chimique ( Azelis , Brenntag etc .. ) cela devrait couter environ 30 à maxi 50 € le Kg pour un volume de 1,75 l ( D = 1,75 ) .
Avec un sec de 40 % à l'application , il faut environ 350 cc de Cuivre .
Aprés mise à l'eau , un nettoyage au scotch brite tt les mois , et ce sera nickel !

17 avr. 2014
0

Dis donc mec !

y aurai pas un pb dans ton calcul ?
si la densité de la poudre de cuivre est 1,75, ben ...
1 Kg de poudre de cuivre ne fait pas 1.75 Litre
mais, au contraire, sauf erreur:
1 Kg de poudre de cuivre fera 1 / 1.75 = 0.5714285714285714 Litre ... a peu pret...

et fais gaffe a ce que tu racontes, paske comme tu le disais plus haut... je suis un constructeur amateur, donc redoutable au jeu de la regle de 3 ...

apres par contre la , tout constructeur amateur que je suis, je comprend rien a ça :

Avec un sec de 40 % à l'application , il faut environ 350 cc de Cuivre .

Peux tu détailler un poil ?

MERKI !

17 avr. 2014
0

il a fait comme toi, mais il a une excuse, le % est à côté du µ...
alors que le K, il est loin du C... :reflechi:
JL.C

17 avr. 2014
0

Pour l'instant, pas évident de joindre les gros goupes du chimique dont tu parles on dirai, par contre, j'ai trouvé :

www.polyester93.com[...]orm.cgi

ils sont a 20 mns de chez moi,

vendent un kilo de poudre de cuivre ( ni oxyde, ni sulfure ni rien, juste cuivre )

  • 25 € HT le kilo
  • 89% pur ( le reste serai des résidu d'alliage )
  • 63 micro

ça n'ira pas ?

17 avr. 2014
0

On trouve du cuivre sous forme de cristaux à 3.65 € / kg mais effectivement quid de la durée de vie du cuivre sous cette forme .

17 avr. 2014
0

Bon mille excuses , j'ai inversé le calcul de densité .......
Est ce que je mèrite la croix et la flagellation ????
60 µ c'est bon pour la granulométrie , d'autant plus que tu aura un vernis époxy 2 K ( extrait sec plus élevé )donc film de vernis plus épais . Faire gaffe au calcul de la CPV , c'est à dire le rapport des volumes de cuivre / vernis sec . Il faut absolument être autour de 1 .
Je retourne sur ma croix .....

17 avr. 2014
0

on peut faire simple ?? genre vous acheté tel vernis chez .... dans lequel vous verser tel type de cuivre que vous achetez a ..... mélanger appliquer et basta ??
on achetait de l antifouling vous mettez dedans le ....... mélanger et appliquait

17 avr. 2014
0

Mais Philippe , il a déjà tout compris , même le dosage .
Les petits trucs du métier de formulateur :
Tu prends une résine époxy + son durcisseur = une viscosité ( admettons 300 secondes en coupe Afnor 4 ) , ça va être difficile à appliquer au rouleau ....
Obligé de diluer le mélange pour obtenir une viscosité de 60 secondes Ca 4 . Le sec de ton vernis n'est plus le même et donc la quantité de poudre n'est plus la même .
C'est pour cela que pour formuler , le mieux est de tracer une courbe extrait sec / viscosité et tu règle ton pourcentage de poudre en fonction de ton vernis .
C'est du boulot tt çà , et je m'y mettrais quand j'aurais mon échantillon de résine , en attendant je reste à votre dispo .

17 avr. 2014
0

Bonjour à tous
Un ami parti pour un tour du monde a traité ainsi son boat:
Oxyde cuivreux (Cu2O) à part égale (en volume) avec un érodable premier prix, 2 couches......
Attention n'utiliser que du Cu2O mais il n'est pas donné !!!!
Adresse SOLARGIL.
Cet ami m'a certifié être pénard pour 5 ans minimum....

18 avr. 2014
0

Ben voyons ..... on peut toujours dire n'importe quoi , tant que l'on est pas là pour vérifier , n'est ce pas .....

18 avr. 2014
0

Il n'y a que les imbéciles pour ne pas changer d'avis Mr safioran.
J'en ai marre des faiseurs de polémique sur ce forum n'y connaissant rien.
Petite précision, je suis diplômé de chimie et je maintiens mon fil...
Seule réserve (peut être) le dosage que, pour ma part je verrais à la baisse.
Sur ce, je vous salue tous bien bas.....

18 avr. 2014
0

je l'ai dejà ecrie et je le repete , personnellement avec mes petites mains et quelques rouleaux nous (école de voiles à St Malo) avons traité nos bateaux ( environ 50) en antifouling à base de poudre de cuivre que j'achetais (je tresorier) dilué dans du vernis ... et celà durant pres de 10 ans ...

et le truc nous a eté donné par un ancien de la Royale qui faisait de m^me sur leurs bateaux de guerre ...

mais vu que le debat a dejà eu lieu en long en large et en travers pour moi le compte est bon

18 avr. 2014
4

Merci pour l'imbécilité , mais voyez vous , cher ami diplômé de chimie , j'aimerais que vous me décriviez le processus de résistance d'un antifouling érodable ( c'est vous qui l'avez écrit ) , qui tiendrait 5 années , alors que le principe de l'auto érodabilité et de se diluter dans l'eau et de disparaître , en général dans l'année . Vous auriez écrit " matrice dure " , cela aurait pu paraître plausible , mais érodable premier prix ( avec de la colophane maléinisée ) impossible .
Pour le reste , je reste à votre disposition pour toute formules d'antifouling dont vous pourriez avoir besoin , voire même les résines dont vous pourriez vous servir pour les formuler .

18 avr. 2014
1

Vous savez ce que j'ai fait pendant que vous tournez autour du pot: j'ai pris option pour le coppercoat et j'en ai commandé 10 kits pour antifoulinger mon navire, je vous raconterai, bonne journée à tous.....

18 avr. 201418 avr. 2014
0

C'est sur le dosage qu'en effet j'aurais moi aussi des doutes.
50/50 cela me parait trop pour leCu2O.
Trop le matière sec doivent rendre le produit final un peu trop fragile. Non ?

18 avr. 201418 avr. 2014
0

je parlais du cas mélange Cu2O/antifouling.

Pour celui résine époxy/poudre de cuivre, le rapport 50/50 est tout à fait approprié. D'ailleurs je me demande si l'on ne peut pas pousser encore plus loin la quantité de cuivre.
Cela avait été dépassé en proportion, avec le graphite, par Henri Oligni sur son tri rayon Vert.
www.hisse-et-oh.com[...]fouling

18 avr. 2014
0

conclusion personne n a testé ou fabriqué un antifouling personnel , retour a la cas départ

18 avr. 2014
2

Pas encore , mais il n'y a pas de raison pour que cela ne marche pas avec de la poudre de cuivre , il y a de trés nombreuses marques qui utilisent la poudre de cuivre :
International ( VC 17 ) , Coppercoat , Océoprotect , mais encore bien d'autres , et ce depuis trés longtemps ( 120 années ) .

18 avr. 2014
0

et une etoile pour safioran, je vote pour toi.
:bravo:

18 avr. 2014
0

Il faudrait que je retrouve la fiche technique du VC17M, mais il me semble qu'il ne contient pas de poudre de cuivre.

18 avr. 2014
0

Oh si , c'est un antifouling que j'ai utilisé pendant de nombreuses années ( 12 ans ) et qui est livré en boite , avec le sachet de poudre de cuivre à part .
Seule spécificité du VC 17 M , c'est un liant acrylique (je crois ) monocomposant . C'est donc un produit avec trés peu d'extrait sec , qui donne des films trés fins adapté aux régatiers .

18 avr. 2014
5

Bravo pour le fil d'origine qui recherchait des intervenants avec de l'expérience, c'est à dire des navigateurs qui avaient déjà réalisé telle ou telle formule.

Et bien on retombe rapidement dans les travers de tous les forums: là on a tout les géotrouvetout , sauf l'expérience !

18 avr. 2014
5

Pardon Daniel , je ne penses pas avoir a prouver mon expérience , j'ai soixante trois ans , je suis ingénieur en chimie des peintures ( Itech ) , j'ai travaillé pendant 40 années dans des sociétés ou j'ai formulé des peintures , des antifoulings , puis après dans la fabrication des résines pour les peintures dans une multinationale , leader mondial de la spécialité . Mes clients , International , Akzo , Sigma , Hempel , Nautix , Oléronlac , Comus , Mäder etc .....
Je mets mon expérience et mes relations à la disposition des navigateurs ( H&H , STW ) , j'ai proposé un visu en mode petite conférence pour vulgariser le sujet résines et peintures , cela reste ouvert .
Je dispose , de présentations de haut niveau ( DT de chantiers navals ) et de formules d'antifouling que je mets à dispo de mes clients et amis .
Que veux tu de plus ?

18 avr. 2014
1

meuler un barre de cuivre , et utiliser la poudre ??

18 avr. 2014
2

Je parlais pas de toi en particulier, qui semble être un spécialiste de la question ; je parlais des interventions en général, dont certaines me semble peu sensées, et en tout cas du domaine des hypothèses n'ayant jamais été expérimentées.

Mais malheureusement il en va ainsi de tous les forums, où chacun dit la sienne sans avoir jamais pratiqué (je dis bien pratiqué !) le sujet.

C'est parfaitement louable que chacun donne son opinion sur les forums généraux ; sur les forums technique, par contre, il serait de bon ton que ceux qui n'y connaissent rien la ferment, tout simplement, et se contentent de pomper les bonnes solutions quand elles se présentent.

18 avr. 2014
2

@TDM , la granulométrie va être désastreuse et ta carène va ressembler à une rape à fromage . La poudre de cuivre est fabriqué par concassage à trés basse température , mais aussi par précipitation électrolytique .

@ Daniel , pas de mal , et je reconnais lire de grosses bêtises , dont certaines me font plutôt rire .
A+ :alavotre:

18 avr. 2014
0

@safioran je pensai avoir trouver l idée et de devenir très riche .... de ne plus acheter l antifouling qui au bout de 3 mois et deja naz ( sous les tropiques ) puisque chiniste , juste un truc a rajouter dans l antifouling , du pinent , des antibiotiques , il doit y avoir une astuce ??????? simple

18 avr. 2014
0

Pas de secret , le piment fait se gratter le c.l , les antibiotiques , c'est pas automatique . Il faut trouver un oxydant lent qui agit sous l'eau . L'oxygène actif qui se forme pendant l'oxydation va tuer les bactéries , comme un désinfectant . N'essaye pas la javel , ni le mercurochrome , il y en a qui ont essayé et çà ne marche pas .
Fait confiance aux vieilles recettes , le cuivre ......

18 avr. 2014
0

j avais pas vu que le bateau était en construction , un Phil 43 , j étais avec philippe au marin ( martinique ) beau canote sympa
Il devait partir sur le Pacifique ??
@ sofioran , dit moi simplement , tu achètes le cuivre comme ça a tel adresse , tu en mets tant... en quantité dans ton antifouling par kilo .....
je comprend rien dans vos propos , volume sec , les µ etc .... les résines etc ....

18 avr. 2014
0

attention à la granulométrie ; pour avoir manié la poudre jointe au Coppercoat, je puis vous assurer que c'est micronisé : consistance proche de la farine ; sans cette granulométrie très fine, elle tombera encore plus vite au fond du pot.

Avec le Coppercoat, il faut entretenir le mélange toutes les 5 minutes, durant les 20-25 mn de "validité"

18 avr. 2014
0

Vois plus haut dans le fil , Philippe a trouvé de la poudre de cuivre à pas chère .
Ensuite , il a compris que pour mettre la bonne quantité dans un vernis époxy ,il fallait la calculer .Je lui ai donné la méthode pour faire un calcul simple et applicable par tous .

18 avr. 2014
0

A propos, il ne vous aura probablement pas échappé que les bateaux de guerre, avant qu'ils ne soient construit en acier, avait leur coque protégée intégralement sur les oeuvres vives par les plaques de cuivre, cloutées cuivre.

les bateaux de guerre, oeuf corse ; les marchands n'en avaient pas les moyens.

C'est ainsi que le Victory de Nelson, mis à l'eau vers 1760, n'a été sorti de l'eau qu'en 1922 ; qui dit mieux ?

Visitez le musée de la Marine : pour faire "vrai", les maquettes sont habillées de cuivre.

18 avr. 2014
0

aujourd'hui la Belle Poule et l'Etoile sont recouvert de plaque en cuivre ..

pour la petite histoire voici plusieurs années dejà il a fallu changer ses toles de cuivre . à l'arsenal personne ne savait faire ils ont rappeler des retraités pour former des jeunes et faire le boulot ,le savoir faire avait disparu

21 avr. 2015
0

Pet-être, mais alors comment expliques-tu que sur mon AF au cuivre, je ne ramasse aucun végétal ni bernique ? ; comme il n'y que de l'epoxy et du cuivre, je pense que ce dernier y est pour quelque chose !

Quant aux crustacés, je préfère les avoir dans les casiers que collés sur la coque (juste pour rire)

18 avr. 2014
0

J'ai vu faire , en 1986 ou 1987 de mémoire.

Le plus étonnant c'est que la carène a été passée au suif bouillant ensuite.

21 avr. 2015
0

Sauf que les plaques de cuivre ne préservent pas des algues et des crustacés.
Elles avaient deux fonctions principales : maintenir le goudron sur le bois de la coque et empêcher certains vers xylophage présents notamment dans les eaux chaudes, de percer le bois.
Cette protection avait une utilité toute relative dans les eaux froides.
Par contre, le nettoyage des plaques de cuivre devait être régulièrement fait.

21 avr. 2015
0

C'est peut être du aux qualités intrinsèques de la résine époxy : pratiquement rien n'y adhère tant qu'on ne la pas poncée (pas grattée au tampon gex!)
Je reçois un représentant Sicomin demain et je vais chez Soromap en fin de semaine, je leur demanderai, mais je suis à peu près certain que tout produit noyé dans une résine époxyde (pas des produits époxydiques), est neutralisé chimiquement. Par contre, la résine époxy n’empêche pas la circulation d'un courant électrique le long d'un conducteur continu noyé dans celle-ci (cas des PCB).
J'y reviendrai quand j'aurai leur réponse.

22 avr. 2015
0

Après discussion avec le représentant Sicomin qui n'est pas loin d'être d'accord avec moi, il y aurait une possibilité pour que ça fonctionne mais à certaines conditions:
- il faut un durcisseur à base de polyamides et pas d'amines.
- il faut s'assurer que le Cu est pur pour éviter toute contamination de la résine.
- sa granulométrie doit être constante et voisine des poudres d'aluminium utilisées dans l'industrie des composites (<60 microns).
- les résines en phase aqueuse ne sont pas recommandées.
- la consistance et les proportions du mélange doivent être constantes ce qui est pratiquement impossible à moins de travailler en petits dosages avec des balances de précision et de respecter un process d'application strict (temp, hygro, etc).
- il n'y a aucun procédé de mise en oeuvre validé car tous les essais ont été faits de manière empirique, avec des résines différentes, des approvisionnement en Cu multiples et de qualités différentes.
- il n'existe aucun référentiel validé pour déterminer la proportion de charge dans la résine sans que cela n'altère ses propriétés physico-chimiques (de plus différente pour chaque formulation).

Il n'a aucun avis négatif ou positif sur les produits industrialisés comme le Coppercoat ou Oceaprotect, mais nous sommes lui et moi d'accord pour dire qu'il n'existe pas de produit miracle et qu'à chaque situation, sa solution.

J'en reparlerai avec des personnels de Soromap.

18 avr. 2014
0

Bonsoir ,
et pour les coques en alu, on m'est quoi? du goudron comme les péniches? :lavache:

18 avr. 2014
0

Bonsoir,
J'ai entendu dire que 5 % de xylophène mélangé à de l'anti fouling semi érodable en améliorait fortement l'efficacité. Quelqu'un a t il testé ? Comme dit plus haut est ce que le produit va se diffuser lentement ou disparaitre rapidement au contact de l'eau ?

18 avr. 2014
1

le xylophène est il compatible avec l'amour de la nature que nous sommes sensés pratiquer ?

19 avr. 2015
0

Et la poudre de cuivre , sans en acheter 25kg ça se trouve chez qui en Bretagne ?

Car les sites genre Brenntag ou Azelis sont destinés aux pros et pas aux particuliers .

19 avr. 2015
0

Bonjour à tous
Moi je saute le pas, je sors ma canote en mai et je vais tenter l'anti fooling au cuivre. J'ai acheté 40 kg de cuivre sur ebay à 14 euros le kg après discussion et 20litre d'epoxy pour - 200 euros port inclus.
Je ne manquerai pas de donner le résultat
Pascal sur Shazzan

Cuivre ....www.ebay.fr[...]1110840
Epoxy...www.ebay.fr[...]/m.html

19 avr. 2015
0

Oui mais ça vient d' Allemagne et pour 1kg de poudre de cuivre à 22€ il y a 9€ de port, ne peut on pas trouver + près en France ?

21 avr. 2015
0

Il n'est pas bien rouge ton cuivre
Yves

19 avr. 2015
0

Non non, j'ai négocié 14 euros le kg port inclus, tout comme l'epoxy...

19 avr. 2015
0

Il faudrait 20 kilos de résine et 40 kilos de poudre de cuivre pour faire l'antifouling cuivre d'un lazzi 1400 (14,80m) ?
Cela parait enorme.

19 avr. 2015
0

En vérité, il me fallait 30kg de cuivre mais l'exportateur m'en a envoyé 10 de plus que j'ai gardé et payé, ce sera une couche supplémentaire, la résine je l'avais, au moins je suis sûr de ne pas manquer et ça ne me coutera bien moins cher que si j'étais passé par coppertmachin....

19 avr. 2015
0

lors du dernier carénage de mon bateau, le reste d'antifooling jotun (surement un semi-erodable) acheté aux pécheurs a été enrichi en cuivre et antibiotique...

résultat 2 ans plus tard... rien de remarquable...

Les quelques coups de balai brosse au mouillage, et le passage en riviere de temps en temps semble encore le plus efficace a mon sens...

les moules ont pousser en eau froide, les pousse pieds en eau chaude...

le miracle n'a pas eu lieu ...

20 avr. 201520 avr. 2015
0

Par expérience, je ne suis pas sûr qu'un epoxy lambda mélangé à de la poudre de cuivre ait les mêmes caractérisriques que les produits spécialisés

Par exemple, la doc du COPPERCOAT indique que l'epoxy est poreux et que c'est une résine soluble dans l'eau (ce que j'ai vérifié en rinçant les instruments) , mais que pour autant on ne doit pas la mixer avant application.

20 avr. 2015
0

évidemment ! tt à fait d'accord,
laissons-les jouer aux apprentis chimistes ... :litjournal:

20 avr. 201520 avr. 2015
0

Bonjour à tous, bonjour Christophe...

"laissons-les jouer aux apprentis chimistes ... :litjournal: "
Que d'honneur, moi qui n'a même jamais été capable de réussir le moindre examen, je l'aurai bien cherché.
Tu as entièrement raison de taper une réflexion comme ça, d'autant plus que c'est pas ta caillasse ! :doc:
passes une belle et bonne journée, il fait soleil aujourd'hui.
Pascal sur Shazzan :alavotre: :alavotre: :alavotre:

20 avr. 2015
0

poudre de cuivre sur ebay : 18.90€ les 500grs + 8€ de port, mais il ne précise pas la granulométrie .

20 avr. 2015
0

La granulométrie doit être la plus fine possible (sensation : comme de la farine)
Et même avec cette finesse, le cuivre a tendance à retomber au fond du pot : il faut pratiquement remuer en permanence

20 avr. 201520 avr. 2015
0

Un ami a fait faire par Oceoprotec et il en est très satisfait. Ca doit faire 4-5 ans. Il plonge 1-2 fois par année avec un scratch-pad pour faire ressortir un peu de cuivre. Sinon, rien.

Le grand avantage de Oceoprotec est que la finition est vraiment très propre et lisse. Pas de marque de rouleau, pas de trace des patins... Ca doit bien glisser.

Par contre, j'ai vu faire plusieurs bateaux avec le Coppercoat. L'application est très pénible : je l'ai regardé faire sur une vedette de 9m. Les marques de rouleau ne sont pas belles sur la carène. Il faut être plusieurs à faire, sinon le mélange est périmé très rapidement. Les conditions de temperature et d'hygrométrie sont difficiles à respecter.

Mais pis, l'efficacité n'était pas beaucoup mieux que du semi érodable. Au bout de 2 saisons, c'est bon pour un carénage à nouveau.

Je pense que c'est peine perdue de commencer à faire vos mélanges de poudre et d'epoxy... N'est-ce pas jouer aux apprentis sorciers ?

Vous risquez de regretter tout l'effort et le coût quand vous aurez vu les résultats après une ou deux saisons. Ensuite, bonjour pour avoir une carène lisse à nouveau pour appliquer un autre produit.

21 avr. 2015
0

tu racontes des betises
il faut poncer et tu ravives le cuivre
moi je fais ca depuis de nombreuses annees et c est la seul solution
et que ce ne soit pas completement lisse n est pas vraiment tres important
car tu ne sais pas si c est pas mieux pour la penetration dans l eau
un poisson n est pas lisse avec ses ecailles
en hydrodynamique des fluides il est dans certain cas beaucoup plus interressant que l etat de surface soit avec un peu de granulometrie
alors ne fait pas de fixation sur l aspect !!!
c est une simple vue de l esprit
rien d autre

21 avr. 2015
0

Des bêtises ? Ca dépend de son point de vue.

Je me rappelle la America's Cup 1987 quand Dennis Conner a pu appliquer un film en plastique fourni par la NASA sur la coque de Stars and Stripes. C'était vraisemblablement inspiré des poissons.

Y a-t'il un rapport entre la surface d'un poisson ou de ce traitement high tech de Stars and Stripes et la surface rugueuse et irrégulière d'une carène mal peinte ?

Je ne crois pas. :non:

Je préfère une carène bien lisse à une carène irrégulière et rugueuse. Ce sera de toutes façons plus facile de la garder propre, une surface rugueuse ayant tendance à encourager les algues et autres crustacées à s'incruster.

20 avr. 2015
0

L'océoprotect est poncé (option sur le devis) pour parvenir au résultat lisse.
Il est tout à fait possible de parvenir au même résultat avec le Coppercoat. Le problème avec le Coppercoat est qu'il est pas possible de poncer entre les couches lors de l'application.
Il faut donc appliquer chaque couche avec un rouleau laqueur sans repasser plusieurs fois et comme le souligne Daniellouis, en secouant le mélange en permanence.

21 avr. 2015
0

Certains osent même le Coppercoat sur une coque ...alu !?

Artnautica 58 ' à 5 couches ...

21 avr. 201521 avr. 2015
0

le cuivre sur alu fait partie des conneries récurrentes que l'on lit ça et là sur les forums.

Mais même avec toutes les mises en garde, les conneries ont la vie dure....

A propos de cuivre, je viens de lire que sur l'Hermione (premier du nom, au 18eme siècle) , la coque avait été revêtue de plaques de cuivre, comme sur les vaisseaux de ligne ; dommage de ne pas l'avoir fait sur la réplique (budget ?) , cela aurait eu de l'allure !

21 avr. 2015
0

Oui mais là c'est un architecte / constructeur qui fait la connerie :oups: :lavache:

Peut etre pour remplacer la pile à combustible :langue2:

21 avr. 2015
0

Bonjour.
Je suis nouveau sur HEO, mais je me permets d'intervenir dans votre discussion avec une question:
Comment espérez vous que le cuivre contenu, ou plutôt inclus dans la résine époxy se diffuse pour empêcher le slime et les organismes vivants de se fixer sur la coque?
Vues les qualités des résines époxydes, c'est une grande illusion car c'est un matériau très stable chimiquement une fois polymérisé.
Et puis je ne suis pas sur que le cuivre soit un biocide très efficace en faible dose, et qu'il soit totalement inoffensif pour l'environnement à forte dose.
Mais bon, là je m'égare.

21 avr. 2015
0

OUI, mais ces interrogations ont été traitées à de nombreuses reprises ;
Tu fais intervenir la fonction RECHERCHE et tu auras tous les développements

21 avr. 2015
0

Alors pourquoi continuer à en discuter? C'est quand même une amorce de réponse à la question initiale.
Ces mélanges n'ont aucune chance de fonctionner sur des principes physico-chimiques.
La meilleure question à se poser dans ce cas serait quel est le meilleur antifouling pour ma zone de navigation / mouillage / amarrage avec une approche moins empirique?
PBO par exemple fait très régulièrement des tests de matériels ou de peintures/ antifoulings avec cette approche.

21 avr. 2015
0

bonjour; ah le tribul etain(tbt) interdit en plaisançe depuis quelques annèes mais d'une redoutable efficaçitè ! il etait ou est toujours autorisè dans la royale, avec comme explication que eux naviguent et ne polluent pas les ports c'est vrai que depuis son interdiction les huitres sont revenues dans les marinas, et les cochonneries sur les bateaux alu enfin voila

21 avr. 2015
0

Le tbt c 'est pas un anti algues pour piscines

21 avr. 201516 juin 2020
0

Un superbe antifouling au cuivre.
Britannia.

21 avr. 2015
0

feuilles de cuivre clouées cuivre, c'était du grand art ; je crois que tu peux encore le voir sur le VICTORY, au sec à Portsmouth : mis à l'eau vers 1750 et mis au sec en 1920 ; pas mal !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Coque de bateau

Souvenir d'été

  • 4.5 (115)

Coque de bateau

novembre 2021