Concept hélice / bi-safran / bi-aileron

Hello !

Ca faisait longtemps que je n'avais pas pondu un fil du genre, ca vous manquait ?

Toujours dans mes réflexions de conception d'architecture, pour un dériveur de grand voyage au faible tirant d'eau :

  • 2 safrans, c'est plus court qu'un seul grand
  • mais 1 hélice / 2 safrans, c'est le foutoir au port à basse vitesse (donc, soit on est un king, soit on est un danger public) (et 2 hélices, c'est beaucoup plus d'impacts)
  • et un un safran derrière un aileron (avec la crapaudine), c'est plus safe qu'un safran suspendu. (safe dans le sens joyeusement indestructible, une panne de safran étant selon moi la pire panne devant la panne moteur ou le mat qui tombe)

Mais il existe des bi-safran rapprochés, qui permettent de rester dans le flux de l'hélice. Evidement, ce n'est pas adapté aux voiliers aux arrières larges qui prennent volontiers 20° de gite.

Du coup, le concept, c'est d'avoir un voilier avec 2 ailerons à l'arrière, assez rapprochés (genre moins de 1m, plutôt dans les 60cm), et de mettre l'hélice entre les ailerons.
Les safrans se retrouvent derrière les ailerons, avec une crapaudine (de façon assez dégagée néanmoins, plusieurs dizaines de centimètres derrières les ailerons, et avec une belle compensation pour dégager encore davantage des safrans du masque de l'aileron)

Du coup, on se retrouve non seulement avec une hélice presque totalement carénée, et avec les safrans presque juste derrière ce carénage, donc à priori encore fortement manoeuvrant en marche avant. (par contre, presque aucun effet de pas en arrière.
Et accessoirement, les 2 aillerons formeraient 2 pattes qui contribueraient encore un peu pour la stabilité du bateau posé.

Par contre, ca commence à faire pas mal d'appendices, et pas mal de surface mouillée ...

Des avis ?

L'équipage
31 mar. 2021
31 mar. 2021
0

Je pense que ça doit exister .
Mais pour que 2 helices facilitent les manoeuvres , il faut qu'elles soient le plus ecartées .

31 mar. 2021
0

Erreur , j'avais mal lu.
Ton post n'est pas assez synthétique...
Les 2 safrans très rapprochés et 1 hélice existent . Voir les plans Caroff.
A moins qu'il y ait une subtilité ?

31 mar. 2021
0

Les deux safrans s'ils sont rapprochés ne donneront pas une grande stabilité à l'échouage.
Pour faire un choix, je pense qu'il faut prioriser les critères (liste non exhaustive) :
- qualité de navigation sous voile, agrément de barre
- performances
- manœuvrabilité au port et au moteur à basse vitesse en général
- facilité d'échouage, stabilité à l'échouage
- solidité, risque d'avaries en fonction du programme de navigation
- complexité de réalisation ou de manipulation

Si par exemple tu privilégies la facilité de mouillage et d'échouage, tu n'auras pas souvent besoin de manœuvrer dans les ports et tu peux faire des concessions sur ce poste.

04 avr. 2021
0

Les safrans ne devraient pas servir a la stabilité du bateau échoué.. lors de la montée d'eau, le bateau peut se trouver planté sur ses (ou son) safrans, et ca devient dangereux si le bateau pivote légèrement..

04 avr. 2021
0

Les safrans ne devraient pas servir a la stabilité du bateau échoué.. lors de la montée d'eau, le bateau peut se trouver planté sur ses (ou son) safrans, et ca devient dangereux si le bateau pivote légèrement..

01 avr. 2021
0

L'ajout de stabilité (parce qu'un DI est déjà stable) n'est pas un effet voulu.

L'effet voulu, et l'originalité, c'est bien d'avoir 2 ailerons de part et d'autre de l'hélice, formant une sorte de cage.
Le soucis, c'est d'une part une éventuelle perte de rendement de l'hélice, et d'autre part la perte complète de l'effet de pas

01 avr. 2021
0

as tu pensé à monter deux safrans sur aileron et crapaudine et faire sortir deux sails drive derrière
soit en électrique ou en bi-moteurs .
j'avais préconisé ce système sur ovni 455 ,mais ils n'ont pas voulu en entendre parler au chantier
alain

01 avr. 2021
1

Il y a aussi la solution 3 safrans comme sur mon bateau. Voir photo, le safran central est petit mais place juste derriere l'helice. Les 2 autres safrans sont commandes par une biellete a partir de l'axe du safran central.

02 avr. 2021
1

Il me semble que pour la plupart des voiliers les moteurs sont "auxiliaires"....
donc, je pense: quel est le programme? si c'est pour des sorties à la journée, weekend, ok: autant prendre un pèche promenade moteur.
Si c'est pour naviguer à la voile: le handicap n'est effectif que pour qques manœuvres au port...
Donc un peu d'entrainement en eau libre, voire dans une zone du port peu encombrée et c'est réglé.
Tous les bateaux ont leurs inconvénients, moteurs hb en puit, doubles safrans etc....et je ne parle pas des quilles longues avec moteur asthmatique...
pour conclure: entrainement, entrainement, entrainement... et ça ira mieux après pour sur.
Bonnes navs et bonnes manœuvres. ;-)

02 avr. 2021
0
  • si le port (mouillage) le permet: dérive basse = manœuvre simplifiée... Bon vent, Fred.
02 avr. 2021
0

Sinon: marche arrière... ;-)

02 avr. 2021
0

Oui, je n'ai pas bien inscrit l'ordre des priorités au début... Si la priorité #1 est bien le tirant d'eau, la #2 est bien la solidité... En fait, vouloir mettre un aileron devant les safrans est bien une fin en soi

Partant de là, sacrifier des safrans bien écartés et penchés est bien un arbitrage afin d'obtenir :
- une hélice bien planquée entre les ailerons
- des safrans pas trop exposés sur les côtés
- et effectivement une maniabilité au moteur sans erre
... en partant du principe qu'un DI de grand voyage n'est de toute manière pas très gîté.

02 avr. 2021
0

Bonjour
Pour améliorer l'evolutivite en manoeuvre au moteur le propulseur d'étrave n'est-il pas envisageable?

02 avr. 2021
0

Quelles sont les caractéristiques générales du bateau ?
- longueur
- déplacement
- creux de coque
- tirant d'eau maxi en mode échouage
- largeur maxi
- largeur au tableau arrière
- puissance moteur
- taille et type d'hélice(s)

02 avr. 2021
0

Attention, c'est pour l'instant uniquement au stade du concept.

Longueur : entre 12m et 15m (en deçà, la complexité n'est peut-être pas justifiée)
Déplacement : entre 8T et 15T (bref, catégorie lourde pour cette longueur de coque)
creux de coque : je sais pas
tirant d'eau : entre 1m et 1m20 (là, je regrette d'avoir donné un interval à la première question)
maitre-bau : entre 4,3 et 5m (bien large)
largeur au tableau arrière : à définir, assez large, bateau prévu pour rester sur de faible gites
puissance moteur : entre 50 et 75cv (et oui, grand voyage, cela implique parfois un moteur puissant)
taille et type d'hélice : tripale, taille en rapport avec le moteur (je n'ai trouvé nul part des abaques simples)

02 avr. 2021
0

Idée autre.
Les vedettes à moteur avec Z drive ont l'hélice orientable.
Ne serait-il pas possible de concevoir des sail-drives orientables? Mais avec l'orientation débrayable pour la navigation sous voile.

02 avr. 2021
1

Bateau bien large et assez lourd, je mettrais les safrans au bon endroit pour naviguer correctement carène gitée, et je mettrais deux hélices avec deux moteurs de 25 à 40 ch devant les safrans.
Ça coche quasiment toutes les cases : tirant d'eau, sécurité, stabilité au mouillage, manœuvrabilité au moteur, plus la redondance la modularité apportée par les deux moteurs.

02 avr. 2021
0

Le soucis, c'est que 2 moteurs, pour le coup, je trouve cela franchement excessif sur un voilier monocoque de cette taille, et contraire à un principe de low maintenance.

Mais bon, je note qu'il y a néanmoins peu à redire de l'idée elle-même de mettre l'hélice entre 2 ailerons, et peu à redire de conserver 2 safrans assez rapprochés (sinon que 2 safrans écartés seraient mieux)

03 avr. 2021
0

J'ai à redire...
Si les ailerons sont rapprochés, ils se perturbent mutuellement, et l'hélice entre les deux ne va pas améliorer la qualité de l'écoulement.
Low maintenance, ça n'existe pas, si tu veux que ça marche quand tu en as besoin, il faut entretenir. 2 moteurs 30 ch à la place d'un de 50 ou 60, c'est 2 litres d'huile et deux filtres en plus, rien d'insurmontable.
Un moteur ou une hélice, ça peut merder, et ça peut être bien d'en avoir deux, et c'est plus économique à charge partielle.

Fondamentalement, je n'aime pas l'idée de dégrader le comportement ou les performances à la voile pour privilégier des manœuvres de port qui seront plutôt rares.
Dans cette taille de bateau, tu peux avoir un propulseur d'étrave.
Tu peux aussi avoir un pod orientable avec une hélice carénée et un transmission électrique ou hydraulique.

03 avr. 2021
0

Puisqu'on est en train d'imaginer, ne peut-on pas imaginer deux hélices sur un même moteur, de la même manière que les voitures ont deux roues motrices sur le même moteur?

Ca compliquerait la transmission bien sûr...

03 avr. 2021
0

Bonjour Peuwi

Pourquoi pas trois safrans sur tableau arrière que tu peux remonté en fonction de la situation
au moteur tu remontes les deux au extrémité et garde le central à la voile l 'inverse enfin pour échouer tu remonte les trois.

Le Moko

03 avr. 2021
0

ce que j'avais demandé chez alubat pour un ovni455 c'était deux moteurs de 30cv au lieu d'un seul de 60 ,ce qui permettait de fonctionner sur un seul par pétole et utiliser l'autre comme génératrice
pour alimenter le dessal par exemple ou entrainer un compresseur de plongée avec des poulies électromagnétiques ,ça facilitait les man

03 avr. 2021
0

Et pourquoi pas une cage d'hélice/tuyère orientable ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bientôt fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (20)

Bientôt fini ?

mars 2021