Concept du nouveau bateau de la prochaine America Cup !


Impressionnant ...
Press release :
etnz.qiupreview.com[...]ED.html

L'équipage
21 nov. 2017
21 nov. 2017
0

Si ça marche comme ils imaginent, ça va être passionnant, sacré machines !

21 nov. 2017
0

Si j'ai bien saisi, les foils seront lestés, or vu l'angle de rotation qu'ils peuvent prendre, il va falloir une sacré hydraulique de chaque coté !
Et avec les deux foils sortis, il ne faudra pas approcher le copains de trop près !

21 nov. 2017
0

Ils avaient pourtant dit qu'ils ne voulaient plus de cyclistes poussant de l'huile!

21 nov. 201721 nov. 2017
1

www.ouest-france.fr[...]5391942

C'est moi, ou cela ne ressemble plus à rien?
On dirait une baleine avec une aile d'un boeing dans le dos.
Pourquoi laisser une coque puisqu'elle ne sert plus à rien, ou presque? Car on peut imagner qu'ils donneront une fourchette de vent pour le fonctionnement de ces engins. Les cata foilés, eux, naviguent en mode archimedien quand le vent ne porte pas assez.

Et effectivement là, oui, touche touche interdit.

tres perplexe je suis.

21 nov. 2017
0

Cela me fait penser un peu à des concepts de bateaux que philippe briand avait dessiné dans les années 90 pour l'américa, avec notamment un lest posé sur un rail à l'horizontal pour qu'il se deplace au vent.

21 nov. 201721 nov. 2017
0

Ouf !
on pouvait craindre un rétro pédalage, le nouveau bateau de l'A.C est tout sauf cela.
Ce nouveau type de foils mettant au panier la quille, c'est quand même un sacré challenge.
On peut penser que les Néozélandais ont une bonne longueur d'avance sur la maitrise du principe
Et puis, il semblerait que les ailes soient présentes, mais leur principe parait encore très flou.

Pas de doutes, les monos du 20eme siècle paraissent désormais des pachydermes d'une époque révolue ! Les futures régates vont rester tout aussi vivifiantes.

Par contre, on dirait qu'on va devoir encore se coltiner les esclaves musclés beuglants, au service des foils…

21 nov. 2017
0

superbe j'adore , a quand des ailes comme sur les exocet !

21 nov. 2017
0

N'importe quoi !!!
Enrouler une bouée avec un truc pareil ?
Et je ne parle pas du match racing ???
Mdr...

21 nov. 2017
0

Avec des vérins hydrauliques, c'est théoriquement possible mais il faudra du super bons matériels car ils vont être sollicité à fond. Ce qui est intéressant c'est l'abandon de la quille , et donc comment il va pivoter ce bateau...

0

Justement, cela va ajouter du piment !

21 nov. 2017
0

C'est l'équivalent du 1er avril, chez nos amis kiwi ?
L'intox a toujours fait partie du jeu...
Wait and see.

21 nov. 2017
1

3 fils sur la Cup ?
Bon , les dessins animés et les images numèriques c’est bien , surtout que depuis le début on connaît les intentions des NZ , donc attendons de voir ce qui va sortir du chantier , et les avis autorisés de VPLP , et autres cabinets d’architectes .
Ils se sont fait une classe sur mesure , bateau open , foiler etoutettout , le bassin agité d’Auckland leur conviendra bien pour faire joujoux .
Que reste t il des voiles épaisses ?
Quand a la vitesse supèrieure à un cata , la aussi j’attend de voir , parce que sortir un mono de l’eau et le tenir hors de l’eau , va falloir des cyclistes pour gérer en permanence les foils . Lol .
Wait & See .....

21 nov. 2017
0

A quoi bon tout changer pour faire pareil ?
Les vieux cons en blazer représentant du Yachting ont l'illusion d'un retour au monocoque.
Mais quand tu fais voler un bateau sur un foil placé a plusieurs mètres de l'axe.
Qu'il ait 1, 2 ou 3 coques ne change rien.

21 nov. 2017
0

À 50 secondes sur la vidéo, c'est la position d'échouage !!!

21 nov. 201721 nov. 2017
0

Ce que je trouve assez incroyable, c'est de baser une nouvelle classe (et cela pour des bateaux de 75 pieds), sur un concept jamais essayé même à plus petite échelle, certes les simulations numériques ont fait d'immenses progrès, mais quand même ...
Et là ou je suis le plus sceptique, c'est sur la capacité à faire des virements de bord en mode "full foiling"(ce que les cata arrivaient à faire), surtout que c'est sur cela que dépend le fait que ça va résulter ou pas dans des match racing plus intéressants : si les virements en full foiling d'un bord sur l'autre ne marche pas vraiment, adieu le match racing "comme avant".
Et en plus sur ces bateaux, le fait de "retomber sur la coque" sera sans doute encore plus pénalisant qu'avec les catas.
Enfin à voir ...

21 nov. 2017
2

C'est un nouveau jeu vidéo ?

21 nov. 2017
0

D'apres ce que je vois, il y a toujours une quille, meme deux, chacun des foils en fait.
Du coup cela ressemble à un biquille lerouge, quilles inclinables, au bout desquelles on a plaçé un énorme foil poir soulever tout ça.

21 nov. 2017
0

Effectivement.
En conditions dites "difficiles", avec les deux quilles/foils, ça fait un biquille !
Par contre, dans cette position, y'a pas intérêt à donner d'incidence positive aux foils, sinon, c'est la catastrophe assurée !

21 nov. 201721 nov. 2017
0

C'est surtout la position sur un foil qui parait incroyable d'instabilité. Le centre de gravité de la coque est tres loin du foil.
non seulement l'articulation coque/foil doit etre monstrueuse pour encaisser les efforts, mais surtout difficile quand meme d'imaginer que ce soit stable dans cette configuration.

Quite à revenir au monocoque, perso, j'aurais préféré un scow géant, avec des foils sur les cotés comme les imoca, pour soulever leur faible franc bord au dessus de la surface de l'eau quand il y a de la gite.
La Largeur de la coque aurait fourni la stabilité à l'arret et à faible vitesse, et surtout permis de mettre du monde au rappel. A l'ancienne quoi.

21 nov. 2017
0

Maintenant, si les foils servent de quille, c'est qu'il peut y avoir du lour dedans, donc pas seulement du carbone, mais acier ou autre métal, ce qui doit permettre d'avoir des plans porteurs tres résistants.

21 nov. 2017
1

Le carbone, léger, est extrêmement résistant...

21 nov. 2017
0

Oui, mais là ils ont besoin de poids, de lest dans les foils si ceux sont capables.de redresser le bateau.
Ou alors il faut qu'on m'explique.

21 nov. 2017
0

J'avoue qu'au début j'ai cru à une blague. Hâte de voir ça en vraies images.

21 nov. 2017
0

"Maman les p´tits bateaux
Qui vont sur l´eau
Ont-ils des jambes?
Mais non, mon gros bêta
S´ils en avaient, ils marcheraient! "

21 nov. 2017
0

Bien noter foils ballastables pour fonctionnement Archimédien

21 nov. 2017
1

ça m'a l'air d'être une façon compliquée de faire un trimaran en fait

22 nov. 201722 nov. 2017
0

Celui là de mono, conserve l'atout de cette catégorie : il sera redressable. Les monos continueront donc d'avoir la préférence chez ceux qui estimeront ce point, primordial.

L'aile : aucune info. N'y aurait t'il pas en étude un nouveau type d'aile ?
Ce serait assez passionnant de voir une nouvelle voie abordée, en alternative aux ailes rigides à élément principale + volet, dont on a l'impression qu'elles sont déjà très abouties. Il faut dire que le concept s'est concrétisé dés les années 70 avec les classes C.

22 nov. 2017
0

Bonjour
Pour l'aile ils disent qu'ils dévoileront le dispositif plus tard, il veulent mettre un système qui évite la grue journalière pour mater/démater et donc pouvoir hisser/affaler.

22 nov. 2017
4

La recherche, c'est fantastique! Au delà de tout critère esthétique, ces machines modernes sont incroyables. On sais construire léger et rigide, le fantasme qui se réalise. Il s'agit de bateaux pou l' AC, pas pour le commun des mortels :-) ... Il est donc du devoir des concepteurs de sortir des entiers battus, d'aller voir ailleurs et autrement. L'étroitesse d'esprit et les aprioris n' ont été le ciment de l'innovation. Spectacle en vue, défi technique... C'est l'AC !

22 nov. 2017
0

OK pour avoir du lourd mais quand même! Tu imagines le lest qu'il doit y avoir au bout de chaque foil pour contrer les forces du vent dans les voiles. Entre le bras de levier et la force dans l'axe de rotation d'un seul foil, j'ose pas imaginer les contraintes.
Moi ce qui me laisse perplexe c'est que le foil qui est dans l'eau est sous le vent, ça ok, il est là pour soulever le bateau. mais qu'est ce qui contre la force qui s'exerce par le vent sur les voiles et qui fait pencher le bateau? Parce que le foil dans l'eau est trop près de la coque pour faire un bras d'appuie suffisamment long pour éviter le charvirage, et le foil sorti est relevé à fond!!??

22 nov. 201722 nov. 2017
0

et non, la raideur à la toile ne viens pas du poids des foils (sauf en mode archimédien à faible vitesse), mais du principe même que leur inclinaison crée du couple de redressement, a l'instar d'un DSS foil :-)
Pis c'est pas parce-que c'est compliqué, voir couillu, qu'il ne faut pas y aller! Les viking ne se sont pas arrêtés au fait qu'ils naviguaient sur des barques ;-)

22 nov. 201722 nov. 2017
3

laid et ridicule... Quelle expertise! :-) ... Au remblais en une ligne. Bienheureusement il existe des plus curieux, des moins catégoriques... et des illuminés... Ces esprits libres qui font avancer le schmilblik.

Je te rappelle deux lignes de little wing:

That's all she ever thinks about...
Riding the wind...

22 nov. 2017
0

Et les étraves rondes, tu avais un avis ? :mdr:

22 nov. 2017
0

Les etraves rondes ont montré leur intérêt

22 nov. 2017
1

Concept globalement laid et ridicule et qui ne permettra pas sérieusement du match race

22 nov. 2017
0

Je trouve ce bateau hideux, c est mon droit

22 nov. 2017
0

Si ca marche vraiment, c'est génial !
Après, c'est à se demander sérieusement si c'est encore un bateau.

26 juin 201816 juin 2020
0

On va bientôt savoir si ça marche

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (99)

mars 2021