Concarneau Les Açores Concarneau 2020

Nous avons réussi à décrocher l’autorisation des Affaires Maritimes et de l’administration sanitaire des Açores. Alors on y va dimanche prochain.

Les municipalités et clubs d’Angra do Heroismo, de Horta et de Santa Cruz de Graciosa aux Açores recevront cette 11ème édition 2020.

Le Club Naval d’Angra propose de nous faire découvrir Terceira et son patrimoine historique reconnu par l’UNESCO.

Un rendez-vous des équipages est prévu au café « Chez Peter » à Horta le samedi 27 juillet. Une randonnée sur le cratère du volcan Cabeço Gordo sur l’île de Faial est prévue.

Le Club Nautique de Graciosa met à notre disposition des baleinières pour régater et inaugurer son nouveau port de plaisance.

Départ sous voile de Concarneau, dimanche 12 juillet à 12h.

Retour à Concarneau entre le jeudi 13 et le vendredi 14 août 2020.

Didier Parez

didier.parez@gmail.com

L'équipage
07 juil. 2020
18 août 2020
0

Bonjour Didier,
Est ce que le rallye a bien eu lieu ?
Comme s'est passé cette expédition ? Y a til de la littérature type compte rendu sur le sujet ?

Par avance, merci et (espérons rdv sur une prochaine édition…)


Didier Parez:Oui, le rallye a bien eu lieu avec des météos plutôt favorables, des réceptions aux Açores chaleureuses, des régates de baleinières inoubliables et de belles amitiés qui se sont crées. Nous garderons cette limitation du nombre de bateaux, le coût accessible, la convivialité et les rencontres privilégiées aux Açores. ·le 18 août 20:16
18 août 2020
-5

Pour ma part j'ai regardé et je ne vois pas trop l'intérêt de dépenser 500 € au moins d'inscription pour participer à une croisière, en plus avec des problèmes de délais à respecter, de routes à suivre et de RdV pour moi incompatibles avec le plaisir de naviguer au large.


Didier Parez:Bonjour le coût d'inscription était de 300 € il comprenait les pontons à Concarneau, une formation iridium, 3 repas pour tous les équipages, de nombreux prix, une très belle affiche, des relations privilégiées avec les clubs des Açores, des soirées inoubliables (accordéon, chants de marins, rencontres, entre-aide), participation passionnée à des régates de baleinières à Graciosa... Clairement y aller tout seul aurait coûté plus cher. Et l'amitié qui se crée n'a pas de prix... Didier ·le 18 août 20:08
Candide29:Je suis pas fana des trucs en groupe non plus .. mais ce rallye me semble tout de même bien sympathique !! Et 300Eur c'est rien.Bon si je devais participer je ferais l'impasse sur la soirée accordéon chants de marins ;-) mais chacun son truc !·le 19 août 09:48
18 août 2020
0

@mouillages : merci pour ta remarque... à chacun sa façon de voir les choses et sa façon de naviguer.

Pour ma part, j'y trouve un certain intérêt et un intérêt certain... un peu le même que de faire un col de montagne avec un accompagnateur montagne, une course à pied qu'on pourrait tout autant faire le lendemain tout seul, une rando organisée par un club... bref, oui, j'y vois un intérêt, et je ne dois pas être le seul, oui, ca a un coût... mais au fait, c'est combien un budget bateau annuel ?


Didier Parez:Bonjour le coût d'inscription était de 300 € il comprenait les pontons à Concarneau, une formation iridium, 3 repas pour tous les équipages, de nombreux prix, une très belle affiche, des relations privilégiées avec les clubs des Açores, des soirées inoubliables (accordéon, chants de marins, rencontres, entre-aide), participation passionnée à des régates de baleinières à Graciosa... Clairement y aller tout seul aurait coûté plus cher. Et l'amitié qui se crée n'a pas de prix... Didier·le 18 août 20:08
18 août 2020
1

salut
juste à titre d'info car le rallye est terminé : le rallye est passé comme prévu aux Açores, les 15 bateaux inscrits ont visité les 7 îles, ils ont bien été reçu et ont pris du plaisir à naviguer aux Açores, ils se sont fait plaisir et apparemment sont tous rentrés à la maison.


Jjeronimo:Hâte d'avoir un montage vidéo ou un CR sur cela, mais en effet, je viens de réaliser que l'arrivée était prévue il y a juste quelques jours. donc merci pour ces nouvelles et laissons les atterrir. Ils nous ferons surement des chouettes retours sur cela. ·le 18 août 19:34
Didier Parez:Et nous avons rencontré des bateaux "solitaires" qui auraient bien aimé être des nôtres. Je comprend ce choix de naviguer dans son coin, je l'ai fait pendant 20 ou 30 ans. Maintenant j'aime les rencontres, mais je n'irais pas dans n'importe quel rallye...·le 18 août 20:12
19 août 2020
1

J ai bu un café avec un copain qui vient de le faire avec son feeling 10,40 , il était enchanté, en plus de la bonne humeur, une bonne expérience en haute mer pour le marin. J aurai du faire partie de son équipage mais pour raison de santé de mon épouse , au dernier moment, je suis resté à Concarneau


19 août 2020
0

Le rallye Concarneau-Les Açores-Concarneau n’aura fait que des heureux. Partis le 12 juillet, les quatorze voiliers de la flotte sont rentrés, à la mi-août, après un long voyage. Une nouvelle édition pourrait être programmée dans deux ans.
« C’était fabuleux ». De retour en Ville bleue, le visage buriné par le soleil, les yeux encore brillants de leur formidable aventure, les soixante plaisanciers du rallye Concarneau-Les Açores n’ont pas d’autre mot à la bouche. Partis le 12 juillet, les quatorze voiliers viennent de rentrer à Concarneau. Ils se souviendront longtemps d’une navigation relativement facile (sept jours à l’aller, neuf au retour) et d’une météo favorable, même s’il y a eu un peu de casse en direction des Açores, en raison d’un vent soutenu et de manœuvres sous spi. C’est Pierre Gautier, trésorier de la Société des régates (SRC) qui s’est chargé de la sécurité des bateaux, prenant quotidiennement des nouvelles par radio. « Nous avons été formidablement accueillis par les élus de l’archipel », indique Didier Parez, l’un des organisateurs de la régate. « Le plus bel accueil fut sans doute celui de Graciosa. Nous avons participé à une régate de baleinières, encadrés par des skippers très compétents », poursuit-il.

« Visite à fond des îles des Açores »
« En raison de la pandémie du Covid-19, nous avons eu peur de ne pas pouvoir partir », souligne Didier Parez. « Nous avons obtenu l’accord des autorités françaises et portugaises, six jours seulement avant notre départ ». Il a fallu en outre que chaque participant fasse plusieurs fois le test pour lever les doutes de positivité, tant à Concarneau qu’au mouillage, aux Açores. Dans l’archipel, les quatorze voiliers se sont amarrés par petits groupes, afin de ne pas saturer un port de plaisance en particulier. « En seize jours, nous avons visité trois îles à fond et profiter des piscines naturelles », apprécie Jean-Bernard Liagre, le skipper de l’Apus qui s’est vu décerner le Prix de la solidarité. « On s’est bien marrés », conclut-il

Source : www.letelegramme.fr[...]769.php


19 août 2020
1

Prochaine édition dans deux ans ? J'en suis ;-)
La formule est excellente !

Il faut juste que je mette des congés de côté sur mon compte épargne temps ;-)

Est-ce que vous connaissez d'autres "manifestations" dans ce style ? Rallye pas prise de tête avec peu de participants et surtout pas de compétition ?


Jjeronimo:Je le mets également au programme familiale 2022 ;-) 5 semaines plus une avant plus quelques jours de réserve après, plus 1 à deux semaines de préparation en mai/juin, ca nous fait un combo à 9 semaines. Sinon, oui, il y a le tour des ports du Morbihan, mais l'échelle de navigation est bien plus petite. ·le 19 août 10:28
19 août 2020
1

Concarneau - Les Açores, un retour en fanfare (Ouest-France 19/08/20)

Un mois après leur départ, les quatorze bateaux de la croisière vers Les Açores sont revenus à bon port, à Concarneau. Une expérience exaltante, qui restera dans les mémoires.

Solidarité, convivialité, musicalité et longévité… Autant de prix remis au retour des quatorze bateaux de la croisière Concarneau – Les Açores – Concarneau 2020. Revenus au port de la ville bleue le 14 août, les participants, partis le 12 juillet 2020, ont parcouru quelque 2 400 milles nautiques.
La navigation s’est déroulée sans entrave. « À l’aller, on a beaucoup utilisé le spinnaker mais il y a tout de même eu un peu de casse. Deux tangons et une bôme ont été réparés aux Açores », explique Didier Parez, membre de la Société de régates de Concarneau (SRC). Après les huit jours de croisière, les flottes ont accosté aux ports d’Angra do Heroismo, de Horta et de Santa Cruz de Graciosa. « Au retour, les conditions météorologiques ont été bien plus variables. On a subi une dépression avec des rafales de vent à 35 nœuds, poursuit-il. L’un des bateaux a choisi de faire un détour de 200 milles qui s’est finalement avéré très tactique pour éviter le mauvais temps. » Un accueil chaleureux. Avant de pouvoir profiter des paysages verdoyants de l'archipel, les marins ont tous été testés au Covid-19. 24 heures après, tests négatifs en poche, ils ont été invités par les municipalités à partager des repas traditionnels.

"On a eu l'occasion de participer à des soirées musicales très festives, mais toujours dans le respect des règles sanitaires", précise l'ancien médecin de Concarneau.

Sur place, la régate de baleinières de Graciosa a été "beaucoup appréciée des navigateurs qui y ont participé, se réjouit Didier Parez. D'autant plus que l'expérience a été partagée avec deux jeunes skippers du coin". Les îles sont magnifiques et couvertes d'hortensias, ce qui avait donné le nom de la régate, à l'origine de la création de la croisière vers les Açores : la Route des Hortensias".

Entraide et échange

La richesse de la croisière, selon Didier Parez, réside dans "l'échange et la variété des niveaux des participants". Agés de 14 à 80 ans, ils présentaient, au départ de la baie, des expériences très diverses. Parmi eux Jérôme Croyère, président de la Société nautique de la Trinité, a navigué aux côtés d'Hervé Cléris, qui compte plus de 30 transat dont 21 effectuées en compétition. Deux équipages de néophytes découvraient la navigation hauturière. Parmi les soixante participants, nous comptabilisions vingt femmes.

Le prix de la solidarité a été remis à l'équipage de L'Harmattan. Jean-Paul et Gérard Rousse ainsi qu'Erik Langlart ont été félicités pour "avoir aidé l'un des skippers du bateau Dies Irae à revenir au port pour raison de santé".

Jean-Bernard Liagre et l’équipage du catamaran Apus ont reçu le prix de la convivialité.

Mariecke Gerets, Christine Liagre et Bruno Queguiner les trois accordéonistes, le prix de la musicalité.
Salsa le plus petit bateau de Jakez Le Gall et son équipage, le prix de la longévité, pour être resté plus longtemps que les autres sur la mer jolie, et d’avoir affronter le plus mauvais temps. Sous sa moustache poivre et sel, Didier Parez sourit à l'évocation du chemin parcouru. Il espère qu'une nouvelle édition partira de Concarneau. Le rendez-vous pourrait être donné dans deux ans.

Thérèse Thibon Ouest-France Concarneau Mercredi 19 août 2020.


Jjeronimo:Mille mercis pour le partage. J ·le 19 août 15:05
19 août 2020
1

Merci pour le retour d'info !
;-)
A quand des photos ?


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (18)

mars 2021