compresseur d'arbre ??

Bonjour
l'un de vous a t'il deja entendu parlé d'un compresseur sans moteur qui pourrait etre entrainé tel l'alternateur par le diesel du bateau par une trapezoidale classique
l'interet serait de pouvoir utiliser des outls pneumatique ( fiable et puissant ) de recharger ses bouteilles de plongée etc sans se trimbaler avec un compresseur complet bouffeur de place , d'essence ou de 220v
il doit etre possible de bricoler un bitin , mais ca existe peut etre tout fait ( par exemple pour certain camions)

L'équipage
24 mai 2005
24 mai 2005
0

SI si, vu sur les bateaux
de pêche dans le golf Persique, des compresseurs d'air de camion, utilisés pour la plongée...

24 mai 2005
0

tu peux acheter dans n'importe quel magasin de bricolage
ou au camion qui passe sur la place du patelin un compresseur sans moteur entrainé par une poulie/courroie, mais il ne faut pas oublier la bonbonne de réserve qui va faire aussi très largement le confort et l'utilité de l'engin

enfin ces compresseurs donnent en général 8 bars maxi alors qu'il en faut peut etre 200 pour recharger une bouteille de plongée

c'est en fait toute la différence entre une pompe de cale à gros débit et faible pression et un Karcher à faible débit et très forte pression et il n'existe pas de pompe ou de compresseur capable de faire les 2

amicalement

24 mai 2005
0

Euh, les Arabes
n'utilisent pas de bouteilles, mais branchent directement le compresseur au plongeur avec un long tuyau.

Ils m'ont dit descendre à quinze mètres avec ce système ! ;-)

24 mai 2005
0

dans ce cas, bien sur, et en théorie un bar
permet de descendre à 10 m environ mais il faut quand meme avoir un narguilé avec le détendeur adéquat

(il permet aussi de boire un coup ou de faire un bon plat de poisson en atlantique)

mais notre ami demande de pouvoir gonfler les bouteilles aussi avec le meme engin,, et là, pas de miracle

amicalement

24 mai 2005
0

Quelques remarques....
Sur les petits compresseur portatifs dédiés à la plongé, ce qui prend le plus de place, ce n'est pas le moteur thermique ou électrique, qui entraîne le compresseur, mais le compresseur... donc le gain de place sera négligeable
Qu'il soit électrique ou thermique ou directement entraîné par le diesel du bateau, et quelque soit sa taille, cela ne changera pas grand chose au niveau de la consommation d'energie... en gros pour remplir un bloc de 12L à 200Bar, il faut compter 1KWH.

Dans la série qui peut le plus, peut le moins, un compresseur de plongé peut servir à alimenter des outils portatifs pneumatiques. pour cela il faut impérativement un détendeur qui va fournir la pression adéquate nécessaire aux outils, et on peut utiliser un bloc de plongé comme tampon..

A ma connaissance, il n'existe pas dans le commerce de compresseur de plongée à atteler à un moteur "externe", ils sont tous vendus avec un moteur électrique ou thermique intégré ( tout du moins dans la gamme de puissance qui nous intéresse ). mais l'adaptation devrait être assez facile, sur les petites unité portatives l'entrainement moteur/compresseur se fait par courroie et poulie.

A voir pour exemple le site de Bauer
www.bauer-kompressoren.de[...]/

24 mai 2005
0

je n'ai jamais essayé, mais je suis sceptique sur la capacité
d'une bouteille de plongée à entrainer de l'outillage pneumatique alors que certains outils consomment environ 400 à 500 l/mn et que la capacité d'une bouteille étant de l'ordre de 2 m3, l'autonomie ne va pas dépasser 3 à 4 minutes

mais il y peut etre un élément inconnu qui fait que ça marche effectivement, une fois réglé le pb de la lubrification de l'air

amicalement

24 mai 2005
0

euh ! j'vois pas
bien comment faire tampon avec une bouteille de plongée qui sauf erreur de ma part se remplit et se vide par le même "trou" !

Pour jp j'ai vu des agrafeuses pour tissus et autres tentures murales fonctionner avec une bouteille de plongée. Pour des outils classiques à air comprimé, il y a un problème de pression et d'autonomie, enfin à mon avis. Et à bord, le sempiternel principe : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, c'est à dire, pourquoi chercher les emmerdes ?

25 mai 2005
0

compresseur+ outils pneumatiques
je ne comprends pas comment le process: mouvement mécanique--&gtélectricité--&gtbatterie--&gtélectricité--&gtmouvement mécanique soit plus gourmand que mouvement mécanique --&gt air -&gt réservoir --&gt air --&gtmouvement mécanique.

Je ne connais pas le rendement des systémes aéroliques , mais le rendement des batteries est déja tellement mauvais qu'il me parait difficile de faire pire.
Ceci dit c'est purement théorique ,si on considére la "marinisation" de la chose peut-etre que le courant est plus avantageux, mais bon moi et le 220 dans l'eau ....

25 mai 2005
0

je me coucherai
moins c.. ce soir , merci. des explications :-)

25 mai 2005
0

effectivement ça peut marcher avec certains outils
mais pour une ponceuse, par exemple, c'est un peu leger

j'ai un compresseur bicylindre de 30 m3/h et il faut déjà le laisser reposer de temps en temps (le compresseur standart de 200 l/mn est plutot fait pour l'aérographe ou rester sur une étagère)

amicalement

24 mai 2005
0

Precision..
Je n'ai pas dit d'utiliser uniquement la bouteille de plongée, j'ai juste indiqué de s'en servir comme tampon, au même titre qu'une cuve sur un compresseur "normal".

Pour info, une bouteille de plongée de 12L à 200 bar, c'est équivalent à une cuve de compresseur de 240L à 10 bar...( ça commence à faire un belle cuve ;-) ), et ci ce n'est pas suffisant comme capacité de tampon, on peut toujours monter 2 bouteilles ou utiliser des blocs de 15L à 230 bars...

Le débit d'un compresseur de plongé portatif c'est 150 à 300 l/min , et les compresseurs que l'on trouve dans n'importe quel magasin de bricolage ont des débits du même ordre, et guère supérieur pour les meilleurs d'entre eux...

A l'utilisation il n'y aura pas de différence entre un compresseur de plongé de 200L/min et un compresseur "standard" de 200L/min..Et avec ces types de compresseur, si on utilise un outillage pneumatique qui consomme plus de 200L/min, on ne pourra pas l'utiliser en continu, il faudra faire quelque poses, le temps que le tampon se remplisse de nouveau..

25 mai 2005
0

Pourquoi faudrait il deux orrifices distinct ?
???? Il n'y a pas besoin d'avoir une entrée et sortie distincte sur un tampon ....
Si le compresseur débite plus d'air que n'en consomme l'outil pneumatique la pression dans le circuit augmente, et le tampon se "remplit"(la pression dans le tampon augmente), et vice-versa si l'outil consomme plus d'air que n'en fournit le compresseur, le tampon se "vide" (la pression dans le tampon diminue), et ceci toujours par le même orifice.. Comme on utilise un detendeur qui va fournir du 10 bar à l'outil, celui-ci ne sera pas affecté par les varitions de pression...

Ceci dit, il est vrai que cette solution est loin d'etre la plus simple, l'utilisation d'outil pneumatique à bord n'a pas trop d'interet par rapport à de l'electrique, mais pour celui qui dispose déjà d'un compresseur de plongé et d'outils pneumatique, cette solution est envisageable....
Sur le plan énergétique, il est beaucoup plus rentable d'utiliser des outils electriques avec groupe électrogène (ou diesel+alternateur), que des outils pneumatique avec un compresseur ( qu'il soit de plongé ou pas ). Le couple compresseur+outil pneumatique à un tres mauvais rendement energetique...

25 mai 2005
0

Explication...
Un système a "air" a un plus mauvais rendement qu'un sytème "electrique" car,les compresseurs ( énergie mécanique-&gt air ) et les moteurs/actionneurs pneumatique ( air-&gténergie mécanique) ont un plus mauvais rendement qu'une generatice ( énergie mécanique-&gt electicité) et qu'un moteur ( électricité -&gt mécanique )

Le rendement des compresseurs à pistons est de l'ordre de 30 à 40% : la compression de l'air entraîne un dégagement de chaleur, et cette chaleur c'est de l'energie perdue. Pour illustrer ce mauvais rendement, il suffit de comparer un compresseur est une génératrice électrique de même puissance. On s'aperçoit que le compresseur a un dispositif de refroidissement plus important ( par exemple, pour 2KW, un compresseur disposera d'un gros ventilateur + grosses ailettes autour de la chambre de compression qui font office de radiateur, alors qu'une génératrice de 2KW peut se contenter d'un refroidissement passif, sans ventilateur ).
Il existe des compresseurs dotés de meilleurs rendement, mais ils sont plus cher, et de ce fait ils sont réservés à un usage industriel...

Les moteurs/actionneurs pneumatiques ont globalement un rendement de l'ordre de 50%
Il existe des moteurs pneumatiques avec de meilleurs rendement, mais plus cher, plus complexe, ... on ne les trouvent pas dans l'outillage pneumatique...

Ce qui fait qu'au final, entre l'energie reçue par l'appareillage pneumatique et l'energie consommée par le compresseur on a en général un rapport de 1 pour 5 ( un rendement de 20% )

Pour l'electrique, les valeurs usuelles de rendement des moteurs et génératrices sont de l'ordre de 70 à 80% et on peut considérer que le rapport entre l'energie reçue par un appareil électrique et l'energie et l'energie absorbée par la génératrice est de l'ordre de 1 pour 2 ( rendement de 50%)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

l'ENEZ SUN, à l'Île de Sein, 2016

Souvenir d'été

  • 4.5 (50)

l'ENEZ SUN, à l'Île de Sein, 2016

novembre 2021