Comportement agressif de dauphins ?

Bonjour à tous,

Hier en remontant le Chenal du Four, un poulpe en plastique au bout d'une ligne à la traîne derrière le bateau, nous avons eu la visite de grands dauphins. Si dans les premiers instants nous avons cru, comme d'habitude, à une visite de courtoisie, il est vite devenu clair que ce n'était pas le cas.

Les parades se sont très vite faites plus agressives, les dauphins venant taper assez franchement dans le safran, pendant plusieurs minutes et surtout de plus en plus fort. Incrédules, nous avons remonté le poulpe pour voir si il pouvait être l'origine de leur apparente colère. Ils ont alors fait un ou deux passages à côté du bateau et se sont éloignés.

Avez-vous été témoin de tels comportements récemment ? On aurait vraiment dit une mesure de protection de leur territoire, efficace d'ailleurs.

Ou alors ils ont reconnu le bateau et voulaient venger le banc de baleine que j'ai percuté au milieu de l'atlantique il y a un mois...

Florent

L'équipage
24 août 2020
24 août 2020
2

Jamais.

Il faut dire que je n'ai jamais non plus mis un poulpe en plastique à la traine dans le Chenal du Four...


24 août 2020
1

C'est simple : trois raisons possibles :
1° Les dauphins se révoltent contre les océans de plastique, fussent-t-ils déguisés en poulpe.
2° Les dauphins détestent les poulpes.
3° Les dauphins tapaient dans le safran pour t'indiquer la bonne direction de la sortie du chenal du Four.


24 août 2020
0

Faut dire que certaines pêches sont catastrophiques pour eux:
www.france.tv[...]20.html
Vers 22 minutes 30 secondes...


glomorph:c'est sûr... et ils associeraient toutes activités de pêche·le 24 août 2020 17:36
24 août 2020
0

Peut-être que ce que tu interprètes comme un message agressif était en fait d'une toute autre nature. Il faudrait leur poser la question...


glomorph:bah justement, on a quand même sérieusement l'habitude de voir des dauphins, et là c'était vraiment différent. C'en était anxiogène.·le 24 août 2020 17:35
zitoun69:Ok mais l'anthropomorphisme nous guette souvent... Ceci étant je ne connais ni ce coin ni les us et coutumes des dauphins. Tu n'écoutais pas du rap ou de la techno ? ;-)·le 24 août 2020 17:46
glomorph:hé non, pas de musique, juste le doux glissement de la carène -propre- sur l'eau.·le 24 août 2020 17:59
24 août 2020
1

T'as tout compris glomorph...


24 août 2020
0

Hello,
Nous en croisons très régulièrement en baie de Seine et plus particulièrement au large de courseulles, certaines rencontres étaient très impressionnantes avec des sauts vraiment à raz du bateau et des coups de queues sous la coques, mais j'ai toujours apparenté cela à des jeux, ils cherchent à interagir quelques fois ... mais à priori tu as l'habitude d'en rencontrer donc si tu as ressentis quelque chose de différent ce n'est pas sans raison.
Tu pourrais peut-être en parler à cet association www.gecc-normandie.org[...]/
Je ne sais pas si ils couvrent ta zone d'observation mais tu auras un retour avisé je pense 😉


ED850:Tu, peux aussi appeler www.univ-larochelle.fr[...]020.pdf .Ce sont eux que l'on appelle quand on a des dauphins sur nos plages.·le 24 août 2020 18:05
glomorph:merci à tous deux pour ces idées, je vais leur passer un petit message :)·le 24 août 2020 18:11
zef29:Plus près de chez nous Ifremer aura peut-être une idée ·le 25 août 2020 18:05
24 août 2020
2

Bonjour,
J’ai été confrontée deux fois à un comportement « étrange » de dauphins bien différents de ce que je voyais habituellement quand ils sautent ou accompagnent le bateau à l’avant.

  • L’année dernière à l’est des Glénans. On avait croisé un groupe de dauphins où il y avait deux petits, à environ 20-30m du bateau. Un peu plus tard, deux dauphins assez gros arrivent sur babord et chacun leur tour viennent longer le bateau sur l’avant., semblant vouloir le pousser sur tribord. Je reste perplexe et au bout d’un moment je lève la tête et voit droit devant nous, le groupe de dauphins, probablement le même que tout à l’heure. Je comprends qu’ils nous demandent de changer de cap pour protéger les petits, j’abats sur tribord et là, instantanément, ils partent rejoindre leur groupe. :-)) Ils ont dû trouver que je mettais du temps à comprendre…

  • il y a 40ans mais le souvenir est toujours très présent. Toujours aux Glénans, mais vers l’ouest. Stage à l’école de voile du même nom, nous sommes sur un Nautile, sans moteur, vhf, gps… Nous arrivons du Raz de Sein et avions décidé de rentrer de nuit dans l’Archipel par la Pie. (Chose pas franchement conseillée, vu qu’il n’y a pas vraiment de feux pour entrer mais on connaissait bien et la nuit était claire…). Je suis à la barre, un groupe de dauphins arrivent, tous, chacun leur tour, arrivent par notre tribord, foncent sur le bateau, ressortent de l’autre côté puis recommencent leur manège. Dans la nuit, c’est un beau spectacle car cela laisse un sillage phosphorescent à chaque passage. Tout l’équipage admire mais moi, je commence à sentir quelque chose de « bizarre », la barre ne répond plus vraiment, dès fois dure, dès fois tellement molle que je ne sens plus rien. Tellement étrange que je n’ose rien dire ! On arrive pile poil sur la perche de la Pie. On est tous content, notre nav (estime + relèvement sur Penfret) est super bonne , vu qu’on arrive juste où on voulait. Les dauphins sont partis quand on a reconnu la Pie… je reste convaincue que ce sont eux qui nous ont remis sur le bon cap en incurvant notre cap sur babord, les rochers étant sur notre tribord.

Donc je suppose que si les dauphins ont été agressifs, surtout à plusieurs, ils avaient sûrement une raison mais laquelle ?


24 août 2020
21

Les dauphins sont vieux, aigris et méchants,
j'en déduis qu'ils passent trop de temps sur H&O
ou bien ils nous ressemblent


farador:Alors ça c'est la réponse la plus drôle que j'ai lu depuis longtemps ! ·le 27 août 2020 11:40
24 août 2020
2

B. Moitessier, la Longue route, page 197 :

J'entends des sifflements familiers. Je sors vite,
comme toujours lorsque les dauphins sont là. Mais
cette fois, je ne crois pas en avoir jamais vu autant.
L'eau est blanche de leurs éclaboussements, sillonnée
en tous sens par le couteau de leur dorsale. Ils
ne sont pas loin d'une centaine.
J'aimerais prendre un bout de film, mais le temps
est trop sombre, les images seraient mauvaises, et
il ne me reste pas assez de pellicule pour risquer
d'en gâcher. Une heure plus tôt, ils m'auraient
donné les plus belles images du voyage, avec tout
le soleil autour.
Une ligne serrée de vingt-cinq dauphins nageant
de front passe de l'arrière à l'avant du bateau, sur
tribord, en trois respirations, puis tout le groupe
vire sur la droite et fonce à 90°, toutes les dorsales
coupant l'eau ensemble dans une même respiration
à la volée.
Plus de dix fois ils répètent la même chose.
Même si le soleil revenait, je ne pourrais plus
m'arracher à toute cette joie, à toute cette vie, pour
redescendre chercher la Beaulieu. Jamais je n'avais
vu un ballet aussi parfaitement orchestré. Et c'est
toujours sur la droite qu'ils foncent à 90° pendant
une trentaine de mètres en faisant blanchir la mer.
Ils obéissent à un commandement précis. C'est
sûr. Mais je ne sais pas s'il s'agit toujours du même
groupe de vingt à vingt-cinq, il y a trop de dauphins
pour pouvoir les reconnaître. Ils ont l'air
nerveux. Je ne comprends pas. Les autres aussi ont
l'air nerveux, et nagent en zigzag avec beaucoup
d'éclaboussures, en frappant souvent l'eau de leur
197
queue, au lieu de jouer avec l'étrave comme ils font
d'ordinaire. La mer entière siffle de leurs cris.
Encore un passage de l'arrière à l'avant, avec ce
même virage brutal et souple sur la droite. A quoi
jouent-ils aujourd'hui? Je n'ai jamais vu ça...
Pourquoi sont-ils nerveux? Parce qu'ils sont nerveux,
ça j'en suis sûr. Et ça non plus, je ne l'avais
jamais vu.
Quelque chose me tire, quelque chose me pousse,
je regarde le compas... Joshua court vent derrière
à 7 nceuds, en plein sur l'île Stewart cachée dans
les stratus. Le vent d'ouest, bien établi, a tourné au
sud sans que je m'en sois rendu compte. Le changement
de cap n'a pas été détecté à cause de la
mer très peu agitée, sans houle, dans laquelle
Joshua ne bute pas du tout, ne roule pas non plus.
D'habitude, Joshua me prévient des changements
de cap sans que j'aie besoin de regarder le compas
si le ciel est bouché. Mais là, il ne pouvait pas
m'avertir.
J'amène la voile d'étai, puis borde les écoutes et
règle la girouette pour l'allure du près. Nous sommes
sûrement à plus de quinze milles des cailloux
affleurants qui débordent l'île Stewart. Mais depuis
quand Joshua courait-il vers la côte cachée dans
les stratus ? Etait-ce juste avant le dernier passage
des dauphins avec virage à 900 sur la droite... ou
bien avant leur arrivée, avant même leurs premières
manifestations?
Je descends enfiler mon ciré car il crachine, plus
les embruns puisque nous sommes au près. Le vent
198
a un peu diminué, mais il n'est pas tombé malgré
le crachin. Je me sèche bien les mains et me roule
une cigarette, au sec dans la cabine. Je songe aux
dauphins, dont les sifflements s'entendent toujours.
J'essaie de détecter un changement d'intensité
dans leurs sifflements.
Je ne suis pas sûr qu'il y ait une différence. Ce
serait extraordinaire s'il y en avait une. Mais mon
oreille n'est pas assez sensible, ma mémoire auditive
peut me tromper. Si j'étais aveugle, je pourrais
répondre à coup sûr. Les aveugles se souviennent
exactement de tous les sons. Je ne sais plus. C'est si
facile de se tromper, et de croire alors à n'importe
quoi. Et de raconter ensuite n'importe quoi.
Je remonte sur le pont, après avoir tiré quelques
bouffées seulement de ma cigarette. Ils sont aussi
nombreux que tout à l'heure. Mais maintenant ils
jouent avec Joshua, en éventail sur l'avant, en file
sur les côtés, avec les mouvements très souples et
très gais que j'ai toujours connus aux dauphins.
Et c'est là que je connaîtrai la chose fantastique
un grand dauphin noir et blanc bondit à trois ou
quatre mètres de hauteur dans un formidable saut
périlleux, avec deux tonneaux complets. Et il
retombe à plat, la queue vers l'avant.
Trois fois de suite il répète son double tonneau,
dans lequel éclate une joie énorme. On dirait qu'il
crie, pour moi et pour tous les autres dauphins
« L'homme a compris que nous lui disions d'aller à
droite!... Tu as compris... tu as compris!... Continue
comme ça, tout est clair devant l'étrave!... »
199


24 août 2020
1

salut
il n'est pas rare que des dauphins te fasse comprendre que tu es dans leur zone de pêche et qu'il faut dégager, ou quelques fois qu'ils t'indiquent une arrivée de mauvais temps et qu'ils croisent ta proue et t'indiquent la route à prendre en adoptant la même direction qu'eux. sont pas cons les dauphins mais ça doit les gaver que les humains ne comprennent rien !


Lorem Ipsum:Déjà, même nous ça nous gave^^!·le 24 août 2020 20:41
24 août 2020
0

C'est la révolte de la poiscaille. Z'ont trop regardé la télé cet hiver, je les savais pas si influençables et manipulables, limite ça me déçoit.
www.google.com[...]594.amp


24 août 2020
1

Bonjour Florent,

Le mieux est de signaler cette rencontre à l'observatoire Pelagis. Il apprécient les récits de rencontre surtout quand ils sortent un peu de l'ordinaire. Sur le plan comportemental ils t'aideront à décoder.

www.observatoire-pelagis.cnrs.fr[...]vation/
Tu peux leur téléphoner ou mieux, leur adresser un mail.

Jérôme


24 août 2020
0

Bonsoir glomorph,
tu es bien sur d'avoir cerné ces chocs, sur le safran et de plus en plus fort. Il n'ont pas une peau de tortue et le savent bien c'est assez surprenant.


loupeis:Leur presence a nos abords est la plupart du temps justifiée par l'aubaine que leur offre le déplacement de l'eau par la caréne. Ils sont joueurs de nature et viennent volontiers au manége pour se laisser porter. Cette relation reste un mystère et c'est plutot bien.·le 24 août 2020 21:55
glomorph:Sûr et certain pour le safran, j’ai repris la barre à la main pour en avoir le coeur net, je sentais les coups...·le 24 août 2020 22:05
loupeis:En passant avec la queue. Bim, baam. Merci pour ta réponse.·le 24 août 2020 22:14
24 août 2020
0

Bonsoir,

Bonne idée de contacter les associations et observatoires spécialistes des dauphins. Pas loin du chenal du four il y a Océanopolis, il est possible que les scientifiques d'Océanopolis connaissent les populations de dauphins du coin et qu'ils soient très intéressés par ce témoignage (en plus de peut-être donner des explications).


25 août 2020
1

Pendant 1 an et demi de voyage j'ai pu observer que mes rencontres avec les dauphins s'opéraient dans 99% des cas quand je n'avais pas de traine. Quand j'en mets une, je sais qu'ils vont me bouder.

Je suis intimement convaincu qu'ils savent parfaitement reconnaitre voir entendre le sifflement d'une traîne, et qu'ils n'aiment pas ça du tout.

C'est la seule et maigre analyse comportementale que j'ai pu faire...


Quizas:perso j'ai surtout remarqué que quand je traîne et qu'ils sont dans le coin ça ne mord pas du tout, mais si tu as une traîne qui siffle ça devrait rameuter les dauphines et les girelles, non ? je vais essayer·le 25 août 2020 03:05
ilolun:peut etre cela dépend de la traine, (appat, grosseur et texture du fil ect..) car quant je traine , ils sont parfois là ,devant ou sur les cotés , mais ils ne touche jamais le fil ni l’appât qu'ils savent parfaitement identifier .c'est animaux sont extraordinaire, ils arrivent juste derrière l'humain sur le plan cognitif ,et parfois meme devant quand je vois bon nombre d'humain!! Glomorph , je ne vois pas d'agressivité chez les dauphins , si ils ont eu un tel comportement c'est surement pour vous éviter quelques chose ,mais quoi ?? ·le 25 août 2020 10:01
jacousy:Bonjour"pas d'agressivité chez les dauphins" voir en taverne "dauphin farceur" RANDY réponse de PELAGIS : C'est le grand dauphin nommé Randy. On ne l'identifie pas bien sur la vidéo mais on a eu plusieurs signalement de sa présence dans les ports de Ouessant cet été et depuis quelques années. Il reste près des mouillages et se colle aux cordes régulièrement.C'est un dauphin atypique qualifié "d'ambassadeur" à savoir recherchant le contact de l'homme. Il nous a posé de gros soucis en 2005 lorsqu'il s'est fait connaitre et s'approchait des plages atlantiques pour fréquenter les baigneurs : les gens devenait incontrôlables et le bestio se mouvant pouvait donner des coups (morsure à l'ile d'Yeu, coup de queue aux Sables d'Olonne). Ces dernières années il reste vers Ouessant et pose "moins" de problèmes.On a pas idée de sa provenance. Au début s'était un jeune mâle assez excité et qui recherchait le contact, il a peut-être été exclu de son groupe et ça lui serait monté à la tête.Oui, ce sont souvent des dauphins sub-adultes au départ et donc avec les hormones qui les travaillent ce qui peut mener à ce genre de situation (rappelons que chez les dauphins le viol est fréquent). Zaphar était signalé au Pays-bas au début de cette année puis y a été retrouvé mort au printemps. Pourquoi le Finistère, bonne question... peut-être parce que la ressource y est abondante en côtier et que des groupe sédentaires de grands dauphins y demeurent.·le 25 août 2020 11:48
25 août 2020
0

Un soir d'hiver calme où je naviguais près de l'île d'Aix avec deux amis 3 dauphins ont sauté ensemble comme s'ils allaient retomber sur nos genoux et sont repartis ensuite sans que nous ayons changé de cap.


25 août 2020
0

Un petit topo, certes éloigné du fil mais assez intéressant.
www.google.com[...]ns/amp/


26 mar. 2022
0

Je viens de découvrir .

Pas vraiment réjouissant pour les navigateurs qui ont vécu cette "interaction".


ED850:On en parle depuis plusieurs jours www.hisse-et-oh.com[...]ephales ·le 26 mar. 14:26
26 mar. 2022
0

Dejà eu des moment pas agréables avec un dauphin relou nommé Confi en Galice. Je suis persuadé qu'il a été éjecté de son groupe car il étais trop chiant. hehe.
Il calait la chaine du mouillage contre sa dorsale et ce mettait a tourner a fond faisant racler la chaine contre la quille et me réveillant en sursaut, le bateau tournait bien, c’était assez impressionnant la puissance de l'animal.

Puis il s’amusait a défoncer le kayak (que j'ai rentré ducoup, mais ça faisait un peu flipper d'aller a terre après).
Il semblait heureux de ce faire asperger quand je sortais pisser et donc sortais ça tête sous le jet avec un air ahuri (désolé aux anti-specistes qui y verront un grand affront aux cétacés.hehe)
Je suis comme tout le monde, en mer les dauphins je les trouvent beau, bien que je ne leur prête pas vraiment d'intentions, qu'il s'amusent et jouent ou tentent de me dire de foutre le camp, j'en sais rien (bien que je sois a peu prêt persuadé qu'il s'en cognent royalement qu'un bateau se prenne une caillasse)
Mais celui la, il m'a bien gonflé tout de même.
La parade trouvé était d’être super silencieux, et de surtout pas sortir quand il faisait son "show" après 20min sans attention il partait faire chier un autre voilier.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Décembre à Manly beach.  été australien

Souvenir d'été

  • 4.5 (149)

Décembre à Manly beach. été australien

novembre 2021