comparer rendement groupe électrogène/alternateur forte puissance

Bonjour,
hors question de coût d'installation et autres types de générateurs, je cherche à déterminer la meilleure solution pour charger des batteries entre groupe électrogène et chargeur de batteries trois états, ou alternateur moteur forte puissance et régulateur/chargeur trois états?
merci de vos éclairages.
et joyeux noël
Alex

L'équipage
24 déc. 2011
24 déc. 201124 déc. 2011
0

le mieux etant l'ennemi du bien ,faire tourner un gros moteur pour mettre quelques ampéres dans des batteries ,c'est un peu enfoncer un clou au marteau pilon ,
mais un alternateur boosté avec un regulateur genre A2B ou sterling peut te permettre en gerant bien le fonctionnement c'est a dire mettre le moteur un peu plus tot en rentrant au mouillage pour arriver batteries pleines avoir un autre moyen de charge
par exemple un alternateur sur l'arbre ,un ou deux panneaux solaires ,eolienne ,d'eviter l'emploi du groupe electrogene qu'il soit fixe ou portable .
en avoir un petit a bord aucasou je dis pas mais l'utiliser en permanence on en a vite marre ,à une époque j'avais un neptune99 ce qui me permettait de m'approcher pres de lacote et je tirais au moins 50m de rallonge et j'allais cacher mon groupe derriere les rochers mais ce bon temps la est fini maintenant il y a des bouées partout comme les batos d'ailleurs.et le groupe au mouillage c'est pire que le barbec avec des sardines parce que tout le monde en profite alors que les sardines il n'y a que ceux qui sont sous le vent
alain

24 déc. 2011
0

Salut, il faut voir la puissance necessaire.
Si on part sur un bon generateur de 10kw max diesel 1500trm, on parle d'environ 1l par heure. C'est suffisant pour alimenter tout le bateau et recharger tout ce que l'on veut.
Recharger a partir du moteur principal, consomme plus et offre moins de puissance.

25 déc. 2011
0

bonjour un generateur 10kw 1500t/MN C'est pour alimenter un yatch , ça doit peser dans les 600kgs avec le cocon evidement le ou les principaux ne sont pas des gamins sur ce genre de bateau ,sur ce forum nous ne sommes pas habitués à ce genre de canote .

mais effectivement on ne parle plus d'alternateurs mais de génératrice refroide par eau
alain

25 déc. 2011
0

On est pas loin de la solution hybride là...

25 déc. 2011
0

bonjour,

ça dépend du programme de navigation, de ce qu'on a besoin comme énergie électrique à bord, de la réserve éventuelle (batteries...) et de quelle puissance de moteur thermique on a déjà en propulsion.
Faire un bilan global permettra probablement de faire le meilleur choix.

25 déc. 2011
0

bonjour, pour faire court, pendant des années des problèmes de batteries vide en croisière, achat de deux batteries de 180 Amp chez midi batterie ,idem , je suis allé les voirs et le gars fort sympa , me dis vous rechargé bien avec le moteur, oui bien sur nickel, pas de souci, et lui me dis prenait un appareil de mesure et au fur et à mesure que vous passez les obstacles, répartiteur/coupe circuit/ et autre / sur un papier marquer le voltage , hors charge et en charge, et la je suis resté sur le cul au fur et à mesure je perdais des volts, et en charge moteur allumé à 2000 tour la bérésina
depuis j'ai monté un bousteur d'alternateur, et en peaufinent le réglage plus de souci.André

25 déc. 2011
0

bjr capten
i_l y a longtemps que préconise le branchement du voltmetre sur les cosses de batteries
pour savoir ce qu'elles ont dans le ventre .
alain

25 déc. 2011
0

bonjour,
restons logique, le moteur aide à la propulsion du canot si on a pas de vent ou pour faire les manoeuvres, la fonction d'un groupe est de produire une autre énergie qui peut être utiliser pour charger des batteries, les voiles sont sorties pour faire avancer le canot si on a du vent, etc.....

25 déc. 2011
0

Merci à tous pour vos réactions, mais aucune ne répond à la question, probablement parce que je l'ai mal posée. Il s'agit d'alimenter un bébé de 20mètres motorisé en deux fois 100cv. Son utilisation variera du charter à la journée à la croisière d'une semaine sans toucher de ponton. Des avis appuyés sur des expériences vécues montrent que le montage d'alternateurs forte puissance sur les moteurs permettent, avec le parc batteries adéquat, de se passer d'un groupe. Un des arguments avancé est qu'avec les nouvelles générations régulateurs/chargeurs trois état associés à un alternateur forte puissance, le rendement est meilleur qu'avec un groupe associé à un chargeur, fût il de dernière génération lui aussi.
J'avoue que ma notion de rendement s'arrête au rapport gasoil consommé/énergie stockée. Faut il voir la chose différemment, et dans ce cas de quelle manière? Nous considérerons que les moteurs ne tourneront pas pour charger les batteries sauf exception, mais qu'on profitera des heures moteur pour charger les batteries. J'entends parler d'un temps de charge divisé par 5 avec les alternateurs versus le groupe et son chargeur.
Je ne parle pas du coût de l'installation et des inconvénients respectifs des deux systèmes.

J'aurais aussi pu vous fournir un bilan électrique, mais il n'est pas prêt. A ce stade, 6kw de puissance nécessaire sont estimés pour un groupe; les plus gros consommateurs étant le chauffe eau et les frigos.

merci donc, si vous le pouvez, de vous re-pencher sur le problème.

25 déc. 2011
0

bsr ,
dans ce cas de figure un groupe s'impose un 6kw 1500t:mn serait parfait
il pourrait fonctionner pour alimenter une plaque electrique pendant la preparation des repas et la clim pendant ce temps la le chargeur pourrait recharger les batteries
ce qui n'empeche pas de monter un booster sur un des alternateurs de la propulsion .
on n'est plus dans un usage plaisance
sur le chanendoa j'avais montez deux groupes de 15kva 1500t/mn qui fournissaient l'energie du bord en alternance pratiquement 12h par jour chacun et les deux ensembles
pour les besoins de grande puissance ainsi que sur le jp10 goelette de 23m
alain

25 déc. 201125 déc. 2011
0

Sur ce type de bateau, les deux moteurs de 100cv fonctionnent en même temps pour les entrées et sorties de port, mais comme il faut respecter les 3 et 5N, ils ne sont pas à pleine puissance loin de là et peuvent donc entrainer sans souci des alternateurs de fortes puissances (sur 100cv il y a de la marge...): il faut compter environ 700 à 800 Euros HT l'achat de chaque auxquels il faut rajouter l'adaptation: poulies, courroies, câblages et MO. Ensuite un petit groupe de 5KW (ou 6KW comme le propose 60nora) pour les cas exceptionnels, parce qu'il ne serait pas bon de laisser tourner les 2 fois 100cv débrayés, rien que pour charger les batteries.
Tu dois avoir 3 parcs de batteries au moins?
La capacité des différents parcs ?

25 déc. 2011
0

tu as déjà 2 moteurs thermiques, sur certains bateaux les proprios se passent d'un troisième moteur thermique en réduisant la conso d'élec en utilisant une autre source d'énergie: le gaz!
gaz pour la cuisine et pour l'eau chaude: Le chauffe-eau gaz répond instantanément pour la cuisine, la toilette et pas de soucis pour doucher 20 personnes... ce qu'un cumulus aura du mal à faire même en laissant tourner les moteurs de propulsion. Un chauffe-eau gaz c'est moins de 1000 E auxquels il faut rajouter l'installation ... ça reste quand même moins cher que le groupe électrogène à moteur thermique.

25 déc. 201125 déc. 2011
0

Pas un voilier donc!!! Ou bien???
Voilier donc.... nos reponses se sont croises
Donc Alternateur 2x 150 ou 180 A avec le pont de diode deporter, car c'est lui qui chauffe le plus....
Park de Batterie??? Capacite???
Pour le chauffe-eau, les moteurs couples avec un echangeur thermique sur un ballon de 100 ou 200 litre devrait peut etre pouvoir le faire,ou/et le groupe avec recuperation chaleur moteur egalement ... Mais en faite tout depends du programme, nb de personnes a bord etc...

25 déc. 2011
0

Bon,
j'en dévoile un peu plus;
Il s'agit du Biche, thonier dundée de 21m et 80 tonnes.
Comme le souligne Alain plus haut, le fait de produire 2à 6kw avec 200cv ne me parait pas cohérent. Usure des moteurs, rendement médiocre des alternateurs en dessous de 1000trs moteur. (90A pour un nominal de 150)
D'où ma question sur le rendement d'un couple "groupe/chargeur". c'est cher, mais le 220 permet d'alimenter en direct les gros consommateurs de la cuisine.
Le gaz pose des problèmes de stockage en NUC, surtout sur un bateau dont le pont est quasiment nu. Les chauffe eau sur by-pass moteur posent d'autres problèmes, entre autres la nécessité de lancer les moteurs quand il n'y a plus d'eau chaude.
La Recouvrance fonctionne avec des alternateurs forte puissance, mais toute l'installation a été optimisée pour cela, avec un parc batterie agm gel deep-cycle gigantesque.
Rien d'arrêté à ce jour, vos avis sont toujours bienvenus.
Alex

25 déc. 201125 déc. 2011
0

Là on est plus dans une logique de petit plaisancier !
Surtout en NUC .
Faudrait plutôt aller se renseigner sur le port de pêche .
Les auxiliaires, ils connaissent !
Pour faire du froid, du chaud et de la restauration "collective", il peut être tentant de s'équiper en 250 voire 400 volt avec du matériel professionnel terrestre plutôt que s'appuyer sur un parc de batteries cher et monstrueux .
Il y a certainement aussi d'autres aspects réglementaires et techniques : séparation des locaux, incendie, encombrement, ...
La question du rendement me parait secondaire d'autant plus qu'un groupe peut fonctionner au fuel domestique .
L'investissement initial, le coût de fonctionnement et la durée de vie me paraissent plus important .

25 déc. 2011
0

D'accord avec toi Jacques, mais je ne suis pas seul à décider et je cherche de quoi asseoir les arguments, atouts et inconvénients de chaque solution.
Cette question de rendement n'est toujours pas claire pour moi, la perte d'énergie due à la transformation 220 24 volts est elle vraiment significative? En quels chiffres se traduit elle?
...
A+
Alex

26 déc. 2011
0

Bj
si le canot fonctionne sous NUC, cela impose des regles et des usages differents
380 volts pour la distribution, un petit main switch board et un rechargement batteries par ce tableau.
La sauvegarde en 24 volts s'impose car le canot est en NUC,
ne pas oublier que tous les canots de -24 metres qui naviguent en NUC sautent en classe + de 24 metres pour les regles.
pour ma part, si les moteurs tournent tres souvent
alternateurs sur ligne d'arbre
helice a pas variable pour tenir la tension-frequence
un petit generateur de service
gestion des batteries sur service, charge,floating
tableau de distribution separable et blabla....

la perte de rendement 380/220/24 est le diametre des cables donc
surpoids
surcout
materiel industriel plus abordable

PS ne pas oublier que vous ne jouez plus dans la meme cour
les prix ne sont plus les memes et la classe vous attend de pied ferme,,,,

Amicalement

26 déc. 2011
0

Perso je persiste sur l'idée d'un bon generateur insonorisé. Mon experience perso est que c'est ce qu'il y a de plus facile a mettre en oeuvre, pour un prix raisonable.
Par contre j'avais mentionné 10kw, mais dans votre cas voyez plutot un 15-20kw.

26 déc. 2011
0

bonjour,

dommage d'attendre autant pour enfin apprendre quelques détails sur le bateau,

en NUC le gaz n'est pas interdit, mais il est vrai que l'intégration dans ce type de bateau peut poser quelques difficultés...

avez-vous fais une approche économique concernant l'exploitation du bateau, sachant que la billetterie devra couvrir salaires, entretien, coûts de fonctionnement ...?

en Nuc les aff mar vont vous imposer 3 marins lorsque vous embarquerez vos passagers.
au fait ils s'engagent à vous laisser embarquer combien de passagers?

il y a 20 ans l'argent coulait pour la construction des bateaux du patrimoines.
Actuellement il devient compliqué d'entretenir et de faire naviguer ceux qui existent, alors pour ce qui est de le construire, ça relève du défit.

le choix des 2 fois 100cv est-il définitif? y a t'il d'autres choix qui peuvent influencer ceux à venir?

En tous cas bravo, pour tous ceux qui s'engagent dans de tels projets.

Jean

26 déc. 2011
0

Pfffff, La donne change... trop avare de renseignement...
Il faut beaucoup plus de renseignement sur le bateau et sur le programme pour éviter de répondre se travers... on est plus dans le domaine du début du fil...
Mais les deux solutions ne sont pas à opposer, elles sont et doivent être complémentaire…
Une petite approche à affiner selon vos besoins :

Tout d’abord il faut définir quels sont les quantités d’heure moteurs indispensable a la navigation dans votre programme, car cela définira les niveaux d’équipement de production en fonction de vos besoins énergétiques sur un ou plusieurs de vos programmes types…
- Un banc de batterie dont la capacité permette de tenir 24h en consommation normal, plus une marge a définir par vos programmes…
- 2 ou 4 gros alternateurs sur moteurs (à définir en fonction de la capacité des batterie), avec les redresseurs et régulateurs déportés et ventilés de façon a gérer les problèmes de surchauffe dédits alternateurs.
- Régulateurs 3-4 étapes, ce qui va permettre de booster la charge primaire…
- Bien sur un chargeur* de quai 3-4 étapes, adapté pour charger en 12 h le banc de batterie de 50% à 90%... (Si le quai est capable de fournir la puissance bien sur…)…
- Un groupe électrogène capable d’alimenter ledit chargeur* plein pot.
- De gros convertisseurs chargeurs* intelligents ( rare ) qui vont assumer la demande de courant de pointe définit par votre programme, et qui seront capable de compenser les demandes en cumulant les apport du groupe électrogène et des batteries quitte à diminuer momentanément le courant de charge des batteries…

Ce que les alternateurs sur moteurs ne pourront pas apporter sera compensé par le groupe, les convertisseurs chargeurs* intelligents permettront de diminuer les heures de fonctionnement du groupe.

La capacité du banc de batterie sera définit en fonction de votre bilan énergétique, ainsi que de vos besoins d’autonomie et de la place a bord, la capacité du réservoir GO également…

Bonne prise de tête pour les bilan et calculs… :langue2: :acheval: :acheval: :acheval:

26 déc. 2011
0

Juste un truc en plus, dès que l'on transporte et/ou transforme une energie il y a obligatoirement des pertes... Le contraire sera une première en physique...
Meilleures Voeux!!! :alavotre: :alavotre: :alavotre:

26 déc. 2011
0

Merci Marc (Régisson) pour ta réponse à propos de la perte de rendement. On peut donc considérer qu'avec un groupe et un chargeur sinus et trois états, les 95% de rendement annoncés par les fabricants, plus un poil de perte à cause des connections... font que charger ses batteries à partir du 220 est aussi efficace qu'à partir de 24. Dites moi si je me trompe, mais l'obligation de passer par les composants d'un chargeur d'alternateur (24v) vont aussi créer une perte de rendement.

A rendement égal, sans soucis de poids ou d'encombrement, le prix du matériel et de l'équipement correspondant devient un paramètre majeur du calcul de rendement.

Pour le reste des remarques sur ce fil, rassurez vous, nous ne sommes pas tombés de la dernière pluie. Ces questions techniques sont débattues parce qu'un projet associatif inclut inévitablement des positions contradictoires.

Si d'aucuns veulent aider le projet, bienvenue.
Alex

26 déc. 2011
0

Salut, Je ne savais pas qu'il faut des marins professionnels pour le faire naviguer en nuc. c'est un beau bateau, savoir combien de personnes vont aller dessus ça doit aider pour choisir les installations. Aroc dis-nous un peu plus sur où vous en être sur le projet.

26 déc. 201126 déc. 2011
0

c'est un grand discret !
.
.
.
.
.
.
[url]www.dailymotion.com[...]reation
[/url]
[url]
[url]

mais je n'arrive pas à comprendre le choix de deux moteurs avec un seul gouvernail et une structure pas vraiment prévue pour !

26 déc. 2011
0

Alors là je peux répondre!
la structure longitudinale d'un dundée ne peut être percée d'un étambot. La carlingue remonte jusqu'aux fourchettes de voute, pas moyen d'avoir un bloc homogène pour percer à cet endroit.
de plus, l'inclinaison de l'étambot empêche la réalisation de la cage d'hélice.
Lorsque Biche a été motorisé, 32 ans après son neuvage, il a fallu élargir l'étambot de 70cm et le gouvernail d'un paquet pour que l'hélice y trouve une place. Bilan, plan de carène déséquilibré et un tiers de l'hélice masquée par du bois, rendement pire que nul au moteur.
Notre restauration tente de respecter l’authenticité de la construction, les concessions au modernisme ne sont faites qu'en cas d'obligation légale ou de perfectionnement de l'esprit d'origine. De fait, Biche est aujourd'hui mieux construit qu'il ne le fût aux Sables d'Olonne. A l'époque, un bateau de travail était amorti en quelques années, notre projet incluant une notion de transfert de connaissances ne peut s'inscrire dans une aussi courte durée.

Deux fois 100cv ne prennent pas beaucoup plus de place qu'une fois 200, et offrent un surcroît d'efficacité en manœuvre de port.

Pour ce qui est de la structure, le montage de moteurs latéraux dans des coques en bois et éprouvé depuis longtemps. Je dis "latéraux mais on pourrait presque dire "transversaux" vu l'angle donné à certains montages.

Alex

26 déc. 2011
0

oups, oubli..
merci Alien pour les liens, jene voulais pas être taxé de prosélytisme.
merci d'avance à tous ceux qui donneront un coup de main au projet.
Alex

27 déc. 2011
0

Bj
si le canot (d'apres ce que je crois comprendre ) est prevu pour un moteur et 1 safran, il ne faut pas mettre 2 moteurs,
en electricite il faut prendre un coefficient de foisonnement (0,8)apres les calculs de puissances a bord, de plus vous devez etre parfait en n'oubliant pas que le neutre ne doit pas etre sorti, vous travaillez entre phase uniquement.....
Quant aux rendements annonces par les fabricants toujours prendre des pincettes
pour un projet comme celui faites avant tous la pre-etude qui definira le materiel necessaire puis le budget,

Travaillez dans votre coin sur ce projet qui est le votre et cherchez les bonnes reponses dans les documents officiels comme le derive de la division 24 xxx pour les NUC
Si vous suivez cela vous aurez le fil conducteur.
Soyez maitre de votre projet et cela ira tout seul

27 déc. 2011
0

Vous avez vraiment besoin d'une helice pour respecter la restauration ?

27 déc. 201127 déc. 2011
0

vu les difficultés à communiquer de certains membres de cette association, on peu aussi fouiller dans la presse.

l'article date un peu:

ile-de-groix.info[...]le.php3

ça aussi:

www.iles-du-ponant.com[...]-20.pdf

à la lecture de ce que j'ai trouvé, Je ne sais pas si ce qui a été prévu en 2011 a été fait . Bonne lecture

27 déc. 201127 déc. 2011
0

Re
en fait, vous avez Barillec comme sponsor, il me semble.
retournez vous vers eux pour la partie electrique.
Amicalement

27 déc. 2011
0

trouvé ça dans une publication de l'asso:

" Avec le compte à rebours de la mise à l'eau qui sera déclenché d'ici peu, les Amis du Biche montent en pression. Les questions motorisation et électricité sont en phase de décision grâce aux premiers devis reçus qui nous ont permis d'accorder nos besoins et ce qui existe sur le marché"

des devis ont été fait, dommage qu'on se sache pas les offres, on aurait moins perdu de temps.

27 déc. 2011
0

Désolé d'en rajouter. Les devis en question sont des éléments de réponse à peine plus utiles que les remarques et suggestion ici écrites.
J'ai posé une question précise, j'ai eu des réponses au delà de la question posée, je remercie tous les intervenants, mais je n'ai pas à me justifier sur ma manière de poser les questions. Je ne vois pas non plus en quoi les devis que nous avons reçu auraient éclairé les réponses sur ce fil.
Quand à perdre du temps, en ce qui me concerne j'en donne beaucoup, et il m'arrive aussi de trouver que tout ce temps n'est pas systématiquement optimisé. Parfois ça m'énerve.
A quoi bon cette façon de faire des reproches? Tous ceux qui bossent sur le projet sont au courant de tout, il suffit de rejoindre l'équipage pour apporter ses compétences. Ah mais bien sur, ça prend du temps et de l'énergie.

Pour Marc, un sponsor est un fournisseur qui pratique des conditions commerciales défiant la concurrence. Ce n'est pas du tout le cas du fournisseur cité. (c'est carrément du délire)

Pour Motus, nous avons travaillé sur le diesel électrique plus de deux mois, avec si peu de réponses des fabricants que nous avons du abandonner le projet (A l'origine, nous souhaitions motoriser en électrique avec des génératrices D en attendant que des piles à combustibles soient disponibles) Il semble que nos 80 tonnes de déplacement soient un paramètre difficile à gérer pour les entreprises spécialisées en motorisation électrique.

Pour la question d'origine, j'ai planché sur des docs tech de différents chargeurs 230/24V. Il semble qu'on perde 25 % des Ampères délivrés par le groupe éléctrogène en moyenne: 1500W en 230 donnent 50A en 24V (soit 1200W)
corrigez moi si je me goure, je ne suis pas bon en maths.

Cela dit, un moteur de 100cv produisant 90 A en 24V à 1500 trs/mn fournit 2100W. Sachant qu'une fois passé de boost en floating, on a plus besoin de 90 A, (de combien exactement, je n'en sais rien) nos 100CV continuent à tourner pour "pas grand chose. Ca ne me parait pas cohérent, d'autant plus que pour avoir du 230 à bord il faut un onduleur qui en moyenne promet un rendement de 85%, soit 15% de perte de rendement. Nous voila à 10% d'écart entre rendement du groupe et rendement des alternateurs...

assez pour ce soir,
Alex

28 déc. 201128 déc. 2011
0

Voir www.victronenergy.com[...]tes.pdf

Document technique pas trop mal foutu, mais orienté dans le sens ou victron ne vend ni gros alternateurs, ni régulateurs alternateurs intelligents comme www.balmar.net[...]/

La solution victron en gros, s'il faut 6 kwatt de puissance max, c'est un groupe de 3kw + un convertisseur de 3kw. Batteries chargées et moins de 3kw de puissance demandée = convertisseur. Plus de 3 kw demandé = convertisseur + groupe couplés. Et batteries déchargées le goupe charge via le convertisseur / chargeur. Le but étant que le groupe , s'il doit tourner, tourne à pratiquement sa puissance max, d'ou un rendement acceptable.

27 déc. 2011
0

la com, la com .... y'en a qui sont forts, d'autres pas ... :heu:

27 déc. 2011
0

une autre voie que personne n'a cité est celle d'un moteur "hybride" producteur d'énergie mais aussi pour la propulsion, cela simplifierai l'installation
www.nauticexpo.com[...]47.html

29 déc. 2011
0

Hélas
nous avons exploré à fond cette solution, trop chère et pas très efficace en termes de rendement énergétique.
Quand à la propulsion électrique, il nous aurai fallu trois à quatre génératrices étagées pour fournir les KW nécéssaires (démarrages décalés en fonction des besoins de puissance. Les moteurs électriques sont chers, les réducteurs indispensables pour 80T de déplacement aussi. Personne n'a pu ou voulu nous présenter une chaine complète en diesel électrique. Notre idée de départ était de remplacer à terme les générateurs diesels par des piles à combustibles "propres".
Il ne semble pas qu'il en existe avant de nombreuses années.

Alex

27 déc. 2011
0

sur le lien, voir le producteur d'electricité et non le moteur, c'est une alternative interessante.

28 déc. 201128 déc. 2011
0

Re

Stop, je plie ma gaule et je vais a la peche ...
Amicalement
PS 80 tonnes de deplacement n'a jamais ete un probleme en propulsion electrique ,,,,,

28 déc. 2011
0

Tu l'a redit Motus, merci!.... :litjournal:

28 déc. 201128 déc. 2011
0

bonjour,

un partenaire électricien qui vend du matériel électrique qui fait un devis "tout électrique" et là dessus le petit vent écolo et le tour de passe-passe a des chance de réussir... merci la touche verte d' AREVA!

je ne comprends pas bien la nécessité de cette usine à électricité qui n'est là que pour faire croire que l'électricité est plus propre pour faire ... de la chaleur!

Au départ de quoi on a besoin?

de l'électricité pour le bord, de la chaleur pour cuire les repas et pour de l'eau chaude (toilette, douche...)

La solution proposée
Avec cette usine à électricité, on part du fioul (bleu parce que NUC ou rouge pour l'usage du bord)

1 = on le transforme et énergie mécanique dans un moteur pour faire de l'électricité,
on retrouve en gros 35% de l'énergie du fioul en électricité, que ce soit en alternateur ou groupe électrogène ce ne sera pas très différent
2 = on stocke l'énergie dans des batteries pour ne pas avoir le moteur de propulsion ou le groupe à vous casser les oreilles pendant la balade sous voiles ou le repas...
3 = on transforme cette énergie en chaleur à nouveau pour faire à manger, se chauffer ETC

Le rendement global cette installation, très chère à l'achat: 5 ou 10 % c'est LAMENTABLE

un bateau écolo: MDR

il faut être pragmatique: au départ cette chaleur vient du FIOUL

une solution:

vu que la solution vu que le gaz ne plait pas ou est difficile à intégrer,

Une autre pour laquelle tout l'équipement existe et pour pas trop cher

cuisiner avec un piano au fioul oui ça existe

ou cuisiner avec un poêle au bois: ça existe aussi en très performant

et le calcul du rendement donnera des résultats très très nettement meilleurs

Pour l'eau chaude de la douche pareil.

un bateau qui marche à la voile et qui utilise par ex du bois pour la cuisine et le confort ce serait enfin original !

Pour le reste du courant de bord: un alternateur de forte puissance, 24v avec quelques batteries et un convertisseur beaucoup moins puissants pour passer au 220 suffiraient.
Vous ferez ainsi l'économie d'un troisième moteur thermique

bonne journée

Jean

29 déc. 2011
0

Tout à fait d'accord avec toi Jean,
Je n'ai pas trouvé de piano cuisine à gasoil suffisamment grand,
L'énergie bois ne semble pas facile à gérer sur Biche, il faut choisir entre passagers et carburant,
Notre problème est là, entre cuisine et eau chaude. Pour ma propre utilisation, je n'aurais pas de problème (d’ailleurs je n'en ai pas sur mon bateau), pour un consensus collégial d'association, c'est moins simple.
Alex

29 déc. 2011
0

juste pour info, une cuisinière d'une puissance de 9,5Kw

www.123poeleabois.fr[...]deville

il y a d'autres constructeurs

Bon courage

29 déc. 2011
0

C'est plus compliqué que ça :

Un petit diesel industriel genre kubota tracteur à gazon coute moins cher qu'un alternateur 200a 24v.

Ensuite, le rendement des appareils de cuisson electriques genre micro onde, induction ou quartz est bien meilleur que les trucs à gaz ou fuel, ne serait que le préchauffage du four ...

D'autre part, si solution alternateur basse tension, le convertiseur doit fournir la puissance max.

Si groupe + convertisseur/chargeur intelligent, chacun peut ne fournir que la moitié de la puissance max. (solution victron ou mastervolt combi).

La derniere solution dont personne n'a encore parlé, sont les alternateurs 220v . (en fait des generatrices inverter, puisqu'elles fournissent la bonne tension à la bonne fréquence quel que soit le régime de rotation du moteur) Voir www.drinkwaard.com[...]1-5000_

29 déc. 2011
0

Encore, les petits chauffages à eau genre webasto peuvent aussi chauffer un ballon d'eau en les utilsant à la place du repiquage de l'eau refroidissement du circuit moteur.

Peut être même avec des vannes judicieusement postionnées (je sais pas comment), le ballon soit chauffé au moteur, soit à la chaudiere ...

29 déc. 2011
0

Pour l'eau chaude, il y a aussi des chaudières de chauffage avec génération d'eau chaude : www.kabola.nl[...]eEN.pdf

HR 400/500 Combi.

29 déc. 2011
0

bonsoir François

juste un prix:
un alternateur 24V 175 Ampères coûte 705 Euros HT

il reste à rajouter l'installation...

merci pour les liens

Jean

29 déc. 2011
0

Re
pour eviter de faire une usine a gaz, il vaudrait mieux prendre un vieux gazier historique a passer en NUC et ainsi la boucle est bouclee..

Pourquoi faire simple quand on peut faire complique ? eh ben on se le demande...

pas de cuisine = casse croute pate Henaff
pas de chauffage = a l'ancienne

Amicalement

29 déc. 2011
0

RE
effectivement SEGALEN a raison
ne pas perdre de vue que les rendements sont comme les lapins ils se multiplient

Amicalement

29 déc. 2011
0

Un bateau similaire : liste des équipements (noter les deux groupes) :
www.arved-fuchs.de[...]t_e.htm
Nota : cuisinière au fuel Dickinson :
www.dickinsonmarine.com[...]008.pdf

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

quand le goéland a pied**  il parait qu'il est temps de rentrer...

Après la pluie...

  • 4.5 (121)

quand le goéland a pied** il parait qu'il est temps de rentrer...

mars 2021