Comparaison polaires / performances en temps réel

Le constructeur me fournit les polaires "théoriques" de mon voilier, bien.
Mais lors de mes navigations, je me demande si je fais moins bien (sans doute) ou mieux (cela m'étonnerait) que prévu par le constructeur.
Pour le savoir, j'ai un programme qui récupère les données de ma centrale de navigation, à savoir vitesse et direction du vent, vitesse du bateau.
Ensuite un autre programme calcule la vitesse prévue dans ces conditions (à partir des polaires) et m'affiche mon coefficient de performance (vitesse du bateau observée / vitesse prévue par la polaire).

Dans le futur, je prévoit un dernier programme qui fusionnera mes polaires théoriques et polaires réalisées.

Cela me permettra par exemple de mesurer l'amélioration de performances avec une nouvelle voile.

L'équipage
20 août 2021
20 août 2021
0

Je suis un peu dans le même "délire"...
Le but est de progresser en étant seul.


20 août 2021
0

Bonjour

Ne s'agit-il pas de cette fonctionnalité ?


BMayer (LauBen):Oui.Oui, mais c'est un calcul instantané. Il nécessite une calibration vraiment très fine.A force de jouer avec des indicateurs instantanés, naviguant en solo, j'ai pris l'option d'accumuler des flux NMEA, et de les traiter a posteriori. Le covid a mis un gros stop dans le projet ( je n'ai navigué qu'une après-midi depuis début 2020).Avec plusieurs campagnes de mesures, dans des conditions variées, il y a moyen d'apprendre pas mal de chose. Et d'ajuster finement la calibration pour commencer.·le 20 août 12:30
20 août 2021
0

oui, à une différence près. L'application a pour but de mettre à jour la polaire théorique pour produire une polaire effective correspondant à l'état de la coque, des voiles et des performances du barreur. Cette mise à jour est faite pour les plages de vitesse-vent, angle-vent, vitesse-bateau que j'ai validées lors de "run" de navigations de "réglages".


21 août 2021
0

Hello, il y a un plugin sur Opencpn qui enregistre les valeurs et construit les polaires au fur et à mesure des navigations. JE ne l'ai pas encore essayé mais la démo montre bien le fonctionnement.


22 août 2021
1

Comme le sujet semble intéresser des plaisanciers, je me propose de rentrer dans des détails qui rendent le sujet plus complexe.
Les données fournies par la centrale de navigation sont "biaisées". Par exemple la "vitesse du bateau" est en fait la vitesse d'écoulement de l'eau à un instant donné et en un point donné de la coque. Au passage de la vague, cette vitesse varie; vous me direz on peut faire la moyenne mais est-ce vraiment la solution. Cela conduit certains plaisanciers à installer plusieurs capteurs.
Il y a d'autres paramètres qui influent le résultat tels que "état de la mer", "réglage des voiles", " performances du barreur" etc.
De là à imaginer de construire des polaires qui seraient une synthèse des mesures sur des périodes longues.
Grace à cela, mon système polaire pourrait me dire : "dans les conditions actuelles de vent, il y a "9 chances sur 10" pour que la vitesse du bateau "soit comprise entre 7.6 et 8.1 nœud".
Cela peut paraître tiré par les cheveux mais en toute rigueur on ne peut pas espérer mieux.


BMayer (LauBen):Pour enfoncer le clou, pas à travers la coque svp, j'ai dans un coin de la tête un petit montage avec des boutons à l'extérieur, boutons qui enverraient des phrases NMEA préparées. De même, l'injection de phrases NMEA qui résumeraient qq infos telles le jeu de voile utilisées pour la campagne de mesure en cours.·le 22 août 20:02
BMayer (LauBen):Grâce à ces phrases, il serait possible de trier les campagnes de mesures, de les faire ingérer au plugin "polar" d'opencpn, et donc de produire des polaires circonstanciées.·le 22 août 20:03
22 août 2021
-1

A Decath ils ont de bonnes polaires Tribord 😄


22 août 2021
2

Moi j'ai abdiqué totalement ce genre de projets, Il faut être sur un projet Imoca et avoir une équipe dédiée à ça pour que les mesures soient valables et les polaires fiables. Même avec un anémo de compet et une bonne centale on a jamais une donnée vraiment fiable d'où vient le vent réel et de sa force. Ça nécessite une calibration longue et des mesures interminables... Une simple table sur une feuille plastifiée avec le meilleur angle de vent apparent pour une vmg maximale au près et au portant et la vitesse cible pour chaque conditions de vent par exemple pour 3-5 noeuds 5-8noeuds 8-12 jusqu'a 20noeuds fixée sur la bôme où sur la cloison de descente tient sur une feuille plastifiée et permet de se rendre compte si on est bon où si on a un problème... Le feeling et peu de chiffres est souvent le meilleur des guides à notre niveau !


BMayer (LauBen):D'accord avec 20er.Paradoxal, certes, mais mon projet n'est qu'un jeu intellectuel de ma part, le talent Humain est bien supérieur à toutes les martingales que l'on peut imaginer...N'ayant aucun talent, l'ordinateur tient le rôle d’entraîneur :-D·le 23 août 19:58
23 août 2021
0

A chacun son programme et ses choix de moyens mis en œuvre. Dans mon cas il s'agit des régates classiques de méditerranée.
Pour la vitesse du vent, comme l'écoulement n'est pas laminaire, la mesure comporte par nature une composante aléatoire.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie et avant le grain suivant.

Après la pluie...

  • 4.5 (194)

Après la pluie et avant le grain suivant.

mars 2021