comment se porte le marché de l'occasion ?

Ayant prévu de me racheter un bateau cet hiver, je me demandais comment se porte le marché de l'occasion, notamment au regard d'un précédent post faisant état des difficultés de Beneteau sur le marché du neuf. J'aurais instinctivement pensé qu'en période de crise, l'offre dépasse largement la demande, et que les prix baissent logiquement, mais qu'en est il réellement ? Je reçois la newsletter d'un gros broker, qui semble se réjouir d'une très forte reprise d'activité depuis la fin du (des) confinement(s) en France et ailleurs en Europe. Ce sont des Anglo Saxons, dont la politique de communication est souvent faussement exubérante, est-ce que ça reflète réellement un marché bien portant, tout au moins en occasion ? Au delà des cas particuliers, ça m'intéresserait d'avoir une vision globale si certains Héossiens la possèdent. Bon vent à tous !

L'équipage
11 sept. 2020
11 sept. 2020
0

Pas grand chose ne se vend et toujours en-dessous de sa véritable valeur. La demande diminue en occasion. L'époque où le voilier et la mer étaient synonymes de liberté est passée pour le grand public. L'individualisme hyper-consumériste est assumé. Les ports de plaisance sont pleins de "cheveux blancs" (quand il en reste).
Bien sur cela vaut ce que valent les impressions et les généralisations...

11 sept. 2020
0

La seule façon d’évaluer le marché de l’occasion serait d’avoir accès aux Dashboards des brokers français.
En dehors de ça ... tout n’est qu’affaire d’impression comme dit clk.

11 sept. 2020
0

Je me suis posé la meme question.
En immobilier la tendance depuis le covid est plate.
Acheter un voilier pour ne pas pouvoir s'en servir ???
Si j'étais acheteur , j'attendais.

11 sept. 2020
9

Lolapo, tu as peut être raison d'un point de vue économique. Ceci dit, attendre c'est spéculer, et spéculer sur sa longévité. La vie est courte, souvent plus qu'on ne l'imagine, donc quand on peut partir, faut partir ! ;) Dans l'immédiat, la nav est à nouveau autorisée donc faut en profiter ! Ca fait des années que je rêve du grand départ, celui ou tu mets les voiles sans avoir de contraintes de retour, où tu n'as pas à te dire : tel jour je dois être de retour au bureau, à l'usine ou ailleurs. Ce moment est pour moi arrivé : Go, man !

11 sept. 2020
0

@pieterv06 Félicitations et bon vent !

11 sept. 2020
0

merci ! ;)

11 sept. 2020
0

On m'avait dit :
il y a un moment où on n'a plus le temps d attendre !!!
J'en ai vu ds ma famille ou d'ailleurs qui ont trop attendu.
C'est pas brillant ...
Go !!!

2

Bonjour lolapo,
Sans vouloir être désagréable, je pense que tu es à côté de la plaque.
Depuis la fin du confinement, le marché immobilier explose. Bien sûr, pas dans les grandes villes, mais à la campagne, c’est l’euphorie.
J’ai vendu ma maison en 24 h. Oui, oui, j’ai bien dit 24 h.... et j’aurai pu la vendre aux enchères.
Je recherche un bien. Les affaires saines ne sont pas longtemps sur le marché.
Pour les bateaux, plusieurs brokers m’ont confirmé qu’ils ne savaient plus où donner de la tête.
Après, ça ne veut pas dire que les gens achètent une m... à n’importe quel prix.
Ne pas se servir de son bateau? depuis mai, j’ai fait environ 800 nautiques. J’en aurai fait plus si je n’avais que ça à faire.
Désolé de te contredire,
Patrice

11 sept. 2020
0

Pour avoir discuté cet été avec un broker, il fait largement son chiffre d'affaire prévisionnel de l'année

11 sept. 2020
0

...ce qui tend à confirmer que le marché de l'occasion ne va pas si mal que ça !

11 sept. 202011 sept. 2020
2

Tout à fait d'accord, je viens de bien vendre mon bateau en 15 jours, et j'avais 3 acheteurs ! (D'où pas de négo possible, j'etais maître de mon prix).
Quant a l'immobilier, dans ma ville il explose ! Tout se vend à toute vitesse.
Un ami agent immo, me garanti pouvoir vendre mon bien 1/3 plus cher qu'il y a 4 ans. Je me tâte, c'est tentant si on ne veut rien acheter derrière..
Ps : si le neuf se vend moins bien, c'est peut-être que le rapport qualité actuelle et prix ne sont plus les bons.
L'acheteur de mon bateau, qui a de gros moyens, n'avait pas trouvé l'équivalent (en qualité entre autre) dans l'offre actuelle des constructeurs.

11 sept. 2020
0

sans indiscrétion c'était quoi comme canot ? les bateaux d'exception, ceux qui sont rares et en très bon état (et au bon prix...) se sont toujours bien vendus je crois.

11 sept. 2020
0

Un Amphitrite Wauquiez

11 sept. 2020
0

Again , quelle est ta ville car ce que j'ai lu : nice , bordeaux etc...c'est plat . Pas d'augmentation.
Ou est la vérité ???

15 sept. 2020
0

pour Bordeaux, c'est bien des conneries, ça se vend comme des petits pains, rien ne reste bien longtemps en vente (sauf gros abus).

11 sept. 2020
0

J'adore...tous ceux qui sont à la vente vont vous dire que le marché se porte comme un charme, les gens se bousculent littéralement pour acheter c'est impressionnant !

11 sept. 202011 sept. 2020
0

Ben oui...
Peut-être l'effet confinement : " qu'est-ce que je fous là...on n'a qu'une vie...marre de cette ville pourrie..."
Et hop, un bateau de vendu !
Ce que je remarque aussi, c'est que dans mon port, il n'y avait l'an dernier presque pas de liste d'attente, cette année c'ést le contraire, impossible d'avoir une place pour mon futur bateau.

11 sept. 2020
0

Un petit effet "années folles" peut-être...mais qui ne touche pas l'ensemble du marché amha, quand on voit çà par exemple www.leboncoin.fr[...]73.htm/ çà en est presque déprimant

11 sept. 2020
2

" qu'est-ce que je fous là...on n'a qu'une vie...marre de cette ville pourrie..." C'est ce que nous nous disions depuis longtemps (genre après le réveil de 1968...), mais aujourd'hui c'est le monde entier qui est presque pourri...Où aller ?

11 sept. 2020
1

Ds un marché loisir, lorsque les vente en neuf baisse, les transaction en occasions augmentent.
On parle du nombre de transactions, pas de leurs valeurs !

11 sept. 2020
1

La règle : Il n'y a pas de règle.
Le marché est très segmenté.
1) Un neveu a revendu voici quelques semaines (bateau payé) un Océanis 39 : Achat / remise à niveau rapide / détention pendant 1 an dont 6 mois sabbatiques en croisière continue / revente au prix d'achat.
2) Pour un course-croisière, le marché est probablement plus compliqué : J'ai acheté voici un an un 45 pieds de 10 ans (donc démodé pour un propriétaire narcissique) au prix d'un bateau très ordinaire, avec une belle décote sur le prix demandé.
3) Les cotes et prix affichés ne veulent rien dire : Il faut toujours raisonner en prix d'achat + rééquipement/remise à niveau. Beaucoup de contributeurs, sur des fils analogues, préconisent de privilégier un bateau remis à niveau. Le coût final du bateau en état durable de fonctionnement serait, selon eux, bien inférieur ainsi. Je partage leur avis.

Faire une recherche Google sur un modèle et aller chercher bien loin dans les pages permet de monitorer les délais de revente (voir les annonces anciennes), parfois impressionnants.
Faire une recherche sur des zones géographiques hors France (Italie par exemple) montre qu'il n'y a pas d'harmonisation européenne sur les prix de l'occasion. Les gros bateaux sont plus attractifs en Italie, mais me paraissaient chers en Espagne - probablement une histoire de taxes.

11 sept. 2020
1

AMHA qu'il est encore un peu tôt pour juger de l'état du marché , la rupture économique liée à la crise Covid démarrera aux alentours de la fin septembre (45 jours de latence avant dépôt de bilan ) suite à la levée de l'état d'urgence en France .
Les beaux et bons bateaux se vendront toujours avec un impact faible de la crise , mais les autres ( Grande série ) , les très vieux , les mal entretenus etc... eux seront impactés .
Patience et méthode confirmeront que l'on gagne plus en achetant qu'en vendant .

11 sept. 2020
0

D'un côté, plusieurs professionnels du nautisme m'ont dit vendre à peu près autant de bateaux neufs que les années précédentes, d'un autre côté je vois des bateaux d'occasion à des prix qui n'auraient pas été envisageables il y a un an.
Je pense notamment à deux (que j'aurais pu acheter si la transaction avec le mien avait échoué) que j'ai vus, et de très près, mais qui restent toujours à vendre; deux bateaux sains, avec une présentation correcte, mais "dans leur jus" (pas bricolés, pas maquillés).

11 sept. 2020
0

Sur les bateaux neufs les dés sont pipés avec le leasing. Quand l'option d'achat arrive à échéance (3 ans) on fait une grosse économie sur la TVA.
Ici encore c'est une fiscalité de fous qui plombe tout...

11 sept. 2020
2

Demander à un professionnel de la vente du bateau si le marché qui le concerne se porte bien , c'est comme si on demande à un chien s'il aime la saucisse .
Le marché , celui dont la main invisible guide le monde , obéit à des règles simple , ratio offres / demandes , finances saines , envies de l'acheteur . Est ce le cas en ce moment ?
Un exemple : j'ai acheté un First 26 QR de 1986 , avec un necessaire refit = 5000€
En Suisse , le même = 12000€
Aux USA , le même = 15000€ sur yatchworld
Apolloduck , un à 12000€
Sur LBC , plusieurs entre 7000 à 10000€
A l'analyse , on peut penser que le marché ( l'essentiel ) ne sait pas où il va , ou qu'il est très difficile d'évaluer le prix d'un bateau d'occasion tant les critères qui influenceront ce prix sont variés et volatils .

11 sept. 2020
4

Je vois pas trop les conclusions que l'on peut tirer sur cet exemple du First 26 et quelques annonces vues à travers le monde.

11 sept. 2020
4

Indépendant dans le BTP / immobilier, je suis passé par plusieurs couleurs cette année...
Fin mars, je me suis préparé à mettre la clef sous le paillasson
Fin mai, on a "bricolé" pour se tenir la tête hors de l'eau
Fin juin, purée y a du boulot qui rentre !
Fin juillet, "tiens, j'ai pas pris de vacances ???"
Fin Aout, "Mais ils sont malades, ces clients, comment ils veulent que je fasse tout ça en si peu de temps ?!"
Mi-septembre, en regardant le carnet de commandes, je sais déjà que je vais faire la meilleure année de ma vie !

Mon avis que cette année sera hors normes, pour tout les secteurs, positif ou négatif, impossible à anticiper

12 sept. 2020
1

Pas dans l'immobilier mais exactement pareil.

12 sept. 2020
0

Dans le nautisme, les artisans et indépendants dans l’entretien à Hyères en mai étaient plutôt du genre pas de dispo avant septembre.
Ils avaient pris du retard pendant le confinement sans s’arrêter complètement mais le volume n’a pas vraiment baissé.
(Les artisans dans l’immobilier idem je devais déménager en Juin Si j’y arrive en février je m’estimerai heureux..)
Le marché de l’occasion du nautisme est plus difficile à percevoir, les prix affichés n’ont pas tellement baissé, qu’en est-il en réalité ?
Si je regarde mon modèle de bateau, l’offre est toujours la même, ni plus ni moins qu’avant.
Il n’y a pas vraiment de raison que la Covid modifie profondément le marché de l’occasion vu que les propriétaires de bateaux sont plutôt des retraités avec des revenus stables.
Pour le neuf c’est différent.

15 sept. 2020
0

idem tourisme, idem maraichage etc...
bref, un classique des indépendants, pleurer sur "l'économie" puis en tirer les bénéfices.

2008 c'était la "crise", au final, les entreprises, le tourisme, l'immobilier, tout le monde s'est gavé, les fortunes se sont multipliées, la bourse s'est emballé et très vite, les niveaux d'après ont explosées les niveaux d'avant, actuellement, c'est la même chose, j'ai entendu pleurer artisans, commerçants depuis debut mars et aujourd'hui, ils se frottent les mains entre les aides et les chiffres d'affaires.

arrétons donc de crier au loup, attendons et voyons.
quand je vois également les agents immo roder comme des vautours pour pousser à la vente en mettant en avant les plues values de fous, chiffres de ventes de maisons du voisinage à l'appuie, je me dis que de l'argent, faut arrêter, il y en a, on ne voit pas plus de monde à la rue, ce sont malheureusement toujours les mêmes.

si vous avez un peu de curiosité, regardez les evolutions des grands groupes sur ces derniers mois... et en plus, ils en profitent pour faire le sale boulot sous couvert de crise économique en faisant des coupes sèches... pour mieux délocaliser après...

12 sept. 2020
0

Un broker aux Antilles me disait ne pas avoir de retour sur les RM neuf ou occasion.
Il y en a tres peu.
Un pogo : hyper rare
Il aime bien vendre les catas. Bon pourcentage

12 sept. 2020
0

Ça dépend aussi de ce que l on vend aux Antilles, deux potes on vendu chacun leur bateau, acheté il y a un an, en moins de 2 semaines. C étaient des bateau de 35pieds à moins de 30k. Donc accessibles à beaucoup. Idem un gib sea de 12m, parti dans la semaine. Pour chacun ils ont perdus l argent qu ils ont mis dedans en accastillage. On connaît en revanche toujours du monde à ne pas réussir à vendre des sunfizz à 50k.
Ce que je veux dire c est que chaque gamme de bateau à son marché, dynamique ou non.

12 sept. 2020
0

En attendant, les offres ne sont pas très fournies.
Je ne trouve pas la perle rare que je cherche !

12 sept. 2020
0

Et tu cherches quoi? c'est pas facile après un Amphitrite...

0

Bonjour,
L’avantage avec un Amphitrite, c’est qu’il supporte bien la charge.
Ça tombe bien, vu qu’il met ( beaucoup) plus de temps pour faire sa route. Le surplus de nourriture trouve sa place.
😂😂😂
Bon, je sors...
Patrice

12 sept. 2020
0

Un plus petit à salon de pont et ambiance et finitions intérieures à la hauteur :
Nauticat 35 SANS le moteur Volvo 2003T, 86/92 à un prix réaliste, Atlantique/Manche/Mer du Nord.
Celui-ci correspond au cahier des charges mais en Croatie et pavillon Croate, autant dire sur une autre planète pour moi...
www.yachtworld.fr[...]519210/

12 sept. 2020
0

Ah oui, chouette bateau confortable. Bonne recherche, alors.

12 sept. 2020
0

C’est très variable d’un bateau à l’autre.

Pour le neuf, c’est compliqué, mais cela cache une situation particulière...
Le bateau de proprio, c’est ok, meme si ça va baisser
Pour la loc, c’est compliqué... un peu de retard mais très peu de nouvelles commandes! Ce qui inquiète les chantiers (il faut souvent aller en avion sur la base de location...)

Pour l’occasion, les bateaux de régate sont compliqués à vendre.
Pour la croisière, hormis les merdes nombreuses sur le marché, les bons bateaux se vendent bien. Les brookers ont fait un bon début d’année malgré le confinement... c’est dire!

12 sept. 2020
0

"Les brookers ont fait un bon début d’année malgré le confinement" : comment le sais-tu ? (c'est une question pas une attaque je précise...)

12 sept. 2020
0

J’ai un ami dans cette profession, et pour lui comme pour ses collègues en med, il y a un effet rattrapage important: à fin août il est en avance sur 2019 en chiffre réalisé

12 sept. 2020
0

Il y a des trucs qui m'ont interpellé :
Des Russes (entre autres de l Est ) ont acheté du côté de la Croatie.
Des Australiens ou NZ idem .
Les peuples du Nord aiment bien et achetent les Dufour ,Beneteau etc... Francais.
Pourtant il y a des beaux choix chez eux.peut être question prix
Un des rares pogo : Allemand
Bientôt on va voir des congolais sur des.jpD 54

12 sept. 2020
0

Effet rebond: immobilier ou plaisance d'occasion ou neuf, bénéficient à la fois d'une disposition psychologique euphorique liée à la libération après 2 mois de confinement, et à 60 mds d'euros non dépensés pendant ces 2 mois (chiffre donné à plusieurs reprise, pas de source précise). Je crois que le véritable état de santé de la consommation se verra en 2021, à condition que le virus ne nous remette pas une couche. Difficile de faire des prédictions.

12 sept. 2020
0

Tu as raison, mais ceux qui achètent sont majoritairement des pensionnés... donc l’impact du chômage ne jouera que très peu
Ce qui peut jouer est un effondrement des marché financier comme en 2007/2008... mais on en est loin quand on voit l’état de la bourse, notamment les valeurs US

13 sept. 2020
0

Je pense au contraire qu'on en est pas très loin.

13 sept. 2020
14 sept. 2020
0

Croire que le niveau des pensions ne va pas être affecté en cas de crise grave est une douce illusion... du genre hausse de CSG pour compenser les cotisations manquantes des actifs pour financer le système kelemondenouzenvi...

14 sept. 2020
3

C'est à la marge ... un revenu net qui baisse de 3/4%, une inflation qui prend 1 ou 2 points ... et alors? quand tu as les moyens d'acheter un bateau neuf avant, crois moi tu as les moyens après ;)

C'est par contre plus la même chose quand tu perds ton job et que tu passe au chômage ... là la baisse c'est 30% + les primes, et l'inflation reste identique!

15 sept. 2020
2

pour la pluspart de ceux qui sont au chomage, ce sont deja des gens pour qui la part loisirs est pratiquement inexistante, les ouvriers des prestataires...
cette "part variable" dont on joue. Tous ces petits contrats, salariés d'entreprises via des contrats à la con, cdd, etc. ce n'est pas pour rien que l'on essaie de nous vendre la "mobilité" comme une avancée, elle l'est effectivement pour tous ceux qui abusent de ce système pour se gaver toujours en pleurant plus sur l'imposition en france mais en grimpant les chiffres chaque année.

donc non, ceux qui achètent sont ceux qui ont l'argent et eux, ne sont clairement pas inquiets du chômage.

15 sept. 2020
0

pendant combien? une semaine? quinze jours? 1 mois?
et après??
elle dit quoi la bourse? qu'ils se sont gavés comme jamais.
prendre la bourse comme repère... nan mais serieux!? regardes donc n'importe quelle courbe au lieu de citer cela comme n'importe quel économiste qui cherche a vendre de la peur et du credit pour les interets de quelques uns en rêvant d'un ruissellement fantasmé!

12 sept. 202012 sept. 2020
0

En France le marché est également corrélé aux nombres de places disponibles ou indisponibles dans certains ports.

12 sept. 202012 sept. 2020
0

Le seul retour que j'ai est des Pays-Bas et de une personne(valeur représentative nulle donc).
Suite à la crise covid le marché de l'occasion se porterait bien labas car un voilier est une bonne "porte de sortie" pour des vacances dans de telles circonstances. On ne dépend pas de companies aériennes aux vols aléatoires (annulations en série au dernier moment), de frontières qui se ferment, de quarantaine imposée sur base de retour de certaines zones via aéroports etc. EN plus se retrouver seul en mer sur son bateau pour des personnes ayant subi l'isolement en ville dans des flat de 50m2 doit probablement être assez jouissif. En point final le bateau est un environnement assez sain en cas de telles crises (plus que de se retrouver coincés pendant 2 heures à 180 sur 150m2 comme dans un B737 en tous les cas).

13 sept. 2020
0

Les Pays-Bas sont un cas particulier : il y est interdit de posséder une résidence secondaire, mais pas un bateau....

13 sept. 2020
1

Oui et aussi pour pas trop mal connaître ce pays, les Pays-Bas n'ont pas jugé bon de pratiquer le suicide économique pour cause covid19, dès lors il est possible qu'il y a un sentiment plus positif au sein de la population vis-à-vis de dépenses non-indispensables (bateau par exemple).

13 sept. 2020
6

Les Pays-Bas un petit pays de 10 millions d'habitants sont en bonne santé économique nonobstant le Covid car c'est le paradis fiscal des multinationales à commencer par celui des Gafa. C'est la honte de l'Europe et le pays du libre échange pire que la Suisse et du chacun pour soi qui vivent sur le dos des autres pays en pratiquant le moins disant fiscal ce qui leur permet de se payer un système social.

12 sept. 2020
0

la bourse ou la voile

13 sept. 202013 sept. 2020
0

Suis un peu hors sujet mais je me dis en voyant la situation du nautisme que je suis bien content perso de ne pas bosser dans le nautisme.Certains le font par passion ou au moins par fort interet pour ce domaine.Mais quelle galère....
Des que la société tousse,le nautisme en prend un coup.Et pour les chantiers ou concessionnaires j'ai l'impression qu'il faut en vendre des voiliers et/ou des semi rigides pour s'en sortir.

0

Il y a je pense un mécanisme de report d'investissement. J'ai la chance d'avoir une maison sur une ile bretonne et après avoir craint que la saison soit "foutue", on est complet jusque bien plus tard dans l'année que d'habitude.. report de vacances à l'étranger.. Il n'y a plus de maisons à vendre (sauf des maisons soit en mauvais état soit sans potentiel) et les prix flambent.

Je pense que c'est la même chose pour le bateau, mais avec un différentiel entre le neuf et l'occasion récente qui auront la cote, et le le vieux ou l'atypique (genre ex bateau de régate etc..).. On n'échange pas des vacances en Martinique pour s'acheter un vieux Sangria en Mer du Nord.. c'est aussi simple, donc oui je pense que des belles unités en Bretagne ou en Med ne doivent pas être malheureuse, pour le reste.. et bien c'est idem ou même un peu pire..

14 sept. 2020
0

Par ici Gruissan les shiphandler ont la banane, récent ou vieux pas de problème ça se vend...même si les vieux serviront essentiellement comme résidence secondaire ou pour faire du blé chez Rbnb..

14 sept. 2020
0

Je disais que les brooker n'ont pas de problèmes...

Attention, cela concerne des bateau en bon état

Pour les miliers d'épaves dans les ports qui ne trouvent pas preneur même à vil prix, comme cela s'adresse a des populations un peu moins argentées, qui vont subir la crise un peu plus que les autres, je pense que le marché sera moins porteur.
Cela concerne pour moi tous les bateaux de plus de 30 ans et moins de 10m / 25k€
=> La priorité sera donnée à d'autres choses pouvant passer comme plus prioritaires: un peu d'épargne, et faire face aux dépenses...

14 sept. 2020
0

Je continue pourtant à voir des bateaux intéressants à très bas prix (je pense notamment à un Chance 37 très sain que j’aurais pu acheter).
Certaines annonces restent très peu de temps; le marché est redevenu dynamique depuis fin juillet.
J’ai envoyé plusieurs annonces à un de mes amis qui cherche justement un bateau, et qui me racontait que la plupart étaient vendus lorsqu’il appelait.

14 sept. 2020
0

Oui, les vieux et très vieux bateaux se vendent bien, c'est peut-être plus difficile pour les récents (>2000) qui sont encore chers pour une qualité discutable...

15 sept. 2020
1

Je ne crois pas, l'achat d'un bateau est souvent rationnellement une hérésie pure,mais après ce confinement débile beaucoup ont compris qu'il ne fallait pas attendre pour concrétiser ses rêves..

14 sept. 2020
0

Merci de vos contributions, qui me confirment globalement que le marché de l'occasion se porte plutôt bien, sous réserve que l'on vende un bateau en état correct, et qui ne soit pas un engin hors catégorie. Dans la perspective d'un achat cet hiver, j'ai mis de côté des annonces de bateaux depuis quasiment le début de l'année, en pensant qu'une majorité seraient toujours en vente le moment venu. Il s'agit de canots de 1995 à 2005, Grand Soleil (45/46/46.3) ou Comet (41S/45S), dans des budgets de 75 à 115 K€, j'avais sélectionné ceux avec pont teck et gréement refait, plutôt bien équipés et en bon état. Beaucoup se sont vendus depuis. Donc on est très loin du marasme, je trouve même que le marché est assez actif par rapport aux années précédentes, ce que les infos recueillies auprès des brokers confirme également.

15 sept. 2020
-2

A côté de la plaque
Un peu " plouc " comme expression ! Si je dis que l'immobilier etait plat , c'est que je l'ai lu.
Je n'ai pas vérifié les sources car je m'en soucie peu .
Pareil pour les occasions de bateaux puisque je n'en cherche pas...
Qui plus est, je suis aux Antilles.

15 sept. 2020
2

Je crois que tu aurais gagné à te taire...

15 sept. 202015 sept. 2020
0

bonjour à tous unjoli bateau de voyage à vendre à port la foret sur le parking =prix sans doute derisoir, proprietaire decedè mere qui ne sait pas quoi faire du bateau et qui paie le parking; à plus ou moins 20k vous devez le decrocher ! je l'ai inspectè en detail pour un acheteur eventuel qui a changè de programme!

coque environ 11/12m constrution açier hollandaise en forme ketch pont teck bon etat sans doute refait ; coque =des soudures à faire et quelques plaques à changer sur les oeuvres vives à l'avant mais pour un pro ou un soudeur ce n'est pas un travail compliquè pour moi il y a à decouper et resouder 2 toles de20 par 10cms le moteur est un perking de 76 cv qui n'a pas tournè depuis 2 ans date à laquelle le bateau à ete mis au sec, l'interieur en teck construction chantier est tres beau, il y a un regulateur d'allure et pas mal d'electronique ,les voiles semblent correctes
ayant contruits ou amenagè plusieurs bateaux et etant du genre exigeant je dirais que ce bateau s'adresse à un tres bon bricoleur avec des connaissances et qui a plus de temps que d'euros et qui desire un bateau de voyage pour aller n'importe ou mais certainement pas au plaisancier qui donne son bateau à l'entretien et encore moins aux reveurs! par contre si vous avez la niak et les connaisances definies plus haut vous aurez une superbe unitè pour un prix tres modique je n'ai aucun interret à la vente de ce bateau je l'ai simplement croisè un jour au large et trouve pitoyable qu'il se degrade sur un parking! il y a 5 ans au meme endroit il y avait un goeland acier meme shema proprietaire decèdè prix derisoire mais coque perforèe et bien pourrie je n'aurais jamais osè me lancer.... un jeune est arrivè il a recouvert la coque d'un abris en bache il a travaillè dessus hiver comme ete pendant deux ans sans rien demandèr à personne(un peu style Kalita) et un jour il est parti tres loin ! voila voilou perso j'aime bien ce style de marin

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

Après la pluie...

  • 4.5 (118)

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

mars 2021