Comment préparer une Transat' ?

Bonjour,
Nous sommes un groupe de trois élèves de l’Ecole Centrale et nous préparons un tour de l’Atlantique (départ France, puis Afrique jusqu'au Cap vert ou un peu plus au Sud, puis Brésil, Antilles, Açores et France), départ prévu pour l’été prochain. Nous aimerions profiter de l’expérience de ceux qui ont déjà fait ce genre voyage.
Nos principales questions concernent :
1.L’énergie : qu’est ce qui est le plus efficace entre un panneau solaire et une éolienne, faut-il avoir les deux ?
2.L’eau : Faut-il un désalaniseur d’eau douce ? Quelles techniques pouvez-vous nous conseiller pour purifier de l’eau non potable ? Comment avez-vous stocké votre eau potable ?
3.Navigation : Pensez-vous qu’il soit nécessaire de s’équiper d’un régulateur d’allure (on a déjà un pilote mais à ce qu'il paraît c'est pas souvent très fiable) ? Quels ont été les points qui ont pu vous poser problème lors de ce type de voyage et auquel on ne s’attend pas ?
Est-ce que c'est possible de mouiller sur le littoral Africain, ou est-ce qu'il faut systématiquement aller dans les ports ?

En fait de façon général, quels conseils pourriez vous nous donner pour bien préparer ce voyage, et ainsi éviter les mauvaises surprises en cours de route ?
Par ailleurs, quels sont les zones à éviter à tout prix où il y de graves risques de piratages ou d’autres rencontres sympathiques du même type.
Si vous êtes disponibles on pourrait essayer de se rencontrer pour discuter de tout ça.
Merci d’avance pour votre aide.
Olivier, Lucien et Clovis.

L'équipage
15 nov. 2007
15 nov. 2007
0

avant d'entrer dans les détails :
Quel bateau avez-vous?
Quel est votre niveau de formation (nautique, s'entend)
De combien de temps disposez-vous?

16 nov. 2007
0

...
Le bateau est un Romanée.

Nous sommes 3, nous faisons de la navigation depuis notre plus jeune âge. Par contre c'est notre 1ère transat.

On compte faire cela sur 1 an.

16 nov. 2007
0

angtoc
a répondu à toutes les questions, je n'ai rien à ajouter, sauf peut-être concernant le trajet Brésil-Antilles, qui risque de se faire contre vents et courants.
Bonne navigation!

16 nov. 2007
0

Bon bateau
pour une transat, le Romanée.

D'après mon expérience (3 transats dont une sur un Ovni 30), il faut commencer par dédramatiser le périple. Une transatlantique c'est plus facile qu'un aller Saint-Malo - Jersey : le vent est portant, le courant est portant, y 'a pas de caillou. La différence c'est que c'est un tantinet plus long.

Pour l'eau, à 3, sur l'Ovni, on avait entre Cadix et la Guadeloupe sans escale (1 mois pétant) 200 litres d'eau dans les réservoirs, une reserve de 40 l en bidon pour secours, 15 bouteilles de rouge et 3 de patis. Pour éviter le gaspillage on emplissait une grosse bouteille de 5 litres avec bouchon robinet pour la journée. Vaisselle à l'eau de mer et rinçage des gobelets à l'eau douce (le café salé comme le vin salé, ce n'est pas terrible). Pour le lavage des 3 bonshommes, on mettait le bateau à la cape une fois par jour et bain de mer avec savon moussant à l'eau de mer. Rinçage à l'eau douce des parties sensibles (on reste assis quasiment 24h/24) et le visage avec un gant de toilette. A cela ajoutons deux gobelets d'eau par jour et par personne pour le brossage de dents. Au bilan, à l'arrivée en Guadeloupe les trois mes ont pu se doucher largement à l'eau douce avant de retrouver les sirènes du port. On peut ajouter qu'il possible de profiter des grains pour se laver à l'eau douce, mais le risque de se trouver tout savonné quand ça s'arrête ....

Pour l'énergie nécessaire au pilote, GPS, et autres instruments de navigation (pas de feux de nav la nuit, on est seul)on faisait tourner le moreur hélice embrayée 1 heure par au moment de la vacation BLU avec, Oh heureux temps, Saint Lys radio. La BLU consome énormément en émission, raison pour laquelle on ne l'utilisait que moteur démarré.

En navigation, on a toujours utilisé le pilote Autohelm 1000 pour la barre franche sans aucun problème, on avait un Autohelm 800 en secours. Mais attention au point de fixation dudit pilote : prévoir un point solide et ne pas se contenter de le fixer sur le banc du cokpit. Dans ce dernier cas, à cause des efforts ça ne tiendra pas longtemps, car pendant la Transat proprement dite, en vent arrière pendant 30 jours, ça roule beaucoup. Il faut le fixer sur l'aluminium de votre Romanée.

Problèmes auquel on n'avait pas pensé :
- la bouffe ! Nous avions trop de conserves et même les meilleures, à la longue ça lasse. On a découvert de nombreuses recettes à base de lentilles et paté Hénaff (celui là il en faut en grande quantité), ognons et paté Hénaff, ect...
- la lecture, il faut prévoir large et ne pas hésiter à découvrir Proust,
- la pêche, c'est fou ce qu'on perd comme ligne, hammeçon, etc ...
- l'ombre, nous n'avions pas de taud utilisable en navigation et l'avons terriblement regretté.

Pour l'Afrique je ne sais pas, si ce n'est qu'il faut profiter des "Alizées portugais", vent de nord régulier longeant le Portugal au mois d'Aout. A ce sujet, les Alizées réguliers s'établissent de Novembre à Mars, mais ils sont souvent en retard.

Bonne traversée

16 nov. 2007
0

Ce grand tour en seulement un an...
...risque de vous faire bouffer des mille sans trop voir le paysage.

La côte africaine n'a guère d'intérêt et est même dangereuse, tirer sur Madère, puis les Canaries (attention au caillou "Selvagen" en passant), puis les îles du Cap Vert.

Il faut attendre mi novembre pour traverser, ce qui fait arriver en face (Brésil ou Antilles) mi décembre.

Le retour commence à s'envisager mi avril, 3 semaines pour être aux Açores, puis deux semaines pour finir, si on attend trop il n'y a plus de vent.

Ce qui va faire 4 mois sur place, et 4 mois pour aller de Salvador de Bahia à Saint Martin va obliger à de grands sacrifices sur le nombre d'escales possible, et des grands trajets, pensez à la torpeur dans laquelle on baigne quand on est sous les tropiques...

Le dernier supermarket avant de traverser sera aux Canaries, prenez des produits longue conservation, lait, crème dessert, gateaux, pain en sachet, pâté en boite, jambon cru...
après vous trouverez des produits frais, mais vite périssables à cause de la chaleur.
Les choux blancs ou rouges se gardent très bien, très bon en salade, pamplemousses, oranges, bananes vertes...

Du Capo Verde, le Brésil est plus près que les Antilles, mais après il faudra "remonter"...
Passer très au large de l'Amazonie, de nombreux pécheurs sur des espèces de barques invisibles vont très loin en mer.

Au niveau du Surinam également, mais pour des problèmes (parait-il) de piratage possible (?)

Trinidad et Tobago, cool, sont les portes sud des Antilles.

A défaut d'ombre sur le bateau, des vêtements clairs, légers et à manches (ou jambes) longues, Ils serviront également le soir contre les moustiques (qui piquent quand même à travers).
Renseignez vous sur le palu et la fièvre jaune suivant où vous allez.

Pour la pêche, bas de lignes en acier, et lignes rentrées le soir, les "monstres" des profondeurs remontent la nuit...

Et allumez quand même vos feux la nuit, vous pourriez rencontrer un autre voilier qui lui aussi se croit tout seul...

Préparez aussi le bateau, voiles vérifiées, drisses et/ou écoutes de rechange, courroies pour le moteur, un injecteur de rechange, des filtres GO et huile.

Des accu rechargeables pour les lampes et poste radio, voire GPS portable.

Il y a tant d'autres choses à dire...

;-)

17 nov. 2007
0

Ma petite philosophie...
...du départ se résumerait à éviter les désagréments donc pour résumer :

Allume tes feux la nuit au cas où (cas improbable...) d'autres comme vous auraient l'idée de se lancer dans une traversée...
Ne pas trop se reposer sur l'electronique; moins tu en as, moins tu consommes d'energie, moins tu utilises ton moteur, plus tu es autonome et moins tu le regarderas avec inquiétude.
En ce sens le régulateur d'allure est une bonne idée. Meilleur investissement qu'un bon pilote surtout si vous etes 3.
Un bon panneau solaire pour les raisons évoquées ci-dessus.
Je consacrerai une bonne partie de mon budget à remplacer ce qui te semble un peu vieillot sur ton bateau, un ou deux winches ou +, un rail de GV, une ou deux voiles etc...(Ce ne sont que des exemples) plutot qu'à une cartographie electronique, ordinateur et tout ce bazard capricieux qui peut te lacher à tout instant sans demander son reste !
Cela dépend aussi de votre budget bien entendu mais à mon avis il faut embarquer le moins possible de sources de stress à bord.
Je le vois comme ça.
Amicalement
F.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le dieu des nuages souffle ses petits !

Après la pluie...

  • 4.5 (38)

Le dieu des nuages souffle ses petits !

mars 2021