Comment prendre les mesures d'un spi ? (symétrique)

Finalement pendant que j'y suis, vais peut-être remplacer aussi mon spi radial pourri, pas performant et moche.
Oui mais voila, les côtes d'une GV ou d'un foc c'est facile par-ce-que c'est "droit" ou presque, facile à étaler et à maintenir à même le sol, hors un spi c'est tout en courbe, tout souple, tout léger, pénible quoi !
Pas trop envie d'envoyer ma voile chez ma voilerie ça coute des ronds.

Ma question est très c...e mais comment qu'on fait pour mesurer un truc pareil ? que dois-je mesurer chaque bordures (courbe donc) ou les segments droit entre les oeillets comme pour les autres voiles et c'est la voilerie qui définira avec moi le creux ?

Autre question il y a peut-être mieux à faire qu'un spi symétrique ? un assymétrique, un gennaker, un code zero, que sais-je quoi encore...
Qu'en pensez-vous sur ce type de bateau (sachant que je n'ai pas de bout dehors) ?

Merci pour vos réponses.
Sylvain

L'équipage
19 avr. 2011
19 avr. 2011
0

Je ne connais pas vraiment ton bateau, mais j'aurais dit qu'un symétrique doit être le plus adapté, au pire un assy.

Pour les mensurations tu dois pouvoir trouver les mesures à prendre sur les sites des voileries internet, je suppose

19 avr. 2011
0

un symétrique c'était mon idée de départ, d'autant qu'avec un tri-radial on doit pouvoir approcher un peu plus le vent non ?

Mais comme ça n'a plus l'air très à la mode sur multicoques me disait qu'il y avait peut-être une raison, je connais très mal assymétrique et gennaker, pas du tout en fait.

19 avr. 2011
0

C'est pas tant la voile que l'on mesure mais le bateau.
Il faut essentiellement le I et le J (voir exemple de feuille de mesure ici www.crusadersails.co.uk[...]ch_.pdf )
Après, c'est toi qui défini ce que tu veux.

Une coupe triradiale est simplement une coupe qui est mieux orientées pour gérer les déformations du tissus. Elle ne défini ni la forme, ni le creux.
En très résumé (et au risque de faire hurler les puristes), plus le spi symétrique est volumineux et épaulé et plus il a du mal aux angles moins ouverts (vers le travers) et plus il supporte mal la brise. A l'inverse un spi plus plat moins épaulé et moins volumineux est plus facile dans la brise et aux angles plus fermés (jusqu'au travers à peu près).
Maintenant, plus tu remontes dans le vent apparent plus le spi assymétrique s'impose et si tu remontes encore (80-90 à 135°), le gennaker est plus adapté. Il y a aussi les code 0 mais là c'est plus une voile d'angle serrés (60 à 100 °).

reste la facilité. Un spi symétrique demande un tangon mais sur un cata, tu peux t'en passer.

Sur un bateau de croisière, c'est donc une question de compromis et de choix personnel.

19 avr. 2011
0

Oui le symétrique sur cata ne pose aucune difficulté puisque sans tangon, l'argument simplicité ne tient pas.
Si je veux rependre les côtes de mon ancien spi c'est d'une part qu'il est plus-tôt bien taillé contenu du bateau d'autre part que mon mat est actuellement sur tréteaux ;-)

Mais bon, je peux attendre qu'il soit rematé avant de commander.

19 avr. 2011
0

pour mesurer le spi symétrique, prendre les dimensions des 2 guindants en tirant dessus pour qu'il n'y ait pas de courbe et idem pour la bordure de bavette.

choisir en suite l'option, vent arrière (très épaulé) grand largue (plus plat)

la coupe (tri radial) est réalisée pour éviter la déformation

le spi asymétrique est pour le travers et petit largue

si le spi que tu as te conviens, et si tu veux le remplacer , fais un plan de son montage avec les différentes laizes qui le constituent avec leurs dimensions approximatives, en hauteur et en largeur à la base.

19 avr. 2011
0

si vous faites fabriquer une voiles chez un voilier il prendra les cotes lui meme !
sinon il faut mesurer le I et le J . donc mesure du pied de mat à la tete (avec la drisse de spi bloqué en tete) et du pied de mat à l'amure (dans la mesure ou le roof n'est pas trop decalé en hauteur par rapport à l'amure ,sinon il faut tenir compte de la hauteur de roof).
sur la voile vu que le spi est symetrique c'est de la tete à un point d'ecoute en direct (le developpé ,ou volume est calculé par le voilier avec un logiciel de dessin)et ensuite ,voile plié en deux on mesure la largeur (la plus large normalement).

19 avr. 201119 avr. 2011
0

Bon, je crois que je vais attendre que moluva soit rematé et prendrais les mesures avec mon mètre rouleau pour être bien sûr d'avoir un spi pile-poil comme il faut.

Merci pour vos commentaires.
Sylvain.

20 avr. 2011
0

Pour choisir une voile de portant, il faudrait connaître ou supputer les capacités du bateau à transformer la force du vent en vitesse et donc du vent réel le vent apparent qu'il devrait créer.

Sur un tri moyen à 120° du vent réel, on arrive vite à un apparent de 50°!

Sur un cata plus confortable à 120° du réel on descend à 90° apparent

20 avr. 2011
0

ok, faut peut-être que j'attende de voir le comportement de la bêbête avec son nouveau jeu de voiles...
Je pense que ça va pas mal changer son comportement.
Avec mes vieilles voiles en moyenne j'ai l'impression de marcher à +/- la moitié de la vitesse du vent, plustôt moins au portant, plustôt plus aux allures laminaires.

Mais comme mon anémo n'était pas brancher jusque là je dis peut-être une connerie.

20 avr. 2011
0

Ton joli jeffcat 32 que j'ai eu l'occasion de voir de prés à sec cet hiver doit mieux marcher et créer plus de vent apparent que ma petite caravane à voile.
Enfin je pense.

20 avr. 2011
0

Bjr
Bien que cela aille à l'encontre de tout ce qui ce lit/dit, je me demande si, si j'avais à changer mon spi assymétrique, je ne prendrais pas un symétrique. Je n'ai navigué qu'une saison avec mon cata et je ne le connais donc vraiment pas bien mais je trouve que la plage d'utilisation du spi est extrêmement limitée. Venant du monocoque, je ne suis pas encore convaincu qu'avec ce bateau tirer des bords de largue dans le petit temps soit plus rapide qu'une route directe avec un symétrique.
Certes, dès que ca monte un peu, au largue, l'assymétrique est ok et là, la vitesse monte vite.
Donc, peut être que sur des catas comme les nôtres, qui ne sont pas de la dernière génération, un genaker et un symétrique est peut être la meilleure solution. Evdt, ça fait plus de sous...

21 avr. 2011
0

Oui, sans doute. N'empêche que j'aimerais bien essayer un spi triradial dans le petit temps pour voir.
Il est plus que temps que je le remette à l'eau pour essayer les nouvelles voiles. Déjà un mois de beau temps loupé!

20 avr. 2011
0

Mesurer les guindants
mesurer entre les deux points d'écoute.
c'est tout.

21 avr. 2011
0

Pas vraiment...
Car en mesurant les guidants, tu mesures le périmètre épaulement compris. Su tu mesures sur un spi très épaulé, tu auras une voile courte pour le même I. C'est pourquoi on mesure d'abord le bateau puis on discute de la forme et du volume de la voile.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (173)

mars 2021