Comment mouiller un cata... La patte d'oie

Suite à une contribution de Gadllo qui va louer un cata 40'.

J'ai bien galeré pour ma première location de cata: un 38'.

Après 2 soirs a me faire pourrir par les autres bateaux au mouillage: notre cata fesait bord sur bord en etant ammaré direct sur la poutre avant.

Donc j'ai consulté la notice du bateau.
J'ai compris comment fixer la patte d'oie.
Aucun probrème ensuite: le cata reste bien dans le lit du vent.

C'est trivial pour ceux qui savent.
C'est pas forcement évident pour les autres qui nons jamais loué un cata.

Fred.

L'équipage
23 juin 2010
23 juin 2010
0

oui
obligatoire snon le bateau tire des bords

23 juin 2010
0

et quelle longueur, la patte d'oie???
Si elle est trop courte, on tire toujours des bords, mais plus petits......

23 juin 2010
0

si j'en crois
le livre sur le mouillage d'Alain Poiraud (Edit :Loisirs Nautiques) plus les brins de la patte d'oie sont longs, meilleur est le couple de rappel. Dans la pratique , le louvoyage est pratiquement arrèté si l'angle tourne autour de 60°, soit un triangle equilateral....

23 juin 2010
0

la patte d'oie
perso j'ai une estrope en cordage que je frappe sur la chaine et la dessus vient se mettre le mousqueton de l'estrope en nylon torronné pour l'elasticitée.c'est plus facile que de mettre une manille sur la chaine et ça s'enleve plus facilement .
alain

23 juin 2010
0

Dépend
des bateaux, manifestement.

PDM ne bouge pas beaucoup. Sans doute un rapport entre le fardage, l'aérodynamique des superstructures, le style de coques (finesse) le plan anti dérive....

La patte d'oie lorsqu'elle est mise est une simple aussière qui part d'un taquet d'une étrave à celui de l'autre étrave en passant par une manille ouvrante prise dans un maillon.
On mouille normalement, puis lorsque satisfait par "l'accroche", on installe cette patte d'oie, et relâche quelques mètres, jusqu'à voir la chaîne pendre entre le davier et le mousqueton/manille.

Pour remonter, il faut faire l'inverse, remonter un peu pour avoir accès à cette manille/mousqueton, puis tout défaire.

Ne pas oublier de l'enlever lors du départ .....Et en particulier si ça dérape ou lors d'un départ rapide.

23 juin 2010
0

J'ai fais simple
Une pate d'oie constituée de deux brins de 7 mètres (un peu plus large que le bateau pour pouvoir, s'il le faut, remonter le mouillage depuis l'étrave). Une chaine de 8mm de 10 m. Une ancre de 12 kg (Britanny jusqu'à maintenant, Kobra II à partir de maintenant).

Je mouille toujours, comme je l'ai dit, à moins de 5 m, et généralement dans 2 ou 3 mètres. Je ne règle rien, fout tout à l'eau et c'est simple.

Pas de guindeau.

Jacques

23 juin 2010
0

Pareil..
C'est quoi ton joli bateau, Erendil???

23 juin 2010
0

C'est un Profil 99
dessiné par Eric Jean (à l'époque Cabinet Profil, maintenant cabinet de design Jean - Frasca : www.jean-et-frasca.com[...]dex.htm ).

Outre quelques catas, c'est lui qui a dessiné le fameux ferry boat du vieux port de Marseille...

Sur son site, tu vois l'exemplaire de son père, qui est un tout petit peu plus petit qu'Erendil et surtout aménagé trés différement (bien que nous sommes tous deux open, c'est à dire nacelle ouverte).

Nous avons construit Erendil il y a 22 ans à Bormes les Mimosas.

Jacques

01 nov. 2021
0

Bonjour
Oui pour une barquette de pêche c'est bon....

01 nov. 2021
0

Hello
Pour un voilier? Minimum 30m.

Jack

23 juin 2010
0

j'utilise un noeud de prussik.
plutot que de devoir mettre une manille, mousqueton sur la chaine (ou le cordage), j'ai essayé le prussik (comme en escalade).
je l'installe sur la ligne de mouillage qui part d' une etrave (et pas au centre) et reprend l'autre extrémité sur l'étrave opposée.
jusqu'a aujourd'hui, pas de défaillance a signaler.
Didier

23 juin 2010
0

Réglable à souhait ! ;-)))
Joli celui-là !

www.noeuds-animes.com[...]sik.php

Et comment s'appelle le premier noeud, celui qui relie les deux extrémités ?

24 juin 2010
0

Ah... les nœuds !
Voila bien un sujet qui est bien négligé par le plaisancier lambda moderne, et c'est bien dommage !

Et pourtant, il y a de quoi prendre du plaisir en s'entrainant en hiver hors navigations, plutôt que de se polluer la cervelle en regardant les mauvaises nouvelles du monde et les jeux idiots à la télé !

  • Savoir tourner une amarre en huit sur un taquet semble pourtant simple, mais on peut constater que la plupart du temps on voit un infâme paquet de nouilles parfaitement inefficace et en plus difficile à réaliser !

  • Sur une barre à roue, n'est-il pas plus agréable de sentir de nuit sous ses doigts un joli bonnet turc pour repérer le point neutre plutôt qu'un infâme bout de scotch qui se décolle avant la fin de la saison ?

  • Les épissures... faut pas se décourager : la première ne ressemble jamais à une épissure, totalement difforme et affreuse, mais ce n'est qu'une question d'entrainement... et quelle fierté de pouvoir présenter de belles amarres correctement épissées au type du ponton qui n'a plus qu'à les "poser" sur les bittes d'ammarage... ?

Plus sérieusement car ça peut permettre de se sortir avec élégance de situations foireuses :

  • Savoir improviser un palan sans poulies en moins de trente secondes pour libérer une écoute sur-pattée sur un winch pour éviter de la couper... ?

  • Savoir rabouter en toute sécurité des aussières trop courtes entre elles en moins de cinq secondes lors d'un méchant coup de vent peut tout simplement... sauver un bateau de la catastrophe !

La maitrise des nœuds devrait (à mon humble avis) faire partie des connaissances incontournables pour naviguer en sécurité, et c'est vraiment à la portée de n'importe qui : c'est purement manuel.

Le test final consiste à maitriser la chose de nuit sans éclairage et sans avoir besoin de réfléchir, voire avec les mains dans le dos... ce sera devenu du pur réflexe ! ;-)

_/)

23 juin 2010
0

je ne connaissais pas ce site...
merci Gadloo....
;-) ;-)
internet est formidable... !

stef

24 juin 2010
0

Genial ce site
Gadloo,

C'est vraiment génial ce site.
Les futurs équipiers passent à la baille direct s'ils ne maitrisent les noeuds de base... Ils sont prévenus.

Merci.

Fred.

25 juin 2010
0

Ah... les noeuds.
Fred,

Totalement d'accord avec toi.

C'est aussi comme celà que je teste la motivation des novices à faire du bateau.

Pour moi, le noeud de chaise c'est vraiment le truc indispensable.
Tu explique et tu explique comment le faire: tous ont compris.
Et puis au moment galère (dans la nuit par exemple) c'est toi qui va faire le noeud car tes équipiers qui savaient le faire au calme n'y arrivent pas...

Alors j'essaye d'expliquer qu'un noeud de chaise cela se fait les yeux fermés, puis les mains dans le dos, sous l'eau avec un masque.
10 fois, 20 fois, 50 fois ... Il faut maitriser la manip.

Certains accrochent de base. D'autres galèrent après 5-6 ans de loc ensemble.

C'est comme les noeuds de pare-bats. C'est tout con, mais certains ne captent pas. Donc on laisse des pare-bats à la baille. On va au Ship local et on achette le matos perdu.

C'est comme cela avec un bateau de loc et avec des équipiers moins motivés que les autres pour apprendre à faire des noeuds propres...

Amicalement.
Fred.

23 juin 2010
0

nœud de prussik
C'est ce que j'utilise aussi sur mon monocoque : pour moi un des gros avantages étant que je puisse le larguer d'un coup de couteau pour remonter le mouillage en cas d'urgence sans perdre de temps avec une manille ou un mousqueton tordu.

C'est la même philosophie qui consiste à amarrer la chaîne au bateau par une étalingure longue plutôt que par une manille : encore le couteau pour larguer le mouillage par le bout en cas d'urgence. ;-)

_/)

23 juin 2010
0

sympa comme site pour les noeud.
je vais filer l'adresse a mes enfants....
DD

23 juin 2010
0

Peut-on
utiliser ce systeme sur un quillard?
Merci

23 juin 2010
0

patte d'oie
En plus de la patte d'oie, je préfère enlever la chaine du guindeau et faire un tour autour du taquet.
Au cas ou le mousqueton ou la patte lâcheraient.

Attention surtout pas de huit avec la chaine autour du taquet, sinon impossible à défaire!!!!!!

27 juin 2010
0

Faire simple
Sur mon louisiane, patte d'oie habituelle, un bout frappé sur chaque étrave avec un noeud de cabestan sur la chaîne (de 10). Patte d'oie en tension noeud dans l'eau (+/-3m en avant du davier), mou dans la chaîne ensuite.
jacques

27 juin 2010
0

Coulisse ou pas ?
Bonjour,

La patte d'oie est elle libre dans la chaine ?
Le bout peut il coulisser dans le mousqueton ?
Ou bien est ce que les 2 brins de la patte d'oie sont ils nouées et donc de longueur fixe ?

Amicalement.
FX

27 juin 2010
0

patte d oie
deux brins de 10 m , avec une main de fer ou j ai fait deux épissures , je régle a la demande ( mini 5 m ) la main de fer se met et se retire facilement

27 juin 2010
0

2 anciennes écoutes ?
Préférer du nylon toronné, qui a l'avantage évident d'être élastique ! ;-)

_/)

28 juin 2010
0

Le mieux est l'ennemi du bien
La bonne solution est deux bouts de nylon toronés épissés sur deux cosses, mais j'utilise depuis 20 ans une patte d'oie faite de deux chutes de drisse fixées avec deux noeuds de chaises.

Jacques

28 juin 2010
1

Le noeud de chaise qui se defait
Vraisemblablement la chicotte( extremité libre) est trop courte. Laisser au moins une main après la boucle

28 juin 2010
0

Ca m'est arrivé deux fois de suite
il n'y a pas longtemps.
J'avais mis en place les deux écoutes de génois.
Deux fois de suite le noeud de chaise de celle qui était libre s'est défaite.
C'était la première fois que ça m'arrivais.
Et je fais toujours les noeuds de la même manière et sans regarder.
Surtout sans regarder d'ailleurs, sinon je ne sais plus comment faut faire.

C'est amusant parce que certains ne savent les faire qu'en étant de l'autre côté de la boucle. A l'envers ?

Merci pour la chicotte Aldorande. Je ne connaissais pas.

29 juin 2010
0

Et les nouvelles "ficelles" ?
Je suis d'accord avec Tili.

Un noeud de chaise avec un vieux bout bien raidi par le sel sera plus complexe à faire.
Comme avec les nouveaux cordages qui sont plus difficiles à vriller que les anciens.

A+
Fred.

27 juin 2010
0

Patte d'Oie
2 anciennes écoutes de 10m avec bons noeuds de chaise sur un mousqueton qui passe dans la chaine.
Je régle pour que le mousqueton soit centré et au ras de l'eau, puis on mollit la chaine.

27 juin 2010
0

avec des noeuds de chaise?
sur un cordage qui subit des à coups de tension allant jusqu'à être mou?

28 juin 2010
0

je fais un grand retour en arrière
sur la fiabilité du nœud de chaise. L'an dernier je t'aurais dit le roi des nœuds : solide en toutes circonstances.

Première expérience en mars avec une drisse un peu raide et des sacs de gravats de 25kg : j'ai vu mon beau nœud glisser et se défaire et le sac tomber d'un demi étage. Poussière sans plus.

Deuxième expérience il y a 8 jours en entrant à Concarneau avec 4 pare battages équipé d'anciennes écoutes souples 10mm. Sur le pare battage, nœud de chaise; sur main courante et haubans, tours morts et demi clefs. On a basculé les pares battages au niveau du Cochon, à la bouée suivante on s'est aperçu qu'un des nœuds s'était défait et on à pas vu le pare battage partir. 25€ pour le ship.

Depuis : bout neuf, nœud de grappin + 1/2 clef et brin libre surlié.

Au cours des 15 jours de promenade j'ai vu pas mal d'amarrages avec des nœuds de chaise. Attention : impossible à larguer sous tension et aussi pouvant se défaire.

28 juin 2010
1

Les nœuds
de chaise, comme tous les autres ont une particularité commune : pour qu'ils tiennent, il faut qu'ils soient [b]beaux[/b] !

En effet, [i]et ceci n'est qu'un avis qui n'engage que moi[/i] un nœud biscornu/laid/de travers a de fortes chances de glisser au mauvais moment...

Ma conclusion [/i] est qu'il faut souvent "aider" le nœud à prendre une forme convenable et forcément esthétique pour qu'il joue son rôle sans faillir, surtout avec des cordages un peu raides ou très gros... ;-)

J'ai toujours mis en pratique ce principe de jour à vue et au toucher la nuit sans visibilité, jamais un nœud ne m'a trahi ! :-)

_/)

22 mai 2012
0

Hello,

je fais remonter ce sujet.
pour la patte d'oie sur la partie chaine pas de soucis, main de fer, manille à axe imperdable, mousqueton HR...
OK,
mais sur la partie "textile" si vous devez rallonger le mouillage comment feriez vous pour fixer une éventuelle patte d'oie ???
un noeud de machard ???

Au fait sur ma patte d'oie j'ai rajouté 2 amortisseurs d'amarre forsheda ça permet d'amortir un peu plus la tension... ;-)

22 mai 2012
0

quel hasard ! j'en suis au même stade ! Mon mouillage sera composé d'une ancre (heureusement....) d'une 10aine de mètres de chaine et le reste en textile. J'ai pensé au nœud de Prussik mais je cherche d'autres solutions, pas évident !.... Merci aux spécialistes du cata pour leurs expériences !

22 mai 201222 mai 2012
0

Ben c'est une bonne idée de faire remonter ce fil; je viens d'acheter mon 1er cata que je vais laisser au corps-mort dans une zone à fort courant, au milieu de monos divers et variés.
En bref, j'ai tout à apprendre...
- une main-de-fer? Quezaco? Je ne connaîs que le gant de velours.
- une question posée dans ce fil n'a pas sa réponse (même si je la devine) : la patte d'oie est-elle libre pour coulisser dans la chaîne?
Et j'en ai d'autre : Pas de davier, pas de chaumard,pas de guindeau; j'aurais donc une aussière en lieu et place de la chaine de la ligne de mouillage telle que présentée sur le schéma initial; cela change t-il le principe de la patte d'oie?

22 mai 2012
0

Donc Tribal, tu parles d'une patte d'oie pour t'ammarer sur bouée ?

Dans ce cas, aucun intérêt que la patte d'oie soit régable.

Sur mon corps mort, j'ai simplement quatre aussières de 22mm et de 7 m de long. D'un coté elles sont chacune épissées avec une cosse, et fixée sur la boucle de l'aussière du corps mort par les plus grosses manilles que j'ai trouvé (manillon assuré par un fil de fer). De l'autre coté, elles ont une boucle épissée que je passe simplement dans le taquet d'étrave. J'ai fait un fourrage en scotch pour l'endroit qui est en contact avec le davier.

Donc, en gros, chaque aussière est indépendante des trois autres, elles ont chacune leur manille.

Le guindeau ne te sert à rien pour un corp mort (sinon comme point d'ancrage).

Pourquoi "pas de chaumard", c'est pratique, cela évite à l'aussière de se balader et de raguer.

Jacques

22 mai 2012
0

Personnellement j'avais un cata embossé à la Trinité sur Mer (donc dans le courant) et des gros taquets sur chaque étrave.
Un noeud de chaise long (qu'on peu ramener à bord) avec un tour mort sur le corps mort et attaché au taquet, ceci de chaque côté.
Bon ... il était embossé donc dans l'alignement.
Cependant au mouillage, avec une patte d'oie, un cata, ca évite comme un mono sauf par grand vent ou ca reste dans l'axe alors que le mono peut louvoyer.
Dans le courant, il vaut mieux ne pas être sur corps-mort au milieu des monocoques à moins de 2 longueurs de bateau (a mon avis)
Jean

22 mai 2012
0

"la boucle de l'aussière du corps-mort" ? Pas compris.
Dans ce montage, 4 aussières, t u n'as donc pas de patte d'oie? Et le bateau ne bronche pas?

Pour pas de chaumard? ben parce que j'en ai pas; juste un taquet à chaque étrave. Et si je peux me dispenser de faire des trous... J'aime pas ça, les trous dans les coques.

PS : Il s'agit d'un petit cata léger, un corneel 26.

22 mai 2012
0

La grosse aussière, elle est en 60mm et va du corps mort à la bouée. Elle se termine par une boucle épissée avec une cosse inox monstrueuse.

Dans cette cosse, cinq énormes manilles (pour arriver à les faire passer), dont une pour la bouée et quatre pour les quatre aussières.

Les aussières, c'est deux sur chaque coque. En gros, ça fait quand même une patte d'oie, donc !

Jacques

22 mai 2012
0

si on est obligé de rallonger c'est effectivement si le vent monte...
Donc jumadzy si je suis ton raisonnement :litjournal: en ce cas précis le cata ne tirerait plus de bord mais resterait bien dans l'axe du vent ?

Jacques tu peux confirmer ?? ça t'es déjà arrivé ?? ( même si je sais que tu mouilles que là ou tu as pied...et pas plus... :-p :-p :-D )

22 mai 2012
0

Avec la patte d'oie, rien ne bouge. Amarré au milieu, c'est trés vite intenable.

22 mai 2012
0

Au mouillage, par vent fort, le mien louvoyait moins que ses voisins mono. En effet la patte d'oie doit limiter ses mouvements je suppose.

22 mai 201216 juin 2020
0

Voilà une main de fer

Toujours pas de réponse pour la patte d'oie sur partie cordage de l'ancre, question aussi posée sur le fil "corps mort"
Merci Jacques pour ta réponse en mp mais si jamais tu devais mouiller dans 30 mêtres ????

22 mai 2012
0

Merci! Je vais m'endormir moins bête.

22 mai 2012
0

Ben j'ai des km de bouts à mettre bout à bout pour faire une ligne solide de 200 m.

J'ai trimballé pendant des années un deuxième mouillage avec 50 m de chaine et une longue aussière. Jamais servi.Il s'est oxydé et je l'ai remplacé par un autre mouillage comme le premier en plus gros (Kobra 14kg et 20 m de chaine de 10. Là je pense que ca ira.

De toute façon, en med, les fonds, c'est soit 3000 m, soit qq m.

Jacques

22 mai 2012
0

Que ce soit sur chaine d'ancre ou sur bouée, NE JAMAIS avoir de bout qui coulisse d'une coque à l'autre, c'est la certitude qu'il va casser, parfois en moins de 30 mn... Les 2 bouts de la patte d'oie DOIVENT etre imperativement fixés sur la chaine ou sur la bouée.

Et combien de fois je vois une patte d'oie qui ne sert à rien, la chaine jusqu'au bateau étant trop courte.

Dernier point, la chaine jusqu'au bateau, même si posée sur le guindeau, ne doit pas tirer dessus, mais être attachée avant le passage sur le guindeau à un point fixe du bateau, taquet ou autre.

Tout ceci me parait évident, mais ça ne fait pas de mal de le rappeler.

CaptainRV

23 mai 2012
0

ça répond pas à ma question ...(existentielle :langue2: )
comment frappez vous la patte d'oie sur une aussière textile ?? :litjournal: :reflechi:

23 mai 2012
0

C'est une des raisons qui a fait que ma patte d'oie est fixe, prise direc sur la chaine.

Si tu veux une patte d'oie sur la partie textie du mouillage, j'aurais tendance à me servir de la ligne pour faire un coté de la patte d'oie, et de faire l'autre coté avec un bout repris avec un cabestan sur la ligne.

Tu as aussi la solution de doubler carrément la ligne de mouillage, et d'en ammarrer une de chaque coté.

Jacques

23 mai 2012
0

Je ne comprends pas bien ta question existentielle, ça me parait simple.

Du côté de la patte d'oie, j'ai un noeud de plein poing pour faire une boucle au milieu de celle-ci.
De l'autre côté, squareline de 12 ou de 14 (fonction de la taille et du poids du boat) avec épissure et cosse, une ou deux manilles entre patte d'oie et bout.

CaptainRV

23 mai 2012
0

c'est tout à fait ça jacques,
j'ai 50m de chaine derrière ma spade, si jamais je dois rallonger j'ai encore 50m de bout de 18 en squareline.
mais je ne peux plus frapper mon mousqueton sur le bout, comme je le fais sur la chaine.
d'ou l'idée de pouvoir faire un nœud rapidement,
ton idée de prendre le mouillage sur le taquet babord et ensuite un bout pris plus bas avec un cabestan pour faire la deuxième partie de la patte d'oie est intéressant... :litjournal:

23 mai 2012
0

Je crois qu'il veut régler la longueur du mouillage. Donc pouvoir bouger la patte d'oie sur la ligne (la solution main de fer adoptée par ceux qui ont une chaine ne fonctionnant pas sur une ligne).

C'est bien pour éviter ce genre de souci que j'en suis arrivé à un mouillage fixe, 10 m de chaine et 7 m de patte d'oie, que j'utilise toujours entier dans moins de 5 m d'eau (et si possible moins de 2 m).

Jacques

23 mai 2012
0

Mais si tu rallonges après 50m de chaine, c'est que ça veut donner un peu quand même. Mettre une patte d'oie dans ces conditions ne me paraît pas une bonne solution.
Lorsque je sens que ça chauffe, je préfère pouvoir manoeuvrer facilement sans avoir à me débattre avec une patte d'oie.

Sur PDM, deux guideaux, deux daviers, deux fois 60m de chaîne et de bonnes ancres.
J'avais un gros bout de 100m au cas extrême , en fait utilisé seulement pour des remorquages, et mouillage arrière.
Pour anecdote, une Fortress ainsi gréée a tenu le bateau en mouillage arrière à Sauzon par 45 Kts de vent.....Je n'en menais pas large et veillait dans le carré. Comme toujours, tout est toujours parfaitement près pour un départ en urgence.

Le bateau ne bougeait pas spécialement au mouillage et ne nécessitait que rarement la pose de la patte d'oie, seulement dans les lieux à fort courant.

23 mai 2012
0

Peut être que d'autres avaient répondu, mais tu sembles tellement angoissé (et on le serait à moins), que je préfère éventuellement bisser.
A l'aide d'un bout de 8 mm, je confectionne sur l'aussière textile un nœud de Prusik avec 3 tours, puis je frappe la patte d'oie dessus. Tant qu'il n'est pas sous tension il peut coulisser sur l'aussière pour bien tendre la patte d'oie. Une fois sous tension, il ne glisse plus !

23 mai 2012
0

merci,

oui pour le prussik... mais t'as raisin si ça doit rentrer fort et que j'ai la place de mettre mes 100m ... surement que je serais de toute façon en veille près à démarrer les moteurs...
de toute façon par chez nous pas beaucoup d'endroits ou tu peux laisser filler 100m de mouillage sans te retrouver le cul dans les cailloux... :oups:

23 mai 2012
0

oui, le seul noeud capable de faire le travail à ma connaissance

23 mai 201216 juin 2020
0

bonjour,

ma modeste contribution au fil : expérience de 12 ans en cata avec des dizaines (et des dizaines !) de mouillages tant en Méditerranée qu'en Atlantique.

Cata "lourd" style anglais.

Mouillage sur chaîne (avec rallonge sur l'aussière très rarement). avec davier central et guindeau manuel.

Je ne mettais pas de patte d'oie. Ou si j'ai essayé au début, je n'ai jamais vu de différence.

Le cata sans patte d'oie ne tirait pas de bords, ne louvoyait pas. Il restait dans l'axe du vent comme le font la plupart des monocoques.

23 mai 2012
0

Tu avais un davier central. C'est déja trés rare.

Sur les catas, le davier est généralement désaxé, du fait de la présence de l'étai et des barres de flèches de la poutre.

Sur Erendil, il y en a deux à 1,5 m de chaque coté de l'axe du bateau.

Sans patte d'oie, je ne peux pas être dans l'axe du vent, mais en travers, et c'est déja le début des problèmes.

Jacques

23 mai 2012
0

moi mon davier est central mais sous le filet, au ras de la nacelle ce qui est le cas de tous les FP... ;-)

23 mai 2012
0

Fouras, ton bateau (a vendre), n'est pas très large, est-ce la raison ?? Perso, amarré sur la poutre, de chaque coté (noeud de grappin, protection serviette), 9 m de bout (22 mm), épissure cosses et manilles assurées (colson et fil de laiton), chaine (chaine fille ?) de 20 mm pris sur chaine mère (barattée).

23 mai 2012
0

je pense que plus que la largeur, le poids devait entrer en ligne de compte.

23 mai 2012
0
  • fardage et appendices ou non
23 mai 2012
0

Je ne sais, sur mon tri, l'ancien proprio se prenait la tête avec des ammares prisent sur les flotteurs, d'une bonne longueur, moi je l'amarre sur le nez et tt se passe bien,. Pour le poids du cata et la forme, disons 5 t et forme aérodynamique.

23 mai 2012
0

bonjour

moi je fais classique: chaine correspondant a 7 fois min la hauteur d'eau et ensuite patte d'oie fixée avec une manille spéciale qui cercle un émerillon.
le probleme c'est que a chaque fois difficile a défaire (tournevis et pince), mais plus robuste. et en cas d'urgence (qui devrait arriver exceptionnelement), rien a f... je suis pret a tout balancer a l'eau...

en tout cas, plus sécurisant et confortable que rester sur la chaine principale (évitage, ca rague, et ca tire sur guindeau).
en plus, j utilise beaucoup la laison de la chaine entre la patte d'oie et guideau pour faire poids/amortissseur.

un bon systeme, mais comme j ai dit, problématique pour quitter dans l'urgence

beaucoup plus confortable

23 mai 2012
0

Mais pourquoi ça tire sur le guindeau ?

Quand la patte d'oie est en place et la chaîne qui revient à bord molle, elle est posée sur le guindeau et assurée avant le guindeau par un gros bout dans la baille à mouillage.
S'il arrive quoi que ce soit, c'est ce bout qui retient la chaîne, pas le guindeau.

CaptainRV

23 mai 201223 mai 2012
0

pas mieux !

23 mai 201216 juin 2020
0

Salut,
Une idée pas encore testée.
Amarrer le câblot sur une des étraves.
Faire passer une grosse manille ou un anneau de chaîne dans le câblot pour faire une boucle (voir schéma )
puis accrocher l'autre bout relié à l'autre étrave sur cette boucle à l'aide d'un mousqueton.
Facile à faire coulisser sans tension pour le réglage de la longueur du câblot.

24 mai 2012
0

j'avais pensé à une telle solution, mais je crois que je vais adopter le système avec le nœud de Prussik décrit plus haut car il doit surement moins agresser la ligne.

24 mai 2012
0

c'est clarivoile qui je penses à la meilleure solution.
si ça rentre fort, suffisamment ( genre 35 et plus ) pour avoir à mettre plus de longueur de mouillage que notre longueur de chaine et bien, il voudra mieux à ce moment là pas avoir à gérer de patte d'oie...ça tirera en direct et de toute façon il y aura une veille permanente en effet ... :blabla:

24 mai 2012
0

c'est aussi une des raisons pour lesquelles je ne mettais pas de patte d'oie sur mon cata (mais il n'en avait pas besoin)

24 mai 2012
0

Olivier, tu as un FP, j'ai plus confiance dans les attaches moulées dans chaque étrave où est fixée la patte d'oie que dans les taquets, même s'ils paraissent costauds.

J'en ai déjà arraché un sur mon Bélize.

A toi de voir.

CaptainRV

24 mai 2012
0

merci Hervé du tuyau !

je pensais au taquet qui est devant le guindeau dans le coffre à mouillage..., pas aux taquets de l'étrave qui en effet vu depuis l'intérieur des pointes avant paraissent peu solidement fixés... :oups:

24 mai 2012
0

Question provocatrice, a quoi servent des taquets pas solidement fixés sur un bateau ?

24 mai 2012
0

et ben , faut pas acheter ce genre de bateau

24 mai 2012
0

Il y a eu aussi un bateau qui a coulé au mouillage comme cela à Bandol. Il a vaillament resisté à un méga coup de vent, jusqu'à ce que l'ensemble du pont s'arrache, avec ses taquets, de la coque.

Jacques

24 mai 2012
0

Les constructeurs se sentent obligés d'en mettre mais n'ont pas à garantir que ça tiendra par 40nds de vent et une mer agitée...

24 mai 2012
0

ça fait partie de la sécurité, à mon avis

24 mai 2012
0

Pascal, une petite anecdote. Pendant le passage de Dean, au ponton au Marin, mon voisin immédiat avait un mono Bénéteau de plus de 50 pieds, les taquets ont bien tenu et ont refusé de faire fusible. Du coup, tout le pont s'est arraché et ledit voisin s'est retrouvé comme avec une boite de conserve ouverte...
Les bateaux étaient couchés à plus de 50 degrés. Enfin, ça fait drôle..

CaptainRV

24 mai 2012
0

Tu fais bien de le dire; ça représente sûrement au moins 1/3 de la construction française.

24 mai 2012
0

:pouce: :pouce: :pouce:

24 mai 201224 mai 2012
0

Celui dans la baille est effectivement bien costaud.
Et, bien que hors sujet, j'ai vu une fois mon guindeau s'arracher, un boulon avait dû casser et les trois autres n'y ont pas résisté. C'est d'ailleurs pour cela que je reprends systématiquement ma chaîne avec un bout. Même dans le guindeau, je n'ai pas confiance et pourtant, ce sont des vis de 10. Corrosion dûe sans doute au fait que ces boulons sont en inox et traversent le guindeau en fonte d'alu. J'ai depuis fabriqué une plaque en inox débordant des deux côtés du guindeau et fixée par les mêmes vis inox.

CaptainRV

24 mai 201224 mai 2012
0

disons que dans 45nds de vent... je suis persuadé que les fixations des taquets lâcheront avant le mouillage. ( tu me diras on peut en prendre 2 ça divise par 2 les efforts )
c'est en ce sens que je faisais la remarque.
et ça doit valoir pour bon nombre de bateau de série... :oups:

24 mai 201216 juin 2020
0

sur mon cata, pas de taquets, mais de la bonne grosse bitte ! :-p:

Inébranlable :heu:

24 mai 2012
0

Une bitte inébranlable ? :mdr: :mdr: :mdr:

24 mai 2012
0

c'est là où l'orthographe prend tout son sens .. :langue2:

ne pas confondre panne de micro et p... de maquereau :heu:

02 déc. 201216 juin 2020
0

A savoir quand on forme des angles, au delà de 120° on multiplie l'effort. C'est impec pour tout arracher.

02 déc. 2012
0

Oui mais on n installe pas une patte d oie pour limiter l effort mais pour éviter d éviter ...
Ceci étant dit, c est bon de savoir..... ;-)

02 déc. 2012
0

Par contre, c est intéressant pour les mouillages "longues durées "

02 déc. 2012
0

120° est donc l'angle maximum, tu vas tirer autant sur chaque taquet.
Au delà tu vas tirer plus fort sur chaque point, et multiplier l'effort jusqu'à l'infini.
C'est juste une remarque pour éviter d'arracher les taquets.
Perso m'en fous j'ai un mono... :acheval:

03 déc. 2012
0

bonjour

et ben, super intéressant. j'avais jamais entendu parler de ca.
donc je ferai attention la prochaine fois que je voudrais assurer mon mouillage et double

merci pour info

03 déc. 201203 déc. 2012
0

une patte d'oie la plus longue possible ( moins de 90° d'angle ) , et lui mettre de chaque coté des amortisseurs d'amarrage en caoutchouc... ;-)

03 déc. 2012
0

petite astuce: la patte d'oie peut être frappée sur le taquet avant et l'arrière afin de positionner le bateau en travers du vent .
UTILITÉ:
-orienter le bateau face au clapot, lorsqu'il est perpendiculaire au vent
et
-orienter l'arrière du bateau pour suivre le soleil, pour la charge des panneaux et/ou dégager l'éolienne du dévent du mat.
Précautions: toujours faire ça en étant à bord et par vent inférieur à 15 nds
limiter l'opération aux bateaux inférieurs à 11 metres
Applicable aux monocoques

03 déc. 201203 déc. 2012
0

C'est une bonne idée, sauf que je ne me verrais pas fixer les deux côtés de la patte d'oie au bateau chaque fois que je mouille. C'est déjà assez compliqué comme ça.. Les deux côtés de la patte d'oie sont à poste, fixés sur chaque étrave et quasiment inaccessibles depuis le pont.

Elle est à poste en permanence, fixée solidement sur chaque étrave, comme sur quasiment tous les catas de 40 pieds et plus.

Utiliser d'autres bouts pour ce genre d'exercice, pourquoi pas ?

CaptainRV

03 déc. 2012
0

l'astuce est bien sur d'utiliser de préférence les bouts existants de la patte d'oie, et il m'arrive même de l'installer sur les 2 taquets ar,....si le soleil me l'impose.
Le fait d'avoir une patte d'oie non fixe est également un élément de sécurité, si il y a vraiment urgence a décaniller(genre une grosse vedette qui dérape de son mouillage ou tsunami, voir témoignage vague scélérate) en larguant les 2 taquets, puis toute sa chaîne,a récupérer plus tard.
On peut comme ça se tirer de son mouillage en 3 minutes, démarrage du moteur compris.
Dans le cas de la patte d'oie par le travers,surtout bien penser a lâcher suffisamment de chaîne, sinon, ça frotte sur une des coque.
On peut aussi, de façon moins extrême, déséquilibrer la longueur de chaque bout':si la houle est à 20 degrés du vent, ça suffit pour se trouver dans une position plus confortable.
Le gros pb de tout ça, est que les nouveaux venus au mouillage de rêve ne comprennent pas où est ton ancre!!

03 déc. 201203 déc. 2012
0

Quand ce n'est pas trop encombré, je laisse un orin avec bout plombé sur mon ancre.
Ca me permet :
de visualiser où est posée l'ancre
qu'un autre ne vienne pas poser son bateau au-dessus qd il mouille et donc de pouvoir repartir tranquillement
et de dégager l'ancre si elle reste bloquée sous une roche ou une chaine laissée au fond.

Quant au tsunami, heureusement, ça n'arrive pas tous les jours.... Et patte d'oie ou pas, je préfère éviter.

CaptainRV

03 déc. 2012
0

je rajouterai que la longueur (de la patte d'oie)réglable, permet de mouiller dans peu profond.
Si après le déroulement de ta chaîne, tu te retrouve sur des cailloux à 2m de profondeur, ta patte d'oie en textile va faire une drôle de gueule a racler au fond, dans les molles.
Je règle donc la longueur en fonction de la profondeur, et la nature des fonds.

18 juil. 2020
0

Apres avoir rallonger la patte d'oie a 8m sur chaque bras ça dandine toujours sur le lagoon 400 s2 largeur 7,25m. Faut il passer à 10m?
Merci pour vos conseils.
Jacques

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Coque de bateau

Souvenir d'été

  • 4.5 (181)

Coque de bateau

novembre 2021