Comment gérer les mouillages ou nous sommes de plus en plus nombreux ?

Plus nombreux, des tous petits, des très gros, les vents qui tournent, les courants, aucune règle, aucun contact entre ceux qui sont déjà mouillés, ceux qui arrivent, bref un gros bordel non organisé. Est-ce une fatalité ou est ce qu’on pourrait, en gens responsables, se donner quelques moyens pour tenter d’améliorer cette pratique ?
Mon avis est que sans informations sur la longueur du mouillage des bateaux déjà mouillés il est très difficile de faire bien. J’ai l’idée que si on prenait l’habitude en mouillant d’indiquer la longueur de notre mouillage, par ex sur une ardoise accrochée dans le balcon, ça éviterait bien de mauvaises surprises. Qu’en pensez vous et auriez vous une autre idée pour que cette information (indispensable avant de mouiller à coté d’un autre bateau) soit à la portée de tous ?

L'équipage
16 juil. 2020
16 juil. 2020
0

C'est vrai qu'entre ceux qui mouillent court, ceux qui mouillent long, tout chaine, mouillage mixte ou mouillage avec une ancre légère et bout plombé, les évitages sont parfois complètement différents.
Dans nos zones à fortes marées (Manche) cela devient un joyeux "bordel" par vent très faible au moment de la renverse de marée.
Ton idée me parait bonne, tout et autant que les skippers connaissent leur longueur de mouillage, ce qui n'est pas toujours le cas, je pense aux bateaux de location.


16 juil. 2020
2

Hello,

Bon sujet, en tout cas d'actualité, pour avoir mouillé il y quelques jours au Morgiret à Marseille et où on était assez serrés.

Pas sur que l'ardoise soit suffisante car quand il n'y a pas de vent il nous est souvent arrivé de bouger et de nous retrouver à l'aplomb de notre ancre avec pourtant 25m de chaîne.

L'indication la plus claire serait la petite bouée accrochée à l'ancre, du style orin.
Il doit y avoir une mode car en ce moment chez les ships on voit 1 ou 2 modèles de ces bouées à leur catalogue:
www.accastillage-diffusion.com[...]-1.html
www.compass24.fr[...]uillage
Au moins on sait exactement où est positionnée l'ancre et ça ferait réfléchir un peu plus les nouveaux arrivants au moment de jeter leur ancre.
Il faudrait que le nom du bateau soit inscrit dessus pour que l'on puisse faire le rapprochement avec le bateau.
Je sens que la polémique sur les orins va repartir.

Amicalement.
FX


16 juil. 2020
1

j'avais une bouée d'oringuage automatique
avec dessus un panneau genre de circulation avec une ancre barrée dessus
après deux ou trois qui se sont amarrés dessus ,je l'ai vendue
je me suis dit s'il y en a un qui s'ammare la nuit quand je dors ,ça va faire deux batos à la cote .
alain


Louarn:On a connu plusieurs fois la mésaventure avec la bouée d'orin ...Certains ne s'étonnent pas et lève une bouée a peine plus grosse qu'un ballon de foot en se disant qu'ils vont accrocher dessus leur bateau de 10 mQuel manque de repères !·le 16 juil. 2020 12:16
16 juil. 2020
0

pour moi le mouillage c'est 3 fois la profondeur à marée haute pas plus pas moins


AKALOA:3 fois la profondeur, c'est souvent très insuffisant..·le 17 juil. 2020 16:05
Calypso2:c'est insuffisant pour les nouvelles ancres peut etre mais pas un temps normal aucun probleme depuis environ 1/2 siecle ·le 17 juil. 2020 16:23
Now:Au contraire, les "nouvelles ancres" (pas toutes) tiennent bien mieux que les anciennes.Et 3 fois la hauteur d'eau, c'est parfois insuffisant quel que soit l'ancre. Tu n'as pas eu de soucis depuis 1/2 siècle avec 3 fois la hauteur d'eau, sans doute parce que tu ne pratique pas beaucoup le mouillage forain (d'après tes écrits sur H&O)·le 18 juil. 2020 21:20
Calypso2:voilà, c'est repartie ,sur les ancres ...des dizaines ou centaines de milliers de bateaux durant des décennies et des décennies, sans parler des livres ont mouillé 3 hauteurs et maintenant on nous ponds que c'était une connerie et qu'il faut mieux mettre 5 hauteurs ..la physique aussi change .. ou les ancres..·le 19 juil. 2020 08:44
16 juil. 2020
1

Je suis comme toi, je suis pour les orins, mais à condition qu'il soit bien à l'aplomb de l'ancre et non pas que le bout se promène en surface et soit un piège à hélices.
J'ai installé sous l'orin un palan 5 brins lesté qui récupère le mou, cela fonctionne bien.


Calypso2:les orins c'est super bien pour ce la prendre dans l'helice en cherchant l'endroit pour mouiller ·le 16 juil. 2020 12:21
Domde:C’est pas du tout insuffisant j’ai une nouvelle ancre Rocna vulcan à trois fois la hauteur elle s’enterre dans le sable et disparaît des 20 25 noeuds. Ça suffit dans 90% des cas par expérience et je navigue et fat des mouillages depuis 50 ans. J’ai tenu un mistral à 50 noeuds établi a Porto Conte en Sardaigne rafales 110 km/h enregistrées. J’avais quand même rallongé mis 6 fois tout chaîne sur 7 m de fonds et un amortisseur de plusieurs mètres en patte d’oie sur la chaîne. Les em.. c’est ceux qui ne savent pas mouiller ont la trouille et mettent 50 m de chaîne dans 6 m d’eau car la météo annonce f4 dans la nuit·le 18 juil. 2020 21:06
16 juil. 202016 juil. 2020
0

peine perdue ... mouillage, y a 3 jours, tous les "mouillés" étaient à 300 m les uns des autres ... tranquilles ... un gros con avec son énorme cata arrive et mouille à 40 m de moi ... presque sur mon ancre ... je lui dis "vous êtes trop près ... déplacez vous" ... le gros con était en train de finir sa manœuvre donc il avait juste à appuyer sur le bouton du guindeau pour bouger son cul de 100 m ... et bien non ! il n'a pas voulu ... sa réponse "y a assez d'espace entre nous" ... donc, vous voyez la scène, tous les bateaux bien éparpillés et le plus gros bateau collé contre le plus minuscule ... le ridicule ne tue pas ... malheureusement ... incurable ... donc peine perdue ...


philou2:C'est vrai que c'est assez fréquent ce genre de cas.Au mouillage à Ster Wen (Belle ile) cela nous est arrivé.En soirée une vedette est venue se placer près de mon bateau et à mouillé sur mon mouillage, le skipper n'a jamais voulu bouger.A 2h du matin, par nuit sans lune, une houle est arrivée dans le mouillage travers aux bateaux, les ancres ont chassé, quand on a voulu remonter notre mouillage le sien était effectivement sur le nôtre.Il lui a donc fallu remonter le sien pour nous libérer.En prime il s'est pris son amarre arrière dans une de ses hélices.·le 16 juil. 2020 12:31
16 juil. 2020
1

appliquer une règle commune comme le fait Calypso2

3 fois le fond ( à marée haute pour les mers à marée)

le problème se situe au niveau des carènes et fardages

2 bateaux (un quillard et une vedette) n'éviteront pas de façon identique.

Alors la solution: rechercher un mouillage isolé


16 juil. 2020
0

" Je sens que la polémique sur les orins va repartir."
C'est pas faux... :-)


16 juil. 2020
1

Même en connaissant la longueur de mouillage des autres bateaux, cela n’évite pas les conflits, car tous les bateaux n’évitent pas de la même façon selon leur fardage, le vent et le courant.

Si les bateaux sont proches les uns des autres, la veille de mouillage devient souvent nécessaire.


16 juil. 2020
0

Moi je mets une bouée orin, elle reste à la verticale, cela évite les dialogues :
- tu es sur mon ancre
- non, je ne suis pas sur ton ancre
- si...
Et franchement, à part une mamie en canot qui est venue s'amarrée dessus, cela me pose pas de problème.


Goj:@Sapho, bonjour. Et ça fait quoi si on est sur ton ancre?·le 16 juil. 2020 21:41
16 juil. 2020
1

C'est sur que je n'ai pas ce probleme...
J'aime bien l'idee de philou2 avec l'orin sur un palan. Philou, tu nous explique comment ca marche? Il y a quelque fois des saloperies qui trainent dans ces mouillages. Un copain, au mouillage dans les Hebrides, a remonte deux ancres: la sienne s'etait prise dans une vielle ancre a jas perdue (qu'il l'a garde pour la mettre dans sur sa pelouse, ca fait tres joli)


philou2:Voici un dessin expliquant le principe, le palan lesté garde le bout de l'orin légèrement tendu et le palan permet un ajustage automatique de la longueur pour nous qui navigons en Manche.·le 16 juil. 2020 18:33
16 juil. 2020
3

Depuis 30 ans c'est surtout la taille des bateaux qui a explosé
Donc plus de surface moins de place !!!


16 juil. 2020
0

Il y a 15 ans je suis surpris par un voilier qui devait faire plus de 12 m, avec la chaine verticale.... Comme chaque soir je vais essayer de trouver un poisson et par curiosité je vais voir sous l'eau... Personne ne voudra croire mais l'ancre ne touchait pas le sable, elle était droite avec la pointe planté vers le haut dans un rocher un peu creux. Le mec avait tiré sur le guindeau jusqu'a tendre la chaine verticale!!! Vu qu'ils avaient l'air cons j'ai rien dit, et le lendemain ils étaient toujours là. J'ai du partir bosser je ne sais pas comment ils sont repartis.
Moins de 1 fois la hauteur d'eau!!!
Petite précision il n'y à bien sur pas de marée ici.


Kalinu:C'est pas vraiment l'esprit voileux tout ça.Quand je vois que des bateaux sont mal mouillés, je leur en parle et c'est généralement l'occasion de sympathiser ou de les sensibiliser.·le 16 juil. 2020 21:40
16 juil. 2020
1

Une solution dans les mouillages encombrés, c'est l'embossage.
C'est devenu une "habitude" dans certains mouillages d'échouage en Bretagne Nord. Pas dans d'autres.
C'est évidemment plus contraignant que de poser une seule pioche.


16 juil. 202016 juil. 2020
2

C'est pour cela que je ne râle pas en Costa Brava où l'on est plus ou moins obligé d'utiliser les corps-morts payants dans la plupart des mouillages que nous fréquentions gratuitement avant, mais à nos risques et périls.
Là, plus de dérapages, l'évitage n'est plus un problème et il n'y a plus d'abruti pour venir mouiller sur ton ancre et repartir en te remorquant sans même s'en rendre compte. Vécu...


SENETOSA:pareil!·le 16 juil. 2020 17:24
Kalinu:J'arrive à la même conclusion que Tangalo. Je pense que la solution est dans le coffre, au moins en haute saison. Ma dernière croisière en Med m'en a définitivement (?) convaincu. Maintenant que (presque) tout le monde sait que les posidonies sont la source de la richesse marine sur les côtes, ont ne peut plus accepter qu'en saison des hordes de navires (souvent de location et/ou charter) viennent labourer les fonds plusieurs fois par jour (mouillage du matin et sa baignade, autre mouillage du midi et sa baignade, autre mouillage du coucher de soleil, autre mouillage pour la nuit...). On ne va pas avoir le temps d'éduquer tous les gens qui flottent l'été.·le 16 juil. 2020 21:47
Oliver29:Tiens, tu critiques les autres ici et tu donnes des leçons sur un autre fil...Le vent a tourné ?·le 16 juil. 2020 22:09
16 juil. 2020
0

Il y a aussi la solution, comme en Italie: le plus gros mouille et les plus petit se mettent à couple. Ambiance et convivialité assurées


Jidewe:Chez nous on appelle cela une partouse..... Désolé je n'ai pas pu m'en empêcher malgré l'intérêt du sujet ( sinon je ne l'aurai pas lu jusqu'au bout)·le 16 juil. 2020 18:00
16 juil. 2020
0

Les corps-morts s'est bien mais quand ils sont trop proches les uns des autres ce n'est pas bon non plus.
L'exemple ce sont ceux de St Mary aux scillies, une nuit nous nous sommes retrouvés ainsi que tous les voisins aux alentours à nous déborder les uns les autres, il y avait très peu de vent et c'était l'heure de la renverse des courants


16 juil. 2020
5

A vrais dire l'idée de fréquenter des mouillages bondés ne me viendrait même pas à l'esprit. J'équiperais mon bateau d'un chauffage pour naviguer hors saison ou changerais de bassin de nav. avant d'être confronté trop à ce problème je pense. Le fait est qu'à part certaines exceptions un bateau est relativement lent donc rester plus que 5 ans au même port d'attache est vite gage de routine, on fini par connaître par coeur les ports dans un rayon de 300 miles. J'essaye de changer tous les 5 ans de ports d'attache, le prochain sera peut-être en scandinavie ou en écosse, au moins pour 2 ans.


16 juil. 2020
1

Voici le schéma annoncé, il semble que l'on ne peut pas ajouter d'image à un commentaire.
Le palan lesté garde le bout de l'orin légèrement tendu et il permet un ajustage automatique de la longueur pour nous qui naviguons en Manche.


fxvt:Hello, J'ai fait un peu comme toi mais en plus simple: Une petite bouée sphérique de 25-30cm de diamètre qui a un anneau moulé à sa base, une garcette de 4mm jaune fluo qui passe dedans, une extrémité frappé sur le diamant de l'ancre et l'autre attaché à un poids de pêche de 300g (400 c'était trop, la bouée s'enfonçait trop). La garcette de 4mm tient 170kg et fait 12m donc je peux mouiller entre 6 et 12m ce qui est très souvent le cas. J'ai collé sur la boule des secteurs en catadioptre autocollant et ajouté un feu clignotant qui s'allume seul la nuit. Amicalement. FX·le 16 juil. 2020 20:24
titoumahe:excuse moi je n'avais pas deroulé plus bas patrice·le 18 juil. 2020 09:39
amadeus:Bonsoir, jai exactement le meme système depuis quelques années et en suis très satisfait·le 18 juil. 2020 21:30
5

Trois fois la hauteur d'eau avec du courant par ex Herm cela peut être un peu juste.


Patxaran:Dans le numéro du mois dernier de V&V, question "Vrai ou Faux " : "Trois fois la longueur d'eau, c'est suffisant?"Réponse de JP Delevoye, concepteur des Boréal et navigateur : "Faux, minimum 5 fois la hauteur d'eau à haute mer, et plus c'est encore mieux".Donc je plussoie.·le 18 juil. 2020 09:22
Calypso2:il a raison car il faut 5 longueurs pour la nouvelle generation d'ancre pour quelles crochent bien contre 3 pour les anciennes et sur les Boreal il installe les nouvelles ancres ·le 18 juil. 2020 09:31
Patxaran:cela n'a pas à voir avec le type de l'ancre, mais avec l'angle de tire.De plus les ancres actuelles (Rocna, Spade, Delta, Kobra) sont quand-même meilleures que les anciennes (CQR...)·le 18 juil. 2020 09:34
Larent le Hareng:moi aussi je m'amusais à faire des x3 ou x4 ou x5 ... etc ... et maintenant je balance tout (30 voire 40m) ... en respectant des profondeurs correctes bien sûr ... je préfère tout reporter l'effort sur la chaîne et garder l'ancre "en sécurité" pour le cas plus qu'improbable que la chaîne glisse ... ça permet aussi d'éviter que l'ancre s'enfouisse et qu'elle soit impossible à relever ... (je parle de mouillage avec du vent pas le mouillage d'aprem pour se baigner et boire l'apéro ...)·le 18 juil. 2020 11:08
Yapadélisse:3 fois la profondeur suffit pour la plupart des mouillages que l'on pratique (abrité du vent et de la mer). Après je rallonge si le mouillage n'est pas abrité ou s'il y a du courant. La règle absolue du X fois n'a pas beaucoup de sens, il faut adapter son mouillage aux conditions du moment. ·le 18 juil. 2020 11:35
Tilandsia:@Larent: tout balancer est rassurant et je te suis sur le raisonnement. Mais ceci n'est valable que pour un mouillage désert ou quasi. Sinon le rayon d'évitage est tel que tu passes le reste du temps à défaire les noeuds.·le 18 juil. 2020 11:59
Larent le Hareng:@ Tilansia : tout chaîne, jamais de bout même plombé; j'ai essayé une fois et je m'en suis mordu les doigts ·le 18 juil. 2020 20:27
16 juil. 202016 juil. 2020
1

pour ne pas se faire déplacer l'ancre par l'orin, un bout cassant de 2 mètres sous la bouée, on perd la bouée mais on est toujours ancré, du coup un orin avec une bouteille plastique ça attire moins les convoitises, un corps mort attaché à une bouteille plastique avec de la ficelle de boucher, perso j'hésite à le prendre.
pour les mouillages bondés ben c'est comme à terre, on va ou il y a du monde ... ou pas, question de goût !


juliusse:Une bouée type casier avec fanion ça dissuade bien aussi...·le 16 juil. 2020 22:35
16 juil. 202016 juil. 2020
3

Bonsoir,
Pas con le coup de la bouteille plastique!
Sinon si pas de marée un bout très court pour l'orin,à 2 mètres sous l'eau,avec un petit flotteur et une boucle ou manille,facile à attraper d'un coup de palme pour crocher un truc plus long si problème...
Si le voisin est trop près,prendre une photo du goujat en précisant bien que c'est pour le procès en cas de touchette au cas ou et que l'on est avocat...
Ou alors sortir tout nu du bateau et bronzer ostensiblement devant les voisins/voisines qui ne devraient pas tarder à décamper...ou vous inviter pour l'apéro !
Un pote fait la même chose et pisse bien en vue mais ça je n'ose pas...


16 juil. 2020
0

Pour l orin pourquoi ne pas installer un élastique ds les mouillages à marées ??
Tout dépend des profondeurs mais j'ai vu quelques fois le cordage de l orin autour de l ancre.
Là il faut plonger ...et il vaut mieux être à Bora bora qu en Bretagne.


Patxaran:faut être né en Bretagne pour plonger en Bretagne.....·le 16 juil. 2020 23:34
16 juil. 2020
2

Je suis aux Antilles et je ne comprends pas pourquoi les gros catas de locs essaient d être pres du bord et aucune gêne avec les watts à fond , bbq etc...
Cette fois ci c etait en Martinique. 20 -25 jeunes sur 2 catas.
C'est vous qui leurs avez appris a se comporter ainsi ?
C'était des francais mais j ai assisté au memes désagréments avec des jeunes Usa.
Les mouillages avec les ppv étaient bien difficiles auparavant mais mon ancien poids lourd bout hors assorti etait assez dissuasif.
Si j'avais un gros canote , j'aurais tendance a m eloigner de mes petits congeneres...


Kalinu:En Med pareil pour les catas surchargés et alcoolisés. Que dire de la soirée karaoké urlante d'un Catlante de 60 pieds dans le mouillage principal des Lavezzi ? C'est tout de suite moins sauvage d'autant plus que c'est une réserve naturelle et que cela raisonne entre les blocs de granit. Quelques jours après, le même Catlante de 60 pieds a laissé son générateur tourner pendant des heures (3 heures ?) même après la nuit. Ça ne leur fait pas de pub.·le 16 juil. 2020 22:02
Domde:Je les ai côtoyé à Roccapina après un soirée bruyante et alcoolisée ( il étaient les seuls à faire du bruit dans le mouillage jusqu’à minuit passé le lendemain matin gymkhana à donf entre les bateaux au mouillage avec les 2 annexes sur motorisées en trainant un idiot sur une planche. Me suis déplacé pour parler au skipper en lui proposant de contacter le Cros et Léa Gendarmerie. Ça s’est immédiatement arrêté. Faudrait les couler.·le 18 juil. 2020 21:16
16 juil. 2020
1

Il y a hélas beaucoup de ploucs ,d’abrutis, de notoirement incompétents, d’inconscients qui circulent sur la mer.
Pour m’en prémunir ,J’ai tout essayé ,rien n’y fait .

Pire , comme me le rappelle chaque fois mon épouse , « tu as le look et le bateau qui rassures , donc ils viennent se coller à toi ».

La solution : s’écarter de la masse en se mouillant à l’écart , plus profond .
J’ai 60 m de chaînes de 10 attelées a une ancre Fob de 22 kg. A 20 mètres de fond , il y a moins de candidat, sauf ceux qui n’ont aucun complexe pour mouiller a pic...!

Je dois cependant avouer ,qu’il m’arrive encore de récupérer un abruti qui trouve intelligent de Venir se mouiller travers ma chaîne et de reculer en faisant charrue avec son ancre.

Je ne parviens même plus à me mettre en colère face à de tels signes d’incompétence.
Alors, Je déménage encore plus loin pour avoir la paix...!

Une piste me parait indispensable à étudier:

Une formation obligatoire au mouillage , au courant , à la dérive , à l’observation de l’environnement, aux règles d’évitement de tous les apprentis marin.

Je rêverais d’y rajouter la bienséance et le respect de l’autre , mais la , j’ai bien peur que la tâche soit insurmontable !

Wide Glide


Lulu2:L’enfer, c’est les autres 🤪·le 16 juil. 2020 22:03
James :À 20m de fond je ne te souhaite pas d'y accrocher ton ancre .Soit tu es super fort en apnée soir tu as une bonne bouteille ?·le 16 juil. 2020 22:18
Kalinu:Considérons que les mouillages bondés de la haute saison (qui s'étend dangereusement sur le printemps et l'automne) sont comparables à des parkings de supermarché le samedi après-midi et que chacun vient y chercher une place qui lui est due. Si les places n'étaient pas tracées au sol, ce serait le bazar. Donc pour que toutes les embarcations soient bien rangées en sécurité, on mouille des coffres et basta. Pour les autres mouillages, toutes les idées sont bonnes à prendre.·le 16 juil. 2020 22:33
Calypso2:autre solution bien plus commode ;bequillé sur la plage ..no probleme·le 17 juil. 2020 08:53
juliusse:L'avantage d'un petit tirant d'eau et/ou échouage. Aller là où la majorité ne peut/veut/n'ose pas aller. Seul inconvénient, on provoque parfois le talonnage du blaireau qui veut se coller à toi, croyant qu'il y a du fond parce qu'un bateau est mouillé.·le 17 juil. 2020 10:47
Calypso2:c'est vrai celà m'est arrivé de voir des bateaux s'echoué lamantable a quelques encablure du mien ..parce qu'ils pensaient qu'il y avait de l'eau ..et a marée descendante ç'est pas mal , le bateau reste couché durant des heures ,c'est moins pratique pour l'apéro ·le 17 juil. 2020 11:02
juliusse:J'adore ces moments où tu peux voir la solitude dans le regard du mec...·le 17 juil. 2020 11:08
Calypso2:il y a eu m^me un skipper qui apres s'étre echoué un peu avant d'etre arrivé à ma hauteur m'a demandé comment j'avais fait pour etre aussi pret du rivage avec un aussi grand bateau ...sur le coup je n'ai pas trop su quoi lui repondre ..on en voie des choses tout de m^me ·le 17 juil. 2020 12:18
matelot@17523:Là où tu rigoles moins c'est quand le mec est venu se mettre à couple de toi, et est parti prendre l'apéro à terre et que la mer descend!(vécu à Chausey!)·le 17 juil. 2020 12:41
17 juil. 2020
-1

Un Hollandais bien posé sur un caillou dans le Veerse Meer avec un petit quillard habitable de 6m.
Rien de bien compliqué mais après qu'un bateau à moteur ai essayé de le déséchouer en tirant comme un boeuf sans faire giter, on s'est résolut à quitter le ponton d'à coté et a aller donner un coup de main.
Le ""skipper"" paniqué faisait des moulinets des bras en hurlant "Neeeee" croyant qu'on allait se planter comme lui mais avec un Blue Djin tout remonté on call 20 cm, 50cm en étant manoeuvrant avec HB, un poil de safran et de dérives.
Juste avant que je n'embarque sur son bateau, il giflait sa fille d'une dizaine d'année en pleine crise de panique, ambiance et belle image du skipper qui gère.

Le gars me demandant si je viens pour l'évacuer lui et sa famille... Heu non, on va peut-être juste déséchouer votre bateau, non ? Vous prenez l'eau ? non, bon, et bien allons-y.
J'explique à la gamine qui sanglote roulée en boule dans le cockpit après la souflette paternelle que tout va bien et qu'on va déséchouer le bateau.
Je flanque le "skipper" (heureusement ""costaud"" et son fils ado tout aussi ""costaud"" au rappel sur la bôme débordée et donne l'ordre au bateau à moteur de déhallé doucement "non, non plus utile de faire beugler ton HB 120cv, tu vas voir ça va sortir tout seul".

Sentiment contrasté d'avoir bien dépanné un type pas méchant d'une situation guère dangereuse (mer intérieure, beau temps) et colère qu'on puisse skipper un bateau sans avoir la moindre notion de comment gérer une situation somme toute assez classique.


The Sailing Chemist:C'est toujours les conséquences d'une mauvaise légende que la voile c'est facile, 2 semaines aux Glénan et hop ! Certains professionnels du secteurs ont aussi tendance à minimiser le besoin de compétence pour élargir le marché, d'autres pratiquants se plaisent aussi à enjoliver le contexte, bref en résultat, on trouve des CDB auto proclamés dans des situations "craignos".. Si vous regardez bien vous trouverez pleins d'autres exemples... Je ne démordrai pas qu'il y a en France un "trou" entre les vrais besoins de formations à la voile et l'offre assez réduite (hors les ados et jeunes adultes) et surtout disparate, pas assez sérieuse et mal adaptée aux plaisanciers .. ·le 17 juil. 2020 15:59
Goj:"une situation somme toute assez classique". OK ça se la raconte dur ici lol·le 17 juil. 2020 18:01
The Sailing Chemist:Oui, c'est vrais que faire gîter son quillard pour le dégager par remorquage c'est pas ce qu'on qualifierait de "assez classique" ... Perso ça m'est arrivé et je me suis dégagé tous seul comme un grand avec ma quille pivotante (donc fastoche).Enfin cela ne change rien au sujet des compétences de CDB (chef de bord) qui, à commencer, se doit de ne pas paniquer inutilement.. même si cela reste plus facile à dire derrière un clavier que transposé dans le contexte..·le 17 juil. 2020 19:45
17 juil. 2020
1

La solution, les mouillages peinards...


lolapo:N en parles pas de trop...·le 18 juil. 2020 01:36
17 juil. 2020
0

"...sur la grande mare des canards"?


17 juil. 2020
0

hello
en principe la longeur de mouillage est exprimee par une boule de couleur dans le pataras
code couleur habituel
loulou


17 juil. 2020
0

Mettez tous un Orin, comme ça on ne pourra plus mettre que la moitié des bateaux par mouillage et ça résoudra le problème de SENETOSA.jj

la dernière fois qu'un mec m'a dit "t'es sur mon ancre", je ne lui ai même pas répondu. C'était il y a assez longtemps en fin de compte, l'été dernier en Corse. C'est bon signe.

Sinon il ya 3 semaines un couple en bateau de charter sont venu nous dire en annexe qu'on était "à peu près" sur le ancre depuis 3 jours, sans aucun air de reproche. Qu'ils comptaient partir le lendemain à 11h, et que ce serait sympa si on pouvait être là pour mettre le moteur vite fait pour ne pas les gêner.

J'ai trouvé ça correct. Un voilier de charter, je me suis dis, ils sont pas super à l'aise, ils ne sont pas super chaud à l'idée de s'approcher à 1m de la jupe d'un autre bateau, ils viennent me demander gentiment d'être arrangeant, c'est cool.

Mettez vos orin quand vous êtes seul et pensez aux autres quand c'est peuplé, bordel.


17 juil. 2020
0

"Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît."


17 juil. 2020
0

Pour être positif, je trouve que l'orin de James est un bon compromis. (chose due)
2m sous l'eau donc pas trop bas pour pouvoir le crocher facilement et il ne gêne pas les autres bateaux.
je testerai.


Calypso2:oui parce que depuis le jour ou un bateau c'est pris l'orin de mon ancre dans son helice je n'en met plus ·le 17 juil. 2020 20:01
17 juil. 2020
0

Évitez les malheureux qui louent 1 à 3 semaines par an, fuyez la rade de Hyères pour les sudistes. Préférez les bouches du Rhône ou les Alpes maritimes bien moins surpeuplés en été.

La recette est de toute façon de naviguer hors saison, la cerise sur le gâteau,c est le chauffage à bord.
En janvier, la plage d argent à porquerolles, c est pour vous tout seul...


18 juil. 202018 juil. 2020
1

no probleme de mouillage ..devinez ou?


mosc:tu as plus que 3 fois la hauteur d'eau :)·le 19 juil. 2020 08:55
Calypso2:et une ancre à l'avant et une autre a l'arriére .. mais elles ne valent rien car elles sont anciennes ..👍·le 19 juil. 2020 08:59
capitainezigzag:C'est l'île de batz·le 19 juil. 2020 09:15
Calypso2:gagné ! super tranquille au mouillage celà faisait bien 40 ans que je n'étais pas retourné sur l'ile ·le 19 juil. 2020 09:17
Calypso2:non 35 ans...tout de m^me ·le 19 juil. 2020 09:18
capitainezigzag:J'avais pas trop de mérite, notre bateau est à Trébeurden et on y va souvent avec les enfants·le 19 juil. 2020 09:23
Calypso2:par contre vu le nombre de marques pour passer entre l'ile et la cote je suis toujours obligé de sortir la carte papier avec le lecteur impossible d'avoir une vue d'ensemble le coin est super dangereux avec ses courants et rochers ·le 19 juil. 2020 09:23
Calypso2:Trebeurden ..c'est un super coin pour naviguer mais il faut etre vigilent ·le 19 juil. 2020 09:26
Hubert, de Cherbourg:Le passage à terre de Batz n'est pas "super dangereux" très bien balisé.Par grande marée basse il faut être soigneux·le 19 juil. 2020 09:42
18 juil. 2020
9

Le problème n’est qu’à son début!

Les vente de bateau à moteur explose, de même que le nombre de pratiquants qui passent par de la location.

Les ecoles de voiles sont moribondes depuis quelques années déjà conduisant à une formation de plus en plus légère...
Je rencontre de plus en plus de gens qui me disent n’avoir jamais navigué sans traceur... je vois des bateaux dans des états à peine croyable, et je refuse de bosser dessus, de peur de risquer d’être mis en cause si un problème survient (probable) même si je ne touche pas à l’équipement douteux: des fils dénudés voir fondus rafistolés au chaterton, des cloisons pourris portant des cadènes rafistolés au ctp casto avec des vis posées à l’arrache... des installations électriques ou l’on ne retrouve que 9v aux bornes du traceur...

La plaisance est devenus un marché de consommateurs, les initiés se réduisent comme peau de chagrin, les bateaux sont donc logiquement devenus des biens matériels comme des bagnoles, construits de la même façon, standardisés, rationalisés pour répondre au besoin du plus grand nombre, qui navigue de moins en moins loin, de moins en moins longtemps, de port en port...

Maintenant il est logique de trouver de la chaîne de 8 sur un bateau de 8t à vide et plus de 11m, des guindeaux de 700w, des ponts vissés, des cloisons posées au mastic, des cadènes fils sans renforts aucun, des taquets sans contreplaques avec juste des rondelles dessous... alors ceux qui ont ces bateaux dirons que pour la performance c’est mieux, léger... mais par contre ça ne les dérangent pas d’avoir des contremoules bien lourd, juste collé (sur un 38 pieds c’est 500-800kilos de plus qu’un varanguage classique), un pont injecté avec 30-35% de ratio de fibre, donc résistance faible pour un poids loin d’être négligeable...
Bref, le bas coût l’emporte sur le sens marin... la fin d’une époque, depuis 20 ans déjà ou quand l’on cherchait un bateau neuf, on allait visiter le chantier, rencontrer les équipes techniques pour se faire faire un bateau aux petits oignons...
Un jeanneau de 11m et 15 ans se négocie au prix d’un wauquiez de même taille et 30 ans... voir moins! Chercher l’erreur!


18 juil. 2020
0

Ben çà alors, v'là que j'suis d' accord avec Cédric, et que je l' étoile en plus!

Mais dans quel monde on vit?

Gorlann


juliusse:Tu m'enlèves les mots de la bouche.·le 18 juil. 2020 20:16
Calypso2:c'est sûr que nous sommes rentré dans un autre monde concernant la plaisance .. d'ailleurs ce n'est plus la plaisance mais plutot le loisir nautique qui n'a rien plus rien à voir ·le 18 juil. 2020 20:35
James :Des paroles sensées qui reflètent bien la réalité des bateaux de grande série. ·le 19 juil. 2020 08:36
19 juil. 2020
0

A chercher des mouillages tranquilles, donc de plus en plus difficiles d'accès, en raison du monde croissant dans les mouillages, on arrive parfois à ça...
J'en ai une panoplie !
Bien sûr, j'assume complètement, et les quelques galipettes que mes bateaux ont faites, ne m’empêchent pas de continuer l'exercice.
J'ai découvert des coins fantastiques. Mais ils se méritent !


19 juil. 2020
0

En Croatie, cette année, il y a de la place partout🌝


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Un souvenir d'un mouillage aux Grenadines il y a déjà longtemps

Souvenir d'été

  • 4.5 (169)

Un souvenir d'un mouillage aux Grenadines il y a déjà longtemps

novembre 2021