Comment fonctionne un évent de réservoir?

Bonjour,

j'ai cherché un schéma ou une coupe d'un évent de réservoir à eau ou à GO et je n'ai pas trouvé.

Les miens sont au bout d'un tuyau de prise d'air de chaque réservoir, ils sont en bronze ou laiton, enfin ils sont jaunes, ils sont cylindriques et ont une sorte de petite vis sur le dessus.

Ca marche, semble-t-il, mais j'aimerais en connaître le principe de fonctionnement et leur entretien éventuel.

Merci d'avance

RV

L'équipage
17 oct. 2009
17 oct. 2009
0

moi aussi
j'ai eu des sueurs froides avec mon réservoir de GO qui s'est mis en dépression...(psy s'abstenir!)

17 oct. 2009
0

il me semble que ce n'est...
...qu'une sorte d'enjoliveur qui permet la mise à l'air d'un réservoir, afin que l'on puisse pomper dedans, l'air remplaçant le liquide pompé !

Pas de mécanique particulière, si ce n'est un forme empêchant l'eau d'entrer.

;-)

17 oct. 2009
0

grille
bonjour il me semble que l'évent n'est pas autre chose qu'un trou enjolivé et protégé pour certains d'une petite grille empéchant certaines saletés d'entrer.
Je ne vois rien d'autre

17 oct. 2009
0

la grille
est avant tout un anti deflagrand car il ne faut pas oublier qu'il y a des gaz explosif dans le reservoir .

josé

17 oct. 2009
0

voirlà par ex
en bas de la page 104

viewer.zmags.com[...]mag.php

17 oct. 2009
0

Ah bon Objection
Un évent ne sert qu'a mettre le réservoir à la pression atmosphérique.
Dans un sens lorsque l'on pompe dans le réservoir pour que l'air équilibre le volume. Dans l'autre sens lorsque par une augmentation de pression du gaz dans le réservoir (augmentation de température), l'excédent de pression puisse partir à l'atmosphère.

Dans un réservoir, le gaz au dessus du liquide est appelé "ciel Gazeux".

Si le mélange de gaz de pétrole et d'air est dans les proportions qui vont bien (stockiometrique)...
une étincelle et BOUM ! Event ou pas évent.

Donc, en aucun cas, l'évent ne contrôle cela.

Sur de gros réservoirs... Un pétrolier par exemple, On inerte le ciel gazeux en chassant le mélange gaz de pétrole/air et en le remplaçant par un gaz inerte.

On le produit sur place simplement avec un gros bruleur qui consomme l'oxygène de l'air et on injecte ce qui reste dans le ciel du réservoir.

Là... Oui c'est safe.

17 oct. 2009
0

et...
...existe-t-il un évent empêchant le carburant de sortir???

17 oct. 2009
0

toutes mes excuses...
...mais je ne comprends pas tout !

"l'extrémité du tuyau aille directement à la mer."

je ne vois pas bien ?

"les réservoirs sont largement au-dessus du niveau de la mer" (sur un cata)

celui de gazole peut-être, mais pas ceux d'eau douce qui seront bien au fond des coques, histoire de poids plutôt bas.

L'évent, en fait, est comme un passe coque, mais aérien, et le plus haut possible pour éviter les entrées d'eau de mer, et s'il est bien placé, c'est justement lui qui déversera le trop plein, et quand c'est de l'eau douce, pendant le remplissage, ce n'est pas bien grave.

;-)

17 oct. 2009
1

Event eau douce
L'évent de mon réservoir d'eau douce arrive dans la baille à mouillage. Donc, en cas de remplissage excessif, pas de problème, ça s'écoule à la mer.
Captainhervé ... il faut être maso pour envoyer l'évent dans les fonds ;-) ;-) ;-)

17 oct. 2009
0

Merci à tous
Ca me conforte dans ce que je pensais, un simple trou pour l'évacuation de l'air et ça n'empêche pas les trop pleins d'eau de sortir par là.

Ce qui m'a mis la puce à l'oreille, c'est que j'avais effectivement trouvé sur Internet des évents pour GO avec des systèmes anti-refoulement (un clapet qui se ferme et renvoie le GO), ce qui sous-entendait que la plupart des events du commerce n'ont pas ce système.

En réflechissant, pour les réservoirs d'eau douce, l'idéal serait donc que l'extrémité du tuyau aille directement à la mer.

C'est ce qu'on rencontre couramment sur les catas, mais c'est facile à faire car les réservoirs sont largement au-dessus du niveau de la mer en général.
Sur un mono, les réservoirs sont sous la ligne de flottaison, donc je ne vois pas pour l'instant la solution idéale sauf à voir les trop pleins aller directement dans les fonds du bateau.

Est-ce que j'ai manqué quelque chose?

RV

17 oct. 2009
0

Pour Duf 36 et Perelandra
Tous les catas récents que je connais ont leurs réservoirs d'eau douce sur la nacelle en avant du carré et au-dessus du niveau de la mer que ce soit les Bénéteau -Lagoon-, les FP, les Catana, les Nautitech et même les Lerouge. Je ne connais pas de cata récent qui ait ses réservoirs d'eau douce dans les flotteurs.

Pour les monos, il ne s'agit pas d'envoyer l'évent dans les fonds, ça viderait le réservoir par gravité, j'ai dû mal m'exprimer....
Par contre, les faire refouler dans la baille à mouillage me parait une excellente idée.

RV

18 oct. 2009
0

dans le cokpit
bonjour sur mon bateau j'ai mis l'évent de trop plein du réservoir d'eau dans le cokpit. Lorsque je remplis le réservoir j'entend l'eau "arrivée" avant qu'elle ne déborde.

18 oct. 200916 juin 2020
0

Eureka, purgeur automatique
J'ai trouvé la réponse à ma question initiale dans le rayon chauffage central.

C'est bien ce truc que j'ai au bout de mes tuyaux de trop plein des réservoirs d'eau:

"Les purgeurs automatiques

Dans tout circuit de chauffage, il faut placer des purgeurs qui permettent de faire évacuer l’air présent dans les tuyaux. Lors du remplissage on les ouvre sur tous les radiateurs jusqu’à ce que tout l’air contenu soit sorti. Si par la suite les tuyaux on tendance à faire du bruit, c’est qu’il y a de nouveau de l’air dans le circuit et qu’il faut là encore purger le circuit et ajouter de l’eau. On pose maintenant aussi des purgeurs automatiques qui évitent de faire cette manœuvre manuellement. Dès qu’un peu d’air arrive au purgeur, celui-ci s’ouvre et le laisse s’échapper. On en pose généralement un près de la chaudière et un autre au point le plus haut du circuit mais il vaut mieux en poser un ou deux supplémentaires."

18 oct. 2009
0

purgeur automatique (bis)
En plus du danger signalé par Robert je vois mal l'intérêt sur un bateau: dans un chauffage central il est installé sur une tuyauterie sous pression mais la sortie d'un évent n'est normalement jamais sous pression.

Par contre il pourrait se justifier si on a un circuit d'eau pressurisée avec un point haut où pourrait s'accumuler de l'air.

MichelR

18 oct. 2009
0

Et de plus, sur un chauffage central,
ce n'est absolument pas sa fonction, il y a un ballon surpresseur (appelé Flexcon) et un trop plein prévus pour régler les problèmes éventuels de surpression.

RV

18 oct. 2009
0

Pour conclure
1) ça fonctionne très bien depuis des années

2) c'est ce que le chantier a installé quand il a monté les réservoirs

Donc, je vais laisser comme ça en faisant attention au remplissage.

Merci de votre aide à tous

RV

18 oct. 2009
0

Ma remarque
Ce que je voulais dire : un purgeur automatique sert à laisser l'air sortir et à empêcher l'eau de sortir. Il est donc adapté à des installations où il y a une raison d'avoir de l'eau sous pression au niveau du purgeur. C'est le cas dans une installation de chauffage central.

Ma remarque était de dire qu'au niveau d'un évent il n'y a aucune raison d'avoir de l'eau sous pression donc que je ne comprenais pas le but poursuivi en y installant un purgeur automatique.

MichelR

18 oct. 2009
0

hauteur de nable et surpression
Bonsoir,

Robert pourriez expliquer pourquoi la hauteur de la nable détermine la pression dans le réservoir ?
La pression n'est elle pas fonction du poids de la colonne d'eau ?
Une nable à 1 m au dessus du réservoir ne doit pas entrainer la même variation de pression selon que le tuyau ait un petit ou un gros diamètre ?

Merci.

19 oct. 2009
0

donc.
hypothèse :
surface réservoir : 1 m²
évent : 1 m au dessus du reservoir
nable de remplissage : au dessus de l'évent

juste après avoir fait le plein,
mon niveau d'eau est au niveau de l'évent , mon reservoir subit une surpression de 0,1 bar soit 1 T/m²

si mon tuyau d'évent fait 3 cm², sur 1 m j'ai 0,3 l.

je fais couler 0,3 l (soit 300 g d'eau).

mon tuyau d'évent est vide, j'ai fait baisser la charge sur les parois de mon réservoir de 1 T/m²

:heu:

comprend pas ..

19 oct. 2009
0

et voilà le piege

comme l'explique Robert la pression dans le reservoir est determiné par la hauteur de la colonne d'eau .

donc lorsque l'on fabrique le reservoir son échantillonnage est determiné par la hauteur de l'évent et il faut faire tres attention a sa position en hauteur par on peut tres vite le faire gonffler.

je soupçonne avoir peté mes deux vache à eau souple en faisant degeuler le remplissage sur le pont, la colonne du remplissage faisant environ 1m par rapport aux reservoirs plus la pression du robinet....et voilà 150l d'eau dans les fonds , maintenant je me mefie.

josé

18 oct. 2009
0

purgeur automatique
C'est assez risqué de mettre un purgeur automatique. L'objectif du trop plein est aussi de limiter la pression dans le réservoir au moment du remplissage en laissant sortir à pression nulle tout ce qu'on rentre par le nable.

Or le purgeur se ferme quand l'eau arrive dans le haut du purgeur. Si à ce moment le tuyau de remplissage est un peu enfoncé dans le nable et son débit important, on risque de faire monter un poil de trop la pression dans le réservoir.

Les forces en jeu sont grandes : Comme le réservoir a des surfaces planes de l'ordre du mètre carré, même avec seulement 0.1 bar de surpression (soit une colonne d'eau de 1 mètre de haut, donc un nable à 1 mètre au dessus du réservoir) cela donnera une force d'ouverture de 1 tonne sur une face de 1 m2 !

Sur mon canote, chaque réservoir a un trop plein personnel qui donne dans le cockpit, très commode, on voir quand c'est plein. En effet le reflux par le nable n'est pas un critère certain de remplissage.

18 oct. 2009
0

il me semblait bien...
...qu'il y avait quelques "bugs" dans ce que je dis apprendre plus bas !

;-)

18 oct. 2009
0

Michel, je ne comprends pas ta remarque
Il ne s'agit pas de pression, même sur un circuit de chauffage central. Il s'agit ici d'évacuer l'air en trop dans les tuyauteries et les radiateurs pour le remplacer par de l'eau.

Sur un bateau, quand on remplit, il faut évacuer l'air chassé par l'eau et ça me parait adapté sauf problème de surpression d'eau signalé par Robert. Et quand on puise dans le réservoir, combler l'eau par de l'air.

RV

18 oct. 2009
0

sauf que
la pression généralisée d'un circuit de chauffage est de 2 à 3 bars. La soupape ne sert qu'a éviter l'explosion si le brûleur ne s'arrête plus.

Enfin l'accumulateur, sert à maintenir la pression en cas de perte d'eau.

Dans les anciennes technologies ou l'accu n'existait pas, on avait un réservoir d'équilibrage situé en un point haut du grenier avec une simple mise à l'air. La pression générale était plus basse environ 0,3 bar/étage.

Evidement le réservoir était sensible au gel. D'où la généralisation des accus gonflés à l'azote vers 3 bars à proximité de la chaudière ou inclus dedans.

18 oct. 2009
0

Poids de la colonne d'eau
La pression c'est une force exercée sur une unité de surface. L'unité de pression est le pascal (1 newton par m2). On utilise beaucoup le bar qui vaut 100.000 pascal et a l'avantage d'être voisin de la pression atmosphérique.

Quand on dit que la pression est le poids de la colonne d'eau on se réfère à une colonne d'eau imaginaire qui aurait comme section l'unité de surface. Il ne s'agit pas du poids du liquide qui se trouve effectivement au dessus du niveau auquel on mesure la pression, mais du poids de cette colonne d'eau notionnelle.

MichelR

18 oct. 2009
0

hauteur d'eau
La pression est effectivement la hauteur de la colonne d'eau indépendamment du diamètre du tuyau.

Si l'évent ne laisse pas filer l'eau de remplissage assez vite, alors le tuyau d'arrivée se rempli jusqu'au nable qui déborde, et la pression est égale à la hauteur du nable au dessus du réservoir.

Donc 0.1 bar pour chaque mètre de hauteur.

19 oct. 2009
0

Et pourtant
c'est exactement ça !

19 oct. 2009
0

Voir Evangelista Torricelli
Ne pas confondre pression et poids de l'eau:

www.cnrs.fr[...]lli.htm

RV

19 oct. 2009
0

Créve tonneau de pascal
célèbre expérience qui montre comment faire exploser un tonneau avec un litre d'eau...Regarde sur Google, tu y trouveras le descriptif.

18 oct. 2009
0

A propos du tuyau de l'évent
Bonjour

Il faut prendre garde lorsque l'on monte le tuyau qui vas du réservoir a l'évent a ce qu'il soit en pente vers le haut sur toute sa longueur . Sur mon bateau , le constructeur a placé l'évent du réservoir de fuel tout a l'arriére , ce qui part d'une bonne intention , mais le tuyau fait sur une partie de sa longueur un coude vers le bas . Un jour de tempète le bateau s'est couché suffisamment pour que du fuel refoule dans le tuyau et se trouve piègé dans cet espèce de siphon .Résultat : plus de mise a l'air , réservoir en dépression et toutes les difficultés qui en découlent. J'ai débouché a l'air comprimé , mais je vais modifier l'installation et installer le système a trop plein de Vetus , déja cité plus haut .

Amicalement - Joël

18 oct. 2009
0

Ah bon, les réservoirs d'eau...
...dans la nacelle sur un cata ???

J'ai navigué 2 ans (2 fois 9 mois...) sur un Catana 471, le réservoir de gazole (400 litres ?) est effectivement "en haut", dans un coffre spécifique à bâbord du mât.

Mais pour la flotte, 2 fois 300 litres, soit 600 Kg, ils sont au fond des flotteurs, un de chaque côté, juste devant les cabines arrières.

;-)

18 oct. 2009
0

Tu parles d'un "grand" cata de 47 pieds
De 38 à 44 pieds, ils sont en général comme je l'ai dit plus haut, encore que sur le Freydis 47, ils servent structurellement pour renforcer la liaison entre les deux coques. Comme quoi il peut y avoir des exceptions.

Mais j'arrête là cette discussion, puisqu'on sort du sujet et que j'ai trouvé la réponse à ma question.

Merci en tout cas et à bientôt.

RV

18 oct. 2009
0

Bil56
tu parles des references ST04 en bas à droite de la page 104? Ils n'ecrivent pas que ca empeche de carburant de sortir, seule la forme semble l'indiquer?

18 oct. 2009
0

On en apprend...
..tous les jours, merci HeO !...

Même sur purgeurs automatiques de chauffage central montés sur des évents de réservoirs ???

;-)

18 oct. 2009
0

Système Eco Plein
sans pub :

www.nauticexpo.fr[...]07.html

RV

18 oct. 2009
0

Regarde
La page 100 que je t'ai déja indiquée: "splash-stop".... ;-)

19 oct. 2009
0

sur STP ,les réservoirs (200 litres x2)
sont des vaches souples , quand je fait le plein , j'arrete quand "ça refoule" , jattends un peu , une série de gros rots et je remets le bouchons en place; au vidage , les vaches s'aplatissent et basta !

19 oct. 2009
0

Oui, STP
Comme tu dis, tu as des vaches souples. Si tu as des réservoirs rigides, se pose la question de l'arrivée d'air.

On peut lancer un nouveau fil, avantages et inconvénients des vaches souples par rapport aux réservoirs rigides.

A ta disposition...

RV

29 juin 2010
0

event de réservoir d'eau
Peut-on imaginer , si le ou les réservoirs d'eau ( rigides) sont pres de l'évier de l'utiliser comme trop plein : écoulement direct par la bonde ??

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

punaise..!! c’est pas bien grand.. ilot de punaise au sud de Union island 🏝

Souvenir d'été

  • 4.5 (4)

punaise..!! c’est pas bien grand.. ilot de punaise au sud de Union island 🏝

novembre 2021