comment faire de beau vernis ??

voilà après notre régate virtuelle, j'ai pris un peu d'eau et les vernis ont pris l'eau aussi alors faut que je refassse

ma question, comment sont fais les vernis sur les bateau de série ?? moi je connais le tonkinoi , mais ils teintent énormément le bois, il faut pas mal de couche pour un bon rendu, et j'avoue que depuis qqe temps il n'est plus si bon, le pot entamé se perd plus vite qu'il y a qqes années.

et avoir des vernis dur et surtout clair me plairais alors des idées les matelots ??

merci d'avance

L'équipage
25 jan. 2007
25 jan. 2007
0

certains resine au lieu de vernir
pour de bon vernie un bon ponçage a coeur ensuite une fine couche bien etirée puis reponçage au papiers de verre 1000 et ce dix fois de suite et la ta barre tes hiloires ect seront nickel et tiendront environ 4 a 5 ans

25 jan. 2007
0

verni de ...rechange!
un peu a coté du sujet, mais pratique, on peut assurer des protections vernies trés dures en utilisant un dilution de colle polyuréthane avec de l'acétone!!
Un peu d'apprentissage mais un résultat ...costaud, sur de petites surfaces!

25 jan. 2007
0

beau vernis
retirer l'ancien vernis,ponçage (papier 400) du bois,fond dur,poncçage,et 10 a 15 couches de vernis polyurethane(ponçage entre chaque couche) finition,mat, satiné, brillant au choix

25 jan. 2007
0

tonkinoi

Pour ma part je suis revenu un peu du tonkinoi il fonce trop le bois

Alors j'ai continué ma petite enquete aupres des pros.

Tout d'abord comme dit Guy le secret reside dans le ponçage et le nombres de couches ,il n'y pas à sortir de là.

Le fondur est incontournable pour le bouche pores et la lutte des UV .

Pour la dureté le polyurethane bi-composant.

Pour le brillant le polyurethane mono.

Donc Fondur,bi-composant et finir avec une ou deux couche de mono
et perso à l'exterieur 15 couches

josé

26 jan. 2007
0

fondur
"FONDUR CELLULOSIQUE

À base de résine nitrosynthétique à séchage rapide, ce fond dur est certainement le plus utilisé en finition. Il résiste à l'eau et aux alcools de consommation et effectue une action de bouche-porage.

Deux couches avec égrenage à la laine d'acier n° 00 ou 0000 suffisent, votre bois sera en mesure de recevoir la cire.
Sur bois teinté à l'alcool, il est préférable de faire une application au pistolet ou de prendre notre fond dur en bombe.
Application :
- Dilution et nettoyage : diluant cellulosique.
- Surface couverte 10 à 12 m2/l."

extrait du catalogue hmdiffusion, trés bien documenté mais trop cher pour moi. :-(

26 jan. 2007
0

exact
excuse, j'avais pas vu la laine d'acier, prendre plutôt du papier abrasif de carrossier
mais il me semble en avoir parler sur un autre fil sur les vernis

26 jan. 2007
0

il y a de la laine de bronze ou de laiton ou d'inox
je sais plus mais sur des posts j'ai des conseils d'americains utilsant de la laine mettalique mais pas acier bien sur

26 jan. 2007
0

oh que non!!

voici une belle connerie que j'ai faite en suivant ce conseil.

J'ai utilisé de la laine d'acier à bord et bonjour la rouille , ça part en fine poussiere et çe ce fout partout et pas plus tard que le lendemain il y a de la rouille partout et pour enlever ça et bien j'ai passé plus de temps que pour faire mon vernis.

Surtout pas de laine d'acier à bord.

josé

26 jan. 2007
0

presque tout compris
mais je ne connais par "fondur" c'est quoi , ça se présente comment, l'utilité est dans le nom j'imagine,
le nombre de couche, j'en mettais pas assez je restait avec les expliqution du pot et des qqe "pro" il y a qqe temps déjà,

alors "fondur" quesaco ??

26 jan. 2007
0

vernis
les vernis c'est la bouteille a l'encre

en fonction du bois tu auras de beaux resultats avec des vernies différents

le principe de base c'est une couche de bouche pore ou fond dur qui va imprégner ton bois , ensuite ponçage fin
puis il faut des couches nombreuses et fines

26 jan. 2007
0

en faite

Pour qu'un vernis soit reussi il faut que sa surface soit le plus plane possible plane,sans micro cratere.Par exemple lorsque l'on ponce avec un papier à l'eau de 400 l'on doit le faire avec une cale en matiere souple-dur ce qui permet d'arraser , d'aplanir la surface.ET l'on a un bon vernis lorsque lors du ponçage la surface est blanche d'une maniere homogene.

Mais les pores , petit trou absorbe le verni ce qui provoque une surface non plane , non lisse .Le role du fond dur est de boucher ses trous.

josé

26 jan. 2007
0

Au risque de me faire lyncher...
Les puristes du vernis traditionnel seront scandalisés, mais tant pis.

Mettre le bois à nu, éventuellement en utilisant du décapant, mais surtout poncer et dégraisser (acétone).

Passer une très fine couche de résine époxy, puis une seconde avant que la première soit complètement prise, laisser durcir.

Poncer pour éliminer les imperfections et mater la surface.

Passer une couche de résine époxy, laisser durcir.

A ce stade, la surface est dure et très durable, mai la résine époxy ne résiste pas bien aux UV.

Poncer légèrement.

Passer 2 couches de vernis polyuréthane (mono-composant à l'intérieur, bi-composant à l'extérieur). Satiné ou brillant suivant la finition voulue.

L'avantage de ce système, c'est que le jour ou le vernis craque, le bois est encore protégé par la résine et ne noircit pas. Un petit poncage, deux couche de vernis et c'est reparti.

26 jan. 2007
0

Pardon pour les fôte
fait froid et pas rèveillé

26 jan. 2007
0

d'accord

en faite ta resine epoxy , c'est du fondur tout simplement.Il y en a de toute faite également.

josé

26 jan. 2007
0

vernis planchers
je vais refaire mes veris de planchers le mois prochain.
Que me conseillez-vous pour obtenir un fini satiné et résistant à l'abrasion ?

26 jan. 2007
0

et bien

je n'ai pas encore testé mais la vitrification ça me semble pas mal.Dans le commerce il y en a un tas l'on doit trouver ce qu'il faut , je pense au vitrificateur pour escalier ça doit pas trop glissé

josé

26 jan. 2007
0

Variante
J'utilise un variante de ce que je décris plus haut :

Mettre le bois à nu, éventuellement en utilisant du décapant, mais surtout poncer et dégraisser (acétone).

Passer une très fine couche de résine époxy, puis une seconde avant que la première soit complètement prise, laisser durcir.

Poncer pour éliminer les imperfections et mater la surface.

Passer une couche de résine époxy recouverte d'un tissu d'arrachage (tissu nylon), laisser durcir.

Enlever le tissu (la résine adhère mal sur le nylon), et on obtient une surface antidérapante.

Passer deux couches de vernis polyuréthane bi-composant satiné (les 2 couches en 24 h pour ne pas avoir à poncer entre).

L'épaisseur de vernis conditionne le relief de l'antidérapant et sa transparence.

26 jan. 2007
0

dilution
Personnellement je ne dilue pas, mais je démarre par une couche fine, ce qui suppose de tirer fort dessus avec le pinceau, ou d'utiliser un rouleau à poils courts.
Si tu veux diluer, évite l'acétone avec l'époxy, et utilise le diluant préconisé par le fabriquant.

26 jan. 2007
0

pour récidive l'epoxy
sur le CP en première couche est-ce que tu la dilue? si oui à combien et avec quoi.
En fait je cherche LA solution la mieux adaptée pour traiter le CP de l'intérieur d'un voilier dans lequel je vais vivre à plein temps, compromis entretien-durabilité-prix. Merci et bon vent

26 jan. 2007
0

pour le polyuréthane bi composants,
je lui trouve un gros défaut : il manque d'élasticité, c'est à dire que le moindre pet fait un éclat dans le vernis

je m'attaque aux vernis dès ce soir (par le ponçage) et, j'ai bien l'intention d'essayer le vernis à l'eau. on verra bien ce que cela donne

26 jan. 2007
0

finquiou
effectivement, j'ai mis du vitrificateur pour planchers sur une désserte de cuisine à la maison. C'est vachement costaud et ça raye pas.
Je vais essayer ça.

26 jan. 2007
0

pour le bois
www.yachtpaint.com[...]/usa/
ont le trouve partout et perso je trouve que c'est un super produit ;-) je parle du sikkens bien sur ;-)

26 jan. 2007
0

L'un des secrets
c'est aussi de se rappeler que les ennemis du vernis comme des peintures ce sont les UV et l'eau salée avec une certaine synergie entre les 2.

Dans les classiques, le tonkinois fonce beaucoup, certes, mais plus c'est foncé, plus çà résiste aussi. C'est une histoire de compromis.

Et puis, il faut avoir toujours la moque à vernis à portée de la main. Ne pas attendre qu'il soit foutu, çà évitera d'avoir tout le système à refaire.

Une fois ou plus par an, un léger ponçage à l'eau pour enlever la ou les 2 couches du dessus et on en remet 2. C'est chiant, oui, mais çà dure très longtemps.

Ne pas oublier non plus de rincer le bateau à l'eau douce et d'essuyer à la peau de chamois. Et oui, le temps où l'on pouvait se payer un matelot d'entretien est révolu, mais c'est aussi une condition.

Pour les marqueteries, la recommandation première est qu'elles ne voient jamais le soleil en direct. Dur dur sur un canote.

26 jan. 2007
0

je ne suis pas un spécialiste des vernis, mais j'ai eu pendant des années
un papy voisin de ponton qui avait une vedette en bois ARCOA 10,60 et qui était un champion des vernis

il m'a bien montré comment faire en m'indiquant ses deux secrets ( de Polichinelo)

d'abord utiliser une éponge pour passer le vernis au lieu d'un pinceau: pas de coulure et couche très fine et très homogène

ensuite alterner les couches en mat et brillant avec la sous couche toujours inverse de la finition souhaitée ( mat pour finition brillante et vice versa)

le mat sous le brillant donne de la profondeur au vernis et le brillant sous le mat lui donne de l'éclat intérieur

avec ça on obtient de la qualité quasi RIVA si le support est correct

bon courage

amicalement

26 jan. 2007
0

merci
merci jp, tu me remes en mémoire par cette méthode , ce qui s'appel le vernis au tampon réalisé par les hébènistes ,

un technique particlière réalisé avec un tampon de ouate faisant des vernis par couche infime et en huit jusqu'a presque en faire pousser le vernis, mais l'alternance mat brillant m'étais inconnue,

merci à tous avec tous ça sa devrait le faire...

26 jan. 2007
0

salut Philippe
j'ignore si ma réponse t'aidera,
mais je me souviens d'un vieux gréément (60") aux marines de Gogolin l'année derniére.
L'équipage était en train de refaire les vernis et c'était tellement beau que j'ai posé des questions.

Réponse : ils m'ont donné la marque du vernis, mais je l'ai oublié, mais je me souviens que les marins l'appellent communément "le vernis hollandais"

Assez dilué, appliqué en couche très fine, léger ponçage entre chaque application et 17 couches au total mais le résultat valait le coup.

Mais bien sûr, ils étaient 6 à travailler sur le pont.

Bon courage à toi,

Chantal,

26 jan. 2007
0

non Guy
c'est pas ça,

Flûte ! c'est énervant de devenir Alzeimer

Chantal, :reflechi:

26 jan. 2007
0

oups !
tu as raison Guy !

c'est bien l'Epiphane, dit vernis hollandais

je viens de m'en souvenir avec certitude (Alzeimer s'est éloignée quelques minutes....:mdr:

27 jan. 2007
0

Hé béniste et ébéniste
ébéniste vient de ceux qui travaillaient l'ébène tout bonnement.

Quant au vernis au tampon c'est une technique très particulière qui n'a rien à voir avec l'éponge ou n'importe quel bout de chiffon.

Je ne vais pas m'embarquer dans une description aussi longue que fastidieuse. Ceux qui sont intéressés n'ont qu'à faire google et "vernis au tampon".

Il faut des conditions de température et d'humidité relativement strictes et laisser le vernis se tendre au moins 48 heures entre chaque couche. Çà va pour des meubles qui resteront à l'abri toute leur vie, mais surement pas sur un bateau.

27 jan. 2007
0

de toute maniere

Ne nous faisons pas trop d'illusion sur nos vernis nous ne pouvons pas les faire de maniere formidable.

Parce que les conditions d'execution ne sont pas bonne.

J'ai travaillé dans un chantier qui était reputé pour sa menuiserie et pour ses vernis.Une porte de timonerie vernis tenait 10 ans sans probleme sur un chalutier qui etait en mer 250j dans l'année.

Seulement le cabine de vernissage était en sur pression pour eviter l'entré des poussieres , il y avait un sas, la t° était controlé, L'hydrometrie etait surveillé etc etc...et celà jour et nuit.

Faite un vernis à 3h de l'apres-midi il fait 22° un petit coup de vent et votre vernis se transforme en peau d'orange et recupere toutes les poussieres.

c'est impossible à faire en exterieur correctement.

josé

27 jan. 2007
0

Tu as raison José
Tout comme pour la peinture, il y a des règles communes. Ni trop chaud, ni trop frod, ni trop humide ni pas assez, pas d'exposition directe au soleil surtout l'été, même dans ch'nord.

Attendre que la rosée du matin soit disparue, que la couche soit sèche au toucher avant la tombée de la rosée du soir. Se conformer aux temps donnés par le fabricant entre les couches.

Quand j'étais à l'UA, un ingénieur de chez international nous avait présenté un petit instrument qui va bien. "spad" ou "pad", je ne me souviens plus du nom, un genre de moquette souple colée sur un support, mais contrairement à ces trucs de différentes tailles emmanchables ou pas que nous avons tous vu chez Casto ou ailleurs qui sont plats, celui là était légèrement convexe ce qui permet de laisser un film à la bonne épaisseur, le vernis se tendant de lui-même. Il nous avait précisé que cette légère courbure était très importante.

Perso, sur mes marqueteries, j'utilise un petit rouleau patte de lapin sans le support que je tiens fixe entre les doigts (avec des gants latex ou vinyl) et çà marche très bien.

27 jan. 2007
0

Je n'ai pas été clair !!!
Le rouleau étant tenu entre les doigts ne tourne naturellement pas, sinon j'aurais gardé la monture.

Je prends la meilleure qualité de finition à petits poils, pas ceux en semblant d'éponge.

27 jan. 2007
0

Merci Serge,
Tu sais, pour moi, c'est le feeling, c'est comme le choix de mes bois. Il y en a dont je fini par connaître le nom et d'autres que j'achète parce qu'ils me plaisent et le fournisseur me dit comment ils s'appellent.

27 jan. 2007
0

marauder
ton rouleau ne tourne pas ?
tu utlise quoi comme patte d'animal à grandes oreilles ( ;-) ) car il y a plusieurs modèles et qualités de mousse ??

27 jan. 2007
0

C est sans doute !!!
;-)Une patte de lapin laqueur!! :-D salut maraudeur !!

28 jan. 200716 juin 2020
0

Indestructible
Voici une version durcie du vernis.
Sur le plateau de cette table :

Deux couches d'imprégnation époxy

Une couche époxy avec un tissu de verre sergé 80gr

Un glaçage époxy

Deux couches de vernis polyuréthane satiné.

28 jan. 2007
0

hé récidive !!
il est beau ton salon de pont, il doit couter cher le catway pour un bateau pareil.
;-)

28 jan. 2007
0

Bah !
Je ne me plains pas, mais ce yacht n'est pas très marin, et mon port privé est un peu loin de la mer !
;-)

28 jan. 2007
0

Sur
Mais la vie n'accorde pas tous les choix... ;-)

16 mai 2007
0

Bonjour,
étant novice question vernis, peut-on réussir des vernis sur des surfaces verticales ou faut-il impérativement les faire à plat ?

18 mai 2007
0

tu peux
très bien vernir des surfaces verticales a condition de ne pas en mettre trop épais et de partir du haut vers le bas pour reprendre les éventuelles coulures

21 mai 2007
0

j'ai testé le sikkens
polyuréyhane mono composant

impeccable, j'en suis ravi et suivant les conseils d'un pro réputé pour la qualité des vernis de ses bateaux, pas de ponçage entre les couches

en fait, j'ai du en faire un léger à quelques endroits où il y avait des coulures

6 couches sur les listons fougères et cockpit pas de souci

prévoir par contre 10 à 15 jours de séchage final pour les zones à fort passage (pour moi, le fond du cockpit)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de Naples. Quand vient la nuit..

Souvenir d'été

  • 4.5 (73)

Baie de Naples. Quand vient la nuit..

novembre 2021