Comment entrer en communication avec un portable?

Comment entrer en communication avec un portable?

Les fils sur le CRR donnent de moins en moins l'envie de passer par ce mode de communication en zone côtière couverte par le téléphone mobile où nombre de plaisanciers pensent qu'elle n'est pas indispensable.
Comment faire si l'on ne connaît pas le numéro du bateau le plus proche?
Réponse: en se réappropriant le système de signalisation manuel de la marine d'avant la TSF.
Une procédure pourrait être:
Transmettre le T pour indiquer son désir de téléphoner
Indiquer que la suite est composée de chiffres, [signalisation internationale: les deux bras sur les hanches]
Transmettre ensuite les 10 chiffres de son numéro
Le receveur note la position des bras, transcrit le numéro
Il compose le numéro sur son portable et entre en communication

Le principe est simple, il suffit d'apprendre la signalisation de 10 chiffres, un peu d'entraînement devant une glace et c'est bon. Le receveur a une feuille avec le code, il lui suffit de cocher ce qu'il voit puis de transcrire.
C'est pas coûteux: un fanion rouge, un fanion vert suffisent.

Evidemment, ceci ne se fera pas par le biais d'une réglementation qui ne verra jamais le jour et pour cause le système existe déjà depuis la nuit des temps.
Ce ne peut être que le fait d'une association libre des plaisanciers.
Un forum marin doit pouvoir jouer son rôle d'incitateur, alors ouvrons la discussion.

L'équipage
28 avr. 2005
28 avr. 2005
0

bonne idée
on peut aussi s'approcher assez près du bateau pour échanger des messages avec un lance pierres, faire des messages en morse avec la corne de brume ou des signaux de fumée avec la pipe ! :-D

sérieusement, le CRR n'est vraiment qu'une formalité, l'important c'est pas le CRR, c'est la VHF.
mais peut-être j'ai pas compris la question ? ;-)

28 avr. 2005
0

intérêt ?
le CRR n'a jamais empéché personne d'avoir la VHF à bord, au moins par sécurité, même en côtière.
le portable peut être très utile mais n'a, lui, rien d'indispensable

quel est l'intérêt de vouloir connaître le n° de tel d'un bateau qu'on ne connait pas ?
je me vois mal donner mon n° à n'importe qui sous prétexte qu'il a un bateau aussi
si c'est en cas d'urgence, ton système paraît bien long, on a le temps de couler avant que l'autre n'ait noté les 10 chiffres

0

pinaillons:
T en code international signifie 'ne passez pas devany moi, donnez moi de l'eau, je pèche en couple'...

pour "veuillez me contacter", utiliser K

pour le moyen par contre, à voir

28 avr. 2005
0

site
www.defense.gouv.fr[...]getData

Pour ceux que ça intéresse.
Site à visiter
Cordialement à tous
Pierre

28 avr. 2005
0

c'est l'autre qui paye ;-)
l'idée est bonne , mais comme c'est celui que l'on veux contacter qui doit appeler , il paye donc la com pour une conversation qui n'a peut etre pas d'intret pour lui ;-)

28 avr. 2005
0

quel interet?

Pourquoi vouloir tailler une bavette avec un bateau qui passe? personnellement là l'interet m'echappe.

Par contre en nav cotiere en absence de vhf et en cas de pb extreme rien n'interdit de contacter le cross ou le semaphore le plus pret ou la snsm avec son portable.

Surtout que tout bon navigateur a à bord des instruction nautique donnant ses n° de telephone.

Il y a d'ailleurs maintenant un N° special les Cross , je ne puis le donner mes doc sont à bord.

josé

28 avr. 2005
0

je précise ma pensée
Je vais préciser:
1) La constatation: la plupart des menus bateaux à moins de 5 nautiques ne sont pas équipés de VHF mais possédent tous un portable, c'est un choix parfaitement compréhensible.
2) L'intérêt? OK, je vais user d'une parabole:
X est parti sur une basse, pêcher le maquereau, au moment de s'en retourner, il constate que son moteur ne démarre pas. Comme c'est un bon marin, il ne s'exite pas trop, le temps est au beau; Soit il prévient son épouse qu'il aura du retard avec le risque que celle ci,inquiète, déclanche le tremblement pour pas grand chose, soit il attend un peu sur son ancre et alors un voilier, moi, passe, constate par les signaux que le bateau X veut entrer en communication. Nous entrons en communication par téléphone par la procédure décrite, X m'explique son problème, nous convenons d'un remorquage et je me déroute. L'histoire se termine au bistrot du port et je me suis fait un nouveau pote.
Il n'y a guère lieu d'épiloguer outre mesure, mais que certains préférent les feux de détresse déclenchés pour rien, ou téléphoner directement au CROS avec intervention de la SNSM dont les marins n'ont que cela à foutre,pour finir par une enquête, une facture, plutôt que d'être de leur poche d'une communication, alors là chapeau !.
La procédure que je propose vise à remédier au hiatus dans la communication près de la côte et affirmer la solidarité entre "gens de mer" rien de plus; encore faut-il être gentilhomme.

28 avr. 2005
0

Dans ce cas...
X peut tout simplement passer un coup de fil au CROSS en leur précisant que ce n'est pas un appel de détresse mais qu'ils seraient gentils de passer un appel VHF pour qu'une bonne âme sur leur secteur puisse le prendre en remorque.

j'ai déjà entendu ce genre d'appel de la part du CROSS sur le 16.

28 avr. 2005
0

malgré la précision
je ne comprends toujours pas l'intérêt...

si X est en difficulté mais sans danger grave, il a le temps d'appeler à terre, le port par exemple, qui renverra l'info sur la VHF
si c'est effectivement un bon marin, il connait les signaux internationaux à utiliser pour demander aide ou assistance au voilier qui passe

le système que tu proposes n'est pas totalement ridicule, mais il suppose que X connaisse ce sytème, que tu le connaisse aussi (sinon tu auras l'impression qu'il fait de la gym sur son pont), et que ai la possibilité matérielle de prendre des notes dans le quitter des yeux

pour simplifier : pourquoi ne pas inscrire ton n) de tel dans tes voiles, ou sur un pavillon ?

28 avr. 2005
0

Tailler une bavette...
je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne il m'arrive de plus en plus d'arrêter la veille sur le 16 pour cause de cacophonie généralisée.
Et ce particulièrement le WE en été....

Parce-que, entendre toute la journée des :
"Momo, Momo de Dédé" (x3 toutes les 30 secondes pendant 10mn)
Ou des porteuses musicales, des rots, des insanités etc... Ca finit par polluer sérieusement mon espace sonore que j'envisagerai plutôt serein une foi en mer.

Idem pour l'occupation des canaux navires-navires par des conversations interminables ou pour "amuser" les enfants.

Pour ceux qui naviguent en flotille à vue, ou pour les conversations de bateau à bateau dans le même mouillage, je conseille plutôt l'utilisation de ces formidables petits talky-walky (PMR), ou tout simplement d'une vieille CB, histoire de ne pas encombrer les canaux VHF marine dont la principale vocation est la sécurité.

28 avr. 2005
0

tailler une bavette
je suis d'accord avec la cacophonie sur le 16, et les pb de sécurité engendrés
mais sur un canal libre, vu la portée limitée d'une VHF et le nb de canaux dispo, je ne vois pas bien où est le problème

28 avr. 2005
0

bon maintenant ta pensée est claire

Mais comme personne connait les signaux que tu proposes et que personne ne va les apprendres celà revient donc à précher dans un dessert.

Je crois, mais je me trompe peut etre si un plaisancier voit quelqu'un sur un bateau à l'ancre ou en train de deriver gesticuler dans tous les sens sur le pont il ira sans doute voir ce qui se passe .non? Pas besoin de portable dans ce cas.Mais bon

josé

28 avr. 2005
0

Personne ne pense à
une VHF portable ? :tesur:

28 avr. 2005
0

La procédure existe déjà!
Il existe un signal du code international des signaux pour indiquer avec des pavillons "je désire entrer en contact avec vous" . Je ne sais plus lequel et je n'ai pas le code sous la main). Ensuite il n'y a plus qu'à envoyer :les pavillons suivants "code" "tel" le N° du portable et "code". Outre la nécessité d'avoir les pavillons nécessaires et la place dans la mâture pour arborer un tel pavois, les chances d'être compris, même par les professionnels sont strictement égales à zéro !

28 avr. 2005
0

C'est clair !!
Regarde !! Tous ces zolis drapeaux sur le petit bateau !!
En plus, ils ont l'air de bien s'amuser : ils n'arrètent pas de danser !!!

MDR !! :bravo: :mdr:

28 avr. 2005
0

Bien sur

Toute personne ayant passé son permis mer connait le signal international pour demander de l'aide.C'est quand même bien simple , mais peut etre trop :-D

josé

28 avr. 2005
0

Tout cela est bel et bon....
Mais en cas de situation de détresse, proche ou loin des côtes, seule la VHF est efficace :
L'appel sera bien sûr capté par les CROSS et sémaphores si on n'est pas hors de portée, ce qui permet en plus deidentifier la position de l'émetteur par radiogoniométrie, ou par un bateau également à portée.
Au minimum une VHF portable (à partir d'environ 100€).
Anecdote récupérée dans le bulletin de la SNSM, en 2003, je crois : appel au CROSS en provenance d'un téléphone portable, sur la côte, d'un pneumatique ayant je ne sais plus quelle panne ou avarie. Incapable de donner sa position, même approchée (eh oui, cela existe!). Le CROSS a naturellement déclenché les opérations de recherche : canots SNSM, hélico etc...
Le pneumatique en question a été retrouvé le lendemain matin, équipage sain et sauf.
Coût pour la collectivité : quelque 420 000F!!!
Si l'appel avait été émis à partir d'une VHF, non seulement il aurait pu être localisé, mais sans doute des bateaux croisaient-ils à proximité, qui auraient pu porter assistance.
Pour moi, aucun doute, une VHF doit faire partie de l'équipement de sécurité d'un maroin responsable. De plus, cela permet d'aider un bateau en difficulté : il y a plus de 20 ans, j'ai démâté avec un EDEL 4 entre Aurigny et La Hague par un bon vent. Le HB déjaugeait et le courant allait immanquablement m'envoyer, non manoeuvrant dans le Raz Blanchard. ceux qui connaissent comprendront la situation.
Une famille anglaise passant à proximité a alerté Aurigny, dont le canot est venu nous prendre en remorque.
Notre vie vaut bien ce petit investissement!

28 avr. 2005
0

les petits drapeaux
moi j'aime bien

Cest vrai que ecrire : "veuillez avoir l'obligeance de me telephoner au 06 xxxxx je coule c'est un peu long"

mais sur les pontons c'est plus simple flamme orange : "vous etes jolie" avec le numero de portable en bleu

ça devrait faire fureur cet été

29 avr. 2005
0

je vais essayer d'être pédagogique
je vais encore préciser:
prolégomènes: Pour rejoindre un débat général en cours actuellement, souligné par le Conseil Constitutionnel, une procédure quelle qu'elle soit,loi, réglement, doit être normative et se passer de toute considération morale sur le bien ou le mal etc... C'est du moins la conception républicaine qui prévaut en France pour le moment.
Je parts des constatations:
1) la plupart des canots dans les 5 nM ne sont pas équipés de VHF et ne comptent pas s'équiper.
C'est bien, c'est mal, ce n'est pas mon propos.
2) Il peut y avoir des circonstances où l'on veut entrer en COMMUNICATION PRIVEE avec un bateau proche dont on ignore à priori l'identité des personnes à bord. Il faut donc disposer d'un language convenu pour entrer en communication,
3)pour ce faire je propose une procédure dont on peut discuter de son amélioration. Je ferais remarquer a) que l'usage de pavillons est inadapté aux petites embarcations b)que l'apprentissage est limité, il ne sagit pas de connaitre l'ensemble du sytème de transmission mais de connaitre les 10 chiffres de son portable plus l'invitation à communiquer. A raison de 2 secondes par chiffre, l'appel à communiquer, l'indicatif des nombres, puis les 10 chiffres demandent environ 50 secondes pour être transmis.
4) L'usage privé (rencontre de sado-masos marins ou de sirènes sexy au port etc..) que l'on peut faire de cette extention du champ d'application du portable, en définissant une procédure, ne nous regarde pas. le système est strictement normatif.
Enfin, je ne suis pas complétement naif, un tel sytème ne s'imposera que s'il est relayé par des associations, d'où le rôle du forum. Il est des utopies qui réussisent
Je ne serais pas sur le fil la semaine prochaine, je souhaite bon débat aux intervenants

29 avr. 2005
0

j'avais pas compris
que tu étais un être supérieur proposant une procédure républicaine sur laquelle aucun jugement ne peut être émis

1/tes statistiques sur la VHF sont donc exactes puisque tu le dis, peu de monde est équipé, personne n'a l'intention de le faire (???)
2/puisque tu le dis...
3/je pense que l'on doit aussi discuter de son utilité de base avant d'étudier son amélioration

si apprendre le code de 10 chiffres par geste est donc ton utopie, j'espère que tu la partages avec autre chose que ton miroir (vu le nb d'intervenants passionnés par ta proposition, j'en doute)

29 avr. 2005
0

je vais essayer d'etre clair

tu veux inventer une procedure nouvelle alors qu'il existe des gestes que l'on apprend lorsque l'on passe un permis mer et que tout le monde connait.L'on met les 2 bras en l'air sur la tete et on les ramene sur le corps celà veut dire 'j'ai besoin d'aide" et c'est tout.Dans tous les instructions nautiques c'est indiqué .

Mais ça doit surement etre trop simple .

josé

29 avr. 2005
0

mélange avec secours en montage ... désolé !
illustré, c'est plus clair !

29 avr. 2005
0

code international ?
il me semblait qu'il fallait former un Y en mettant ses deux bras pointés vers le haut, écartés et non serrés.

Le Y de YES signifiant "oui, j'ai besoin de secours" par oposition au N de NO qui se forme avec le bras droit levé et pointé vers le ciel alors que le bras gauche pointe le sol.

J'avour que je n'ai pas revisé cela depuis 20 ans au moins !!! peut être est-ce obsolète ?

29 avr. 2005
0

Pragmatisme
AMHA il y a peu de chances qu'une procédure utilisant des pavillons codés soit comprises par tout le monde.

je suggérerais donc une procédure plus intuitive :
préparer 11 panneaux légers (cartons plastifiès par exemple) de taille lisisble à distance (30x30 cm par exemple)

sur le prmier il y aurait le dessin d'un portable, sur les 10 suivants les 10 chiffres du numéro.

ou un grand panneau rectangulaire avec le tout...

Là je crois que toute personne même non prévenue comprendra l'intention de communiquer et pourra appeler.

MichelR

29 avr. 2005
0

une autre idée
on baptise tous nos bateaux Orange

et on peint le numero sur la coque

comme ça on bavardera en mer

et en plus des sms
kekilage kil a ton vieux orange

jsuis du neuftois et toi

et gare aux affreux SFR

29 avr. 2005
0

bonne idée
il faudra aussi des codes compris de tous pour dire :
- désolé j'ai plus de batterie
- mon forfait est déjà dépassé, je ne peux pas t'appeler, je te laisse couler

de toute façon, il faudra un code pour identifier l'opérateur : avec certains forfaits, c'est plus cher d'appeler sur un autre opérateur
chacun devra donc avoir à bord une orange pour les Orange (voir fils sur l'alimentation à bord pour la conservation des agrumes), un parpaing pour les Bouygues, et je ne sais pas quoi (mais il faut une norme internationale) pour les SFR

29 avr. 2005
0

On converge vers une solution
L'idée d'un pavillon avec un logo téléphone dessus est à retenir. Reste les 10 chiffres; 10 pancartes, c'est pas évident à manipuler à la mer; mais le sytème que tu proposes a l'avantage d'être complétement explicite.
Peut être qu'un calicot représentant un téléphone + 10 chiffres, fixé comme un cagnard sur les filières est une solution; s'il n'y a pas trop de houle ça pourrait coller.

29 avr. 2005
0

si orange
m offre une grand voile neuve
j'y peins le logo et mon numéro

et puis le parpaing sur le génoa et je reserve le spi à sfr

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Nos belles soirées !

Souvenir d'été

  • 4.5 (32)

Nos belles soirées !

novembre 2021