Comment brancher un GPS au pilote

J'ai un GPS MLR valsat 02L et un pilote Navico TP300CX je voudrais le branchement pour qu'il soit vraiment automatique.
Comment faire ? Quel genre de fil? faut-il un appareil entre les deux?
Je precise que lA VHF est dejà brancher sur le gps pour l'ASN.
Merci
José

L'équipage
03 déc. 2004
03 déc. 2004
0

Salut Jose
Normalement, si ton pilote accepte un interfaçage GPS, tu n'as qu'à recupéré le NMEA pour le brancher sur ton pilote.

Exactement de la même façon que tu as interfacé ta vhf.

Mais il faut vérifier d'abord que ton pilote puisse être interfacé (sur la doc ou auprès du distributeur)

Cela dit (mais ce n'est vraiment que mon humble avis), un voilier n'est pas un bateau à moteur, et on ne peut pas le laisser faire des virement de bord tout seul, donc je trouve que cette fonction n'est pas très intéressante.

03 déc. 2004
0

Tu as raison
Tu sais je navigue a l'ancienne souvent avec mon compas de relevement et en tracant l'estime m^me grossierement .Mais celà m'amuse et sur la doc du pilote il est bien preciser que le branchement est possible alors je voudrais essayer pour voir.Par contre lorsque j'ai installé la vhf (Radion ocean RO4500)j'avais un fil avec un fisible pour connecter au gps alors je me demande s'il faut un fil particulier.
Merci
josé

03 déc. 2004
0

Alors
c'est pas plus compliqué que ta vhf ! Tu récupères le + et le -, et zou, direct au pilote. Si tu veux être sur, tu mets un porte fusible (et un fusible aussi !) sur le +, mais je ne suis pas certain que cela soit nécessaire.

Et roule ma poule, le bateau rentre tout seul à la maison ! :-D

03 déc. 2004
0

il rentre pas Freja........
mais il compense les courants et c'est assez drole à regarder faire,dans les cisaillements....

c'est à ce genre de reflexion,drole ,que l'on reconnait les sudistes........ ;-) ;-) ;-)

gg.

03 déc. 2004
0

Bah bah bah GG
Attends que je déboule avec mon pot de crème fraiche, mon camembert et mon accent "d'à Rouen", et tu verras si je suis sudiste !

Non mais ! :-D

Tu va faire pleurer ma mère, j'chuis né à Elbeuf !

03 déc. 2004
0

Il y a quelques années
je convoyais avec son proprio un cata de Guadeloupe à la Martinique, et en longeant la Dominique au moteur de nuit sans vent, (le proprio en train de dormir) à environ huit noeuds à un mille ou deux de la côte, je laisse le bateau sous pilote assisté du GPS tailler sa route, et vais me chercher une cannette dans le frigo.

Quelques minutes plus tard je remonte sur le siège de barre, et jette un oeil sur le radar... c'estquoicebordel !!! le bateau avait viré 90° à bâbord, et j'allais tranquillement droit vers la côte à huit noeuds... pfff...

Aussi bien j'aurais pu aller là où le Roi va à pied, y passer dix minutes...

On a jamais trouvé la panne, qui ne s'est plus jamais reproduite, mais cette mésaventure m'a rendu méfiant et prudent.

Je pense qu'il ne faut pas comparer le matériel pro installé sur les cargos, avec les "copies" bas de gamme que nous avons en plaisance...

Ce n'est pas le même budjet !

03 déc. 200416 juin 2020
0

question titikum.....
c'etait la combientieme cannette ??????

gg.

04 déc. 2004
0

Ok merci bien
Merci je vais regarder celà mais je suis un peu inquiet car sur la prise du pilote j'ai 3 broches je suppose 2 pour l'alimentation et la troisieme pour quoi ? il m'en manque une non.
José

05 déc. 2004
0

J'y pense
Une suggestion si c'est possible: au lieu d'interfacer le gps, si c'est possible, il est très intéressant d'interfacer la centrale de nav au pilote: cela te permet de te mettre en mode vent (toujours si c'est possible, je ne sais pas)

Parce que quoiqu'en dise le GG railleur, qui avec sa reflexion, m'a fait me poser des questions, je vois pas bien la difference entre donner un cap ou une valeur gps, ça reste un point donné. Peut être une meilleur compensation de la dérive dans les zones de courant (et encore, doit pas y avoir une difference terrible). Mais je serais sincèrement curieux d'en apprendre là dessus, car me considère très loin de tout savoir.

Par contre, je trouve que pouvoir utiliser le mode vent est beaucoup plus intéressant.

Mais justement, si vous avez une opinion differente, je trouve le débat très instructif, et il ne me semble pas que le débat ait souvent été abordé sur ce sujet (interfacer quoi à quoi).

Pour José, parfois il y a 2 + ou 2 -, comme quand tu relies le port série au gps, mais je ne suis pas assez calé pour donner une réponse précise à ta question, je suis désolé.

05 déc. 2004
0

Mode de pilotage et panne ...
La probabilité de panne ne change pas beaucoup selon le mode de piloage (vent, GPS, cap, XTE, etc ...)

Quand il y a du courant, la différence est primordiale si le pilote accepte le mode "écart de route" provenant du GPS, car il va tenir le bateau sur une ligne indépendamment du courant (il garde un ecart de route nul à tout moment entre la route prévue et celle réalisée). Le bateau avancera "en crabe" en ligne droite vers l'objectif

C'est ce mode-là qui est le plus sûr du point de vue navigation au cas où il y aurait des cailloux à droite et à gauche de la route prévue.

Contrairement au mode "direction vers l'objectif" (le pilote maintient un écart nul entre la direction pointée par le bateau et la dircetion dans laquelle se trouve l'objectif). Ce mode compense le courant en changeant le cap, ce qui produit une route réelle en forme de "cycloïde" incurvée dans la direction du courant, donc susceptible de finir dans des cailloux qui seraient au bord de la route droite. On appelle cela quelquefois la "course du chien".

Mais il y a eu d'excellents fils sur la question ici-même.

05 déc. 2004
0

C'est l'écart de route qui m'interesse

si j'ai bien compris la notice de mon gps l'on rentre le point d'atterissage et l'on peut egalement rentré l'ecart de route acceptable en dixieme de mille et alors lorsque cet ecart est atteint il envoie un ordre de correction au pilote.Ce qui permet de bien suivre une route fond en faite celà corrige le courant et la derive du bateau.
Voilà comment je navigue :lorsque je suis sur pilote (90% du temps)je me trace ma route à suivre sur la carte je releve le cap je calcul à l'estime le courant ,la derive du bateau et je deduit le cap compas en rajoutant la deviation puis environ toute les heures je repporte le point gps ou aprés relevement sur la carte et je corrige le pilote si necessaire.Donc en principe en branchant le gps sur le pilote je devrais pas avoir de correction.
josé

06 déc. 2004
0

les zecarts...
Calyp, le probleme de la nav en mode 'auto' (pilote et gps connecte) est qu'il faut etre bien conscient de ce que l'on fait.
- Naviguer pres des cote et des cailloux sous ce mode me parait dangeureux (voir plus haut).
- Avec les courants, il y a plusieurs cas de figure :
route // au courant ; pas de pb.
route perpendiculaire (cas extreme)faire attention car le gps va reagir au courant contrairement a tes calculs qui l'anticipent . Dans le cas d'une traversee france-angleterre, tu vas calculer ton cap a suivre pour anticiper les courants heure par heure et faire la resultante en fonction du nbre d'heures estimees (enfin c'est ce que je fais). Le gp lui, va reagir au courant et quand sur une traversee les courants vont s'inverser, la route suivie par le gps sera beaucoup plus longue (et zigzaguante...) que la droite resultante des vecteurs horaires.
Poue le branchement, je pense aussi qu'il n'a que 2 fils (une entree, une sortie).
Derniere chose, quand je navigue sous ce mode et en profite pour faire autre chose que veiller, je met le radar avec une zone d'alarme de 4 miles, au cazou....
Enfin, c'est ma facon de voir le truc, y'a surement mieux, mais c'est la mienne (et je la prete :0)))

GG, je souscris a ce que dit Freja : naviguant souvent en solo avec ce mode, je ramene le bato au port. Pis les sudiste eux, pendant que nous on fait tous ces calculs, ils boivent le pastagua les doigts de pieds en eventails sous le soleil.... ou se font branler dans le mistral...
Alors, respect pour tous !!!!!

06 déc. 2004
0

Pour ce qui est des courants....

Je ne suis nullement Sudiste mais Malouin alors les courants c'est inné chez moi , 13m de marnage en vive eau , 6m en morte eau nul part ailleurs l'on rencontre de tel courant.Maintenant je navigue en bretagne Sud et je trouve celà pennard mais reste vigilant malgre tout.Et par ailleurs je ne fait jamais totalement confiance à l'électronique.
Mais ce branchement va m'amuser etsi ça me simplifie la vie pourquoi pas.
Merci
josé

06 déc. 200416 juin 2020
0

Baie de Fundy
Entre le new brunswick et la novia scotia, chez nos potes canadiens :
plus grand marnage, plus forts courants.

Et là aussi 367 jours par an de pluie :-D :-D :-D

06 déc. 2004
0

Meuh non
il ne pleut pas en Bretagne : c'est juste une légende que l'on fait courrir pour limiter la quantité de touristes... :-)

07 déc. 2004
0

Il y faut le dire
En Bretagne il pleut toujours surtout l'été m^me l'on dit que les touristes attirent la pluie car il faut laver leurs detritus
josé

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage a cap Lardier dans une eau digne des plus beaux lagons

Souvenir d'été

  • 4.5 (7)

Mouillage a cap Lardier dans une eau digne des plus beaux lagons

novembre 2021