comment bloquer la barre franche

J'aimerai savoir en cas de nav seul comment bloquer la barre franche pendant les manoeuvres...????

L'équipage
29 sept. 2010
29 sept. 2010
0

facile, avec un
pilote automatique.

:acheval:

Jacques

29 sept. 2010
0

Le mien (de pilote) s'appelle............
......."Anjin San".

Erendil taquine mais j'ai eu la méme (question) il y a qqs années.

En fait ta question est;
- qu'est ce qui peut remplacer un PA.

Rien ou des bricolages a base d'écoutes de tendeurs et autres co.....ries tu trouveras ces astuces sur le site (bonne recherche) dans le guide des Glénans les bouquins de Moitissier etc....mais si t'arrive a économùioser 3 sous et a acheter un pilote, en solo tu revis ..........en manoeuvre bien sur mais le reste du temps aussi............
:mdr:

29 sept. 2010
0

et encore plus simple
avec un sick télescopique dont la poignée se clique sur un petit support fixé sur l'hiloire, ou encore + simple: un sandow (systeme moitessier).

29 sept. 2010
0

une idée

avec un bout sur un taquet,un anneau bois ou bout au milieu, et un noeud sur le taquet d'en face.
Perso en nav : pilote
au port : un bout

29 sept. 2010
2

Sandow
Le système que j'utilise, mais j'ai aussi un pilote automatique et un régulateur d'allure:

Du sandow acheté au mètre, deux petits mousquetons aux extrémités du sandow, je croche un mousqueton sur une filière, j'envoie le sandow sur la filière en face et le renvoei sur la filière d'origine avec le second mousqueton. J'ai donc un sandow en double juste au dessus de la barre. Pour fixer la barre je fais un ou deux tours avec le double sandow autour de l'extrémité de la barre.

Cette solution permet aussi de reprendre une partie de la tension de la barre quand elle tire trop et donc de barrer avec moins de tension dans le bras.

29 sept. 2010
0

une vraie réponse à ta question
Sur l'EDEL 660 que j'avais auparavant j'avais monté un BLOQUEUR DE BARRE avant d'avoir le P.A.
Tu trouves cet accessoire chez Bigship pour la modique somme de 42 euros.
La référence du produit est BS0401019
Bonne navigation
alain

29 sept. 2010
0

Dans la vrai réponse de Fouli tout est dit...............
"j'avais monté un BLOQUEUR DE BARRE avant d'avoir le P.A."
:mdr:

29 sept. 2010
0

bonjour, rien que pour vous embêter,
je ne la bloque jamais :-), et le bateau marche tout seul en allant ou je veux et je navigue en solo depuis puffff j'ai oublié.
et quand je suis au moteur, c'est mon bras qui la tiens.

29 sept. 2010
0

comme ça
Pour une poignée de figue, tu utiliseras un bout amarré à la barre et au vent, et un sandows assez costaud (compris dans le prix) de la barre à un point de fixation sous le vent. Ainsi le bateau ne lofera pas et donc tu ne risqueras pas de virement de bord intempéstif. Le système a ses limites, mais il fonctionnera aussi bien qu’un truc tordu que les ships essayeront de te refourguer pour le prix d’un bon restaurant.
Tu peux parfaire l’outil en réalisant 2 belles épissures coté barre.
;-)

29 sept. 2010
0

Comme le dit très bien Nossi, ça dépend..
du bateau. Certains sont très volages, d'autres tiennent leur cap imperturbablement. Ca dépend aussi du barreur.

2 exemples:

mon cher Rorqual dont je pouvais lâcher la barre plus de 10 minutes. Il abattait et loffait tout seul en fonction des risées. Question de forme de carène dite ancienne (années 70/80). Des bateaux au cul très large sont incapables de faire ça.

En école de croisière sur un SO 380, un de mes équipiers (devant sa dulcinée), moulinait sa barre à roue dans tous les sens. Au bout de 10 mn d'efforts intenses, il a demandé à arrêter. J'ai repris la barre que je tenais avec 2 doigts... Le pôvre était vert. Désolé, je ne suis pas charitable, mais ça peut, parait-il, se soigner.

Allez, un autre exemple: dans une traversée, j'ai demandé au barreur de laisser faire le PA qui barrait bcp mieux que lui. Comme je le dis parfois, il vaut mieux éviter d'écrire sa signature sur l'eau, surtout qd on a des milliers de milles à courir.
Décidément, je n'arriverais pas à être charitable aujourd'hui...

Bien barrer est un art, ça part des sensations venues des fesses, puis les mains et enfin la vue. J'ai fait barrer des novices yeux bandés, c'est fou comme ils apprennent vite dans ce cas-là.

Et pour en revenir à l'élastique, c'est peut-être le meilleur PA du monde.

RV

29 sept. 201016 juin 2020
0

l'élastique,
c'est ce que j'avais fait sur mon loctudy. une sorte de double huit et j'enfilais la barre au milieu et de chaque côté, un bout que j'ammarais sur un taquet et comme çà, je pouvais reprendre le contrôle si besoin urgent en sortant la barre du trou et sans rien changer, la remettre ensuite.

j'ai toutefois utilisé mon vieux at50 seulement cette année avec un fusible de 1A, c'est dire que la barre est douce confirmé encore pas plus tard qu'hier par un ami qui barrait au stick du bout des doigts.....le même il y a quelques mois.

27 déc. 2013
0

"mon cher Rorqual dont je pouvais lâcher la barre plus de 10 minutes. Il abattait et loffait tout seul en fonction des risées. Question de forme de carène dite ancienne (années 70/80). Des bateaux au cul très large sont incapables de faire ça".

Pas vrai tout le temps en tous cas.J'ai un Django 75 qui est bcp plus large que mon ancien bateau (FIRST 26) et il tient très bien le cap lorsqu'on lache la barre (c'est bluffant,il est sur des rails);contrairement au First 26.
La carène importe mais aussi le fait d’être avec 2 safrans.
J'ai navigué sur d'autres bi safrans larges plus gros comme SUN FAST 3200 papr exemple,très stables.

29 sept. 2010
0

sangle réglable
j'utilise une sangle avec boucle ouvrante et réglable des 2 côtés qui me sert normalement à ferler la grand-voile. Je la mets entre la barre et le winch de bastaque au vent, après avoir équilibré la voilure. La barre faisant environ 1m, je règle au centimètre pour que le bateau aille bien dans la bonne direction. Avec le poids de la barre elle reste calée par la gîte, ne montant pas au vent.

Ça marche très bien du près au travers, mais au portant rien à faire je n'arrive pas à régler pour pouvoir lâcher la barre.

29 sept. 2010
0

bloqueur
:-)je me suis fabrique un peigne avec un morceau de hublot restant puis sur la barre j'ai, installer un petit bout d'equerre plastique qui se bloque dans le peigne :-)

29 sept. 2010
0

le" dentier"
le demi dentier pose sous la barre franche
avec une lame qui se bloque entre les dents
ça va bien aussi
mais il faut avoir ete voir les 007 ou il y a un acteur qui a des dents en inox .
alain

29 sept. 2010
0

barrer avec les dents
:mdr: Si le bateau rappelle le dentiste ce n'est plus un plaisir :-(

En s'inspirant de "Coco" avec son voilier en jute qui barre depuis la plage avant avec un bout renvoyé sur des poulies, et ce kayakiste à voile qui a parcouru les côtes africaines l'écoute entre les dents, ça doit être possible de barrer avec les dents :reflechi:

29 sept. 2010
0

le stick intelligent
de marque Friend
bien aussi pour nav au près barre amarrée qd la bateau est stable

29 sept. 2010
0

Un frein de bare Anglais
Sur mon Plume j'ai un frein de barre anglais, dont je suis très comptent: www.saltyjohn.com[...]cts.htm

Sur mon Oceanis un pilote inboard hydrolique, c'est un peu plus cher, mais pas mal non plus ;-)

01 oct. 2010
0

fulup
c'est un peu le "Gifi" de la plaisance ce "Saltyjohn".
Plein de trucs in-dis-pens-ables... :-)

01 oct. 2010
0

et
2 bouts (un de chaque coté). Un tour mort et 1/2 clé ... c'est réglable, efficace, pas cher ... :-)

01 oct. 2010
0

Oui en quelque sorte
Salty John fournit effectivement un peu tout et n'importe quoi. Mais il est en général pas trop cher, et livre en 3j (il parle même un peu Français, pour ce qui n'aime pas roulé à gauche).

Quoiqu'il en soit et indépendamment du vendeur, son système de blocage de barre m'a changé la vie. Sur mon Plume www.proanna.org[...]/plume le précédent proprio avais des sandows et ça ne marchait jamais. En fonction du vent, du courant, du ... il faut toujours compenser dans un sens ou l'autre, sans système réellement réglable pas moyen de lâcher la barre plus de 3s. Maintenant dans les allures cool, soit presque tout sauf vent arrière, je peux lâcher la barre pour aller mettre un ciré, manger un sandwich, ou même aller pisser ;-) Enfin n'abusons pas non plus, c'est pas un frein de barre qui permettra de faire la sieste.

29 sept. 2010
0

J'arrive assez bien
à naviguer barre bloquée par le pilote éteint
( il s'appelle Ayrton ) au bon plein quand je commence à être fatigué de barrer ou si mon verre de ti'punch doit être rempli, voire même le temps de porter un point sur la carte. Il ne faut quand même pas trop de vent. La barre est dans ce cas à peu près tout le temps dans l'axe. Pourquoi pas se tailler un simple morcesu de bois de récupération ( ou pas ) avec une rainure et une vis papillon pour avoir un minimum de réglage possible, et normalement, au bout de 10 heures à s'emm...der avec ce truc idiot, on va acheter un P.A.( non, pas celui pour se mettre une balle dans la tête, l'autre. )

OK, ok, je sors :-D :-D :-D :-D

29 sept. 2010
0

Mieux que le pilote
Bonjour Spirale

Une équipiére...... ;-)

;-) :-p

Le Moko

29 sept. 2010
0

pilote éteint ?
si le voilier est bien réglé au point de fonctionner correctement avec le pilote éteint et bloqué, ça veut dire que le pilote allumé n'aurait rien à faire. Pourquoi l'éteindre alors ?

30 sept. 2010
1

Si, justement,
et il me casse les oreilles, ce pilote. Parce que même bateau bien réglé ( d'ailleurs, il est tout le temps bien réglé ) il ne cesse de faire des touts petits ajustements, tout le temps. Je dois avoir un problème de sensibilité, mais je n'arrive pas à le résoudre. Ce qui fait que le pilote me pompe pas loin de 4Ah, alors un peu d'économoies et un peu de repos pour les oreilles, c'est appréciable...

30 sept. 2010
0

Baissé le niveau de pilote au minimum
Sur mon Oceanis j'ai un pilote inboard, et effectivement ca fait du bruit. Du coup sur les allures faciles "ex: bon plein", je baisse le niveau de réponse au mini (9 niveaux dispo sur le Raymarine/S2). Une fois baissé à "1" le pilote ne redresse que si on s'éloigne de 10° de la route, la consommation devient négligeable, et il fait encore moins de bruit qu'une équipière :-)

Nota: Comme dit précédemment sur mon Dayboat (6.2m/600kg) j'utilise un frein de baume à 30Euro, malheuresement Raymarine ne propose rien à ce prix ;-)

01 oct. 2010
0

Conditions de vent
Tout dépend des conditions de vent. Lorsque celui-ci est bien établi, qq soit sa force et à condition que les voiles soient bien réglées, je peux effectivement barrer en amarrant la barre (sandows ou écoute ...).
Par contre lorsque le vent souffle en rafales, rien ne remplace les bras (skipper ou équipière); pas même le PA puisque le mien n'est pas assez pointu pour assurer.
Alex

26 déc. 201316 juin 2020
0

Utiliser un bloqueur 'maison' qui reste en place pendant toute la navigation. Je barre en solo et lorsque le bateau est bien réglé un quart de tour et la barre est bloquée au millimètre près. First 211 au bon plein peut naviguer 30min sans broncher. Un quart de tour dans l'autre sens et le bloqueur est libre. En cas d'urgence il suffit de soulever le bloqueur qui se désolidarise immédiatement de la barre.
Le bloqueur doit être placé à environ 400mm de l'axe du gouvernail et autoriser des angles de barre de + ou - 30°. J'ai utilisé un manche de lave vitre télescopique (10€) recoupé pour l'adapter à mon bateau (longueur et course) fixé sur la barre et sur l'hiloire en bricolant les embouts pour avoir le tube interne bloqué en translation et rotation sur l'hiloire et le tube externe enfiché dans un trou sur la barre et libre en rotation.
J'ai également repercé la barre pour l'enfoncer un peu dans sa ferrure arrière de cette façon on peut soulever la barre mais elle ne tombe plus lorsque l'on appuie dessus

29 déc. 201329 déc. 2013
0

@Mourillon,

à moindre cout; ce systeme semble proche de celui proposé par StickFr....

Ton croquis est lisible; quel systeme as tu utilisé pour les fixations sur la barre et l'hiloire (photo...) ?

Merci
Serge

27 déc. 2013
0

Sur un petit bateau tu peux te le fabriquer pour quelques euros avec un manche télescopique de peintre.

Sur le mien j'ai un système avec un bout fixé des deux côté du cockpit qui passe dans deux pontet fixés sur le côté de la barre et c'est la boucle qui bloque la barre quand je la positionne sur le bout de la barre franche dans une petite gorge.
Ca permet de reprendre la main en manuel super vite en faisant monter ou descendre la boucle et surtout le système est à poste tout le temps.

Voiles réglées ça me permet de tenir un cap sans toucher une bonne dizaine/quinzaine de minutes.
Par mer formée et vent fort je ne fais confiance qu'au mode humain, donc barre manuelle.

28 déc. 2013
1

Le plus simple: Un élastique costaud qui court d'un coté à l'autre du bateau. Pris sur une embase du balcon, ou sur le rail de fargue et qui passe par l'extrémité de la barre (à un dizaine de cm en arrière). Quand tu veux la régler, tu lui donne l'angle qui convient et tu fais un cabestan sur le bout.
Si tu dois larguer rapidement, tu tires le noeud vers l'extérieur et c'est largué.

17 jan. 2014
0

J'utilise la methode preconiser par Oliv. Hormis qu'il faudrait un elastique + fort, ca marche par-fai-te-ment

28 déc. 2013
0

Sur les J80, on utilise les bouts du pataras qui courent au fond du cockpit...

28 déc. 2013
0

BONJOUR
Regarde sur le catalogue AD page 211 en bas ref G80500.j'ai deja utiliser sur un voilier .c'est super.....et tres fiable meme par mer forme.

16 jan. 2014
0

Photo du boqueur en place et détail des embouts & fixations

17 jan. 2014
0

Merci pour les photos

:pouce:

Serge

17 jan. 2014
0

pour rigoler je dirais prendre un Ketch ..

sinon j'ai vu un montage intelligent.

une planche sous la barre ,horizontale avec des trous et deux pinoches une de chaque coté de la barre ...

17 jan. 201417 jan. 2014
0

le stick telescopique, arimer sur son crochet, sa bouge pas, pour plus longtemps le PA

18 jan. 2014
0

toutes les solutions sont bonnes, mais est ce le fond de la question ?
amarrer la barre pour faire une manoeuvre, ce n'est pas la même chose que se remplir un verre
prendre un ris et on n'est plus en équilibre et, selon la taille du bateau aller à la table à carte voire juste ds la descente peut déjà dérouter le bato
il n'y a pas de solution miracle, faut essayer, le simple bout avec boucle au milieu frappé sur les côtés (taquet, chandelier...) le réglage des voiles est primordial, rarement au près serré ni vent AR sinon le virement de bord/empannage est très probable, il faut se laisser le temps d'aller rectifier la barre pour ne pas agraver la situation; le bon plein es préférable
des vieux souvenirs d'avant le PA... faut connaître le bato, anticiper la manoeuvre et équiper le bato pour minimiser le temps de manoeuvre (ris au cockpitt, affaler un génois endraillé depuis le cockpitt)
mais le PA, quel soulagement...
JL.C

18 jan. 2014
0

Sur mon voilier de 6 m j'ai utilisé pendant des années un système très simple. Une poulie de chaque coté de la barre au niveau du rail de fargue. Tout simplement un bout qui part de la barre, passe dans la poulie part vers l'avant du voilier à l'extérieur des chandeliers puis passe par une poulie fixée dans l'axe du voilier sur la taquet d'amarrage et revient à la barre par l'autre coté par le même chemin. Avantage en tirant ou poussant le bout on peut barrer de partout

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Météo idéale pour un mouillage à l'île de Sein

Souvenir d'été

  • 4.5 (20)

Météo idéale pour un mouillage à l'île de Sein

novembre 2021