comment avez vous appris la voile ?

bonjour,
J'aimerai savoir comment avez vous appris à naviguer sur un voilier ?
Ex:Aux glénans,en devenant équipier,etc.
J'aimerai aussi savoir les avantages que vous en avez eux et les inconvénients ?

L'équipage
07 mar. 2009
07 mar. 2009
0

Sur un voilier
J'étais seul sur un voilier de 30 pieds avec un moniteur diplomé par la fédération française de voile.
Les avantages: la disponibilité du moniteur, la navigation dans la zone de résidence et la qualité de l'enseignement. :-)
Les inconvénients: :-(

07 mar. 2009
0

oki
tu te souviens du prix que tu as payé ?

07 mar. 2009
0

Le prix
que j'ai payé était raisonnable, de l'ordre de 750F la semaine si ma mémoire arrive à remonter à 15 ans en arrière. J'avais alors pris deux semaines de formation car même pour cette lointaine époque (avant les 35 heures et l'euro) cela restait un loisir économiquement viable. :-)

07 mar. 2009
0

en pratiquant
pratiquant pratiquant et pratiquant encore, plus lectures, ecoute des anciens et repratique. si ca t'intéresse, tout est expliqué, en ce qui nous concerne, sur mon blog dont voici
l'adresse: www.voilesetvoiliers.com[...]/nemo19

07 mar. 2009
0

A l'envers ...
c'est à dire après avoir acheté mon premier bateau :oups:

Mais je ne conseillerais à personne de faire pareil ... ça ne convient pas à tout le monde :tesur:

07 mar. 2009
0

a l'audace
avec un copain on a loué un SUN FAST 20 sur st malo des rond toujour des rond dans l'eau et puis on a loué plus grand pour aller plus loin ,et pour la nav lu beaucoup les revus et aussi le bloc marine ,je ne sais si c'est bien mes pour moi sa la fait ,et resté umble avec les éléments etjouer la sécu quand quand tu ne le senT pas.
TONY

08 mar. 2009
0

de la même façon et avec
des livres, beaucoup de livre, et avec STW et avec H&O et avec rec.fr.bateaux

07 mar. 2009
0

commencer petit
ecole de voile de plage histoire de comprendre les effets du vent dans les voiles.
Apprentissage du vocabulaire et des allures, les choses à éviter etc.
L'avantages est le prix et surtout le rapport hauteur des vagues par rapport à la taille du bateau!!! Du coup tu te démontes moins quand tu prends du vrai gros temps sur un quillard.
Le dériveur est beaucoup plus sensible donc tu ressens tout de suite les effets de tes actions et tu apprends plus vite.
Voila j'ai appris comme ça à+

07 mar. 2009
0

je conseille
toujours aux débutants de faire des stages,Glenans ou autres,j'ai eu de bon échos de la macif mais il y a aussi de bon particuliers,aprés un peu de location avec des boat pas trop gros (que les loueur m'excuse ! )et voila, apres le temps fera l'experience. ;-)

07 mar. 2009
0

lectures
de tous les anciens(Bardiaux,Le Toumelin etc...la liste est longue)conception,construction et navigation de modèles réduits sans puis avec radiocommande et enfin un vrai bateau petit mais costaud et pour finir, pratique le plus souvent possible par tous les temps et pas seulement pendant les vacances...et c'est comme çà que l'on arrive à tenir tête à un Allure44 comme cet aprèm. :-)mais pas à un pogo. :-(

07 mar. 2009
0

Nautodidacte
Première tentative en dériveur seul, un matin dès l'aube (pour éviter les spectateurs), puis différents bateaux, généralement second ou skipper, en famille ou avec des potes. Côtière puis traversées.

Lectures et bon sens.

45 ans après, je continue d'apprendre.
C'est ça qui est bien : on a toujours à apprendre.

07 mar. 2009
0

Tout pareil
Premier tour en voilier à 15 ans... dégouté. J'ai même juré de ne plus mettre les pieds sur ce genre de m....

Puis, co propriétaire (forcé) d'un 10m50 à 17 ans (excusez du peu).
Jamais fait de dériveur ou de trucs comme ca.
Apprentissage dans les bouquins, grace aux copains, aux rencontres... plein d'erreurs ... qu'on ne recommence pas. Et toujours une prudence extreme.
Première transat à 19 ans. Première régate à 40 !
20 ans après, j'apprends toujours, et ca m'amusera tant que j'apprendrai encore !

Amicalement,

Gio

07 mar. 2009
0

Dans le bon sens
J'ai appris la voile dans le bon sens, et je conseille à tous les novice de procéder de même.

J'ai commencé gamin par la voile légère: optimiste, puis 420, 470, HC16 et autres joyeux catamarans. Ca me semble indispensable intégrer toutes les bases de la voile, acquérir les bons réflexes, comprendre le comportement d'un bateau.

Puis découverte de la croisière sur le bateau des autres. Ca m'a beaucoup plu, mais l'apprentissage est lent, à moins de tomber sur un skipper pédagogue, ce qui n'a pas été mon cas.

Alors direction l'école des glénans, pour apprendre la croisière. Une alternance petits bateaux (surprise) et vrais croiseurs permet de voir tous les aspects de la croisière: manoeuvre à la voile, manoeuvre de port, navigation, organisation de la vie à bord... J'ai privilégié les nav hors saison, pour éviter les bateaux sur-peuplés. L'enseignement est de qualité très variable aux glénans. J'ai fait pas loin de 10 semaines de stage (tout de même). J'ai privilégié la croisière côtière, et je n'ai strictement rien appris lors de mon seul stage hauturier, je déconseille donc le hauturier.

La suite, c'est encore des embarquements sur le bateaux des autres, ou de la location, histoire de prendre de l'assurance. Et enfin l'achat de mon propre bateau. Mais l'enseignement n'est pas fini, et il continue à chaque nav. Alors il faut multiplier les journées de navigation.

Leon.

07 mar. 2009
0

Enseignement...
J'ai été à la mème école que ROBERT...

07 mar. 2009
0

j'avoue, Michel ...
que j'ai une sainte horreur de tous ces attroupements genre "Glénan", "UCPA", et autre trucs du genre un poil paramilitaire, ou para-curé ou para-écolo ... trop lent à mon goût ... trop de dogmatisme à mon goût ... mais il en faut pour tous les goûts dans la vraie vie :heu:

07 mar. 2009
0

J'ai commencé à deux ans...
A cinq je tenais la barre sur les genoux de mon père.

Et ainsi de suite...

07 mar. 2009
0

?
Peux-tu préciser ce que tu entends par là, Roc ?
:reflechi:

07 mar. 2009
0

Oups
:oups: :mdr:

07 mar. 2009
0

??
Caisse tu va chercher ? :doc:

07 mar. 2009
0

COMME ROBERT
dégouté par les moniteurs de voile dans les écoles tout petit.
Plus de voile pendant des années, jusqu'au jour de mon licenciement avec une prime de 30 000 F : j'ai acheté un sangria un peu pour l'image d'évasion (et de fuite, soyons clair ....)
Avec lui, j'ai appris rapidement, en faisant plein de c...ries que la Manche ne pardonne pas : ne pas tenir compte des courants, des marées, et plus grâve encore, ne pas tenir compte des personnes embarquées.
Après les bateaux ont grandi en même temps que l'expérience
Je reste persuadé que pour "apprendre la voile" au sens où tu l'entends, il faut être propriétaire et/ou naviguer très souvent

07 mar. 2009
0

Il y aurait il une personne d'interressé pour
m'apprendre ou simplement me prendre sur son voilier ?

07 mar. 2009
0

Ben...
Dès que j'en ai un à moi, je veux bien ! :-p

07 mar. 2009
0

ok si tu le désire on peut parler sur le chat
je t'attends dessus

07 mar. 2009
0

bonjour ,jai apppris comme robert et d'autres
et j'apprend encore,ussop si cela te dis mon programme cette année est les baléares,un mois et demi

07 mar. 2009
0

sans passer par les grandes écoles ......
planche à voile en promo au supermarché + notice vers 1985. Quelques années plus tard achat d'un Edel 2 de 18 pieds pour emmener la petite famille puis First 24 jusqu'en 1992 puis plus rien sauf la location d'un Sun Dance 36 pour aller de St Raphael jusqu'à Calvi deux semaines à 2 couples + enfants.
Depuis 2004, Biloup de 8,80 m avec un 18 cv diesel et j'ai navigué de La Rochelle au sud jusqu'à Morlaix dans l'autre sens.
J'attends la retraite pour aller boire un wisky en Irlande et manger une paellia en Espagne.
Je confonds les mots compliqués comme loffer ou abattre mais je sais bien ce qu'il faut faire selon le vent le courant et les rochers.
Je serai tenté de faire un stage pour voir si je n'ai pas de graves lacunes et tater du gros temps bien encadré.

07 mar. 2009
0

le fil qui marche ou qui ne marche pas .........
celui la a l'air de marcher ; chaqu'un raconte sa vie ......

donc , pour moi , :comment ai-je appris la voile ?
comme j'ai appris à marcher , à faire du vélo , du patin à roulette .........pour dire vrai , je ne me souviens plus ..........

hisse et ho n'éxistait pas ,les glénan débutaient , mon papa avait fabriqué un "bateau avec des planches et ma maman cousue des voiles dans un drap en coton ..........et roule ma poule ......

0

vaurien meulan
sur mon vaurien en bois meulan que j ai toujours en tirant des bord entre les peniches et les mureaux et meulan ensuite a la rochelle sur sangria etc... jusqu a ce jour sur mon so 42.1 a porquerolles
bv micha

07 mar. 2009
0

merci , ,bulga .....souvenirs ,
mon papa m'emenait à meulan sur le standside de sa motoconfort peugeot 100 cm cube (avec arret tout les 10 km pour nettoyer la bougie qui" perlait")

et on bavait sur les stars ............

07 mar. 2009
0

sur le tas
avec dans le rôle du tas la mediterranée et mon premier bateau un corsaire jog "as de coeur", un zoli nom n'est il pas?

::::::::pouce:::::::bravo:::::

08 mar. 2009
0

Des petits pendant 15 ans
Bonjour Ussop

Pour Moi pendant 15 ans contruction de modeles reduits à voiles radiocommandé avec une idee un jour j'en aurais un grand,je debut sur un 445
apres un ponant puis un dufour T6 et maintenant
Un rush. Paralellement à tous cette epoque equipier sur un maica (kiriel) puis un first
31.7 avec une formation sur le tas avec le temps.
Surtout un grand merci au gars qui un jour te propose d embarquer pour la premiere fois
Un rêve imagine...
Encore beaucoup a apprendre et rester umble.
Mais que de plaisir .

Le Moko

08 mar. 2009
0

2300FR
achat d'une caravelle à1500FR réparée pour 2200FR + livre des glénans à 80FR=2300FR ma vie vallait pas cher à l'époque...!!! puis on apprend beaucoup sur les bateaux des autres

08 mar. 2009
0

merci Papy
A 8 ans pour mon anniversaire super cadeau...un truc genre Optimist. On habite à 12 metres du quai..et donc tous les soirs en rentant de l'école. Et apres Vaurien, 505, Finn, 6m, 9m, 10m, 11m...pour la suite je ne sais pas.

08 mar. 2009
0

en urgence
j ai acheter un first 18 et la je me suis dit ben faudrai apprendre a l utilise alors ecole de deriveur en bas de chez moi mais zero pour la croisiere on a bo dire un cata ou un deriveur ben tu navigue pas pas comme un quillard de 18 ou 30 pieds ca te donne les bases peut etre et encore donc une bonne ecole de croisiere et 30 lecons de voile plus tard et me voila au mouillage ds les petites cric de bandol avec mon bateau coooool

08 mar. 2009
0

a 15 ans
J'ai fait une école d'apprentissage maritime, (EAM du Havre année scolaire 1951/1952)pour devenir marin de commerce, nous avions quelques heures d'embarcation par semaine avirons, voiles, moteur, matelotage.

Je ne devais pas être trop mauvais car l'instructeur me donnait, sous son contrôle, toujours la barre dans les moments difficiles de plus il me demandait de l'accompagner, avec un autre élève, le dimanche pour aller à la pèche avec l'embarcation de l'école, embarcation à voiles auriques, sans moteur, elle comportait, misaine, grand voile, foc sur bout dehors et parfois tape-cul.

A cette époque on devait entrer et sortir des ports à la voile, le moteur était un luxe que peu de bateaux avaient, quand on était encalminé on sortait les avirons et on tirait sur le bois mort.

Nous allions à la pêche au maquereaux, on trainait les lignes à la voile à seulement trois personnes pour une embarcation normalement manœuvré par 6 où 8 élèves.

J'ai beaucoup appris hors des cours de l'école avec ce moniteur Breton, il fallait exécuter les virements de bords avec un grand arc de cercle pour ne pas en mêler les lignes de pêche, au pré, virer très très vite, toujours pour ne pas ralentir le bateau et mêler les lignes.

Que du bonheur, même si on avait des ampoules aux mains en rentrant à l'aviron.

09 mar. 2009
0

Sur le tard et sur le tas
On a acheté un bateau (fist 24) et on s'est jeté à l'eau. L'un avait fait pas mal de dériveur dans son enfance et un peu de voilier de croisière avec son frère. L'autre (skippette) presqu'aucune expérience.
On a beaucoup lu (les Glénans entre de nombreux autres), et beaucoup navigué, en allant chaque année un peu plus loin et des sorties par temps plus fort. Nos enfants disaient au début : "Cette année , les parents, ils mettent la grande voile".
Après plusieurs bateaux (feeling 920), puis Ovni345, on vient de passer au centurion 40S, et on se fait bien plaisir.
Maintenant, à la retraite, on navigue six mois par an, et on voyage avec le bateau dans plein de pays. Deux traversées de l'atlantique, à deux.
Pour rassurer les skippettes, au début j'avais très peur de la gîte, et angoissait terriblement lorsqu'on approchait du port. Petit à petit on prend confiance, à condition d'y aller progressivement et de ne pas se faire "la grande peur".
Et les meilleurs souvenirs, ce sont toutes les conneries qu'on a fait au début.
Brigitte

08 mar. 2009
0

Dans les archives :
www.hisse-et-oh.com[...]dex.php ;-)

_/)

08 mar. 2009
0

pour ma part
base nautique de st paul à la reunion
à 12 ans ,deriveur leger 420,470,puis achat d'un 505 par mon papa,à 17 ans formation moniteur de voile puis moniteur de voile à séte .A 45 ans ,croisiere en Med aux baleares puis convoyage jusqu'au portugal avec un ami et à 50 ans ,achat de mon reve depuis longtemps ,un super challenger

08 mar. 2009
0

Le soir , à l'hotel
Bonjour ,

Après avoir acheté un MICROSAIL , j'ai potassé "le cours des Glénans" ( la bible de l'époque) et ai appliqué progressivement la méthode

puis, en régates ,complètement transformé la manière de naviguer au contact des "bons" pour apprendre à naviguer rapidement

Salut
Marc

08 mar. 2009
0

pour ussop
je veux bien faire un tour avec vous mais je ne crois pas savoir ou vous habitez.Alain

08 mar. 2009
0

et n'oubliez pas les cours ...
de l'abbé Cottard

Bon a prendre au second degré, plus serieusement pour ma part j'ai pas mal appris en regate , comme equipier en changeant de voilier et de programme, j'appliquai sur le mien

et il n'y a pas d'age , il y toujours un equipage de papy's flingeurs dans les tour duf ou autres manisfestations de ce gabarit

A +

LM

08 mar. 200916 juin 2020
0

Comme Leon
aussi dans le bon sens. A 14 pour courir les petits jupons, me suis retrouvé en Bretagne dans une école, Caravelle, à la Caravelle que du plaisir, Vaurien, 420, 470, etc.
Et puis de fil en aiguille et la rencontre avec un vrais Capitaine de marine de père en fils.
Mais reste encore beaucoup à apprendre.

08 mar. 2009
0

moi aussi
j'ai acheté le bateau avant de savoir (encore que savoir c'est beaucoup dire)et c'est en forgeant qu'on devient forgeron. Mais si pour quelque raison on doit apprendre avec un professeur, je recommande la méthode xxxtrmmm du professeur particulier que j'ai employée pour d'autres choses (comme les brevets de plongée par exemple). Bien plus efficace, plus rapide qu'un club, pas plus chère.

08 mar. 2009
0

A la dure…
Du temps des vrais hommes…;-)à 13 ans scout marin tendance Abbé Cottard. Seuls les forts survivaient…Voile et avirons sur des chaloupes non pontées de la Royale, en vrai bois d’arbre et armées comme au XVIIIème. Voiles au tiers, en coton (mouillé c’est top…), bouts en chanvre et sisal (on voit sa peau rester dessus), avirons plus lourds que nous. Comme aux galères quand il fallait souquer fort sur le bois mort (parce qu’à la voile pas question de faire du près…) les chefs d’équipages avaient la garcette à la main. Même si c’était surtout pour impressionner, ça calme. A 15 ans, si on avait tenu, on était à son tour patron et responsable d’un canot avec à bord dix autres gamins et pousse au large ! On faisait des trucs exaltants ; dangereux aussi…Tout çà est d’un autre siècle et bien sur je n’ai jamais voulu ça pour mes enfants…Mais quels souvenirs !

08 mar. 2009
0

alors
il y en a encore !

Petite anecdote sur ce sujet:

nous etions 4 , 5 personnes entrain de siroter une petite biere a Cherbourg avant d'aller defier l'anglais dans le solent.
QQs echanges avec les voisins qui commencaient a deballer leurs cursus impressionnant avec que des noms exotiques megles truc , forti magin
Au bout d'un certain moment ne nous voyant pas reagier, ils commencent a nous poser la question sur comment on est arrivé la ,

la reponse ne se fit pas attendre :

formation abbe Cottard

Nos petits bobos parisiens deguiser en musto n'ont pas trouver ca drole peut etre adepte comme CLK !

etonnant non !

;-)

08 mar. 2009
0

1er voilier il y a a peine 1 an
un 30 pieds et aucune, absolument aucune expérience
simplement un rève qui s'est concrétisé, et qui continue ...

08 mar. 2009
0

Il y a 1 an...
je n'y connaissais pas grand chose. On a suivi (avec ma chère et tendre) le cursus complet MACIF, 3-4 semaines de stage plus les permis côtier, hauturier et CRR.
L'apprentissage auprès de personnes qualifiées du point de vue de la pédagogie permet de gagner pas mal de temps, d'apprendre les choses dans les règles de l'art, et d'éviter de prendre des mauvaises habitudes (plus par ignorance de la bonne méthode que par flemme).
Lance toi, c'est génial ;-)
Bon vent à toi.

09 mar. 2009
0

par passion aveugle
j'ai acheté le bateau un first 300 spirit ,je n'y connaissait rien,j'ai appris dessus ,
j'ai fait une prise en main avec le proprio,au bout d'une demi heure ,je me rappelle que j'ai complètement décroché devant la foule d'information,
ensuite lecture, guide des glenans ,relecture magazines,entre autre un tres bon voile magazine du début je crois que ça s'appelait la voile en 20 leçons je ne suis plus tres sur.
Et puis les erreurs,sortir trop toilé ,bateau couché,
au prés voiles bordés ,pourquoi il n'abat pas malgré la barre au vent!!!!
Et ensuite naviguer ,naviguer ,encore naviguer

09 mar. 2009
0

Comment...
J'ai d'abord achete le bateau. L'ancien proprio m'a fait une petite demo de comment ca marche.
Ensuite, j'ai passe le permis mer, afin de savoir les regles de base de la circulation sur l'eau. Le Glenans comme livre de chevet et de la pratique... tous les jours un peu plus loin.
Michel.

09 mar. 2009
0

avec un copain,
(de"régiment", nous étions à Hyères dans les années 60), qui m'a emmené sur son Finn la première fois par mistral à 6/7...
ensuite, stage de vaurien à Toulon (Club Voile de la Marine),
puis achat d'un des premiers 420 (N° 1487), que j'ai gardé 20 ans,
Ponant,
Micro Challenger,
etc.
Allergique à l'école, j'ai appris petit à petit...
et j'apprends encore!

09 mar. 2009
0

Une erreur bienfaisante
Un "erreur" de mon paternel qui m'a inscrit, avec mon frère, à un stage de formation de ... BEMV au lieu d'un stage d'initiation! Chaud, chaud, très chaud... mais on a tenu bon, lu, relu et appris par coeur le Pinault. Finalement nous nous en sommes sortis pas trop mal, avec l'aide bienveillante du CTR de l'époque, Philippe Soria! Et le virus a pris, et bien pris!

10 mar. 2009
0

par essais / erreurs
J'ai acheté un Sheriff avec ma première paye il y a 35 ans et je suis parti 2 mois sans savoir même prendre un ris.
Du manuel des Glénans de l'époque je n'avais retenu qu'un principe fondamental : "Quand une connerie est possible elle est déjà faite, quand elle est impossible elle se fera."
Alors depuis, sur différents bateaux, j'ai testé assidument plein de possibles et même quelques impossibles... et j'ai appris.
Mais rassurez-vous, je n'ai pas encore réussi à toutes les essayer, j'apprends toujours, je pratique la formation continue.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bien fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (72)

Bien fini ?

mars 2021