comment améliorer les techniques technologiques du bateau ?

je suis etudiante en CPGE et je travail sur un projet visant à l'elaboration d'un pilote automatique ou l'amélioration du coté technologique du bateau en général. Aussi je vous serais reconnaissant si vous pouviez apporter quelques éléments de réponse aux questions suivantes :

-Quels défauts reprochez-vous à votre pilote automatique ?
-Quelle tache désirez-vous d'etre automatisée ?
-Dis moi si vous avez d'autre suggestion !

MERCI D'AVANCE ^^

L'équipage
24 déc. 2019
24 déc. 2019
1

Les pilotes efficaces sont trop chers.
À 4000€ on est presque au bas de gamme.

25 déc. 2019
2

Ils consomment trop

25 déc. 2019
0

Trop peu de fiabilité.
Personne n'aurait l'idée d'embarquer un deuxième groupe frigo ou une deuxième vhf fixe pour effectuer une grande traversée, en revanche, tout le monde a un deuxième pilote ou un régulateur en secours.

25 déc. 2019
5

on ne peut pas etre aussi catégorique

si un pilote est incapable de tenir un voilier au portant dans une mer forte et forte brise ,
c'est
soit que le voilier est mal conçu architecturalement (tres rare )
soit que le réglage des voiles n'est pas adapté au temps et a l'allure (tres tres fréquent)
soit que le montage du pilote a été mal fait (assez fréquent).
a savoir
dans la brise au portant ou d arrière
un meme pilote sera plus éfficace sur un dériveur si tant est que celui ci soit bien réglé (voiles ,dérive)
que sur le meme bateau en version quillard au meme réglage de voile (effet de croche pied du au plan anti dérive)

ceci étant
bien que le choix soit restreint dans les pilotes de cockpits
il y en a de tres performant a prix abordable. (850 euros)
exemple le TP32 qui a de plus , installation et paramétrage façile

(2 des miens ont 4 transats a leur actifs)

la société raymarine a de son coté , mis au point un pilote( de cockpit ou inboard ,la tete de commande etant la meme) intelligent , n'ayant aucun paramétrage, ce pilote doté d'une intelligence artificielle '' apprend'' des sa 1ere mise en route.
pour un prix inférieur a 2000 euros pour le modele cockpit.
les utilisateurs en semble satisfait .

coté consommation , quelque soit le modèle de pilote ,
un bateau instable, mal réglé , augmente considérablement le travail du pilote , qui fatigue et consomme. d'autant plus si 2 effets se conjugent : mauvaise installation du pilote , et bateau mal réglé .

maintenant , tenant compte de tous cela qu'elle pourraient etre les améliorations a apporter ?

girocompas sur tous les modèle ?
fiabilité des mécaniques ?
et surtout
des boitiers ou verin de couleur blanche et non noir comme actuellement, ceci afin d'éviter la chauffe pour une utilisation en cockpit sous les tropique .
(j'ai peint tous les miens en blanc brillant)

cdlt

25 déc. 2019
0

Une connection Wi-Fi avec la centrale de navigation + un gyro pour un pilote de barre franche
Une housse de protection

26 déc. 2019
0

Les pilotes automatiques les plus courants utilisent d'anciennes technologies, principalement un compas de type "fluxgate". Ils ne tirent pas profit des nouveaux capteurs MEMS multiaxes largement popularisé par les smartphones et les drones. Plusieurs raison à cela:

  • Les coûts de développement à amortir sur un nombre de produits vendus sommes toute limité
  • Les capteurs MEMS dont la disponibilité suit le le cycle de mise sur le marché très court des smartphones.
  • La frilosité des fabricants de matériel nautique.


Olivier

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

🎶Always the Sun 🎶

Après la pluie...

  • 4.5 (117)

🎶Always the Sun 🎶

mars 2021