Commencer la régate à 47 ans ?

Bonjour à toutes et à tous,

Je viens faire appel à l'expérience des régatiers du forum pour me conseiller dans un éventuel changement radical de bateau.
Alors voilà, je navigue depuis tout jeune mais en mode "touriste côtier". J'habite loin de la mer, à 800km de mon bateau et je ne navigue donc que pendant mes congés. Je possède actuellement un Billie Charlotte, un cotre aurique de 7m sur lequel je navigue souvent en solo. J'ai 47 ans et je commence à sentir le poids des années mais ça va encore bien physiquement.
J'ai récemment découvert la régate avec le CE de mon entreprise, j'ai fait une semaine de régate en équipage sur first 40 et j'ai adoré. J'ai aussi essayé le bateau d'une connaissance, un Shamrock 950, qui m'a vraiment plu.
Du coup, j'ai une sérieuse envie de faire le grand saut et de changer de bateau pour une petite machine à régater. En solo si possible.

Je pars en territoire inconnu et je ne sais pas si tout cela est vraiment raisonnable/réalisable. Du coup, j'ai quelques questions en vrac :

  • Je navigue depuis des années en solo mais en mode "croisière", je n'ai jamais navigué par plus de 25-30 noeuds avec mon Billie Charlotte et je me demande si je peux prétendre tenir en main un mini 650, un Shmarock 950 ou un JOD 35 avec cette expérience.
  • Je ne sais pas ce qu'implique la régate en solo ou en équipage en terme d'investissement personnel lorsqu'on habite à Toulouse, loin de la mer et que l'on à une vie famille à laquelle on tiens. Dois-je prévoir de passer tous mes congés en mer ?
  • Quelles sont les qualifications requises quand on veut faire de la course-croisière ? Y en a-t-il ?
  • J'ai récemment regardé le JOD35 comme candidat potentiel, mais je comprends en parcourant le forum que c'est un bateau exigeant. Quand vous voyez mon profil, est-ce que vous pensez que c'est vraiment à éviter, ou bien est-ce seulement qu'au début je ne saurais pas tirer le meilleur parti de mon bateau par vent fort ?
  • Dans un tel changement, quelles sont selon vous les étapes à ne pas sauter et celles au contraire qui sont optionnelles : exemple, puis-je partir directement pour du solo ou bien faut-il vraiment passer d'abord par de la régate en équipage.

Merci pour vos lumières !

L'équipage
28 avr. 2021
28 avr. 2021
2

Bonjour,
le JOD 35 n'est pas prévu pour du solitaire il a besoin d'équipiers au rappel pour bien marcher, le Shamrock 950 me semble plus adapté moins physique que le mini 650.


volubilis3:j'ai rencontré aux Antilles un suédois qui faisait un tour de l'Atlantique sur un Jod 35 en solo...·le 28 avr. 19:42
philou2:Tout est possible à condition d'adapter son bateau à son programme.·le 29 avr. 10:32
28 avr. 2021
-1

Etre un régatier est un état d'esprit.
Apparemment, vous l'avez.

Mais avant de régater sur votre propre voilier , il vous faut apprendre au sein d'un équipage, si possible dans les meilleurs. Après quelques dizaines , mieux centaines, de régates, vous pourrez prétendre à skipper votre propre voilier et de vous lancer en solo.

En franchissant les étapes, ce que font la majorité, vous manquerez de bases que vous n'apprendrez jamais. Ce qui ne vous empêchera de vous croire trés bon.

Choisir un voilier est prématuré. Si vous souhaitez prétendre aux places d'honneur, aucun des trois que vous mentionnez ne le pourras.


philou2:Effectivement aucun des 3 bateaux cités ne permettra de prétendre aux places d'honneur.Je suis d'accord avec toi, il faut régater au sein d'un équipage de bon niveau pour bien apprendre.·le 28 avr. 12:29
28 avr. 2021
2

Bonjour,

En commençant la régate en club de voile en zone ”bassin” dite D3, sur des lasers ou des catas, cela permet de vivre ces moments de glisse stratégiques et enthousiasmantes sans monopoliser plus que la journee.
Ok ce n'est pas de la course croisière mais le plaisir des régates est là et facilement accessible....je suis sur qu’à Toulouse ou vers Narbonne tu trouveras un club
47 ans no problemo ! Et c’est rigolo de se frotter à des gamins qui sont à fond dans la course, on reste humble...

Fj


28 avr. 2021
0

A mon humble avis, pour débuter, prends plus petit, dans les tailles que tu connais déjà . Un quarter toner, par exemple , avec un budget réduit. A peu près la même taille que ton bateau, en plus sportif.
Tu galèrera moins en entretien, à réunir un équipage, etc...
Et non, tu n'aura pas besoin d'une centaine de régates comme équipier pour commencer à regater. Du moins pas pour t'amuser. Pretendre aux places d'honneur est autre chose, et certains avec 1000+ regates à leur compteur sont toujours en bas de tableau 🥴.
Amuse toi bien !


matelot@17523:Un quarter en solo, hummm...!·le 28 avr. 12:22
viking35:Ceux qui "avec 1000+ regates à leur compteur sont toujours en bas de tableau" sont ceux qui ont franchi les étapes. ·le 28 avr. 12:22
totor:A matelot 17523 : Bien sûr ! Je confirme pour l'avoir fait quelques années.·le 28 avr. 13:22
totor:A Viking 35 : il y a aussi une question de talent, quelque part... 🙄·le 28 avr. 13:23
matelot@17523:Ben moi j'ai essayé sur Bullit, sans les 3 au rappel c'est compliqué, et si bien réglé on peut lâcher la barre il est alors hors de question de se déplacer sans que le bateau ne fasse toupie.·le 28 avr. 13:25
totor:Oui, on navigue sous-toilé par rapport à un équipage complet quand le vent monte, ça tombe sous le sens. Pour ce qui est des problèmes de " toupie", il existe une solution géniale qui s'appelle " pilote automatique " 🤗·le 28 avr. 13:29
JeanLW:Pas si simple sur mon Santana 22 plan Gary mull plutôt équilibré, pilote ou pas impossible de dépasser le mat sous spi, je me souviens d une grosse trouille sur la baie de San Francisco , à fond, les cailloux pas loin ,donc bannir les certitudes d abord·le 28 avr. 13:34
viking35:Totor: Bien sûr, que le talent est important. C'est pour quoi, il est important de naviguer avec des "bons" pour pouvoir comprendre leurs astuces et comprendre leurs choix et décisions. ·le 28 avr. 13:52
totor:A JeanLW : Fear is a bitch, isn't it ? 😁( PS: Le Santana 22 n'est pas un quarter 🤗) ·le 28 avr. 14:33
JeanLW:Non mais le Santana a 50 % de lest, mais je n avais qu un auto helm banal·le 28 avr. 15:39
totor:Ça reste tout de même plus petit qu'un quarter ( 3.5 pieds de moins que le mien, ça compte dans ces tailles).Et oui, à bateau vif -} pilote vif obligatoire. Il y a qu'à voir les pilotes des Minis ! ...·le 28 avr. 17:12
JeanLW:On est pas dans le même budget, j avais acheté mon Santana 22 une petite brute dessiné spécifiquement pour la baie et construite chez Shock, Monsieur shock regate toujours à 80 ans plus ·le 28 avr. 17:20
totor:Joli bateau, je ne connaissais pas. Pour ce qui est des budgets pour les quarters, il y a de tout ! Un propre, prêt à regater peut se trouver pour 8/10.000 EUR.·le 29 avr. 16:20
JeanLW:S il avait été importé en France il aurait fait un tabac, certains ont fait des tours du pacifique, des courses San Francisco Hawaï, il y avait une flotte très dynamique et conviviale ·le 29 avr. 16:31
28 avr. 2021
5

Faites quelques régates barbecue sur des voiliers de série et vous rendrez compte qu'un bateau bien préparé peu rivaliser au classement avec des bateaux "pointus".
Ensuite vous saurez si vous êtes plus du genre à prendre la ligne de départ au chausse-pied en braillant ou en 2eme rideau sourire en coin en profitant d'un long bord au vent de tous...


BMayer (LauBen):Je pense exactement comme Red SkyUn bateau de série autour de 9 mètres, un peu préparé, ça le fait sans problème.·le 28 avr. 19:32
melody5:red sky Je suis bien d'accord avec toi·le 29 avr. 17:29
28 avr. 2021
0

Pour choisir un bateau, il faut avant tout étudier son programme, le calendrier de courses et son budget nécessaire, ainsi que son temps disponible.

Pour du solo, les catégories sont très restreintes:
Laser, Mini 6.50, Figaro, Class 40, Imoca.

Un autre bateau ne pourra courir en solo que de façon très occasionnelle, route du rhum, trans quadra, transat anglaise, ... ou en saucisson local.

Pour les compétences il faut à mon avis être au moins capable d'assurer tous les postes en équipage en top ten au niveau régional.


28 avr. 2021
6

je pense qu'avant d'acheter un bateau et de le garder au top pour régater en ce faisant plaisir (ce qui veut dire budget conséquent en voile et en nettoyage de coque), il peut être intéressant de se faire embarquer en régate. Faire tous les entrainements d'hiver dans un coin de régatiers à La trinité ou au Crouesty, par exemple, sur toute une saison, en y intégrant les quelques courses amusantes, genre Spi ouest, GP du Crouesty, Obelix etc...


28 avr. 2021
0

Merci à tous pour vos réponses.

Pour ce qui est des places d'honneur, je vais effectivement essayer de faire le mieux possible, mais mon budget ne me permettra probablement pas d'accéder à des bateaux récents. Pas moyen de mettre plus de 30000€. Et encore, à ce prix, il ne me reste plus rien pour l'entretien dont je devine qu'il est plus élevé quand on fait de la régate.

Sinon, je viens de m'inscrire à une asso de voile Toulousaine qui fait un peu de régate mais avec le COVID, tout est au point mort en ce moment. L'autre option est d'effectuer des stages avec un skipper pro avec le CE de ma boite mais ça aussi c'est en arrêt pour raisons sanitaires. J'avais fait un stage de ce type sur un week-end et j'ai plus appris sur le réglage des voiles qu'en dix ans de navigation croisière...
Je retiens le principe d'essayer de me trouver un équipage régulier pour m'y roder mais je doute que les bons me prenne comme ça.
Je retiens aussi le coup de la régate en lac, ça me permettrait effectivement de régater le week-end sur Toulouse. J'ai vu qu'il y avait au moins un lac pas trop loin avec des mini-ji, ça à l'air marrant pour apprendre la tactique.

Pour le bateau, rien n'est fait et je vais prendre mon temps. J'adore mon Billie Charlotte et ça va être un crève cœur que de le revendre. J'ai même envisagé un moment de faire de la régate en jauge classique avec lui mais il y a très peu de régates à faire avec un bateau de cette taille, surtout qu'il est limité à 6nm. En plus, ça n'a aucun sens de courir contre des bateaux de 11m avec une coque qui fait 5,60 à la flottaison.

L'avantage d'un bateau comme le Shamrock 950 est qu'il me permet de continuer à faire des virées croisière avec la famille et de passer une nuit au mouillage derrière Houat ou Hoëdic. En plus, il est beau...

@ED850 : Je rêve de faire les entraînement d'hiver en baie de Quiberon, mais Toulouse, c'est juste trop loin... Même pour aller à Narbonne c'est pénible avec les bouchons fréquents.


Polmar:Que 770 dans chaque sens, et quasiment que de l'autoroute.·le 28 avr. 18:32
28 avr. 2021
1

Hello,

Je ne suis pas régatier, j'ai juste participé à deux régates dans ma vie de plaisancier, donc je ne me permettrais pas de contredire ou compléter ce qu'ont dit les régatiers du site, par contre, aucun n'a répondu à la question du titre.

"Commencer à 47 ans?". Alors à mon avis, il n'y à pas d'âge pour commencer, à 47 ans on est encore jeune, j'en ai 10 de plus et je n'hésiterais pas à me lancer en régate si l'envie me prenait, et une activité physique régulière même pas très intense permet de se tenir en forme. Donc sauf problème particulier de santé, pas de soucis.

Ensuite pour la méthode, ça dépend à mon avis de ce que tu cherche. Si c'est juste des prétexte pour sortir hors saison et faire de la figuration pour se faire plaisir dans des régate saucisson sans enjeux, c'est différent de si tu veux en découdre pour tirer le maximum de ton bateau et viser les bonnes places. Mais la, les régatiers ont parlés. En tous cas, ça me parait pertinent de régater au moins un peu en équipage pour voir et confirmer ces idées.


viking35:Commencer à 47 ans n'est globalement pas un problème si la motivation et la condition physique sont encore la. Par contre, ce sera difficile de faire un bon n°1...·le 28 avr. 13:55
28 avr. 2021
0

Ouais merci ! Ça me rassure car c'est un truc qui me travaille un peu...


28 avr. 2021
3

bonjour voisin toulousain !

"qu'importe le flacon pourvu ..." bref, c'est pas le bateau que fera le régatier.
si tu es sur Toulouse peut être que tu connais l'asso "spi d'oc" pour la petite histoire, dans les années 2000 nous avions loué en équipage CE un bavaria 36, super bateau de régate ... ;o)
je ne sais plus si nous avions gagné ou fait 2em de la régate "spi d'oc" d'automne ! l'année suivante, boosté par notre réussite, nous avions pris sun fast 40.3 ? et fini dernier ou presque ... rating impossible à défendre avec 2 entrainements dans l'année, des voiles hors d'age ...

donc si tu veux faire de la régate, il faut "juste" un truc qui flotte. si tu veux te placer, il faut un truc qui flotte avec des bonnes voiles et une carène propre, déja, il faut investir. ensuite, ben, entrainement, météo, stratégie ... et pratique, pratique, pratique ...
viens le 1er dimanche de chaque mois à la ganguise, c'est pas loin de Toulouse, tu loues un laser (ou un double si tu trouves un équipier) et tu participes au chalenge du lauragais. tu vas prendre 5 départs dans la journée, manquer tes virements à raz de la berge, prendre des grosses refusantes, refuser des tribords, te faire masquer ... et APPRENDRE ! rien de mieux.

ensuite, si tu veux changer de voilier, lorgne sur les starts des années 80-90, first 29, arcadia, feeling 850, ... qui ont un rating intéressant, qui ne coutent pas trop cher à l'achat, pour lesquels on trouve des voiles d'occas sympa et qui permettent l'été de faire Corse, Baléares et autre.
pour rappel, dans les années 90-2000, Michel Duran à gagné plusieurs "vieux safrans" ancêtre de la quadra solo en first 29 ...

à bientôt sur l'eau entre les bouées !


Arno33:Super bateau que le First 29. Le 28 pour bien moins chère peut être un bon bateau en régate surtout qu'avec le différentiel, il y a de quoi bien l'habiller! et comme tu le dis, on garde la possibilité de belles croisières familiales.Arcadia, feeling 850 etc... de super bateaux aussi mais plus chères en général. Kelt 850 quillard aussi. et regarder les rating car parfois, par stratégie, prendre un bateau qui a un rating pas top peut apporter de belles surprises j'ai l'impression.Mais il y a aussi l'option du micro, on peut se faire plaisir en solo et à moindre coût et du coup peut être garder ton magnifique bateau! ·le 28 avr. 15:48
BMayer (LauBen):Le First 29 était dans ma short-list, tout en haut, avec le Django. Jamais croisé de F29 quillard, ou de Django, à un prix / état correct. Du coup, j'ai un Figaro One. Conçu pour le solo, un peu spartiate pour l'Amirauté, mais ça fait le taf.·le 28 avr. 19:37
Arno33:Je suis très curieux d'une nav en Figaro en comparaison du First 28 ou 29!·le 29 avr. 09:14
28 avr. 2021
0

Je viens de m'inscrire au Spi d'oc ! Je vais regarder ce que je peux faire en régate.
Pour l'instant je suis un peu perdu face à toutes les possibilités. Il va falloir que je me lance dans une direction...


jihesse:ben oui !! comme en régate il faut choisir un bord ;o)·le 28 avr. 15:16
Flora :):J'y étais aussi en 2000 ! ambiance sympa. Bon souvenir de la régate d'automne à St Cyprien.·le 28 avr. 20:58
28 avr. 202128 avr. 2021
0

Bonjour,
Faire quelques régates en laser (radial si tu fais moins de 75 kg) par exemple ne serait pas inutile, cela permet de progresser en navigation et en tactique et permet également de bien intégrer toutes les règles de course sans risques de faire trop de dégâts. Le départ est toujours un moment clé, quand les bateaux sont à touche-touche vaut mieux que ce soit en laser qu'avec un croiseur quand on débute, idem pour la première bouée au vent. Autre avantage si ta condition physique n'est pas très bonne au bout de 3 mois de dériveur tu seras un athlète ! Enfin 47 ans c'est jeune, la maturité c'est 50 ans chez l'homme donc aucun soucis de ce côté !


BMayer (LauBen):Ca casse le dos, un Laser...Regardes du côté des Finn, nettement plus confortable.·le 28 avr. 19:38
matelot@17523:Pour régater, le Finn est trop confidentiel à part quelques nids de 5 bateaux. Le Laser c'est 50 bateau minimum sur une SIL, 150 sur une nationale!C'est quand même autre chose!·le 28 avr. 23:10
jlc:oui, et il n'est pas dit que le laser soit plus dur que le finn. Je pensais même que c'était le contraire. En tout cas à 47 ans, c'est nécessaire d'être en pleine forme pour bien naviguer et régater sur ces deux bateaux. ·le 28 avr. 23:27
matelot@17523:Le Finn reste gérable jusqu'à des âges avancés, à condition d'avoir 3 mats carbone et autant de voiles kevlar adaptées à chaque force de vent mais ça reste un bateau ingrat. Par contre très difficile à ressaler!Si le Laser standart est fougueux et exigeant à partir de 18nds, le Laser Radial est beaucoup plus cool, et il y a des séniors sur le circuit! ·le 28 avr. 23:37
Funky Junky:Rhôôô; en pleine forme en pleine forme...il faut juste avoir un peu d'abdos, pas de rhumatisme, et ça le fait, ce n'est pas non plus un triathlon.·le 28 avr. 23:36
jlc:ok, ça fait rêver...pour ma part j'ai fait de l'europe durant une dizaine d'années. Petit gabarit que je suis. Franchement, j'ai adoré ce bateau. Mais à 57 ans je ne m'y vois plus, malheureusement. ·le 29 avr. 07:42
28 avr. 202128 avr. 2021
2

Hello,
Je trouve que le sujet de l'équipe n'a pas assez été mis en avant. Dans la régate il est important de savoir commander son equipage ou de savoir être commandé (ça s'apprend aussi)... Et d'être sûre que le crew va se pointer le jour de la régate, surtout que certaines régates requièrent de ne pas être en solo.
Ce qui fait le lien avec mon deuxième point pour te rassurer qu'il n'est pas dur de trouver une équipe à joindre si tu peux venir régulièrement. Quand j'ai commencé on me disait de venir car au pire c'est toujours un poids en plus a mettre au rappel!


28 avr. 2021
1

Je rejoins Arno, le micro peut être intéressant pour s'initier à la régate, d'autant plus que tu as un club actif à Narbonne, voir par exemple :
www.mc18.fr[...]rbonne/
L'idée serait de te proposer comme équipier, les skippers cherchent fréquemment des équipiers pour sillonner les plans d'eau de France (voir plus si affinité).
La classe micro est sympa et les bateaux accessibles financièrement. Le programme sur l'année est vraiment sympa, tu pourras même naviguer sur un lac de montagne (petite la montagne quand même), et si tu accroches, faire des régates à l'étranger (Allemagne, Italie, Pays de l'Est ...).
Attention, oublie le solo en micro, minimum 2, voir 3 suivant les épreuves.
Mon expérience est que c'est une excellente école de la régate, à mi-chemin entre le dériveur et l'habitable.

enter image description here


28 avr. 2021
2

De la part d'un régatier très amateur, en solo, en double ou en équipage : au vu de votre expérience et puisque ça vous trotte dans la tête, vous êtes mûr. Alors lancez-vous sans hésiter, avec le bateau que vous sentirez le mieux (s'interroger si le rating du bateau convoité est favorable avant de faire l'achat). La régate en solo c'est super ! évidemment vous n'allez pas gagner immédiatement, l'essentiel c'est de vous faire plaisir et de progresser petit à petit.


jlc:Oui pour le first 29. Facile à mener (bien que génois en tête un peu plus difficile à border quand on est seul). Bateau marin et performant. Excellent rating en GTE comme en PTE. ·le 28 avr. 21:31
28 avr. 2021
4

La régate c'est une bonne école d'humilité, prépare toi à ramasser les bouées (finir dernier) au début, c'est juste un peu douloureux à l'amour-propre.

Pas de problème à 47 ans, quand on était jeunes en Class 8 on se faisait déposer par des septuagénaires en Jouet, c'est donc un plan à long-terme.

En premier lieu,définis ton programme de régate: à la journée en monotype en dormant à l'hotel ou côtier en habitable.

Le monotype (Corsaire, Open 5.00, Open 5.70, Seascape 18) te permet de stocker à terre (pas cher) et de voir différents plans d'eaux en tractant derrière une berline. Je l'ai fait 4 ans en Speed Feet 18, on a navigué partout en France et en GB avec un super programme. Tu dors à l'hotel ou en gîte, douche chaude, lit douillet, petit déjeuner copieux. C'était génial.

En habitable, c'est plus grand, donc (beaucoup) plus cher: place de port, voiles, accastillage (y'à même des winchs) un peu d'électronique, un moteur, des emmerdes... Tu as en revanche un plus grand rayon d'action et tu vis à bord. Qualques belle régates itinérantes possibles (Touduf, Tresco Trophée, Ports de la Manche...) avec une bonne ambiance.

Entre les deux, tu as des monotypes "habitables" et "transportables" (Surprise, Seascape 24, Muscadet...) qui ne font bien ni l'un, ni l'autre mais permettent de goûter au deux programmes dans un confort très monacal et un transport/mise à l'eau/mâtage plus compliqué (grue).

Mes conseils:

Pour commencer en régate, commence en monotype, parce que le classement est celui du réel. En habitable, par le jeu des coefficients/rating, le premier sur la ligne est rarement le vainqueur, ça peut-être frustrant et lassant de ne pas toujours comprendre le résultat.

Choisis un bateau de solo ou à 2/3 équipiers maxi, c'est super ch... de gérer une liste de 20 gus pour finir à 5 qui n'ont jamais navigué ensemble et donc naviguent mal.

Choisis un tout petit bateau avec une jauge stricte: la régate, on se pique au jeu: nouvelles voiles, carène travaillée, bidouilles, même sur un 30 pieds ça commence à chiffrer.

Trouve un plan d'eau accessible, actif en régate (entrainements d'hiver, régates de club fréquentes, etc...) et/ou avec une flotte monotype, pour avoir des régates fréquentes.

Ai une vision à long-terme, avec des équipiers fidèles pour progresser ensemble, et finir par ramener quelques trophées, c'est super gratifiant.

J'ai commencé la régate en 2000 à 30 piges en Class 8/JOD/Figaro avec des équipage pléthoriques, on a ramassé les bouées pendant 5 ans, après à 3 en Speed Feet, Bull 7000, A35 on a beaucoup progressé, commencé à faire de bonne places, tout en elargissant le programme jusqu'à la course au large. Depuis 4 ans je fait du double avec mon co-skipper du début en Class 8 (on a perdu tous les autres en chemin)et en 2019 on a gagné le tour de l'ïle de Wight en double après 10 participations.

C'était l'aboutissement de 20 ans d'apprentissage et d'amitié. Très émouvant, au delà du résultat sportif.


JeanLW:Bravo !!·le 28 avr. 22:45
jlc:Ah oui bravo ! ·le 28 avr. 22:56
Funky Junky:Oui émouvant, bravo !·le 28 avr. 23:34
29 avr. 2021
0

Un grand merci pour toutes ces réponses claires et fournies.

Je commence à y voir plus clair. Tout d'abord, je vais mettre en veilleuse les idées de changement de bateau pour l'instant. Trop tôt pour ne pas faire d'erreur d'aiguillage.
Ensuite, je vais essayer de m'insérer dans une des équipes de régate du Spi d'oc. J'ai vu que le club tournait fort puisqu'il est classé premier club d'Occitanie en division régionale.
Ça me permettra déjà de voir l'investissement en temps que cela représente. J'ai beaucoup de temps dispo les week-end hors congés, mais dès que j'ai une semaine de vacance, je remonte naviguer en Bretagne. Si jamais ça coince, j'irais plutôt vers de la régate sur Lac le week-end.


Damjan:Comme dit plus haut,la régate est une super école, quel que soit le support.Par contre,c'est excessivement chronophage.Que ce soit les trajets avec la remorque si tu fais du dériveur ou du sport boat,ou les convoyages en habitable.Ca prend un peu de temps tout ça. Faut avoir une famille compréhensive ou des bons potes pour assurer la logistique transport des "troupes".En gros il y a ceux qui font du bateau,et ceux qui font de la route.Bizzarement, j'ai toujours été du bon côté...·le 29 avr. 11:44
melody5:si tu peux amener madame avec toi , c'est toujours facile mais ça résous pas mal de probléme ........... ·le 29 avr. 17:49
29 avr. 2021
1

Ah peut être un truc intéressant, le Muscadet!!!
une classe très active et passionnée, un budget qui reste modeste et tu continues a avoir un joli bateau en bois!!
Le niveau est relevé le bateau intéressant et la classe très active et qui attire même ponctuellement des grands noms.
Dr Feelgood a bien raison d'en avoir parlé!
Et puis c'est un bateau qui permet encore de belles croisières en couple ou famille soudée.


29 avr. 2021
0

"le Muscadet!!!
une classe très active et passionnée" Effectivement, mais surtout à St Malo. Une cinquantaine. Je n'en ai jamais vu régater ailleurs.


Arno33:Beaucoup sur St Malo mais également Cmaret, l'Erdre, La Rochelle etc... au programme 2021.Et rien n'empêche de participer sur tout un tas de régates sans rentrer dans une régate de monotypes.·le 29 avr. 10:12
Dr Feelgood:Oui, il fait tout bien ce bateau, sauf pour la HSB, mais quand on aime...·le 29 avr. 11:33
Arno33:moi, c'est un bateau qui me fait rêver! et un petit bateau, on trouve plus facilement les moyens de la bichonner à fond!·le 29 avr. 13:52
29 avr. 2021
3

Rapproche toi d'un club qui est accessible facilement de ton lieu de résidence et embarque comme équipier, c'est comme ça que tu apprendras si tu tombes sur un bon skip.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le grain est passé

Après la pluie...

  • 4.5 (38)

Le grain est passé

mars 2021