combien de ris sur une GV

bonjour
je suis entrain de refaire la voilure de mon cat lagoon 400.
la voilerie me propose de me faire une GV avec deux 2 ris .
car mon plan de navigation est dans les caraïbes (navigation inter iles).
a votre avis bon ou pas bon?
merci de vos réponses.
rv

L'équipage
08 mar. 2016
08 mar. 2016
3

pas bon!

08 mar. 2016
0

Encore un voilier qui ne navigue pas.
JJ

08 mar. 2016
1

Bonjour,
Au regard de ces réponses pertinentes... je te conseille de suivre les conseils avisés de ton maître voilier.

08 mar. 2016
08 mar. 2016
0

Gribou25,escuse moi le cata navigue tous les week ends.
et toute l'année .

08 mar. 2016
0

Je parlais du marchant de voile bien sûr pas du navigateur je ne me permettrais pas.
JJ

08 mar. 2016
0

Et tu poses la question?

08 mar. 2016
0

C'est le but d'un forum de poser des questions ou de partager une vision... Par ailleurs la réponse se doit d'être pertinente et riche à défaut il est préférable de s'abstenir...

10 mar. 2016
0

Dans ce cas, la réponse : "je te conseille de suivre les conseils avisés de ton maître voilier" n'argumente rien, et n'apporte rien. Tu aurais mieux fait de t'abstenir...
:mdr:

08 mar. 201608 mar. 2016
0

Pour cela il faudrait lire les réponses. Laconique ne veux pas dire qu'elles ne sont pas pertinentes. Sinon ma réponse est de trois n'en déplaise à l'homme de l'art.

08 mar. 2016
4

???? Il a un lagoon 400 il navigue toute l'année tous les week end et il sait pas si il lui faut 1/2ou 3 ris ...!!!!!! :lavache:
Mais il fait quoi de son expérience ? A moins que ce soit son maitre voilier qui navigue ....!!!!!

08 mar. 2016
0

je reconnais vrai à 66,66%... mais ton intervention manque d'empathie...

08 mar. 2016
1

Possible :-)

08 mar. 2016
0

qui peut le plus peut le moins...

08 mar. 201608 mar. 2016
17

Plus que le nombre de ris, c'est la surface restante du dernier ris qui est importante.
2 ris énormes peuvent suffire, mais je préconise 3 ris de surface moyenne, ca permet d'avoir plus de possibilités dans les surfaces de GV et d'être plus performant.

08 mar. 2016
1

La réponse est dictée par son lieu et son type de navigation, deux ou trois ris sont acceptables leurs positions sont dictés par l'équilibre et le ratio que l'on souhaite obtenir ...

10 mar. 2016
0

Ça ne donne pas la réponse, mais c'est au moins des arguments...

4

Je serais plus nuancé (et moins enferré par le poids des habitudes...) que mes p'tits camarades.

Tout d'abord, qu'est-ce qui est important ?
- Que l'équipement de la voile autorise des réductions permettant d'affronter les conditions pour lesquelles le navire (et son équipage...) est conçu. Un seul ris (mais un gros) serai suffisant.

  • Que, entre voile haute et voile entièrement arrisée la surface de voile soit la plus adaptée possible au vent du moment. A ce titre, le régatier fin régleur préférera 457 ris mais il n'en retiendra que quelques uns au final pour ne pas alourdir la voile et perdre du temps dans les manœuvres de réduction alors que le plaisancier moins chatouilleux de la performance préférera limiter le nombre de ficelles au prix d'un perte infinitésimale de performance ce qui rend deux ris amplement suffisant.

A mon avis : en dehors de la compétition pure et dure de sportifs à gros cou deux ris suffisent.
Il faut simplement que le second permette une réduction équivalente au maximum prévu par le concepteur et que le premier soit un intermédiaire entre voile haute et voile entièrement arrisée.

A mon sens, toute autre considération est de la torture de diptère, je ne suis même pas certain que la nécessité de réduire un peu plus un peu plus vite soit péjorative sur le plan des performances réelles : il y a tellement d'autres méthodes pour modifier la puissance d'une voile mais c'est peut être trop compliqué pour certains... :litjournal:

Pour conclure sur une remarque, chez le voilier comme chez n'importe quel autre fournisseur, c'est moi le maitre, pas lui.
Son boulot c'est de conseiller ce qui lui semble le plus adapté et il me semble que son conseil est pertinent si ses conséquences conviennent à ton type de navigation. :pouce:

08 mar. 2016
3

Personnellement, j'ai toujours eu 3 ris sur mes bateaux de croisière:
les deux 1ers me permettent de naviguer dans des conditions"normales", cad jusqu’à environ 35 nœuds de vent sur un 35 pieds, 45 nœuds sur un 45 pieds.
Ce sont les seuls que j'ai utilisés.

Par contre, dans du vrai grand mauvais temps, un 3ème me semble utile avant d'affaler entièrement la grand-voile, et de pas pouvoir remonter au vent, ni même de tirer des bords carrés.
Or, ma principale crainte est une côte sous le vent...

09 mar. 2016
0

Si je devais mettre le 3ème ris (50/60 nœuds), le près serait bien dernière préoccupation.

08 mar. 2016
0

En fait la question et donc la réponse est plus compliquée qu'il n'y paraît. Actuellement, la GV a combien de ris ? Est-ce que cela convient ?

Ensuite quel est le programme de navigation actuel et futur? C'est un peu bête de ne pas pouvoir entamer une nav sous prétexte que la garde robe ne le permet pas...

Le type de bateau. Un cata et un mono ne se comportent pas tout à fait pareil... La taille du bateau influe également beaucoup. Il n'y a rien de commun entre un mono de 8 m et un cata de 16m.

Le critère pour passer à trois ris est donc bien les conditions de navigation que l'on risque de rencontrer. Aux Antilles, les conditions peuvent aussi se dégrader et offrir des conditions de vent dans lesquelles il peut être nécessaire de réduire la GV de manière significative.

Exemple de question qu'il est bon de se poser :
-jusqu'à quelle force peut-on tenir toute la toile ?
- La prise de chaque ris permettra-t-elle de continuer à passer dans la mer ? C'est un élément de sécurité primordial : pouvoir continuer à faire route en ayant réduit la toile.

Donc en résumé, 2 ris est le minimum, 3 c'est mieux dès lors qu'il va falloir rencontrer des conditions un peu musclées...Pourquoi ? Parce que la progressivité de la réduction de voilure doit correspondre à la capacité du bateau à continuer à faire route.

08 mar. 2016
0

sur le lagoon 400 tu as trois ris d'origine. en partant en mer on choisit ses conditions de navigation mais quand on y est on fait avec ce qu'on a.... ce bateau n'étant pas un très bon marcheur au près, pour le plaisir et sa sécurité, faire l'économie de quelques euros me semble pas raisonnable.

08 mar. 2016
0

Oui je suis bien d'accord avec toi mais la réponse c 'est lui qui l' a . Il navigue toute l'année tous les week end ......Il connaît son bateau ...Qui peut savoir mieux que lui .!!!! enfin j'espère . !!!! Je ne critique pas sa question mais il faut avouer que c 'est curieux pour un gars qui navigue autant . Moi je n'ai aucune prise de ris dans ma GV et ça marche très bien ......

08 mar. 2016
0

étonnant quand même !

10 mar. 201610 mar. 2016
0

Je dirais même plus : "étonnant" !
Je rajouterai même que, si je devais porter une critique désobligeante et gratuite sur les compétences d'un intervenant, je dirais que celui qui n'a aucun ris dans sa GV est moins compétent que celui qui pose la question sur "combien il en faut"
:heu:

08 mar. 2016
0

jusqu'aux années 80 les GV avaient 3 ris . Puis avec les prises de ris rapides , les maîtres voiliers ont généralisé les GV à deux ris parce que les bouts devenaient trop encombrants dans les cockpits et puis c'était une raison pour faire moins cher . Les plaisanciers ont trouvé que deux ris , c'était insuffisant . La surface restante était trop grande . Alors on a ajouté les yeux de pie pour un troisième ris ..... Inatteignable sans affaler la GV .

08 mar. 2016
0

Perso, j'ai 3 ris (mais ce n'est pas un cata, et c'est une voile aurique).
Le 1er ris se prend seulement avant le départ et n'est donc pas équipé des bosse.
Les ris 2 et 3 ont des bosses. En mer, on passe directement de la GV pleine au ris 2, ou inversement. Ou on prend le 2 ème ris par-dessus le 1er.

08 mar. 2016
0

un paquet de ris, c'est mieu

08 mar. 2016
0

Ben perso j'ai équipé mon dernier bateau arisa le de 3 ris suite à un retour au près avec 35 nœuds ...je n'ai jamais eu l'occasion de m'en servir
Maintenant j'ai une voile à enrouleur .Pas certain que ce soit mieux d'ailleurs mais comme j'évite le gros temps

0

Salut !

Ma grande voile je l'ai commandé avec 3 RIS aussi, quand tu as du vent, ça peut toujours servir.

09 mar. 2016
0

1 ris pour ma GV membrane commandée,dédiée uniquement pour la régate,j'en ai 2 autres anciennes avec 2 et 3 ris pour les transits et croisières.

09 mar. 2016
0

3 ris. ça peut servir.

Et si ça sert pas, tu n'as pas perdu grand chose.

09 mar. 201609 mar. 2016
2

Je prévois de faire poser un 4 em ris d'ici cet été :langue2:
Pourquoi? A partir de 40 kt de vent, avec 3 ris j'ai beaucoup de mal à remonter au vent, et si j'affale, je ne peux plus faire que du portant. Il me semble qu'un 4em ris me permettrait, avec le tourmentin, de ne pas m'enfuir si tôt :blabla:

10 mar. 2016
0

Totalement d'accord !!!

10 mar. 2016
0

Ou une suédoise, pas de lattes, négatif de chute, une bande de ris ?
:reflechi:

09 mar. 2016
0

Le nombre et la surface des ris sont des éléments, mais il y en a un non négligeable, c'est le dispositif de réduction de l'avant, seulement enrouleur ou enrouleur et foc de brise.
C'est une remarque générale de ma part car je ne connait pas le Lagoon 400 et le type de voile d'avant qui doit être d'aasez faible surface par rapport à la GV.

09 mar. 2016
0

un troisième ris qui aurait la même surface que le foc avant
permettrait un bon équilibre ,mais à part le portant je vois mal un cata dans la piaule faire du près ou rester au travers au mieux du petit largue
pour s'éloigner de la côte .
alain

09 mar. 2016
0

On ne s'est pas déjà étripé sur le sujet?

Mon Deuxième ris est au niveau du 3° (40% du guindant) après c'est voile ce cape.
Au dessus de de 35nds la pression flingue bien les voiles qui arisées ne travaillent pas idéalement.

sur un cata, en l'absence de gite, c'est pire.

10 mar. 2016
0

Sans être méchant, mais toi seul peut le savoir, tu connais ton bateau, ton bassin, ta façon de naviguer donc en fonction de tes expériences ,les projets de navigation futurs tu doit être en mesure de savoir si tu à besoin de 2 ou 3 Ris.
C'est toi qui paye,qui navigue donc toi qui choisi

10 mar. 201610 mar. 2016
0

Les phrases qui commencent par "sans être méchant" ne s'annoncent pas "gentilles"...
C'est comme le mec qui commence par te dire : "Tu sais, je vais te dire un truc, mais ne te vexe pas surtout..."
:oups:
Si Gwada pose la question, c'est qu'il se la pose... Alors, "sans être méchant", il vaut mieux répondre simplement, ou bien s'abstenir...
:heu:

10 mar. 2016
0

C'est simplement que les choses sont souvent mal interpretées, et maintenant je prefere avertir qu'il n'y a rien de mal se que j'ai ecrit, comme tu peut le lire

10 mar. 2016
0

Sur un cata, je ne sais pas pas, mais sur mon bateau qui est un monocoque, 3 ris c'est bien. Je me suis souvent servi du 3ème ris au près et j'étais content de l'avoir!

10 mar. 2016
3

ma façon de formuler quelque chose qui a été dit plein de fois plus haut :

si sur tant de bateaux de croisières, on installe des GV à 3 ris depuis aussi longtemps, il y a sûrement une raison, et ce serait plutôt au voilier de te prouver par A+B que tu n'en as pas besoin de 3, mais que 2 suffisent.
moi, je navigue très souvent avec le 1er ris (si tu es GV haute dans 15 nœuds de vent, tu n'avances guère dans 8 nœuds => ta GV est sous-dimensionnée dans le petit temps ! je simplifie, mais c'est un peu ce que je pense) ; je prends quand même souvent le 2ème, quand ça monte sérieusement ; et je ne mets presque jamais le 3ème.

raison : je n'aime pas prendre des risques trop importants pour moi et le bateau et je ne prends pas un plaisir énorme à naviguer dans + de 35nds.
est-ce que pour autant je me passerais du 3ème ris ? jamais !
c'est justement parce qu'on ne peut pas tout prévoir qu'il est là, et heureusement ça arrive rarement quand on est prudent, mais le surcoût / la perte de performance (faibles) valent bien la sécurité que le ris 3 apporte.
parce que sinon l'alternative c'est d'amener toute la grand voile, et là, avec un gros cata bien haut qui a un fardage de dingue, tu as intérêt à avoir des moteurs puissants et qu'ils ne te lâchent pas...

10 mar. 201610 mar. 2016
3

J'ai eu trois ris sur toutes les GV qui ont équipées successivement Erendil.

En près de 30 ans, j'ai du prendre 4 ou 5 fois le troisième ris, en tout cas moins de dix fois.

Je ne me rappelle pas l'avoir pris sur ma GV à corne que j'ai depuis trois ans.

Deux ou trois fois c'était pour des sorties "fun", voulue. Toutes les autres, c'était parce que je subissais. Et sans le troisième ris, j'aurais probablement été très mal.

Je ne connais rien de pire comme situation stressante qu'un cata léger trop toilé.

Mon troisième ris est un vrai troisième ris. Il réduit vraiment.

Sans lui, il reste la solution d'affaler la GV et donc de compter uniquement sur le solent. Au portant, ca marchera. s'il faut remonter, c'est une autre affaire.

Quand à supprimer le deuxième ris, c'est à dire avoir deux ris dont le dernier correspond au troisième, cela risque de faire des sacrés trous dans la plage d'utilisation.

Et je ne suis pas certain que le coût d'un troisième ris soit un argument vraiment déterminant pour s'en passer, alors que l'on part pour un choix d'un équipement essentiel que l'on va ensuite conserver 10 ans.

Jacques

10 mar. 2016
0

Bonjour,

pourquoi cette question tout simplement ,j'ai constaté suivant les recommandations du constructeur:
au prés je prends le 3 ris entre 45/55 nœuds.
et au portant 38/45 nœuds avec 40% du génois.
depuis que je navigue ,j'évite de sortir avec un tel vent ,navigation non agréable.
sachant que je suis dans les Caraïbes et non dans l'océan atlantique côté France .
merci de vos réponses.
RV

10 mar. 2016
0

Donc tu as toutes le données.

10 mar. 2016
0

les grand voiles a fort rond ou a corne gardent beaucoup de surface dans les hauts meme avec des ris. Les coureurs type Class40 disent que pour ces GV un ris 4 est necessaire.
Quand ca pousse de derriere il n'y a que les ris pour vraiment reduire et eviter de partir en survitesse et en surcharge dans les creux. Sur ma GV j'ai ecoute le voilier et j'en ai 3. Une fois ou deux par 45+noeuds j'ai du affaler la GV et rester sous trinquette seule. Le voilier etait trop charge. Ma prochaine GV (a corne) aura 4 ris.

10 mar. 201610 mar. 2016
1

La voile à corne décale très nettement le moment de prendre un ris.

La corne s'ouvre dans les rafales et cela fait vriller fortement la voile dans les hauts. C'est vraiment efficace. Cela enlève même beaucoup de l'intérêt de jouer du chariot au près.

J'ai constaté, alors que la corne ajoute 5m² de surface (GV passée de 30 à 35 m²) que je prends les ris plus tard, et que je continue voile haute au près à 22, 23 ou 24 nds de vent réel.

Par contre, c'est vrai que cet effet se réduit dans la baston au portant. L'effet ouverture de la chute ne joue plus.

Tu la tiendras donc plus longtemps, mais après, il faudra bien, comme tu le dis, réduire et tenir compte de la surface de la corne, qui en plus est en haut.

Jacques

10 mar. 2016
0

heu si tu as si peut d'expérience, je dirais 6 ou 8 ris comme ça tu as le choix
si non prend un bateau a moteur

11 mar. 2016
0

Pour qu'une GV a corne s'ouvre dans les surventes il faut que le greement soit flexible. Un greement tres bloque type mat carbone, rod et double bastaques ne bouge pas et la GV ne s'ouvre quasiment pas meme dans les surventes. C'est une caracterisrique essentiel dans le medium ou toute la puissance doit etre collectee et transmise a la coque. Par contre dans la brise il faut souvent jouer du palan de GV sachant que le chariot est ouvert a fond des le haut medium.

Il est vrai que le double reglage du vrillage de la GV et du chariot sont essentiels pour la performance d'une GV a corne. En bref les penons de la chute doivent TOUS flotter librement. Classiquement les penons du haut dependent du vrillage et ceux du bas du chariot, sur une GV a corne ces reglages sont tres parlants.
J'ai deja porte la GV (65m2) sans ris par 35 noeuds au pres serre, tout ouvert, tout vrille et ca le fait a la grande surprise des autres voiliers qui sont deja a au moins 2 ris. C'etait pour passer une pointe et pour une heure pas plus. Mais par vent fort (45nds) dans le tableau, il n'y a pas d'echappatoire, il faut reduire, reduire et donc des ris.

11 mar. 2016
0

moi j'ai 3 ris et ça me va bien. Quand on prend le 3e c'est que ça va pas trop bien... Mais ça permet de garder de la toile.
Par contre moi j'ai qu'une coque, sur un cata qui porte la GV bien haut je sais pas trop ce qu'il faut mais j'aurais tendance à dire qu'au dernier ris je serai plus rassuré s'il me restait vraiment peu de toile. donc 3e ris bien haut

0

Moi j'emporte une suédoise à bord, c'est indispensable quand il y a pétole , je n'oublie pas le riz pour accompagner les bars et il m'en faut bien 3 ( des bars )

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'enfer ou le paradis….

Après la pluie...

  • 4.5 (150)

L'enfer ou le paradis….

mars 2021