Colle PU

Bonjour,

C'est vendredi je vais abuser d'HEO,

Est-il possible de faire des barrots cintrés lamellé-collé en utilisant de la colle PU. Habituellement j'utilise de l'epoxy.C'est pour un usage à l'intérieur de la cabine.

Autre question si j'ose, quel bois pour réaliser une barre franche (cintrée en S)en lamellé collé ? Collage Epoxy ou PU ?

Je vous remercie d'avance pour vos conseils.

Cordialement

JJB

L'équipage
10 mar. 2006
10 mar. 2006
0

Tout à la PPu

Pour ma part je fais tout à la ppu s'est beaucoup moins contraignant que l'epoxy ,donc plus de chance que ça colle bien et tout aussi solide.

J'ai fait des essais c'est le bois qui s'arrache pas la colle qui cede.

J'ai fait il y a 3ans dejà une annexe en CP à la PPu 100 , pas de pb .Par contre je fais les joint congé à l'epoxy chargé.

Pour la barre je prendrais 2 essences de bois de couleur differente ,une foncé (acajou,) et l'autre plus clair(frene)ou autres bois mais qui se cintre bien.

josé

10 mar. 2006
0

Merci
Bonjour,

Merci pour toutes ces renseignements, je vais donc essayer de trouver du frêne.

Cordialement

JJB

10 mar. 2006
0

PPU
avec les réserves habituelles (voir autre fil sur ce sujet) pas de problème ni en int ni en ext si ajustement parfait (sur du lamelle c'est facile)et serrage important

pour la barre franche j'avais fait un wichbone (pour une windsurf en 1976...) en lamellé de: teck-red cedar-red cedar-red cedar-teck et devant l'agrément de cette combinaison, j'avais aussi fait une barre pour un corsaire
pas de vernis et bonne tenue en main

10 mar. 2006
0

sauf que :
Le véritable accajou est introuvable!
(il ne serai pas interdit d'exploitation des fois?)

Le frène ne résiste absolument pas à l'eau douce!
(il "bleuit" très rapidement et casse)

J'ai un doute sur la force de serrage avec la PPU
(il n'y a que les vyniliques qui demandent une force importante)

;-)

10 mar. 2006
0

pas de doute !
(enfin, amha...)
Serrage important absoulument nécessaire avec la ppu, sinon elle mousse et se dilate, et les pièces sont disjointes. Pour du lamellé-collé en plus, ça fait désordre (et moins solide bien sûr)
:scie:

10 mar. 2006
0

sujet rabattu
et libre à vous de coller avec de la mousse :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D

10 mar. 2006
0

pression

Curieux ce que vous dites , je lis la notice qui est devant mes yeux.

"serrez les pieces sans appliquer une pression trop forte"

alors?

josé

11 mar. 2006
0

collage PPU
A priori, je préfère pour le lamellé la
résorcine ou l'époxy...mais ma barre, en forme et
en lamellé de sapelli et movingui et vernie tient depuis 22 ans. Par contre, il ne faut pas que le bois soit trop sec (j'humidifie légèrement par temps
sec car çà ne séche pas); de même, suivant le bois
je fais un double encollage (pour que le bois soit bien imprégné).
Pour ce qui est de la pression, il n'est pas nécessaire de presser autant que pour la résorcine; un peu de bon sens, pas nécessaire que çà "baille". Pour moi, l'important c'est que le bois soit bien imprégné.
Kenavo
Jef

11 mar. 2006
0

Un peu de pédagogie...
Il y a deux types de colles.
L'époxy et les autres.
Par les autres , j'entends toute celles qui nécessitent un film de colle mince car elles sont là uniquement pour joindre deux pièces mais leurs caractéristiques techniques baissent considérablemnet dés qu'elle deviennent épaisses. Ne pas serrer trop fort certe, comme le disent certaines notices, mais serrer quand même jusqu'à contact.

Ne pas se tromper d'interprétation...

Bran ruz a bien raison d'apprécier la résorcine qui est une très bonne colle. Abandonné un peu trop. Les muscadets bien entretenus et construits sont toujours vaillants. Mais elle oblige à la précision.

Donc, croire que la PPU permet un travail approximatif comme je le vois faire deci dela est une vue de l'esprit.

Pas d'éxcès non plus avec l'époxy même si l'on peut se permettre des joints de collage sans contact.
l'époxy est trés performante.
Voir trop, car en joint épais elle devient un élément tellement raide qu'elle risque de ne pas "travailler" comme les surfaces qu'elle joint.
Vous avez peut-être fait déjà l'éssai: en essayant de détacher deux pièces collées à l'époxy. Ce sont les fibres qui se détachent pas le joint de colle.

11 mar. 2006
0

Ben vi ...
c'est comme pour tout ma bonne dame : pas d'excès :-)

Donc : quelle que soit la colle, il faut en mettre la quantité nécessaire et pas plus et serrer juste ce qu'il faut c'est à dire ni trop, ni pas assez .

C'est comme la colle : on dit souvent c'est plus solide le bois . Ca ne sert à rien sinon on ferait les bateaux en colle et pas en bois !

Il faut que ce soit aussi solide que le bois, ni plus, ni moins . N'est-il pas ?

Sur un plan beaucoup moins "théorique" :
- on trouve de la colle PU dans tous les supermarchés
- avec un peu de chance, un biberon ouvert se conserve qq mois,
- on peut l'utiliser par (presque) n'importe quelle température,
- on est pas obligé d'en préparer 100g quand il en faut 20, et jeter le reste,
- je n'ai jamais vu lâcher un collage PU normalement sollicité, j'ai déjà loupé des collages à l'époxy réalisés dans des conditions limites, j'ai vu beaucoup de collages "secs" à la résorcine et encore plus à la Melocol (urée-formol)
- une barre en lamellé n'est pas un ouvrage d'art tout au plus une oeuvre d'art . Elle souffrira plus des intempéries que d'autre chose .

15 mar. 2006
0

Résultats
Bonsoir,

Encore merci pour vos conseils. Je vous dois donc le résultat de mes essais.

Tout s'est passsé comme vous l'aviez prévu avec les remarques ci dessous :

-il faut vraiment serrer les pièces pour avoir un film de collage et pas de mousse entre les pièces

-l'humidification préalable améliore la rapidité de polymérisationet et apparemment la solidité du collage

-la mousse peut servir à remplir des irrégularité mais dans ce cas elle n'a aucune valeur structurelle

Cordialement

JJB

04 juil. 2006
0

Lamellé-collé à la PPU sans que ça mousse
Si j'ai bien compris ce que j'ai vu faire, appliquer la PPU sur les lattes recto verso, poser sur une échelle et laisser devenir "amoureuse" (1-2 heures selon hygrométrie), à savoir que la colle adhère un peu au doigt sans se décoller du support. Elle n'a pas moussé. C'est à ce stade qu'on colle, qu'on presse de modérément à un fort et c'est indestructible. Pour éviter que ça "dégueule" et que ça mousse, un film polyane autour avant de serrer et la PPU reste gentilment dans les lattes.

Moins de contraintes de dosage, de température et d'hygrométrie donc bon pour l'amateur. En cas de bise (temps sec), le temps de repos avant assemblage augmente, voire double.

Contrairement à l'Epoxy, la PPU tolère un peu d'humidité, elle va même s'en nourrir en pénètrant plus dans le bois.

Et encore une fois si j'ai bien compris, c'est un autre atout de la PPU pour la rénov (imprégnation diluée).

Patrick

04 juil. 2006
0

Et faire de la mousse ?
Lorsque j'ai besoin d'une toute petite quantité de mousse par exemple pour combler un trou dans l'isolation d'un frigo, je mélange joyeusement de la colle PU avec de l'eau : ça donne rapidement une mousse tout à fait acceptable... ;-)

_/)

04 juil. 2006
0

Intéressant, Tilikum,
cette technique, que je n'est jamais essayée.

Elle peut rendre service. Cette mousse est-elle plus rigide que celle vendue pour cette usage précis ?

Je suppose que oui mais j'attends une confirmation...

04 juil. 2006
0

C'est bien ce que
je dis : des petites quantité, une seringue de 50 ml, c'est 30 ml de produit, qui génère le double ou le triple en mousse finie et à toutes petites cellules, car bloquée dans le trou à boucher.

Fabriquer une isolation avec ce produit ne serait non seulement pas bon, mais sûrement beaucoup trop cher ! ;-)

_/)

P.S. La mousse mono en bombe permet de fabriquer de belles éponges puantes en quelques années !

04 juil. 2006
0

Quasiment pareil
que de la mousse PU classique, avec 2/3 de PPU et 1/3 d'eau.

Pour boucher les trous dans une isolation, je me sers d'une grosse seringue de vétérinaire, à la place de l'aiguille j'installe un bout de tube de perfusion, aspire la colle l'eau et de l'air, agite vigoureusement quelques minutes... et j'injecte ! :-)

_/)

P.S. Dans le volume de la seringue il faut au moins 1/3 d'air pour mélanger facilement.

04 juil. 2006
0

mousse isolante &lt&gt mousse de colle PU
La notion de "rigide" n'est pas très claire.

Sans doute veux-tu savoir si sa "résistance à la compression" est plus ou moins grande que la mousse "vendue pour cet usage précis", définition de mousse pas très précise, justement.

La qualité d'une mousse dépend bcp de la finesse et régularité de sa structure cellulaire. Pour la même masse volumique ( = plus ou moins à "densité"), plus la structure est fine et réguière, plus ses qualités typique qu'on demande à une mousse seront élevées.

Donc, la mousse générée par la colle PU est relativement irrégulière, grosses cellules, et cassante..

La résistivité à la conduction thermique (en français: le fait de bien isoler..) d'une mousse est aussi liée notamment à ces qualités de structure: plus elles sont petites, plus la fuite des calories est ralentie..

Donc, en conclusion: la mousse PU n'isolera pas aussi bien qu'une mousse de qualité produite dans des bonnes conditions controlées. De combien moins bien ? Ben, comme justement on peut pas évaluer la qualité de ce moussage de colle PU... on peut pas répondre utilement.

D'autre part, tu évoque la mousse "faite pour cela":
- des panneaux de moussePU ou moussePIR ou PEextrudé: très bon si très bien mis en place, par contre,
- les bombes monocomposants: mousse médiocre, à considérer comme produit destiné à faire du calage.
- la mousse PU pistolée: parfaite, chère, payable uniquement sur des surfaces importantes (une coque).

Conseil: si la surface à réparer est grande et le besoin d'isolation aussi, ne le fais pas en mousse de colle PU.

Ellle est parcontre très bonne, la colle PU, pour les applications décrites par les autres intervenants, et ou le fait qu'elle remplit les manques d'ajustements entre les pièces permet notamment des collages raisonnables pour des pièces peu ajustées.

Nicolas

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Ile Grande août 2021

Souvenir d'été

  • 4.5 (89)

Ile Grande août 2021

novembre 2021