Code 0

Sure le point d’acquérir un code 0 je voudrais votre avis sur son utilisation,
Vos astuces, vos conseils et tout et tout
A quel dégrée vous le sortez et rentrée
J’attends avec patience vos avis

L'équipage
23 avr. 2012
23 avr. 201216 juin 2020
23 avr. 2012
0

hello,

pas vraiment d'astuce il faut voir avec la voile ce que tu peux faire avec.

pour exemple les codes de voile de chez north :
fr.northsails.com[...]lt.aspx

23 avr. 2012
0

je connais déjà se que les voiliers disent, mais moi ce que je cherche c'est vaux avis et votre ressenti

23 avr. 2012
0

Ton code 0 est en laminé? est il sur enmagasineur?

23 avr. 2012
0

bha je sais pas trop quoi te dire la question est trop large peu être.

Ce que je peux te dire c'est que quand tu sors du range d'une voile tu te rend généralement très vite compte que ça le fait moins bien.

Après si une sortie sur 2 tu te dis à si seulement j'avais un C0, ou un A2 ou un A3 ou ....

C'est que peut être il t'en faut un ;)

Après qui dit plusieurs voile dit aussi changement de voile, je connais pas mal de bateau qui on de jolie stock de voiles presque neuve, on les sorts au début et puis très vite...

23 avr. 201216 juin 2020
0

nous avons prévu de ne pas mettre d'emmagasigneur car pour la régate nous avons demander de rester dans les cotes pour ne pas prendre en rating, je joint une simule de elvsrom et nous avons choisi un tissus léger du CZ

23 avr. 2012
0

Normalement le vrai Code 0 est en laminé, mais là attention faut craquer le porte monnaie.

Du coup une voile taillé comme un Code 0 mais en Cz c'est moins polyvalent. Ca marche très fort dans du petit temps aux allures de près "bon plein", mais dés que le vent monte, la déformation est trop importante pour être efficace. Et dans les allures débridés, il manque un peu de surfaces pour apporté un gros Gain de puissance par rapport au Génois, mais ça envoie quand même du lourd !

Après c'est une voile extrêmement simple a manœuvrer.

Quelles sont les dimensions de ta voile?

La photo 3D est superbe.

23 avr. 2012
0

nous avons changer que configuration de mat en passant du 7/8eme au 9/10eme du coup nous avons un recouvrement beaucoup moins important qu'avant, et nous nous somme aperçu que lors des débridé nous avions une grosse lacune et c'est pourquoi nous allons acheter un code 0
c'est donc pour cela que je vous demande entant que voileux avertie je vous demande comment et quand il faut sortir la bête !!!!!!

23 avr. 2012
0

Ok désolé, je réponds un peu a côté :alavotre:

J'ai une voile qui correspond un peu :
picasaweb.google.com[...]veauSpi

Appelé Reacher chez Incidence, je sort la voile en permanence :

  • pour un AWA entre 130 et 150 en croisière car j'ai la flemme de sortir le spi sym

  • Entre 90 et 130par tous les vents possible et la ça envoie sérieusement.

  • et de 60 à 90 dans le tout petit air.

A++

23 avr. 2012
0

je vends le mien:

guindant 13.150
chute 11.730
bordure 6.200
largeur mi hauteur 3.540
lpg 5.800
44.40 m2

AVEC TRESSE KEVLARD ANTI GIRATION
COUPE TRIRADIALE MYLARD TECHNORA CZ 60 0PTIC 2 FINITION FILM / TAFFETAS

23 avr. 2012
0

je pensais que le Cz était un laminé moi :p

sinon il est intéressant sur cette voile de mettre 2 points de tire sur le point d'écoute un pour border et un pour gérer la chute ou bien avoir le barbeur qui va bien. Pas toujours évident en fonction du plan de pont mais le gain peu être important il faut tester.

23 avr. 2012
0

Autant pour moi il s'agit bien d'un laminé :

Ces laminés ultra-légers ,contrairement aux tissus à spinnaker, ont une très bonne résistance à l’allongement pour travailler de façon convenable dans ce type d’application.

J'ai donc rien dit : aucune déformation contrairement a une toile de spi.

23 avr. 2012
0

si c'est du petit largue au largue déjà ça donne l'angle, après pour le petit temps ou bien le médium ?

Si c'est pour le petit temps je prendrais un reacher en Spi type la voile de thomas.

23 avr. 201223 avr. 2012
0

En faite le code zéro en régate c'est pour faire du près, bon plein dans le petit air.
dès le petit largue, largue en principe tu es sous spi.

23 avr. 2012
0

le but est de combler notre maque de puissance au ritching et si on peut faire du prés dans les petit air c'est du bonus.
fut un temps on pensez au C5 mais le spi que nous avons nous permet de monter a 60°du vent apparent dans la petole et 75° dans le medium et la baston !!!!!!

23 avr. 2012
0

Mais tu as quoi déja comme voile d'avant ?

Le code 0 est effectivement typé "remonté au vent" dans le petit temps. Du bon plein, en régate, ce n'est pas courant.

Jacques

23 avr. 2012
0

C'est pour quelle jauge ton code 0?

23 avr. 2012
0

c'est pour du HN et de l'IRC mais notre but est les autres Class 10 resté en 7/8eme dont un passe sur du carbone!!!!

23 avr. 2012
0

Je te joins un texte explicatif, car en IRC le code 0 est compté comme un spi et les mesures ne sont pas les même.

Code-0?

Il y a parfois certaines incompréhensions sur l'utilité du code-O, et sur sa plage angulaire d'utilisation. En IRC, un code zéro est mesuré comme un spi, et à ce titre, doit donc présenter une largeur à mi-hauteur d'au moins 75% de la bordure et une longueur de chute qui ne fasse pas plus de 95% du guindant. Beaucoup de gens ont en tête des images de Volvo 70's arborant de magnifiques, soi-disant Code-0, marchant formidablement au près dans les petits airs. Malheureusement, ils ne courent pas en IRC, et portent des voiles, certes légères, mais présentant des largeurs à mi-hauteurs de 55 à 65 % de la bordure qui auraient vite fait d'être requalifiés en génois en IRC. Comme ils n'ont pas à "porter" tout ce rond de chute, ils peuvent être portés très près du vent. Un code-0 "IRC" devra avoir beaucoup plus de forme pour tenir sans lattes les 75% de bordure à mi-hauteur. Cela en fait des voiles très difficiles à concevoir, il n'est pas facile de dessiner une telle voile qui tienne sa forme sans que la chute fasseye, et suffisamment plate pour pouvoir remonter au vent! Cela étant dit, un code-0 bien dessiné peut être intéressant sur un voilier sans recouvrement et dans certaines configurations de parcours côtiers. Mais n'allez pas imaginer remonter au vent avec un code-0, le maximum qu'elle puisse vous donner ne dépassera jamais les 90° du vent réel!

23 avr. 201223 avr. 2012
0

Il faut qu'on parle en apparent sinon on ne s'en sort pas ! ;)

Et je suis pas tout a fait d'accord, les voiliers arrivent a faire de très beaux spi "plat" et malgré un rond de chute pénalisant on en fait de très bonne voile de bon plein dans un petit vent. C'est vrai le rond ferme un peu mais l'avantage en poids d'une telle voile donne un gain bien supérieur.

23 avr. 2012
0

C'est indiscret de te demander le prix d'une si belle voile?

Merci;

23 avr. 2012
0

Pour info la totalité du texte.

SAILS CALL FOR IRC

Article extrait de l'US IRChandbook, écrit par David Armitage, responsable du Quantum Sail Design Group et traduit par mes soins.

Depuis le temps que les jauges existent, les régatiers en ont toujours cherché les failles. La jauge IRC ne fait pas exception. Ces dernières années, nos équipes du Quantum Sail Design Group ont identifié plusieurs moyens d'optimiser votre plan de voilure.

La Gv à corne:

Les grand voiles à cornes ont constitué une des voies majeures de dévellopement des GV ces cinq dernières années. Évidemment il vous faudra vous passer de pataras ou vous devrez le dédoublez. Vous devrez également vérifier avec votre expert gréement que les sections supérieures de votre mat peuvent supporter la surface de voile additionnelle; dans la plupart des cas, cela ne devrait pas poser de problèmes, les coefficients de sécurité étant assez généreux.Il y a plusieurs raisons pour ne pas se priver d'une GV à corne en IRC.

D'abord, il n'y a pas de mesure de têtière en IRC. La mesure la plus haute sur la GV s'effectue au 7/8 de la chute, ce qui vous permet de rajouter toute la surface que vous voulez au dessus de ce point de mesure sans prendre le moindre millième de pénalité. Par ailleurs une Gv à corne facilite un harmonieux vrillage des profils tout en favorisant un certain effet de plaque (diminution des tourbillons marginaux N.d.T).
Pour mesurer la surface de la GV en IRC, on mesure le guindant, la bordure puis les largeurs à mi-hauteur, trois-quarts et sept huitièmes de la hauteur. Ensuite on compare ces mesures de largeurs à des largeurs standard exprimées en pourcentage de bordure, typiquement, 65% à mi-hauteur, 38% au trois quarts et 22% au sept huitièmes. Tout dépassement de ces pourcentages de rond de chute se paye évidemment de quelques millièmes de rating. Cependant, ces valeurs n'induisent pas un profil de chute idéal et votre maître voilier saura sans doute vous proposer une Gv présentant un rond de chute plus abouti. Nous avons pris l'habitude de dessiner des GV avec une largeur à mi-hauteur légèrement inférieure au 65% de bordure, ce qui nous permet de compenser quelque peu nos dépassements de pourcentage sur les deux mesures supérieures... Nous obtenons une GV sensiblement plus grande, présentant un profil optimal, au prix d'une pénalisation en rating tout à fait minime.

Les voiles d'avant:

En ce qui concerne les voiles d'avant,les expérimentations que nous avons conduit ces dernières années, semblent montrer que l'IRC favoriserait des voiles d'avant plutôt courtes de guindant au regard de la longueur de l'étai. Par ailleurs, il est clair que l'IRC pénalise fortement le LP, c'est à dire la distance perpendiculaire du point d'écoute au guindant. C'est pourquoi la plupart des bateaux présente des jeux de voiles d'avant avec les recouvrements minimums permettant d'avancer dans la pétole.En revanche notre jauge IRC est assez généreuse en terme de largeur de tétière des voiles d'avant puisque l'on peut monter sans pénalisation jusqu'à 0,8% de la longueur de guindant. Sur un TP52, par exemple, il n'est pas rare de voir des têtières de 20cm sur les focs. Il découle de tout cela qu'il est probablement judicieux de réduire ses longueurs de guindant tout en compensant la perte de surface par une généreuse augmentation de la largeur de têtière!
Si vous tenez absolument à encore rajouter de la surface pour le petit temps, vous pouvez avantageusement rajouter du rond de guindant plutôt que d'augmenter le LP, veillez quand même à la proximité des barres de flèches...On peut aussi faire tailler ses focs en fonction des conditions attendues, ici l'auteur nous explique qu'on ne vient pas aux "Big Boats Series" de San Francisco (endroit très venté) avec les mêmes focs qu'à une rencontre IRC au large de Long Island en été ( il faut déjà se farcir le convoyage...en camion).

Les spis:

Le prix des spinnakers au mètre carré n'est finalement pas si élevé que ça, ce qui explique sans doute l'engouement pour les spis de têtes que ceux-ci soient symétriques ou asy. Une des modifs les plus courantes sur les vintages fractionnés consiste d'ailleurs à monter le spi du capelage en tête. Cela dit, la modification n'est pas si simple qu'il n'y paraît et on doit particulièrement s'attacher au ratio hauteur sur bordure, et s'assurer que la surface reste optimale. La tendance de ces dix dernières années est au bout-dehors (fixe ou rétractable) dans l'axe assorti d'un généreux asymétrique. C'est effectivement très intéressant pourvu que votre bateau, très léger et performant, ne reçoivent jamais son vent apparent en arrière de 90°! Malheureusement, l'IRC, en dessous de 50', ne favorise que des bateaux au déplacement plutôt élevé, dont l'angle apparent optimal de descente, autour de 150 à 165°, dicte de s'en tenir au spi symétrique sur tangon classique. A partir de 40', un savant dosage de sym et d'asy devient payant, un VMG asy en dessous de 10kt réels, puis des symétriques à brasser carré au dessus. Plus le bateau est léger, comme les TP52, plus on gagnera à passer en asy avec bout-dehors fixe. Évidemment, le fait de voir ces TP planer à plus de 20 kt pourrait nous inciter à passer à la même configuration de spis. Il est important de consulter son architecte et son maître voilier pour vérifier si cela a une chance de marcher!

Code-0?

Il y a parfois certaines incompréhensions sur l'utilité du code-O, et sur sa plage angulaire d'utilisation. En IRC, un code zéro est mesuré comme un spi, et à ce titre, doit donc présenter une largeur à mi-hauteur d'au moins 75% de la bordure et une longueur de chute qui ne fasse pas plus de 95% du guindant. Beaucoup de gens ont en tête des images de Volvo 70's arborant de magnifiques, soi-disant Code-0, marchant formidablement au près dans les petits airs. Malheureusement, ils ne courent pas en IRC, et portent des voiles, certes légères, mais présentant des largeurs à mi-hauteurs de 55 à 65 % de la bordure qui auraient vite fait d'être requalifiés en génois en IRC. Comme ils n'ont pas à "porter" tout ce rond de chute, ils peuvent être portés très près du vent. Un code-0 "IRC" devra avoir beaucoup plus de forme pour tenir sans lattes les 75% de bordure à mi-hauteur. Cela en fait des voiles très difficiles à concevoir, il n'est pas facile de dessiner une telle voile qui tienne sa forme sans que la chute fasseye, et suffisamment plate pour pouvoir remonter au vent! Cela étant dit, un code-0 bien dessiné peut être intéressant sur un voilier sans recouvrement et dans certaines configurations de parcours côtiers. Mais n'allez pas imaginer remonter au vent avec un code-0, le maximum qu'elle puisse vous donner ne dépassera jamais les 90° du vent réel!

Conclusions:

En général, l'IRC encourage la surface de toile, ceci est particulièrement vrai pour les petits et moyens bateaux où les déplacements légers sont fortement taxés.

De la surface supplémentaire au portant semble offrir un bon compromis rating-vitesse.

La Gv à corne, c'est l'avenir, rester cependant dans des proportions raisonnables...

Attention au LP, très chèrement payé, en avez vous vraiment besoin?

N'hésitez pas à réduire la longueur de guindant de vos focs, sur ces voiles très élancés, la perte de surface est minime...

23 avr. 201223 avr. 2012
0

hello je cours avec un code 0 sur un first 27.7
et il est en cz kevlar /aramide laminé taffetas , c'est de la balle atomique !
on remonte max à 30 degrés du vent apparent et avec 9 à 11 nœuds apparent on tourne sur une moyenne de 6 nœuds (voir un peu plus avec les risées).
ensuite sur un banane la descente sous spi asy n'était pas payante car à 130 dgr du vent réel et monter au lof nous désavantageait sur le parcours avec si peu de vent , malgré le grand spi léger du bateau qui fait 44m2 (jaugé irc).
le code 0 fait 40m2 et on a tester le bord directe à la bouée avec les voiles en ciseau et en fait sur la distance c'était pas ridicule et même payant.
on c'est calé avec le voilier sur ce qu'on voulait et le dessin .
il à super bien bossé et le résultat est bluffant , la voile est bien coupé avec emmagasineur et bout anti-torsion king rope .
maintenant chacun fait ce qu'il veut mais ce n'est parce que elvstrom fait des beau dessins que leurs voiles sont belles...

23 avr. 201216 juin 2020
0

J'ai un Code 0 North Sails, c'est une voile fabuleuse dans le petit temps. Comme dit plus haut, entre le bon plein et le largue on arrive à égaler la vitesse du vent réel. Facile à manœuvrer et surtout à enrouler sur emmagasineur. Mais vu sa puissance il faut être vigilant : selon l'allure je ne dépasse pas 10 à 12 nœuds de vent réel. Si on descend plus que largue, le spi asy a un meilleur rendement (sur mon bateau bien sûr).

17 fév. 2014
0

Quelqu'un utilise-t-il un Code D ? Nous avons opté pour un Code 0 mais nous nous demandons si un code D n'aurait pas été plus polivalent, surtout que notre génois est un 105%

Nous avons un Oceanis 55...

17 fév. 201416 juin 2020
0

Bon les diagrammes, c'est comme les stats, on leur fait dire ce qu'on veut, mais la réponse est oui.

Par contre la remarque sur les cornes est fort judicieuse...

11 jan. 2015
0

difficulté classique à l'enroulement vers 2'30"

11 jan. 201516 juin 2020
2

Grand classique cet enroulement raté : pas assez abattu, écoute pas assez tendue. Ça passe dans le petit temps, mais dés que le vent monte, il faut abattre pour enrouler.
Pour les possesseurs emmagasineurs à bout continu, penser à enrouler toujours dans le même sens, car même un bout anti-torsion ce tord un peu et peut provoquer ce genre de désagrément.
.
Alex (un gars qui s'est déjà bien pris la tête avec son gennacker en solo, mais qui adorant cette voile continu de l'envoyer et de l'enrouler de mieux en mieux).

11 jan. 2015
0

Tout à fait

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

double arc en ciel au ras de l’eau…magique..!

Après la pluie...

  • 4.5 (196)

double arc en ciel au ras de l’eau…magique..!

mars 2021