Circuit electrique de recharge d'un propulseur

Bonjour,
Je vais poser un propulseur d'étrave (CT 80 Max Power) sur un Gin Fizz, je me débrouille bien dans les manœuvres, mais en solo c'est parfois limite et un petit coup de propulseur pour les finitions dans les marinas encombrées contribuera à ma sérénité .
Je me pose des questions sur la façon de recharger la batterie dédiée. Une Optima Agm de démarrage 50AH 815A en pointe.
J'ai un parc de batterie de servitude Gel Victron 2x130AH chargée par un chargeur sterling d'alternateur 1280, avec deux sondes de températures sur une des 2 batteries et sur l'alternateur (100A) pour adapter le niveau de la charge en fonction de la température, et un PS qui recharge les servitudes. Le sterling n'a que deux sorties une pour la batterie de démarrage et une a choisir pour les servitudes: AGM européen et us, GEL, PB liquide, lithium.

Donc la question est comment je recharge correctement la batterie Agm qui va constituer un nouveau parc?.

  • rajouter un séparateur sans perte en sortie du sterling comme conseillé par le fabriquant mais je serais sur la sortie Gel et non AGM (c'est peut être pas trop grave, l'écart étant faible) par contre la batterie AGM risque d'être chargée trop fortement par le chargeur (normalement il faut pas dépasser 15/20 A en phase début) ça va pas lui plaire et elle va chauffer voire cramer, pour éviter ce problème je pourrais mettre la sonde du Victron dessus mais cela va fortement diminuer la recharge du parc de servitude qui tire fort sur l'alternateur (souvent 60 A au début qu'encaissent sans problème les Victron gel) et annuler l'intérêt du chargeur sterling.

    • mettre le séparateur avant le chargeur sterling mais y a t il des conséquences sur son fonctionnement pour recharger la parc de servitude, ça serait la meilleur solution mais c'est pas celle du fabricant je me demande pourquoi ?
    • intercaler un Cyrix dans le circuit de charge après le sterling pour déconnecter la batterie du propulseur une fois chargé, mais je retombe sur le même problème que précédemment de chauffe de la batterie et de sonde.
    • mettre un Cyrix en le paramétrant pour son déclenchement avant le sterling, j'aurais ainsi dans l'ordre la recharge de la batterie du propulseur puis celle du moteur puis le parc de servitude.

Merci pour vos avis éclairés.

L'équipage
29 fév. 2020
29 fév. 2020
0

Bonjour, je ne vais pas répondre à ta question, mais n’est il pas possible de tirer 2 gros câble vers l’avant et ainsi éviter une batterie supplémentaire ?

29 fév. 2020
0

Bonjour One Design,
ben faut passer en intensité très importante maximum 360 A, soit du 95 mm2 pour un aller retour inférieur à 15 m (ça sera juste) plutôt du 120 mm2 et vu le prix du cable !!! sans compter le poids en plus, je pourrai utiliser la ligne du guindeau (70mm2) en la doublant avec du 70mm2 mais c'est un peu du bricolage et mes batteries de servitude en gel sont pas faites pour cela et il faudrait donc les changer pour des AGM donc un coût très élevé pour un solution bancale. Il est préférable d'installer une batterie de démarrage au plus près du propulseur comme préconisé par le fabricant.

29 fév. 2020
0

Ça me fait toujours un peu marrer cette discussion, le cable tu le paies qu'une fois et ça ne tombe pas en panne, quant à la batterie, celle du démarreur va très bien et le poids, je n'ai pas calculé mais je pense que l'on est plutôt dans le domaine artistique! Enfin chacun qui voit mais c'est ma solution, elle va très bien surtout que ça ne tourne pas un quart d'heure!!

29 fév. 2020
0

La batterie elle va vite cramer et le câble aussi faut pas raconter des bistoucaille 360 ampères sur 20 m de câble en 12v ça le fera pas. De toute façon la question n’est pas celle la

29 fév. 2020
0

reprendre une connextion sur les relais du guindeau avec un relais de forte puissance qui se met au travail quand le moteur tourne .
comme ce 'nest pas loin du 50mm2 devrait suffire .
proteger la liaison par un fusible dans les 300a
alain

29 fév. 2020
0

Perso, j’envisagerais deux solutions possibles, selon votre style d’utilisation. Soit un chargeur DC-DC qui recharge la batterie du propulseur quand les batteries de service ont une tension suffisante (par exemple minimum 12.5V). La section des câbles à tirer dépend de la puissance du chargeur DC-DC. Soit un petit chargeur 220V-12V qui ne charge la batterie du propulseur que dans vous êtes connecté à l’électricité du ponton. Le propulseur est dans ce cas un système quasiment complètement séparé du reste du bateau.

29 fév. 2020
0

Salut Domde,
un Max-ower CT80, en 12v c'est 4600w ...Le fusible de 360 A, c'est au plus prés d'une batterie bien chargée.
Et tu as prévu un contrôleur, un panneau de commande (joystick), un coupe-batteries électrique, et une petite batterie indépendante pour le contrôleur ? Tu comptes tout installer toi même ? Sacré boulot !
Pour la batterie, , sur la doc il est écrit:
www.google.com[...]/url

"...Les propulseurs consomment des intensités de courant élevées sur de courtes durées.
Aussi nous recommandons l'utilisation de batteries de démarrage sans entretien à haute
capacité de démarrage à froid.
Par exemple : Exide Maxxima 900, 12V, capacité de 55 Ah et de démarrage à froid de
800 CCA.
...".
Mamita

29 fév. 2020
0

Merci à tous pour vos réponses
@ mamita ok pour tout c’est ainsi que j’ai prévu mon installation sauf qu’il s’agira d’une optima et non d’une Exide
@ fritz le chat le distributeur m’a déconseillé ce schéma auquel j’avais pensé prétextant un risque pour la carte électronique du propulseur.
@ nuwaman c’est effectivement une approche rationnelle mais un peu radicale pour la recharge à quai je vais peut-être choisir cette solution. Pour la recharge dc-dc indépendante je vois pas comment construire le circuit de charge.
Dans mes solutions suggérées j’aurais bien aimé avoir vos avis et critiques. Fondamentalement je vais respecter les préconisations du constructeur pour le circuit électrique de fonctionnement du propulseur mon problème c’est plutôt l’adaptation de mon système à la recharge de la batterie dédiée au propulseur sans tout bouleverser

01 mar. 2020
0

Simple:

Sortie service tu changes rien, laisse la sonde là où elle est.
Sortie moteur tu mets un RCE 1E 2S

Ton sterling priorise la charge de la batterie moteur, avant de pousser dans le parc de service. La charge service se fait en 3 étape. La charge moteur est celle d’un alternateur classique.
Avec ce montage il va charger dans les deux parcs connectés via le RCE à la sortie « moteur », et lorsque tu vas utiliser le propulseur, il va compenser environ 40A de conso, ce qui est pas si mal. (Car priorité moteur)

Il n’y a aucun risque à surcharger une batterie plomb classique tant que l’on ne monte pas en tension au delà de la préco. (Sauf batterie gel ou il faut faire gaffe à la température). D’ailleur sur les voitures type Audi/bmw 6cyl on a des batteries de 95ah avec des alternateurs de mini 120ah, et cela ne pose aucun problème de surcharge.

Pour ta batterie, une seule de 55Ah est peut être un poil juste, à ta place je partirai sur une 75Ah. Les 55 ne vieillissent pas super bien quand tu tires autant, et après 3, 4 ans, elle ne donnent même plus 9v au cul du propulseur en utilisation or une optima dure normalement le double.
400Ah en conso, c’est sur la première 1/2 seconde le double... et la on est à la valeur de CCA! Trop juste pour bien vieillir, même si on donne de très courtes impulsions.
Pour info, side power préconise impérativement 2x55ah pour le se80 qui est quasi identique en puissance (4,
La 75 limitera aussi un peu la baisse de tension, et donc donnera un peu plus de puissance.
Profite en pour mettre le guindeau sur la batterie du prop, et récupère la ligne guindeau pour assurer la charge de la batterie propulseur. Cela évite de repasser du câble dans les aménagements...

Pour le choix du propulseur, le ct 80, qui fait à peine 70 kgf est en fourchette basse pour ton bateau, le ginfizz est très lourd, c’est la contrepartie de sa solidité... et même si le fardage n’a rien d’exceptionnelle, il faut du jus pour le faire pivoter « rapidement » en raison de l’inertie inhabituelle sur cette taille de bateau.
Je serai partie sur un CT100 ou un side power se80, un peu plus pêchu.

Bon montage, rien de sorcier, mais tu vas comprendre pourquoi les devis son si chère, rien que pour la partie
J’ai du en monter une dizaine de ces Max power, rien de sorcier.
Ne pas oublier la graisse neutre sous l’helice tous les an et ca dure...

01 mar. 2020
0

@ Cédric merci pour cette solution simple. Pour le léger sous dimensionnement du propulseur c’est un choix, je voulais pas surcharger plus l’avant. Il y a aussi le budget, et comme je sais manœuvrer sans je compte l’utiliser avec parcimonie. J’ai déjà l’optima donc je verrai à l’usage si c’est insuffisant. J’aime bien l’idée des 40A qui repassent par le circuit de charge. Ça diminue de 11% la demande sur la batterie. Pour basculer le guindeau sur la batterie du propulseur Je vais faire un circuit indépendant avec coupure et disjoncteur. Ce qu’il faudra éviter c’est le fonctionnement simultané des deux d’après le distributeur.

01 mar. 202001 mar. 2020
0

Domde, voici le type le genre de chargeur DC-DC que j’envisageais. Il y a certainement d’autres marques bien entendu.
www.mastervolt.com[...]-12-20/
images.mastervolt.nl[...]gic.pdf

Cet appareil peut faire trois choses différentes:
- transformer un courant 12V en un courant 12V ou 24V stabilisé.
- servir de ‘dimmer’ pour l’éclairage.
- servir de chargeur boost-absorption-float à partir d’une source 12V.

C’est la troisième possibilité qui nous intéresse dans ce cas. À checker avec le fabricant, mais à mon sens cet appareil ne permet pas au propulseur de tirer sur les batteries de service. Dans ce cas, l’installation devient très simple: les câbles en provenance de la batterie de service doivent juste être capable de transporter les 20A que cet appareil peut charger. C’est un peu le même principe que le chargeur 220V: le propulseur et sa batterie sont un système quasiment isolé du reste de l’installation électrique du bateau.

01 mar. 2020
0

@ Nuwaman merci pour l’idée intéressante je connaissais pas ce matériel je vais regarder mais je penche pour la solution de Cédric plus simple moins coûteuse et opérationnelle sans gros changement de l’existant.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (102)

mars 2021