Ciguatera : existe il un test fiable ?

Aux amateurs de pêches: existe il un test fiable pour détecter la ciguatera dans les poissons des zones potentiellement à risque ?

L'équipage
02 fév. 2019
02 fév. 2019
0

Info ou intox?
À Papeete, il se disait qu'il ne fallait pas manger les poissons dont les chats ne voulaient pas.
On dit aussi que les autochtones savent où sont les coins qui contaminent les poissons.

02 fév. 2019
02 fév. 2019
3

vaste sujet toujours pas résolu...Je vis depuis bientôt trente ans en Polynesie et je mange régulièrement du poisson de lagon mais en prenant la précaution suivante : ne jamais cuisiner un poisson entier mais en tirer les filets et ne cuisiner et consommer que ceux là ! ... sachant que les toxines sont concentrées en principe dans le squelette , la tete et les abats...ce n'est pas une garantie mais cela limite sérieusement les risques...Demander aux Polynésiens n'est pas forcement un gage de sécurité...car ils sont fréquemment malades...
Ce n'est qu'un avis parmi tant d'autre....

02 fév. 2019
1

Le chanceux kea ( chanceux pas pour avoir echappe a la gratte .mais pour vivre au paradis ) a raison mais ce nest pas systématiquement vrai .il ny a pas de regle pour cette affection éviter néanmoins de manger des poissons pêcher dans des endroits ou l homme est intervenu (travaux dans le corail, ect...)
Neanmoins
Jai partagé longtemps des repas dans des familles des atolls éloignés nous faisions cuire entier les poissons de lagon personnes na jamais ete malade .jai meme eu la grande chance de manger du huehue autrement dit le tetrodon plus connu au japon et dans le monde sous le nom de fugu .
Et oui il ny a pas que les japonais capable de cuisiner la mort! Les paumutu des atolls éloignés ont conservé la memoire de leurs coutumes et de leurs connaissances .ce que les tahitiens des iles de la société en proie a la modernité ont peut être perdu
Le marché de papeete en est un exemple. Tout les poissons qui y sont vendu ne sont pas exempt de risque .même si celui ci est faible
Voila pourquoi les habitants des ilsv ou des atolls touristique tombe parfois malade a l ingestion de poisson.
Moralité
Ne jamais perdre les connaissances de nos ancêtres !
Cdlt

02 fév. 2019
0

le test le plus fiable est d'en donner un morceau au chat ou au voisin avant et attendre 24 h !

Pour éviter la gratte il faut d'abord ne pas pêcher les espèces sensibles, ensuite vider le poisson rapidement (tout enlever les ouïes, les nerfs) ne pas pêcher les gros (max 40 cm).

Rien ne guéri la gratte pas même le faux tabac sauf s'il est bu en grande quantité avant les premiers symptômes. prendre son mal en patience + paracétamol...

... depuis Nouméa

02 fév. 2019
1

"le test le plus fiable est d'en donner un morceau au chat ou au voisin avant et attendre 24 h !"

je préfère donner au voisin puis, si tout va bien, donner au chat.
qui préfère les crevettes, de toutes les façons.

02 fév. 2019
1

De mémoire le test de détection est assez cher, 18 euros !
Kea a bien résumé la situation, le mieux est de demander aux Polynésiens du coin, ils m'ont toujours bien renseigné, jamais eu de problème jusqu'à présent, après je suis hyper prudent lorsque je chasse : pas de gros poissons et ne manger que les filets.
si intoxication c'est galère, t'en prend pour 6 mois et plus possible de manger du poisson voir plus ! le mieux est de pêcher au large et de faire son stock avant le lagon !
mais un perroquet en poisson cru c'est excellent !
Aie, cruel dilemme ...

02 fév. 201902 fév. 2019
1

J'ai passé toute la soirée et une nuit, avec mon fiston âgé de 9 ans, sur un motu de Raïatea, avec une famille de Tahitiens ne parlant pas le français, à pêcher coté océan à la foëne (j'ai oublié le nom...) et à dormir sur un tas de filets en rabattant la bâche plastique au moment du grain....

on a mangé le poisson sitôt pêché, cuit à froid dans le citron et le lait de coco extrait sur place.
Extraordinaire.

Après coup : le tahitien n'avait apparemment aucune crainte de ciguatera, ses enfants mangeaient et nous mangions sans se poser de questions; mais il nous interdisait formellement de mettre un orteil dans l'eau, ni même de s'en approcher trop près : j'ignore de quoi il avait manifestement peur ...

02 fév. 2019
0

Hello,
Ici aux Antilles, pas mal de cas déclarés chez les plaisanciers...un couple d'amis l'a même chopéé du côté de Tobago, pourtant hors zone...
Il faut dire qu'ils chassaient et consommaient tous les jours...
Perso, je ne pêche pas, et ne consomme du poisson qu'au restau, ou acheté chez les locaux sur les marchés...ou sur les bateaux des copains, bien sûr! :tesur:

04 fév. 2019
0

@Persil, il avait peut-être peur des cônes.

04 fév. 2019
2

Oui, c'est ce que j'ai pensé aussi : squales, poissons pierre, cônes.
Le seule chose qui est certaine, c'est sa peur...

C'était hors du temps. J'avais décidé de passer la nuit sur le motu avec mon fiston.
La famille s'est installée sur un minuscule ilôt couvert de filets de pêche, et le gars était venu nous rencontrer, mais l'échange était limité pour cause de langue. J'avais fini par comprendre qu'il nous avertissait de la présence de nonos, et qu'il nous invitait sur son caillou. J'avais décliné, bêtement.
A la nuit, des milliards de nonos sont arrivés ! on a donc décidé d'aller les rejoindre, il y avait 3 mètres de mer à traverser, profondeur 50 cm, A peine mis le doigt dans l'eau, le gars nous a hurlé dessus, interdisant clairement de venir... j'aurais pu me tromper et croire qu'il ne voulait pas de nous sur son tas de filets, mais il a aussitôt mis son bateau à l'eau pour venir nous chercher...
La nuit fut magique.

04 fév. 2019
0

Ce sont des insectes types mouches / moustiques / aoutats dont la piqûre très désagréable démange pendant les lustres ...

04 fév. 2019
0

C'est quoi les cônes?(..)

04 fév. 2019
0

Merci Philippe, je découvre.

04 fév. 2019
0

C'est là que mon frangin habite... depuis les années 70 !

04 fév. 2019
0

La belle mère a un faré au bord du lagon... Tahitienne ne parlant pas français, mais tellement accueillante !
Le frangin a sa maison sur le flanc de montagne, vue imprenable sur l'océan. Connu des OM...

C'est à Raiatea que j'ai fait une de mes plus belles plongées, sur une épave en forme de demi coque parfaitement conservée, à -40 mètres, en partant du bord (plus exactement de la terrasse d'un fare d'hôtel, et... de nuit. Réservée aux plongeurs/moniteurs très expérimentés, mais réellement magique.

Mon rêve est d'y retourner, avec mon bateau...

04 fév. 2019
0

Et des poissons pierre. Mais les squales aiment bien débouler aussi sur les motus.

04 fév. 2019
0

Désolé pour la question bete mais c'est quoi des nonos ?

04 fév. 2019
0

OK merci, je connaissais pas le terme mais je vois bien de quoi il s'agit !

04 fév. 2019
0

On a sejourné à Opoa, chassé dans la passe, ma doudou restait sur les motus.
Et j'ai chopé la dingue en partant. Mais je signe demain pour y retourner. En courant.

04 fév. 2019
0

Les cônes sont des coquillages, certains sont venimeux, les plus dangereux étant le cône textile et le cône géographique qui est mortel.

04 fév. 2019
0

Mon copain y avait une terre donnée de sa grand mére originaire de Raiatea. On a transaté , il a acheté un petit boat, passé panama, arrivé à Opoa et fabriqué son faré . Resté 10 ans en mode 'seul au monde ', pété les plombs, rentré et revendu.
C'est un endroit à l’environnement maritime magique.

04 fév. 2019
1

Infini pacifique. Il y a de sacré bestioles; et ce que la planète a de plus beau à offrir.
La vie est chère, mais il doit y avoir moyen de moyenner en restant raisonnable . Maupiti ... C'est fou la bas. Çà fait un peu loin,, mais un vrai grand voyage .
par contre la dengue, c'est pas glop. Fracassman.

03 fév. 2019
03 fév. 2019
0

S'il y a des mouches sur les poissons proposés à la vente au bord des route, on peut avoir confiance!
Une autre légende urbaine locale?

03 fév. 2019
0

Tu fais goûter à un touriste de passage et t'attend le résultat

03 fév. 2019
0

j'ai vécu 3ans et demi en polynésie sur différents attols et îles
(météo) nous pratiquions la chasse sous marine et la ceulliette des langoustes sur le récif la nuit à la moripata ou morigaz
nous n'avons jamais eu de problème de gratte .
c'était il y a 50ans depuis cela c'est peut être amplifié ..

alain

03 fév. 201903 fév. 2019
0

Faire goûter le poisson à son voisin ou à son chat ne prouve rien, le seuil de sensibilité dépendant de l'individu et de son vécu.
De plus l'élimination des ciguatoxines par le corps est très longue et les coins sûrs jadis (quand le corail fleurissait) ont pu changer.
www.ciguatera-online.com[...]toxines
Comme l'a dit Mootea c'est dur mais, vu les conséquences possibles, il vaut mieux être rigoureux.
C'est pas mauvais non plus la coryphène.

03 fév. 2019
0

Merci kerponant pour ce site...

Il me semble qu'il est déjà donné un peu plus haut.

A part ça, pour ce qui est des intoxications dans le Sud des Antilles où la ciguatera n'est pas encore présente, j'ai entendu parlé (quand j'y étais) de trafic de poissons péchés dans le Nord qui seraient revendus dans le sud...???
Les "sudistes" venant au Nord acheter les poissons que les "nordistes" ne veulent pas.

03 fév. 2019
0

:topla: vraiment pas grave...
:pecheur: je voulais surtout parler de ce trafic de poissons.

03 fév. 2019
0

Excuse ce plagiat involontaire, j'avais zappé ;-(

03 fév. 2019
0

Une chose est certaine, la présence de l'Homme avec la pollution induite est un facteur important de dégradation du corail conduisant à la contamination des poissons brouteurs.
Donc, il faut absolument éviter de larguer au lagon (cela s'appelle "lagonner") tout ce dont on veut se débarrasser. Le corail n'aime vraiment pas. :-(

03 fév. 2019
1

Quand je vivais en Nouvelle Caledonie les locaux disaient de découper un petit bout de chair du poisson et de le balancer par terre. Si les fourmis viennent dessus c'est bon, sinon c'est qu'il est infecté. C'est dans le droit fil du chat ou du voisin...

Sinon plus scientifiquement, éviter de manger les poissons qui sont en haut de la chaine alimentaire et qui ont consommé d'autres poissons car ls toxines s'accumulent. Choisir les petits specimens dans l'espece évite aussi une exposition répetée a la toxine par l'alimentation.

Bref, pas de solution miracle.

03 fév. 2019
1

avec le hihi jamais de problème ni avec la rascasse volantis en plus il y en a de trop .
alain

03 fév. 201903 fév. 2019
3

J’ai beaucoup pratiqué la chasse sous-marine dans le pacifique et mangé beaucoup de poissons, sans aucun problème, MAIS en étant toujours extrêmement méfiant.
1-D’abord écouter les conseils des gens du cru, mais en étant quand-même circonspect s’ils vous disent qu’il n’y a pas de danger.
2-Se contenter, comme le dit Kéa plus haut, de manger des filets, et ne pas consommer les abats.
3-Se contenter également de petites quantités, on n’est pas obligé de se goinfrer.
4- S’il y a doute, préférer plutôt les petits poissons au gros.

Quand à tester la toxicité d’un poisson sur un chat, je préfère ne pas imaginer ce que j’aurais envie de faire subir au connard qui ferrait ça.

03 fév. 2019
0

Un autre remède est le mannitol. On le trouve dans la nature dans les algues brunes, dans les olives et les figues.

03 fév. 2019
0

Mannitol, probablement plus efficace en perfusion intra veineuse...

04 fév. 2019
0

Lorsque je parle de la Ciguaterra au gamin Polynésien qui chasse dans le lagon sur Moorea une forte majorité te dise que c'est les poissons du large qui pose PB !!! Alors faire confiance au locaux .... chacun fait comme il veut ! Mois C'est poisson du large comme aux Antilles il y a quelques années et pas de poisson de lagon ...

04 fév. 201904 fév. 2019
2

Ce sujet est GRAVE. Il y a des morts à cause de la ciguatera (perso témoin à : Los Roqués au large du Venezuela, évacuations sanitaires par avion dans le Pacifique). L'origine se perd dans la nuit des temps. Ce sont des algues qui poussent sur les coraux morts qui contiennent les toxines. Elles s'accumulent dans la chaine alimentaire. Les gros prédateurs sont extrêmement dangereux MAIS les petit poissons aussi. Ceux qui ne contiennent que peu de toxines peuvent le devenir si nous en mangeons régulièrement. Tant que notre corps (qui accumule les toxines) n'arrive pas à une certaine "saturation" pas de symptôme. Mais à la prochaine ingestion, si ce niveau est dépassé = première crise. La gravité dépend de la quantité accumulée dans notre corps. Ex vécu : un bateau arrivant aux îles Gambier (provenance Galapagos) pêche un mérou dans la passe d'entrée en arrivant = 2 évacuations sanitaires par avion le surlendemain, cas très graves, sauvés de justesse.
Les avis des autochtones sont souvent difficiles à interpréter, beaucoup de subjectivité dans leurs affirmations.
Ceux qui savent vraiment quels poissons ne présentent aucun risque = il vaut mieux aller voir le toubib local (ou dispensaire) qui voit passer des tas de personnes atteintes (le plus souvent des locaux).
Attention, le nom local des poissons varie d'un lieu à un autre (même proches)
Cordialement
Yves

04 fév. 201916 juin 2020
2

@loupeis Ces satanés cones peuvent te rétamer en quelques minutes. Ils ont la facheuse habitude de cacher leur dard dans leur coquille et de sortir celui ci une fois que tu a fini de ramasser tes beaux coquillage mis dans ton sac plastique alors que tu me marches avec ton sachet a la main qui balance nonchalement sur ta cuisse...

05 fév. 2019
0

il y a ceux qui lancent le dard et ceux qui empoisonnent au toucher.
déjà toujours ramasser un cône par la base.
le regarder.
et le remettre à l'eau!

beaucoup d'études sur les poisons marins, on espère toujours en tirer quelque chose côté recherche médicale.
ici le conus geographus www.pourlascience.fr[...]048.php

04 fév. 2019
0

je m'étais mis un textile dans le slip de bain ,il a dû s'y plaire puisqu'il ne m'a pas piqué ,la tête du tahitien quand je l'ai sorti pour lui demander ce que c'était, je venais d'arriver .

comme quoi les geographus sont dangereux aussi
depuis j'ai appris .

alain :litjournal:

04 fév. 2019
0

Pareil pour moi, Fritz, et je suppose dans le même coin puisqu'on était sur Muru à peu près à la même époque. Je ramassais ces cônes à main nue dans l'eau...

04 fév. 2019
0

Je reconnais la coquille, truc que j'aurais très bien pu attraper à la main sans problème . De plus ça pique :lavache: je pensais que poison seulement à l'ingestion.
Bon ben, on le jettera au lance pierre sous marin sur les poissons atteints de ciguatera, si,, on arrive à les reconnaître.

04 fév. 2019
0

Chanceux l'ami Fritz avec son cône... Dans le même style, j'ai fait une heure de snorkeling avec un cent-pieds qui s'était blotti au fond de mon chausson de plongée et qui a eu la bonne idée de mourir noyé sans me piquer (heureusement car ça fait un mal de chien cette m.... déjà testé).
Sinon, pour la gratte, suivre les conseils scientifiques plutôt que les trucs "de grand-mère" genre fourmis, mouches, ou encore chat du voisin, et éviter la tête de chaîne alimentaire des poissons de récifs, ou encore les gros (et encore plus les gros en tête de chaîne) : donc exit la famille des mérous, des lutjans, grosses carangues, etc. et suivre les conseils des locaux quand ils disent de ne pas manger... et puis franchement, à part le bec de canne, la bécune et le perroquet, les autres poissons de lagon ne valent pas -à mon avis - un bon poisson du large : entre filet de mahi-mahi et carangue, mon choix est vite fait !

04 fév. 2019
1

J'ai pourtant un souvenir ému d'une grosse carangue grillée à Rangiroa, bien préparée chez Lilli. Elle m'a semblé meilleur que la coryphene dont on commençait à se lasser.

04 fév. 2019
0

Question de goût certainement... moi "j'aime pô" la carangue :heu:...

04 fév. 2019
0

Contre les cent-pieds, toujours stocker ses Rangers tête en bas et les secouer avant de les enfiler.
Et puis toujours ouvrir en grand son lit avant de s'y glisser; au cas où un cent-pieds y aurait élu domicile.

Difficile la vie en PF.

05 fév. 2019
1

en afrique c'est les scorpions ,ou les mambas qui viennent
dans les campements pour choper les rats attirés par la bouffe ,les cent pieds c'est des gamins à coté .

en PF les tricots rayés ,on m'avait dit que leur venin était plus puissant que celui du cobra ,mais qu'il ne pouvait pas mordre
sa gueule étant trop petite …

un jour j'en ai trouvé un mort sur la plage et j'en ai profité pour vérifier ,hé bien pas du tout on dirait des dents de vipère et ça ouvre grand …

quand ils venaient se coller le museau sur la glace du masque
attirés par le reflet on les chassait à la main ,après je prenais des précautions .

finalement ces pays sont devenus trop picauts pour moi ,
donc je reste sur la flaque avec ma grosse planche à voile .

alain

05 fév. 2019
0

Tricot rayé en Polynésie ???? Tu confonds pas avec la NC ? Il n'y a pas de serpents endémiques en Polynésie. En 8 ans ici, je n'ai jamais entendu parler de serpents de mer à Tahiti.

05 fév. 201905 fév. 2019
0

C'est exactement ce que j'étais en train de me dire, j'ai vu beaucoup de ces très jolis serpents en NC, mais jamais en Polynésie,que ce soit aux Tuamotus, aux Marquises, ou aux îles de la Société, et pourtant j'ai passé quelques heures dans l'eau?

06 fév. 201906 fév. 2019
0

Pas de serpents tricots en Polynésie. Endémiques d'autres zones pacifique. On en a quand même trouvé de maniére exeptionnelle en PF. Les serpents de mer sont de grands voyageurs, mais sont seulement adaptés à des écosystémes spécifiques. Certaines anguilles rayées ressemblent exactement à des serpents car elles en prennent l'allure parfaite pour dissuader les prédateurs.

06 fév. 2019
0

Toujours à la recherche de l'existence d'un test. J'ai en revanche trouvé les remarques :

Voici quelques précautions essentielles afin de minimiser les risques d'intoxication (9) :

Evitez de manger les espèces de poissons localement réputées être toxiques ("gratteuses"). Renseignez-vous auprès des pêcheurs coutumiers du lieu de pêche.

Eviter les poissons de récif de grande taille (supérieur à 1,5 kg). Dans la mesure du possible sélectionnez les petites espèces.

Il est recommandé de bien vider les poissons. Ne mangez pas la tête, les oeufs, les viscères, le foie en particulier, qui sont plus toxiques que les filets.

Ne croyez pas que la congélation, la cuisson, le fumage, ou qu'un mode de préparation ou d'assaisonnement puissent éliminer la toxicité.

Ne vous fiez pas aux mouches, fourmis ou pièces d'argent pour déceler un poisson ciguatoxique, ces techniques ont trompé beaucoup de monde. Le chat, malheureusement pour lui semblerait un test plus sensible.

Attention aux régions réputées indemnes de ciguatera ; elles peuvent être l'objet d'une flambée de microalgues et devenir potentiellement dangereuses (l'inverse est vrai aussi). Méfiez-vous là aussi des poissons âgés.

Il n'y a pas de saison pour la ciguatera (flamboyants ou coraux en fleurs). A tout moment, vous pouvez pêcher et consommer un poisson contenant un taux de toxine suffisant pour vous empoisonner.

Après une première intoxication, évitez au moins pendant un mois de consommer du poisson ou autres fruits de mer quels qu'ils soient. Abstenez-vous d'absorber des boissons alcoolisées. Leurs consommations sont susceptibles d'aggraver les signes d'une intoxication ciguatérique initiale, et d'entraîner la récurrence des symptômes des sujets apparemment guéris d'une ciguatera antérieure et n'ayant plus consommé de poissons contaminés.

aresub.pagesperso-orange.fr[...]lin.htm

06 fév. 2019
0

Très bonne source de données sur la "gratte" :
www.ciguatera-online.com[...]malarde

07 fév. 2019
1


la petite gueule de la bestiole
alain

07 fév. 2019
0

A propos de ta rencontre avec un supposé tricot rayé, il est probable qu’il s’agisse d’une espèce appelée « anguille serpent » totalement inoffensive mais qui ressemble beaucoup au tricot rayé.
Cela dit il y a eu au moins un cas de rencontre avec un tricot rayé formellement identifié par un biologiste à Tahiti en 2005…mais c’est sûr que ce n’est pas son habitat naturel.

07 fév. 2019
0

Oups, pardon, je viens de m’apercevoir que je viens de répéter ce qu' a déjà écrit loupeis.

07 fév. 2019
0

Un peu hors sujet mais la scene de la murene m'a fait penser a cette émission améciaine un peu stupide ou un homme a essayé de se faire avaler par un anaconda, revetut d'une combinaison "anti serpent" :

www.iflscience.com[...]lanned/

Je vous passe le suspense, le serpent n'en a pas voulu jusqu'a ce qu'il soit sufisament agacé pour lui sauter dessus et l'enrouler de sa constriction, dont visiblement le glorieux cobaye n'avait pas tout a fait mesuré le potentiel...

07 fév. 201907 fév. 2019
1

les tricots rayés ,c'est hors sujet aussi .
mais dans les années 60 j'en ai vu à hao et muru ainsi qu'aux gambiers .j'en ai vu aussi aux maldives et en indonésie .
comme ils ont été chassés pour leur peaux peut être que l'espèce à fortement régressé en polynésie ,parlez en au vieux tahitiens ou à tapu qui doit toujours être à rangui ..
alain

Phare Amédée jour d'orage en Nouvelle Calédonie

Phare du monde

  • 4.5 (136)

Phare Amédée jour d'orage en Nouvelle Calédonie

2022