Chute de tension lors de l'utilisation d'un gros consommateur

Bonjour à tous,
je dispose d'un circuit en 24V qui alimentent, entre autre, mon traceur et le propulseur d'étrave.
Lorsque j'actionne le propulseur, le traceur s'éteint avant de redémarrer lorsque je ne sollicite plus le propulseur. Quelqu'un aurait-il une idée pour ne plus subir cette inconvénient ?
Merci par avance.

L'équipage
23 avr. 2020
23 avr. 2020
0

Est-ce un nouveau phénomène ou cela l'a toujours fait?

Manque d'énergie disponible à la source?

La batterie est peut-être ancienne et a maintenant une résistance interne trop forte, ce qui empêche l'énergie de sortir facilement?
Mesurer la chute de tension lors de la mise en route du propulseur peut aider
au diagnostic.

Excessive sensibilité du traceur aux variations de tension?

23 avr. 2020
0

ça l'a toujours fait depuis que j'ai acheter le bateau cependant la batterie est neuve. Je mesurerai effectivement la chute de tension exacte. le traceur est un Raymarine E7.

23 avr. 2020
0

Salut,
Juste un petit renseignement: tu écris que le traceur Raymarine E7 est branché sur le 24v ! Ce traceur Raymarine E7* n'est'il pas a brancher normalement sur le 12v ?
Mamita

23 avr. 2020
0

Répondu plus bas il est sur un transfo 24/12v

23 avr. 2020
-1

Bonjour,
la chute de tension est trop importante.
Les batteries sont trop faibles. Il faudrait soit mettre une batterie à coté du propulseur, soit gonfler le parc si elles sont en bonne état.
Le moteur est bien en fonction ?

23 avr. 2020
0

Oui, ça le fait même lorsque le moteur tourne

23 avr. 2020
0

le traceur doit fonctionner de 9 a 36v
l'alimenter sur le circuit 12v du bord
alain

23 avr. 2020
1

Je conclus que Vendebout m'a mis moins 1.
Mais Siegfried n'ayant pas décrit son installation, lister les causes possibles avant de proposer une solution me semble préférable.
Bien sûr qu'une batterie dédiée au propulseur est préférable et la mettre près du consommateur est aussi une bonne idée.

23 avr. 2020
0

Votre traceur est branché directement sur le 24 ou passe par un abaisseur 24/12 ?

23 avr. 2020
0

PAR UN ABAISSEUR 24/12V pourquoi ?

23 avr. 2020
0

La batterie ou le groupe de batteries est trop éloigné du propulseur ce qui induit une forte chute de tension ( à moins d’avoir un câblage plus que maousse costaud! )
Soluce: 1 batterie dédiée à proximité
2 alimentation de l’informatique sur batteries de service normales en 12 ou 24 v mais separé.
Il me semble bien en plus que chez HR il y a des régulateurs de tensions pour l’appareillage et l’éclairage.

Question: par quoi est alimenté le guindeau?

23 avr. 2020
1

Non, ça n'est pas la cause : si le consommateur est éloigné de la source et que les cables sont trop faibles, c'est aux bornes du consommateur que la tension chute, la source, au contraire, s'en porte mieux. Par contre dans ce cas, tu as une jolie chaufferette en cuivre entre la source et le consommateur.

Dans tous les ca, effectivement, les bonnes pratiquent veulent qu'on ne mélange pas les torchons avec les serviettes (c'est à dire les moteurs gourmands avec le reste) : le démarreur, le guindeau et les propulseurs sur un parc, l'électricité "domestique" sur un autre.

23 avr. 2020
0

Ok
Dans le cas présent il y aurait une chute conséquente sur son circuit domestique pour mettre en sécurité son traceur!???
Ce qui ressemble à un défaut de batterie également...mouaif

Oui c’est sur voire même séparer démarreur et guindeau propulseur.
Dans cette taille de voilier cela ne doit pas poser de problèmes majeurs.

23 avr. 2020
2

Installe un stabilisateur de tension avant le traceur voir :
www.kent-marine.com[...]8a.html

23 avr. 2020
0

Ha oui ? Ca pourrait m’intéresser ça éviterait peut-être des gros travaux

23 avr. 2020
2

salut
j'ai connecté tous mes appareils qui n'aiment pas trop les chutes ou brusques différences de tension derrière un petit convertisseur DC/DC qui stabilise la tension à une tension donnée et cela a résolu ce problème de mise en rideau de certains appareils lors d'un gros appel de tension d'un gros consommateur.
faire recherche "convertisseur dc/dc"

23 avr. 2020
0

Je crois bien que chez HR c’est d’origine!

23 avr. 2020
0

Si le propulseur marche bien, venir alimenter le traceur sur le circuit domestique. C’est le plus simple.

23 avr. 2020
0

L'alimentation du moteur est en 12V.
Le propulseur en 24V sur le circuit domestique.
Mais comme je ne veux pas de gros consommateur sur le circuit moteur, je préfere garder le traceur sur le 24 plutot que sur le 12v qui ne se recharge pas avec le solaire. Je cherche a être le plus autonome possible sans avoir à démarrer le moteur pour charger le 12V...

24 avr. 2020
0

le traceur consomme très peu ,sur le service il serait mieux ,attention aux extras courants d'ouverture et de fermeture ,son alim ne va pas fonctionner longtemps .
alain

23 avr. 2020
0

Mettre un stabilisateur, c'est tout de même mettre un cataplasme sur une jambe de bois : la chute de tension restera à chaque fort appel de courant (un appel de tension, ça n'existe pas), et si elle est assez fort pour faire tomber le traceur, c'est que ça doit pas rigoler, donc le parc de batteries doit morfler à chaque fois.

Pour bien faire, il faudrait tout de même vérifier cette chute de tension (avec un bête voltmètre branché n'importe où entre deux fis + et -). On ne sait jamais après tout, le traceur est peut-être chochotte.

Mais si le parc batteries est en 24V, j'imagine que l'installation et la barque sont copieuses, et dans ce cas, il est vraiment plus qu'étonnant qu'il n'y ait pas deux circuits.
De toutes façons, à mon avis c'est à faire un jour ou l'autre, et, même sans connaitre la configuration, ce n'est sans doute pas des travaux d'Hercule.

Pour ce qui est de séparer démarreur et autres moteurs, c'est normalement inutile parce que ce sont des moteurs électriques qui fonctionnent moteur thermique en marche, donc l'alternateur fournit une partie des ampères, la batterie le reste, et si on a le bon goût de laisser le moteur tourner un moment, elle se recharge illico.

23 avr. 2020
1

Hola hola hola !
Stop.

Je reviens sur cette histoire de régulateur :

Vous dites qu'il y a déjà un régulateur sur le 24V, et que tout, sauf le démarreur du moteur, est branché sur le 24V.
C'est branché derrière le régulateur, ou bien il n'y a que le domestique qui est derrière ?
Parce que si le guindeau éventuel et/ou le propulseur est branché lui aussi derrière, il faut évidemment vérifier que le régulateur est capable de sortir les ampères voulus, sinon c'est lui (et pas les batteries) qui se met à genoux, et là c'est assez radical si c'est de l'électronique moderne, on tombe assez vite (mais c'est lieux qu'avec l'électronique ancienne où on avait une chance sur deux de foutre le feu au bateau).

Normalement, le régulateur se met derrière les gros consommateurs.

L'installation du propulseur est d'origine ?

23 avr. 2020
0

Je ne pense pas que propulseur soit d’origine mais l’installation est super costaud. Des fils gros comme mon bras pour l’alimenter. Pour le parc batterie servitude j’ai 550Ah

23 avr. 2020
0

C’est moi qui pense qu’il y a des régulateurs d’origine sur les Hallberg Rassy. Mais effectivement je ne pense pas qu’ils soient dimensionner pour la demande de courant d’un propulseur... Mais pour les différents circuits domestiques. Je pense qu’ils auraient claqué le cas échéant.
Il faudrait avoir une image bien nette du circuit global. Parce que dans le cas présent c’est pas très clair.

23 avr. 2020
0

Donc un groupe moteur indépendant, chargé par le moteur uniquement?

Un groupe servitude de 550Ah chargé par le solaire (uniquement?)
Dessus tout le monde y compris le propulseur, guindeau etc..

Il y a un générateur? I presume

23 avr. 2020
0

Absolument

23 avr. 202023 avr. 2020
0

Tu dis plus haut :

Oui, ça le fait même lorsque le moteur tourne

Est-ce que le moteur perd des tours ou donne l'impression de forcer à ce moment là ?

23 avr. 2020
0

Non, il ne perd rien.

23 avr. 2020
0

Et en mettant le générateur ??

23 avr. 2020
0

Question subsidiaire parce que tout d'un coup je repense à une de tes interventions précédentes : ton alternateur charge aussi ton 24V ou bien ce n'est rechargé qu'avec des panneaux solaires ?
Question sub-subsidiaire : si oui, est-ce un alternateur 24V ?

(purée mais pourquoi mélanger les tensions dans ce sens, avec un démarreur 12V et les servitudes en 24, si j'ai bien compris).

23 avr. 2020
0

Si il charge sa batterie de démarrage 12v ce doit être un 12v

23 avr. 2020
0

C'est ce que je me dis aussi, et c'est pour ça que c'est très c... bête.
Du coup, effectivement, ma question devient "si tu mets je générateur en marche, et le propulseur, est-ce que ça flanche d'un côté ou de l'autre aussi"...

23 avr. 2020
0

A priori l’alternateur ne charge pas le parc de servitude 12v. Difficile de mettre un coupleur séparateur entre les deux parcs 12/24.

23 avr. 2020
0

(Alter 12v) a la place de 12

23 avr. 2020
0

Un groupe dédié. Qu’il faudra charger par l’intermédiaire du moteur. Cela demande, si pas déjà à bord, un chargeur 12/24 v batterie à batterie ou un Equalizeur (Kent marine). Pas donné !
Une idée, que préconise HR?
Il y a sans doute des heonautes qui ont du 24v avec un alter 12v. Et sans doute des moteurs avec des alter 24v.
Comme vendebout et roc je suis fermement persuadé qu’il est nécessaire d’avoir un groupe dédié aux consommateurs tels que le propulseur, qui est extrêmement vorace en appel de courant.

23 avr. 2020
0

J'ai d'un coté :
un alternateur 12V sur le moteur
deux batteries 12V en parallèle
démarrage moteur dessus ainsi que le groupe électrogène.
un chargeur de quai 12V

Un parc batterie servitudes en 24V (dont traceur et Propulseur)
Un alternateur 24V sur le moteur
Un chargeur de quai 24V
160W de panneaux solaires sur le 24V

23 avr. 2020
0

Si alternateur 24V et moteur qui force pas alors qu'il n'y a plus 24V dans ce qui est supposé être derrière, c'est soit que le moteur fait 300CV, soit que le propulseur est placé derrière le régulateur et que c'est le régulateur qui se met à genoux.
En tous cas il y a 95% de chances que ce soit ça.

Faut mettre le propulseur AVANT le régulateur dans le circuit, c'est la solution la plus facile dans un premier temps.

23 avr. 2020
0

Avec l’alter 24v c’est étonnant d’avoir ce problème.
Cependant les propulseurs ont des pics de demande en courant assez impressionnants. Bien vérifier les cosses de branchements parce que si oxydées ou charbonnées c’est encore pire.
Bien vérifier que l’alternateur débite, le câblage du traceur, et pourquoi pas les batteries. Une seule Morte dans un parc ça met là misère à l’ensemble.
Il y a que le traceur qui saute? Pas de soucis sur le reste?
Comme dit ci dessous mesurer les tensions. Faut être deux.

23 avr. 2020
0

Il faut MESURER!
Quelle est la tension au bornes de la batterie quand le propulseur est actionné ?
Si plus de 11v alors le problème ne vient pas de là... et un parc de 500AH doit garder une tension convenable quand on décharge à C1 (soit un courant de décharge de 500A)
Par contre il est fort probable qu’il y ait une baisse de tension entre la batterie et le traceur en raison d’un câblage pas très orthodoxe...

23 avr. 2020
0

peut être voir le câblage, j'espère l'alimentation du propulseur bien séparée du reste, câblage en étoile sur le +24V
si câblage en série, par exple traceur alimenté par le même câble que le propulseur, qd celui ci se met en route la tension sur le câble chute bp plus que sur la borne de la batterie qui, à priori ne tombe jamais à 0
même chose pour le 0V, câblage en étoile
voir aussi le couplage des - batteries, une grosse barre de cuivre, la + courte possible
voir aussi si la section des câbles d'alimentation du propulseur n'est pas trop faible, le propulseur démarre plus lentement dans ce cas
si le câblage est ok et le traceur peut fonctionner en 12V, il est possible de l'alimenter sur le 12V ou à travers 2 diodes, une amenant le 24V et l'autre amenant le 12V qui prend le relais si le 24 descend en dessous de 12
c'est quoi comme propulseur (puissance) ?
JL.C

23 avr. 2020
0

Perso je ferais des choses simples dans un premier temps.Des mesures aussi avec le cablage du bateau et si possible ensuite avec des lignes volantes et comparer afin de discriminer les fils électriques ou autres.

24 avr. 2020
0

Je viens de lire ce fil depuis le début. Il y a peut-être une chose qui n’a pas été dites. L’électronique est en 12V alimentée par un convertisseur DC/DC 24V/12V. Il est possible que ce soit le convertisseur DC/DC qui se mette en sécurité pour tension trop basse, plutôt que l’électronique elle-même.

Par ailleurs, pourquoi ne pas poser la question à Hallberg-Rassy?

24 avr. 2020
0

Une autre chose qui n'a pas été dite, la qualité des batteries.
Traction ou démarrage.
Mettre de forts consommateurs comme des moteurs de démarreur, propulseur, guindeau sur des batteries de traction n'est pas une bonne chose .il est préférable que ces consommateurs soient alimentés par une batterie de démarrage qui elle est capable de délivrer le fort courant nécessaire sans dommages contrairement aux batteries de traction ( surtout
associées à un cablage long et juste en section, on peut alors s'attendre à ce genre de problèmes)
C'est vrai qu'avec l'évolution des technologies en matière de batteries cela est moins problématique.

24 avr. 2020
0

Bonjour,

Avant toute chose, il faut mesurer les tensions à vide et en charge:
À la batterie 24 v
Au propulseur
Au traceur
Cela permettra de savoir si la chute de tension est liée aux câblages ou aux batteries
Et d’adapter la solution.

(J’ai la même installation sur mon bateau et n’ai aucun problème)

Une autre possibilité pas trop chère serait d’installer une petite batterie dédiée pour le traceur.

24 avr. 202024 avr. 2020
1

"Cela permettra de savoir si la chute de tension est liée aux câblages ou aux batteries"

Bonne idée...c'est d'ailleurs avec ça que l'on aurait dû commencer...., mais il est nécessaire à ce moment là d'expliquer comment on fait.... pour mesurer une chute de tension.

24 avr. 2020
0

bravo lakatao, c'est effectivement une bonne question,
en fait y'en a une deuxième,
modèle, et puissance du propulseur ?

l'électricité est un système relativement simple qui réponds à des critères simples.
puissance disponible, puissance demandée, pertes.....
la seule réponse est dans la résolution de l'équation.

reprenons, modèle et type de batterie,
modèle et puissance de propulseur,
longueur et diamètre de cable.

24 avr. 2020
1

Oui, on tourne un peu en rond.

@Numawan : oui, il est possible que le convertisseur fasse lui même la tronche s'il ne voir plus que 20V au lieu des 24 prévus. Il faudrait savoir s'il y a d'autres équipements branchés dessus, s'ils sont tous en rideau en même temps, c'est ça (mais ça n'a pas l'air d'être le cas).

@tous : "en étoile" ou "en série", c'est très mal exprimé. En série ça voudrait dire que le tableau électrique serait alimenté par un unique câble de section faiblarde depuis le coupe batterie (ou sélecteur), puis tout partirait à chaque ligne d'équipement. En étoile, un câble électrique dédié à chaque gros consommateur ou groupe de consommateurs vers le tableau.
Au fait j'y pense : il y a bien un commutateur pour le propulseur ?
Et si oui, vérifier le branchement du tableau, et si un seul câble, vérifier la section, la chute de tension peut venir de là (et même chose pour le câble qui va des batteries au coupe batterie).

Pour ce qui est de la section ou la longueur des câbles vers le propulseur, oubliez les gars, ça n'affecte en RIEN le comportement des autres équipements. Si c'est trop faible ou trop long (ou les deux), ça va faire chuter la tension UNIQUEMENT pour le propulseur.
Et on se fiche éperdument de savoir si le propulseur se prend bien 24V ou si ses cables lui en mangent en passant, c'est pas la peine de s'emm... à lui coller le voltmètre aux fesses, c'est pas ça qui nous dira d'où vient la panne.
Prendre la tension, dans l'ordre :
- aux batteries (24 attendus)
- au tableau (24)
- à l'entrée convertisseur 24/12 (24)
- à sa sortie (ou au traceur, c'est pareil) 12

24 avr. 202024 avr. 2020
0

Pour ce qui est de la section ou la longueur des câbles vers le propulseur, oubliez les gars, ça n'affecte en RIEN le comportement des autres équipements. Si c'est trop faible ou trop long (ou les deux), ça va faire chuter la tension UNIQUEMENT pour le propulseur. Et on se fiche éperdument de savoir si le propulseur se prend bien 24V ou si ses cables lui en mangent en passant, c'est pas la peine de s'emm... à lui coller le voltmètre aux fesses, c'est pas ça qui nous dira d'où vient la panne.

Je plussoie. Le propulseur fonctionne. Pas besoin de résoudre un problème de ce côté (en rajoutant une batterie dédiée ou que sais-je d’autre).

24 avr. 202024 avr. 2020
0

Avant de se prendre la tête et partir dans toutes sortes d'élucubrations:

-On part du principe que les batteries sont bonnes: on nous dit qu'elles sont neuvent.
-On part du principe que les câbles sont bien dimensionnés: ils sont semble-t-ils gros comme un bras.

A partir de là il faut mesuré pour ce qui ressemble fort à un chute de tension....en commençant par le négatif qui est en faute dans plus de 80% dans ce genre de symptômes.

Il sera toujours temps de régler le problème du traceur plus tard.

Maintenant , comment mesure t-on une chute de tension....à vous..

24 avr. 2020
0

Le neutre en continu, ah ok.....

24 avr. 2020
0

"Négatif" tipo: Merci Thorlak.

24 avr. 2020
0

Oscilloscope, ampoule à filament

24 avr. 202024 avr. 2020
0

Je viens de checker sur le site de Victron. Leurs convertisseurs DC/DC 24V/12V décrochent à une tension d’entrée de 14V et se ré-enclenchent à 15V.

-1

Bonjour,
Peut être aussi un sous dimensionnement des câbles d’alimentation du guindeau. Perso, je vérifierai que ces câbles ne chauffent pas en utilisation soutenue. Ce serait bête de mettre le feu au bateau.

Sur mon 47´, je n’ai pas de batterie dédiée pour le guindeau ou le propulseur. Par contre il est impossible de se servir des deux en même temps. Je ne connais pas la section des câbles en mm2 mais j’ai mesuré au pied à coulisse chaque conducteur: 34 mm de diamètre! Oui vous avez bien lu... ils ne rigole pas les Ricains.

Bon confinement,
Patrice

-1

Que celui qui m’a mis -1 se dénonce et me dise pourquoi.

Un câble sous dimensionné ne chauffe pas. Ah, c’est nouveau?

Pour avoir vu de près beaucoup d’installation électrique de bateau de fabrication francophone, je peux dire avoir été surpris de la qualité de construction de mon circuit électrique. N’en déplaise à certain.

J’attends,
Patrice

24 avr. 2020
0

Ar-men, je ne t'ai pas mis moins 1 et je suis d'accord avec toi sur un point : des cables sous dimensionnés te font un joli chauffage d'appoint, je l'ai déjà écrit plus haut.

Par contre, je peux expliquer le -1 : si des câbles plus trop faibles abaisseront la tension au consommateur (tu dis guindeau, là c'est propulseur, mais c'est pareil), ils n'ont aucune influence sur la tension aux batteries, et au reste du circuit (si tant est qu'il ne soit pas fait totalement à l'envers).

24 avr. 2020
1

il faut enlever l'épaisseur de la gaine ,(bestagen ext...)
encore un post parti dans tous les sens ,sans avoir de schéma cohérent .
alain

0

Bonjour Alain,
La gaine fait moins d’un millimètre d’épaisseur.
Patrice

24 avr. 2020
-1

à moins d'un gros parc de batterie ou une grosse source de recharge en même temps, ça le fait, et ça le fera.
Il ne faut pas espérer étaler la chute de tension avec des panneaux solaires.

24 avr. 2020
0

Étonnant que le propulseur fonctionne correctement s'il y a une chute de tension telle qu'elle affecterait le convertisseur 24-12 et le traceur qui est derrière.
Un test facile à faire serait de faire débiter l'alternateur 24 plus fort quand tu utilise le propulseur : moteur à bas régime il ne produit peut-être pas assez pour étaler un gros consommateur. J'avais un guindeau par exemple qui tournait au ralentis à bas régime et dès que je mettais des tours (en restant débrayé) il était beaucoup plus efficace.

Ceci dit si tu dis que le propulseur fonctionne très bien...

Séparer les parcs batterie est une bonne idée : un petit parc dédié à l'électronique de nav c'est plus safe en cas de panne tu as toujours ton GPS et ta vhf.
Il peut être alimenté par le même alternateur 24v mais avec un répartiteur de charge qui sépare le courant entre ton parc service et ton parc électrique.
Aussi, souvent les répartiteurs de charge ont une hiérarchie dans leurs sorties : sortie 1 prioritaire, quand la batterie 1 est pleine il se met à charger la batterie 2 sur la sortie 2.
Je mettrais l'électronique de nav en 1.

24 avr. 2020
0

L’alternateur 24 v n’étalera pas la consommation du propulseur sur un 49 pieds.
La consommation est de plusieurs centaines d’ampères (environ 300 en 24 v selon le modèle), la production par l’alternateur, au ralenti, est faible (10 -20) avec un alternateur dédié avec régulateur avancé, avec un alternateur moteur standard elle est quasi nulle au ralenti.
On utilise un propulseur en manœuvres de port, au ralenti, donc l’alternateur ne change pas grand chose, sauf à mettre les gaz (2000t/mn) mais c’est incompatible avec les manœuvres de port.
La solution, si les batteries n’étalent pas la demande, c’est de mettre le groupe en route qui alimentera les batteries via un chargeur de forte puissance.
L’alternateur, par contre, permettra de recharger assez rapidement les batteries, en route au moteur, après utilisation du propulseur.

24 avr. 202024 avr. 2020
0

"Cela permettra de savoir si la chute de tension est liée aux câblages ou aux batteries"

On laisse tomber alors...! C'était pourtant une des propositions des plus sensées pour un début de réponse à ce problème dans tout ce fourbi...c'est en tous cas par là, j'en suis persuadé qu'aurait commencé un pro...reste la procédure du "comment fait-on pour mesurer une chute de tension"...! qui à n'en pas douter serait bien utile à Siegfried et dont personne ne semble prêter attention...bizard..bizard...;-)

24 avr. 2020
0

Déjà répondu suite à la question plus haut

24 avr. 2020
0

UN alternateur débite au ralenti beaucoup plus que certains le pensent, pour atteindre les 3/4 de puissance à 1500 tr moteur.

24 avr. 2020
0

Et alors...!!

24 avr. 2020
0

Vous partez dans tout les sens, mais vous avez omis une option. En installant un groupe hydrologique sur le moteur et en s'en servant pour entraîner de guindeau et le propulseur, plus de problème électrique!

24 avr. 2020
0

Je viens de mesurer le voltage à l’entrée du traceur avant et pendant la marche.
Je passe de 12,79 v à 12,67v. Rien te très probant donc

24 avr. 2020
0

Heuuuu ?!?

J'ai une idée !

Change de traceur.

Bon, OK, je sors...

24 avr. 2020
0

Attention,
La mesure doit être effectuée avec un voltmetre a aiguille.
Sur un multimètre électronique, si la chute de tension est brève ( courant d appel) elle n est pas visible.

24 avr. 2020
0

Non ça ne veut rien dire : ça dépend du ballast du voltmètre, qu'il soit à aiguille ou numérique.
Il y a des voltmètres à aiguille avec un gros ballast qui ne bougeront pas, et des voltmètres numériques à faible ballast qui vont gigoter de suite. C'est vrai que ceux-là sont rares parce que ça emm!rde les gens qui font de l'électricité approximative en 230V de voir tout le temps des nombres qui changent. En labo, il y en a plein.

24 avr. 2020
0

Si le voltage reste à 12,6 v aux bornes du traceur pendant le fonctionnement du propulseur, il y a un pb sur le traceur.
Dans le mode d’emploi du traceur il est indiqué la fourchette de tensions admissibles.
Erreur de câblage, traceur défectueux, défaut du convertisseur 24/12 ?
Pourquoi ne pas l’alimenter directement en 24 v s’il est compatible?
(C’est ce que j’ai fait sur mon traceur Raymarine tout en alimentant la dorsale nmea 2000 en 12 v via le convertisseur)

24 avr. 2020
0

Malheureusement le E7 ne peut être alimenté qu'en 12V. Mais je pense que je vais lui trouver son propre convertisseur? je vais peut-être gagner en stabilité...

25 avr. 2020
0

Un convertisseur ne coûte pas très cher.
Exemple: Victron Orion 24=>12 stabilisé étanchéité ip67 à partir de 36 euros. Inutile de prendre une forte puissance pour alimenter un traceur.

25 avr. 2020
1

En fait, le problème avec le traceur ne peut se produire que si il y a un problème avec le convertisseur DC/DC 24V/12V. En effet, si le convertisseur fonctionne correctement, le traceur reçoit du 12V stabilisé. Il n’y a alors aucune raison pour qu’il soit perturbé par une baisse de tension dans le circuit 24V.

25 avr. 2020
0

Sur la notice de l'abaisseur, quelle est la valeur de sécurité tension basse ?

25 avr. 202016 juin 2020
-1

s'il y a un convertisseur 24/12V, à découpage, il peut être perturbé par le démarrage du prop, sachant qu'au démarrage il peut y avoir des oscillations parasites, baisse de tension mais pas que, des hautes fréquences qui peuvent le mettre HS le temps du démarrage, dues au relais qui se colle sur une charge inductive
ce parasitage est amplifié, si le montage est en série, et non en étoile... (voir schéma 1)
si l'électronique est en 12V, pourquoi ajouter un convertisseur, autant prendre le 12V sur le point milieu des batteries 24V qui, je suppose, sont constituées de batteries 12V en série. les batteries sont de bon filtre de parasite, le traceur ne devrait pas s'envoyer en l'air. de cette façon, le câblage sera réalisé automatiquement en étoile (voir schéma 2)
la solution extrème, c'est d'éteindre le traceur, si on utilise le propulseur, c'est qu'on est entrain de s'apponter et le traceur est inutile...
JL.C


25 avr. 2020
1

Le schéma 1 dans votre document est certainement à conseiller. Mais le schéma 2 est totalement déconseillé. C’est une excellente manière de flinguer le parc batterie.

25 avr. 2020
0

Pourquoi cela pourrait-il le flinguer ?

25 avr. 2020
1

Parce que une des (deux dans ce cas-ci) batteries du parc va être nettement plus utilisée que les autres batteries du parc. Elle va donc vieillir plus rapidement que le reste du parc de batteries. Ce qui va créer en permanence des déséquilibre au sein du parc de batterie, et vieillir l’ensemble prématurément.

25 avr. 2020
-1

bof, 1 à 2 A de conso contre 100 à 300A qd on utilise le prop, je sais pas qui va flinguer les batteries
maintenant ce n'est peut être pas la solution au pb, mais éventuellement une façon de voir si le pb existe encore, ce qui prouverait un pb qui peut durer lgtps à solutionner
JL.C

25 avr. 202025 avr. 2020
1

Disons 2A en 12V, souvent en permanence, donc x 24h x 12V par jour = 576 Wh par jour. Et ce de manière déséquilibrée sur une partie du parc de batterie.

100 à 300 A en 24V, en général moins d’une minute par jour, donc x 24V x 1h / 60 par jour = 40 à 120 Wh par jour. Et ce de manière équilibrée sur l’ensemble du parc de batteries.

Y a pas photo.

25 avr. 2020
0

ça dépend ,nuit noire, dans le brouillard ,sans traceur on ne trouve pas le quai qui en plus est peint en noir ,tout ça c'est une sombre histoire .

pour info quand le voyant de l'alternateur s'éteint ,c'est qu'il compense sa consommation d'éxitation
qui peut être de 5A ,pas qu'il débite ,effectivement la production devient intéressante à partir de 1500t/mn moteur avec un rapport de 5 aux poulies .
alain

25 avr. 2020
0

Merci beaucoup pour cette idée !

27 avr. 2020
0

Une autre piste: plutôt qu'une chute de tension, une perturbation sur l'alimentation.

J'avais un temps "bricolé" une soudeuse par point.
Quand je la mettais en route dans l'atelier, la télé de la maison (lcd, pas cathodique) s'éteignait.
Et ça ne mettait pas le réseau EDF a genoux !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

Souvenir d'été

  • 4.5 (188)

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

novembre 2021