Choix Transpondeur AIS

Salut à tous!

En prévision d'un départ à la fin mars de Marseille à Lorient, je suis à la recherche d'un transpondeur AIS.
- Mon réseau est en SeaTalkng, avec un pilote et son pupitre p70 et un afficheur i70.
- J'aimerai un duplexeur/splitter d'antenne VHF, plus simple à gérer

Mon idée pour l'instant est de tout afficher sur l'i70, sans carto : j'ai un chartplotter RC435, mais vu l'antiquité, je ne suis pas certain de l'inclure dans ma réflexion... Je pourrai aussi opter pour un transpondeur avec Wifi pour tout envoyer sur ma tablette, mais j'ai un peu peur de la fiabilité et c'est aussi bien plus cher !

J'ai l'impression de voir des dizaines de références plus ou moins identiques sur le papier, j'ai du mal à choisir :) Pour l'instant mon choix se porterai vers emtrak (b100 avec splitter ou le nouveau b923), ou le b600s d'AMEC, vous avez des retours la dessus ?

Merci beaucoup pour votre aide !
Matthieu

L'équipage
18 fév. 2020
18 fév. 2020
0

Bonjour,
je ne connais par l'emballage-track B923. Je ne connais que le B953 em-trak.com[...]s-b900/
Si t'y veux être vu de loin prends un transpondeur utilisant le protocole SOTDMA à 5W

18 fév. 2020
0

Salut Courtox,

Merci pour ta réponse. D'après la doc, le 923 c'est le 2W et le 953 le 5W en SOTDMA. Pas sûr qu'ils soient dispo en France encore, tu as des infos ?

18 fév. 2020
0

5W sotdma, quasi indispensable dans les zones à fort traffic, surtout que le surcoût est faible
NMEA2000 si tu veux visualiser sur un I70/I70s

18 fév. 2020
0

hello,

il faudra en plus un convertisseur 38400 bps vers le reseau STNG du genre Actisense plus les adaptateurs de la connectique STNG. Rallonger aussi le cable mère bleu du reseau STNG vers le transpondeur.

Cdlt

Xavier

18 fév. 2020
0

Hello !

S'il y a des sorties NMEA 2000 sur le transpondeur ca ne suffit pas ? Il faut quand même convertir les données en NMEA 2000 en STNG ? Je pensais pouvoir directement le brancher sur un T du réseau STng..

Je m'y perds avec tous ces langages...

Merci :) :)

18 fév. 2020
0

Nmea2000 vers stng c’est facile... un cordon.

Pas d’actisense, pas d’interface... c’est simple.

18 fév. 202016 juin 2020
0

Moi j’ai ceci:
www.easyais.com[...]i-a151/

Transpondeur AIS avec splitter intégré, GPS intégré et wifi. C’est un ensemble autonome qui n’a pas besoin d’être connecté au reste de l’électronique du bord. Je fais toute ma nav sur mon iPad. Le wifi transmet les données AIS sur mon iPad et je les visualise sur mon app de nav habituelle (iSailor). Depuis l’installation, j’ai fait un tour de l’Atlantique et ça a toujours très bien fonctionné.

En photo, les cibles AIS de nuit lors de la descente le long du Portugal.

18 fév. 2020
0

le transpondeur va sortir 2 fils en NMEA 2000, un plus et un moins. Pour le connecter à un T stng de dérivation , il faut quelque chose. Ce que j'ai cité réponds à la question (1 converstisseur Plus un adaptateur et à la sortie on est sur une dérivation blanche stng

18 fév. 2020
1

Les deux fils, c’est du nmea0183... pas le 2000

18 fév. 2020
0

250 € l'ensemble des deux pièces quand même....

18 fév. 202016 juin 2020
0

@Numawan : au top ton installation ! tu as une idée de la compatibilité avec Navionics ?

@duffy Ah quand même ! Ca va vite chiffrer cette histoire... Sur le site d'emtrak j'ai trouvé ça, j'avais l'impression que c'était beaucoup plus simple comme branchement (le cable données + alimentation semble être fourni)

18 fév. 2020
0

Vous voulez dire l’app Navionics sur iPad? Je crois que ça ne devrait pas poser problème.

18 fév. 202016 juin 2020
0

Mon installation est donc beaucoup plus simple. Tout ce qui est barré en rouge n’est pas installé chez moi.

18 fév. 2020
0

Oui c’est bon comme cela.

18 fév. 202016 juin 2020
0

Le 923 que tu cites a l'air de sortir quelque chose sous la forme d'un connecteur NMEA 2000 , pas sous la forme de fils, donc il faut juste la prise adaptateur NMEA 2000 stng qui devrait ressembler à ça.
ça coute environ 50€.

Si cela sort deux fils : il faut l'adaptateur en plus (200€ celui d'Actisense)

Xavier

18 fév. 2020
0

stng , c'est du NMEA 2000 mais pas avec la même connectique : merci Raymarine !!!

18 fév. 2020
0

Des cordons adaptateurs existent pour 30 euros... il est où le problème ?

20 fév. 2020
0

Le stng c'est du NMEA2000 avec en plus un fil pour l'ancien seatalk. Merci Raymarine de garder la compatibilité avec des appareils qui ont 20 ans!!! Moi ça m'a bien servi...

18 fév. 2020
0

Bonjour,

EM-TRAK B100 à 400 euros.
www.discount-marine.com[...]lasse-b

branché en USB sur openCPN sur PC ou Rasberry. Si le chartplotter est une antiquité c'est le moment.

18 fév. 2020
0

Le branchement de EM-TRAK B100 par USB sur un PC n'est pas recommandé. C'est même à proscrire.

19 fév. 2020
0

Salut Brandan !
Et du coup pour récupérer les données de l'emtrak au PC le seul moyen serait de passer par un multiplexeur Wifi ?
Une idée de pourquoi ca fonctionne pas ?

20 fév. 202020 fév. 2020
0

Salut Matesch
J'utilise cet adaptateur de chez Digital Yacht :digitalyacht.fr[...]_01.pdf
Aucun problème après plusieurs années de fonctionnement.

De nombreux fils ont été écrits au sujet de la panne "fatale" susceptible de se produire si l'on fait le branchement direct du B100 à l'ordi via le cable USB fourni avec le B100. Il s'agit, je pense, d'un problème de "masse", i.e. le 0Volt du B100 n'est pas forcément le 0Volt du PC. Il suffit de faire sur ce site une recherche avec le mot clef : EM TRACK B 100 pour avoir des informations.
Cdlt

20 fév. 2020
0

Voici une explication que j'ai trouvée sur le site : Pratiques et Techniques de la Plaisance :

AIS : Risque de panne fatale avec les connection USB
Publié Mars 2014 par : fulup   
Je tenais à porter à la connaissance de ce forum un échange que j’ai eu avec le directeur technique de DIGITAL YACHT ÉQUIPEMENT à propos de leur transpondeur « AIT2000 ». Ce transpondeur AIS comme beaucoup d’autres intègre un port USB qui sert à le programmer, mais qui peut aussi être utilisé pour récupérer les données AIS/GPS sur un PC.
Pour faire simple, si vous utiliser le port USB de l’appareil en mer, alors vous risquez tout simplement de le cramer !!! La raison est sommes toute relativement simple à comprendre :
En mode programmation, aucun risque car l’appareil n’est pas alimenter par le 12v de la batterie mais uniquement par le 5v de l’USB
En mode navigation par contre l’appareil est alimenté par le 12v du bord, alors que l’USB est alimenté par le PC. Malheureusement comme le PC ne fonctionne pas en 12v mais via une alimentation 12/19 ou pire 12/220/19 les zéro volt de référence du PC et de la batterie du bord ne sont pas forcement alignés. Même si l’écart est faible, vous prenez le risque de cramer votre transpondeur AIS.
Pour écarter ce risque il faut tout simplement NE JAMAIS utiliser l’USB intégré à ces appareils à bord. Il faut toujours prendre le signal au niveau de sortie NMEA/38400baud et passer par un convertisseur RS232/USB. La plupart de ses adaptateurs intègrent une isolation entre le signal RS232 et l’USB et dans le pire des cas vous cramerez un adaptateur à 5€ et non pas un transpondeur à 500€ ou plus. A noter qu’avant d’utilisez le port USB pour programmer l’appareil, vous devez d’abord couper son l’alimentation en 12v via la batterie.
A noter que ce qui est valable pour les modèles Digital Yacht Équipement, l’est aussi pour tous les appareils de ce type qui ont une prise USB intégrée. Sauf bien sur s’il est précisé qu’elle possède une isolation opto [ce que je n’ai pas encore vu]. Si vous voulez vérifier l’allignement de vos zero volts de référence, c’est très simple : vous prenez un voltmètre et vous mesurez la tension entre la masse de votre PC et la masse de votre batterie, si vous n’avez pas 0V alors vous aller cramer vos USB et mettre en panne définitive votre transpondeur AIS.

19 fév. 2020
0

Proscrire c'est bien, expliquer pourquoi c'est mieux....
Il est préférable en effet de connecter une liaison USB (Pas seulement pour le B100 d'ailleurs) au travers d'un opto-isolateur. Cela permet une isolation galvanique sûre entre le PC et l'équipement.

20 fév. 2020
0

Qu'en est-il pour le Nomad de digital yacht ? l'USB étant son seul moyen d'alimentation ?

18 fév. 2020
0

@Numawan : Oui navionics sur iPad/téléphone, c'est ce que j'utilise aujourd'hui pour faire ma nav. En regardant un peu sur internet j'ai l'impression que c'est bon effectivement ;) merci beaucoup !

@duffy: 50€ c'est déjà mieux.. Sympa Raymarine, ou que j'aille j'ai l'impression d'être bloqué par eux. Une fois que tout est chez eux, difficile d'en sortir :( :(

@Goj : ils me font de l'oeil chez emtrak, surtout a ces prix là.. En revanche c'est pas un 2W le B100 ?

18 fév. 2020
1

Bonjour,

J'ai installé un emtrak B100 (achat groupé H&O) avec antenne VHF dédiée, moins chère qu'un splitter. J'ai fixé l'antenne sur le balcon arrière, elle ne gêne pas du tout. L'antenne GPS est resté dans l'équipée.Je vois des cibles à 25 miles malgré des collines entre la cible et mon installation. Le système connecté à un Raspberry en usb + OPENCPN, ça fonctionne très bien.

18 fév. 2020
0

Merci de ton retour :) Je pense partir la dessus à la vue de vos message.
Par curiosité, faut il faire attention à certains paramètres dans le choix d'une antenne VHF dédiée (puissance, taille, etc.) ?

18 fév. 202016 juin 2020
0

Je connais pas sa puissance d’émission. Mais c'est pas un critère pour moi. Je l'ai mis sur l'antenne en tête de mât.

LES CARGOS
sont vus vers les 20 / 30 miles. Soit des heuuuures avant de les croiser. Je ne sais pas quand ils me voient. Mais ils ont tellement des tours eiffel d'antennes que je ne me fait pas trop de soucis. Sur OpenCPN ont fait clic droit, activer le CPA / TCPA, et la nuit tu sais combien de paquets de 30 minutes tu peux encore dormir avant de rester éveillé full-time . Puis vers les 5 ou 10 miles tu voies la trace du cargo dévier de 1 ou 2° et il te passe à 1 ou 2 miles. Je n'ai JAMAIS dévié d'un ° devant un cargo. Parce que je suis trop lent. C'est un coup à empirer les choses. Il faut juste rester concentré au cas où mais les cargos ont toujours déviés bien avant que la distance ne génère du stress.

LES VOILIERS
sont vu moins loin, mais encore pluuuuus d'heuuuuuures avant de les croiser. Même topo. Tu arrives dans une baie, 4 heures avant tu vois déjà des AIS au mouillage. Je ne sais pas non plus à quelle distance ils me voient, mais même 5 ou 7 miles ça laisse une heure de marge. On est bien.

En fait, très simplement, j'ai TOUJOURS vu la cible AIS sur l'écran AVANT de voir le bateau à l'horizon. Quand on a dit ça... Moi je n'ai pas besoin de plus.

Anecdote: pendant 24h de baston pendant une traversée, sous la pluie et avec une houle de 5 ou 6m, on ne voyait plus une seule cible AIS. Pourtant les jours d'avant et les jours d'après, pleins d'AIS de voiliers et de cargos. Ils ne se sont pas téléportés, ils étaient là mais je ne les voyais pas. On peut en tirer des conclusions. En toute logique, Ce n'est pas en émettant plus fort que ça aurait changer quelque chose ce jour là, puisque les cargos doivent émettre bien plus fort et je les voyait pas (du fait de la petite taille du mat d'un voilier).

18 fév. 2020
1

La puissance n’est pas un critère... même si plus c’est mieux, par exemple si le bateau en face de toi a une antenne un peu pourrie...

MAIS c’est surtout le protocole sotdma qui compte. Il permet d’eviter Que ton AIS classe B soit muet dans les zones à fort trafic. En gros les classe A sont prioritaires et s’organisent entre eu pour émettre les uns après les autres... et les classes B non sotdma sont bloqué

Le sotdma permet au classe B de s’intercaler entre les émissions classe A... et donc d’etre vu!

Comme en plus c’est associé à une puissance supérieure... c’est pour moi idéal.

21 fév. 2020
0

Pas tout à fait correct puisque le protocole sotdma ne donne la priorité au signal toutes les 15 secondes qu'au-dessus de 15 noeuds. Sinon c'est un vulgaire classe B standard qui émet toutes les 30 secondes.

21 fév. 2020
0

Pour la frequence d’emmission, mais le principe du sotdma c’est bien la synchronisation avec les copains.
Une vulgaire classe B saute des émissions si trop de monde autour!

18 fév. 2020
0

Bonsoir,
la puissance des 5W est en émission,. La réception n'en dépend pas. Effectivement un petiuty voilier voit énormément de cargos bien avant des croiser. Par contre un pétrolier/cargo dé"couvre au denier moment un voilier avec son petit transpondeur 2W masqué par les autres bateaux qui émettent en classe A car le petit transpondeur du petit bateau n'est pas SOTDMA.
Etre ,vu par les gros est plus important que de les voir. Eux ils vont faire un petit 5° bâbord ou tribord, toi tu crois avoir le temps et en fait tu seras trop lent et trop tard pour manoeuvrer à temps.

18 fév. 202018 fév. 2020
1

J'ai un digital yacht 1500Ait depuis l'an passé avec une antenne gps intégrée dedans qui était l'un des seuls à l'avoir. J'en suis vraiment content et c'est fabriqué au royaume uni.
Nb: Un transpondeur doit avoir son propre système gps.
Qualité d’émission relativement bonne car je ne suis visible a 10 milles avec l'antenne dans le balcon. Je ne perds jamais ma trace entre france et uk sur marine traffic.
Sav digital yacht très sympa et certains services gratuits que d'autres ne proposent pas.

Avantage selon moi a avoir une antenne indépendante dans le balcon:
Pas de splitter et donc une panne potentielle de moins.
Pas de perte liée au splitter, sur 2 watts c'est pas négligeable
Pas de perte dans la forte longueur de cable pour aller en tête de mat.
Une deuxième antenne vhf...

Pour les réceptions je capte les premiers navire dans le dst à 30 milles ce qui est largement suffisant, je vois certaines stations côtières de l'autre côté de la manche par temps anticyclonique. Voir les autres plaisance classe B comme moi, 2 milles ca me suffit largement.

18 fév. 2020
0

Si je lis bien, il n'emet pas en SOTDMA du coup, tu penses que ca peut être gênant ? (cf. Courtox plus haut)

19 fév. 2020
0

Non pas SOTDMA mais bon c'etait pas le même prix non plus.

19 fév. 2020
0

Je suis aussi adepte de l'antenne séparée. Chez moi elle est placée sur le portique et effectivement le portée reste bonne. Le circuit est nettement plus simple et cela peut servir d'antenne VHF de secours.

20 fév. 2020
0

Je rebondis sur vos messages concernant l'antenne séparée. L'idée me dit bien je pense en installer une sur le balcon, mais j'ai peur de bousiller mon installation avec un mauvais montage...
- avez vous une antenne "spéciale" AIS, ou vous avez pris une VHF "classique" ?
- avez vous soudé ca tout seul ? Pas de soucis au niveau des connecteurs ?

Je pensais prendre quelque chose comme ca, , pour éviter d'avoir 1,5m qui traine derrière, ca pourrait fonctionner ?

Merci de vos conseils :) :)

20 fév. 2020
1

La qualité de l'antenne et du câble est déterminante quand on travail avec des puissances faibles, 2W ou 5W...
Quelques alternatives:

-1 vrai antenne de bonne qualité, bien câblée sur un portique (3 à 4m au dessus de l'eau) est un bon compromis quand on veut une seconde antenne
-1 vrai antenne sur un artimon, dédié à l'AIS. le top selon moi, mais tout le monde n'a pas un ketch ;-)
-1 vrai antenne de bonne qualité sur un mat unique avec splitter est une excellente solution, et reste très simple. les splitters modernes coûtent un peu c'est vrai, autour de 200€, MAIS il n'y a pas de perte! et une antenne supplémentaire de bonne qualité coûte également cher.

le fait de mettre une antenne courte, glomex, sur un balcon soit 1m50 au dessus de l'eau, bah disons le clairement: c'est vraiment pas optimum en terme d'endroit, vraiment pas optimum en terme d'efficacité car trop courte, et car glomex est une marque relativement bas de gamme, vraiment pas pratique car un balcon on s'y tient, et une antenne au milieu est tout sauf ergonomique: après quelques saisons à se prendre des amarres dans la gueule, se faire accrocher dans tous les sens, le vieillissement n'est pas garantie.
Par contre, c'est le plus facile, mais dans ce cas il ne faut plus parler d'efficacité, mais bien d'effort minimum, et sur ce créneau je dirais simplement que la médiocrité n'a pas ma préférence!
Ces antennes sont bien adaptées à des programmes de régate côtière pour dire d'avoir une VHF fixe...

-Antenne de bonne facture: Metz manta, que l'on trouve pour 80€, soit spécial AIS, soit spécial VHF (et compatible malgré tout AIS)
-Câble de bonne facture: Aircell 5 / 7 ou 10 mm.
Le 7mm est un bon compromis mais des fois le 5mm est nécessaire pour passer dans des endroits limite... et reste toujours bien mieux que du RG58 fournit en standard par glomex

l'ensemble se trouve soit sur Ebay, Amazon, ou chez des revendeurs spécialisés, conrad par exemple vend le câble aircell ainsi que les prises à souder.
Bien faire n'est pas plus compliqué et pas plus cher, alors pourquoi céder à la médiocrité?

20 fév. 2020
0

Salut Cédric,
Merci pour tes conseils !
Je n'ai pas d'artimon et je n'ai pas de portique, seulement un pauvre balcon :( J'ai vraiment peur de détruire mon antenne à l'usure sur un balcon, surtout si elle s'élève à 80cm ou 1m, je ne donne pas cher de sa peau...

Au final le splitter semble être le moins pire des compromis, en attendant de monter un portique ou de planter un deuxième mat :) :)

18 fév. 2020
0

Bonsoir a tous
De notre cote bous avons un AMEC widelink B600W qui est un transpondeur SOTDMA donc 5 w et envoi de la localisation selon la vitesse du navire.
De plus il y a un port NMEA 2000 qui a mon sens doit etre choisi pour tout nouvel equipement (le 183 date quand meme un peu et est moins performant).
De plus le transpondeur a une fonctionnalite wifi (version B600W) qui permet de recuperer les infos sur une tablette en plus des reseaux NMEA.
Tout cela couple a un traceur Raymarine AXIOM, ca fonctionne parfaitement.
Cibles AIS et MOB AIS correctement affichees et le bateau est detecte sans probleme sur Marinetraffic et autres plateformes de suivi AIS.
C’est effectivement assez cher par rapport a d’autres produits mais ca marche vraiment bien.
Bonne recherche ;-)

19 fév. 2020
2

Forcément, toujours mieux c'est mieux, mais à en croire certains le transpondeur B100 ne vaut pas mieux qu'un récepteur pour les cargos.

J'ai du mal à croire qu'un signal "de classe B non SOTDMA" ne trouve pas un intervalle, une fois toutes les 5 ou 10 minutes (si vraiment ce que vous dites est vrai), pour ne pas trouver une petite fenêtre et hop se faire choper une trame par le récepteur.

Ou alors qu'on nous quantifie combien de cibles "SOTDMA" sont necessaires pour complètement obstruer un récepteur de cargo au détriment des trames d'un AIS de "classe B non SOTDMA" de petit voilier.

Notons qu'il suffit qu'une de nos trames soit attrapées 1 ou 5 ou 10 minutes, ça suffit, pas besoin d'un stream à la seconde.

Aucun cargo ne m'a jamais semblé pris au dépourvu, en changeant de route au dernier moment pour m'éviter. C'est le genre de choses dont je me souviendrai. Au large comme en côtier.

Une note sur le wifi. Sur un PC ou Raspberry, qui en sont doté, OpenCPN peut broadcaster, c'est à dire "répéter", toutes les trames NMEA reçues, sur le réseau. Je l'ai fait mais n'en ai en fait aucune utilité:
- à l'approche du mouillage je mets le navionics de la tablette, et à ce moment là on s'en fout des cibles AIS.
- en nav, je préfère me connecter depuis la tablette en bureau à distance au traceur afin d'en répliquer l'écran, et ainsi jouir d'OpenCPN, car l'application navionics Boating telle qu'elle existe actuellement est d'une pauvreté attérante. J'ai envie de dire, chacun son métier. Qu'ils continuent à faire du super contenu, et qu'ils laissent les autres faire des logiciels de nav. J'en parle car il n'y a pas que le matériel dans la vie, il y a aussi les logiciel et c'est un facteur de choix du matériel.

Bonnes recherches.

19 fév. 2020
0

Merci pour ton message !
Je crois que je suis assez d'accord avec toi, avoir le dernier matos et le meilleur matos ca sera toujours mieux, mais il y a quand même le paramètre économique à prendre en compte : je n'ai pas que l'AIS a acheter ! Je ne pense pas pour le moment faire de très longue traversée, en solo, on sera au moins 2 en veille, surtout de nuit...

19 fév. 2020
1

C'est plus compliqué pour différencier un 2w et un 5w...
www.discount-marine.com[...]lasse-b

En gros, le 2W va émettre toutes les x minutes. SI le créneau ou il a prévu d'emettre est occupé par un classe A (Ou un B+) alors il va se taire et donc tenter d'emettre X minutes plus tard.
On peut donc avoir dans une situation défavorable une emission toutes les 9 minutes dans une zone dense, au lieux de toutes les 3 minutes... et en 9 minutes, ton bateau n'est plus au même endroit, donc difficile pour les autres d’interpréter ta position!

Le SOTDMA, va lorsque un créneau est bloqué, se décaler de quelques (milli)secondes et se synchroniser avec les autres pour émettre.

les classes A sont déjà dans cette démarche d’émettre en s'organisant entre eux.

Techniquement le sotdma est donc bien plus évolué, et corrige un défaut observé sur les classes B 2W dans les zones denses.

20 fév. 2020
0

C´est la discussion que j´ai eu avec le taulier de Digital Yacht sur l´intérêt du SOTDMA, avec les même conclusions.
J´ai d´ailleurs trouvé plutôt honnête de sa part de ne pas vouloir forcément me refourguer le matos dernier cri.

19 fév. 2020
0

Bonjour la H&Opagnie!
Je suis équipé de l'Em-Track B360 5W SOTDMA. En choisissant cet appareil ma volonté était d'être vu par bien plus gros que moi! Réseau indépendant pour l'antenne GPS et l'antenne VHF placées sur le portique arrière. Tout fonctionne parfaitement bien, en émission et en réception, à tel point que je suis réveillé en nav solo par une alerte...je me jette sur l'écran, qqs seconde pour trouver le bateau et voir sa trajectoire et....il était sur la cote Ouest de la Nouvelle-Calédonie alors que moi j'étais dans le lagon cote Est! On risquait pas de se croiser! 😋😂

19 fév. 2020
0

dernier point, un AIS 5W arrive a avoir une couverture en offshore via satellite et donc être visible sur marine trafic par exemple (moyennant un petit abonnement), idéal pour un tracking lors d'une transat

19 fév. 2020
0

Du coup, lorsqu'on est visible sur marine traffic par exemple, sans passer par satellite, qu'est ce qui nous rend visible, et jusqu'à quelle distance ?

19 fév. 2020
0

Les stations côtières
20 a 50mn selon le type d’ais, son installation et la qualité de la station côtière

19 fév. 202019 fév. 2020
0

Je re-partage le lien partagé par Cédric 1983 car il est vraiment hyper pédagogue. Merci.
www.discount-marine.com[...]lasse-b

  • Le système AIS découpe une minute en 2250 intervalles d'émission possible. Pour 2 canaux. Donc ça fait 4500 intervalles possibles. En gros on est en train de dire qu'il y a de la place pour 4500 stations AIS en chaque minute. LOL

  • Les stations SOTDMA s'organisent entre elles pour ne jamais être deux à parler en même temps dans le même intervalle, et elles se calent sur l'horloge GPS pour ça.

  • Les stations non SOTDMA, appelées CSTDMA ne s'organisent pas avec les SOTDMA. Elle mesurent, en spectatrices, les niveaux de bruit sur chaque intervalle pour détecter les libres et les occupés.

  • elles choisissent un intervalle qu'elles jugent libre et envoient leur trame.

Me voila rassuré, car ce n'est pas du tout ce que j'avais compris en première lecture sur Heo, à savoir qu'une station CSTDMA va envoyé au pif en espérant que l'intervalle et bon et qu'on l'entende. On en est loin.

IL existe un cas de figure à la limite. Si on imagine au large 3 bateaux:
- un cargo "est" à 50 tout à l'est.
- moi tout à l'ouest.
- et un autre cargo "milieu" au milieu.

  1. Ma station CSTDMA va détecter l'AIS du cargo "milieu" et par la même, l'intervalle qu'il a choisi de s'allouer parmi les 4500 possibles. Ma station ne capte pas le cargo "est".
  2. Ma station CSTDMA choisi d’émettre sur l'intervalle n°354 de la 1ère bande. Car dans son voisinage, pendant cette 354ème portion de minute, personne ne parle sur la 1ère bande.
  3. Elle emet. Et là, pas de chance, c'est exactement l'intervalle sur lequel emet le cargo "est".
  4. le cargo "milieu" se retrouve donc à recevoir deux signaux sur en même temps, à la 354ème portion de minute. Ma trame est ignorée tel du bruit superposé au signal du cargo "est.
  5. Je suis invisible.
19 fév. 2020
0

Merci pour cette explication :)
Dans ce cas, quand est ce que ta station cherchera une nouvelle portion libre ? Quand quelle sera au voisinage du cargo "est" ?

19 fév. 2020
0

Le classe B ne cherchera pas... il loupe une émission.
Le b+ se sera organisé en quelque sorte avec ses collègues...

19 fév. 2020
1

Merci a Goj d'avoir relaye cette explication tres complete sur le principe du SOTDMA.

Sur son intérêt, par rapport a un AIS « classique » j’aimerais rajouter quand meme qu’il ne faut pas avoir a l’esprit exclusivement des navires qui naviguent entre 5 et 7 noeuds (voiliers par ex).
Certains autres vont beaucoup plus vite et on peut les rencontrer en mer.

Par exemple, si les anciens RoRo avaient une vitesse de croisière de 10-12 kt, les nouveaux rouliers munis d’hydrojets filent 20 ou 30 kt en vitesse de croisière !

Quand on traverse de Poole a Cherbourg par exemple, en plus de la densité du trafic du côté des Casquets, on peut voir arriver a plus de 20kt le STENA HORIZON.
Si l’on navigue soi même a 20 kt en sens inverse, ca se rapproche vite ... un AIS réactif permet de voir et d’être vu a temps.

Pour la petite histoire, en remontant de Royan a Belle-Ile, a une vitesse de 22 kt, et en ayant du côté de l’ile d’Yeu la tete sur la carte, j’ai ete alerte par une alarme AIS d’une cible qui filait 30 kt avec route de collision.
A 50 kt de vitesse de rapprochement le temps passe vite, a 25 m/s il faut 36 secondes pour parcourir 1/2 mile !

Et ne pas penser qu’il n’y a que les « motoreux » qui sont concernes, les cata de course filent aisément 30 ou 40 kt voir plus et sont moins manoeuvrables en évitement d’urgence qu’une vedette.

Enfin, quand on ré équipe un bateau, il faut aussi penser a sa revente future: un équipement dernier cri en 2020 sera devenu le minimum standard dans 5 ans.

19 fév. 2020
0

J’apporte juste une information complémentaire : le principal intérêt de l’ais class b+ ne réside pas seulement dans le système de gestion des collisions des messages en zone dense (pauvres mouches), mais surtout dans l’émission plus fréquente et plus lointaine des messages suivant la vitesse du navire.
En effet l’ais class b classique émet des messages toutes les 30 secondes dès que la vitesse du bateau dépasse 2 nds (et pas x minutes).
Le b+ peut émettre des messages toutes les 5 secondes au delà de 23 nds. Bon ca ne concerne pas nos voiliers mais comme évoqué précédemment cela peut être utile si on a un bateau à moteur ou si on croise un cata de course .

19 fév. 202016 juin 2020
0

Bonsoir,
voici des réponses très factuelles à vos questions sur la portée de l'AIS vu des stations locales de Marine Traffic.
Mon antenne est à 40 m au dessus du niveau de la marée haute par coefficient de 95. J’ai 15m de câble sans perte ECOFLEX 10 avec des connecteurs soudés par des professionnels, puis le récepteur AIS connecté par un câble ethernet à la livebox pour envoyer en permanence les trames AIS reçues vers les serveurs de Marine Traffic
J’en profite pour récupérer ces données par WFi à travers la livebox sur mon iPad.

Voici en fichiers attachés, des copies d'écran de cartes du SHOM dans Avalon offshore

1) Régime cyclonique qui s’est établi brusquement provoquant un brouillard très humide sur tout le golf de Gascogne et la manche, pleine lune . Je capte tous les class A. Le plus loin est à 328,9 nautiques, la liste des points lointains est sur la 2ème copie d’écran
2) Ce jour ,en régime dépressionnaire avec une température constante depuis 4 jours, c’est la portée minimale. C’est l’hiver il n’y a aucun bateau de classe B sur l’eau . On a essentiellement des pêcheurs au delà du banc de Guérande, des pétroliers et gazier qui entrent et sortent de la Loire.
3) Un jour classique pendant la course du Figaro, le départ en baie de La Baule, plein de Class B bien sûr.

4) l'antenne sur le toit

5) Je rajoute les statistiques en ce moment de ma station établies par Marine Traffic
Certains pêcheurs ont des class B+ SOTDMA

19 fév. 2020
0

Bonjour Matesch

J'ai un transpondeur Raymarine A650 j'envoie les info sur un PC fixe avec Open cpn.
L'antenne (fouet) est sur un petit mat au balcon arrière à +/- 3.5m de la mer.
La liaison par coaxe Aircell 7.
Résultat je suis vu par les copains en nav autour de moi à +/- 5 Mn max idem pour eux en revanche les cargos visible à +/- 10 Mn.
Bref cela répond à mes attentes
Oui il est bien mieux de tout renvoyer sur ta tablette.

Le Moko

19 fév. 2020
2

pour ma part, j'ai opté pour le Matsutec HP33A emetteur/recepteur avec son ecran dédié,
ça marche du tonnerre pour moins de 400€
pourquoi se compliquer la vie.....!

20 fév. 202016 juin 2020
0

J'ai opté pour le transpondeur Em-track B300, avec antenne GPS intégrée. L'émission se fait par une antenne VHF classique dédiée, installée sur le portique.
Initialement je pensais utiliser la connexion sur le PC (Open CPN)avec le câble USB, mais, comme dit plus haut, ce n'est pas recommandé par le fabricant.
J'utilise donc une liaison WIFI, qui fonctionne très bien.
Voir: www.hisse-et-oh.com[...]-et-usb
www.le-bar-du-port.com[...]ais.htm

20 fév. 2020
0

Ton antenne vhf est de quel type et à quelle hauteur ?
A quelle distance reçois tu les cibles merci

20 fév. 202016 juin 2020
0

C'est une antenne classique pour émetteur/récepteur VHF. Elle est fixée sur le portique, à 2m/2m50 au dessus de l'eau.
Distance pour les cibles...je n'ai pas mesuré exactement, disons 25/30 milles pour les navires et 8/10 pour les bateaux de plaisance.

20 fév. 2020
0

Ok merci

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'enfer ou le paradis….

Après la pluie...

  • 4.5 (10)

L'enfer ou le paradis….

mars 2021