choix pour voilier habitable transportable

Bonjour , je navigue depuis quelques années sur un zef et voudrait maintenant acquérir un petit voilier habitable et transportable . Comme beaucoup de nouveaux utilisateurs de ce site dans cette situation , beaucoup de questions se posent ... pour rentrer un peu plus dans les détails , mon véhicule est un BMW X3 ( poids a vide:1820 kgs) .
Difficile de connaitre exactement l'utilisation du bateau , mais je pense le mettre au mouillage sur un lac a une heure de chez moi et l'amener en vacances a l'océan (3h30 de route) , ou en mediterranée (5h de route) , peut-etre aussi l'utiliser aussi sur d'autre plan d'eau proche de chez moi .
Au début j'etais sur un "Edel 4 DL", mais 1250 kgs ; 7,15 m je ne sais pas si ça ne va pas etre trop compliqué a transporter et a mettre a l'eau .
Donc peut-etre plutot bateau de 6 m , 5.50m . Plus petit mais moins lourd et volumineux ???
Est-ce que je pourrais avoir vos avis . j'ai 56 ans et l'opportunité pour l'achat de ce bateau et il n'y en aura surement pas d'autre dérriére donc
si il y avait des ames sympathiques pour m'aider a faire mon choix ça serait super .
( j'espere ne pas avoir ete trop long , mais je pense qu'il faut un minimum d'elements pour pouvoir lancer ce genre de discution )

L'équipage
24 nov. 2019
24 nov. 2019
0

Bonjour,
Pourquoi pas un kelt 5.50 (les dernières versions mieux équipées) ou un first 18.
Voir ces liens

bateau.ouest-atlantis.com[...]50.html

www.bateaux.com[...]t-first

Bonne recherche

24 nov. 2019
4

un Start 6 ou un bahia 22.
voir le forum existant et les nombreux effets publiés.
Estey.

24 nov. 2019
0

nauticaltrek.com[...]/
www.petitsvoiliers.com[...]page/2/
Tu trouveras pas mal d'infos sur ces sites.(petits voiliers est en maintenance actuellement, mais il va certainement revenir vite)

25 nov. 201916 juin 2020
0

First 18 évidemment!!!
si tu as FB, vas voir sur la page de l'apfirst18, asso très active ou encore sur le forum bien documenté.

C'est un bateau hyper marin pour sa taille (le plus marin), facile a transporter, finalement plutôt aménageable (nous sommes partie plusieures années à 3 pour des durées de 2 à 3 semaines 2 fois par an.

Nous avons pu visiter bien des iles de la façade atlantique avec notre first 18.
et ses 55cm de tirant d'eau nous ont permis d'aller partout ou presque et de faire des mises et sorties d'eau rapides et sans mouiller les essieux.
avant cela, j'ai eu un Etap 22, clairement, déplaçable mais pas transportable... il n'a fait que son plan d'eau avec sortie et mise à l'eau annuelle alors que le 18 bougeait très régulièrement (1h pour sortir, démater et préparer le bateau. de son mouillage jusque sur la remorque sanglé prêt a prendre la route).

asso hyper active avec des gens sympas et serviables, toutes les infos sur tout et des pièces que l'on peut facilement commander.

25 nov. 2019
1

Etap 22i bien sûr.
C'est un des meilleurs compromis. L'aménagement est "cosy" et bien pensé, c'est une construction d'excellente qualité. Il permet de progresser en douceur et reste sécurisant lorsque le vent monte et que la mer se creuse.
Il est parfaitement transportable (je le tracte avec mon véhicule personnel et un permis B); en revanche, j'ai toujours préféré le faire gruter pour la mise à l'eau (élévateur ou "parklev").
Avec la quille relevable, il a le comportement d'un quillard.
C'est un vrai croiseur, mais en petit format (6m78 de longueur ht, 2m48 de large). Son seul vrai défaut: donner envie d'avoir plus gros pour aller plus loin, plus longtemps.
Au cas où, le mien est à vendre (justement pour acheter plus grand et partir plus loin et plus longtemps...).
Je peux donner plus d'infos en MP

25 nov. 2019
0

Tout à fait d'accord, excellent bateau très sécurisant quand le vent monte et qui marche plutôt bien. J'ai gardé le mien 3 ans, que des bons souvenirs. Mise à l'eau tout à fait possible avec la remorque qui se casse en 2, mais sur la fin je préférais la grue plutôt pour ménager l'embrayage de ma R25 de l'époque.
À noter qu'une capote de descente est très appréciable pour agrandir le carré

25 nov. 2019
0

effectivement, super bateau et 0.7m de plus et surement le double de poids.
mais grutage...
là est le point a regarder, un grutage ça veut dire un temps plus important de mise et sortie d'eau et des horaires a respecter pour le grutier.
evidemment, un coût également.
C'est ce qui a dirigé nos choix sur un First 18 à l'époque après l'etap 22.
mais il y a d'autres micros très sympa comme le microchallenger (notre second choix car deriveur et insubmersible (comme les Etap) par exemple.

notre vision de l'époque était de prendre le plus petit, efficace et marin possible afin de faire ce que je n'avais jamais réalisé finalement avec le c'est a dire changer de plan d'eau à chaques vacances et avec facilité.
Mais on hésitait aussi avec le "plus gros" transportable possible et bouger uniquement pour les vacances longues.
finalement après calcul, on a vite compris qu'un petit et les économies réalisées (pas de grutage, moins de frais de carburant car charge moindre, plus petit donc plus économique pour les voiles, accastillage, entretien etc...) nous permettrait de louer ponctuellement un plus gros bateau. (chose que nous avons finalement jamais fait...)

En revanche, aujourd'hui nous avons acheté un 28' qui nous permet de bien profiter loin et longtemps et vu le faible coût de notre petit 18 que nous avons entierement refait, nous pouvons nous permettre de le garder car les 2 sont à 450km d'écarts, un à 3min de la maison prêt pour des sorties apéros afterwork ou we déconnectés et l'autre dans le Morbihan prêt pour de belles croisières!

En espérant que cela peut t'aider.

ah oui, côté encore plus "vintage" tout en restant très efficace, le Corsaire, une sacrée gueule, hyper efficace et avec du cachet! mais tout de même moins habitable.

25 nov. 2019
1

Prend un dériveur que tu peux mettre à l eau et mater sans trop de difficultés. Ne pas dépasser 750 kg si possible ,ce qui limite tes choix à 6m maxi.
Un grément fractionné (petit genois et mat retreint)
Donc D integral si possible .
Si tu choisi plus gros ,plus habitable il te faudra gruter ,mais le choix est plus vaste et souvent peu cher.

25 nov. 2019
0

Effectivement pour éviter les grutage : remorque cassante avec un DI
Attention avec certains voilier qui possède un saumon type kelt 6.20 ou first 22 la mise à l'eau en Méditerranée et certains lacs ne doit pas être évident. déjà limite avec mon T7 0.3 Teau mais sur la côte atlantique la Mal est aussi rapide que les pneumatic.
Je tracte le mien avec un C4 Picasso j'ai juste dû passer le permis b96. L'avantage également c'est qu'il est nettement moins au sur la remorque il se balade donc moins sans parler de la prise au vent
Mais sinon il y a le petit frère le Dufour T6.

25 nov. 2019
0

1/ quel poids peux tu tracter avec ta voiture ?

2/ programme de navigation, c'est important !
Si tu as un bateau trop petit (5m à 5,50 par exemple) ce sera très vite compliqué si vous êtes plusieurs...
De plus si vous naviguez en couple un certain temps (plus que 2/3 jours) l'avitaillement (et surtout les réserves d'eau etc) seront difficilement "casable" en sus du reste du matériel à amener !
Si on veut être bien à bord, il faut bien manger donc être bien équipé, plus le matériel nautique, plus les vêtements, appareils photo, vestes de quart, voiles, godille, toilettes mobiles...
Tout prends de la place dans un petit bateau !

Cela fait plusieurs années que nous partons 15 jours d'affilée sur des 6m, on connait désormais bien la problématique !

3/ un dériveur intégral sera plus facile à mettre à l'eau

4/ un Dériveur lesté nécéssite des béquilles, qui prennent beaucoup de place, que ce soit à l'intérieur ou sur le pont

5/ choisir un voilier avec une baille à mouillage, c'est un vrai plus en croisière, même sur un grand lac !

6/choisir un bateau avec des rangements bien pensés, cela évite de devoir tout ranger après quelques bords venteux...

7/ se méfier des petits voiliers "trop" habitables genre Viko 20, c'est flatteur à l'intérieur mais cela se paye, trop ventru il est lourd, gitard et la bôme est très basse, les têtes le comprennent vite, sans compter le fardage d'un grosse coque qui est pénalisant en cas de vent fort.

25 nov. 2019
1

Absolument d'accord.
Quand j'ai acheté le mien, j'avais trois critères:
- transportable (pour éventuellement changer de plan d'eau et l'hiverner au sec sans frais supplémentaires).
- habitable (pour Madame), marin (je ne voulais pas un "jouet de plage"), et suffisamment joli (on a tous nos faiblesses...)
- insubmersible (pour ne pas dépendre d'un BiB sitôt franchie la (très courte) limite des 6 milles nautiques.
Avec ces trois critères, dans des voiliers récents, il ne reste plus grand chose (en gros, first 210 et Etap).
Quand on part plusieurs jours à 2 ou 3, un minimum de confort s'impose (des rangements, une réserve d'eau suffisante, une assise suffisamment confortable, un espace cuisson, de la place pour ranger tout le matériel de navigation ou l'outillage même très rudimentaire), surtout en cas de coup de vent (qui vous coince au port), ou même de forte pluie.
A l'usage, on s'aperçoit qu'une annexe est indispensable (et qu'il faut de la place pour cela), qu'une table est bien pratique, qu'un espace lumineux et aéré est commode, que la baille à mouillage est un plus (vu que les coffres sont déjà pleins, entre les pare-battages, le réservoir de carburant, les amarres, rallonge électrique, tuyaux etc...), qu'un génois sur enrouleur est rassurant lorsqu'on débute, comme des ris automatiques.
Toutes chose qu'on avait pas forcément prévues au départ, mais qui se traduisent par de bonnes ou de mauvaises surprises, par une utilisation du bateau ou non, par son remplacement plus ou moins rapidement.

25 nov. 2019
0

V & Voiliers avait publié un article sur une famille qui naviguait avec 2 kelt 6.20 ,le 2ème était skippé par l'ainé,très formateur ,et sans perdre l'avantage de faire du rase cailloux... ;-)

25 nov. 201916 juin 2020
1

Sinon le multicoque. Mais pas le même budget qu un mono 18pieds

25 nov. 2019
0

Bonjour

Un voilier transportable est en tout premier une question de compromis.
Q1 : nombre de déplacement : chaque déplacement, c'est mâter et gréer le bateau, le mettre à l'eau et mettre tout en condition de navigation. puis à l'inverse, sortir le bateau de l'eau, dégréer et démâter et mettre l'ensemble en condition de route. Si on veut le faire souvent et ne pas y passer tout son temps, il faut mieux un bateau assez petit et pas trop lourd. Du environ 5.50 (la gamme des corsaires et micro croiseur comme first 18, Kelt 5.5, Edel 2, etc...)

Q2 : confort. Dormir à bord ? à combien de personnes ? durée des navigations ? Dans un 5,5, c'est plutôt du camping de beau temps. lorsqu'on va vers un 7m, c'est un bateau de petite croisière. Typiquement, les etap 22i et autre bateaux de cette taille sont des petits bateaux de croisières

Q3 : programme de navigation. navigation sur un lac ? traversée vers les îles Chaussey ou Glenans ? Même si la taille ne fait pas tout, un First 210 (et les variantes de cet excellent plan Finot) peu supporter des conditions plus dures qu'un First 18 (aussi un excellent plan Finot). Capacité qui dépend aussi de l'équipage et de l'équipement.

Après, il reste le budget, neuf ou occasion, combien de travaux sur un vieux bateau, ...

25 nov. 2019
0

Ca me fait penser à deux first 18 copains qui sont partis à Jersey depuis St Malo première quinzaine d'aout avec 20/30 noeuds pour le retour... les bateaux qui étaient là bas quelques jours avant ont étés très surpris de les voir au port au petit matin après une belle traversée...
donc comme tu le dis, tout dépend de l'équipage mais pour cette taille de bateau, c'est suprenant un First 18.
Quand aux Glénants, Yeu, etc... ce sont des endrouits que nous avons fait à plusieurs reprises en First 18 sans soucis même avec un peu de vent (après c'est sur que 25 noeuds en First 18 ou First 38, ce n'est pas pareil!)
Mais oui, c'est une histoire de programme et un petit bateau, c'est un peu du camping.
et le First 18, c'est un peu le combi WV des mers! certains ont même fait un tour d'espagne avec ou de corse avec traversée aller/retour ou encore une descente au Gabon avec.
Nous, on partait à 3 avec le chargement pour 3 semaine, matériel de plongée, de pêche, trotinettes, materiel photo/vidéo et avitaillement compris.
même si cela demande un peu d'organisation, tout rentre même la caisse à outils assez complète et les voiles (spi, gennaker, tourmentin) en plus de celles à poste et une AX3 comme annexe sanglée sur le pont!

25 nov. 2019
0

J'ai un faible pour les figaro 5 ou 6,plans Herbulot,j'ai un pote qui avait un 6,c'etait genial comme mobylette!Tu peux aller partout.Ca marche bien,c'est spartiate,mais comme un bateau de cette taille.Donc c'est confort!!!
figaro-5-figaro-6-herbulot.eklablog.com[...]5956150

26 nov. 2019
0

Le Figaro 5 est léger, sympathique sur l'eau etc...
Mais nécéssite des béquilles pour échouer.
De plus, il ne dispose pas assez de place pour l'avitaillement etc si on veut partir une semaine à deux.
Seul, il y aura la couchette dispo pour l'avitaillement, mais à la gite tout partira (comme toujours)
:mdr:

Le Figaro 6 ne peux pas vraiment être comparé au First 211, il est moins marin, plus léger, plus de fardage, mono-safran etc...
Mais il a d'autres avantages; plus habitable avec des rangements, dériveur, rail de GV, tableau arrière...

Ce sont des constructions amateur, donc beaucoup de différences entre chaque bateau, chaque constructeur ayant voulu rajouter "sa patte" et si certains sont des artistes, d'autres ont deux mains gauches
:mdr:

25 nov. 2019
0

Il y a transportable et transportable : certains bateaux sont parfaitement tractables avec un bon SUV et peuvent être mis à l'eau en autonomie mais l'opération s'avère vite trop lourde pour être répétée plusieurs fois par ans et on va donc vite se limiter de soit même à un seul plan d'eau.

Notre habitable familial est à la limite : jusqu'à l'année dernière on l'emmenait en vacances en Bretagne par la route, alors qui est basé en Zeeland : au final ça donne 3 mises à l'eau et 3 sorties de l'eau par an : pas loin de 6 journée de manutention sur l'année avant même d'avoir naviguer. C'est tout à fait faisable mais il ne faut pas que la motivation molisse : et quand on a transporter le bateau sur 900km pour deux semaines en Bretagne et que la météo n'est pas bonne pendant une semaine et demi, et bien...

26 nov. 2019
0

Quel est votre voilier ?

25 nov. 2019
0

Pas de conseil à donner sur le choix du bateau, mais si tu veux savoir ce que signifie posséder un voilier transportable, commence par lire quelques blogs à ce sujet, dont le mien. Cela t'aidera certainement.
maybe.heoblog.com[...]dex.php ?

25 nov. 2019
0

Très chouette, ce blog.
Une invitation au voyage, avec un cocker bien sûr (quoique le dalmatien soit bien aussi...)

25 nov. 2019
0

pour te repondre iclo420 effectivement les transportables sont plus compliquer que d'aller au ponton!!!
si tu est bien equipée treil elec chevre demontable et 2 3 truc ett astuces
Arrivée sur la cale --- depart environ 1H30 pour les vacances 1h pour le week end un peu moins pour remettre le tous sur la remorque à deux bien evidemment :D
Mais j'ai pas de frais de port, entretien quasi nul (hors casse et vétusté)
je change souvent de coin (c'etait mon choix premier!)
Mais oui il y'a des inconvénient, fatigue sur la route, manoeuvre et surtout moins de 7m .... donc pour des croisiere confort c'st plus du camping

25 nov. 2019
1

Bonjour cabru36,
J'ai possédé un Blue-Djinn pendant 4 ans et un Djinn7 pendant 5 ans, tous deux dériveurs intégraux et transportables.
Deux super bateau de croisières familiales, qui nous a permis de naviguer sur différentes mers et plans d'eau.
Voir le Blog :

ladesirade3.blogspot.com[...]-7.html
Le matage et la mise à l'eau avec la remorque est assez simple.
Une association connue et très active qui a réalisé des mémentos techniques pour chaque bateau, est offert à chaque propriétaire qui en fait la demande.
Des rassemblements annuels sont organisés, ou tout le monde s'entraide pour le matage et mise à l'eau et vous permet de naviguer en flottille pour vous familiariser à votre bateau.
Vous pouvez voir tout ça sur le site de l'ASPRO Blue-Djinn et Djinn7 : www.aspro-djinn.fr[...]/

25 nov. 2019
0

niveau temps, 1h avec le First18 alors que l'on mettait 2h30 avec l'Etap22.

26 nov. 2019
0

Vous êtes des rapides !!!

26 nov. 2019
0

au plus vite, sans ranger/organiser l'interieur (c'est a dire pour des destinations proches comme le bassin d'Arcachon) on met 30min montre en main du corps mort au départ en couple.
donc 1h c'est un temps que l'on va definir comme "standard" lorsque l'on a un peu de rangement/préparation/organisation.
mais ce n'était pas le temps que nous mettions au début, avec 3/6 changement de plan d'eau annuel, et donc une dizaine de manips annuelles, on a pris des automatismes et on sais ou l'on va sans avoir a se parler ni réfléchire, on gagne bien du temps et de la sérénité.
et là, la différence entre un 18, 20 ou 22 peut être énorme!
en tous cas, du 18 au 22 c'est énorme et flagrant pour avoir eu les 2.

25 nov. 2019
0

se ballader 2/3 jours....?c'est OK pour first 18..Blue djin...(par exemple)
pour davantage c'est à dire de "vraies" croisières de 8/15/20 jours...et plus...=
un des meilleurs choix=FIRST 21 7S(parmi les dernières versions de ces f 21.....)
trés marin..QR echouable avec petites bequilles....beaucoup de rangements....mais bib si nav à + de 6m...
etre réaliste!ces bateau (et d'autres de ces dimensions) n'en "donnent que pour leur taille"
A 4 equipiers pour 2/3 jours ça le fait au prix de ranger...ranger....encore ranger.!!
au final c'est vivable,avec un confort "rustique"à 2 et pas plus...
avec pour la méd,un GRAND TAUD de mouillage et port...sous peine de cuire le jour et de (re)cuire la nuit...

26 nov. 2019
0

Les derniers First n'ont plus d'insubmersibilité !
Ils sont certes plus marins mais ont leurs défauts.

Les blue djinn ont la même taille que le first...
Dériveur intégral et d'autres avantages.

Mais il y a pas mal d'autres voiliers très sympa dans cette taille.

Un exemple, moins connu, le "clin d'oeil"

26 nov. 2019
0

A ma connaissance, les 21.7 ne sont plus considérés comme insubmersibles.
Les 210 sont insubmersibles, ainsi que les premières séries de 211.

26 nov. 201926 nov. 2019
0

@La Contrie Ben si ils sont insubmersibles,c'est à partir du 21.7S (submersible) tu te souviendras c'est facile! ;-)
Il faut se souvenir que si la marine marchande avait fait passer les tests cela valait tant que le voilier était construit,ce que fait encore Challenger pour son Micro.
C'est Bénéteau qui a décidé de simplifier la construction en supprimant les blocs de mousse,arguant d'une plus grande habitabilité et ajouter un panneau ouvrant en fond de cockpit et je pense une inclinaison des hiloires différentes.

27 nov. 2019
0

seulement à partir de 2006 de mémoire.

25 nov. 2019
0

perso, clairement un 21.7 plutôt qu'un 21.7S qui perd l'insubmersibilité.

Et franchement, on est nombreux dans l'asso a partir 15 jours en First 18.
mais pas à 4, ça c'est sur! ou alors avec 2 petits!
mais en couple ou à 3 sans soucis.
et oui, c'est spartiat mais pas tellement moins que les First 210 and co.
et surtout, on met à l'eau sans grutage ni noyer la remorque et une simple essieux suffit, on parle de transportable, les First 210 and co, sont vraiment des déplaçables plus que des transportable, on le voit avec ceux que l'on connait.
70cm de tirant d'eau=grue.

25 nov. 2019
2

Intemporel, sûr et marin, le Corsaire (et toujours construit!).
Il y en aura deux exposés au Nautic dans 15 jours.
www.ascorsaire.fr[...]/
ascorsaire.forumactif.com[...]/

25 nov. 2019
0

Tout a fait le meme avis que iclo420 , avec un viko 20 , navigation uniquement a la journée par faciliter pour dormir au port et ainsi laisser une partie du matériel dans la voiture, sinon le bateau est trop chargé !
REMORQUE simple essieu non casante aucun probleme pour mise a l eau en autonomie .

25 nov. 2019
0

Beaucoup de très bons conseils déjà donnés par les précédentes réponses.
Encore un de plus, prend ton temps pour te décider, lis tout ce que tu pourras trouver sur les blogs et forums correspondants pour appréhender les difficultés techniques qu'il faudra résoudre (mise sur remorque, mâtage, manœuvres, tenue à la mer, etc) et réfléchis à tes envies (ou ambitions!) de navigation.

Eric sur un Bahia dont la seule limite trouvée est du F6 au près serré avec la mer qui va avec.
Bonnes réflexions!

26 nov. 2019
0

bien définir son programme effectivement.
plutôt changer de bassin, mise en oeuvre autonome et rapide et économiquement bon marché (éviter les grutages etc...) danc ce cas, un micro 5.50 bien marin (First 18, Corsaire, Microchallenger etc...)
ou maximum de confort (à la mer comme au port), pas trop de problématique de budget (gruter plutôt que mise à l'eau compliquée etc...), bouger que peu (genre une fois par an mais pour 15j ou 1mois), à ce moment là, un bateau du type First 24, Tonic 23, First 235.

26 nov. 2019
0

Bonjour,

Pour donner des idées je te conseille ce site :
ydecaseneuve.free.fr[...]le.html

un propriétaire de Deltania qui présente bien son bateau et ce qu'il a pu faire avec (je m'étais intéressé à ce type de bateau et j'avais bcp apprécié les informations de ce site)

26 nov. 2019
1

@Deunz;
ce site est vraiment très sympa et bien documenté.
Ils ont vraiment bien sillonné différents plans d'eau avec leur voilier !

Mais son bateau (deltania-viko 20) n'est pas un modèle du genre, justement.

Trop de fardage, peu de voilure, bôme très basse...
Il est vraiment orienté "pépère confort" et donc marche moins sous voile par petit temps, et dans un coin à marée c'est pas génial...
Il a un système de matâge vraiment ingénieux,bien conçu et pratique, l'accastillage est fourni mais je le trouve sous-échantillonné.
Mais à chacun ses choix !

26 nov. 2019
0

Un petit conseil lors du choix d'un petit voilier;
On ne peux pas se tenir debout, alors je vous conseille de vous assoir "dans le carré" pour voir si vous avez une bonne position, puisque c'est celle que vous aurez pendant des heures le soir s'il pleut, vente trop ou fait trop froid dans le cockpit !

Dans le First 210 au bout d'une journée j'ai mal au dos à cause de l'absence de dossiers...

Concernant les tables; certains voiliers en ont d'autres pas. Sur les First 210/211 il y a un emplacement bien foutu pour glisser une table qui servira soit juste tirée (à moitié) dans la cabine (utilisable à deux personnes seulement), soit entièrement dépliée dans le cockpit pour plus de monde.

Il ya ribanbelles de tables de camping (choisir les légères) qui peuvent servir de tables de cockpit, mais ne serviront pas à l'intérieur faute de place.
Mais il y a une alternative; les "micro tables" de camping !
:mdr:
C'est utilisable à l'intérieur si il pleut, dans le cockpit, et...
en camping !
:mdr:
exemple (je ne fais pas de pub pour eux, c'est juste un exemple)
www.decathlon.fr[...]-p-6335

26 nov. 2019
0

tout à fait d'accord sur le manque de confort des first 210 lorsqu'on est assis.

26 nov. 2019
0

Même avis, un bateau bien pensé pour son volume mais attention aux points évoqués, fardage, aspect marin, chargement etc etc...
pour de la nav pépére sur plan d'eau interieur et météo tranquille mais je n'aurais pas pris le risque de certaines des navs que nous avons faites en First18 avec le Viko.
et on a bien étudié ce bateau également à l'époque!

encore une fois, tout dépend du programme, pour des navs d'été par petit temps en famille avec beaucoup d'échouages, c'est une bonne option, pour le plaisir de la voile et un temps plus solide, je passe mon tour!
et niveau rangement, pas un coffre...

26 nov. 2019
0

Pour préciser, l'habitable dont je parle est bien un Blue Djin : parfaitement transportable si on est motivé.

Je dirais que le premier critère c'est de pouvoir le mettre à l'eau sans grue et sans trop immerger la remorque. (Je sais que ça peut faire débat mais selon moi immerger les moyeux dans l'eau de mer sur une remorque avec laquelle on va ensuite faire des centaines de kms lancé à 90 à l'heure n'est pas une option, même si certains fabriquants se ventent de monter des roulements étanches (ce qui veut juste dire que l'eau n'est pas censée rentrer dans le roulement pas qu'il ne va pas soit rouiller soit chauffer à cause des cristaux de sel qui vont se loger entre les pièces en mouvements)
Cela implique d'avoir un tirant d'eau très faible pour pouvoir "monter" sur la remorque, y compris sur des cales d'inclinaisons variable (5% de penten en plus ou en moins, ça peut faire une grosse différence quand il s'agit de faire monter l'étrave sur le premier rouleau, dans le clapot avec 25 noeud de vent dans le flan de la bête. Ca tourne parfois au rodéo...)

Après comme d'autres l'ont dit, c'est surtout une question d'habitude : après quelques fois on a en tête une bonne façon de procéder et ça se fait simplement. Ce n'est jamais de la routine et être méticuleux et précis est la meilleure solution pour ne rien abimer. L'idéal étant de le faire avec les mêmes personnes.

26 nov. 2019
0

Bonsoir,
longtemps je me suis posé la question, quel petit bateau facilement transportable et facile à mettre à l'eau, et bien s'est fait j'ai acheté un sun fast 20. l'ancien propriétaire me l'a livré chez moi avec une simple C4 de 110 cv, méme pas C4 Picasso.

donné pour 780KG, remorque PTAC DE 1.3, donc pas besoin de permis spécial car total des deux PTAC (remorque+voiture) inférieur à 3.5T.
Avant j'avais un sun way 21 avec quille à ailette (quille petit tirant d'eau) mais grutage obligatoire pour la mise à l'eau.

sun fast 20 c'est 30 cm de tirant d'eau ce n'est pas pareil.

Maintenant je vais aller chercher des infos pour la pose d'un panneau solaire histoire d'avoir un peu de courant à bord, si des personnes ont des idées je suis à l'écoute.

Merci.

26 nov. 2019
0

Bonsoir ,
Merci a tous pour toutes ces réponses , beaucoup d'infos maintenant
il faut faire le tri . Pour info , mon budjet est limité : 4000 euros environ
bateau (ancien) , moteur + remorque . j'ai vu des choses dans ces prix :
Flirt , jaguar 22 , + cher : etap 20 , edel 660 , first 18 ...
j'ai vu aussi un bateau a vendre : un Kirié Listel , DL , 6.10m , ça n'a pas l'air mal au premier habord . Est-ce que quelqu'un connait , aurait des infos , docs , photos intérieur ( rien trouvé sur le web ).
Merci !!!

27 nov. 201916 juin 2020
0

@Arno C'est 2008 : ;-) :-)
Sur un site de first 210.....il disait que l'insubmersibilité pour ce voilier accordait 20 milles d'un abri donc en légalité s'il faut le bib pour aller en Corse par exemple (sans passer par l'Italie) le First 21.7S te donnes plus d'espace et les autres Maxi sécurité si tu l'emmènes,mais bon nombre de Challenger micro insubmersibles ont traversés sans bib , et certainement des First.

27 nov. 2019
0

merci! ;-)

27 nov. 2019
0

100% ok avec iclo420, ne pas mouiller les essieux quand on doit faire de la route!!
on fait plus de 2000km par an avec la remorque et le bateau chaque année Binic/Carcans, Brest/Carcans, etc... donc, il faut avoir une remorque fiable!! donc pas de contact avec l'eau de mer car souvent, ce sont les freins qui lachent...

après, le tirant d'eau est une chose mais ce n'est pas tout, des copains avec microcho, deriveur integral 25cm de tirant d'eau doivent pousser plus loin leur remorque car l'arrière peu porteur ne permet pas une mise à l'eau facile, le bateau touche si la pente n'est pas suffisante ou les essieux immergés. le reglage de la remorque aussi est important car pour un meme First 18, une remorque bien réglée permet une mise à l'eau sans mouiller là ou une mal réglée obligera a mouiller.

concernat le poid a tracter, se mefier car il y a le fait de tracter (là, pas de soucis, des petits véhicules peuvent très facilement le faire) mais il y a la sortie d'eau sur des calles plus ou moins glissantes avec du coup un poid énorme sur l'arrière et plus rien sur l'avant... et là, ça peut être très gallère selon les pentes, l'état des calles et la voiture.
Première sortie d'eau, avec un bateau donné pour 600kg et une remorque de ptac 1t2 et une berline renault, on a fait fumer l'aembreillage qui sentait encore 600km après...

27 nov. 2019
0

Arno33 : la remorque doit en effet être parfaitement adaptée au bateau et ça peut demander plusieurs "mise à l'eau / sortie de l'eau" pour y arriver.

Même avec une remorque avec une bascule (puisque les remorques cassantes intégrales sont maintenant interdites à la vente), ça peut être encore compliqué)
Par exemple dans notre cas, le plus compliqué était de faire monter l'étrave sur les premiers rouleaux "du chemin de rouleau" (Remorque mécanorem) : elle venait généralement forcé dessus en les tordants méchamment : l'ajout d'un rouleau central monté un peu en arrière (accessoire du frabriquant) n'a pas suffit à réondre complètement le problème.
Après 2 ou 3 ans à galérer à chaque sortie de l'eau, on a fini par trouver qu'en soulevant le timon de la remorque de 15 centimètres avec la roue jockey (toujours attelée à la voiture bien-sûr), ça suffisait à ce que l'étrave monte "presque toute seule" sur la bascule.
Tout ça démontre qu'en étant créatif on se simplifie beaucoup la vie et qu'on gagne du temps à chaque opération.
Il faut maintenant compter 2 heures dans chaque sens pour passer de "bateau prêt à naviguer" à "bateau prêt à rouler pour long trajet" et l'inverse.

27 nov. 2019
2

J'avais cette remorque pour mon Djinn 7, bien adaptée aux dériveurs intégraux.
Le basculement de la rampe fait descendre le premier rouleau assez bas, surtout pour la remontée, il est inutile de relever le bateau pour attaquer le 1er rouleau.
ladesirade3.blogspot.com[...]es.html

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer