Choix d une Voile performante en grand voyage (tdm) ?

Bonjour,

Je prépare le bateau pour un tdm .
Je remplace la garde robe qui est d origine. Gv enrouleur, génois et trinquette enrouleur .
Voilier de série voyage 12.50.C est voilier assez lourd, qui marche très bien au portant et correct au près mais peu vivant en dessous de 8 noeuds vrai au près .

J ai une proposition très intéressante pour l ensemble des voiles et le voilier me propose à différences de prix raisonnables 3 choix de tissus pour le génois.

A savoir choix 1 : dacron serie 100 offshore SF350 coupe cross cut
choix 2: série 100 + softline dcx coupe triradial
choix 3: série 300 EMT endurance filmless bt (black Technora)

Ces voiles resteront en permance à poste, qu elles seront utilisées quotidiennement ou presque pendant plusieurs années .

Mon critère premier est la durabilité en therme de forme mais aussi d' usage. Mais que bien que le voilier n est pas un bolide de course (surtout chargé pour un td) je recherche quand même de bonnes performances .

Qui pourrait me décrire d une manière objective quel choix vous ferez , en ne prenant compte que de mes attentes et du programme uniquement. J entend par là a ausssi qualité de réalisation/la coupe/de dessin ... identique.

J'ai intégralement lu les sujets relatifs du forum et malgré tout il est difficile de se faire une vrai opinion.

Il en ressort quand même:

Choix 1. : coût limité, pas idéal dans la tenue de forme mais relativement robuste (idem pour l hydranet en un peu mieux)
Choix 2 : idéal pour les performances mais ce procédé (notamment de dc) a connu des souffrances prématurées avec moisissures/délaminage. Qu en est il réellement avec le Dcx. Tenue de la forme 2/3 de la vie de la voile.
Choix 3: peu de retour mais soit disant performance idéale tout le long de la vie de la voile, non sujet au délaminage ou moisissures .

La différence de prix est elle que je pourrai l accepter dans mon budget de préparation du voilier sans pour autant vouloir payer un produit pas adapter à mes besoins ( réparations possible au bout du monde, soleil permanent, humidité élevée.)

Je rappel que le voilier est équipé d une trinquette/solent et que par conséquent le génois ne sera pas utilisé roulé plus que quelques tours (au delà de 18noeuds au près la trinquette sera envoyée seule)

Merci à vous et désolé pour ce long texte.

Fab

L'équipage
27 jan. 2018
27 jan. 2018
2

j'ai eu du dacron, du dcx et de l'hydranet

avec le dacron, tu as de belles voiles une saison, puis les 2 suivantes, ça se creuse fort et à partir de la quatrième, tu as des sacs mais ça se repare facilement

avec le dcx, la forme ne bouge pas, c'est assez étonnant.
la voile se salit assez vite, pas de moisissures pour moi mais je suis à marseille. pas contre, le dcx n'aime si le pliage ni le raguage car il se perse.
c'est une très bonne formule pour les voiles qui s'enroulent, moins pour celles qui se plient

avec l'hydranet, c'est indestructible, pas sensible au raguage, le profil bouge un peu dès les premières années mais rien de comparable avec le dacron, la rolls des tissus pour la croisière hauturière, cet hydranet

mon conseil, prends de la toile exotique, dcx ou hydranet et adresses toi à un courtier bien connu sur la place de la rochelle qui fait fabriquer en tunusie, les voiles sont de bonnes qualités et tu devrais en sortie n epas dépasser le budget de ta voilerie pour américain

27 jan. 2018
0

Bonjour,
Comme sortilège, je dirais choix N°4 : Tissu hydranet radial de chez Polyant, en coupe tri radiale.

27 jan. 2018
0

Merci pour cet échange. Je précise que la voilerie qui me propose les voiles est aux tarifs des tarifs des pays chauds et non américains auxquels cas ma décision aurait été prise depuis longtemps :-)

27 jan. 2018
1

bonjour. Ce serait intéressant que tu dises les prix de ces 3 propositions. Et les m², éventuellement. Merci.

27 jan. 201827 jan. 2018
27 jan. 2018
0

pous les matériaux elvstrom c'est pas très facile à dire car ils ne disent pas précisément ce que sont chaque gamme.
- a priori la série 100 offshore c'est du strongfill de chez dimension polyant, donc un bon matériau, orienté trame càd bien adapté à des voiles à fort allongement, plutôt GV, moins idéal pour un génois à grand recouvrement. cross cut oui et 350g/m² pour un bateau lourd comme ça en TDM ya rien de trop mais c'est bien je pense ?
- le 100+ softline c'est le dcx de DP, donc laminé croisière mylar double taffetas, c'est lourd et c'est bien aussi, le matériau est bien éprouvé, les erreurs de jeunesse ne sont plus, et il y a pas mal d'années devant soi avant d'avoir des gros délaminages normalement, d'autant plus avec une voile bien roulée qui ne fait pas trop de plis.
- le 300EMT c'est finalement assez proche du DCX, laminé double taffetas mais fibre aramide avec tous ses avantages face au polyetser.
Après ça revient à la qualité du collage, qui n'a pas de raison d'être pire qu'un autre.
.
pour ma part si j'avais les moyens et avec tes envies (voiles performantes pour que le bateau chargé et tout enrouleurs puisse quand même faire du près) je prendrais le laminé technora (300emt double taffetas)
en 2 le dcx et en 3 le dacron car même coupé assez plat, une fois qu'il se déforme tu perds en cap, ce n'est pas ce que tu veux.
sur une GV full batten ça serait moins problématique, mais dans ton cas je pense que c'est pas un super plan.
ça serait chouette d'avoir une photo en gros plan du 300EMT, et pour toi un échantillon pour pouvoir le manipuler / disséquer pour inspecter.
J'ai pas trouvé de photos en ligne. Tu peux choisir la couleur ?
Pour la réparatibilité, avec de l'insigna on peut faire beaucoup de choses partout dans le monde et pour pas très cher, tu peux en emporter un petit stock au départ. Il y a quelques trucs et astuces à découvrir en regardant des voiles en laminés avec les finitions bien faites (par exemple martyrs dacron collés avec un cercle d'insigna plus grand..)
Pour les plus grosses répas il faut coudre, pas de différence avec le dacron, toutes les voileries savent faire.
Tu auras des bandes UV sur toutes les voiles ?

27 jan. 2018
0

Salut,

Merci,
Oui bandes anti-uv sur les voiles avants. La gv enrouleur pas besoin et espace peu être trop juste dans le mat.
Je part avec machine à coudre et tissu de rechange pour remplacement des bandes Anti-uv par mes soins.

Petite précisions, dans les choix que tu as fais , tu prends bien en compte le programme pays chaud humide?

Je peux t appeler si tu préfères échanger par tel.

27 jan. 2018
0

Bonjour,
Contrairement à ce qui dit Babouch, le FILMESS BT n'est pas très proche du DCX, la différence, et ce n'est pas la moindre, il n'y a pas de film polyester (MYLAR ou autre marque) entre les tissu ( taffetas) . Donc beaucoup moins fragile à la manipulation, ( pliage et autre) et étant donné que ce tissu est fabriqué sur mesure, car les fibres Black Technora, ( BT=aramides= kevlar) sont placé dans le sens des tractions, la résistance est supérieur à tout autre tissu et donc le maître voilier peut se permettre de travailler avec des tissu de grammage inférieur , et par conséquent cela fait des voiles un petit peu plus légère.
Le voilier de la Rochelle dont parle Sortilège est ,sur ces produits, bien moins élevé que les autres ( de 20à 30%)
Nos prochaines voiles seront fabriquées dans ce matériau.
Concernant la réparation, pour moi ce n'est pas un problème étant donné que c'est un tissé et qu'il n'y a pas de film polyester, donc des aiguilles et du fil adaptés et no problème

27 jan. 2018
0

Merci pour les précisions sur le double taffetas sans film (c'est important) technora.
le rôle du film mylar est de fournir un support au collage des fibres structurelles afin qu'elles ne bougent pas entre elles ce qui garantit le maintien de la forme.
il faudrait voir comment est la structure du laminé technora pour en savoir un peu plus, car si l'absence de film est un avantage pour la durabilité et la résistance au pliage et au faseyement, ça peut être un gros inconvénient en durabilité si le collage ne tient pas entièrement ou si les taffetas s'abiment.
Je ne pense pas que ce genre de produit soit particulierement déconseillé en climat tropical ou équatorial mais encore une fois je ne le connais pas, il faudrait avoir des retours d'utilisation si tu veux un autre avis que celui de ton fournisseur.

Les bandes UV théoriquement tu n'auras pas à les changer avant 7 à 10 ans si tu les prends en acrylique, 3-4 ans si bande UV légère en polyester, ceci en exposition permanente, donc au plus j'imagine que tu auras de petites réparations sur des points de ragage, et des coutures à repasser en fonction de la qualité du fil d'origine (probable que oui, tu as la machine c'est super, c'est le travail le moins compliqué à faire à bord).

27 jan. 2018
0

C est bien le but de ma demande sur le forum, avoir des avis des non fournisseur.
Pour le moment en grand voyage, c est souvent l option hydranet qui ressort avec la qualitée d etre tres robuste. Pour ce qui est de l efficacité c est par contre pas unanime.

Je vais attendre un peu encore avant de faire mon choix . Une deux semaines histoire d avoir plus d avis.

Autre question, est t'il possible/conseillé de mettre un rattrapage de creux sur la trinquette/solent ou le fait que la voile soit plus plate le rend inutile?

28 jan. 2018
0

l'hydranet est très résistant à la déchirure, mais c'est un tissu qui se déforme à la longue, d'où ces matériaux domme le Filmless Black Tecnora. Comme retour d'une personne qui a navigué sur un 38 ' avec un jeu complet dans ce matériaux, sur plus de 10 000 milles, aucune déformation et pas de soucis particulier .

28 jan. 2018
0

C est encouragent merci

27 jan. 2018
0

J'avais étudié l'option hydranet lors du choix de mes voiles, et il semble que ce tissu se déforme pas mal dans un des deux sens (je ne sais plus si c'est la trame ou la chaîne ). J'ai finalement opté pour du DCX. Mais pour la GV, surtout sur enrouleur, un bon dacron fait bien l'affaire.

27 jan. 2018
0

Oui pour gv et trinquette le choix est pris.
Quel programme de nav as tu?

27 jan. 2018
0

C'est pour voyager, pour l'instant je suis arrivé au Brésil :-)
Mes voiles ont eu la vie dure car j'ai plusieurs fois pris du gros temps, et de plus suite à des problèmes de safran et de réglage du gréement (maintenant réglés) le bateau avait parfois du mal à abattre ce qui m'obligeait à choquer excessivement.

27 jan. 2018
0

Ah ok donc je note particulierement ton avis.

Depuis combien de temps as tu ce jeu?

27 jan. 2018
0

Depuis presque deux ans, c'est le premier jeu de voiles du bateau.

28 jan. 2018
0

Je suis intéressé par l information que génère le post.
Mais où faire les voiles pour ne pas avoir le coup de fusil et préserver la qualité des matériaux choisi?

28 jan. 201828 jan. 2018
0

Experience en voyage (25-30mille milles en une dizaine d annees) avec un seul jeu de voiles: gv North en dacron epais, plus gse 130% radial en DC (ce que avec l ajout d une fibre en X est devenu depuis le dcx), beaucoup de soleil, mais aussi petite tempete de sable collant qui a laisse les voiles rougeatres pendant un moment.
Jamais eu de dechirure, juste repris des petites coutures par ici et par la. Le Dcx montre des faiblesses dans les plis, sans pour autant s etre casse.
Les derniers mois tissu de la gv cuit par le soleil en haut et au premier ris, j ai colle des patches en dacron pour continuer mais c est le moment de changer. J estime que avec ces vieilles voiles le bateau a perdu entre 0.5 et 1.0 noeud de vitesse par rapport aux voiles neuves (en regardant les moyennes quotidiennes en conditions similaires).
J ai dit aux voiliers: si j ai des voiles qui m offrent le meme service, annee plus annee moins, c est parfait. Longevite, facilite de reparation, possibilite de ranger la voile un peu d importe comment (j ai fait beaucoup de chemin avec un ou deux ris en permanence, donc tissu accumule sur la bome), possibilite d en "abuser" etc en haut des priorites.
J ai visite un certain nombre de voileries et aucune ne m a conseille l hydranet.
J ai refait la gv en dacron lourd, pour le gse (meme style de bateau que le V12.50) qui quand meme est un peu le moteur du bateau j ai pris du triradial en Pro Radial, toujours tissu, un petit cran au dessus du dcx, j ai vu une voile en ce materiel qui avait fait un dizaine de milliers de milles et effectivement apparaissait comme neuve. On verra bien ce que cela va donner.
.
(modif: porte a 0.5- 1 noeuds la baisse de vitesse, selon allure)

28 jan. 2018
0

mon genois en Hydranet , France / Indonésie sur mon cata de 40 pieds , comme neuf , aucune déformation

28 jan. 2018
0

Si je pense que le choix du tissu est important, pour moi, car un tissu performant fera que son bateau restera performant, sur notre précédent bateau , le fait d'avoir des voiles neuves nous a fait gagner aux allures montantes entre 1 et 1,5 nds sur un bateau de 7,5 c'est énorme et au bout d'une journé de nav, c'est une à 2 heures sur le voisin qui a le même bateau mais des voiles déformées (expérience faite).
L'hydranet est un tissu tres lourd du fait de son type de fabrication, et son plus gros défaut c(est une déformation lente mais sur , par contre quasiment indéchirable. Nous ne nous apercevons pas de la déformation de nos voiles mais si au bout de cinq ans ou plus vous mettez des voiles neuves, alors la vous voyez la différence et la vous voyez les déformations. Elle est inévitable sur des tissus tissés, d'ou l'intérêt du Filmless BT car une fibre aramide n'a quasiment pas d'alongement et si cette fibre est positionnée correctement elle va reprendre les efforts et normalement pas ou peu de déformation . Reste ensuite le collage des différentes couches comme la signalé l'un de nous au dessus, mais nous sommes en 2018 et la fabrication des voiles en mylar date de plus de 25 ans et les progrès sont spectaculaires

28 jan. 2018
0

tant mieux, donc peut etre le choix du materiel n est pas si determinant que ca :-)

28 jan. 2018
0

Solent et GV en hydranet (fab en 2009), parti de Lorient pour grèce 3 saisons pendant 6 mois puis transat puis Turk&Caicos puis Cuba sur + de 15 mois... légère déformation, voiles plus vraiment propres, qlq coutures et galons à reprendre, gousset de lattes percé dans les hauts, mais le tissu en lui même ne souffre pas, incroyable...
Par contre qu'est ce que c'est lourd pour la GV....

28 jan. 201828 jan. 2018
0

Oui mais on veut des voiles pour de long voyage , pas la petite sortie pour dépasser le voisin , les voiles mylar moisisse pas mal sous les tropiques
Mon prochain cata , genois Hydranet , GV dacron

28 jan. 2018
1

pense au éventuel réparation au bout du monde , avec un composite , tu pourras pas réparer , un dacron ou hydranet , tu colleras tj un morceau et couture a la main en attendant mieux

28 jan. 2018
0

Catana,
j'ai bien compris, et mes réponses vont dans ce sens, je suis persuadé que le FILMLESS est un excellent produit à tous niveaux, maintenant la liberté de choix existe, je te ferais un retour quand nous serons partis navigué , pour l'instant c'estun peu tôt ....

28 jan. 201828 jan. 2018
0

LE FILMELESS ne contient pas de film polyester ce sont deux couches de tissus contrecollés donc pas de problème de réparation à la main, comme le DCX et à priori il n'y a pas de soucis d'après les commentaires

28 jan. 2018
0

on peut coudre sur du DCX sans problème.
mais même des laminés très techniques double film sans taffetas (que personne au monde ne prendrait pour un tour du monde) se réparent très facilement soi-même avec de l'insigna, c'est d'ailleurs ce que fait le voilier quand tu lui confies, mais il te facture 50€/h de main d'oeuvre.
quand c'est plus possible c'est que la voile est morte, en papouasie ou en France c'est pareil ya plus qu'à la changer

28 jan. 2018
0

J'ai eu des voiles Pentex de chez delta. J'ai adoré ce matière indestructibles. Après 5 ans de nav pas de déformations. Par contre le GV n'aimais pas les pliures :(

29 jan. 2018
0

C'est bien le problème.
Une G.V doit être performante, durable mais aussi se plier facilement sans que cela casse les fibres.
J'avais écarté le DC quand j'avais fait faire ma voile pour cette raison.

29 jan. 201829 jan. 2018
0

Ptitlouis, il y a une voilerie à la ROCHELLE, pour ne pas la nommer SAILONET, où les tarifs ne sont pas exorbitant, oui ces voiles sont fabriquées en TUNISIE, mais lui il le dit pas comme la plupart des voileries qui font le même chose mais le cachent à leur client, nous faisons faire notre prochain jeu de voile en FILMLESS chez lui , et les voiles seront cousus en France par un voilier du coté de la Rochelle

29 jan. 2018
0

Merci Makatea pour l info, j ai prévu d aller au mois d août une semaine en Bretagne, mais je prendrai contact avec lui pour un devis.

03 fév. 2018
0

On me propose pour ma nouvelle GV du Contender Fibercon Hybrid powered with Dyneema
Pour ceux qui connaissent, est-ce différent de l'hydranet radial ?

04 fév. 2018
0

Il y a une matière qui semble vraiment dédiée au grand voyage, et dont je n'entends jamais parler (même s'il est vrai qu'elle est encore un peu jeune), elle est couramment appelée "Vectron" : il s'agit d'un tissé Vectran / Dacron.
En fait, j'ai l'impression que les voileries et revendeurs fr ne connaissent pas du tout cette matière.
Du coup, il n'y a pratiquement aucun retour dessus.

04 fév. 2018
0

Bonjour, le vektron (et non vectron) est un nom commercial. L'hydranet de chez Polyant et l'Hybrid de chez contender s'en rapprochent, tous sont des tissus (sans film mylar donc) composés de dacron et de dyneema (ou de vectran pour le vektron). Même programme de croisière hauturière, mais attention selon les références , coupe crosscut ou triradiale.

05 fév. 201805 fév. 2018
0

Le dyneema se deforme tres peu dans le temps et uniquement sous forte charge statique continue : comme sur un greement dormant. Pas du tout comme sur une voile ! Par contre c'est une fibre tres glissante ce qui n'est pas du tout compatible avec la stabilite dimensionnelle d'un tissus.
Le tissé mixte vectran dacron est vieux de plusieurs decennies, j'ai repare des voiles hood faites dans ce materiau, c'etait des antiquites.
On ne le propose pas souvent car il ne figure pas sur beaucouo de catalogues et qu'il n'interesse pas grand monde, peut-être car ce n'est pas un produit très intéressant.

05 fév. 2018
0

oui voile de 20 ou 30 ans en bon état et bien entretenue mais dont on voit tout de suite au tissus jauni et aux finitions surannées qu'elle date du précedent millénaire

04 fév. 2018
0

Yep, sauf que le dyneema et le vectran ne se comportent pas du tout pareil dans le temps... Le dyneema se déforme de façon irrémédiable comme le dacron, alors qu'au contraire, le vectran conserve une très bonne tenue dans le temps. En gros, la voile ne se déforme pas.
Par contre, elle se déforme un peu plus à l'effort, et est un peu moins solide au début (rapide dégradation par les UV au début)
(donc, en gros, le dyneema est meilleur pour faire une voile performante sur la première saison, mais il se déforme plus et devient moins solide au bout de quelques années. A l'inverse, un vieux vectran reste un bon vectran)
Je ne comprend pas pourquoi cette solution n'est pas mise en oeuvre plus souvent pour les voiles sensées durer.

05 fév. 2018
0

Oh, merci pour ce retour ! :)
Par "antiquité", on entends vieux chiffon, ou voile de 20ans que le propriétaire s'acharne à conserver et réparer ? Parce que dans l'un des cas, c'est plutôt positif :D

04 fév. 2018
0

bonjour,
coupe triradiale, tissu HYBBRID de chez Contender.
satisfait.

04 fév. 201816 juin 2020
0

Ma nouvelle GV
:whaou:

04 fév. 2018
0

@Numawan , très belle pour de la régate , mais ça sert a rien pour du voyage en tdm

04 fév. 2018
0

ok , a voir au bout de qq années sous les tropiques et a réparer

05 fév. 2018
0

Quand on navigue avec de telles voiles, performantes, légéres et indeformables, difficile de revenir au traditionnel!

05 fév. 2018
0

Je trouve génial le systéme de ris....j'avais espérimenté jusque là les poulis puis renvois plats cousus mais jamais satisfait car trés vite la toile est blessée ... merci pour cette solution !

05 fév. 2018
0

j avais fait sur ma GV du cata , anneaux a friction , top top

04 fév. 2018
1

Ce n’est pas du tout une GV de régate. C’est une GV de grand voyage technologie membrane: un film Mylar + Fibres en Black Technora + 2 couches de taffeta de chaque côté. Une GV de régate n’aurait pas de couches de taffeta.

04 fév. 2018
0

Peut-être, mais en ce moment je navigue dans les Îles Canaries, et je ne vais pas l’intention de naviguer sous les tropiques avant longtemps. En terme de résistance à la moisissure sous les tropiques, les voiles membrane c’est la même chose que les voiles triradiales.

05 fév. 2018
0

Toutes les voiles se déforment avec le temps. Celle-ci remplace ma GV triradiale en Pentex, qui a bien résisté mécaniquement pendant 9 ans mais etait à présent bien déformée.

05 fév. 2018
0

Remarque intéressante. Initialement, j’avais demandé à mon voilier de placer des poulies. Il m’a suggéré de plutôt mettre des anneaux à friction.

05 fév. 2018
0

wouah j'ai bien cru reconnaitre mon plancher xD
c'est rigolo comme beaucoup de planchers de voilerie se ressemblent
de loin elle ressemble un peu à une voile avec finition likeskin mais non c'est du double taffetas ?

05 fév. 2018
0

wouah j'ai bien cru reconnaitre mon plancher xD
c'est rigolo comme beaucoup de planchers de voilerie se ressemblent
de loin elle ressemble un peu à une voile avec finition likeskin mais non c'est du double taffetas ?

05 fév. 201816 juin 2020
0

Liteskin pardon
C'est une finition en fibres non tissées collée pour des voiles laminées qui est plus légère qu'un taffetas
Ça ressemble à du mât de verre en quelque sorte, c'est tres Fin et censé être assez performant
Moi je trouve en tout cas que c'est esthetique
Made in dimension polyant

05 fév. 2018
0

C’est quoi du ‘likeskin’?

04 fév. 2018
0

Belle voile :pouce:
C'est quoi comme produit ?

04 fév. 2018
0

Bonjour à tous :)

Pour mon TdM, ma grand voile est actuellement en fabrication chez VOILERIE SERVICE à La Rochelle :). Voici ses caractéristiques :

  • surface : 34 M²
  • tissu : polyester haute ténacité 390 SF Dimension Polyant 1er choix
  • coupe horizontale + renforts orientés
  • assemblage TRIPLE coutures 6 temps
  • 2 bandes de ris automatiques avec poulies de fonderie sanglées à l'amure + poulie sanglée aux points d'écoute
  • 1 BANDE DE RIS STANDARD N°3
  • 4 lattes plates 30x6 mm + boitiers de latte réglables sur guindant + sangles anti raguage recto-verso
  • bande à plat de guindant et de chute aux ris
  • coulisseaux TIDES montés sur cardans inox pour boitiers de lattes + coulisseaux TIDES MARINE sanglés
  • bordure libre + patin ou tour de bome en sangle
  • cosses inox serties aux empointures + renfort sangles
  • nerf de chute + coinceurs aux sorties aux ris
  • bande de visualisation, penons, livrée en sac

J'ai choisi un tissu qui a fait toutes ses preuves en grande croisière :)

04 fév. 2018
1

@arogoRm , très bien pour aller loin , du simple solide et réparable presque partout

05 fév. 2018
1

A lire , ce qui remet quelques pendules à l'heure:
Guide des fibres
Fibres industrielles et films utilisés dans l'industrie de la toile à voile

Avec le développement de la fibre de polyester dans les années 1950, l'industrie de la toile à voile a commencé à utiliser des fibres synthétiques et n'a pas reculé. Du polyester (Dacron®) , la prochaine étape a été une famille de fibres de nylon connues sous le nom d' Aramides : Kevlar® , Twaron® et Technora® .

Ces dernières années, les Aramides ont été mis au défi par une famille de fibres de polyéthylène comprenant Spectra® , Certran® et Dyneema® , et par les fibres polymères à cristaux liquides Vectran® et PBO .

Plus récemment, la fibre de carbone , dans sa propre famille, est devenue la fibre la plus récente et la plus chaude de l'industrie.

Pour une liste de termes, veuillez vous référer au Glossaire des tissus et pour une description de la façon dont ces matériaux sont combinés pour fabriquer des voiles, veuillez vous référer au Guide des tissus .

FIBRES "CLASSIQUES"
Polyester (Dacron®)

Fibre manufacturée introduite au début des années 1950, le polyester est la fibre la plus utilisée dans les voiles. Il est le plus souvent désigné par son nom commercial DuPont Dacron®, le nom donné à la fibre de haut module Type 52 fabriquée spécifiquement pour la toile à voile. Les progrès récents d'Allied Signal ont produit une fibre appelée polyester 1W70 dont la ténacité est supérieure de 27% à celle du type 52. Les autres noms commerciaux de polyester comprennent Terylene®, Tetoron®, Trevira® et Diolen®. Les propriétés souhaitables du polyester comprennent une excellente résilience, une résistance élevée à l'abrasion, une résistance élevée aux UV, une grande résistance à la flexion et un faible coût. Faible pouvoir absorbant permettant à la fibre de sécher rapidement. Bien que le polyester ait été remplacé par des fibres à module plus élevé pour la plupart des applications de course, sa durabilité éprouvée en fait la fibre de voile de croisière la plus répandue.

Retour au sommet

Nylon

D'abord produit en 1938, le nylon est la première fibre entièrement synthétique développée. Dans l'industrie de la voile, elle est utilisée dans les spinnakers radiaux et asymétriques complets en raison de son poids léger, de sa haute résistance, de sa résistance supérieure à l'abrasion et de sa flexibilité. Il ne présente cependant pas une bonne résistance à l'étirement, ce qui n'est pas un facteur important dans les voiles au vent, mais le rend inadapté aux conduites principales et à la voile. Le nylon est plus sensible aux UV et à la dégradation chimique que le polyester et ne doit jamais être lavé avec de l'eau de Javel. En outre, ses propriétés physiques peuvent varier de 100% en raison de l'absorption d'humidité.

Retour au sommet

ARAMIDES
Kevlar®

Fibre d'aramide introduite par DuPont en 1971, le Kevlar est devenu la fibre prédominante dans le secteur des courses de l'industrie de la voile. Il est plus résistant que l'acier pour son poids et a un module cinq fois supérieur à celui du polyester. Lorsque le Kevlar a été introduit pour la première fois il y avait deux types: Type 29 et Type 49 (module élevé). Le type 49 a un module initial 50% plus élevé que le type 29 et une résistance à la flexion inférieure. D'autres styles de Kevlar (Types 129, 149 et 159) ont également été développés, mais ont vu une utilisation limitée dans les voiles, puisque la plus grande force va de pair avec la résistance à la flexion inférieure. Plus récemment, DuPont a introduit Kevlar Edge, une fibre développée spécifiquement pour l'industrie de la voile qui a une ténacité 25% plus élevée et un meilleur module que le Kevlar 49. Cependant, les avantages du Kevlar 49 par rapport au Kevlar Edge sont encore discutés. Les inconvénients supplémentaires du Kevlar comprennent une faible résistance aux UV (le Kevlar perd environ deux fois plus rapidement sa résistance au soleil que le polyester et, lorsqu'il est affecté, les fibres de Kevlar dorées deviennent brunes) et sa résistance à la flexion, au pliage et à la flagellation. La flagellation minimale et une manipulation prudente peuvent prolonger considérablement la vie d'une voile de Kevlar.

Retour au sommet

Technora®

Produit au Japon par Teijin, Technora présente un module initial similaire ou légèrement inférieur à celui du Kevlar 29 et une résistance légèrement plus élevée à la fatigue par flexion. La plus faible résistance aux UV de la fibre est améliorée en mourant naturellement de la fibre d'or noire. Technora est le plus souvent utilisé comme support de polarisation (X-ply) dans la toile à voile stratifiée.

Retour au sommet

Twaron®

Produit par Teijin, Twaron est chimiquement et physiquement similaire au Kevlar® de DuPont. Le Twaron à haut module (HMT) a des propriétés d'étirement similaires à celles du Kevlar 49, une plus grande résistance à la traction et une meilleure résistance aux UV. Comme le Kevlar, la fibre est une couleur or brillant. Comme la demande de Kevlar augmente au-delà des capacités d'approvisionnement, de plus en plus de fabricants de vêtements à voile se tournent vers Twaron.

Retour au sommet

POLYETHYLENES
Certran®

Hoechst Celanese produit cette fibre de polyéthylène comme une version de module inférieur de Spectra. Il possède des propriétés similaires à Spectra, notamment une résistance supérieure à la fatigue par flexion et à la dégradation par les UV et une tendance au fluage (étirement permanent et continu sous une charge soutenue).

Retour au sommet

Dyneema®

Equivalent à Spectra®, Dyneema® est produit par la société néerlandaise DSM. Il est souvent utilisé par les fabricants européens de voiliers, est disponible dans une plus grande variété de tailles de fil que Spectra, et gagne en popularité en Amérique du Nord.

Retour au sommet

PEN Fibre (polyéthylène naphtalate, Pentex®)

Une fibre de polyester modifiée a fait mon Honeywell, Pentex a 2,5 fois moins d'étirement que les fibres de polyester standard (entre le polyester et le Kevlar 29). Parce qu'il ne rétrécit pas autant qu'une bonne fibre Dacron (5% contre 15%), les tissages Pentex ne peuvent pas être aussi serrés qu'un tissage Dacron. Ainsi, le Pentex tissé doit être fortement résiné et nécessite un grand soin pour conserver la forme et prolonger la vie d'une voile. Pentex est beaucoup mieux adapté à la toile à voile laminée, dans lequel les fibres sont posées droites pour la force et sont pris en sandwich entre des feuilles de film pour la stabilité. Les stratifiés Pentex sont une option moins coûteuse pour le navigateur qui recherche une voile légèrement plus performante mais qui ne veut pas dépenser de l'argent pour une voile en Kevlar ou autre fibre exotique.

Retour au sommet

Spectra®

Spectra® est un polyéthylène à très haut poids moléculaire (UHMWPE) fabriqué par Honeywell. Spectra offre une bonne résistance aux UV (au même niveau que le polyester), des nombres de modules initiaux très élevés (juste après les fibres de carbone à module élevé), une résistance à la rupture supérieure et une résistance à la flexion élevée. Cependant, des tests plus approfondis révèlent qu'il présente également une propriété connue sous le nom de «fluage» (allongement permanent et continu sous une charge soutenue) qui entraîne un changement de forme à mesure que la voile vieillit. Creep rend Spectra impropre pour les applications de course de haute performance et plus adapté aux bateaux de grande croisière où la force, la résistance aux UV, la légèreté et la durabilité sont primordiales. Les fils de Spectra sont blancs, mais en mourant d'autres éléments de stratifié, il a été offert dans des couleurs supplémentaires, particulièrement bleu-clair.

Retour au sommet

POLYMÈRES À CRISTAUX LIQUIDES
PBO (Zylon®)

Le PBO (poly (p-phénylène-2,6-benzobisoxazole)) est un polymère à cristaux liquides lyotropes à bâtonnets rigides développé par Toyobo au Japon sous le nom commercial Zylon®. Le PBO est une fibre d'or avec un module initial significativement plus élevé que les autres fils à haut module, y compris les aramides. Parmi les propriétés souhaitables du PBO, citons une stabilité thermique élevée, un faible fluage, une résistance chimique élevée, une résistance élevée à la coupure et à l'abrasion et une excellente résistance à l'étirement après pliage répété. Le PBO est également très flexible et a une main douce. Moins souhaitable est la faible résistance du PBO aux UV et à la lumière visible, qui, à moins d'utiliser un film UV, réduit considérablement la durée de vie de la voile.

Retour au sommet

Vectran®

Vectran est un LCP haute performance à base de polyester (polymère à cristaux liquides) produit par Hoechst Celanese. Il est naturellement de couleur or et a un module similaire au Kevlar 29, mais subit une perte de résistance négligeable avec flex. Ceci est un avantage dans les applications d'endurance et pour les voiles de croisière où la durabilité est la clé. Les avantages supplémentaires de la fibre Vectran incluent un fluage nul, une résistance chimique et à l'abrasion élevée et une résistance élevée à la traction. Bien qu'au début, la résistance aux UV de Vectran était inférieure à celle des Aramides ou des Spectra, il a été démontré que, sur une longue période d'essai, la dégradation UV de Vectran se stabilise après environ 400 heures d'exposition, tandis que les Aramides et Spectra® continue de se dégrader.

Pour en savoir plus sur les derniers développements de la toile à voile Vectran, référez-vous à A Case for Vectran . Et, pour des informations techniques sur la fibre, cliquez ici .

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (181)

mars 2021