Choix cornelien

Mon bateau est équipé d'un étai larguable pour gréer une voile d'avant, en l'occurence ce que j'appelle une trinquette (je sais, ce n'en est pas une) à mousquetons et un tmt.

La trinquette, c'est très très bien, mais le problème, c'est que quand le vent monte, j'ai la flemme d'aller l'installer.

Je souhaite donc installer cette voile à poste, j'ai plusieurs solutions qui offrent chacune leur avantage et inconvénient, et ....

Je n'arrive pas à trancher !

Je me suis dit qu'en en parlant ici, cela m'aiderait peut être à priviligier une solution. Il faut vite que je me décide, le bateau va être dématé dans un mois, je souhaite régler ça à cette occasion. Une paire de bastaques (l'étai est au tiers du mat) sera installée dans tous les cas.

Donc, en examinant les solutions, il y a 3 possibilités:

1- ne rien faire. C'est à dire garder l'étai larguable en l'état. Avantage: c'est pas cher ( :-D) et je peux mettre ma trinquette et mon tmt. Inconvénient: j'ai la flemme de le mettre quand ça monte et si je ne l'ai pas, je me retrouve à faire le singe à l'avant et ma femme n'aime pas du tout mais alors pas du tout ça !

2- installer un enrouleur: j'en ai trouvé un pas cher. Avantage: la trinquette est à poste, on rentre et on sort en un tour de main. On peut réduire avec l'enrouleur bien que je n'aime pas cela .Inconvénient: adieu le tmt sur étai. Galère pour les virements de bord au génois. Alternative: rouler la trinquette pour avoir un tmt. Solution statisfaisante au portant, médiocre au près

3- installer un emmagasineur: plus cher. Avantage: je peux garder l'étai largable donc le tmt. L'emmagasineur peut se gréer et dégréer, je pense installer le tout le long d'une filière hors utilisation. Plus facile à gréer que trinquette sur étai, mais obligation d'un peu d'acrobatie à l'avant. Pas de pb de virement de bord au génois. Inconvénient: cher et acrobaties quand même à l'avant.

Bon, voilà, en fait la question, c'est un peu "qu'est ce que vous choisiriez à ma place ?", partant du principe qu'il y a toujours plus de jus qui sort de plusieurs cervelles que d'une seule.

Merci d'avance pour tous vos conseils :-)

L'équipage
24 sept. 2004
24 sept. 2004
0

Ah non Gébé
alors là pas d'accord du tout !

Entre un génois roulé en poche à m... et une trinquette avec un beau bord d'attaque, y'a une sacrée différence. Dans un cas tu fais n'importe quoi en plantant des pieux, dans l'autre tu fais route avec un bateau très équilibré et qui fait un bon cap.
Je parle bien sur des allures de près.

La trinquette sur un monocoque à la place du génois roulé, je ne sais pas si tu as déjà essayé, mais quand tu l'as fait une fois, tu ne peux plus revenir en arrière !

24 sept. 2004
0

désolé gébé..
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi car il y a un sacré trou entre génois,même enroulé(en plus ça remonte malau vent,ça le flingue vitesse grand V)et le TMT.
Alors, pour ma part Freja,je peux te proposer ma technique,elle vaut ce qu'elle vaut,mais mon gégène est toujours nickel depuis 3 ans.
En fait de petit temps à médium,GV+ génois.après le 1er ris,2 solutions:qques miles pour finir(maxi 2 h)j'enroule du GSE,si je dois tenir plusieures heures,j'enroule à fond et met en place le F1 à bande de ris sur était largable,manoeuvre encore confortable(d'ailleur je renvoie souvent le ris!!!)
Dès 20 nds établis,si je pars pour du portant ou du travers,gégène en grand GV un ris,si c'est du près,même bon plein:foc No1, selon la mer GVplate ou un ris.Si ça monte,je passe au 2ème ris,puis au 3èmme,puis au ris dans le No1,et après TMT(que je n'ai pas porté souvent!!)Avec ça j'ai toujours un shipp adapté à la force du vent et qui và bien,sans trop avoir à aller faire le guignol devant!
v'là pour ma technique,il y a certainement mieux...
Cordialement jacquot
PS il faut impérativement 2 chariots d'avale tout de chaque côté de façon à garder souquée l'écoute de gégène(si il se déroule dans la piaule tu es mal,quand à aller nouer un bout sur le point d'écoute à 2m de haut!!!),et pouvoir tirer sur celle du foc endraillé sans soucis.

24 sept. 200416 juin 2020
0

AMHA 2
Pour avoir gouté de l'etai larguable sur mon boat précedent, je pense qu'on a tous la flemme de le gréer quand c'est maniable, et quand il devient nécessaire c'est trop tard et là on a la trouille de l'installer (ce fut mon cas:)

Ma soluce pour un boat de 10M (et que je recommande ici à Oceanis pour son 331) c'est d'avoir un solent qui se grée sur l'enrouleur, qui permet de naviguer sans rouler jusqu'a 30/35kn de vent, pis si ça force encore on peut toujours prendre qcqs tours avant de passer au foc de tempéte.Je navigue avec en avril mai pis octobre novembre, et je garde le genois pour l'été.

Pis si un jour prochain je passe au HR 37(chacun ses reves :) il aura:
un foc de tempéte gréable sur l'enrouleur comme savent le faire les nordiques.

Un genois 110% pour 90% du temps

Un gennaker sur emmagasineur et bout dehors à l'avant.

Sur la tof le foc de tempête, gréable sur l'enrouleur, fourni par le chantier HR (il est neuf :)

24 sept. 2004
0

Ton choix est pas mal Kidd,
mais il suppose de choisir la voile avant de partir.
Parce que changer la voile sur enrouleur quand le vent monte, ça doit être encore pire que la trinquette sur téai larguable !

Au passage, des amis ont voulu tester le tmt endraillé dans l'étai de l'enrouleur lors du dernier tour de Corse l'hiver dernier, qui s'est déroulé dans des conditions dantesques: ne faites jamais ça ! Déjà que la mise en place a été des plus sportives (mais ils étaient 8), le tmt a tenu 10 mn dans la gorge, puis s'est arraché !
Très mauvaise solution !

24 sept. 2004
0

4eme solution
Tu laisses ton étai à poste tu poses une bôme tu andraille sur mousquetons tu laisses la voile à poste sur la bôme( protégées) tu peux même installer une bande ris sur ta trinquette. Inconvénient ton étai gène un peut le génois aux virements de bord, s'il est près de l'enrouleur. Si tu doubles ton étai tu peux endrailler ton TMT largement avant que ce soit trop difficile et envoyer la voile quand tu veux depuis l'ar.

24 sept. 2004
0

Merci Jean Claude
Mais j'avais oublié de préciser une autre contrainte: j'ai un bas étai qui empêche toute solution de trinquette bômée ou autovireuse.

Ach, c'est jamais simple !

24 sept. 2004
0

GRRRRRRR
Le monde est mal fait

24 sept. 2004
0

Je p'tet dire une connerie
Tu vire tout ton bordel, tu le vend d'occase et avec le fric tu mets une voile de jonque :-D

Bou ok c'était une connerie
:-D :-D

24 sept. 200416 juin 2020
0

Freja, j'ai un enrouleur prevu pour ;)
C'est un Furlex double gorge, quand on regatte (pas avec un HR mais avec un X) on peut même démonter le tambour.
Dans la pratique ça prend pas plus de qcqs minutes pour changer de voile en mer, AMHA c'est bien plus emm... d'installer un etai de le tendre ect...
le foc de tempête je l'ai juste testé au port, par contre l'année derniere j'ai ouvert l'anneau de l'écoute du solent (avec 45Kn de vent) mais il a pas bougé de la gorge.

24 sept. 2004
0

pas sûr !!!
j'aimerai bien essayer,mais ça m'entrainerait trop de modifs sur mon shipp actuel,mais je reste convaincu des capacités de ce grément ;-)
Il y a un gars qui a fait ça sur un Etap 26 dans le Nord et il en est plus que satisfait!
cordialement jacquot

24 sept. 2004
0

clin d'oeil
Ben moi, j'ai des Yankees, une trinquette genoise à une bande de ris (ça, c'est du boulot a prendre) et même je me fais les traversées avec un grand Booster double plis double tangonné.
Ah oui, j'ai de très gros bras :-D et j'adore crocher dans la toile.
J'ai une très belle collection de voiles d'avant débarquées par des copains qui se sont équipées d'enrouleurs : je me donne encore dix ans avant de débarquer mes Yankees et alors je me mettrai à boire pour passer le temps à bord :-)

24 sept. 2004
0

Mes solutions...
Tu vire le génois et le remplace par un solent sur l'enrouleur.

Pour le petit temps, tu achete un gennaker sur emmagasineur.

Et dons tu remise ta trinquette au placard et tu garde la possibilité de gréer un tmt.

Solution 2:

Tu prends de bonnes résolutions, tu cesse d'etre flemmard et tu garde ton setup tel quel ;-)

Et si tu dois mettre l'etai volant quand sa remue, tu mets a la cape:-)

24 sept. 2004
0

Quand je voyagais dans le Sahara à moto,
un jour en Lybie, j'avais rencontré un couple d'Italiens très sympas qui voyagaient également à moto, et le gars avait eu la bonne (!) idée d'installer des intercoms (HP et micros) dans leur casque pour communiquer en route.

Le gars devenait dingue ! Sa nana n'arretait pas de lui hurler dans les oreilles quand c'était chaud (et c'est souvent chaud en Lybie !). J'ai d'ailleurs pu constater qu'il disait vrai quand sur une piste ils se sont pris une gamelle (sans gravité) derrière moi, et que sa nana s'est relevée et a enlevé son casque, ça a été un torrent d'injure à reveiller tous les bédoins du désert !

Ben moi, en bateau, j'ai le même problème ! Si je pars à l'avant quand ça commence à bouger, je me fais pourrir, j'ai droit au supplications et aux prières, j'ai même pris une baffe au retour une fois ! (j'l'avais un peu cherché, j'étais pas attaché). Dans le meilleur des cas, j'ai droit à une 1/2H de gueule après. Et je ne peux pas couper l'intercom !

Vous me direz: change de nana. Oui mais bon, on s'y fait, et comme elle aime bien la mer et qu'elle n'est pas malade, j'essaye de l'économiser.

Donc c'est pour ça, je veux priviligier une solution qui permette d'éviter au maximum de sortir du cockpit ou vraiment pas logtemps et avec pas trop de déplacement et de toile à brasser. Donc enrouleurs ou emmagasineur.

Le pire, c'est que tout ce que vous proposez est très bien, mais ça rentre pas dans mon cahier des charges.

Merci quand même pour vos suggestions :-)

24 sept. 2004
0

Ben non Gébé, c'est pas dino ;)
Quand tu rentres au port tu roules comme tout le monde ;)
Et c'est rangé, pis c't année j'ai changé une fois de voile: Le solent de Mars à Juillet, le genois maintenant...
Et qui va retrouver son sac bientôt.

24 sept. 2004
0

Ah Benoit, tu m'intéresses !
Mais ça fait du près un gennaker ?

24 sept. 2004
0

Peut-etre pas aussi pointu qu'un génois sur étai
mais oui...

De toute facon au pres sérré, tu peux toujours envoyer ton solent et tu n'y perdra pas grand chose...

Attention, il existe différentes coupes de gennaker. Je preconniserai pour ton emploi, une coupe plus "génois" que de type spi asymetrique

24 sept. 2004
0

Humm, merci Benoit,
Je vais me pencher sur les gennaker, ce sera au moins bon pour ma culture !

25 sept. 2004
0

J'arrive ...
un peu tard :-)

Mais bon, Fréja, j'ai la même config que toi pour les voiles et la nana et la flemme. En plus je navigue dans le même coin à météo caractérielle.

Donc quand je vais un peu loin et que je crains du vent fort, je mets la trinquette en place ferlée à plat pont, prête à être hissée. En cas de besoin, y a juste à tirer sur le bout de ferlage et à tirer sur la drisse. Pour la gène des virements de bords, au pire on roule le génois pour virer.

Quand je vais pas loin, je mets en place prête à usage la flemme, c'est à dire l'enrouleur et l'aide au Perkins :-) Là je sens que ça va barder :-)

En fait, il te manque juste les bastaques pour être cool.

0

le
plus simple ca serai de mettre une trinquette a ris a poste dans un sac banane sur le pont ,ca prend pas trop de place et tu peux la hisser du cocpit ,c'est le plus simple et le plus facile a utiliser quand tu as la flemme comme moi ,d'ailleur je vais en equiper mon boat cet hiver
ca fait comme dit gébé un cotre moderne!

26 sept. 2004
0

Provoc
Moi je me demande comment on peut tuer le temps en mer si on ne joue pas avec ses voiles.
Yankee 1 :-p

26 sept. 2004
0

On n'a anvie de tuer ...
que ses ennemis , n'est-ce pas Jacques.

Le temps serait-il devenu ton ennemis ?

26 sept. 2004
0

Et le valium?
Mon cher Fréja,

Tu nous dis que tu ne veux changer ni de femme, ni de bateau.

C'est ton choix et je le respecte, même si cela conduit à la quadrature du cercle.

Pour résoudre le problème, je ne puis que te suggérer de mettre discrètement du valium dans la boisson ou le mets préféré de Madame, un peu avant l'appareillage.

Ainsi tu pourras t'éclater dans la plume sur la plage avant et éviter de te faire corriger au retour. ;-)

Alors, merci qui? :-) ;-)

26 sept. 2004
0

le slootre
hello freja
moi je pense avoir un truc pour toi. c'està peu pres la meme chose que benoît mais moi c'est en place sur mon boat et ça fonctionne nickel.
en gros:
j'ai un enrouleur sur l'etai avec desus un inter (mais un solent fait aussi l'affaire), voile deja lourde et plate qui tien sans soucis dans la piaule (il est d'ailleur surdimensionné en grammage, mon voilier me connait bien). pour le petit temps j'ai modifié mon genois medium (je n'aivais que celui là) pour l'envoyer sur un emmagasineur juste en arriere de l'enrouleur (10 cm) sur une deuxieme cadene et je l'etarque avec une drisse moufflée à deux brins.
le genois etant à l'interieur de l'etai passe sans pb au virement et des que le vent forci je l'affale et passe les ecoutes sur l'inter. ainsi je ne vais à l'avant que lorsque les conditions sont maniables et j'ai toujour une tres bonne voile d'avant.
il faut bien sur bloque le tambour de l'enrouleur quand il n'est pas en service (un bout avec mousqueton dans le balcon) et attacher l'inter sur lui meme pour qu'il ne se deroule pas (pour ça j'ai un petit anneau cousu en avant de l'oeil pour l'ecoute et je relie les deux).
resultat un vrai genois qui fonctionne tres bien meme si son bord d'attaque n'est pas rectiligne malgres la tention dans la drisse et une navigation et securité des que le vent forci, d'autant plus que j'ai des ris automatiques et que du coup je les prends du cockpit.
il est meme frequent qu'au port j'aie les deux voiles roulée à poste comme un cotre d'ou le nom de slootre que j'ai donné à cette configuration.
pour de plus amples information contacte moi je te filerai mon tel.
bon vent
jpierre.

26 sept. 2004
0

Ouaaah !
Philosophe ce matin, Robert ! ;-)

Pour Jacques, le jeu ici consiste à prendre le temps de reflechir à comment ne pas se faire tuer en mer par ses voiles ;-)

Bien ,bien, bien, après réflexion sur la question, je m'achemine vers la solution qui a été retenue sur les Ovnis par exemple, à partir de 40/43 pieds, c'est à dire la trinquette sur enrouleur (mais pas autovireuse, à cause du bas étai) pour les raisons suivantes:

  • j'en ai trouvé un pas cher et exactement du même type que mon enrouleur de génois (ça aide à choisir !).

  • je vais conserver mon étai larguable pour le tmt, mais le changer de place: celui ci ira jusqu'en tête de mat et sera repris derrière l'enrouleur de génois, devant la baille à mouillage. C'est finalement ce dernier point qui m'a fait me décider: en effet cette solution permet en plus d'avoir une sorte d'étai de secours en cas de rupture de l'étai principal - en admettant que cette rupture laisse le temps de réagir. De plus, la rigité et la sécurisation du mat sera renforcée par l'étai de trinquette à poste, et des bastaques. Le tout avec un double pataras à l'arrière et un mat implanté sur la quille, il ne me restera plus qu'à sécuriser le haubanage latérale pour je pense, m'être donné toute les chances de garder le mat en cas de pépin, ou au moins en garder un bon morceau en l'air.

Si ça me gonfle, je peux facilement revenir à la configuration actuelle, les frais n'auront pas été trop importants.

L'inconvénient viendra du poids rajouté dans les hauts, mais j'ai encore de la marge là dessus vu que je mouille à peine le liston dans la brise avec tout dessus (le bateau est très tolérant), et dans la configuration finale, il y aura du stockage dans les fonds, entre le mat et la descente (et y'a de la place !)

Bon, reste plus qu'à négocier ça avec mon staff à Ajaccio, et je vous mets des photos du résultat au printemps, ça devrait en plus avoir de la gueule. :-)

27 sept. 2004
0

étai largable et solent
Nous venons de tester l'efficacité du choix que nous avions fait : génois sur enrouleur, solent sur étai largable en parallèle très près du génois.
Nous avons eu gros temps en permanence pour notre aller-retour au Vanuatu (30-35 noeuds au portant et au près), le solent a très bien fonctionner. Nous avons laissé l'étai largable en place, et dans les quelques calmes, une fois le solent affalé, le génois était déroulé de son côté. Evidemment, peu de virements de bord à prévoir car il faut enrouler le génois avant. J'ai 2 séries de rails avec 2 avale-tout pour chaque voile, écoutes à poste.
Cela a bien fonctionné sur les 700 nautiques effectués.

27 sept. 200416 juin 2020
0

Démonstration

Yankee et solent autovireur, tout deux en tête

pfffzzzz

27 sept. 2004
0

Quelle est ..
en fait la différence entre un solent et une trinquette ? (le yankee, je connais)

Sympa la photo, Cobra !

27 sept. 200416 juin 2020
0

Voile sans recouvrement,
montant en tête, facile à manœuvrer et très efficace au près dans la brise
Les puristes diront qu’elle n’est à l’origine pas auto-virante…
Les fainéants feront comme moi... :-)

27 sept. 2004
0

genois enrouleur et foc sur etais volant !

Voila un échange d'idées interessantes et de bonne tenues !
Toutes nos techniques de maneuvres on leurs qualités et leurs défauts et elles sembles l'aboutissement des possibilités physiques et spychologiques de l'équipage .
Je trouve que jacquot navigue propre et son texte à la mérite d'une grande clarté .
Méfions nous de certaines des techniques issues de la compétition des multicoques ( solent sur enmmaganiseur par ex...) car pour être fiable elles doivent bénéficier du même niveau technologique est cela est trés,trés chers !!
(carbone,hoock,dyneema,poulies carbone...)
.La méthode de jacquot est une bonne synthèse, quoique personnellement je ne suis jamais satisfait de la tension de l'étais volant malgré son volant repris sous le pont par un ridoir et la bonne tension sur le pataras et comme l'encrage dans le mat et à 50 cm sous la tête de mat ,je ne pense pas necessaire la pose de bastaques à 50cm sous la pataras !
L'oeil sur la gorge du mat on ne vois pas de déformation majeure !!
J'en suis arrivée a la conclusion que le volant ne permet pas une traction suffisante sur l'étais volant ?
Pour l'enrouleur à double gorge cela est efficace quand on prévoit l'évenement méteo et que l'on prend ses dispositions au port ou en mer dans des conditions maitrisable .
Mais si l'on est surpris on commence par enrouler le genois (pour voir!) et quand les conditions se confirment et s'installent il faudrait le dérouler complétement pour endrailler le solent sur l'autre gorge et même si l'on pratique le technique de régate avec virement de bord pour affaler le genois dans le solent établis on à toute la toile devant pendant quelques minutes trés inconfortables .
Il est difficile de trouver un technique parfaite,
mais le perfection n'est pas de ce monde !!

27 sept. 2004
0

desolé d'insister mais....
hello,
mon truc du slootre mon voilier m'a dis qu'il revait qu'un client le lui demande depuis dix ans.
en plus j'experimente depuis quelques temps et cela fonctionne parfaitement.
bon ok c'est un poil plus cher et encore mais quand j'ai mon inter (ou solent) roulé aux deux tiers, ce qui fait en gros l'equivalent du tmt, la voile fonctionne encore tres bien (testé dans 45 nds, gv au troisieme ris et inter roulé au deux tiers).
bon vent
jpierre

27 sept. 2004
0

pour christian
pour l'étai largable j'ai un ridoir ACMO,mais étarqué à bloc,ce qui fait que je n'ai pas plus de flêche sur lui que sur l'étai principal,ce qui me permet un cap à 40 do sur chaque bord sous foc de route.
Quand je serait riche(c'est pas demain la veille!!!)j'aimerai bien monter un genaker,en avant du balcon pour combler le trou que j'ai dans le petit temps.
jacquot

27 sept. 2004
0

cobra,c'est superbe
as tu un dessin vu de dessus de ton instalation,ou une photo ?,c'est une des configuration les plus belles que je connaisse,mais comment modifier un petit sloop pour en arriver là.meme si ce n'est pas plus performant,c'est tellement joli.

27 sept. 2004
0

étais volants
L'intervention de Jacquot confirme mes soupcons
je ne tire pas assez sur la gu..le du ridoir à volant Wichard , mais alors ou je suis bien faible des bras (possible!)ou le diamétre du volant n'est pas suffisant pour exercer le couple voulue avec les mains ,je vais faire un levier avec un tube inox et deux doigts en inox de D8mmm pour finir de tourner le volant!!!j'éspere que le crochet pelican ne vas pas me sauter à la figure !!
Je vous tient au courant!
Nota: l'étais volant est d'un diametre 6 monotoron pour un first 38 ?

27 sept. 2004
0

j(ai vu...
des bateaux teutons cet été qui avaient deux étais parallèles a qq cm l'un de l'autre, une voile envoyée sur l'un la voile du temps plus fort endraillée sur l'autre et ferlée sur les filières, en cas de temps qui s'agrave il n'y aurait qu'à inverser, quelqu'un a-t-il un avis sur ce montage?

27 sept. 2004
0

pour christian
je ne crois pas qu'il n'y aie que le manque de tension du ridoir,il me semble que le diam du monotoron est léger,à titre indicatif,sur mon brin de folie j'ai mis du 7,pour 4 tonnes et 40 et qques m2.Il se pourrait que ça explique la difficulté à le tenir raide,alors fais gaffe quand même en étarquant comme une brute!!!!

27 sept. 2004
0

double étais paralleles

Pas terrible ! Le systeme existe depuis un siecle (ce n'est pas une expression !) surtout avec les voiles à mousquetons pour avoir des génois jumellés au portant avec deux tangons avec un montage un peu spécial (Marin -Marie grand peintre et marin). Mais au prés le systéme montre ses limites ,en effet avec la fléche de l'étai au vent celui-ci vient toucher l'étai sous le vent , génant l'affalage ou le hissage des voiles par le blocage des mousquetons !
Voila mon experience sur cette vieille technique .
Si l'on veut absolument établir des génois jumelés , par experience il vaut mieux alors avoir un étai à doubles gorges. Il reste le danger de déralinguer en hissant une voile + petite par 35 à 40Nds les couilles de chat ne pésent par lourds(!) dans ses conditions de vents.Mais par contre on arrive encore à faire du cap dans de t'elle condition , contrairement a nos genois à enrouleur roulé ou l'on remonte au prés serré comme une plume!!!
Points d'écoute qui remonte avec le centre de voilure qui fait de même , le creux qui recule les plis qui apparaissent de partout et qui évoquent le plus souvent un sac de patates qu'un profil aerodynamique . D'ou l'intérêt de l'étai volant et d'une voile traditionnelle endraillée dessus.

27 sept. 2004
0

à pascal..
j'avais monté ce système sur un précédent shipp,(pas les moyens d'acheter un enrouleur,ni l'envie)pour info,il faut au moins 6cm entre chaque étai,de façon à ce que les mousquetons ne s'accrochent pas entre eux.
a l'époque,d'un côté génois médium,de l'autre,ferlé le No1 à bande de ris.Actuellement j'ai un enrouleur,qui commence à prendre de la bouteille,et dans mon projet de grande ballade,je compte l'enlever pour installer le système de double étai avant de partir(toujours pour diminuer le risque de panne ou de casse.

27 sept. 2004
0

j'en remet une couche
hello,
christian tes argument contre le genois enrouleur sont exactement les miens. c'est pourquoi j'utilise mon systeme. avec un inter sur l'enrouleur j'ai une voile de brise qui, meme roulée au deux tiers est encore plate, avec un centre de pousée assez bas et un rouleau relativement peu epais du fait de la faible surface de départ.
et pour le petit temps mon genois medium d'origine fais merveille sur son emmagazineur.
bon vent
jpierre

28 sept. 2004
0

virements de bords
Les virements de bord avec des voiles d'avant multiples et rapprochées posent PB pour des virements au prés dans un chenal ou trés prés de la côte . Mais au large dans des grandes traversées dans des conditions maniables (puique on utilise le grand génois!) pourquoi ne pas virer de bord en ....empannant!! les quelques dizaines de métre perdus sont insignifiants par rapport à la distance du voyage !!Et par devant le genois passe facilement sans frottements devant l'étai secondaire!
Bonnes navigations!

28 sept. 2004
0

complément d'information
hello,
gébé tu as compris le principe à un détail pres: je n'utilise que l'une des voile à la fois. soit j'ai le genois et à ce moment l'inter est roulé (le genois etant 10 cm derriere l'etai aucun pb au virement)soit le vent est monté et le genois est roulé et affalé dans du temps encore maniable et je fonctionne avec l'inter plus ou moins enroulé sur l'etai.
c'est en escale par beau temps que certains croient que j'ai un cotre car je laisse le genois roulé sans l'affaler en attendant de repartir (chsui un peu feignant) ce qui me fait deux boudins de voile sur l'avant mais qui sont tres rapprochés (encore une fois 10 cm)
voila gébé mais comme tu pensais venir à pont-l'abbé tu pourras voir de tes propres yeux qui seront bien meilleurs que mes explications.
bon vent à tous
jpierre

28 sept. 2004
0

Jean Pierre,
T'as pas des photos ?

Non pas que je ne comprenne pas ta configuration, tes explications sont claires.

Mais je suis un gros curieux et j'aime bien regarder le bateaux des autres :-)

J'aime d'ailleurs beaucoup celles de Cobra :-D

28 sept. 200416 juin 2020
0

J’adore me faire charmer...
Mais je ne mange pas ce pain la mossieur... :-|

Il faut certains avantages dont vous ne disposez pas... :-)

De plus, ceux qui me connaissent, savent que je suis une vrai savonnette des que ça commence à s’engluer...

pfffzzzz

28 sept. 2004
0

photos
hello,
desolé freja je n'ai pas de photos du truc pour l'instant. j'ai mis à l'eau le 13 juillet et je navigue le plus possible depuis. comme je n'ai pas de numerique et qu'en plus je ne sais pas passer du scan au web....
si gébé passe aucun pb pour qu'il fasse les photos et meme un essai si il le veux avec bien sur mon accord pour mettre ses conclusions en ligne.
gébé, essayeur officiel ça te tente ?
a plus
jpierre

28 sept. 2004
0

quand tu veux
hello,
gébé tu as mes coordonnées des que tu arrive previens moi et je viendrai te dire ou t'amarrer le long des quais.
il est evident que la proposition d'essai tien egalement pour freja si il peut venir un de ces jours, le bateau navigue toute l'année (janvier/fevrier compris).
bon vent
jpierre

30 sept. 2004
0

petit detail
hello,
juste un petit detail qu'il me semble avoir oublié:
j'envoie mon genois ur un emmagasineur, ce qui signifie qu'il n'a pas d'etai, mais juste un cordage antitorsion cousu dans le guidant à la place des mousquetons.
le genois affalé, il n'y a plus rien entre l'inter sur son enrouleur et le mat.
bon vent à tous
jpierre

30 sept. 200416 juin 2020
0

Adieu enrouleurs, bas-étai, mousquetons, ...
Si le problème n'a pas de solution, c'est parce que le problème n'existe pas !
cf. photo ;-)

30 sept. 2004
-1

c'est joli une jonque....
mais mon cher chat noir, ce n'est pas ma tasse de thé (de chine oeuf corse).
jpierre

12 avr. 2006
0

Moi, je trouve que le système de
Diaoulig est vraiment intéressant et logique.

Je vais sans doute m'en inspirer pour mon prochain boat. :-D

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

2019, les Cabanes. L'été arrive, les travaux sont finis, demain on met les voiles

Souvenir d'été

  • 4.5 (70)

2019, les Cabanes. L'été arrive, les travaux sont finis, demain on met les voiles

novembre 2021