Choisir entre deux chargeurs de batteries pour les nuls....

Bonjour,
Question d’un gros nul en électricité aux connaisseurs:
Je commence à changer le système de production d’énergie sur mon Maldives. Objectif, autonomie en croisière côtière estivale en évitant les ports.
Stockage :
Servitude : 3 batteries plomb ouvertes de 120A en parallèle que je vais installer.
Démarrage : une batterie fermée de 70A déjà à bord.
Producteurs : l’alternateur du HB + des panneaux solaires.

Théoriquement, j’ai un déficit de +/-10A à 23 A par jour selon l’ensoleillement (je ne consomme pas énormément), je me fixe un seuil maximum de décharge du parc de 20%, soit 72/75A (autonomie entre 3 et 6 jours selon ensoleillement). Je vais installer un contrôleur Victron BMV600 pour contrôler la décharge de près.
Je compte compenser ce déficit par l’utilisation d’un chargeur alimenté par un groupe électrogène inverter portable qui alimentera un chargeur, et dont les caractéristiques sont:
Fréquence AC Hz 50
Voltage nominal ACV 230
Courant Nominal AC A 10.86
Vitesse du moteur tpm. 3600
Puissance continue ( KW) 2.5
Puissance maximale ( KW) 2.6
Voltage nominal ACV 12 V - 8.3 A
Puissance nominale Kw /rpm 3.5 / 3600
J’avais posé la question chez Victron et ils m’avaient conseillé :
- soit le Phoenix 12V/50A,
www.victronenergy.fr[...]bFR.pdf
-soit le Centaur 12V/60A,
www.victronenergy.fr[...]cFR.pdf .

C’est une solution de mouillage, et bien que le groupe soit assez peu bruyant pour ce genre d’appareil, j’aimerai autant que la charge se fasse le plus rapidement possible, histoire d’épargner au maximum les oreilles de mes voisins et les miennes.
J’ai recontacté Victron pour m’aider à choisir entre les deux modèles par rapport à mon utilisation, mais je n’ai pas de réponse.
Le phoenix est plus sophistiqué que le Centaur, mais compte tenu de l’utilisation que je veux en faire et de la différence de prix entre le Phoenix et le Centaur qui représente presque le prix du contrôleur, que choisir (puisqu’on est dans la mythologie, je ne suis pas Crésus)?

Je vous remercie par avance de vos conseils avisés, en vous demandant d’utiliser un langage accessible à mes très faibles compétences en la matière, car je suis vite paumé dans vos discussions d’experts en lisant les « fils électriques » de H&o.

A vous lire
J-C

L'équipage
14 mar. 2009
14 mar. 2009
0

Choix chargeur :
Le Phoenix est un chargeur 4 étapes spécialement étudié pour les bateaux étants branchés à quai 24/24.

Pour un usage ponctuel avec un groupe électrogène, le Centaur qui est un modèle plus classique à 3 étapes est largement suffisant.

Pour bénéficier de la quatrième étape du Phoenix qui est une tension de veille (13,2 volts) il faut qu'il soit en mode "floating" depuis 24 heures... et il repassera par un cycle complet boost/absorption/floating/veille tous les sept jours en réglage usine (modifiable).

Donc, si le bateau passe plus de temps au mouillage et en navigation qu'au ponton, le meilleur choix (financier) est le Centaur.

_/)

14 mar. 2009
0

merci Fred
C'est exactement le type de réponse dont j'avais besoin
J-C

14 mar. 2009
0

toujours aussi efficace le Fred...
...je me permets une petite remarque.

Non pas sur ce que dit Fred, mais sur la puissance de 2,5 KW du groupe que tu veux mettre.

Une puissance moindre, donc gain de poids et d'argent, ne serait-elle pas suffisante ?

;-)

14 mar. 2009
0

Puissance du groupe
La puissance nécessaire du groupe est difficile à prévoir avec des groupes à inverter alimentant un chargeur à découpage. Seul un essai réel montrera si c'est OK entre un groupe donné et un chargeur donné.

En pratique mon groupe de 1kW réel à inverter (Mitsubishi) ne peut pas tirer du chargeur à découpage (Sterling) plus de 35A quand il fait 30° en été.

Donc pour un chargeur de 60A, le groupe de 2.5 kW me semble une bonne valeur "à priori", avec une bonne probabilité que ce sera suffisant. 1kW serait très probablement insuffisant.

14 mar. 2009
0

puissance du groupe
Bonsoir,
Mon bateau est équipé d'un phoenix 12V 30Amp. qui recharge un parc de 3x100Amp en servitude plus 2x80amp moteur/guindeau.
l'été dernier j'ai testé une alimentation par un groupe yamaha (1000 watts à 60htz et 850 à 50hts) ancienne génération. Aucun problème en 850 watts le groupe alimente le chargeur a pleine puissance, 28 Amp au contrôleur de batterie pendant quelques minutes, puis l'ampérage descend progressivement exactement comme sur le secteur.
Bon vent.

14 mar. 2009
0

ma remarque était aussi faite...
...en fonction du bateau sur lequel navigue J.C

Également de sa faible consommation d'énergie, ou plutôt du déficit de recharge qu'il a observé.

Donc vu la taille du bateau (Maldive), le faible besoin de recharge (25 A par jour en plus), une installation si "lourde" est-elle nécessaire ?

;-)

14 mar. 2009
0

Mauvais calculs ......
Sur le papier, tout va bien, un Centaur 60A et un groupe 2,5KW, ça va très bien (je ne peux pas dire le contraire vu que c'est ce que j'ai), et je peux même passer l'aspiro ou déclencher le chauffe eau si le chargeur est en fin de charge.

Méééé, problème dans l'ennoncé.

On a:
"je me fixe un seuil maximum de décharge du parc de 20%, soit 72/75A"

d'une part

Et on a:
"j’aimerai autant que la charge se fasse le plus rapidement possible, histoire d’épargner au maximum les oreilles de mes voisins et les miennes"

d'autre part.

Ben c'est raté, tu casseras tes oreilles et celles de tes voisins pendant des heures et des heures et des heures, à moins que tu n'acceptes de descendre la décharge de tes batteries à 60%, et de ne les recharger que jusqu'à 80%. Dans ce cas, ton temps de charge sera déjà de 1 heure et quart, ce qui est déjà très long quand on est dans un mouillage tranquille et qu'on se demande quand est ce que le voisin va couper son p.... de f.... de s.... de groupe. Mais il sera d'au moins 4 ou 5 heures (si ce n'est plus) si tu persistes à vouloir charger tes batteries à 100%.

Enfin, vu l'investissement dans un Centaur 60A plus un groupe et ton déficit de charge, on peut se demander si l'accroissement en charge par les panneaux ne serait pas tout autant bénéfique tout en étant moins nuisible (ça se discute, l'un n'offrant pas les mêmes possibilités que l'autre)

Si ça se trouve même, en acceptant simplement de descendre la décharge de tes batteries un peu plus bas, tes panneaux sont largement à même d'étaler ta consommation. La règle est d'utiliser les batteries entre 80% et 50% de charge, en laissant la charge à 100% pour une nuit au ponton avec une prise électrique.

La première chose indispensable est un controleur de batterie afin d'y voir plus clair, avant de dépenser des sous inutilement (ça tombe bien, c'est le moins cher :-) ).

Robert et Fred pourront t'expliquer tout ça avec beaucoup plus de pédagogie que moi, si tant est qu'ils en aient encore le courage, tant tout ça est répété dans maints et maints fils ....

15 mar. 2009
0

Nicolas
Suite à la réponse de Fred, une fois mon enthousiasme passé, j’ai relu attentivement le PDF du Centaur et il y est indiqué qu’il « charge à pleine puissance jusqu’à ce que l’intensité de sortie atteigne 70% de la puissance nominale, puis maintient une tension constante d’absorption pendant 4H ». Tu as raison, la recharge à 100% risque de prendre du temps.Je pensais questionner Fred à ce sujet, carle choix n'est peut-être pas entre Phoenix et Centaur.
En ce qui concerne le contrôleur de batterie, puisque tu as lu attentivement mon énoncé, tu as vu que le Victron BMV 600 est prévu pour suivre le niveau de charge des batteries de près.
Ce qui n’est pas précisé dans l’énoncé c’est que le groupe je l’ai déjà, car il me sert à d’autres choses qu’à alimenter un chargeur.
J’ai fait le calcul de l’augmentation de la puissance des panneaux. Je naviguerais en Méditérannée, le problème ne se poserait même pas. Mais, je navigue en Bretagne et même en Bretagne sud l’ensoleillement maxi n’est pas garanti. Et pour récupérer les 23A qui manqueraient justement à cause d’un ensoleillement réduit, le panneau supplémentaire + passage à taille supérieure en régulateur MPPT ça entraîne un coût nettement supérieur à celui du Centaur.
Loin de moi la prétention de posséder tes compétences en matière de gestion d’énergie.
Toutefois, en ce qui concerne le taux de décharge admissible, d’après mes lectures sur H&O et autres (je suis nul mais j’essaie de me soigner), il me semble que aller jusqu’à 50% de décharge comme règle c’est peut être beaucoup en terme de durée de vie de batterie. Dans la doc Victron, ils estiment que le nombre de cycles de durée de vie d’une batterie diminue de 75% avec une utilisation avec taux de décharge de 60% par rapport à taux de décharge de 80%. Il n’y a pas que cela comme facteur mais ça joue.
J’ai acheté le bateau d’occase il y a peu de temps, et le chargeur est « Intercarchan » de 6A plutôt délabré qu’il me paraît de toutes façons urgent de remplacer. Il y a bien un aéro/hydro générateur qui m’irait très bien mais j’ai pas les moyens. Alors, dans l’immédiat je cherche une solution groupe+ chargeur. J'ai probablement mal posé ma question, le bon (le moins pire)choix n’est pas forcément entre Centaur et Phoenix.
Nicolas, merci de me dispenser ton savoir que j’apprécierais encore plus si il n’étais pas assorti d’une telle condescendance.
D’autant que ma question n’est pas si ressassée que ça. Les fils au sujet la gestion de l’énergie concernent, pour la quasi-totalité, des installations avec moteur in board et alternateur, les autres sources d’énergie résultant d’un choix par rapport à un système qui pourrait se suffire à lui-même, ce qui n'est pas mon cas.
Enfin, cela fait plusieurs années que je suis inscrit à H&O. En tant que membre de la tribu j’estime pouvoir poser une question à mes collègues matelots sans me faire traiter de haut par quelqu’un qui trouve que mon sujet le gonfle alors qu’il n’a même pas pris la peine de s’inscrire. Pourquoi perdre ton précieux temps à me répondre mon problème t’enquiquine ? Comme tu le dis, il y a effectivement sur ce site des gens extrêmement compétents tels que Fred et Robert, qui savent prendre le temps d’expliquer les choses et conseiller les béotiens. Pour moi ce que tu appelles pédagogie à pour nom gentillesse et c’est peut être ça qui différencie matelots et non inscrits.
Bref, à H&O, je suis chez moi, je ne t’ai pas attendu pour demander des conseils en MP, et si ma prose te lasse tu peux toujours changer de fil.
J-C

15 mar. 2009
0

malgré un mauvais exposé du problème...
...Robert a très bien formuler sa réponse !

;-)

15 mar. 2009
0

?
Si tu permets un dessin humoristique classique "la mathématique du chat" (de P. Geluck) qui regarde perplexe un magasin portant l'écriteau :"ouvert de 10h à 18h" et juste en dessous "fermé de 9h à 20h".

Autrement dit, problème sans solution ;-)

[b]Tous[/b] les chargeurs modernes et bien faits réagiront de la même manière: entre 80% et 100% de charge il faut charger très-très-très-très longtemps, car la tension de charge sera maintenue à la valeur d'absorption (14.5V en gros) et le courant décroitra en tendant vers zéro.

Donc tout bon chargeur moderne de qualité et de 60A sera optimisé pour charger rapidement ta batterie, à condition de rester en dessous de 80%.

Donc (bis) aucun bon chargeur moderne de qualité ne chargera rapidement la tranche 80% à 100%

Ton choix de chargeur Victron est correct et il ne reste plus qu'à faire un choix de batteries servitudes faites pour travailler sans dommage entre 50% et 80%, en les chargeant à 100% tous les mois en gros.

15 mar. 2009
0

Non :
Car dès que le chargeur atteindra sa tension nominale, il passera forcément en absorption = tension constante et intensité baissant en fonction de l'acceptance de la batterie.

Pour garder l'intensité nominale, il faudrait passer en surtension...

Le seul progrès de certains chargeurs modernes est de rester à cette tension d'absorption pour une durée programmée, plutôt que de passer prématurément en mode floating batterie chargée ou non... comme entre autres pas mal de chargeurs made in France... ;-)

_/)

15 mar. 2009
0

non ...
... car de toute façon même en mode boost forcé par un redémarrage, il fixe la valeur maximale de la tension à 14.5V environ, et donc le courant sera faible décroissant à zéro au dessus de 80% de charge.

La seule solution pour accélérer la fin de charge entre 80% et 100% serait de travailler à courant imposé, ce qui monterait la batterie à 15V puis 16V voire 17V et l'endommagerait même avant qu'elle ne soit pleine.

15 mar. 2009
0

si tu as un groupe de 260 KW à bord, quel est ton problème?
quand ça existe pas, il faut devenir bricoleur et inventer ou réaliser

tu prends un petit groupe pas cher, tu vires l'alternateur 220 v et tu mets à la place un alternateur de voiture de 90 A entrainé par une courroie ou en direct si çà passe dans la spec de l'alternateur, avec un petit régulateur malin

c'est une demi journée de boulot tranquille à l'atelier pour avoir la meilleure solution pas chère

cordialement

15 mar. 2009
0

on peut demander à ce cher régulateur de faire un petit effort et aller un peu plus haut
pour charger plus vite

ensuite il faut savoir limiter ses ambitions et la valeur de 100% de charge n'a d'autre valeur que celle donnée par notre Ami, sachant que nécessité fait LOI

amicalement

15 mar. 2009
0

ceci dit, ton problème, c'est celui du mec qui a un moteur de 300 cv
et un réservoir de 5 litres (en inversé ce qui ne rend pas la chose + judicieuse)

une installation électrique est un ensemble global qui doit être cohérent et c'est guère cohérent de mettre des dizaines de kg de batteries qu'il est impossible de charger avec les moyens du bord et économiser quelques kg sur le moyen de charge

n'importe quel petit diesel ferait tout aussi bien que le hb, pour à peine + de poids et une capacité de recharge appréciable

mais chacun voit à son tableau arrière

cordialement

16 mar. 2009
0

et ton bateau léger, il a été conçu pour transporter
4 batteries importantes,ce qui représente un joli paquet de plomb?

si ton bateau est plombé, il faut t'en prendre uniquement à celui qui a installé toutes ces batteries et pas à ceux qui expliquent une évidence:ton installation électrique est incohérente ( inadéquation entre le parc batterie et les moyens de charge et inadéquation entre le programme prévu par le constructeur du bateau et le parc batterie) et ce que tu souhaites n'est pas réalisable

certaines de tes interventions dans ce fil sont limite correction dans le ton et ça peut aussi agacer les intervenants

15 mar. 2009
0

acceptance
360 Ah de batteries "acceptent" environ 70A de courant de charge jusqu'à ce qu'elles contiennent environ 80% de leur capacité. Au dessus de 80% l'acceptance baisse très vite, et ça correspond environ au moment où le chargeur passe en mode "absorption"

Un chargeur de 60A est donc correct.

Mais pour recharger en peu de temps, il faudra ne pas tenter de travailler avec des batteries pleines à 100%, mais seulement pleines à 80%. Si tu consommes 70Ah/jour, cela fera donc travailler la batterie entre 60% et 80% de charge.

Des bonnes batteries servitude supportent cela sans problème, à condition de monter à 100% et de les gazer un peu toutes les quelques semaines.

15 mar. 2009
0

Désolé
que tu aies perçu de la condescendance là où il n'y avait qu'une tentative d'un brin d'humour, et la seule volonté d'éviter un risque de déception vis à vis de l'efficacité et de l'opportunité d'une charge à 100% dans le cadre énoncé.

Ou plus simplement: "j'aurais encore mieux fait de fermer ma gueule et de laisser les choses se faire puisque cela ne me concerne pas, et que la volonté de communication semble tendre une fois de plus entre inscrits et en MP"

Dont acte, merci de me le rappeler JC :-)

15 mar. 2009
0

Mon problème était probablement mal posé, je reformule:
Je préviens, que je cumule les perversions :
- J’ai un catamaran habitable véloce
- donc motorisé par un HB 9,9CV, ce qui veut dire que l’alternateur ne débite pas énormément et pas longtemps.
- Pour le moment, mon bateau passe la belle saison en croisière côtière + mouillage. Et je cherche une solution pour être autonome en évitant les ports.
Ceci posé, il ya t-il quelqu’un sur ce site qui veuille bien prendre le temps de me conseiller sur le choix d’un chargeur qui, alimenté par un groupe électrogène inverter 260KW déjà à bord, puisse recharger le mieux et si possible le plus vite possible un parc de 360A déchargé à 75-80%, car je ne pense pas avoir dans l’immédiat d’autres solutions. Je précise que j'ai acheté le bateau il y a peu, que le chargeur est intercarchan délabré sensé donner 6A du temps de sa splendeur, et donc à changer de toutes façons.
Je remercie par avance les aimables contributeurs
J-C

15 mar. 2009
0

petite question...
... j'ai constaté sur mon cristec 40A qui démarre en mode boost que lorsqu'il revient en charge "normal", s'il y a une coupure de courant même brève, il redémarre encore en mode boost juste derrière, à ce moment là n'y aurait-il pas moyen de tricher pour le chargeur de JC de la même façon en le redémarrant après un certain temps pour qu'il charge tout le temps à fond ?

15 mar. 2009
0

pffff ...
Tili, tu m'a devancé de 60 petites secondes :oups:

15 mar. 2009
0

ça n'ira pas plus vite jp ...
... de toute façon le régulateur de l'alternateur va aussi limiter la tension à 14.5V et la charge entre 80% et 100% n'ira pas plus vite.

16 mar. 2009
0

Pour essayer de conclure
Pour JP,
Effectivement chacun voit à son tableau arrière. Moi j’en ai deux et en terme de ligne de flottaison ils ont juste bien placés. J’ai un bateau très léger, 3T de déplacement en charge pour 10m de long. Mon bateau à été conçu pour être motorisé léger avec un HB et même si c’est un peu galère dans les manœuvres de port quand il y a du vent, c’est en l’état un vrai bonheur à la voile que je ne vais pas risquer de plomber en rajoutant deux diesels. Les Passions 32 ont dus être rallongés à 38 pieds pour supporter la diésélisation. Sans compter le coût d’une installation que je ne saurais pas faire, ni le fait que les seuls endroits pour installer les moteurs ce serait sous les couchettes et que je n’ai pas acheté un pur voilier pour dormir dans une salle des machines.
Merci néanmoins pour ta recherche de solutions.

Mon bateau, je l’aime pour ses qualités et je fais avec ses inconvénients, donc :
Pour Fred et Robert :
Je pense avoir compris le message : le Victron Centaur est une solution pas trop onéreuse pour un problème qui ne peut pas se résoudre complètement comme je le voudrais. Je vais essayer de vérifier que les batteries que j’avais en vue puissent accepter de travailler entre 80 et 50% de décharges sans trop souffrir. Je me permettrais peut être de vous faire part de mes interrogations en MP, car si je pose sur le forum une question qui ressort d’un sujet aussi débattu que les batteries sous le futile prétexte que je suis un néanderthalien pouvant avoir des difficultés à lire certaines courbes, je sens que je vais en prendre pour mon grade. N’empêche que c’est pour moi important de savoir si celles là sont possibles car financièrement c’est pas mal. Par contre, si ça le fait, promis je préviens tout le monde.
Pour le reste, une nuit au port par mois pour recharger à 100%, c’est plus que raisonnable.
Pour Nicolas,
Cela me paraît paradoxal de déplorer à la fois que des gens remettent sur le tapis du forum des sujets répétés « dans maints et maints fils » et que « la volonté de communication semble tendre une fois de plus entre inscrits et en MP ». Ma question je la pose comment ? Pouvoir accéder à la communication entre inscrits et en MP ne dépend que de toi, et ne te prendras pas 5mn.
A tous,
je nous souhaite un été très ensoleillé ce qui devrait réjouir tout le monde et m’arranger moi particulièrement.
Cordialement
J-C

16 mar. 2009
0

faut pas prendre la mouche
la plupart des interventions écrites reflètent mal l'esprit de celui qui les a écrites.
pour en revenir à ton problème, sur un autre fil en cours actuellement on parle des panneaux solaires : il y a un lien vers un fournisseur où j'ai appris deux choses :

  1. on augmente la production du panneau solaire de 30 % en le maintenant bien face au soleil tout au long de la journée : coût du panneau articulé motorisé environ 150 €

  2. on augmente encore la production du panneau solaire de 30 € en installant un bon régulateur : coût encore 150 €

Moi à ta place j'aurais cherché à optimiser mon installation (pour 300 € ...) avant d'investir trop peut être inutilement.

16 mar. 2009
0

Résumons
Finalement, ce cas de figure de J-C est assez intéressant car il est non-conventionnel par l'absence de moteur de propulsion et le désir simultané de confort électrique convenable.

L'absence de moteur de propulsion ne change pas le dimensionnement des batteries de servitude et ne fait que créer la nécessité du groupe de 25 kg qui est négligeable (imposés par le souhait de confort électrique).

Le devis de poids de la production électrique semble normal (360 Ah de batteries pèsent 120 kg environ et le groupe 25kg (en gros) sur les 3 tonnes du bateau (5% du poids total).

Après discussion, il apparaît que le seul point spécifique sera le choix de batteries permettant de travailler sans dommage de façon continue entre 60% et 80% de charge, avec une charge à 100% rarement atteinte ... ce qui est déjà le cas même avec un moteur de propulsion quand on pratique le mouillage forain.

On arrive finalement à la conclusion qu'une configuration non-conventionnelle ne change pas grand chose à la solution traditionnellement utilisé pour les voiliers pratiquant intensivement le mouillage forain.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

la Bisquine La Cancalaise, en 2008

Souvenir d'été

  • 4.5 (144)

la Bisquine La Cancalaise, en 2008

novembre 2021