Cherche explication de mouillage...

Bonjour,
je cherche une explication rationnelle a une histoire de mouillage par vent et courant contraires ou presque (environ 150° de difference). Il se trouve que le bateau se met dans l'axe du vent et le mouillage dans l'axe du courant (safran fixé au milieu)... Regardez mon schéma... En effet, quand je regarde depuis la prou, la chaine plonge vers l'arriere du bateau... Si le courant est suffisament fort pour pousser le bateau, pourquoi le bateau ne se met pas plutot dans l'axe du courant ?
Il y a quelque chose qui ne colle pas... Comprends pas...

Ce peut-il que la chaine ait plus de trainée que la carene du bateau ??? Ceci expliquerait tout mais ca m'etonne...

Si quelqu'un pourrait m'eclairer. MERCI !

L'équipage
03 août 2012
03 août 2012
0

Bonjour,
J'ai plusieurs fois constaté la même chose aux Bahamas.
Le courant est suffisemment fort pour que la chaîne passe derrière le bateau (chaine étendue ) et le vent est juste suffisant pour le maintenir face à lui.
La première fois c'était en pleine nuit et j'ai cru mon voilier échoué : c'est dire que c'était calme...

03 août 201203 août 2012
0

Ca m'est arrivé aussi , plusieurs fois , je suis arrivé a la même explication que Miro ,

03 août 2012
0

Bonjour,
Comm Miro, je pense que c'est le fardage du bateau (tenu par l'avant uniquement) qui fait qu'il se met dans le lit du vent, si ce dernier est assez fort pour contrer la force du courant, qui lui ne s'excerce que sur la partie immergée du bateau...
;-)

03 août 201203 août 2012
0

Bonjour à tous,
A que la belle explication MN31... C'est exactement ça !!!
La force exercée par le courant sur la partie immergée est un poil supérieure à celle du vent sur la partie émergée qui elle ne peut que maintenir de bateau dans son lit, sans pouvoir le "déplacer"... en termes néophytes.

03 août 2012
0

Quand on est amarré sur une tonne ou une bouée, cette situation est particulièrement désagréable, voire endommage le bateau. Cela arrive dans le Sound de Chausey, par exemple.
Solutions : soit embrayer en arrière lente pour faire reculer le bateau en attendant que le courant ou le vent évolue, soit mettre un seau dans l'eau sur un bout' frappé à l'arrière pour faire pivoter le bateau.

03 août 2012
0

C'est le plus fort des 2 qui gagne, l'autre maintient le bateau dans son axe, c'est un cas fréquent dans les zones de courant. Sur tonne de mouillage, le bateau cogne contre la bouée (bjr la coque, bjr la nuit), le seau est une idée, car fonction de sa capacité a "tiré", parfois une poubelle ou ancre flottante est nécessaire.

03 août 2012
0

Ca m'est arrivé aussi. La chaine est passée sous la flotaison et a grignoté la quille!
Le problème est qu'après c'est resté coincé comme ça pendant au moins une ou deux semaines. Bilan en dehors de la quille: gelcoat bouffé avec une jolie marque de chaîne. Vive la Rance et ses courants

03 août 2012
0

Pas mieux sur la Charente. L'autre jour, vent contre courant, le courant a largement pris le dessus, mais le vent me poussait régulièrement le bateau contre la bouée, moi qui n'aime pas la musique "boum boum boum", j'ai été servi. Enervé comme j'étais, j'ai oublié le truc du seau, qui m'aurait probablement sauvé la nuit. Merci de l'avoir rappelé.

03 août 2012
0

Mouillé sur ancre avec fort vent contre fort courant, il y a des vagues et le bateau tire des bords en recherchant l'équilibre impossible....... sur coffre, il adore l'embrasser......
l'équilibre avec du vent seulement, c'est la chaine tendue devant le bateau. avec du courant seulement, c'est aussi la chaine tendue devant le bateau,

l'équilibre décrit n'est possible que par petit vent et léger courant.

il est facile par temps calme et pas de courant et peu de vent de suivre les différentes évolutions du bateau en regardant les méandres de la chaine.....

04 août 201216 juin 2020
0

Voilà un équipage anglais qui connait bien le phénomène et qui anticipe.

04 août 201216 juin 2020
0

Merci pour toutes ces explications, mais je reste á me demander si la portance de la chaine ne joue pas un grand rôle dans tout cela...

Ce serait elle qui tirerait le nez du bateau...

Dans cette configuration, aurait-on le même phenomene (voir schéma) ? Ici, la chaine, n'a pas de portance... Le vent devrait faire tourner le bateau et le faire deriver vers le mur (pour les même force de vent et de courant que dans le cas evoquer au debut du post) ?

A méditer ?... !

Merci !!!

04 août 201204 août 2012
0

Bon, je me rends compte que ce que j'ecris n'est pas tres clair. :litjournal:

Pour faire simple : dans le cas que j'ai présenté au tout debut du sujet (bateau qui se met dans le lit du vent, chaine dans le sens du courant), que se passe t'il si on largue brutalement le mouillage ? Le bateau partirait dans le sens du vent ou avec le courant... :tesur:

Je me pose ce genre de question tarabiscotée non pas par masochisme. Ce cas de figure a été á l'origine d'un de mes plus foireux depart á la voile... :coucou: et j'ai jamais reussi a trouver d'explication satisfaisante...

Merci encore pour votre aide precieuse !!!!!!

04 août 2012
0

Avec le courant, bien sûr!
Mais probablement en restant face au vent, du moins au début...

04 août 2012
0

ton bateau partira à l'opposé de ton ancre, dans tous les cas de figure. Si tu largues le mouillage plus rien de te retiens de t'en écarter plus.
Quant à un courant qui sort du mur, je ne connais que le 230V (ou 110).

04 août 201204 août 2012
0

le courant a sur la carène le même effet que le vent a sur la coque et tout ce qui s'y rattache.

pour que le bateau reste sur place il faudrait que les effets du vents et du courant se compensent, iln'y aurait même pas besoin d'un mouillage...... Mais.....

si le bateau s'écarte légèrement de l'axe du vent ou du courant ,le problème se corse:
le courant peut avoir prise sur le plan de carène et le bateau avancera en raison de sa forme de carène , ce qui entrainera un vent nouveau qui se combinera avec le vent atmosphérique existant
.... sous l'effet de ce vent, le bateau en raison de son fardage se déplacera en changeant d'orientation, ce qui amènera une modification de l'effet du courant sur la carène etc... etc... etc... et bien malin sera celui qui définira la direction et la vitesse de déplacement du bateau ..... tout dépendra du courant ..... et du vent.....

04 août 201204 août 2012
0

suggestion : qlq un aurait il essayer de mouiller uniquement par l'arrière ? rien ne pourrait raguer... par contre faut etre vigilant lors d'un changement de direction d'un des 2 courants...

04 août 2012
0

Pourquoi pas utiliser le tangon pour rendre le mouillage dissymétrique et éviter ce genre de blocage?
De plus le tangon écartera la boule du nez.

04 août 2012
0

Et oui, ou le bout-dehors. Sinon amarré par l'arrière c'est bien aussi.

04 août 2012
0

mais que fait la police ! :-p

04 août 2012
0

Rien, elle regarde......

04 août 201216 juin 2020
0

La technique de mouillage sur deux ancres dans le cas de fort courant est connue sous le nom de "Mouillage bahamien" (bahamian moor(ing)"

par exemple
charlesekanter.com[...]ing.htm

04 août 2012
0

c'est un cas de figure hélas fréquent et il n'y a pas de solution facile car, surtout la nuit, le vent peut tomber, ou changer et le courant lui va changer à la marée.
La moins mauvaise solution est (je crois) celle du seau mais il m'arrive d'en mettre deux, parfois trois !
récemment sur Ré j'ai vu une boule de mouillage dont on avait recouvert l'anneau métal (celui qui fait clang ! dans l'ancre sur l'étrave) d'un gros chiffon. un vieux pull devrait faire l'affaire mais sans le dire à madame, (prudence !)

mettre une ancre arrière c'est risquer de retrouver la chaîne enroulée autour de celle du mouillage avant. pas facile à déméler ensuite sauf si on a prévu le coup et fini la chaîne par une amarre textile mais ça implique de mettre l'ancre plus loin donc dans les autres mouillages.
Pas facile la vie au mouillage hein !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Encore la pluie...

Après la pluie...

  • 4.5 (26)

Encore la pluie...

mars 2021