cherche contacts avec des connaisseurs en ferrociment

Bonsoir,

Nous aimerions entrer en contact avec des personnes qui s'y connaissent vraiment en ferrociment, car nous avons besoin de quelques infos et il est impossible de trouver un expert maritime dispo en ce moment. Nous ne souhaitons surtout pas une enième polémique sur ce sujet o combien épineux :-), juste des personnes qui connaissent vraiment ce materiau. Merci beaucoup pour toute aide à venir, et bonne soirée !

L'équipage
23 nov. 2019
23 nov. 2019
0

alors quelles questions ?
pour une occasion ? pour attaquer un projet en neuf ?
./.

23 nov. 2019
0

Tout dépend de la qualité du ciment et s'il a été "monté" sur du grillage de poulailler !

23 nov. 2019
0

normalement c'est du lafarge et pouzolane sur treillis soudé
alain

24 nov. 2019
0

j'aime bien les ferrociment avec se lien beaucoup d'info sur la construction mais aussi la réparation
www.fao.org[...]f00.htm

24 nov. 2019
0

:lavache: et :whaou:

Enfin une intervention intéressante de marge...

Et oui Alain, "normalement", mais certains constructeurs amateurs n'ont pas suivi la "normalité".

24 nov. 2019
0

bonjour
j'ai construit un endurance 40 il y a 50 ans,et cimente une bonne dizaine d'autres,que veux tu savoir?

09 avr. 202209 avr. 2022
0

celui ci est un Exit 39 du meme chantier j'ai l'impression.

je veux savoir comment realiser une renovation du pont.

08 avr. 2022
0

Bonjour,
je profite de ce post.
J'ai trouve un ferro de 11m avec un peu de boulot dessus.
Il faudrait refaire le pont qui a vieillit.
le proprio me dit :
grattage et poncage
Reagregage a l'enduit epoxy
peinture epoxy de protection interprotect
peinture de pont kiwigrip

il chiffre ca a 1500euro de materiaux

D'un autre cote je suis aller voir un magasin d'accastillage qui m'a fait un devis a 2300 de materiaux pour 30m2, en preconisant un sablage, une couche d'attente, 2 couches de primaire, 2 couches d'epoxy + kiwigrip.

Est ce que quelqu'un a deja refait ce genre de travaux, quels est la meilleur facon de faire, combien ca coute ?

merci pour vos lumieres

kenavo

08 avr. 2022
6

Arnow, ma vie professionnelle a été consacré aux ouvrages en béton armé. Mais pas en bateau; Quoique des pontons en BA y sont assimilables. Je connais un peu le sujet.

Je ne connais pas les compétences en mortier de ciment armé du propriétaire du bateau envisagé. Mais la proposition de reprises en mortier époxy m'interpellent.
Explication (sommaire).
Le ciment conduit à un ouvrage avec un Ph très basique (env. 12). Ce Ph basique protège les armatures de la corrosion :-).
Mais, car il y a un mais; Au cours du temps le Ph diminue, et vers 9 le ciment ne protège plus les armatures de la corrosion qui vont rouiller; en gonflant (1 mm d'acier => 7 mm de rouille) la rouille va pousser le mortier qui va éclater, mettant les armatures à nu.
Le phénomène ne peut s'arrêter de lui même. Cela peut se finir par la ruine de l'ouvrage.

Pour réparer, il FAUT retirer tout le mortier détérioré jusqu'à atteindre des armatures saines car situées dans un mortier au Ph encore suffisamment élevé. La purge doit être faite avec des outils doux pour ne pas créer de la fissuration dans le mortier pouvant être conservé.
S'il est constaté que des armatures ont vraiment maigri (>20%), il est nécessaire de reconstituer le ferraillage.
Normalement, il faudrait passer un inhibiteur de corrosion sur les armatures, mais pas sur le mortier car cela contrarierait l'accroche du nouveau mortier. Dans le cas des armatures d'un bateau je ne pense pas que ce soit réaliste.

Maintenant, il faut reconstituer le volume de mortier préalablement retiré.
Je ne suis absolument contre les mortiers époxy.En effet
- Le mortier époxy n'a pas le même coefficient de dilatation thermique que le mortier de ciment hydraulique => tension dans le volume => fissuration => pénétration probable d'eau de mer => corrosion interne.
- Le Ph du mortier époxy est vraiment différent de celui du ciment. La conséquence est qu'il y a création d'une pile électrique à la reprise de mortier.
Ces deux phénomènes simultanés sont vraiment préjudiciables à la bonne tenue de l'ouvrage.
Donc reprise en mortier hydraulique sur un ouvrage en mortier hydraulique.
Ce travail n'est quasiment que de la main d’œuvre (en plus des moyens d'accès) et elle doit être très qualifiée (très rare au vu du salaire de la profession).

Il y a un autre phénomène, beaucoup moins spectaculaire que le précédent: La corrosion électrolytique des armatures. Elles "fondent" dans l'ouvrage, sans pousser le mortier, sans éclat spectaculaire. En pratique: c'est l'eau de mer (l'électrolyte) qui créée une pile avec les hétérogénéité internes des armatures. Les électrons sont arrachés et partent dans l'électrolyte. A la rigueur, il est possible de voir une légère fissuration au droit du ferraillage.

A ceux qui voudraient m'objecter que le mortier ou béton de ciment est étanche (par nature?) je répondrais que pour faire du mortier ou du béton, environ la moitié de l'eau mise en oeuvre sert à l'hydratation du ciment et la seconde pour placer la pâte. Cette seconde moitié va disparaître au cours du temps; pour un béton c'est tout de même 100 litres d'eau par m3, soit 10% de vide dans un ouvrage bien construit. Des adjuvants existent pour améliorer mais on arrive qu'à 5 ou 6% de vide.

Rappel.
Dans la vraie vie: 50% des travaux de réparation des structures en béton armé présentent à nouveau des désordres similaires à ceux repris dès deux ans après les travaux.

09 avr. 2022
0

Bonjour, est-ce que l'ajout d'un adjuvant type Sika Latex ne serait pas un plus pour les recharges?

09 avr. 202209 avr. 2022
2

Bonjour,
Polmar: enfin quelqu'un qui sait de quoi il parle, ça fait plaisir...
VdB

09 avr. 2022
3

Merci. Le plus dur est d'écrire le texte en évitant les fautes de frappe ;-)

09 avr. 202209 avr. 2022
1

On a quand même compris...
VdB

08 avr. 2022
0

laissse moi un tel,as tu ses photos?
j'en ai construit
tu pouuras trouver tous les produits resine et enduits et peinture anti derapante chez Sicomin a chateau neuf les martigues
ps
un ferro dans cet etat ca se donne

08 avr. 2022
0

J'ai un ferro et tout ce qui est en béton et comme neuf.
Seules certaines parties en contre-plaqué plus fibre de verre sont pourries et seront à refaire.

08 avr. 2022
0

bonjour ,
j'ai participé à la construction d'un féroce iman (ayatollah)dans les année 60 à tahiti ,
et j'ai travaillé bien plus tard sur un trawler construit par shonwasser sur le rhin dans le même matériau ,mais ça avait bien évolue ,le chantier sur la giscle en faisait ainsi (férossimo des lafourcade) que celui de st jean d'angle la série des ""roc""
tout ça avec des techniques différentes .
qu'en est'il de celui que vous voulez expertiser ?
voir l'odyssée de sagar rani qui en est un aussi .
alain

09 avr. 2022
0

'j'ai participé à la construction d'un féroce iman (ayatollah)'
Quel esprit ce chat.

09 avr. 2022
0

Merci pour vos reponses :)

Alors le bateau n'est pas (encore) a moi.

le proprio l'a depuis 30 ans. il l'a utilisé pendant 20 ans. ca fait 10 ans qu'il est dans le port en bassin et il est sorti tout les ans pour le carenage.

il y a pas tant de traces de rouilles franchement c'est pas pire au niveau de la coque visible, seulement de la peinture ecaillée. le proprio m'a parlé de 9 couche d'epoxy sur la coque et il faudrait refaire la derniere couche de peinture. ca c'est une chose.
*
ensuite le pont est pas mal deterioré avec des endroit pas jojo mais ca a l'air localisé.

Pour essayer de repondre a vos questions

il est fait d'un bloc, il ya pas de jointure au niveau du pont/coque
il a ete fait par les chantier offshore marine sous les plan de Allainmat en 1984
la rouille apparente est sur le pont. meme si on peut voir quelques traces localisé sur la coque mais je me dis que c'est les endroit ou le grillage affleure la coque (?)
il prend pas l'eau a part sur un hublot sur le pont
en verité il a une sale gueule mais j'ai envie de croire en lui. L'interieur est super propre.
Le moteur a demarré nickel.

je vais faire des photos demain pour vous montrer les details.

09 avr. 2022
2

Croire en un bateau c'est génial, et ça veu dire que tu a d'emblé un bon feeling avec lui.

Mais comme il a un certain âge, il faut s'attendre a de gros travaux.

L'avantage du ferro c'est que le matériau est bon marché.

A toi de voir si tu a le courrae et la force de caractère pour engager un gros chantier.

Et à voir aussi si tu en a les moyens, selon que tu fasse toi-même ou pas.

Le temps passé à travailler coûte cher (loyers de port au sec, congé, etc...) le recours à des pros aussi.

C'est parfois très long, très cher, voire très chiant, mais quand c'est fini tout est oublié et c'est génial.

09 avr. 2022
0

Salut Arnow.
C'est cet Exit 37 à Perros-Guirec ?

je suis tombé en arrêt devant ce bateau l'été dernier. C'est une fort belle unité...
Et j'ai rêvé qu'il soit à vendre, ce qui est arrivé ! (juste un rêve)

J'ai effectivement vu une coque est très bon état apparent. Le pont, c'est autre chose.

10 avr. 2022
0

oui c'est celui ci ;)

10 avr. 2022
0

De passage a perros l'été dernier, j'ai bien phasé devant ce bateau, il a une bonne tronche.

09 avr. 2022
0

bonsoir, Polmar a bien décrit le phénomène de corrosion du béton armé et il faut admettre le vieillissement d'une coque en ferro ciment. la question est comment freiner le phénomène; le seul moyen fiable est d'empêcher l'eau de pénétrer depuis l'extérieur mais aussi depuis l'intérieur. pas facile à faire sur un bateau et le premier constat à faire est l'état des fonds. la question de rénovation du pont mérite de bien comprendre quels sont les efforts qu'il supporte pour évaluer sa résistance actuelle. ce n'est pas évident et une simple inspection visuelle restera insuffisante. il y a aussi des points particuliers à surveiller comme les points d'ancrage des haubans et toute fissure sera suspecte. le vrai problème apparait lors de la remise en état qui commence par l'enlèvement des parties dégradées avant de faire des reprises qui malheureusement n'auront pas une totale adhérence avec les couches précédentes. un bon moyen de protéger un pont est de le revêtir d'une peinture (ou autre produit) qui va assurer son étanchéité. toutefois je confirme la restriction apportée par Polmar la corrosion interne continuera son oeuvre destructrice. la seule idée à retenir c'est qu'il est très difficile de juger de l'état d'une coque en ferro ciment de trente ans. bonnes navigations.

10 avr. 2022
0

Mais du coup quelle est la meilleur facon de faire ?

10 avr. 2022
0

Pour moi, et vu de loin.
Gratter partout où il y a des traces de rouille pour vérifier l'état des armatures, recompléter si nécessaire. Sans doute qu'un sablage pour retirer toutes traces de corrosion et améliorer la surface d'accroche du nouvel enduit serait un plus.
Re-enduire avec le matériau protecteur le plus fin possible, car ici le poids est une contrainte (un peu négligée dans le béton armé).
Puis avec un très bon complexe de peinture améliorer l'étanchéité de la paroi, pour interdire autant que faire se peut la pénétration de l'air, de l'eau dans le mortier. Il faudrait que ce complexe soit souple pour ne pas fissurer à la moindre déformation. Fissure => pénétration d'agents indésirables :-(.

J'ai noté que la souplesse du pont était constatée.
Peut-être qu'un renforcement du barrotage serait à envisager; toujours pour éviter la déformation du pont (source potentielle de fissurations)

10 avr. 2022
0

J'ai participé à la remise en état de surfaces en BA qui étaient dégradées par la corrosion. il s'agissait de terrasses en bord de mer. un traitement comme celui indiqué par Polmar a été fait avec une protection d'étanchéité souple. la face inférieure du béton est restée nue afin de laisser l'eau présente dans l'épaisseur s'évacuer avec le temps. plusieurs années après la corrosion avait été nettement stoppée. le problème c'est de protéger l'étanchéité des agressions extérieures, il est indispensable de revêtir d'une surface d'usure et sur un pont de bateau c'est probablement uniquement avec des peintures (ou autre) qui seront compatibles avec le produit d'étanchéité. Polmar fait état de la souplesse du pont je n'ais pas noté cet élément dans le texte du fil. la question ne serait plus la corrosion mais la résistance de la structure et les risques de délaminage ciment/fer. pour corriger cet aspect il est indispensable de revenir aux calculs de conception à l'origine et d'étudier la réalité du phénomène. en effet la coque est réalisée en une seule pièce et se comporte en résistance comme une structure de caisson (ou comme un oeuf); la rigidifier pourrait créer un point dur néfaste à sa durée de vie.

10 avr. 202210 avr. 2022
0

J'ai plongé sous les pontons de Port Camargue pour récupérer mes lunettes qui étaient tombées à l'eau, je me suis baladé un peu ( à la bouteille ) après les avoir récupérées, et quand on voit l'état des piliers que les aciers rouillés ont explosés, on se demande combien de temps encore les infrastructures vont tenir.
Il est vrai qu'en 1969, les enrobages étaient de 1 ou 2cms, et encore, quand le chef de chantier était à jeun.
En même temps, ce n'est plus très grave, compte tenu de la montée des eaux qui va imposer dans l'avenir des pontons flottants et des digues pour protéger les parkings et les immeubles au niveau actuel.
Je pense que je ne serai pas contraint de subir le financement de ces travaux compte tenu de mon âge, je serai content si je peux encore manoeuvrer mon voilier dans cinq ans...
Mais du coup, je suis assez satisfait de ne pas avoir investi dans une marina comme le souhaitait mon épouse, parcequ'il n'y a aucune raison que leurs soubassements soient en meilleur état que ceux des pontons. Mais là, pour les faire flotter, ça va être un peu plus compliqué...
Pour en revenir au sujet initial, je me souviens dans les années 70 à Marseille dans les anciennes carrières sur la route des Goudes d'un chantier sur lequel une dizaine de coques ferro avaient été commencées, on allait le week-end en revenant de la pêche voir comment ça avançait, vu que c'était quand même notre métier et qu'on rêvait tous du bateau à prix abordable pour fuir cette p... de société de m... mais bon là j'arrête, on ne va pas refaire l'histoire. Mais c'est vrai que la mise en oeuvre, c'était quand même du grand n'importe quoi. Après, les reprises sur ces réalisations, ça ne doit pas vraiment être facile.
VdB

13 avr. 2022
0

Salut

D'abord merci a matelot@58768 d'avoir pris du temps pour m'apeler et me conseiller au telephone, un grand merci.

Ensuite je suis aller faire quelques photo du pont à ma pause.

y a une zone de la coque qui me parait bofbof puis les trou sur le pont qui m'inquietent

14 avr. 2022
2

mais c est une épave .... et dedans ??

14 avr. 2022
2

on s'est parle,passe ton chemin il est bon pour la poubelle
quoi que tu fasses t'y laissera ton energie ton argent et tes reves pour rien
pour 10000 euros tu peux trouver une bateau en meilleurs etat

14 avr. 2022
0

Pour mémoire: enrobage recommandé (normalisé!) pour ouvrages (immergé) à la mer en béton armé: 7 cm; si c'est juste "soumis aux embruns": seulement 5 cm.
L'enrobage étant la distance entre la surface de l'ouvrage et la position de l'armature la plus proche.

14 avr. 2022
0

0 polmar ,une coque en ferro bien réalisée fait 2.5cm d'épaisseur ,un peu plus dans les fonds
c'est le treillis soudé bien ligaturé qui fait tout le ciment ne sert qu'à boucher les trous .
le traitement de surface doit garantir l'étanchéité à 100% .
évidement il existe des adjuvants à ajouter au ciment ...
l''idéal c'est que tout soit homogène même le pont .
alain

14 avr. 2022
0

pour polmar
j'ai construit un endurance 40 en ferro,en cours d'amenagement il y avait de l'eau de pluie dans la quille creuse, aucune trace d'humidite a l'exterieur coque brute
par la suite enduit expoxy et polyuretane meme aspect qu'un plastique
pour info coque epaisseur 18mm pont 10mm,pas bouge pendant 20 ans apres je l'ai vendu

0

Je confirme coque 18 mmm plus c'est trop lourd

15 avr. 2022
0

Y'a beaucoup de monde qui affirment des choses sans vraiment connaître les ferros.
Le mien, un saint jean d'angle modèle Silence pése 6,6t pour 35 pieds, le poids est comparable à d'autres dériveurs lestés en fibre ou en acier du même gabarit.

14 avr. 2022
0

un ferro bien construit est peut etre bien pendant des années ,je sais pas , mais les photos montrées plus haut , c est une épave , si l extérieur est dans cette état , on imagine dedans !!! , a jeter ... Des bateaux en polyester sont nombreux a la vente pour pas cher

14 avr. 2022
0

Déjà un bateau est en mortier armé et pas en béton armé.
La différence ? La taille des grains: du sable dans le mortier, des graviers (et du sable) dans le béton.
Je rappelle une partie de mon troisième message de ce fil de discussion:
Puis avec un très bon complexe de peinture (pour) améliorer l'étanchéité de la paroi, pour interdire autant que faire se peut la pénétration de l'air, de l'eau dans le mortier. Il faudrait que ce complexe soit souple pour ne pas fissurer à la moindre déformation. Fissure => pénétration d'agents indésirables :-(.

@ matelot@58768
Bravo pour ta construction menée à terme et bien faite.
J'imagine que la phase la plus critique, à savoir le serrage compactage du mortier, a été faite par des personnes très qualifiées avec une surveillance pointilleuse de la fabrication du mortier.
Je note que ta coque avait servi de bac à eau de pluie. Il se peut (j'en suis convaincu) que cette humidité est un facteur très important (le premier?) de la qualité de ta coque. En effet, cette humidité a assuré "la cure", c'est à dire un séchage extrêmement lent pour éviter toutes contraintes et fissurations dues à un séchage hétérogène.

Combien de voiliers ayant la même belle vie, et combien de projet initiés puis avortés?

15 avr. 2022
0

La vue de ces photos avec le devis de 2300 euros me rappelle cette émission

19 avr. 2022
0

l'interieur est super propre,

cela dit, avec un peu plus de reflexion, je prefere economiser un peu plus et prendre un acier en bon etat et bien equipé plutot que de m'engager dans un chantier comme celui ci.

merci pour vos conseils et precisions

kenavo

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (168)

novembre 2021