Cherche conseils pour positionner un rail de foc solent

Bonjour

Je cherche des conseils pour positionner un rail de foc solent (surface 11 mètres carrés pour un D.L de 7.65m).
La mode actuelle veut que le rail de foc soit le plus rentré (avec fixation sur le roof pour les petits bateaux) pour réaliser un bon cap.
Cependant Cheret dans sa "bible" semble indiquer au contraire qu'il faut augmenter l'espace entre foc solent et grand voile donc mettre le rail plus à l'exterieur.

Qu'en pensez-vous? Rail de foc solent placé à l'intérieur ou plus à l'extérieur.

Merci pour vos avis.

A bientôt.

L'équipage
24 sept. 2006
24 sept. 2006
0

cas d'espèce
Il me semble difficile d'apporter une réponse définitive.
Mon expérience personelle:
J'ai installé deux rails d'écoute à l'intérieur, sur le rouf.
L'idée était de border plus dans l'axe et d'amener le solent ou la trinquette le plus dans l'axe pour mieux remonter.
De fait je n'utilise pas cette configuration et repasse maintenant l'écoute sur le rail d'écoute de génois.
Pourquoi: parce que les dimensions de la voile ne sont pas compatible avec ce rail. le point d'écoute est trop haut et ne passe pas le premier hauban.
Je ne désespère pas et le prochain solent aura un point d'écoute plus bas et une bordure plus courte, ceci compensant celà en surface.
Pour l'instant j'utlise un barber hauler pour règler ma voile à volonté

24 sept. 2006
0

sur mesure
ds. mon cas, le solent a été fait par rapport au positionnement du rail.

si ton rail n'est pas encore installé, decider de sa position exacte avec le concepteur des tes voiles est une bonne solution !
le "rentrer" est une bonne solution pour le cap, sachant qu'il n'aura pas de recouvrement donc peu de renvoi dans la grand voile...

si comme wilfrid les dimensions de ta voile ne sont pas compatibles avec ce rail...c'est un autre probleme !

24 sept. 2006
0

quelques éléments de réflexion,
le premier est l'angle de braquage de la voile mesuré entre l'axe du bateau et la ligne joignant point d'amure et point d'écoute de celle ci. en général proche de 8 degrés. comme tu le remarque, le génois ayant une grande bordure, le point d'écoute est relativement éloigné de l'axe du bateau. un solent plus court en bordure aura sont point d'écoute relativement plus proche de cet axe tout en conservant le même angle de braquage. il convient aussi de prendre en compte le volume de la voile. le génois est taillé avec un creux placé un peu plus vers l'avant que le solent dont le creux est au milieu. de ce fait les flux en sortie de voile sont plus "rentrant" avec le solentd'ou l'idée d'augmenter l'angle de braquage. attention pas plus de 1 degré.
le deuxième point est le réglage de la chute et de la bordure. unsolent au près a une chute tendue et doit conserver une bordure cambrée. la position du point de tire prends en compte le fait que la voile est près du pont (plus que le génois) ey ce sont les derniers centimètres du réglage qui sont importants car il serve à tendre la chute.
avec ces deux éléments tu trace le point de tire. bien entendu il convient de vérifier que cette position théorique est compatible avec le plan de pont du bateau et en tirer les conséquences.
le troisième point est le réglage du point de tire. il y a deux idées, la réduction de voilure avec un enrouleur ce qui est peu fréquent car la faible surface du solent permet de l'utiliser avec un vent fort, et la difficulté de régler la voile au allures portantes car le point de tire est trop rentré et on ne controle plus la chute correctement.
la première idée suppose un rail placé en long pour avancer le point de tire, tandis que la seconde estrésolue avec un rail en biais vers l'arrière. on a aussi la possibilité de gréer une poulie volante reprise sur le rail de fargue et qui déborde l'écoute. cette solution permet des réglages fins mais est plus complexe à gérer et est ,à mon avis, réservée à la régate.
enfin ne pas oublier que la traction verticale est forte et que la fixation du point de tire est choisie en fonction de la structure du bateau ou de la possibilité de renforcer l'endroit.
bonnes réflexions et navigations.

24 sept. 2006
0

Analyse
riche d'enseignement pour moi Merci
J.

24 sept. 2006
0

selon l'allure; angle de l'écoute
A l'usage, je te conseille de veiller aux différentes allures. Quand on pense solent ou trinquette, on pense souvent au prés, et peu aux allures plus arrivées.
Je pense aussi à veiller que l'angle formé par la chute et la bordure soit à peu prés partagé par la ligne qui prolonge l'écoute, et ce chariot avnacé ou reculé. cet angle variera bien sur, mais l'effort doit être partagé, certes inégalement sur la chute et la bordure.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Grisaille sur les Pertuis …

Après la pluie...

  • 4.5 (137)

Grisaille sur les Pertuis …

mars 2021