Cherbourg - Guernsey

Bonjour,

J'ai l'intention de partir fin mai faire la traversée CHERBOURG - Guernsey sur un oceanis 28.

J'ai l'intention d'éviter le raz-blanchard.

Cela signifie-t-il qu'il faut passer au Nord ou au Sud (entre l'île et la côte) de Alderney (aurigny) ?

Avez-vous une idée du temps que cela prend ?

Ou des expériences savoureuses ou instructives..

Merci!! Maxime

L'équipage
09 mai 2006
09 mai 2006
0

Raz Blanchard
Pour éviter le raz Blanchard il faut passer au nord d'Alderney en s'enfilant dans le Swinge. Les courants y sont moins virulant que sur Blanchard mais bien présents en particulier dans la "marmite" située au nord-ouest d'Alderney, juste avant de virer plein sud.
J'y étais le 18 avril dernier sur un Bavaria 36 et j'avoue avoir été surpris par le bouillonnement des eaux à cet endroit. En 2005, à la même époque, je suis passé par le raz Blanchard à l'aller comme au retour et je n'ai finalement pas trouvé l'endroit si terrifiant même si la vitesse fond peut dépasser les 15 noeuds...
Amicalement, Denis

09 mai 2006
0

par beau temps
blanchard ou synge sont tout aussi franchissables mais j eviterais plus le synge par mauvais temp
si tu veu faire un grand detour passe par le nord puis l est des casquets beaucoup plus confortable et seule solution par temps muscle
bonne nav

09 mai 2006
0

Achtung..
Passer par le Singe prend du temps (31 milles contre 26 pour la route directe).
Ce qui signifie 1h de plus.
Attention à la marée et aux courants.
Perso, je suis toujours passé par le raz. Si ton calcul de courant est bon, il n'y a pas de pb. Omonville 1h avant la renverse en faisant du rase-cailloux. Sortir d'environ 0,5 mille, droit sur la Hague (éviter quand même la Déroute) et descente schuss sur St Pierre Port.
Tu es sûr d'être dans le sound avant la renverse.

0

overkill
question stupide de qqn qui ne connait pas la région:
le chenal au large du raz Blanchard fait 6 miles de large.
en passant bien au milieu avec courant portant, que pourrait-il bien arriver?
même s'il y a du vent, le temps de dériver dans les tourbillons, on a rien vu qu'on est déja passé... non?

0

ah, comme ça
je parle du raz bien sur, il ne me viendrait pas à l'idée de prendre le Swinge, beacoup trop peu de marge.
Bon, admettons des conditions normales (genre, c'est pour le plaisir, donc vent max force 5, normalement entre Sw et NW, cad traversier au courant, ou idéalement N NE)
là danger?

09 mai 2006
0

Si tu as le choix de la période ...
.. . pour passer le Blanchard, choisis des petits coefficients et une période de vent avec courant (ça change tout !), et de jour of course. Pour les horaires et la route, se conformer aux IN. Ca marche.

Si tu veux raccourcir l'étape du Blanchard, tu peux t'arrêter à Dielette et traverser ensuite sur Guernsey (mais, plutôt que Guernsey, je conseille un mouillage à Serk, inoubliable).

De toute façon, éviter le Swinge, sauf par très très beau temps.

Si tu veux absolument éviter le Blanchard, c'est le tour par les Casquets, mais ça ne vaut réellement le coup que par mauvais temps, auquel cas il vaut quand même mieux rester au bistrot.

11 juil. 2014
0

Bonjour. Ce mouillage à Sark, peux-tu préciser? Merci. Yves.

11 juil. 2014
0

Si je posais la question c'est parceque l'été dernier nous avons passé une nuit à Dixcart bay puis un petit tour à terre. Très sympa. A part La Coupée je n'en connais pas d'autres. J'ai deux coques et 0, 70 de TE. Cdlt.Yves.

11 juil. 2014
0

Effectivement sur Dixcart un gros rocher sur la plage et beaucoup d'annexes attachées dessus.Cdlt.Yves.

11 juil. 2014
0

Effective, il faut laisser l'annexe très haut , voire à l'entrée du sentier qui monte vers la civilisation.
Au Havre Gosselin, on laisse l'annexe bien haut dans l'escalier, bien attachée à la rampe. Ou bien on la laisse à l'eau, sous la plateforme en béton, attachée très haut à la rambarde avec une aussière très longue. Il ne faut pas oublier le marnage qui dépasse souvent 10m si on veut éviter de devoir plonger pour libérer l'aussière!!!

11 juil. 2014
0

il y a plusieurs mouillages autour de Sark, sur bouée (payante) à la grève de la ville (est) et au Hâvre Gosselin (ouest) ou sur ancre à Baleine bay, Derrible (est) ou Port la Jument, grande grève (ouest).
On peut aussi mouiller à Herm (est).
Ensuite pour passer le Raz, il faut y aller avec le flot... ça monte tout seul.

11 juil. 2014
0

Faites attention aux mouillages à Serk en grands coef, si vous laissez vos annexes à marée basse, vos risquez de rentrer à la nage.......

09 mai 2006
0

Question à Eric
Cet été, venant du nord j'envisage une halte à Aurigny avant de re-visiter Sark.
Concernant ces coins délicats, je me suis fait une règle qui est de considérer que la difficulté évolue un peu comme le carré de la force du vent ou (inclusif) de l'état de la mer. Donc c'est la météo qui décidera.

J'ai les cartes sous les yeux (7158-7159). Et je regarde le swinge. Hormis les remous signalés les courants, et la pierre au wraic, je ne vois pas de difficulté majeure. De plus les alignements sont francs. Evidemment vu les courants on peut être amené à faire du 90° par rapport au cap pour rester sur la bonne ligne fond. Mais ça, c'est de l'estime et de la nav.

Donc par coefficient moyen, beau temps, bonne visibilité force 1,5 à 2 et pas de houle quels sont les pièges?

Pour la Haize euh... une autre fois.

Merci d'avance.

09 mai 2006
0

le singe
Pour ton premier passage, l'idéal est de partir d'Aurigny. Tu part à l'étale et tu descend vers St Peter avec le courant en restant bien au milieu du passage.Bien entendu pas contre le vent et force maxi 4.
Attention à la Pierre au Vraic à la sortie du Singe (1.20m souligné) avec la violence des courants dans le coin même s'il y a de l'eau ça bouge toujours dans tous les sens.
Dans l'autre sens (en remontant de St Peter) la renverse dans le Singe se produit avant la renverse dans le raz Blanchard, cela produit une vague qui revient du raz Blanchard dans le Singe, la hauteur de cette vague est variable suivant le coef de marée et les remous que cela provoque sont proportionnels à l'état de la mer du jour.
Il est donc préférable en partant de St Peter de partir à la même heure que pour passer le raz Blanchard pour monter sur Cherbourg et dans ce cas avec un temps maniable il n'y a pas de soucis.
Attention tout de même à garder suffisament de vitesse sur l'eau pour rester manoeuvrant, ne pas éviter à mettre le moteur, en dessous de 10 noeuds de vent au portant tu n'est plus manoeuvrant.
Je naviguait un jour sous spi dans le coin, quand le courant s'accélérant je me suis retrouvé avec le spi gonglé à l'envers coincé dans les haubans.

09 mai 2006
0

je crois
que Eric a tout dit le raz blanchard c 'est sans problemes du moment que le vent et le courant sont dans le meme sens , en venant de cherbourg il faut partir pour atrapper la renverse (courant portant ) du cote de la basse brefort , et puis ensuite que du bonheur direction la plate fougere pour rentrer par le petit russel et il n y a pas de quoi se faire peur !

Par contre si tu viens de la baie de seine tu verras que le raz de Barfleur peut etre largement aussi violent dans ses mauvais jours , antifer aussi d 'ailleur!

un truc qui peut etre utile en cas de doute , tu peux toujours joindre le semaphore de la hague ou de gateville (barfleur ) par vhf ou telephone ( les numeros sont dans le bloc marine ou l 'almanach) ils te diront si le raz est praticable ou pas .

Hervé

10 mai 2006
0

bien noté.
Merci a vous.

10 mai 2006
0

Question récurrente....
Il y a environ 1 mois 1/2, nous avons eu un échange important sur le sujet où je me suis longuement exprimé.
Les commentaires sont tous très judicieux, mais j'y ajouterai mon grain de sel.
Pas de problème pour le Blanchard avec un 28', je le passe couramment (c'est le cas de le dire!) en soliatire avec un Ecume de Mer.
A éviter absolument vent contre courant à partir de 4B. Il faut aussi éviter d'avoir à tirer des bords, à moins que ce ne soit un long bord presque sur le cap et de petits bords pour se réaligner.
De toute manière, il est impossible de passer contre le courant, sauf peut-être avec un bateau à moteur puissant.
Il faut assurer 5N sur l'eau pour éviter de prendre la renverse dans le petit Russel.
Je pars de Cherbourg, passe de l'ouest à PM Cherbourg.
Route au raz de la côte (laisser la tourelle du Raz de bannes à qqs encâblures à bâbord). J'attrape le courant favorable un peu plus loin. Au niveau de Omonville, je remonte le long des cailloux de la pointe de Jardeheu avec un vif courant aux fesses. Si on fait route directement de la passe de l'ouest vers la Brefort, ou plus au nord, on prend le courant de fin de flot dans le nez.
Si on veut éviter l'agitation marine à partir de la Brefort, ilfaut remonter environ 1m au nord. Sinon, on peut mettre de l'ouest dans le cap et descendre vers Guernesey vers le milieu du raz où c'est généralement moins agité.
On fait alors route vers Platte Fougère pour descendre le petit Russel le long du balisage ouest (Grande Canupe, Platte...). De l'autre côté, se méfier de Roustel sur lequel le courant porte violemment.
Normalement, on le laisse largement à bâbord, mais éviter absolument le Banc de la Schôle, (cote 2,70!) où cela déferle ferme.
L'escale à Dielette ne me semble pas jouable avec un voilier car, vu la distance, on arrivera à Dielette à marée basse, donc pas d'entrée possible.
Pour Aurigny à partir de Cherbourg, mêmes élements jusqu'au nord de la tourelle de la Plate. Ensuite, selon le vent et le coefficient, on fait route entre 280 et 310 (!), en sachant que l'on peut avoir 50° de dérive à surveiller attentivement pour ne pas se faire avaler par le Blanchard avant Quénard. Attention au plateau rocheux sur près d'un mille au nord de Quénard.
Lorsque l'on relève le clocher de l'église Ste Anne (clocher carré avec toit pointu) au 212, on descent directement dessus et on l'aligne par le cône blanc à l'extrémité du vieux quai.
On n'a que qqs degrés de part et d'autre de l'alignement. Attention à ne pas se faire avaler par le Singe en manquant l'extrémité de la digue, sinon on va directement à Guernesey,donc respecter l'alignement sans une seconde de relâchement car cela va très vite!
Eviter absolument l'arrivée sans visibilité si on n'est pas un habitué des lieux, et encore!!!
Descendre le Singe : je le considère plus dangereux que le Blanchard. Uniquement avec vent + courant et par beau temps. Vagues déferlantes, marmites, passage étroit, tout y est! Il faut descendre bien au milieu et ne pas espérer faire demi tour.
A la sortir du Singe, le courant porte au SE sur la Pierre au Vraic avec laquelle j'ai flirté il y a quelques années. A 13N fond, cela fait boum! Heureusement c'était un Mélody!
En remontant de Guernesey, même avec vent et courant dans le même sens, cela peut être très mauvais. Avec du 4/5, j'ai planté un Mélody dans une vahgue jusqu'au pied de mât.
Dans ce cas, il faut aller chercher l'alignement avant de redéscendre au 212. Surtout éviter de passer au dessus de la digue submergée où la mer lève sérieusement.
On peut passer par le Passage de l'Ortac, à louest de Burhou si on veut éviter le grand tour par les Casquets.
Si la météo est un peu vigoureuse, il vaut mieux rester à l'abri. Port Braye est ouvert au NE, très agité de WNW à NE.
Si on respecte le mode d'emploi, pas de problèmes.
Dans tous les cas, il faut étudier soigneusement les heures de marées, cartes de courant détaillées et cartes marines naturellement et si on ne sent pas le coup, s'abstenir.

11 mai 2006
0

comprends pas le fil...
lorsqu'on a appris à naviguer dans les règles, le raz Blanchard est une navigation comme une autre, certainement un exercice intéressant... en respectant les IN et avec une bonne carte marine où est le problème ?
En revanche comme on peut le comprendre, à déconseiller aux débutants ou à ceux qui apprennent "sur le tas".. dans ce cas, tous les trucs et astuces proposées ne seront que des recettes de cuisine fragiles et dangereuses car à la merci de tout imprévu ou cas de figure non envisagé..

11 mai 2006
1

c'est quoi apprendre?
quand j'ai passé le raz la première fois, j'étais débutant comme toi,malgré mes 30 années de nav en Bretagne et en Manche
les miches à zéro....en coupant la ligne France/Anglo
fière et comblé en sortant du Petit Russel
c'est autre chose que Pornic/Noirmoutier
un exercice éxitant....
je supose, Pierre-Yves que tu fait le Cap Horn tout les matin,une main en haut du guidon,l'autre roulant une cigarette ?

amicalement

ps: les trucs et astuces proposés ci-dessus participent à apprendre dans les règles et je les trouve parfaitement sensés

11 mai 2006
0

Inexpérience et expérience....
Compte tenu de ce qui s'écrit, notamment dans les guides nautiques, et de ce qui se raconte sur les pontons, les questions que se pose Max me semblent parfaitement légitimes.
Pierre-Yves, quant à lui, qui semble pratiquer le coin, présente ce passage comme quelquechose de relativement anodin...
Si j'ai franchi de multiples fois le Blanchard plat comme la main, à part les marmites plus impressionnantes que dangereuses par grand beau temps, j'ai connu aussi des conditions plus difficiles et ce passage n'est pas anodin du tout.
J'ai bien précisé à la fin de mon fil qu'une étude approfondie des cartes de courants, annuaires de marées et cartes du SHOM ou autres (sauf les cartes Michelin, excellentes en d'autre lieux!) était indispensable.
En rapprochant le contenu de ces documents et les informations fournies par les différents intervenants, je pense que le novice en ces lieux (qui peut-être par ailleurs un excellent skipper) aura déja une vision un peu plus précise de ce qui l'attend et pourra prendre ainsi une meilleure décision de partir ou pas.
C'est tout l'intérêt des échanges sur ce forum.
Max posait la question du temps que peut prendre une liaison Cherbourg/Guernesey.
Je compte environ 7 heures avec un bateau sensiblement équivalent au sien, en route directe.

11 mai 2006
0

Durée Cherbourg/St Peter
Je compte également 7 heures avec mon First 25 et surtout, dès que la vitesse moyenne baisse, il faut impérativement mettre le moteur sinon c'est la renverse dans le nez.
Il faut maintenir une vitesse de 5 noeuds pour être dans les temps (désolé le timing est important dans ces coins là).
Autre chose, en arrivant sur l'entrée du Petit Russel, arrivez par la Platte Fougère et non pas coté Grande Amfroque, le courant est traversier et porte sur les caillous de la Grande Amfroque,cela ne figure pas sur les cartes qui donnent une orientation dans l'axe du Petit Russel.

11 mai 2006
0

Merci à tous en tout cas...
...pour les expériences multiples !

  • Les instructions nautiques c'est : Le need to know,
  • La préparation de la nav (qu'elle qu'elle soit) c'est : Mandatory,
  • Les conseils et expériences des autres c'est : Ce qui peut faire la différence et vous sortira le c.. des ronces peut être un jour.

Les indéstructibles et champions du monde, il y en a plein les cimetières.

Dans certaines corporations, outre la formation, on base aussi la progression des stagiaires sur le retour d'expérience des anciens !

Autre chose : Une fois les bases acquises, on peut apprendre tout seul, c'est plus long, moins facile, à certains moments frustrant mais pas plus dangereux qu'autre chose dans la mesure où l'on jauge ses limites... et comme de toute manière on apprends toute sa vie...

Bon vent à tous.

11 mai 2006
0

pour en revenir à ta question
-le grand tour au nord des casquets: çà rallonge beaucoup ,et si mauvais temps,reste à Cherbourg!
les courants au nord des casquets sont sérieux et ce passage est assez glauque; à mon avis valable seulement pour tirer direct sur la Bretagne et avec un équipage pour pouvoir dormir un peu

le Swinge: dans un premier temps, escale à Aurigny,tu vas à pied l'observer avec des jumelles disons par 4/5 B :çà fait réfléchir;
c'est beau ,et j'espère le faire un jour en raft avec Pierre- Yves ,si il le veut bien,l'éxtase!..
sinon,à faire avec un habitué

donc le Raz qui est un boulevard(ou un tapis roulant) et par beau temps et bonnes conditions (voir plus haut),plutôt moins prise de tète que le Four

attention:il faut quand même faire fin dans le petit Russel qui est tres bien balisé à condition de ne pas se mélanger les crayons(en général, on va vite)

11 mai 2006
0

Pierre Yves,
La bonne navigation et le respect des cartes et des IN est une chose. L'expérience en est une autre.
L'un et l'autre c'est mieux.

Tous ces conseils sont bons, car il aident à mieux lire la carte et à se poser la question pourquoi suit-on telle route? Et c'est cette connaissance qui importe pour pouvoir prendre la bonne décision au bon moment.

Encore faut-il le faire. Je te rejoins sur l'aspect dangereux de la recette de cuisine, pour celui qui aurait l'imprudence de transformer ces réflexions en simple mode d'emploi.

11 mai 2006
0

sorry...
je ne pensais pas que ma contrib allait être mal perçue..
il ne s'agit aucunement de porter des jugements de valeur sur l'expérience des uns et des autres, mais je défendrais plutôt une certaine philosophie de l'apprentissage de la navigation..
Je suis convaincu que pour naviguer dans ces endroits réputés difficiles (Raz de Sein et Blanchard, Fromveur..etc) il faut avoir appris, fait de l'école, des cours, de la pratique, au pire y être déjà passé comme équipier..
Certes, les "trucs et astuces" que vous exposez sont précis, bien écrits, issus d'une expérience admirable et d'une utilité capitale, en les suivant à la lettre il n'y a pas de problème on passe le raz.. on le passe une fois, 2 fois, 3 peut-être, et puis un jour, alors qu'on croit connaitre l'endroit les conditions changent et c'est l'imprévu, l'improvisation, la peur parfois et même le pépin..
Ce que je voulais dire dans mon post précédent, c'est que c'est dans ces endroits que l'apprentissage préalable est nécessaire, comme l'apprentissage de la conduite automobile avant de se lancer sur l'autoroute...

11 mai 2006
0

tu sais les raz il faut
toujours s'en mefier , meme et peut etre surtout quand on les connais bien .

tu vois l'ete dernier je me suis pris une vrai volée parce que je ne me suis pas mefié à antifer , 25 nds vent contre courant au pres je te promet que c'est copieux en solo en plus , si je n'avais pas ete en course je serait retourné au Havre et pourtant ce n 'est pas la premiere fois que je prends du vent à antifer et cela valait largement le Blachard sans les marmittes .
donc toujours aborder ces coins là humblement et bien preparé

rv

11 mai 2006
0

Vitesse et Antifer
Pour compléter le propos de Philou 2, c'est 5N sur l'eau qu'il faut assurer. Cela va souvent nettement plus vite sur le fond.
Quant à Antifer, apparemment beaucoup plus anodin, je l'ai passé l'an dernier un peu plus tard que d'habitude et avec un modeste de NW. Juste après l'entrée, j'ai été ramassé par une mer forte de travers et, après quelques douches, une vague plus sérieuse a couché mon EDM. Heureusement, comme d'habitude, j'étais attaché, ce qui ma permis de rester à bord. Un peu gênant en solitaire...
Même quand on connaît (ou croit connaître...), il faut toujours abborder ces pointes avec humilité et méfiance.
Dans le coin, Barfleur n'est pas mal non plus, très brutal parfois, mais heureusement très court.

11 mai 2006
0

Barfleur
Je me suis fait secoué une fois à Barfleur par Nordet en partant de Cherbourg vers Le Havre, j'ai fait demi tour pour attendre l'acalmie.Par Nordet avec le courant contre c'est méchant.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

 Ty arc en ciel au pays du Ty punch

Après la pluie...

  • 4.5 (43)

Ty arc en ciel au pays du Ty punch

mars 2021