Chef de bord vs responsable du bateau

Bonjour

Je pars en mer avec un bateau de location et quelques amis.
Je ne serai pas chef de bord (car je me suis ajoutée dernière minute et je ne connais pas le périmètre de navigation).
J'ai entendu dire plusieurs fois que, en cas d'accident, le responsable est la personne la plus diplomée à bord (ce qui est mon cas). Mais j'ai entendu aussi le contraire...

Est-ce ainsi?
Est-ce que je suis retenu responsable en cas d'accident, meme si je ne figure pas comme chef de bord sur le contrat de location ou cahier de bord?

Merci de vos réponses, encore plus si elles sont appuyées de liens ou normatives officielles.

L'équipage
04 juil. 2021
04 juil. 2021
1

Je serais surpris de découvrir qu'il existe un texte sur le sujet. Mais c'est un domaine comme dans d'autres : du point de vue du tribunal qui recherchera les responsabilités de chacun, laisser se dérouler un accident sans rien faire alors que l'on a les compétences (validées par un diplôme, par exemple, ou par l'expérience) pour l'éviter peut nous rendre responsable des conséquences.
Par exemple, de fait, un professionnel à bord peut voir sa responsabilité engagée s'il ne fait rien pour éviter un accident qu'il aurait pu éviter.
Pour ce qui est des compétences de chacun, diplômes et autres, c'est en dernier ressort le tribunal qui jugera.


brufan:J'ai navigué avec un ami fraichement diplômé qui a fait quelques stages pratiques pour valider son papier. Il n'a cependant aucune vraie expérience. Perso, je n'ai quasi aucun permis (sauf la VHF et un ICC) mais je navigue en plaisancier ordinaire depuis ma tendre enfance (ça fait quelques décennies).Quid dans ce cas si on applique bêtement la règle des diplômes ?·le 04 juil. 12:06
awa (ex PiR2Lune):s'il n'y a pas de texte , il peut y avoir une jurisprudence.Rester inactif quand on peut faire éviter un accident est un engagement de responsabilité, c'est comme une non assistance à personnes en danger. Mais dans notre monde de plus en plus individualiste, on ne s'engage plus aussi facilement...C'est un peu ce qui apparait avec cette question·le 04 juil. 12:12
faby9:@Brufan : relire lentement sans se monter le choux en brouette : il me semble bien avoir émis l'idée qu'il n'y avait pas de "règles", mais un tribunal qui juge...et naviguer en plaisancier depuis la petite enfance, sans n'avoir jamais suivi ni formation ni stage, n'est absolument pas un gage de compétences... bien au contraire !·le 04 juil. 12:55
04 juil. 202104 juil. 2021
0

Quel est le diplôme de cet ami qui a réussi à le valider malgré un déficit évident de pratique ?
Pour le Yachtmaster c'est théoriquement impossible car il y a bien les miles de qualification obligatoires et surtout le ressenti de l'examinateur qui ne validera pas de certificat s'il sent le candidat trop court en pratique.... Pour le C200, je ne connais pas les exigences de pratique en vigueur. J'ai navigué avec un C200 qui m'a semblait bien lège. Pour les BE voiles, ils ont vraiment une solide pratique, mais ils sont parfois à la ramasse en théorie.


matelot@17523:euh... tu ne confondrais pas BE et BPjeps???·le 04 juil. 12:45
Chemistrebor:Oui, probablement, profites en pour nous rappeler la nuance entre les deux stp, perso je n'ai pas de formation professionnelle voile, pour moi c'est juste une activité de loisir. ·le 04 juil. 12:59
Domde:Un tribunal peut faire preuve de clairvoyance et peut juger objectivement de la valeur d’une expérience de plusieurs dizaines d’années de pratiques réelles et sérieuses de la mer comme plaisancier.·le 04 juil. 23:20
Chemistrebor:Dommage que Brufan n'ai pas répondu, je reste curieux de savoir de quel diplome il s'agit, surtout qu'en Françe il n'y a pas de diplome loisir de plaisance, juste les diplomes professionnels. ·le 05 juil. 10:39
04 juil. 2021
0

le chef de bord est responsable de la marche du bateau, donc de l'organisation à bord autant pour les manœuvres que la gestion de l'équipage tout en déléguant certaines tâches; pour les accidents il est évident qu'il est non pas responsable mais doit comme tout l'équipage apporter son expérience mais doit gérer l'organisation du secours; un seul maître à bord, c'est toujours vrai mais il n'est pas responsable de tout, c'est le rôle qui était défini en tant que chef de bord au comité d'entreprise ou j'étais chef de bord, sans diplôme car à l'époque, ça n'existait pas ou on ne le savait pas.
JL.C


04 juil. 2021
0

J'ai navigué en association pendant 28 ans comme chef de bord. Au départ (1981), il n'existait pas de règle formelle en la matière. J'avais quelques petites expériences comme équipier et 3 stages d'école de croisière d'une semaine. Dans l'association, la "nomination" se faisait sur la base de l'avis de deux chefs de bord, mais j'avoue que j'étais bien léger à cette époque.
Nous avons ensuite perfectionné la sélection, toujours sur la base d'avis de CdB anciens, mais après des navigation en faisant fonction.

Je suis un peu étonné par la question de départ, car les loueurs (tout au moins mes quelques expériences) demandent l'identité du chef de bord ainsi qu'un CV nautique.Sur le contrat, ils se réservent le droit d'imposer un skipper pendant plus ou moins longtemps, aux frais du titulaire du contrat, s'ils estiment que les compétences du skipper indiqué sont trop faibles. L'évaluation par un novice n'est pas évidente, mais embarquer avec un skipper incompétent implique une prise de risque certaine.
Le loueur du< bateau à bord duquel j'ai navigué il y a 3 semaines demandait même éventuellement l'identité du co-skipper. Dans mon cas, j'ai bien précisé que mon petit fils (29 ans et déjà une bonne pratique) serait mon second, mon objectif étant de rester seul responsable en cas de pépin.


faby9:J'ai loué durant près de 20 ans, au Crouesty et sa région, Toulon, etc. on ne ma jamais demandé de CV nautique. Sauf la fois où j'ai loué à un particulier.·le 04 juil. 14:12
Domde:Ben moi aussi j’ai loué à l’étranger et on m’a toujours demandé un CV , même sur des 45 / 50 pieds un petit tour pour pas se voir imposer un skipper.·le 04 juil. 23:22
04 juil. 2021
0

Je suis comme toi Ecumeur, j’ai appris sur le tas tout en autodidacte, plus de nombreuses régates.
Cette année cela fait 50 ans que je navigue.
J’ai eu l’occasion de naviguer avec des moniteurs de clubs diplômés Cap 200 ou BPJEPS, leur formation pour la navigation en Manche m’a semblé un peu légère.
La gestion des courants pour passer les raz et la navigation dans les anglos leur posez problème.
Ils savaient faire avancer un bateau et gérer un équipage mais avaient du mal pour organiser une nav’ dans nos eaux.


04 juil. 2021
0

J'ai loué à de nombreuses reprises le CV c'est vraiment pour rire!
On y raconte ce qu'on veut! Ce qui est sur c'est que le loueur se rends compte rapidement à qui il a à faire en fonction des questions et de l'attitude.
En cas de d'accident le seul responsable c'est le locataire qui se trouve être la plus tard du temps le skipper! Quand on louait avec des amis la seule règle c'était on casse on paye on partage !
C'est un peu plus compliqué c'est quand il y a blessure handicap ou décès ....donc bien lire les contrats des différentes assurances (bateau et individuelle) ou mieux rester chez soi!
Bonne navigation !


Domde:Les loueurs tiennent une black list des skippers ayant eu un sinistre à l’instar des assureurs. Le CV leur permet d’imposer la présence d’un skipper s’il est bidon. Ça se sait black list et ça se voit à l’inventaire.·le 04 juil. 23:26
04 juil. 2021
2

Indiquer le nom du chef de bord sur le livre de bord est peut-être un moyen de clarifier la situation ?


GRIBOU246:Bonsoir, sans savoir l'exactitude, j'ai été élevé en mentionnant sur le livre de bord: Le chef de bord et l'équipage, pour moi c'est clair.JJ·le 05 juil. 19:42
05 juil. 2021
0

En Australie, au whitesunday's,
pas de CV nécessaire, on passe un petit test QCM après avoir lu une petite brochure.
Après, le loueur sort le bateau de la marina, explique les manœuvres moteur, le mouillage, et rentre avec une annexe. Pour le reste, pas check, ni de diplômes, ni de CV.
Par contre, ils font l'appel VHF matin est soir pour savoir où vous êtes et vos intentions de navigation. Ils conseillent si besoin et interdisent si le conditions sont dangereuses.
Et au retour, le loueur attends devant le port, reprends la main pour rentrer dans la marina.
Sur l'eau, on voit de tout, ceux qui utilisent des petites bouées pour casier pour amarrer un cata de 40 pieds, tourne en rond au moteur pendant que d'autres font du snorkling,.. , et une majorité qui navigue dans soucis.


05 juil. 2021
3

Ce soir là, je ne suis pas chef de bord, juste un invité sur un cata de 44 pieds.
Nous partons de la marina de Bas du fort pour St-Louis de Marie-Galante à la nuit tombante.
Que des "marins" à bord, donc je la ferme.
1er incident : Après une heure de nav, appel du Crossgua qui recherche un voilier en difficulté sur la zone. Aucune réaction des "marins". Bon, le plan d'eau étant bien fourni en bateau, je la ferme ... Ils font semblant de faire une recherche, mais ont quelques problèmes à définir où serait ce voilier selon les coordonnées fournies par le cross.
2ème incident : La nuit est sans lune et nous filons allègrement 10 nœuds. Nous approchons vite de Saint-Louis et pour couronner le tout, une panne totale d'électricité sévit sur la baie. Aucun feu, aucune balise, aucun repère évident.
Ma tension monte et j'explose. Je hurle, j'engueule, je me mutine, je prends le pouvoir.
Je fais affaler, je mets les moteurs, 3 nœuds, je poste un gars sur chaque étrave avec des lampes torches. 20 secondes plus tard, ils hurlent. Nous avons droit devant la bouée qui sert à ravitailler le dépôt de carburant. Ouf !
J'aurais été aussi coupable qu'eux si je n'avais rien fait.
Qui aurait été responsable juridiquement, je ne sais pas. Ce que je sais, c'est que j'aurais porté une grosse responsabilité le reste de ma vie à condition d'en avoir réchappé car à 10 nœuds sur une bouée métal ....
Je serai certainement devenu fou (enfin, encore plus, si c'est possible :) )


lolapo:T'avais pas de carte genre navionics ??·le 05 juil. 17:12
lolapo:Plein de casiers en arrivant à marie Galante . Faire gaffe car sans moteur , tu es bon pour appeler le Cross...·le 05 juil. 17:28
Pirate972:Merci les garsCe n'était pas un problème de carte mais d'inconscience du chef de bord. Quand tu sais que tu arrives et que tu ne vois aucune marque ou lumière, tu ne fonces pas comme un imbécile·le 05 juil. 20:01
Pirate972:Dès que tu mouilles à St-Louis, si tu évites la nuit, tu peux sortir le couteau pour partir. La correction exigeant de rabouter les bouts afin que les pêcheurs puissent ressortir leurs casiers.·le 05 juil. 20:04
Chemistrebor:Un moniteur de Dieppe m'a raconté une mésaventure similaire en Grèce. Il était Skipper sur un gros croiseur et il y a eu une jetée nouvelle en construction, non éclairée la nuit. Ils auraient foncé dessus pleine balle, mais un équipier a pu distinguer dans l'obscurité le ressac des vagues. Cela aurait pu être une vague d'étrave, mais c'était immobile, du coup sans se poser de question il a fait virer et ils ont compris le lendemain matin de quoi il s'agissait... Là sur ce coup, il a bien intuité, un truc parait pas du tout normal, sans chercher à savoir ce que c'est, d'abord il dégage son bateau de la zone.·le 05 juil. 20:14
05 juil. 202105 juil. 2021
1

Bonjour,
il semble que comme souvent certains (pourtant valeureux contributeurs de ce forum) ont lu un peu vite la question initiale. Quenot ne dit pas que le skipper déclaré est nul, ni qu'il est moins bon que lui mais simplement que lui-même a un diplôme plus élevé.
Inutile d'extrapoler plus ;-)

Comme dit plus haut certains ont les diplômes mai pas l’expérience, et inversement.
Je pense que la question ne se posera que devant un tribunal au cas où.... D'ici là le bon sens évoqué par certains sera certainement le mieux pour une bonne navigation.

Tout ça pour sire comme les autres que je n'ai pas la réponse à la question !

Sans aller jusqu'à se mutiner, poser quelques question innocentes au skipper pour attirer son attention sur un danger, ou suggérer plus fermement des prises de décision suffisent généralement à ne pas prendre de risques inutiles.


faby9:J'ai du mal à imaginer la possession de diplômes et n'avoir aucune expérience... j'aimerais quelques témoignages réels sur le sujet. Et prétendre posséder l'expérience par le nombre d'années n'a aucun sens : je connais un papy qui a bien une soixantaine d'années d'expérience avec son Arpège, y compris en régate... mais outre le fait qu'il n'a jamais pu voir comment font les autres et donc confronter ses "connaissances" (jamais aucun stage : il est né sur place donc compétent...), il n'a jamais quitté la baie de Quiberon, l'exploit étant de sortir même par F7. Malgré son expérience et son "bon sens" qu'il estime immense, je ne lui confierais pas mon bateau.·le 05 juil. 12:19
Pirate972:Pour ma part, j'avais lu et compris la question. Ne connaissant pas la réponse légale, j'ai simplement illustré mon propos d'une expérience vécue. Comme souvent, emporté par mon lyrisme, j'ai probablement brodé et enjolivé l'histoire que je ne raconte d'habitude qu'après 2 ou 3 ti'punch.Désolé si mes digressions et extrapolations vous ont fait perdre le fil de ce fabuleux sujet. Je me croyais en taverne.J'ai aussi souhaité montrer que la responsabilité peut être dans le fait de s'imposer lorsque que l'on sent l'équipage à la ramasse, et surtout que si je n'avais pas agi, j'en aurais encore des remords. ·le 05 juil. 12:52
quenott:Merci Yannbis.Oui, à bord on sera trois à avoir beaucoup d'expérience. Ma question était plutot liée au cadre légal: est-ce que, étant la plus diplomée, je serai de toute facon retenue responsable de bord et devrais-je donc agir en tant que telle.Merci à toi et Faby9 pour les réponses: il m'est clair maintenant que cette règle n'existe pas en tant que telle, et que au cas où le tribunal décide en fonction des faits.Une très bonne journée à tous!·le 05 juil. 13:33
yannbis:Pas de souci Pirate972 ton témoignage est intéressant, d'autres ont répondu un peu à coté des hypothèses initiales et ce n'est pas si grave!Faby9, tes avis sont souvent très tranchés, mais tout n'est pas blanc ou noir...On peut avoir le cas d'un "diplômé" avec peu d'expérience et un non diplômé avec beaucoup plus d'expérience, je ne vois pas où est l'incohérence! L’expérience, je dirais même par définition, ce n'est pas tout ou rien non plus. On peut avoir l'expérience de sortir du port, ou l’expérience de faire le tour du monde.·le 05 juil. 13:37
faby9:Mais nous sommes d'accord, Yannbis : l'expérience annoncée ne garantit absolument rien, même si elle est agrémentée de xx années de pratique. Un diplôme ne s'obtient que si on peut justifier d'un minimum de technique et d'expérience. Un minimum... Quant à avoir des avis tranchés, les tiens ne le sont pas moins, qui se permettent de juger sans cesse du bien fondé des interventions des uns et des autres, et de décider sans discussion possible ce qui est extrapolé et ce qui ne devrait pas l'être... ·le 05 juil. 14:28
yannbis:@Faby9 Non, nous sommes pas d'accord, et c'est probablement tout aussi bien comme ça ;-)·le 05 juil. 17:17
faby9:Si c'est ton avis...encore une fois tranché et indiscutable, à tout le moins.·le 05 juil. 17:38
yannbis:Je ne comprends pas bien tes manière Faby9 , tu écris que nous sommes d'accords alors que nous n'écrivons pas écrit la même chose. Donc, non nous ne sommes pas d'accord, c'est effectivement mon avis (qui se trouve être l'avis de référence auquel j'ai le plus volontiers tendance à me ranger, quand il m'arrive de vraiment vouloir savoir ce que je pense - P. Desproges). Et ça n'a aucune importance, c'est même très bien comme ça, je n'ai pas vocation à être de ton avis, ça apporte de la richesse au débat.·le 05 juil. 17:37
faby9:Ben faut relire, sans être obtus.Je dis comme toi qu'affirmer tout de go détenir une expérience n'est pas une référence. Expérience de 30 ans de navigation dans le même bassin (ce qui permet de se foutre de la gueule du diplômé qui ne connait même pas les courants de l'endroit en question, le nul!) , ou bien 3 ans de tour du monde ? Et je dis comme toi que le diplôme ne fait que garantir un minimum de technique, connaissances et expériences. Un minimum. C'est en tout cas ce que je retire de ceux qu'il m'est arrivé de passer. Mais si comme d'hab tu tiens à trancher dans le vif, ça ne me dérange pas que tu ne tienne pas à ce que nous soyons d'accord. Ce serait quand même mieux que tu précises les points exacts de désaccord, au lieu d'affirmations tranchées, non ? ·le 05 juil. 18:06
05 juil. 2021
1

Le premier diplôme sans expérience n'est-il pas le permis de conduire les bateaux à moteur(s)?

Sinon, pour rebondir sur le message du Pirate.
Il m'est arrivé, une fois, de prendre en main les choses.
Le propriétaire ne m'en a pas voulu puisqu'il était partant pour que je remette mon sac à bord.


faby9:Oui. Ce permis est une hérésie, l'archétype de ce qu'il ne faudrait pas faire. Ce n'est cependant pas un diplôme, mais une simple autorisation, toujours susceptible d'être annulé (comme d'ailleurs les diplômes fédéraux, qui ne sont que temporaires et liés à l'obtention d'une licence et inscription à un club....).·le 05 juil. 13:11
Domde:Diplôme plom plom dis t on dans les directions générales de groupes internationaux composés d’individus sur diplômés ce qui leur permet d’être plus réaliste que les non diplômés.😀·le 05 juil. 13:19
Pirate972:C'est universel. J'ai eu des chefs auxquels j'ai appris le B.A.-BA de mon métier, ils sortaient d'écoles de commerce généralistes. Par contre, tous avaient la capacité de comprendre rapidement. Les diplômes servent probablement à ça ·le 05 juil. 13:34
ldc23:Le seul "diplôme" qui compte 'est la capacité qu'on a à ramener le bateau et son équipage à bon port et en bon état !!!! Si on doute le mieux est de commence à louer avec son conjoint ou sa conjointe sur des bateaux plus petits pour valider cette capacité ou mieux on part en vacances à pieds !!!·le 05 juil. 13:51
05 juil. 2021
1

Pour tenter de répondre à la question initiale je dirai que vis à vis du loueur (société ou particulier) le responsable au premier chef est celui qui s'est déclaré chef de bord sur le contrat de location. En cas de défaillance de celui-ci le plus "sachant" des équipiers récupère la responsabilité de l'équipage, mais dans tout les cas l'équipage est réputé être solidaire.


05 juil. 2021
0

Ah! la diplomite, de nos jours c'est une grave maladie.
JJ


05 juil. 2021
0

le livre de bord fait foi ,s'il est rempli correctement sur des pages numérotées et datées .
normalement sur la première page le rôle de chacun(e) doit être mentionné ,si c'est fait dans les règles un tribunal aura du mal à le contester ,c'est un document officiel .
alain


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

le beau temps...

Après la pluie...

  • 4.5 (6)

le beau temps...

mars 2021