chauffage ambiant sur navire

Salut à tous
L’humidité, la condensation, sont les plaies des cabines et des compartiments moteurs des bateaux.
Quand on est à quai et près d’un ponton muni de prises électriques 220v, la tentation est grande de brancher un chauffage en permanence dans son navire.
Certains crieront au loup, aux interdictions, à la non application de l’assurance etc…Ce n’est pas le but de la question ici.
Toujours est’il que ces branchements se pratiquent . Toutefois à signaler la remarque de Fred Tilikum signalant qu’il y a plus de début d’incendie avec le 12v continu, qu’avec le 220v alternatif.
Là ou le bat blesse plus sérieusement c’est la multitude d’appareil inadaptés de chauffage qui y sont installés et également leur puissance (1000W et plus).
Dans cette optique dans notre zone, nous préférons installer des câbles chauffants de valeur 40 W (50, 60 ) au mètre en 220v.
Ces câbles chauffants sont prévus normalement dans l’industrie comme protections pour enrober certaines canalisations , tuyaux, condenseurs, contre le gel., ou pour maintenir une certaine température ambiante
Il se présente sous la forme d’un ruban chauffant uniforme très souple de 2,50 m, dont 2 mètres chauffants. Parfaitement protégé mécaniquement.
On peu l’utiliser posé tel quel, ou dans un tube (ou profilé) cuivre ou alu et qui serviront de radiateurs.
La puissance étant (de 2 x 40 w) soit 80 w en 220 v : donc pour 2,75 A
On peut donc toucher ce câble chauffant sans se brûler, mais toutefois sans maintenir la main.
Cette puissance est amplement suffisante pour assécher une cabine ou un compartiment moteur.
L’utilisation de cette méthode de chauffage par câbles depuis 10 ans par chez nous s’est révélée excellente dans le temps et limite parfaitement et de façon sensible l’humidité moteur.
Enfin le prix demandé est de 35€ pour un câble de 2 ,5 m et de 40 W par mètre.

Pour les plus riches il existe des câbles auto régulant dans le même style et qui régule une température constante. La longueur ne pose aucun problème, puisque l’on coupe le câble ou l’on veut. Le prix n’est pas le même …
Voir lien : www.novatrace.com[...]_f.html
Après plusieurs années d’utilisation, ce système de chauffage non régulé ambiant ne présente aucun danger d’incendie pour les navires et consomme très peu de courant à la borne de quai
Voilà, si ça peut intéresser quelqu’un, je pense que ce n’est pas une mauvaise idée.
Amicalement
Daniel

L'équipage
19 nov. 2007
19 nov. 2007
0

Intéressant comme système !
Même si je n'en ai pas vraiment l'utilité ici... mais je finirais bien par rentrer un jour au pays. :tesur:

J'imagine que l'on peut enrouler ce type de résistance autour du carter d'huile du moteur ? Quelques degrés en plus devraient permettre des démarrages hivernaux moins laborieux. :-)

Euh... juste un détail : pour 80 watts en 230 volts, je trouve 0,35 A... ;-)

[color=blue]_/)[/color]

19 nov. 2007
0

Antigel
Serait-ce suffisant pour dispenser de mettre de l'antigel dans mon Volvo 2002, ce qui me permettrait de naviguer plus tard et peut-être tout l'hiver ???
Ce matin, j'avais -5° à la table à cartes, mais cette année, le bateau hiverne au .... "sec"

Pierre xième

19 nov. 2007
0

Je ne me dispenserais pas
de mettre de l'antigel dans mon moteur sachant les risques de gel... et la fiabilité aléatoire d'une alimentation électrique sans surveillance permanente ! ;-)

[color=blue]_/)[/color]

19 nov. 2007
0

80 watt ?
c'est la chaleur d'une ampoule allumée non ?
Je ne suis pas sûr que ça suffise à mettre un bateau en hors gel... De toute façon, dans mon port, la capitainerie (sauf demande de dérogation payante ce qui est normal) débranche tout dès que les bateaux sont vides... Et laisser le chargeur de quai avec le circuit 220 en permanence ou un autre branchement encore plus approximatif

Pour l'humidité, j'ai l'habitude de mettre un bac avec déshumidificateur (sans mettre le "jus" à l'eau après) quand on quitte le bord. Avec un peu de circulation d'air (panneaux de pont à l'entrebailleur). Les matelats soulevés avec les polochons et les oreillers en dessous...

Le bateau est en Normandie (plutôt humide) on a pas de problèmes particuliers.

Sauf quand même, si on dors à bord l'hiver... là ça ruisselle vite sur les vraigrages alors, la journée, bien habillé ont ouvre tout pour sécher et ne pas quitter le bateau en laissant une atmosphère plus que moite.

Amitiés
Damien

19 nov. 2007
0

humidité
vu sur le panneau d'affichage d'une marina d'irlande du nord: les cas d'incendie les plus fréquents pendant l'hiver étaient liées à des déshumidificateurs électriques, on pouvait voir également la photo des carcasses des engins en cause.édifiant!
henri

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (124)

mars 2021