chat a bord

bonjour à tous , pouvez-vous me donner des témoignages , sur vos expériences de navigation , même longue et lointaine avec un chat à bord du voilier ; c'est très important pour moi , merci

L'équipage
27 oct. 2003
27 oct. 200316 juin 2020
0

pompom
C'était mon équipière préférée toujours alerte comme moi dans nos veilles respectives
Jamais contrariante, jamais exigeante !
Bref la compagne idéale des nav. en solo… !
J-C
Quand le chat se débarbouille avec sa patte de velours S'il va par dessus l'oreille il pleuvra avant trois jours.
L’autre

29 oct. 2003
0

merci jcvh
bonjour pourrais-tu m'en dire plus stp , à savoir à quel âge tu l'as habituée , de qu'elle façon , enfin des détails pratiques ; merci d'avance

29 oct. 2003
0

chat à bord

Bonsoir Sacha

Depuis 3 ans nous vivons avec une chatte que nous avons recueillie en Espagne. Elle s'est très bien habitué à la vie à bord, après une petite période brève d'amarinage (mal de mer au début). Ensuite elle a son coin préféré, elle joue, même en mer, et monte d'elle-même dans l'annexe pour nous demander d'aller à terre.
Un conseil pour ne pas être embêté, c'est le cas de le dire : un chat doit être castré, et une chatte stérilisée ; c'est indispensable.
Bonne nav' avec ton futur compagnon.

30 oct. 2003
0

Miâââhouh! ;-((
&gt un chat doit être castré

Et les navigateurs solitaires aussi!
Comme ça, ils se concentrent mieux sur leur nav'
(pas de pensées parasites et de perte d'energie sur la poupée gonflable du bord))))))
Et aux escales ils n'essaient pas de détourner du droit chemin des mères de famille sur les bateaux voisins.

30 oct. 2003
0

2 chats
Nous avons emmené nos 2 chats de 3 et 4 ans pendant 4 jours. Ils restent très sages pendant la naviguation, ils ne cherchent pas à sortir. Nous avons essayé de leur mettre des gilets de sauvetage pour petit chien mais se fut un échec car ils ne les supportent pas. Le plus jeune est malade, il vaumit un petit peu dans les équipets de la cabine avant mais ne bouge pas durant toute la naviguation. L'autre chat se déplace à l'intérieure du bateau (il a un peu de mal lorsque cela gite), si il y a peu de vent il se risque sur le pont. Je précise que le voilier fait 9 mètres et nous ne sommes que 2 plus nos 2 chats.

30 oct. 2003
0

a quel âge
merci pour vos réponses , y a t'il un âge ou il est trop tard pour les emmener sur l'eau ? vos chats ont-ils été habitué tout petits ? et lorsque vous allez à terre vous n'avez jamais eu de mal à les récupérer ?

31 oct. 200316 juin 2020
0

Les chats...
Bonjour, c'est Nicole

Avec la voile et les voyages , l'élevage des chats est une de mes passions .
J'ai un petit élevage familial de "Chats Norvégiens" depuis mon adolescence. Je vais régulièrement en expo et je suis en contact avec une cinquantaine d'autres éleveurs de mon club de race.
Nous avons quelques exemples de chatons vendus à des plaisanciers, en plus de notre propre expérience, car nos trois chats sont de tous les voyages .
Nous sommes tous d'accord pour dire que les chats aiment le voilier et ont plaisir à voyager !
Le bateau correspond assez bien au territoire sécurisé dont les chats ont besoin pour se sentir chez eux !
Ils n'aiment pas être à découvert et ne s'aventurent que lorsque la retraite est assurée.
Nous avons un dériveur et lorsque nous sommes échoué, ils leur faut un bon moment avant de sauter à terre !
S'il est préférable de les habituer au bateau dès le plus jeune age , les adultes s'acclimatent très bien aussi !
Par contre, un vieux chat sera malheureux et ne vous suivra pas avec le sourire !
Et puis les jeunes ont rarement le mal de mer , contrairement aux plus âgés ...
Je comprends très bien la réaction de Christian aux propos sans concessions tenus par Guy !
Si l'on ne veut pas être "embêté", le mieux est de se passer de chat !
Un chat castré est très différent d'un mâle entier et il perd dans l'opération une grande partie de sa personnalité et de son charme .
Il devient le plus souvent un gros pépère tranquille qui ne pense plus qu'à dormir et manger ...c'est assez triste !
Nos chats ne sont évidement pas opérés, et Renoir , notre mâle , n'a jamais arrosé les meubles de la maison ou l'intérieur du bateau !
Aucune odeur ne viendra trahir leur présence avant qu'ils ne sautent sur vos genoux pour dire bonjour !
Les deux femelles nous cassent un peu les oreilles lorsqu'elles sont en chaleur ...et il nous arrive d'aller dormir ailleurs ...mais ce n'est rien à coté des joies que nos petite bêtes nous apportent au quotidien !
Pour les récupérer lorsqu'ils sont à terre, évitez de les laisser descendre le ventre plein et rappelez- les en secouant la boite de croquettes !
Nicole

02 nov. 2003
0

à Nicole
merci de votre post , j'aurais d'autres questions à vous poser , êtes-vous d'accord ?

05 nov. 200316 juin 2020
0

Bien sur....
que je suis d'accord , jadore parler des chats !
Nicole

07 nov. 2003
0

naaan
les chats a bord,c'est comme le reste de tout ce qui est bestiole a bord, uniquement épluché et saisi a point, mais comme c'est même pas bon c'est par dessu bord!

ouai, j'en rajoute un chouilla, en fait, j'adore les animeaux pour de vrai, j'vous jure, mais la domesticité m'insuporte completement.

Ceci dit, comme dirai l'ôt, chacun y voit comment ki veu.

-ooooh mais pourtant les chats y sont si indépendant, c'est beau.

-beuuuaaargk!

Ciao

-ouai j'sais si j'aime pas les animeaux...
-m'enfin j'viens d'vous dire que j'les adores!

-ça y est j'me r'met a dialoger tout seul...

04 juil. 2005
0

routes des alizées
bonjour à tous , il y a 25 ans , les voiliers se retrouvaient aux Açores , en octobre et partaient pour " la route des alizés " savez-vous si cela existe toujours ? il y avait une organisation , :-)

04 juil. 2005
0

Si vous me permettez

une question, est-ce en pensant canaris que vous avez posé cette question sur un fil de chat ?
À mon avis, dans les deux cas, c'est pas vraiment le point exact... quoi que, pourquoi pas... ;-)

pfffzzzz

04 juil. 2005
0

routes des alizées
bonjour à tous , il y a 25 ans , les voiliers se retrouvaient aux Açores , en octobre et partaient pour " la route des alizés " savez-vous si cela existe toujours ? il y avait une organisation , :-)

04 juil. 2005
0

routes des alizées
bonjour à tous , il y a 25 ans , les voiliers se retrouvaient aux Açores , en octobre et partaient pour " la route des alizés " savez-vous si cela existe toujours ? il y avait une organisation , :-)

04 juil. 2005
0

ALIZES
plutot aux Canaries.....les Açores , c'est au retour....
DOM

04 juil. 2005
0

Un chat
Blanc ou autre couleurs ok, mais un chat noir que des emm...

05 juil. 2005
0

oui le chat
est une exellente alternative au cousin du lievre
comme ça on peut emporter de la viande fraiche.
j'ai abandonne le cochon car trop encombrant dans un 32 pieds et puis au moment de le ter, ça fautait du sang partout : Pas pratique en fait par contre le chat...petit volume, viande relativement maigre, une vraie bonne alternative au corneed beef

05 juil. 200516 juin 2020
0

hum le chat
le plus indigeste c les poils

06 juil. 2005
0

Ce chat devient un TROLL
Définition écrit par Pascale Louédec
extraite du site www.uzine.net[...]32.html

Les messages des trolls

Évidemment, le troll se reconnaît à ses messages (messages dont le seul but
est, rappelons-le, la pollution du forum en provoquant une avalanche de
réponses sans intérêt). Les caractéristiques des messages trollesques sont
les suivantes :

À l'origine, sur les newsgroups, la stratégie principale est le crosspost,
c'est-à-dire l'envoi d'un message sur plusieurs forums aux sujets différents
(ou, mieux, contradictoires). Il s'agit de mélanger des discussions aux
thèmes opposés, et de provoquer ainsi une flame war (guerre de messages
incendiaires) entre des interlocuteurs qui ne devaient pas, à l'origine,
discuter ensemble (car leurs préoccupations sont différentes). Un groupe de
trolls a ainsi déclenché une invraissemblable guerre en mélangeant les
messages des listes alt.smokers (les fumeurs), can.talk.smoking,
alt.support.non-smokers (non-fumeurs), asthma (asthmatiques). Sur le Web et
dans les mailing-lists, de telles stratégies sont plus difficiles à mettre
en place.

Cependant, de cette stratégie du mélange des sujets, le troll du Web et des
mailing-lists conserve cet usage immodéré du message hors thème. C'est même
la principale stratégie de pollution : dans un forum consacré à Vivendi, un
interminable message rappelant tout l'historique du mouvement trotskyste.

Basique : la bonne grosse provocation et l'insulte. L'idéal, pour encore
plus d'efficacité, consiste à utiliser une image qui insulte un autre groupe
humain. Par exemple : « espèce de sale australien, bâtard de fils de putes
et de taulards, résidus de la lie de l'Empire » va immédiatement faire
intervenir de bonnes âmes persuadées qu'il est passionnant, dans un forum
consacré à la culture des figues en Ontario, de défendre l'honneur des
australiens, des taulards et des victimes de la prostitution ; on peut
également espérer un historique complet de l'Empire anglais, puis une
dénonciation virulente de l'impérialisme contemporain...

Les réponses systématiques. Toute réponse creuse à un message creux permet
d'entretenir la dynamique du groupe. De fait, on constate le plus souvent
que les victimes d'un troll, en répondant à son message et en se lançant
dans d'interminables débats oiseux, deviennent à leur tour des trolls.
L'aspect plus ou moins systématique des réponses permet au passage de
différencier le troll bête du troll méchant (voir ces notions ci-après) : le
troll bête répond à tous les messages qui suivent son message initial, à
l'inverse du troll méchant qui se contente d'entretenir le mouvement par
quelques interventions très ciblées (il y a donc, chez le troll méchant, une
sorte d'économie de moyens qu'il faut porter à son crédit).

Les messages trollesques refusent systématiquement d'aborder le fond et
privilégient la forme des messages : « mais pourquoi tu me tutoies... », «
moi je ne t'ai pas agressé alors pourquoi tu m'agresses » ; « t'as vu
comment il m'a causé l'autre... tu trouves pas qu'il exagère ? » ; « purée,
les fautes d'orthographe ! » ; « c'est nul de critiquer ton interlocuteur
parce qu'il fait des fautes »...

Très faciles, les messages qui commentent la gestion du forum au lieu de
l'objet de la discussion : « on peut pas corriger ses messages ? » ; « je
crois qu'on m'a sucré mon message, mais il est revenu » ; « ah ah, je vois
comment vous fonctionnez sur ce forum ! ».

Dans son refus d'aborder le fond, de privilégier la forme et de débattre
sans fin de la gestion des forums, le troll a une propension inimaginable à
se placer dans l'affectif. Ses messages deviennent un jeu subtile de
connivences, de divisions, de recherche d'alliés et d'ennemis. Il se croit
ou se prétend copain avec Untel, alors que Machin est méchant et le
persécute, et Bidule est maqué avec Truc, puis Trucmuche s'est engueulé avec
ses Bisounours. En fin de compte, on obtient des messages très constructifs
sur le thème : « Machin a raison parce qu'il est gentil, Truc a tort parce
qu'il est méchant ».

Nous avons dit plus haut que la technique du crosspost (mélange des
messages sur plusieurs forums) était rare sur les mailing-lists et les
forums du Web ; en réalité, on en trouve une variante qui consiste à
diversifier ses supports. Troller sur le forum public, se plaindre de
l'accueil peu sympathique qu'on y a reçu dans les forums privés ou publics,
lettres aux admins, lettres de plainte sur la mailing-list associés au même
site, etc.

Une fois parfaitement identifié, et ses thèmes de discussion épuisés, le
dernier sujet du troll est de se prétendre victime d'atteintes inadmissibles
à sa liberté d'expression. Sujet qui, lui-même, ne sera jamais abordé sur le
fond, mais sur la forme, la gestion des forums par les méchants
administrateurs qui ne m'aiment pas, le manque de politesse des
intervenants.

Phase ultime : les messages de sabotage, avec au pire : tentatives de
destruction physique du forum (virus dans une mailing-list, messages « hors
format » sur le Web pour faire exploser la page, etc.).

Catégories de troll

Après avoir détaillé un possible classement en types de messages, on peut
essayer une autre approche plus générale : les regrouper en grandes
familles, ou catégories.

  1. Le troll débutant

Le troll débutant (ou : le troll qui s'ignore) est une façon de troller par
ignorance de la nétiquette et du fonctionnement technique, sans véritable
intention de nuire. Poster n'importe quoi n'importe où, par exemple : «
est-ce que vous avez le numéro de téléphone de Jacques Chirac ». Comble du
troll débutant : s'engueuler pendant toute une journée avec un Mailer Daemon
(robot renvoyant automatiquement les messages à leur expéditeur pour
signaler une erreur d'adresse email).

On peut considérer comme un troll débutant toute personne qui répond au
message d'un autre troll.

  1. Le troll bête

Persuadé d'avoir une opinion valable sur tout, d'être de bonne foi, et que
sa diarhée verbale intéresse quelqu'un d'autre que lui, le troll bête prend
l'apparence d'un message véritable. Assez redoutable en ceci qu'il refusera
la qualification de troll. Exemple : « Amha, bon j'y connais rien, et je ne
sais pas de quoi vous parlez, d'ailleurs j'ai pas lu vos messages, c'était
trop long ! :-))) mais il me semble que vous avez peut être pas tout à fait
tort ni raison ;o) ».

Attention : le troll bête peut devenir méchant rapidement, puisqu'il est sûr
de son bon droit. Comme le rappellent avec sagesse les vieilles légendes
nordiques : « quand troll vexé, troll devenir encore plus chiant ».

  1. Le troll méchant

C'est le troll le plus connu, et pour lequel on trouve la littérature la
plus abondante. Son but est, consciemment, de tuer les forums (déclencher
des flame wars). Par amusement, parce que le sujet du forum lui déplait,
parce que les admins du forum l'ont vexé. Parce que dehors il pleut et qu'il
s'emmerde au boulot.

Ce qui, au final, nous donne le genre synthétique bien connu du « troll bête
et méchant ». Il cumule tous les types détaillés plus haut. Un rapide profil
psychologique de ce troll nous donne :
mauvaise foi à toute épreuve,
nullité conceptuelle,
autodérision de façade,
tics de langage et smileys,
bassesse inimaginable.

On retrouvera là les marques permettant de diagnostiquer que le sujet est
atteint de « fufisme », décrit ainsi dans le Lexique des termes employés sur
Usenet : « Maladie contagieuse d'origine virale (HFV : Human Fufismae Virus)
dont les syndromes sont : mauvaise foi, perfidie dans les attaques "ad
hominem", torpillage des processus de création de groupes, ergotage sans fin
pour savoir s'il faut un "s" à maths, si un vote BLANC compte pour 1/4 de
OUI ou 2/3 de NON, etc. »

Le troll bête et méchant connait généralement toutes les ficelles des
forums. Il est souvent bien plus compétent dans cette matière que
l'administrateur lui-même. Par exemple, beaucoup d'admins de forums ne
connaissent pas le point Godwin (mort de l'échange), alors que c'est très
exactement ce que recherche ce troll.

Que faire face à un troll ?

Jeter un dé 10 et utiliser sa hache à deux mains ne vous servira ici à rien.
Dans l'absolu, il n'y a malheuresusement pas grand chose à faire contre un
troll, si ce n'est d'user de sa stupidité pour le vaincre. Essayons tout de
même d'esquisser quelques stratégies relatives aux catégories de troll.

  1. Le troll débutant

Tenter la pédagogie : « Mailer Daemon est ton ami, Mailer Daemon pas se
foutre de ta gueule ». Si le troll débutant est persévérant : « oui m'enfin
bon, il pourrait me répondre poliment, ce monsieur Daemon », il est tout à
fait légitime d'utiliser l'insulte et la coupure d'accès. Le troll est «
bannis » du forum. En tant que débutant, il a du mal à recréer des adresses
email bidons. Pour la petite histoire, cette méthode à la dure a bien
fonctionné sur les abonnés d'AOL en 1996-1997 (certains administrateurs de
forums ayant même interdit l'accès aux adresses en @aol.com).

  1. Le troll bête

Pédagogie toujours, essayer par des explications de démontrer la nullité
conceptuelle et le hors sujet, mais gentiment, avec humanité dirons-nous.
Difficulté : le troll bête est par définition convaincu de l'intérêt de ses
contributions pour le futur de la démocratie.

En cas d'échec, l'humiliation publique peut s'avérer payante. Il est
conseillé de s'y mettre à plusieurs, de répéter la manoeuvre dans un
intervalle de temps très court, et d'user d'une ironie violente et
saignante. Sinon vos messages risquent de provoquer l'effet inverse, et de
devenir eux-mêmes source d'interminables débats oiseux. En particulier,
l'intervention ne doit laisser aucun doute sur son but (l'humiliation
violente, publique et immédiate). Cette stratégie vous autorisera à afficher
le logo « Attention, admin méchant » [4].

  1. Le troll méchant

La règle traditionnelle pour lutter contre un troll méchant consiste à
ignorer ses messages. « Do not feed the troll », dit l'adage. Cependant, sur
les forums du Web et les mailing-list, dont la plupart des usagers n'ont
aucune connaissance de la nétiquette, il est illusoire de croire que
personne ne va répondre.

Certains coups particulièrement tordus sont parfois utilisés, certains étant
eux-mêmes inadmissibles. On peut par exemple supprimer non le message
initial du troll (qui immédiatement relancera le débat sur le thème de sa
liberté d'expression), mais en sucrant toutes les réponses à ce message
(quitte à expliquer en privé aux auteurs de ces réponses le pourquoi de la
manoeuvre). On assiste parfois à cette méthode ordurière qui consiste à
lever l'anonymat du troll en révélant sa véritable identité.

Mais il semble que, si l'on veut maintenir des forums ouverts (les messages
sont publiés dès qu'ils sont envoyés), face à un troll, la seule technique
est la guerre des tranchées : plusieurs administrateurs surveillent
quasiment en permanence les forums pour bloquer aussi rapidement que
possible les dérives trollesques.

De fait, un administrateur isolé n'aura jamais le dessus face à un troll
déterminé, car ce dernier est ainsi configuré qu'il est plus souvent sur le
forum que l'administrateur lui-même. D'ailleurs un très grand nombre
d'administrateurs de forums (ou mailing-lists), isolés, après plusieurs
passages de trolls méchants, passent carrément en listes modérées a priori,
montent des coopératives d'achats solidaires de Valium, ou militent à la
NRA. On constate malheureusement que plus un webmestre est expérimenté,
moins il sera favorable à la présence de forums sur son site ou de
mailing-lists ouvertes.

Règles de survie minimale

Ne jamais sembler donner raison au troll. Par exemple, proscrire tout
message qui commence par « sur ce point tu as raison mais... » ; « la
question est intéressante mais... ». Pour la bonne et simple raison que le
troll ne suit jamais les règles de la discussion (définitions des termes,
échange d'arguments, réponses aux questions).

Ne jamais tenter d'arrondir les angles par des mails privés car ils seront
toujours utilisés pour montrer la duplicité des admins, ou comme témoignage
fictif d'une connivence avec un autre intervenant : « machin m'a écrit pour
me dire que... ».

Ne jamais laisser les trolls se multiplier, sinon ils saccagent votre
espace. En ce sens, effectuer un marquage (plus ou moins rude), pour pouvoir
reconnaître du premier coup d'oeil le troll lorsqu'il revient, y compris
sous une autre identité.

Se faire à l'idée que le troll peut avoir le dessus. Si vous pensez que
votre forum résistera indéfiniment aux attaques trollesques, qu'il sera
toujours un royaume de paix et de respect, vous vous préparez à devenir un
admin aigri. Et l'admin aigri devient rapidement un troll sur son propre
forum (ce qui n'était pas le but initial du bidule...).

Si votre forum devient très actif, n'hésitez pas à vous faire aider pour
son administration. Isolé, l'admin s'use très vite. Et lorsqu'il y a
plusieurs administrateurs, il convient de définir quelques règles minimales
dans les gestion du forum ; en effet, rien de réjouit plus le troll que les
contradictions entre administrateurs.

Voilà quelques petits conseils dans la lutte perpétuelle contre les trolls.
Nous démontrerons une autre fois en quoi le hacker (le hacheur) est
l'héritier de la dialectique antique. Merci de votre attention et à bientôt.

Pascale Louédec
(www.uzine.net[...]32.html )

06 juil. 2005
0

Le texte précédent
n'est que ce que l'on peut lire dans les FAQ du Captain après la charte : colonne de gauche en bas.
Si tu penses que les dernières interventions sur ce fil ne sont pas la définition même du Troll,alors je me gourre....

La lecture de la définition n'est là que pour avertir les naïfs de ne pas tomber dans le piège.

Didier

06 juil. 2005
0

non mais
ca se pele bien, tu fais une incision tout autour du coup et sur la poitrine et le ventre jusqu'a l'anus et ca vient tout seul
essaye tu verras.

06 juil. 2005
0

Et toi, tu appelles
ton intervention comment??

06 juil. 2005
0

parceque
tu penses, bien sur, que la question de depart, n'est pas deja une invitation au troll....?????

Entre nous (et les autres), qu'est ce que l'on a a faire des chats (qu'ils soient a bord, dans l'appartement, en liberte,ect, ect...)?

les reponses ont deja ete donnees, que ce soit sur ce fil particulier ou bien avant. Alors si certain ont envie de se divertir un peu en disant des betises sans, de quel droit t'eriges tu en defenseur de la veuve et de l'orphelin?

je me permets de te rappeler qu'une des raisons pour lesquelles nous nous retrouvons nombreux sur ce site, est sa convivialite, ce qui a pour corrolaire que l'on s'y amuse.

Si tu souhaites trouver des reponses serieuses a des questions existentielles comme les chats a bord (chose qui m'interpelle quelque part au niveau du vecu), le lieun'est pas forcement le mieux choisi

Pour ce qui est du serieux du site, je pense, qu'il n'est qu'a faire un tour dans la bibliotheque pour avoir un appercu de la chose.

Alors, de grace, BASTA!! avec certaines insinuations.

06 juil. 2005
0

revenons à nos moutons
J'ai navigué une seule fois avec un chat (en fait une jeune chatte).

Sympa mais pas toujours pratique, déjà elle avait systématiquement le mal de mer, donc dès que ça bougeait elle restait couchée avec un air de chat battu. Le problème c'est que dès qu'on rentrait dans un port elle se sentait revivre et sautait partout sur le pont pendant la manoeuvre.

Ensuite probablement dans un moment d'aberration mentale elle avait choisi la couchette (et le duvet) du chef pour faire ses besoins. Pas très agréable pour le chef et assez dangereux pour l'espérance de vie de la bête.

Voilà ma maigre expérience. Il me semble que d'autres ont eu plus de chance avec ces petites bêtes.

06 juil. 2005
0

chat
Bonjour à tous,
Si vous aimez les chats, laissez les à terre, il seront bien plus heureux et vous aussi.
Cordialement
Pierre

07 juil. 2005
0

les chats c'est bien
ca te réveille quand le moulinet file,
ca fait des cabrioles spectaculaires sur le taud de soleil
ca chasse les cafards sans les tuer
ca fait des calins quand tu t'ennuies
ca fait venir la pluie en se frottant l'oreille avec la patte
ca fazit des trous dans les housses qui sont moches
et surtout
surtout

ca ne t'emmerde pas en parlant de notion aussi con que le bonheur ...

pas comme des ...

bref chat, chien, serpents, cafards, oiseaux, enfants et rhum,

c'est moi qui décide;

quand le chat aura le droit de vote, il viendra me le dire.

enfin, mon chat a été buté par un plaisancier ... qui devait trouiver que le bonheur est dans le pré infini et lumineux du Seigneur alleluia.

entendre des c******* pareilles, c'est confondre le respect que l'on doit au vivant et le libre arbitre qui pour l'instant ne semble pas être une donnée concédée aux félins...

A moins que je n'y comprennes rien et que je confonde miaulements de bonheur quand il se vautrait sur mon ventre (au demeurant douillet), a choper les poissons volants, a vadrouiller sur les quais, et regard vitreux du matou d'appartement qui attend sa boite de kit et kat pour aller chier dans sa poubelle...

sinon, le chat en matelote, c'est pas mal ...

ou pour astiquer l'inox :-D

07 juil. 2005
0

noyade
Le terme bonheur est probablement inapproprié (ethnocentrisme ?) mais on comprend bien le problème.

Est-ce qu'un chat est malheureux quand il a le mal de mer ? quand il se noie ? probablement pas (faute de conscience de soi ?). Faut-il l'emmener quand même ? A voir.

Je me rappelle l'attitude de Nicole Van de Kerchove qui évite d'emmener ses chats à bord parce qu'elle sait comment ça peut se terminer. Bonheur ou sagesse ?

08 juil. 2005
0

BRAVO !!!!!
meme si on est loin des chats

si je me souviens bien, il y avait eu un fil la dessus

07 juil. 200516 juin 2020
0

Y a des gens (toujours les mêmes)

prédestinés à avoir des problèmes...

J'ai eu des chats à bord pendant trente-cinq ans, et aucun n'est mort noyé, moyenne de vie de ces sots, entre 16 et 18 ans

Tous ont adoré le bateau et c'était un drame de leur faire quitter le bord pour rentrer à la maison...

De plus, ce sont d'excellent veilleurs, et une compagnie très relaxante !
S'il leurs est arrivé comme tout le monde d'être malade, ça n'a jamais particulièrement du mal de mer pourtant ils en ont vu des vertes et des pas mûre avec moi...

Par contre, ils avaient une trouille bleue de l'orage

Il faut aussi avoir leur litière et tout ce dont ils ont besoin à bord en quantité suffisante, accepter de bouffer des poils de temps en temps et savoir que si dans leur caboche de mule, ils ont décidé que ce sera blanc, et bien ce sera blanc...

Précisons aussi que mes chats etaient des chattes... ceci explique peut-être cela...

pfffzzzz

heu... ma dernière est morte depuis deux ans et je n'en prendrai plus...

07 juil. 2005
0

ethnocentrisme
le terme bonheur appliqué aux animaux est évidemment un ethnocentrisme.

mais la véritable question se pose du bonheur chez l'humain. ne serait ce pas un "phantasmocentrisme" ?

Le bonheur ...

On dirait que l'on en a besoin quand on voit a quel point l'idee meme de bonheur peut faire vendre de glaces, jeans, bagnoles ou voiles et voiliers ...

est ce atteignable , est ce important ? Le BUT ?
pas si sur.
On peut parler de plenitude, de conscience positive, de bien être, de contentement (de soi, du paysage, du travail accompli etc), d'euphories, de jouissance mais de bonheur ...

Appelerai t 'on bonheur un bon coup ? une nav extatique, une soirée entre copain, un boulot bien fait ?
moments de plaisirs certainement. Mais le bonheur a intrinsèquement une valeur d'état. C'est à dire de durée. Donc a mon avis (évidemment humble) la notion de bonheur est une notion phantasmatique probablement en rapport avec une idée de
paradis sous jaceante et culturel.

ne pas chercher le bonheur à tout prix permet de se libérer de certaines chaines. Bien évidement le bonheur n'est pas forcément le contraire du malheur. Vivre sans être à la recherche du bonheur ne veut pas dire être dans le malheur, mais dans l'acceptation, le plaisir de l'instant, la projection et la puissance humaine; Et surtout dans l'absence de frustration...

un peu alambiqué mais je me lache !!!

07 juil. 2005
0

Le bonheur...
une notion vague, inventée par les idéologues et les publicitaires.

07 juil. 2005
0

chat vaut le coup !
En tout cas, j'ai bien l'intention de prendre mes 2 chats (mâles siamois) à bord. Ils sont déjà habitués à voyager en voiture (ils adorent même !), c'est bien le diable, s'ils ne peuvent pas s'adapter sur un bateau. Difficile de se passer de leur compagnie, malgré les contraintes de litières.

08 juil. 2005
0

Le chat oui
Le singe, NON !!!

J'ai vu pas mal de bateaux avec des chats à bord : pas de problème particulier à part le fait que, au port, ils prennent souvent la poudre d'escampette pour ne revenir que 2 ou 3 jours après (crasseux et avec les oreilles pleines de trous), ce qui ne s'adapte peut-être pas avec un programme de croisière "serré...

Par contre, A Dakar, j'ai vu un couple qui naviguait avec un petit singe... Quelle galère !!!!
Ils étaient désespérés !
1ere constatation : le singe a des mains (et plus que nous), ce qui lui permet de faire une quantité de conneries impressionantes et souvent dangereuses sur un bateau genre : jouer avec les boutons du gaz, les interrupteurs du panneau électrique, ouvrir les équipets et en vider le contenu (parfois par dessus bord) etc...
En plus, le petit chéri avait trouvé qu'il était plus hygiénique de ch..r du haut des barres de flèche que dans le bac mis à sa disposition.
Et là, vous imaginez le tableau quand tout le monde est à l'apéro dans le cockpit et qu'on entend "sploootsh" sur le pont !! :mdr: !!

j'en rigole maintenant, mais à l'époque, tout le monde était très préocupé par la santé mentale de ce jeune couple qui allait en se dégradant à cause de cette cohabitation... :mdr:

23 nov. 200516 juin 2020
0

la fausse indépendance de la "bestiole"...et de sa fille "arsouille"
J'adore ces truc là! Les deux qui squattent ma maison ne sont vraiment pas à plaindre, elles on été réincarnés au bon endroi, j'aimerai pouvoir en dire autan (exepté la stérilisation!!).
Je n'ai jamais testé l'idée d'enmener une de mes prédatrices griffues à bord, elles sont désormais trop territoriales pour aprécier les balades.

J'avais, avant la tolérance zéro des radars, une vilaine bougeotte. Une amie en visite à rouen m'a proposé une féline trouvée dans sa rue qu'elle a batisé "armada", s'était l'occasion. Ce cadeau complète mon "port à sec", j'ai maintenant quelques bateaux et une véritable armada!
J'ai tenté de la balader dans les différentes maisons qui me recevaient mais passé deux ans elle ne tolérais plus d'être déplacée. S'est vrai que ici s'est un paradis, elle circulent comme elles veulent, il y a des champs autour avec tout ce qu'il faut. Domage j'adorais voir la tête des guichetiers au péage, elle n'étais rassurée que sur moi ou mes épaules!
Vu le risque de les perdre à chaque changement je les ai dressées sans problème avec un sifflet à ultrason de chien! Deux coup rapides avant la gamelle, si elle venais à se perdre dans la rue ça me laissait une chance de les ratrapper. (merci de personaliser le sifflet ou le bruit quelconque et le code).
Actuellement s'est bien pour les rdv au véto ou pour quand je n'en ai pas vu une depuis longtemps!
Elles sont même dressées au bruit de la porte du frigo... comme nous au "pop" du bouchon qui saute.

Je pense malgrès tout que certains chat seront plus apte à supporter le bateau que d'autres, un male siamois castré me semble être un probable idéal, il y a aussi quelques vieux chats casaniers mais s'est pas évident. Ce sera au dressage et au carractère propre du bestiau. Prévoyez une grosse ammare pour servir d'échelle si besoin.
Les chats nagent très bien mais le sel risque de faire une irritation, les dresser à se faire laver est concevable, un chat ne se tolère pas sale et puant laissez le faire!
Pour la petite histoire mon bélouga s'apelle "ar c'harz" (le chat en breton, elle est toujours à jouer dedans, et puis sur l'eau s'est "chat" et maintenant attrappe moi!) et ma caravelle "la souris" (verte, bien évidament).
J'ignore si ils ont des affinités pour le ski nautique ou des capacités à servir d'apat pour la traine mais il faut savoir que sous colbert les vaisseaux avaient obligation de comporter deux chats et que tuer ou violenter les chats du bord pouvais être puni du fouet ou de la grande cale!!!
Je suis certain que du bois sous leurs papattes devait aider à leur bonheur. javascript:WriteBinette(';-)')
clin d'oeil

23 nov. 2005
0

sincèrement désolé
pour toi, tu t'y étais visiblement attaché.

Si même pour les chats, vivre à terre est plus dangereux que naviguer...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Eté norvègien

Souvenir d'été

  • 4.5 (78)

Eté norvègien

novembre 2021