Chasse importante en arrière

Bonjour,
J'ai un Dufour 35 avec une hélice bipale (1.85 m de TE) ; c'est difficile de sortir du ponton en arrière, car il a une chasse importante sur tribord. Si le vent est soutenu de l'arrière, et pas de la bonne direction (c'est fréquemment le cas à caus des vents dominants), c'est encore pire évidemment.
Que faire ? Si je passais sur une tripale, est ce que çà changerait les choses ?
Merci, et bonnes navigations à tous...

L'équipage
25 juil. 2017
25 juil. 2017
0

pas beaucoup ,par contre à la voile ça se sent tout de suite
c'est un problème d'implantation avec une max prop ou équivalent
ça diminue un peu .
si le moteur a été changé le sens de rotation de l'hélice a dû l'être aussi .
donc soit s'y habituer ou monter un propulseur
alain

25 juil. 201725 juil. 2017
0

Non, aucun changement de moteur, tout est d'origine : un MD17C Volvo.
Je ne comprends pas pourquoi une max prop diminue la chasse ? Because sa forme ?
Ah si je comprends bien, une tripale amène un bon freinage sous voile ? OK, si c'est çà, je vais éviter alors.
Un propulseur... ouais, c'est tentant, mais quel boulot pour faire le tunnel... et puis en sortant du ponton, le propulseur me pousserait sur mon voisin...
Ou alors, il faudrait que je le stationne le cul au ponton.

25 juil. 2017
1

Si la configuration des lieux le permet, tu peux peut-être sortir de la panne en marche arrière.
À part ça, une solution pour limiter l'effet de couple est de sortir du catway à l'extrême ralenti.
Si cela ne suffit pas, tu peux aussi utiliser un aviron de poupe. Le pb est réglé en 3 coups de pelle.
Enfin, tu peux demander à changer de place de port de façon à ce que l'effet de couple et le vent t'orientent dans le bon sens.

10

C'est le pas de ton hélice qui est responsable.
Il n'y a rien que tu puisses vraiment faire.
Lorsque tu dois culer, il te faut jouer avec ta commande des gaz.
Tu mets un coup de marche AR bien prononcé (2 à 3 secondes), puis point mort.
2 / 3 secondes après, rebelotte : AR + points mort.
Et en faisant ainsi, ton navire sera moins soumis à l'influence du pas d'hélice, et ta barre restera parfaitement contrôlable : tu culeras quasiment en ligne droite.

25 juil. 2017
1

Selon les bateaux, la méthode des brefs coups prononcés de marche arrière peut ne pas être la bonne solution, bien au contraire. Ces coups de marche arrière peuvent privilégier l'effet de couple par rapport à l'effet propulsif.
Sur mon bateau, c'est d'ailleurs la technique que j'utilise pour tourner sur place : barre bloquée à fond à virer sur tribord, un coup de marche avant fort et bref, 5 secondes au point mort pour laisser l'hélice s'arrêter, un coup de marche arrière fort et bref, 5 secondes au point mort, et ainsi de suite.

25 juil. 2017
0

@Lulu, pas con, le coup de la godille, je n'y avais pas pensé. Juste que çà encombre un peu le cockpit au moment de la manoeuvre mais avec un peu d'organisation... et çà doit être efficace.
@Ar Vag,
Ouaip , j'ai bien essayé de donner la patate au départ et de couper, je dirais que c'est moins moins pire mais c'est pas assez. Et j'ai tout essayé : barre droite, le temps de décoller puis de l'angle, plus ou moins, rien n'y fait, il n'en fait qu'à sa tête le bougre.

25 juil. 2017
2

avec le md 17 c'est pas a gauche donc il tire à droite en arrière
avec une max prop les pales se retournent en marche arrière .
alain

25 juil. 2017
0

Bonjour,
une des solutions est de remplacer la bi-pale par une tripale dont les pales se retournent en marche arrière. Le bateau sera plus gouvernable en arrière, moins qu'en avant mais beaucoup mieux qu'avec bi-pale classique.
J'ai une J-prop, depuis je suis le roi de la marche arrière..
pronautique.free.fr[...]ROP.htm

25 juil. 2017
0

Bonjour,
J'ai aussi un D35 avant il y avait une Kiwiprop (mise en drapeau) il y avait pas mal d'effet de pas en marche;
J'ai remis la tripale fixe, le pas existe bien entendu toujours peut être un peu plus.
Je règle le problème en reculant avec un "petit filet de gaz" et avant d'enclencher je décale l'arrière avec la gaffe sur le balcon du voisin et ça recule nickel.
L'effet est surtout important avant que le bateau commence à reculer.
Si j'ai la possibilité je donne un peu d'élan à la main.

En résumé:
Garde ton hélice si elle a une bonne propulsion en marche avant.
Décale l'arrière ( gaffe, aviron..)
Un peu d'élan
Et un "petit filet de gaz"

Ps, A l'arrivée lorsque il y de la place, je n’hésite pas a faire un demi-tour avec le pas de l’hélice en arrière. Entraîne toi, c'est super les spectateurs initiés apprécient.

26 juil. 2017
0

Ma pratique (en progrès constants, mais encore très perfectible).

Le bateau cherche toujours à se placer cul au vent. Accompagne le mouvement plutôt que de t'y opposer, surtout si l'espace entre les panes est faible. Ce n'est pas grave si tu te retrouves cul à la sortie. Une fois que le bateau est dans l'axe de la sortie, tu peux mettre en route en marche arrière aussi facilement qu'en avant. Le pas de l'hélice est négligeable quand le bateau est lancé.

Bonnes maneouvres.

26 juil. 2017
0

Le bateau cherche toujours à se placer cul au vent ?
J'ai un peu de mal à comprendre, il cherche toujours à se mettre naturellement en travers du vent, non ?
Effectivement, je me retrouve le cul à la sortie, mais çà ce n'est pas grave, ce qui est plus grave c'est de se retrouver assez rapidement en travers, à frôler les culs et étraves des autres bateaux, sans avoir rien pu contrôler et sans trop de marge pour me récupérer en cas d'incident... le comble, c'est que j'ai une vraie autoroute entre les pontons pour sortir.
Je me demande si je ne vais pas demander au port une place de l'autre côté... çà sera plus simple, mais surtout j'aimerais bien pouvoir contrôler mes manoeuvres au moteur

26 juil. 2017
0

ptiplouf a certainement voulu dire qu'un bateau cherche toujours à se placer cul au vent une fois EMBRAYE en ARRIÈRE, sinon bien sûr la position naturelle sans voiles et moteur débrayé est travers au vent.
Et donc la position la plus facile pour reculer est d'être cul au vent.

26 juil. 2017
0

Vous me mettez le doute, mais je ne crois pas.

Pour moi, sans erre, le bateau se met cul au vent. D'ailleurs, s'il se mettait naturellement travers, il n'y aurait pas de problème. Il suffirait de culer, d'attendre que le bateau se mette travers, et sortir !

26 juil. 2017
0

@ptiplouf
à ta prochaine sortie, fais un essai et reviens nous dire. :heu: :heu:

26 juil. 201726 juil. 2017
0

:oups: Début de Parkinson .

0

Je pensais aussi que les voiliers se positionnaient spontanément avec le travers au vent.

Le fait de naviguer sur un misainier avec un mât de forte section (30 cm à la base) m'a fait découvrir l'importance considérable du fardage des espar.

En réalité, un voilier se met dans la position dans laquelle le pousse le vent sans respecter d'autre règle que celle qui dispose au vent l'extrémité qui offre le moins de surface au souffle du vent.

26 juil. 201726 juil. 2017
0

Je sais que mon bateau est exceptionnel :topla:

Cependant :

Une force (le vent) s'applique de manière dissymétrique de part et d'autre d'un axe (la quille). Conséquence, l'objet (le bateau) tourne jusqu'à ce que la dissymétrie est disparue. Je pense que les lois physiques s'appliquent à la plupart de nos embarcations.

D’où ma remarque de départ. Si le vent n'est pas dans l'axe, je trouve qu'il est parfois plus facile de culer vers le vent que de manœuvrer avec le pas. Le vent s'occupe de faire pivoter le bateau. La vitesse est facile à contrôler. il n'y aucune raison d'hésiter à aller jusqu'au raz de la pane au vent. La rotation en marche avant qui suit pour terminer la manœuvre est également facilitée. Une fois le bateau dans l'axe de la sortie, en marche arrière, il faut aller suffisamment vite pour que le safran soit efficace.

Et, n'en déplaise à Margotte, je trouve que je m'en sors mieux depuis que j'expérimente les manœuvres comme cela. Mais ce n'est que mon avis.

L'autre solution est de manœuvrer avec plus de vitesse pour limiter l'effet du fardage. Pour cela, les hélices à mise en drapeau, type maxprop, sont un petit plus.

Bonne journée.

26 juil. 2017
0

Tu as raison et j'aurais dû nuancer mon propos ci-dessus, mais bon j'évoquais le comportement de la plupart des voiliers, des voiliers normaux quoi! :-D

26 juil. 2017
0

Sinon, pour recentrer sur la question initiale. J'ai un 36''. J'avais une bipale fixe que j'ai remplacé par une maxprop tripale. Pas de changement ,de mon point de vue, pour ce qui concerne les manœuvres.

26 juil. 2017
0

Bonjour, pour ma part j'ai un souci similaire avec mon pti gibsea. Je me suis posé plein de questions, j'ai même peut-être posé la question ici aussi. Au final, j'ai juste appris à maîtriser le bateau je chasse vers babord, le bateau veut pas culer sur tribord soit... je sors sur babord et je remonte toute ma rangé en arrière. UNe fois lancé avec un peu d'élan le bateau arrive à s'orienter vers tribord. Mais, à la lecture de nombreux post ici et ailleurs, ma conclusion est qu'il n'y a pas de solution miracle et que chaque bateau réagis différemment, il faut tester et trouver ce qui convient le mieux pour ton bateau (grand coup de gaz ou pas, barre à contre ou pas) et je ne crois pas qu'il soit utile de dépenser de l'argent pour résourdre ce problème. amha

26 juil. 201726 juil. 2017
0

Salut,
mon canot à moi a le cul qui part sur babord en marche arrière. Le phénomène disparaît dès que j'ai un peu d'erre.
Ce que je fais pour éviter de me mettre en vrac, c'est que je m'appuie sur la pointe arrière (quand elle est du bon côté...) en la filant progressivement, moteur juste embrayé en MA. De cette façon, le bateau pivote autour de la pointe. Une fois le cul bien positionné, je la vire complètement et comme je prends vite un peu de vitesse, je deviens manoeuvrable (enfin mon canot, hein ?).

26 juil. 2017
0

Mon bateau est génial: lorsque je sors en marcha arrière, il va tout droit, marche avant, il commence à virer dès que j'ai de l'ere, sauf qu'il lui faut 30m pour amorcer un 90°, je recommence la manoeuvre autant de fois que je veux, je me retrouve au même endroit. Hors bord, 9.9 au centre, hélice forte poussée, cata de 12m fort fardage...Un grand moment de solitude, à chaque fois.
Avec du vent, s'il n'y a personne je le laisse se mettre en travers, et je vire dans la direction qu'il m'a indiqué. S'il y a du monde, je mets des boules quies, car ma femme devenant hystérique, et certains noms d'oiseaux auraient tendance à fuser, en réponse à ses hurlements...

26 juil. 2017
0

Ha Ha Ha, les boules Quies, çà devrait être obligatoire à l'armement..

26 juil. 2017
1

Avec mon vieux First 375 et son vieux volvo équipé d'une bec de canard je pars toujours sur tribord en marche arrière. Enfin je partais... Car depuis que je contrôle çà d'une main relax avec un bout passé en double au bout du catway et frappé à l'arrière je pivote tranquille sur babord, ce qui dans la configuration de ma place est bien mieux :).
Il suffit de laisser filer, de bloquer un instant si le cul part et ainsi de suite.
Fastoche.

26 juil. 201726 juil. 2017
26 juil. 2017
0

Mon bateau ne fait que 3 tonnes et n'est pas très haut.
Si le vent n'est pas trop fort ou contraire, je pousse à la main et je monte à hauteur des haubans en bout de catway.

27 juil. 2017
0

Idem, bateau 9m et 2T5, j'initie le mouvement à la main, et comme Margotte.
Bec de canard bipales sous dimensionnée (manque 1" de pas et 1" de diamètre) --> marche arrière quasi inexistante.

26 juil. 2017
0

J'ai changé ma 2 pales fixes par une 3 pales kiwiprop sur mon Sun Shine 36.
J'ai énormément gagné en propulsion de marche arrière mais j'ai gardé ma dérive vers babord.
Pour éviter une forte dérive je manoeuvre au ralenti (1000 trs sur mon Yanmar 3 GM) et grâce à la propulsion améliorée je compense à la barre grâce à l'erre du bateau.

27 juil. 2017
0

N'oubliez pas non plus le fardage de la bôme et en plus elle doit être libre sinon elle sert de gouvernail. Surtout s'il y a un lazy bag.

27 juil. 2017
0

J'ai eu 2 Max Prop (First et Dehler) et aucun problème de couple
Un voisin de ponton qui a le même problème que toi avec en plus un bi-safran monte à 90° un petit moteur électrique d'annexe qui lui sert de propulseur de poupe. Super efficace
Autre solution, sortir avec le maximum de vitesse et couper les gas, sur l'erre il n'y aura plus d'effet de couple

27 juil. 2017
27 juil. 2017
0

Pas idiot sur un quille longue mais pas adaptable sur un D35 où c'est un aileron bien en avant de l'hélice.

27 juil. 2017
0

Salut les voileux,
Kivoa Lai, les conseilleurs ne sont pas les payeurs, j'y vais donc de mon (mes) commentaires.
1- De ce que je comprends, tu te 'gares' donc en marche avant ? Si ton couple d'hélice est du mauvais coté quand tu sors en marche arrière, il devrait être du bon coté si tu rentres en marche arrière. Du coup, la sortie se ferait en marche avant, a priori plus facilement.
2- Passer sur une hélice à mise en drapeau (maxprop jprop etc) bipale ou tripale: Très cher, mais assez efficace
3- Passer sur une hélice fixe avec un pas inversé (tourne-à-gauche au lieu de tourne-à-droite, par exemple), faut aussi changer l'inverseur, mais tu auras un pas favorable: Un peu compliqué, je cite juste pour le principe
4- Variante de la gaffe citée plus haut: tu passes un bout en double sur un point solide de ton voisin de ponton a ton vent (taquet, balcon, etc... Tu te sers de ce bout comme d'un pivot pour prendre ton virage. Par tâtonnement tu trouveras ou te placer pour la meilleure efficacité 5 - EViter au max le fardage: annexe haut placée , paddle verticale sur le pont, etc...par exemple je ne comprends pas les voiles d'avant qui restent déroulées sur 1/2 ou 1 tour; c'est la garantie de foirer la moindre manoeuvre...
6- Lire et assimiler le voiles-et-voiliers hors série sur les manœuvres de port au moteur (www.boutique.voilesetvoiliers.com[...]254.cfm )
J'ai personnellement appris ces manœuvres en passant le monitorat voile habitable (on avait hué le début du cours: berk les moteurs): Ca a juste été une révélation...se servir de la force du moteur plutôt que celle des ses petits bras.

Salut et liberté

27 juil. 201727 juil. 2017
0

@ "Si ton couple d'hélice est du mauvais coté quand tu sors en marche arrière, il devrait être du bon coté si tu rentres en marche arrière. Du coup, la sortie se ferait en marche avant, a priori plus facilement".

Peut-être mais si en sortant il a la plupart du temps le cul au vent (d'après ce que j'ai compris), ça veut dire que l'entrée sera plus difficile, puisqu'il reculera en étant nez au vent ce qui n'est pas la configuration idéale.
De toute façon mon avis est qu'il faut s'adapter à la configuration des lieux,et aussi aux caractéristique de son bateau, plutôt que de vouloir la modifier en changeant de place , parce qu'il arrivera toujours un moment ou la configuration ne sera pas idéale, par exemple dans un autre port.
Il me parait aussi bénéfique de changer de temps en temps l'approche, par exemple un coup on rentre en arrière, un autre en avant, ça permet ensuite d'être relativement à l'aise dans toutes les situations.
Pour moi le plus difficile c'est de vouloir rentre en marche arrière avec un vent fort dans le nez;être cul au vent quand on recule est toujours plus facile. ;-)

28 juil. 2017
0

Prendre de la vitesse (si possible dans la bonne direction) pour que le gouvernail aie de l'effet. Couper l,hélice. Puis redonner un coup d,hélice et ainsi de suite. Mais l'arrière cherchecle vent, le bateau se mey en "drapeau"

28 juil. 2017
0

Plus le pas sera important , plus l,effet sera important. Une tripale risque d'avoir plus d'effet qu'une ni pâle.

28 juil. 2017
0

Un moyen d'optimiser la manoeuvre faite à la main comme je le decris plus haut est de bloquer le safran dans la direction où on va. Je le bloque avec le pilote de barre franche.
Le bon angle sera trouvé avec un peu d'entraînement.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les caprices du ciel

Après la pluie...

  • 4.5 (5)

Les caprices du ciel

mars 2021